Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions Protection mais à quel prix?
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Lun 12 Fév 2018 - 16:05
Auteur Message
Ysaure
Sergeant Saturn
Sergeant Saturn

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2018
Messages: 27
Localisation: Pays de la Loire
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Salut Ludy,


Merci pour cette livraison attendue avec impatience effectivement
Master Good Youpi


Bye

Back to top
Lun 12 Fév 2018 - 16:05
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lun 12 Fév 2018 - 16:32
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 538
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Salut Ludy et Ysaure!


Merci Ludy pour ce petit bout! Good  Ca devient palpitant tout ca! Clap Il reste maintenant a  Joan  et  Mala   a rejoindre le  Comet  sur Uranus. Avec Saturna, on ne sait jamais, qu'ils soient accompagnes par les 3 zozos d'Anders ou pas.  Neutral


A bientot pour la suite! jump jump jump jump


Frego  Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Lun 12 Fév 2018 - 20:14
Auteur Message
Ysaure
Sergeant Saturn
Sergeant Saturn

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2018
Messages: 27
Localisation: Pays de la Loire
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Re Hello


Je rejoins Frego. Bizarre ces 3 gardes qui tombent du ciel  Doubt .... Anders qui fait preuve d'initiative et anticipe...  Devil  Nous n'avons pas l'habitude de le traiter aussi bien tomate


Et pourquoi le colonel ne s'occuperait pas de sa nana pendant que  Flam  tient  Joan  à l'oeil voir plus  Mr. Green . Il a enfin compris que pour garder sa tranquillité d'esprit il fallait une surveillance rapprochée H24....
Grag  et  Mala  vont en faire des quarts avec les commentaires qui vont bien... Secret Game


Vivement la suite 


flower

Back to top
Mar 13 Fév 2018 - 17:18
Auteur Message
LudyNewton
Major Mars
Major Mars

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 198
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Bonjour les filles,

Encore merci pour vos messages qui sont de réels encouragements. Du coup voici une petite suite qui j'espère vous plaira. Un peu d'action Angry Mad Youpi
Pour les papillons et les flower flower flower ce sera pour plus tard. Après tout la Saint Valentin ce n'est pas encore aujourd'hui. Mr. Green Question Angel Devil

A plus bonne lecture

--------------------------------------------


— A tout de suite mon amour et j’ose espérer que tu accepteras de te coucher en arrivant, tu as besoin de repos. D’ailleurs ton visage est couvert de cernes.
— Tu as raison, je me sens fatiguée. Je coupe la communication.
— Entendu.
— Sacré bout de femme, rajouta le Colonel, une fois la transmission coupée.
— Oui je me demande comment tu fais pour la tenir en mission.
— De la même façon que toi. Parfois cela marche et parfois c’est un échec. Mais l’avantage c’est qu’elle n’est pas une tête brûlée et en principe les risques qu’elle prend son calculés ou du moins elle a toujours prévu une porte de secours. Qui peut parfois être un beau capitaine tout de blanc vêtu.
— Ah Ah Ah. Sacré farceur Ezla, s’exclama Curtis, rassuré et heureux de savoir qu’il allait bientôt pouvoir serrer sa douce dans ses bras.
— Capitaine, Capitaine, appela Crag.
— Que se passe-t-il? demanda le Capitaine.
— Quand je te dis que la boule de gomme ne sait pas piloter. Regarde un peu cela.
— Mais ce n’est pas possible! renchérit le Capitaine
— Que font-ils? s’exclama Ezla.
— Tu disais Ezla, mais qu’a-t-elle encore inventé? Elle ne veut tout de même pas faire l’échange toute seule. Et Mala qui la laisse faire? Elle veut me faire avoir une attaque ou quoi?

Ils étaient tous les trois devant l’écran et fixaient impuissants, le petit vaisseau de la police intersidérale qui se précipitait tout droit vers l’usine. Curtis tenta de les appeler mais personne ne décrocha. Johann savait très bien qu’il n’aurait jamais approuvé un plan aussi stupide. Elle n’allait donc pas décrocher maintenant pour se l’entendre dire. Si c’était lui qu’elle voulait protéger en se jetant dans la gueule du loup elle ne savait pas à qui elle allait avoir à faire. Comment pourrait-il maintenant l’y en sortir. L’ensemble des muscles du Capitaine se raidirent d’un seul coup. Il ne savait quoi dire ni quoi faire si ce n’est espérer que le vaisseau rebrousse chemin. Le Colonel reçut un message du Général Anders. Il s’isola dans la cabine du capitaine pour l’appeler afin de ne pas les perturber dans leur observation du vaisseau de Johann. Même s’ils ne pouvaient rien faire, il ne préférait pas les en distraire. Il revint quelques minutes plus tard.

— Capitaine?
— Oui Colonel?
— Pour une fois, Johann n’y est pour rien.
— Comment cela? Que dis-tu?
— Je viens d’avoir le Général. Il m’a informé qu’il venait de retrouver les trois agents qu’il avait affectés à leur renfort. Ils étaient ligotés et bâillonnés, non loin de la piste d’atterrissage.
— Cela signifie qu’ils sont deux contre quatre?
— C’est exact. Mala n’est probablement plus aux commandes d’ailleurs ajouta le Colonel à l’adresse de Crag.
— Et Saturna maîtrise bien la situation. C’est Kahlon qui avait donc raison, il avait comme toujours un train d’avance. OOOOOOH si je le tenais celui-là, s’énerva Curtis.
— Capitaine, que faisons-nous maintenant, s’inquiéta Crag.
— Malheureusement rien, nous ne pouvons qu’attendre que Kahlon se manifeste, répondit Curtis en serrant ses poings de toutes ses forces.

Il repensait maintenant aux paroles de Kahlon. Tout ce qu’il avait dit qui ne l’avait que partiellement atteint compte tenu qu’il n’éprouvait pas de sentiment pour Dorothy. Mais là c’était bel et bien sa Johann qu’il tenait à sa merci. Serait-il assez fou pour la donner de suite en pâture à ses sbires? Il revit son visage angélique. Même s’il n’avait pu l’observer que quelques minutes, il avait perçu toute la fatigue emmagasinée. La jeune femme était debout depuis ce matin. Après l’opération et tout ce qu’elle avait subi ces derniers jours, il fallait impérativement qu’elle puisse se reposer. Il allait devoir prendre tous les risques nécessaires pour la sortir de cette tanière le plus rapidement possible. Il se décida à appeler le Colonel Kleen pour l’informer de se tenir prêt car il envisageait de passer à l’action.

Il se décida ensuite à contacter Kahlon.

— Capitaine, je ne pensais pas avoir de vos nouvelles avant demain. Pourquoi autant d’impatience?
— Kahlon, maintenant le jeu est fini.
— Ah on dirait que j’ai la pièce maîtresse, cette fois.
— Procédons à l’échange maintenant.
— Vous ne pensez tout de même pas être en position de négocier mon cher Capitaine?
— Kahlon nous savons tous les deux que c’est moi que vous voulez alors procédons de suite à l’échange. Une fois entre vos mains, Johann ne vous servira à rien et vous le savez aussi bien que moi.
— Oh que si je veux m’en servir pour vous faire souffrir. Je veux que vous ressentiez la douleur comme j’ai souffert de ne pas avoir de père pour m’élever.
— Et que devrais-je dire. Grâce à votre père je n’ai eu ni père, ni mère.
— Comme on dit, chacun sa croix à porter mon cher ami.
— Ne pouvons-nous pas considérer que nous sommes quittes et cesser cette guerre puérile dans ce cas.
— Puérile pour vous peut être Capitaine. Me pensez-vous capable d’abandonner si près du but?
— Dans ce cas finissons en une bonne fois pour toute. Procédons à l’échange maintenant.
— Pourquoi pas. Je vous attends dans l’usine désaffectée, seul avec le Colonel.
— Entendu. Je me rendrai contre les deux jeunes femmes et mon Androïde.
— Et pourquoi devrais-je accepter un marché aussi désavantageux. Qu’est-ce qui pourrait justifier que votre vie ait d’un seul coup pris autant de valeur.
— Je sais très bien que vous vous moquez des autres. Ce n’est que moi qui vous intéresse.
— Entendu mais pas d’entourloupe sinon je n’hésiterai pas une seconde à sacrifier votre poupée blonde, et la bonne cette fois. Et vous savez que j’en suis tout à fait capable.
— N’ayez crainte, je n’en doute pas Kahlon.

Curtis mit fin à la communication. Il demanda au Colonel Garnie de prendre le gilet et de le suivre. Avant de rejoindre Kahlon ils se retrouvèrent tous dans le poste de pilotage et appelèrent Matt pour convenir d’un plan.

Johann avait mis fin à la communication avec Curtis. Elle regarda Mala, un sourire béat au lèvre.
— On dirait que le Capitaine sait te rendre le sourire dit-il.
— Oui c’est le moins que l’on puisse dire. Je suis sûre qu’en fait il est heureux que nous soyons là.
— Possible mais surement pas autant que mon cher et tendre Kahlon, rajouta Saturna en pointant une arme sur la tempe de la jeune femme.

Johann avait sursauté. Mala n’avait pas eu le temps de réagir qu’un des agents venait de l’assommer. Il tirait son corps à l’aide des deux autres pour se glisser à sa place aux commandes de l’appareil.

— Hé bien Mademoiselle Landore, vous ne faites plus la fière à présent.
— Mais je ne comprends pas comment avez-vous pu?
— Très simple, ces agents n’étaient en fait que mes gardes du corps. Ils m’attendaient en bas de ton immeuble et ils m’ont suivi lorsque vous m’avez capturée. C’était un jeu d’enfant pour eux d’entendre la discussion avec le Général et de l’entendre appeler les autres agents juste après ton départ et encore plus de les intercepter. Il semblerait que vous m’ayez sacrément sous-estimée.
— Saturna ne pouvons-nous pas nous arranger?
— Ah Ah Ah, pincez-moi je rêve et qu’espérez-vous me donner et contre quoi?
— Si vous nous conduisez au cyberlabe, je demanderai au Capitaine de vous épargner et vous serez libre. Vous pourrez refaire votre vie où vous le souhaiterez et librement.
— Très drôle. Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la stupidité de votre proposition. Kahlon m’attend et c’est lui qui a le pouvoir sur votre petit Capitaine. Je ne vais pas me ranger derrière les perdants.
— Saturna je vous en prie?
— Inutile d’insister et je vous conseille de vous taire à présent car je commence à être lassée de vous entendre geindre de la sorte.

Saturna s’approcha de Johann et la bâillonna puis elle demanda aux deux gardes qui n’étaient pas occupés de la ligoter comme ils venaient de le faire avec l’androïde. Elle prit ensuite la place de Johann devant et appela Kahlon.

— Mission accomplie mon amour.
— Parfait Saturna, je n’en doutais pas.
— Que faisons-nous de ces deux-là?
— Nous les conservons au chaud sans les esquinter.
— Tu ne la réserves pas pour les meilleurs?
— Non je vais l’échanger contre Flam.
— Tu vas la tuer devant ses yeux?
— Il y a des chances mais ça il ne le sait pas encore.
— Tu es vraiment machiavélique.
— Oui je sais et je pense que c’est de loin ce qui t’attire le plus en moi, n’est-ce pas ma petite langue de vipère.
— Ce n’est pas faux mon Martien adoré.
— Bon rapplique vite, je ne voudrais pas que Flam se rende compte de quelque chose et tente d’intercepter le vaisseau avant que vous ne soyez là.
— Entendu, nous arrivons très vite.

Le Cyberlabe déposa le Capitaine et le Colonel non loin de l’usine désaffectée puis il décolla. Ils avançaient en se frayant un chemin tant bien que mal dans la végétation rebelle. L’usine n’avait pas servi depuis une bonne vingtaine d’années et la nature avait repris le dessus. Une fois dedans, ils constatèrent que même si l’ensemble semblait désuet, à l’abandon, une vive lumière s’échappait des pièces situées à l’intérieur.

Kahlon apparut en haut d’un très grand escalier. Johann, Dorothy, Mala et Saturna se tenaient à ses côtés. Des gardes se trouvaient tout le long du couloir séparant l’escalier à l’entrée. Après un rapide coup d’œil vers le Colonel, il pénétra le premier. En le voyant approcher, Johann lui hurla de s’en aller. Elle reçut en échange une vigoureuse gifle de la part de Kahlon.

— Arrêtez-vous là Capitaine, nous venons à votre rencontre.
— Vous ne perdez rien pour attendre, magicien de malheur
— Oh mais c’est vous qui allez attendre. C’est moi qui décide. Colonel ne bougez plus et patientez que le Capitaine vous envoie sa poupée.
Kahlon avança avec ses trois prisonniers. Il poussa volontairement Johann devant et demanda aux autres de rester en retrait entre lui et Saturna.
— Parfait maintenant comme promis je vais t’accorder quelques secondes avec elle pour que tu puisses lui faire tes adieux. Ensuite, elle n’aura qu’à rejoindre le Colonel et toi tu me retrouveras et je libérerai alors l’Androïde et la seconde femme.
— Entendu Kahlon, répondit Curtis en appuyant discrètement sur sa montre.

Johann s’approcha du Capitaine, elle courut dans sa direction et se précipita en larmes dans ses bras. Il la serra fort et de suite il pivota afin de se placer entre Kahlon et elle. Kahlon rougit de rage, il avait déjà sorti son arme, prêt à tirer sur la jeune femme pour qu’elle s’effondre dans les bras du Capitaine. Curtis compta jusqu’à 5 puis il se jeta sur Johann et la plaqua au sol en la recouvrant du mieux qu’il le pouvait. Il hurla à Mala de faire de même avec Dorothy. Il ne s’écoula qu’une seconde après quoi, le cyberlabe lâcha ses canons sur le hall d’entrée et l’escalier. Matt arrivait avec une équipe pour une infiltration au sol et leur assurer une couverture afin de leur permettre de s’échapper de ce lieu.

_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Mar 13 Fév 2018 - 19:01
Auteur Message
Ysaure
Sergeant Saturn
Sergeant Saturn

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2018
Messages: 27
Localisation: Pays de la Loire
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Bonsoir Ludy,


Les choses sérieuses commencent. .. Ça m'étonnait que Saturna soit seule...  Naughty
Nous allons voir comment va s'en sortir Kleen dans l'opération de couverture. . Va-t-il remonter dans l'estime de  Flam ... Beer
Notre chère  Joan va-t-elle s'en sortir indemne...? Et  Flam ?


Suspens


Clap


Ysaure 

Back to top
Mer 14 Fév 2018 - 03:17
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 538
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Salut Ludy!


Tu sais que la St-Valentin...c'est demain? Ou déjà aujour'hui de ton Côté de l' Atlantique? Devil Naughty Wow
En tout cas, Je savais qu'on pouvait compter sur Saturna! Neutral Shocked   Joan  Et  Mala  avaient pris leurs precautions mais avaient oublie les eventuels complices!  Mad   Cette scene d'action etait vraiment reussie!  Good


A+


Frego Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mer 14 Fév 2018 - 19:12
Auteur Message
LudyNewton
Major Mars
Major Mars

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 198
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Bonsoir les filles.

Effectivement Frégo, hier lorsque j'ai publié nous étions encore le 13 en France mais quand toi tu as écrit cette nuit nous étions le 14 donc je vous souhaite toutes les deux une excellente Saint Valentin.

Voici une petite suite. Finalement pas le temps pour les Wow flower flower flower flower ce sera pour plus tard. J'ai continué un peu dans le feu de l'action Wall

Bonne lecture et à très vite.

----------------------------

Curtis avait eu juste le temps de faire signe au Colonel pour qu’il puisse s’approcher le plus près possible d’eux. Crag avait pour ordre de tirer un maximum, mais à puissance faible, en évitant la position de son Capitaine. L’objectif principal était avant tout de semer la zizanie dans le camp adverse et de permettre à Matt et son équipe de progresser le plus discrètement possible dans l’enceinte de l’usine. Cela fonctionna à merveille. Les gardes de Kahlon paniquèrent et se dispersèrent rapidement. Entre ceux qui avaient fui et ceux qui reçurent des débris des étages supérieurs, Kahlon se retrouva vite isolé avec Saturna. Matt fit un signe au Capitaine, lui et ses hommes étaient désormais bien placés pour assurer leur sortie et leur permettre de quitter les lieux en toute sécurité.

Curtis utilisa sa montre pour informer Crag de cesser les tirs. Il embrassa Johann dans le cou et lui demanda de sortir le plus vite possible de l’usine. Il lui expliqua rapidement que de son côté il allait récupérer Kahlon. Johann trembla et lui attrapa faiblement la main.

— Non je t’en prie, n’y va pas. Ne me laisse pas... Je ne suis pas en état de…
— Mon amour je t’en prie, ne te mets pas dans cet état-là. Je te promets de faire attention. Je ne peux le laisser s’en tirer une fois de plus. Il est cuit, la situation est inespérée. Ezla va s’occuper de toi, ne t’inquiète pas.
— Curtis, non…, supplia Johann.
— Ezla, prends là s’il te plaît, fais là sortir d’ici, emmène là le plus vite possible au cyberlabe.
— Curtis? reprit Johann
— Je t’aime mon amour, à tout de suite. Je te le promets.
— Non..., hurla la jeune femme.
— Allons Johann, viens, je te tiens, dit le Colonel en la prenant tendrement dans ses bras et en la plaçant devant lui pour la guider et la protéger d’éventuels tirs provenant de l’intérieur.

Curtis s’était levé avait ramassé deux armes à côté du corps d’un garde de Kahlon. Il allait pouvoir tester le Krypton. Il se retourna deux secondes et vit le Colonel aidant Johann à se relever. Elle semblait encore plus faible que ce qu’il avait pu voir tout à l’heure. Il prit une grande inspiration non pour chasser ce qu’il venait de voir car cela lui donnait encore plus de rage et il se précipita en direction de Kahlon. Il croisa le regard de Matt et y lut la même colère pour ne pas dire la même fureur. Ce dernier avait aperçu Dorothy et avait probablement déjà imaginé qu’elle n’avait pas été épargnée. Il lui fit signe de se joindre à lui et lui donna une des armes.

Tous deux se précipitèrent vers les escaliers alors que Kahlon tentait de s’enfuir avec Saturna. Ils parcoururent différents couloirs, pour finir par les suivre jusqu’au sous-sol. Curtis se demandait ce que Kahlon espérait bien pouvoir faire en allant se réfugier dans un endroit d’où il ne pourrait s’échapper. Il comprit très vite pourquoi le martien avait choisi cet échappatoire en voyant qu’ils arrivaient devant la chaîne de fabrication des armes. Il fit signe à Matt de le suivre un peu plus loin dans le couloir afin d’élaborer un plan. Ils traversèrent le corridor et pénétrèrent dans ce qui ressemblait à une petite cellule. Ils y seraient au calme pour discuter. De là ils entendaient et pouvaient facilement voir si Kahlon ressortait de l’atelier. L’ouverture de la porte, à elle seule, ne passerait pas inaperçue. Ils observèrent la pièce dans laquelle ils avaient atterri et échangèrent un regard écœuré. Outre le fait d’être assez sordide et pas spécialement propre, de nombreux détritus jonchaient le sol, cette pièce semblait avoir été le théâtre d’un vrai cauchemar. En voyant un lit, trôné au milieu de la pièce, avec des barreaux auxquels étaient attachées des menottes et différents accessoires tous plus répugnants les uns que les autres, ils n’eurent plus le moindre doute sur ce à quoi cette pièce avait bien pu servir. Tous deux imaginèrent sans mal le calvaire qu’avaient dû subir les pauvres femmes qui y avaient été conduites. Matt devint comme fou en se représentant ce que Dorothy avait dû supporter il allait se taper le poing violemment sur le mur lorsque Curtis intercepta in extremis son bras.

— Matt, cela ne servira à rien, intervint-il, pour joindre la parole à son geste.
— Mais Capitaine, tout cela est de ma faute. Si je …
— Suffit, Colonel, reprenez-vous. Et d’une vous n’étiez pas seul sur cette mission et de deux ce n’est ni le lieu ne le moment de se culpabiliser. Nous devons trouver comment capturer Kahlon, Saturna et quelques-uns de leurs complices et délivrer les autres femmes en espérant qu’elles soient vivantes.
— J’ai cru entendre des gémissements lorsque nous sommes arrivés dans ce couloir.
— Oui moi aussi en effet, je me demande si les autres femmes ne seraient pas tout simplement installées dans les autres cellules. Lorsque Kahlon m’avait montré Dorothy il me semble qu’elle était dans une pièce de ce type. Ils les laissaient probablement enfermées dans ces cellules et ceux qui avaient le droit à une récompense n’avaient qu’à se servir si je puis dire.
— Oui probablement. Au moins tu es arrivé à temps pour Johann. Pardon, nous pouvons nous tutoyer?
— Oui bien sûr. Pour Johann même s’ils ne l’ont pas touché physiquement, ils l’ont tout de même mise dans un sale état. Et là elle n’était pas bien du tout.
— Oui en effet, je l’ai aperçue rapidement lorsqu’Ezla l’a relevée. Mais j’avoue ne pas l’avoir trop regardée, j’étais surtout préoccupé par Dorothy.
— C’est tout à fait normal. J’aurais fait de même.
— Que faisons-nous Capitaine?
— Nous allons remonter chercher Ezla, Mala et quelques hommes en renfort. Puis nous rentrerons dans l’atelier le cueillir avec quelques-uns de ses sbires.
— Entendu Capitaine, je te suis.

Curtis sortit le premier de la cellule, il se dirigea vers l’escalier. Matt était juste derrière et lui emboitait le pas. Alors que le Capitaine commençait à s’engager dans l’escalier conduisant au rez-de-chaussée, Matt s’arrêta et se retourna pour se précipiter vers l’atelier. Il pénétra dans la pièce en furie. Il se dirigea vers Kahlon et Saturna et ouvrit le feu. Saturna fut blessée à la jambe alors que Kahlon s’effondra sur le sol après l’avoir touché. Matt s’écroula également. Curtis s’étant aperçu du coup de folie de Matt était revenu sur ses pas. Il tira dans toutes les directions avec l’arme chargé au Krypton pour se frayer un chemin jusqu’à Matt. Ce dernier était blessé mais devrait pouvoir s’en tirer, à condition qu’ils puissent sortir vivants de ce guêpier. Même si Kahlon et Saturna semblaient ne plus présenter de danger, cela n’était pas le cas des différents « travailleurs » recrutés par Kahlon vraisemblablement à la sortie des prisons du coin, et qui commençaient à venir dans leur direction, armés jusqu’aux dents.


---------------------------------------

_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Mer 14 Fév 2018 - 23:16
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 538
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Salut Ludy!


horified horified horified ! Tu nous laisses vraiment en plein suspense! Good  J'ai hate de voir comment tu vas sortir Curtis et Matt de ce guêpier! Run Quoique maintenant que Khalon est out, Il se peut que ses sbires soient quelque peu désorganisés! Nous verrons bien! Mr. Green


A+


Frégo  Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Jeu 15 Fév 2018 - 19:14
Auteur Message
Ysaure
Sergeant Saturn
Sergeant Saturn

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2018
Messages: 27
Localisation: Pays de la Loire
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Bonsoir,


Joan  ayant encore échappée à la surveillance de  Simon  à la rescousse ....  Devil
De quoi faire regretter à Flam  de la tenir systématiquement à l'écart .... Mad
Mais, quel était le projet de Khalon... en vrai. 
Uniquement fournir des filles à ces sbires...  Y a forcément autre chose de plus toru Question ... Ou alors il savait que Joan serait envoyée en mission et il avait pour objectif de l'enlever dès le départ... pour faire pression sur Flam

Naughty

A voir
Bye

Back to top
Ven 16 Fév 2018 - 13:26
Auteur Message
LudyNewton
Major Mars
Major Mars

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 198
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Hello les filles.
Ce n'est pas une suit et mais une question qui me taraude et je ne trouve pas La reponse. Comme il y a des expertes j'en profite pour poser ma question Embarrassed Embarrassed

Dans un petit film animé avec des extraits du DA il y a une séquence où je ne vois pas du tout de quel voyage elle est extraite. Si l'une ã La reponse ce serait super.

Pour visionner le film il suffit de se mettre sur Google recherche dans les video et de taper capital futuro Joan c'est la première video elle fait plus de 6 minutes. Si vous ne La connaissez-vous pas elle est sympa un peu dans le même style que celle qu'avait faite Pascal. La séquence est ã La 2min28s lorsque Curtis se trouve à côté de Johann et il y a comme des verres qui explosent partout autour d'eux.
Un grand Merci par avance et ã Bientot pour une suite.

Bonne journee
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Ven 16 Fév 2018 - 13:50
Auteur Message
Ysaure
Sergeant Saturn
Sergeant Saturn

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2018
Messages: 27
Localisation: Pays de la Loire
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Salut Ludy,

L'empereur de l'espace 3ème ou 4ème épisode.
Ils ont plongés dans l'anciene prison. Grag tire aux canons pour annuler le champ de force...

Best

Back to top
Ven 16 Fév 2018 - 15:04
Auteur Message
LudyNewton
Major Mars
Major Mars

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 198
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Merci Ysaure mais c’est l’image juste après, celle où ils sont debout celle de l’empereur de l’espace c’est exactement cela mais l’image juste avant celle où il se jette pour la protéger lors de la révolte des prisonniers dans le Balkan c’est celle là qui me manque
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Ven 16 Fév 2018 - 18:35
Auteur Message
Ysaure
Sergeant Saturn
Sergeant Saturn

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2018
Messages: 27
Localisation: Pays de la Loire
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Hello

Effectivement.... J'ai eu beau cherché, je fais chou blanc !

Mes compétances dans l'univers du Flam ne sont pas celles que je pensais Pleure

Sorry

Back to top
Ven 16 Fév 2018 - 19:43
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 538
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Hi all!


La scene precedant  Flam  qui de jette sur Joan  pour la proteger de la horde de prisoners: Curtis est dans un couloir du Balkan, une horde des mutins avec Molemos en tete arrivent en trombe prets a lui faire sa fete quand  Joan  sort d’une piece et de retrouve entre les mutins et Flam . L’action se fige un instant, Molemos s’esclaffe et ordonne de tirer avec un “Allez!”


J’espere avoir donne la bonne Réponse .


A+


Frego Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Ven 16 Fév 2018 - 20:01
Auteur Message
LudyNewton
Major Mars
Major Mars

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 198
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Coucou Frégo.

Oui pour le Balkan mais là c'est l'image juste entre les deux, entre celle de l'empereur de l'espace et celle du balkan.
J'ai revisionné en diagonale les épisodes et je ne vois pas du tout dans lequel cette scène se trouve.
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Aujourd’hui à 18:53
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: Protection mais à quel prix?
Back to top
Page 4 sur 6
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure