Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions Une Saint Valentin mouvementée
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Mar 2 Mai 2017 - 20:52
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Bonsoir Ludy Newton,


Un petit bout déchirant en effet! Et tu nous laisses en plein drame! Crying Pauvre 
Joan! Celui qui est derrière cette machination est vraiment machiavélique ! Angry  Je m'attendais un peu à quelque chose de ce genre. On a vu ce genre de choses avec les épisodes de CF avec Khalon, dans 3 épisodes de Goldorak et bien sûr , dans l'autre cadavre exquis!  Wink  Ta suite était superbe.  Good  Continue!


A+


Frégo  Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mar 2 Mai 2017 - 20:52
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mar 2 Mai 2017 - 21:07
Auteur Message
LudyNewton
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 69
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Bonsoir
Effectivement l'épisode de Kahlon m'a donné des idées sur les possibles mais tu comprendras pourquoi Smile
Par contre pour Goldorak je ne me rappelle pas vraiment le dessin animé et le cadavre exquis, tu parles duquel car là je ne vois pas
Bisous et bonne soirée
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Mar 2 Mai 2017 - 21:50
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Le  cadavre exquis dont je te parle est D'un mystere a l'autre. Very Happy Je t'encourage d'aller y jeter un coup d'oeil.


A+


Frego  Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mar 2 Mai 2017 - 23:53
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Bonsoir les filles!

J'ai bien de la difficulté à suivre les sautes d'humeur de Joan... Elle est vraiment sous influence! Shocked Et elle souffre beaucoup, dans tout cela, encore une fois... Crying

Comment cette pierre a-t-elle pu entraîner une telle réaction chez Joan? Question Je nage en plein mystère... Crazy

Votre discussion est très intéressante, Frégo et LudyNewton... Good Je n'ai pas non plus le souvenir de trois épisodes de Goldorak (seulement un seul, avec Aphélie, si je ne me trompe...)

Quant au cadavre des mystères, Frégo, tu soulignes là un point délicat... Siffle Quelque chose d'autre qu'il faudrait déterrer éventuellement... à condition d'avoir du temps et de l'aide! Angel

Amitiés
Flamme flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mer 3 Mai 2017 - 03:55
Auteur Message
LudyNewton
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 69
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Coucou les filles
Je viens de jeter un coup au cadavre exquis que j'avais déjà lu Smile je ne me rappelais juste pas le titre de l'histoire. Je vous rassure, non ce n'est pas du tout la même explication.
Par contre Frego a tapé juste avec kahlon.
Je vais tenter une suite ce soir mais apres ce sera très chaud du coup je ne pense pas avoir fini avant ce we.
Je vais tenter de vous délivrer Joan car c'est tout de même plus sympa quand ils ne se disputent pas. D'ailleurs on est pas habitué car Joan lâche l'affaire devant son Capitaine et prefere faire ses coups en douce, habituellement.
LudyNewton
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Mer 3 Mai 2017 - 13:25
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Hello !

Ce n'est vraiment pas habituel en effet de voir Joan réagir ainsi... Ses sautes d'humeur désarçonnent Curtis, il ne la reconnaît pas et ne sait plus comment agir.

La pierre a déclenché une douleur chez elle, peut-être une réaction à un implant ou quelque chose comme cela... (j'espère ne pas spoiler).

Prends ton temps, LudyNewton ! Nous sommes curieuses de lire la suite, mais nous savons patienter Wink (dit celle qui a laissé un cadavre exquis en plan pendant plus d'un an et des histoires inachevées pendant encore plus... Langue )

Bizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mer 3 Mai 2017 - 16:54
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Moi je dirais qu'il y avait des nanobots dans le produit injecte a
Joan par le criminel!  Ils la  controlent, epient ses faits et gestes; tout ce qu'elle dit et entend, le criminel entend  aussi!  Shocked  Oops! Spoiler alert! Ashamed


Frego  Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mer 3 Mai 2017 - 18:08
Auteur Message
LudyNewton
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 69
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Pas le choix, je dois publier maintenant après les révélations de Frégo. Run
Bonne lecture

***********************

Il lui avait fallu moins d’une minute pour comprendre.

- Je vais le tuer, s’écria-t-il d’un seul coup en s’approchant de la jeune femme qui commençait timidement à reprendre ses esprits.

Elle s’écarta et se plaça en position d’auto-défense.

- Non, mon amour, calme-toi, ne bouge pas

- Comment veux-tu que je puisse me calmer, tu n’as pas confiance en moi, tu me fais croire que tu m’offres un bijou et au lieu de cela c’est une arme mentale et enfin tu te jettes sur moi en disant que tu vas me tuer.

Il se dirigea vers son bureau et pris une feuille de papier et un crayon et écrivit ces quelques mots.

« Joan, mon amour, ait confiance. Je pense avoir trouvé ce qu’il t’arrive. J’ai juste besoin de te faire passer un scanner pour en être sûr. Ne parlons plus pour l’instant, contentons-nous d’échanger des mots écrits ».

Il lui prit la main et l’entraîna jusque dans la pièce à côté de l’infirmerie. Elle pénétra à sa suite dans cet endroit qu’elle ne connaissait pas. Elle scruta autour d’elle et remarqua des appareils en tout genre dont un scanner. Le Comète était équipé d’un véritable laboratoire utilisé par le Capitaine et le Professeur lors de leurs expéditions archéologiques et scientifiques.

Il la guida vers le scanner et lui fit comprendre qu’elle devait s’allonger et ne pas bouger.
Il brancha l’appareil et se plaça derrière l’écran pour visualiser son cerveau. Comme il le pensait il remarqua une petite tâche entre le nerf vague et le nerf glossopharyngien.
Il fut soulagé d’avoir enfin l’explication du comportement de Joan mais en même temps très inquiet de se trouver seul avec elle à bord du Comète à des milliards de kilomètres du Professeur et de la base lunaire.
Il enregistra les images et retourna voir la jeune femme.

« Joan, tu as une puce dans le cerveau. Elle sert probablement de traceur GPS et peut être de micro. Il faut que je te l’enlève au plus tôt ».

A mesure qu’elle découvrait les quelques mots griffonnés, Joan écarquillait les yeux.

Percevant l’état d’inquiétude dans lequel il était, elle lui retira des mains le crayon et s’exprima à son tour.

« J’ai confiance en toi. Tu sauras me retirer sans problème cette puce. J’ai hâte de retrouver notre complicité.
Je t’aime ».


Il fut rassuré de voir comment elle réagissait et ne put se retenir de la prendre dans ses bras et de l’embrasser passionnément. Ils avaient tous les deux besoins de ce moment de sérénité, cette explosion de tendresse.

L’opération allait d’une part être longue mais surtout très délicate. Il aurait préféré la réaliser avec d’une part, le Professeur à ses côtés et d’autre part, Crag aux commandes du Comète.

Le voyant songeur, elle passa légèrement sa main dans ses cheveux, il sourit, pensant que d’habitude c’était lui qui faisait ce petit geste pour la rassurer. Aujourd’hui c’était bien le contraire.
Ils allèrent dans l’infirmerie. Il sortit une blouse et lui tendit puis il s’exprima enfin oralement :

- Je te laisse te changer. Tu peux dormir pendant que je vais bouger le Comète.

- Entendu, lui répondit-elle avec un tendre sourire

Il fit deux pas vers elle puis préféra repartir car sinon il n’arriverait pas à la quitter et pourtant il le fallait. Le temps était compté avant qu’ils ne subissent un nouvel assaut.
Maintenant qu’il avait compris qui était leur ennemi, il savait qu’il ne reculerait devant rien. S’en prendre à Joan serait par contre son dernier coup de Trafalgar il se le promettait.

Il brancha le vol oscillatoire pour s’éloigner le plus rapidement possible des principales planètes d’où pouvaient provenir les prochains sbires. La voie étant dégagée, il lança le pilotage automatique et en profita pour dormir. Il ne pouvait pas se permettre d’ouvrir Joan sans s’être reposé un minimum.

Au bout de quelques heures il se plaça en vol stationnaire à côté d’un petit astre non répertorié. Au moins il serait tranquille, il avait plus d’une demi-journée devant lui avant que le moindre vaisseau ne les rattrape.

Il retourna à l’infirmerie. Joan s’était également assoupie sur le lit médicalisé. Egoïstement, il préféra la réveiller et la prendre dans ses bras pour lui dire à quel point il l’aimait. Il avait besoin de cela avant de se lancer dans une telle opération. Elle en profita pour l’embrasser et lui témoigner toute la confiance qu’elle avait en lui.

Il lui posa une perfusion et lui injecta une dose suffisante pour une anesthésie générale de cinq heures. Puis méthodiquement, il enfila sa blouse, un masque et des gants et se rapprocha de la table.

Avant de commencer sa première incision, il mit en marche le minuteur, regarda sa montre. Il était 4 heures du matin, le 14 février. Il se dit qu’il était loin de s’imaginer que sa première Saint Valentin serait si mouvementée.

Lorsqu’il avait tenté de planifier un rendez-vous avec Joan, il y a quelques jours, jamais il n’aurait pensé se retrouver là entrain de lui ouvrir le cerveau.
Il y avait des moyens plus simples pour déclarer son amour à une femme. Mais bon il savait que Joan n’était pas une femme comme les autres et que leur relation ne serait jamais ordinaire.


***********

LudyNewton

_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Jeu 4 Mai 2017 - 03:00
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Unbelievable Clap

Je suis encore sous l'effet résiduel de ma lecture... Shocked LudyNewton, tu as su rendre cette St-Valentin vraiment mouvementée! Et tu n'as pas facilité les choses à Curtis, qui doit se passer de l'aide précieuse de Simon et de Crag au pilotage...

Je suis touchée de la confiance que Joan éprouve pour Curtis... Wow Hug Mais pas surprise... Wow Hug

Je ne suis pas surprise non plus de la perspicacité de Frégo! Master Good

Tu as bien raison, Ludy, de souligner que leur relation est loin d'être ordinaire... Entre deux êtres d'exception, difficile de faire autrement! flower

Continue... Ce sera bien agréable de retrouver la vraie Joan! Curtis appréciera encore davantage... Kiss

J'ai hâte de voir la suite... Il faudra mettre la main sur l'ennemi numéro un, maintenant... Angry

Amitiés
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 4 Mai 2017 - 19:44
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Hello !

Je n'avais pas pris le temps de commenter hier, mais voilà une suite à la fois explicative et réconfortante : dans ses pensées, nous retrouvons la "vraie" Joan. Mais cela ne va pas être simple pour Curtis de l'opérer sans Simon... cela ajoute à la difficulté et de la tension à la lecture !!!

Bizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Jeu 4 Mai 2017 - 20:46
Auteur Message
LudyNewton
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 69
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Bonsoir
Merci pour vos retours
Desolee je ne risque de rien pouvoir écrire avant la semaine prochaine.
Mais je vous lirai avec plaisir si le réseau le le permet un peu Smile


LudyNewton
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Mar 9 Mai 2017 - 16:48
Auteur Message
LudyNewton
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 69
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Bonjour,

Après ce long WE, vous trouverez une petite suite. On va dire fleur bleue, comme vous l'aimez j'espère.

Bonne lecture

*****************************

L’opération dura un peu plus de 3h30. Il avait dû faire face à quelques turbulences mais était plutôt fier du résultat. Joan ne garderait aucune cicatrice et la puce était maintenant hors d’usage (enfermée dans une boite totalement hermétique).

Il en profita pour jeter un œil à ses autres cicatrices et constata, comme toujours, que le Professeur n'avait pas menti. Elles commençaient a bien s'estomper et dans quelques jours plus rien ne serait visible de ces agressions. Charge à lui maintenant de réussir à effacer également les cicatrices internes.

Il repartit au poste de pilotage et enclencha le pilotage automatique en direction de Tycho.
Il retourna à l'infirmerie et s'assoupit sur la chaise à côté du lit où reposait la jeune femme.

Quelques heures plus tard Joan ouvrit enfin les yeux. Elle tenta de toucher sa tête avec sa main mais n'arriva pas à soulever le bras. Sentant qu'elle commençait à remuer, Curt émergea également.

- Comment te sens-tu?

- Je me sens bien mais je n'arrive pas à bouger mon bras.

- Ce n'est pas grave, il doit juste être un peu endolori. Peux-tu me donner la date du jour?

La jeune femme réfléchit puis elle répondit qu'elle n'en savait strictement rien et qu'en plus elle venait de réaliser qu'elle ne savait même pas comment elle se prénommait.
Le jeune homme commençait à s'inquiéter. Et s'il avait touché un nerf au moment d'une des turbulences !
Ce ne serait pas qu'un simple engourdissement mais peut être une paralysie. Qu'avait il fait!
Rendre la femme de sa vie handicapée moteur et amnésique. Il n'aurait jamais dû prendre le risque de l'opérer dans de telles circonstances. Mais d'un autre côté, s'il ne l'avait pas fait combien de temps aurait-elle supporté cette puce et comment savoir tout ce que celle-ci était en mesure de lui faire faire, téléguidée à distance.
Le voyant de plus en plus inquiet, la jeune femme décida de mettre fin à son supplice.

- Rassure-toi, je vais très bien. Je m'appelle Joan Randall et tu te nommes Curt Newton. Nous sommes en février 2017 pour le jour exact je n'en n'ai pas la moindre idée. Et j'oubliais, accessoirement je suis follement amoureuse de toi. Je voulais juste te faire une petite blague.

- Tu parles d'une blague Mademoiselle Randall, elle est de très mauvais goût.

- Et toi tu sais quel jour nous sommes? Demanda-t-elle?

- Bien sûr, nous sommes le 14 février.

- C'est donc le jour de La Saint-Valentin. Pourrais-je avoir le cadeau que tu as tenté de m'offrir hier?

- Évidemment, avec plaisir.

Il partit chercher l'écrin qui se trouvait encore sur son bureau. Il lui donna et lui proposa de lui mettre.

- Il est vraiment magnifique. J'ai été conquise hier par la couleur de son reflet gris mais là je constate qu'il est bleu.

- Effectivement, ne sois pas surprise. Cette pierre à la particularité de changer de couleur. Elle passe du gris au bleu mais peut parfois conserver les deux couleurs en même temps.

- Elle est magnifique Curt. Tu vas trouver cela ridicule, mais elle me fait penser à la couleur de nos yeux.
- Trouver cela ridicule? Et bien non, bien au contraire car c'est exactement pour cette particularité que je l'ai choisie.

- Je ne sais que répondre, c'est magnifique et je t'aime, elle se hissa dans ses bras et fondit en larme de bonheur.

- Allons, il ne faut pas te mettre dans cet état. Qu'est-ce qu'il se passe?

- Oh rien je te rassure je suis juste conquise et heureuse. Je pense que mes nerfs commencent à craquer.

- Tu viens de supporter une grosse opération et je n'ai pas besoin de rappeler le reste de la situation. Il est donc normal que tu sois à fleur de peau. Il faut vraiment que tu te reposes.

- Dois-je garder la perfusion et rester branchée?

- Non, comme je vois que tu vas bien je vais te retirer la perfusion et toutes ces électrodes. Tu pourras te mettre à ton aise comme cela.

- Merci. J'ai une autre requête, s'empressa-t-elle d'ajouter.

- Une requête?

- Oui je veux retourner dans ta cabine et que tu te reposes allongé à côté de moi. Toi aussi tu mérites d'être installé confortablement.

- Entendu, Mademoiselle Randall, tu sais que je ne peux rien te refuser.

- Si tu me refuses tout, à chaque fois que tu anticipes un danger!

- C'est exact, mais cela ne t'empêche pas de régulièrement me désobéir pour te retrouver dans des situations périlleuses.

- Tout juste mais tu ne peux que reconnaître que c'est bien calculé car tu réussis toujours à venir à mon secours.

- Bon suffit maintenant, nous devons nous reposer. Il souleva le drap qui recouvrait la jeune femme, retira tout l'attirail médical et la souleva délicatement dans ses bras. Arrivé dans sa cabine, il la déposa sur son lit.

- Le professeur me manque, je lui aurais bien posé quelques questions.

- Quelques questions? Je peux peut-être y répondre?

- Je souhaitais savoir si je suis libre de mes mouvements dès à présent. Puis-je me lever? Me changer? Me déplacer? Faire un peu de sport?

La dernière question avait été posée avec une certaine gêne, la jeune femme commençait à rosir.
Le jeune homme fit mine de ne rien remarquer. Il lui répondit tout naturellement.

- Mademoiselle Randall tu viens de subir une grosse opération, ton crâne à tout de même été ouvert! Cependant, je peux t'assurer que tu peux te lever, mettre les tenues que tu souhaites, te déplacer dans le Comète autant que tu le souhaites. Quant au sport à l'exception du sport en cabine, ils te sont pour l'instant tous interdits.

Cette fois elle était définitivement toute rouge. Il avait parfaitement compris à quoi elle faisait allusion. Mais tant pis après tout, ils allaient bien finir par aborder le sujet.

- Merci pour toutes ces réponses. Je vais prendre une douche et retirer cette blouse alors.

Elle se leva et partit dans sa cabine. Après s'être détendue sous une eau bien chaude, elle s'essuya puis enfila son petit ensemble gris papillons. Elle se parfuma légèrement avec de la violette et dissimula le tout sous son peignoir.

De retour dans la cabine du Capitaine elle s'approcha du lit mais n'aperçut qu'une touffe rousse qui dépassait des draps. Elle fut très déçue de constater qu'il s'était endormi. Elle s'était tellement préparée psychologiquement à la chose, elle avait tenté d'imaginer sa réaction, quand elle lui annoncerait qu'elle était fin prête. A aucun moment elle n'avait pensé à l’éventualité qu’il se soit endormi. Pourtant avec un peu de recul elle comprit qu'il ne pouvait pas en être autrement. Il avait affronté les mêmes situations qu’elle ces derniers jours, avait dû gérer le Comète mais également une opération délicate de plusieurs heures. Il lui paraissait donc normal qu'une fois allongé sur un lit il n'ait pas réussit à l'attendre alors qu'elle prenait son temps pour se pouponner.

Elle se dévêtit et rentra le plus discrètement possible dans le lit. Elle ne voulait pas le réveiller. A peine installée elle se retourna avec l’attention de le regarder un peu dormir. Quelle ne fut pas sa surprise de constater qu’il était bien réveillé et avait les yeux grands ouverts.

- Mais je croyais que tu dormais ? s’étonna-t-elle.

- Mademoiselle Randall, comment peux-tu penser une seconde que je puisse dormir. Voici les deux bonnes raisons qui m’ont fait rester éveillé. La première, je n’allais pas te laisser sans surveillance alors que c’est ton premier lever depuis l’opération. La seconde, comme tu dois le savoir je suis un homme. Et comme tout homme comment pourrais-je résister à une proposition comme celle que tu as commencée à formuler timidement avant de t’enfuir dans ta cabine.


*************

LudyNewton

_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Mar 9 Mai 2017 - 20:45
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mar 9 Mai 2017 - 22:16
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
flower flower flower flower flower flower flower flower flower

Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mer 10 Mai 2017 - 00:15
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Bonsoir Ludy Newton!

Idem!


Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow Wow flower flower flower flower flower flower flower flower flower




Frego  Smoke
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Aujourd’hui à 23:34
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: Une Saint Valentin mouvementée
Back to top
Page 3 sur 7
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure