Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [fan fiction] Les secrets de Titan
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Jeu 9 Juin 2016 - 01:56
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou les filles!

Frégo, tu ne pouvais mieux dire! On peut deviner ce que la narcissique princesse Athara éprouvera lorsqu'elle sera témoin des retrouvailles entre Flam et Joan ... Elle ne pourra manquer de s'apercevoir Evil que même si Joan n'est pas réellement l'épouse de Curtis, elle occupe tout de même dans son coeur une place qu'aucune autre femme ne saurait lui enlever! Wow

Otho et Grag son tellement fidèles aux personnages d'Hamilton, ainsi que Simon... Le franc-parler d'Otho et l'optimisme de Grag font partie de ce naturel qui revient au galop! Good

Il reste bien des mystères à éclaircir, l'histoire ne se laisse pas deviner si facilement... Qu'est-il arrivé à Joan ? Et à Eek? Continue Jovienne, chaque suite ajoute au plaisir de lire cette histoire! Clap Master

jump jump jump

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 9 Juin 2016 - 01:56
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Ven 10 Juin 2016 - 20:45
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Hello Frego, Flamme, tout le monde,

On va laisser Athara encore dans l'ignorance.
Voici des nouvelles de Joan ... et un moment-clé dans l'histoire. J'espère que vous apprécierez.

Bye

Jovienne

***

Lorsque Joan reprit conscience, elle ne comprit pas tout de suite ce qui lui arrivait. Eek lui léchait le visage d'un air inquiet. Elle était allongée sur de curieux lichens rouges, et tout autour d'elle, des vapeurs de gaz formaient des nuages et une brume épaisse, créant une atmosphère particulière, à la fois intime et inquiétante. Joan se redressa, soudain paniquée. Les gaz ! Comment respirer ! Stupéfaite, elle s'aperçut que son organisme ne souffrait pas de cet environnement pourtant visiblement délétère. Et plus curieux encore, elle découvrit un léger halo bleuté qui l'entourait de toute part. Elle bougea son bras, le halo s'adapta à son mouvement, comme une doublure de son corps. Jetant un oeil vers son petit compagnon, elle vit que ce n'était pas le cas pour lui. Elle entendit alors une voix dans sa tête :

- Ne t'inquiète pas pour ton chien lunaire. Il n'a pas besoin, comme toi, de notre protection.

Un petit être, de forme presque humaine se tenait devant elle. Il était pâle, très pâle, mince, aux traits délicats. D’immenses yeux lui mangeaient un visage où l’on ne pouvait déceler ni bouche, ni orifice nasal. La créature possédait par contre de belles ailes transparentes dans le dos. Son corps était léger et fluide. Joan ferma les yeux un instant, les rouvrit, déglutit péniblement et pensa : « Je suis morte... et j’ai un ange devant moi. »

L’être plissa légèrement ses yeux, comme s’il souriait de sa bouche absente, et elle entendit à nouveau une voix dans sa tête : « Je peux t’assurer que tu es bien vivante... et que je ne suis pas venu de l’au-delà. N’aies pas peur, si tu n’as pas d’intentions belliqueuses, et je sens que ce n’est pas le cas, tu n’as rien à craindre de nous ».

La silhouette diaphane et élancée s’installa sans façons, assise en tailleur sur un gros rocher gris face à la jeune femme légèrement hébétée, puis elle la regarda sans plus parler dans son esprit, lui laissant le temps de s’habituer à la situation incroyable que ses yeux, son cerveau lui proposaient. Une brise légère semblait entourer le personnage merveilleux qui la fixait sérieusement, guettant le moment où Joan serait disposée à reprendre la conversation. La jeune agent ne fut pas longue à se ressaisir et, ne masquant aucunement l’étonnement qui l’avait gagnée, tenta de formuler, dans sa tête, des propos cohérents et construits.

« - Que s’est-il passé ? Où suis-je ? Comment suis-je arrivée ici ? Qu’est-ce que ce halo qui m’entoure ? Et qui êtes-vous ? Mais qu’êtes-vous donc ? Pourquoi est-ce que je vous entends dans ma tête ? Comment faites-vous pour parler ma langue, d’ailleurs ?»

Elle s’aperçut que ses questions étaient trop nombreuses, qu’elles se bousculaient dans son cerveau, sans queue ni tête. Elle se força à se calmer et plongea son regard dans celui de son interlocuteur. Celui-ci, d’un clignement de paupière, l’encouragea au contact et lorsqu’il la sentit plus sereine, renoua doucement ce qu’il fallait bien nommer une conversation.

« Je m’appelle Anemos, je suis membre d’un peuple qui vit ici, aux confins du marécage, depuis l’aube des temps. Nous nous reconnaissons sous le nom d’Aerios et notre histoire est liée à celle des déesses de la forêt, celles que tu nommes Harpistes. Nous n’avons pas de langage parlé, nous communiquons par télépathie. C’est ce qui t’a sauvée, d’ailleurs. Nous avons capté l’appel à l’aide de ton chien lunaire lorsque tu as sombré dans l’inconscience. Rare sont les êtres comme toi qui s’aventurent ici, notre milieu ne vous convient pas et c’est très bien comme ça. Nous n’avions jamais secouru les intrépides qui nous recherchaient par cupidité ou ambition personnelle. Mais nous avons lu dans l’esprit de ton petit compagnon. Tu as aidé l’une de nos déesses, alors même qu’elle pouvait être dangereuse pour toi, nous le savons. Malgré tout, tu l’as sauvée de la toile mortelle. Et nous avons sondé ton âme. Tu n’es pas avide de richesses, de pouvoir, tu ne cherches aucun profit personnel dans ta quête. Nous avons décidé de garder ta vie. »

Joan recevait, concentrée, le flot d’informations étonnantes qui s’imprimait en elle. Elle ouvrit les lèvres pour avancer une question, se souvint que c’était inutile et construisit sa pensée.

- Comment se fait-il que je respire sans souci ? Y a-t-il un lien avec cette aura bleue autour de moi ?
- Nous sommes des êtres de l’air, en communion avec les fluides autour de nous. Nos émotions, notre volonté influent sur l’atmosphère qui nous entoure, sur son dynamisme et sur la répartition de sa composition. Difficile de t’expliquer comment cela fonctionne mais le simple fait de souhaiter te maintenir en vie nous permet de modifier la composition chimique de l’air et de l’adapter automatiquement à tes besoins. Cela se traduit par ce halo qui t’entoure, une sorte de filtre qui recompose naturellement une atmosphère selon tes besoins.


Fascinée, la jeune femme observait ses mains. Elle les releva, écarta les doigts, comme pour laisser glisser quelque chose. Une enveloppe d’air pur s’adaptait à tous ses mouvements, leur conférant une grâce presque surnaturelle. Et soudain, une idée, fulgurante et lucide, lui vint. S’armant de courage, anxieuse d’une réponse qu’elle n’était pas sûre de souhaiter, elle fixa Anemos sans ciller :

- Mais tu dis que vous commandez aux éléments aériens... Tu as dû lire dans mon esprit l’inquiétude qui m’anime à propos des explosions régulières qui ont lieu loin d’ici, dans la partie de cette terre que nous occupons. Ton peuple ne serait-il pas à l’origine de ce phénomène, terrible, qui nous soucie tant, moi et les miens ?

***
(A suivre)

Et j'ai failli rater les nouveaux émoticônes... J'adore celui-là Alien
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Mer 15 Juin 2016 - 01:48
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou Jovienne!

Je suis là... Wink Et j'ai savouré attentivement ce nouveau post! Good

Quels être étranges et puissants à la fois que le peuple d'Anemos! Ils ont de nombreux pouvoirs incroyables, et heureusement, ils ont jugé Joan digne d'en bénéficier... Elle a des idéaux aussi élevés que l'homme qui fait battre son coeur, le destin a bien fait les choses... C'est Flam qui va leur être reconnaissant d'avoir sauvé sa douce moitié d'une mort horrible! Wow

Leur histoire est liée à celle des Harpistes, mais quels sont ces liens? Est-ce que ce sont eux, les responsables des explosions? Ou bien les Harpistes? Ou quelque chose d'autre? Je suis très curieuse de découvrir la suite!

Sans oublier les retrouvailles entre nos deux tourtereaux, peut-être sous l'oeil peu avenant d'Athara... Evil

Continue, Jovienne, j'aime beaucoup la tournure que tu donnes à ton histoire! Best Clap

jump jump jump

Bizz Vizz
Flamme
flower

Je suis bien contente de voir Simon figurer parmi les nouveaux émoticones! Merci Pascal! Good
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mer 15 Juin 2016 - 02:33
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Hello Jovienne!


J'ai egalement beaucoup apprecie ton dernier passage! Nous savons maintenant qui est ce peuple oublie de tous! Good  Nous sommes un peu plus pres d'un denouement! Merci pour cette suite!  Master


A+


Frego Cool   Simon
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Ven 17 Juin 2016 - 12:52
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Hello tout le monde,

Si je peux me permettre une suggestion pour les émoticônes : maintenant qu'on a Simon (super, Very Happy ), il nous manque le Comet (presqu'un personnage à lui tout seul, ce vaisseau, non ? Wink )

Allez, une petite suite. Ce n'est pas encore le moment des retrouvailles, Flamme, encore une épreuve à passer... Je n'ai pas tout rédigé mais effectivement, dans mon idée, le dénouement ne devrait pas trop tarder, comme tu le sens, Frégo... Je ne suis pas trop douée pour les histoires au long cours, il me faut un début, un milieu et une fin assez rapidement !

Bye

Jovienne

***

Une tempête inattendue et furieuse enveloppait l’atmosphère autour du Comet. Des éclairs, des pluies acides, des courants violents l’entouraient de toutes parts. La visibilité était réduite à néant et les deux pilotes devaient s’accrocher aux commandes pour maintenir l’astronef en vol.

Au fur et à mesure qu’il approchait de la zone repérée au-delà de la forêt des Harpistes, les éléments avaient semblé se déchaîner contre lui. Il y avait d’abord eu un problème avec les instruments de navigation qui s’affolaient sans raison, devenant inutiles et dangereux d’utilisation.

- Chef, c’est un souci de polarité magnétique. Pas moyen de se fier aux écrans de contrôle. Faisons-nous demi-tour pour revenir quand la météo sera plus clémente ?

Curtis avait soupiré, serré les dents :

- Certainement pas. Le Comet en a vu d’autres. Pensez à Joan qui n’a pas le même abri que nous. Tant pis, il nous faudra balayer de plus bas, moins large, et cela prendra plus de temps. Descends et naviguons à vue.

Athara, silencieuse depuis le fauteuil où elle avait été installée, admirait la ténacité qui habitait l’homme de l’espace, pas vraiment consciente que le trait de caractère n’était pas qu’intrinsèque à sa personnalité mais qu’il se nourrissait de l’angoisse de plus en plus violente éprouvée pour la jeune femme. Elle perçut toutefois la critique implicite et, hautaine, piqua :

- Un agent de votre si puissant gouvernement interplanétaire doit en avoir vu d’autres, non ? Mes amazones sont capables de s’adapter aux missions les plus extrêmes, elles.

C’est alors que des masses d’air chaotiques se liguèrent contre eux, empêchant qui que ce soit de répliquer, et il fallut toute l’habileté de Grag pour empêcher le vaisseau ballotté dans tous les sens de partir en vrille vers le sol.

Ils crurent trouver refuge plus bas en altitude mais un nouveau danger les guettait. Ils avançaient, la forêt des Harpistes derrière eux, sur une ligne en lisière entre la zone de marais qui les intéressait et un secteur plus montagneux, composé d’une chaîne de cryovolcans en activité.

- Chef, m’est avis que ces volcans ne crachent pas que de la vapeur d’eau. C’est plutôt un sacré mélange de méthane et d’acides. Pas dit que la coque du Comet résiste longtemps à ce régime, il faut s’éloigner.

Otho surveillait ses capteurs avec inquiétude. Le capitaine répondit :

- De toutes façons, il est temps de virer au-dessus des marécages. La météo, loin des montagnes, devrait être plus clémente.

La prédiction de Curtis s’avéra complètement infondée. C’était comme si les foudres de la planète se liguaient contre eux et la silhouette du puissant vaisseau poursuivit sa lutte contre les éléments déchaînés. Il devenait imprudent de poursuivre leur quête, même si personne à bord ne souhaitait abandonner. Le professeur Simon réfléchissait tout haut, de sa voix monocorde :

- C’est vraiment pas de chance, je ne m’attendais pas à un tel déferlement. L’ordinateur montre que la masse d’air est d’ordinaire très anticyclonique, très stable dans ce secteur. C’est un phénomène climatique exceptionnel qui nous frappe et nous gène.

Têtu, le capitaine Future ne lâchait pas les commandes de son vaisseau qu’il tentait de mener toujours plus avant. Les traits crispés, les yeux fixés vers une improbable accalmie, il se taisait mais la tempête qui l’animait intérieurement était probablement aussi violente que celle qu’il affrontait. Grag, attentif à ses côtés, se permit une remarque :

- Si elle est là-dessous, Joan se sera abritée, protégée. Je suis sûr que Eek l’empêchera de prendre des risques. Peut-être devrions-nous faire demi-tour et revenir plus tard.

Curtis respira un grand coup. La mort dans l’âme, il dut objectivement concéder en lui-même que son robot avait raison. Alors qu’il allait annoncer son renoncement provisoire et le retour sur New Town, ils furent tous surpris par un décrochage brutal de l’astronef. Le Comet sombra, incontrôlable, vers le marécage fouetté par les intempéries.


***
(à suivre)

... et oui, je sais, j'abuse des faux suspenses... Confused Embarrassed
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Ven 17 Juin 2016 - 12:56
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
... oh, c'était mon 100ème message... pas très gai, en fait ! Mais ça se fête quand même !
Beer Best

A + tout le monde,

Jovienne
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Ven 17 Juin 2016 - 13:42
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Felicitations pour ce 101 eme message! Beer    
Et pour cette suite enlevante !  Good Master Les Aerios sont vraiment tres forts!  Alien


A+


Frego   Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Sam 18 Juin 2016 - 12:03
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou les filles!

Merci Jovienne pour cette suite! Tu sais bien comment nous faire jump jump jump jusqu'au prochain envoi, c'est de bonne guerre... Wink

Frégo a raison, les Aerios contrôlent les éléments à volonté, on dirait... Quelle puissance! Master

Tu ne rends pas Athara plus sympathique avec le temps... Confused Angry Je ne pense pas que ses amazones s'adapteraient mieux aux marécages que tous ceux qui s'y sont aventurés, Joan mise à part...

Elle manque un peu aussi de sens critique en ce qui concerne la ténacité de Flam ... Il semble bien contrôler ses sentiments, mais je sais que Grag et Mala , tout comme Simon , ont bien deviné ce qui motive d'abord l'inquiétude de leur chef... Wow Ils sont si humains! Clap

Dommage que la fin de l'histoire approche, je te lirais bien longtemps, moi! Best Encore bravo et merci! Best

Bizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mar 28 Juin 2016 - 11:42
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou tout le monde,

Désolée, je décroche un peu en ce moment... un peu dépassée par le calendrier en ce moment et ça ne va pas s'arranger ces prochains jours ! Sad

Voilà quand même une petite suite pour vous faire patienter.
Je n'oublie pas qu'il y a un défi à rédiger, également. Confused

A +,

Jovienne

PS J'adore Limaye et Frégolo . Mais il manque toujours le Comet !!!

***

Pendant ce temps, dans une clairière au décor atypique, près d’une rivière aux reflets purs, surmontée de vapeurs verdâtres, le long des premiers contreforts qui s’élevaient vers le cône caractéristique d’un volcan, Joan, toujours enveloppée de son halo protecteur, devisait tranquillement avec son nouvel ami Anemos. Depuis quelques jours, elle allait de découverte en découverte et peu à peu, prenait contact avec un peuple surprenant. Les Aerios, grâce à leurs facultés télépathiques, n’avaient pas mis longtemps à accorder leur confiance à la jeune terrienne et ils lui ouvraient peu à peu les portes de leur étrange civilisation, tout en la questionnant également avec curiosité sur cet ailleurs qui leur était difficile à concevoir.

L’origine de ce peuple remontait à la nuit des temps titaniens, et une osmose unique s’était formée entre les Aerios et leur environnement tellurique, au point que leurs émotions, souvent collectives du fait de leurs communications mentales, provoquaient des réactions spontanées des éléments qui les entouraient. Il n’était pas rare, suite à une grosse colère de l’un d’entre eux, de voir naître des bourrasques violentes et subites dans les marécages d’ordinaire endormis. Ils avaient pendant longtemps entretenu des rapports de vénération et de coopération avec les Harpistes qui étaient probablement leurs lointaines cousines. L’extinction progressive de ces petits êtres des forêts, le lent écoulement du temps et des siècles avaient distendu les rapports entre les deux formes de vie qui se ressemblaient beaucoup mais ils restaient soudés, là aussi, par un lien mental mystérieux. Les Aerios ressentaient de façon profonde les émotions des petites créatures qu’ils estimaient comme des déesses et se considéraient comme leurs protecteurs.

Or ces derniers mois, plusieurs expéditions des amazones d’Athara avaient bouleversé le fragile équilibre millénaire. Des Harpistes avaient été capturées pour servir au fond du Palais de Moneb soit comme arme éventuelle, soit comme source d’information. Pendant ce temps, l’exploitation du méthane prenait de l’ampleur, gagnant sur des territoires qui approchaient dangereusement des forêts et marécages logeant ces petits peuples. Les deux inquiétudes s’étaient mêlées en un amalgame qui avait bouleversé les Aerios. Et les soirs de Conseil, lorsque l’anxiété diffuse et collective se faisait trop forte, que les questions sans réponse tournaient désespérément dans la nuit, un courant violent secouait l’atmosphère du marécage et glissait, épousant les courbes du sol, vers les pipe-lines. Et les explosions se produisaient, conséquences de la modification brutale de l’environnement atmosphérique et chimique. Et quelques heures après, la tension retombée, il ne restait nulle trace du bouleversement soudain et éphémère.

Tout cela, Joan l’avait compris très vite, et aussi que les Aerios n’avaient pas vraiment conscience des conséquences de leurs moments de colère qui fonctionnaient pour eux un peu comme un exutoire.

Elle avait appris aussi ces derniers jours à ériger des barrières mentales pour protéger son intimité psychique, et les Aerios étaient extraordinairement discrets en la matière. Dès qu'ils sentaient une résistance dans son esprit, leurs ondes mentales se retiraient, comme pour respecter son espace personnel. Elle avait donc, dans un premier temps, évité d'aborder de front le sujet des explosions, depuis ce premier jour où elle avait compris et interrogé frontalement Anemios. Depuis, elle savait que le sujet devrait être affronté prochainement mais elle préférait avancer avec précaution.

Pour l'heure, elle savourait l'instant tranquille et regardait Eek qui s'avançait vers elle en jappant, curieusement énervé. Anemos ferma à demi les yeux, communicant silencieusement avec le petit chien lunaire. Joan les observait, bienveillante. Elle n'avait pas noté, dans son dos le changement d'atmosphère, les nuages noirs et les éclairs du ciel en colère. L'agitation de l'animal finit par lui faire froncer les sourcils mais c'est l'interrogation d'Anemos qui résonna dans sa tête qui la fit se retourner, brutalement inquiète.
- Eek me dit que son vrai maître est là, derrière. Et qu'il est probablement là pour te retrouver.

Stupéfaite, elle eut juste le temps de voir le Comet vriller vers le marais, ballotté par les éléments déchaînés. Elle hurla, libérant les barrières de son esprit et Anemos reçut de plein fouet sa terreur pour l'équipage et, en une seconde l'émotion violente, associée au défilé accéléré de toute son histoire avec Curtis. Avant même qu'elle n'ait formulé la moindre pensée cohérente, il avait compris et adressé un message au Conseil de son peuple.

- Anemos, mon Dieu, il faut stopper ça... Je t'en prie, fais quelque chose. Curtis... c'est le Comet... ils vont s'écraser.

Elle n'arrivait pas à être très cohérente mais déjà, un changement était perceptible dans l'air. Les Aerios se calmaient rapidement. Trop tard toutefois pour le grand vaisseau qui s'abîma dans le marécage dans une gerbe d'eau et d'étincelles.

***
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Mer 29 Juin 2016 - 03:17
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou Jovienne!

J'étais bien contente de découvrir cette suite! Bon courage , tu auras bien mérité tes vacances... Very Happy

Tu as bien décrit la puissance du pouvoir mental de ces peuples titaniens... Master Et j'ai infiniment apprécié la délicatesse dont les Aerios font preuve devant la volonté de Joan de préserver le secret de certaines de ses pensées... Wow flower

J'imagine la réaction d'Anemos en recevant de plein fouet toutes les émotions qu'elle a pu ressentir en voyant le vaisseau d'écraser! horified

Maintenant, reste à savoir dans quel état se trouvent les occupants du Comet... jump jump jump

Je n'oublie pas le défi... Ashamed C'est le temps qui manque... Mais les vacances arrivent bientôt, je devrais pouvoir m'y mettre! Wink

Tu as raison, Limaye et Frégolo sont adorables! Best

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mer 29 Juin 2016 - 10:12
Auteur Message
Pascal
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2007
Messages: 829
Localisation: Cratère de Tycho (Lune)
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Jovienne a écrit:
Si je peux me permettre une suggestion pour les émoticônes : maintenant qu'on a Simon (super, Very Happy ), il nous manque le Comet (presqu'un personnage à lui tout seul, ce vaisseau, non ? Wink )


Salut Jovienne ! Hello

Bien sûr que tu peux te permettre une suggestion ...

Flam Réacteurs à protons prêts ?
Grag Décollage !


Comet
_________________


Dernière édition par Pascal le Mar 12 Juil 2016 - 07:22; édité 1 fois
Visiter le site web du posteur
Back to top
Mer 29 Juin 2016 - 11:47
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou Jovienne!


Merci pour cette suite et de nous faire decouvrir le monde des Aerios.  Good Master Par contre, c'est Athara qui risque de passer un mauvais quart d'heure a la prochaine suite!Il va falloir beaucoup de diplomacie pour calmer les esprits!  Simon  


A+


Frego  Frégolo   Cool   Comet  (Moi aussi Je les aime ces emoticones!)
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Lun 4 Juil 2016 - 21:50
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Merci, merci Pascal, j'adore Comet

Des nouvelles des occupants du Comet (je ne m'en lasserai pas de si tôt, de cet émoticône )... C'est pas très long, faudra attendre pour la suite. Doubt

Et non, la réaction d'Athara, ce n'est pas encore pour aujourd'hui.

A +,

Jovienne

***

C'est sous un ciel redevenu bleu azur que Joan s'approcha anxieusement du lieu de l'impact. Des fumées jaillissaient de plusieurs endroits de la coque, quelques étincelles signalaient un cyclotron défectueux et le marais résonnait encore de l'onde de choc provoquée par le crash. L'eau acide, d'habitude si calme, était agitée par des courants dûs autant à la tempête qui s'était abattue sur le secteur qu'à la violence du contact du vaisseau. Malgré tout, la jeune femme ne put s'empêcher de pousser un soupir de soulagement. La situation ne semblait pas catastrophique, ce bon vieux Comet prouvait une fois encore qu'il était solide. Il y avait fort à parier, vu l'extérieur, qu'il n'y avait que peu de dégâts à l'intérieur."Et la maîtrise du pilote y est certainement pour beaucoup. Grag ? Curtis ? Probablement les deux de concert."

C'est donc l'esprit relativement serein qu'elle parcourut la distance qui la séparait encore de ses amis.

Pendant ce temps, à bord du vaisseau immobilisé, tous reprenaient leurs esprits. Curtis détacha rapidement sa ceinture tout en vérifiant les voyants. Otho prit les devants et fit un bref check-up :

- Des dégâts au niveau de l'un des cyc', et circuit électrique endommagé dans le secteur 3. Reste à faire un examen visuel de la coque. Je lance aussi le diagnostic d'étanchéité. Ça a secoué dur !

D'un regard, le Capitaine avait vérifié que tout le monde allait bien. Ezra, en vieux routier de l'espace, en avait vu d'autres. Athara était blanche et se massait le cou mais pour rien au monde elle n'aurait montré qu'elle venait d'avoir la peur de sa vie.
Simon, pragmatique comme à son habitude, signala la composition de l'air ambiant :

- C'est à la limite de l'irrespirable, et de toutes façons, nocif à moyen ou long terme. Équipements obligatoires pour accéder à l'extérieur.

Curtis hocha la tête et se dirigea vers le sas de sortie.

- Grag, tu viens avec moi, peut-être repèrerons-nous ta bestiole.

Mais Simon fit entendre aussitôt sa désapprobation.

- Beaucoup trop d'acides en suspension, sa carcasse de métal risque d'être endommagée, prends plutôt Otho.

Curtis acquiesça sans un mot, et avec un léger remord. Il dut reconnaître qu'il avait surtout pensé à tenter, une fois encore, de localiser Joan. Pourtant des questions urgentes requéraient son attention. Contrarié, il s'équipa à côté de son compagnon. Otho profita de leur isolement pour glisser une remarque comme il les aimait :

- Tu as vu comment elle s'est presque évanouie, la princesse ? Elle a été secouée, elle n'a pas l'habitude. C'est quand même bien fait pour elle, on ne serait pas dans ce drôle d'endroit si elle n'avait pas décidé d'envoyer notre Joan en mission-suicide...
- Je ne peux pas te donner tort, Otho. En même temps, nous devons reconnaitre qu'elle a du cran. Elle a tenu le choc, et il a été violent, sans se plaindre aucune seconde. Reconnaissons-le lui... et retrouvons Joan, même si j'en viens presque à espérer ne pas avoir de nouvelles trop vite... cela voudrait dire qu'elle n'est pas dans cet endroit maudit et ce serait une bonne chose.

Ils sortirent ensemble pour inspecter la structure du Comet. Ils firent un tour rapide. Tandis que Curtis testait la résistance d'un aileron endommagé, Otho prit le temps d'examiner les alentours. A l'avant, le vaisseau était à demi enfoncé dans un mélange de liquide, de tourbe et de lianes enchevêtrées. Le marécage s'étendait de ce côté-là à perte de vue. Il se retourna pour scruter la zone volcanique qui se trouvait dans son dos mais ce qui s'offrit alors à ses yeux le laissa bouche bée.

- Chef, je ne sais pas si c'est une mauvaise nouvelle mais là, je crois qu'il faut que tu vois ça.

***

Peu de choses pouvaient surprendre le capitaine Future, tellement il avait été confronté à l'inattendu au cours de ses voyages et de ses explorations. Il eut pourtant un coup au coeur à la vision de Joan s'approchant d'eux tranquillement. Eek gambadait à ses côtés, pressé de retrouver Grag, et un curieux petit personnage diaphane, à l'apparence fragile, complétait le tableau.
Autour d'eux, les cryovolcans envoyaient leurs jets d'eau et de gaz dans l'air, comme des feux d'artifices blancs, mais Curtis ne voyait soudain que Joan, sa Joan, saine et sauve, souriante, le regard pétillant. Il la prit doucement dans ses bras, et souffla, soulagé :

- Tu es vivante, tu as survécu à cet enfer.
- En aurais-tu douté ? Crois-tu que j'allais te laisser continuer ton rôle de super-héros pour sauver d'autres jeunes femmes que moi ? Ce serait bien mal me connaître.

Derrière eux, Amenos plissa les yeux et bougea lentement ses membres supérieurs. Le halo qui entourait toujours Joan s'étendit lentement au corps du grand capitaine. La jeune femme sourit alors et actionna l'ouverture du casque de Curtis. Celui-ci posa son front contre celui de son aimée, mit un doigt sur sa bouche, puis le remplaça par ses lèvres. Autour d'eux, le ciel, les esprits, les éléments étaient désormais totalement apaisés.

***
(A suivre)

Ps Je pense poster pour le défi avant d'écrire la suite... mais sait-on jamais ? Very Happy
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Jeu 7 Juil 2016 - 16:24
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Clap Master Wow flower

Coucou Jovienne!

Je suis bien contente d'avoir pu trouver une connexion Internet, Youpi ça manque un peu là où je passe cette semaine de vacances... Et quelle belle surprise de voir que tu as posté une suite! Unbelievable Sourire Sans parler de tous les nouveaux émoticones... Merci Pascal! Best


Je pense qu'Athara a de la classe, du moins je préfère le penser... Et ce sera mieux pour nos tourtereaux, de toute façon! Wink Good Mais c'est amusant de voir le parti pris des deux lascars face à la princesse, et de voir que Flam tente de leur faire voir les choses différemment... Que ferait-il s'il connaissait les véritables motifs de la conduite d'Athara envers Joan et lui-même? Shocked Evil


Mais surtout, Jovienne... flower


Quel sublime passage tu as créé là! Wow Master Anemos a vite compris les sentiments entre Joan et Curtis, et il a fait preuve de sensibilité, de délicatesse et d'empathie tout à la fois... Hug Kiss Comme j'ai aimé ces retrouvailles! Tu as un réel don pour l'écriture, et je l'apprécie à sa juste valeur... Clap Master flower


J'ai bien hâte à la suite... jump jump jump

Bizz et bravo!
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mar 2 Aoû 2016 - 22:11
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Ça y est, j'ai fini !!! Langue
En deux posts, la fin de l'histoire...

J'y ai glissé un hommage/rappel d'une nouvelle d'Hamilton, vous trouverez facilement laquelle.

J'espère que vous avez apprécié, j'ai voulu tenter un autre côté de la SF : la rencontre d'un peuple très différent. Du coup, peut être moins d'action...

Bye ,

Jovienne

***

Dans le vaisseau depuis lequel elle assistait à la scène, la princesse Athara se crispa douloureusement sous la prise de conscience. Qu'ils soient réellement mariés ou pas, ces deux-là s'appartenaient. D'un naturel combatif, elle fut un instant tentée de jouer sa chance. Elle était belle, avait des atouts qu'elle savait utiliser, l'idée de batailler pour conquérir un homme était séduisante. Mais elle avait des responsabilités qui l'engageaient et qu'elle ne se voyait pas repousser au second plan. Elle se détourna lentement. Il ne lui restait qu'à revenir à la gouvernance de son peuple. Et peut être que le capitaine Future pourrait se pencher sur ses projets d'évolution climatique. Redressant la tête, elle réfléchit à cette nouvelle idée. Oui, il fallait creuser cette perspective.

Pendant les jours suivants, le Capitaine Future dut bénir ses dons télépathique qui lui permirent d'être rapidement à l'aise dans la communication avec le Conseil des Aerios. Tacitement, les négociations autour des activités d'extraction des lacs de gaz liquides furent remises à plus tard, l'urgence se trouvait dans la réparation du Comet. Sous la direction de Simon, Otho et Grag s'affairaient. Athara, peu à l'aise dans cet environnement inhabituel, observait néanmoins avec intérêt son entourage, calculant froidement ce que son peuple pouvait éventuellement retirer de cette découverte.

- Je n'aime pas cette princesse, Joan. Elle ferme complètement son esprit, elle ne veut rien partager avec nous.
- Ne t'inquiète pas, Anemos, dans quelques jours, nous la ramènerons à Moneb et vous n'aurez plus à faire avec elle.
- Je l'espère mais je suis loin d'en être certain. Et comment ferons-nous, contre elle, lorsque vous serez repartis ?
- Je pense que votre milieu de vie est votre meilleure protection. Il vous a isolé des autres peuples de Titan, mais il est aussi votre allié. Et, pour te rassurer, nous pouvons imposer aux Monébiens des accords ou des règlements en votre faveur.
- Ton chef est puissant à ce point, Joan ? J'ai du mal à le concevoir.

Plutôt que des mots, Joan choisit d'ouvrir son esprit à son ami. Des images de la puissante organisation galactique des Neuf mondes, qui étaient maintenant bien plus nombreux même si l'appellation était restée, les vaisseaux explorant l'univers, les traités passés avec les différentes formes de vie découvertes, les centres de recherche scientifique établis un peu partout, et le Président Cashew, et les différentes assemblées représentatives, la police interplanétaire, enfin, à laquelle elle était si fière d'appartenir. Anemos resta longtemps silencieux, ses grands yeux bien ouverts, son petit corps perdant de sa transparence, frappé par les informations qu'il recevait. Il recroquevilla ses ailes et Joan reçut dans son esprit la nostalgie qui habitait son ami :

- Nous sommes un très vieux, trop vieux peuple, loin de nos heures de gloire. Notre isolement nous a-t-il nuit ? Vous semblez puiser une telle force dans l'échange et la coopération. J'ai bien peur qu'il soit ne trop tard pour nous mais si tu le veux bien, il nous faut évoquer tout cela en Conseil. Ah, une dernière chose, Joan, méfie-toi, à titre personnel cette fois-ci, de la princesse. Elle a beau protéger ses pensées, certains sentiments, puissants, filtrent néanmoins.


***


Le soir même, dans l'atmosphère brumeuse et ouatée du marais, sous un abri de roche et de lichens, un conseil important se réunit. Le capitaine Future, le colonel Gurney, et quelques anciens parmi les Aerios mirent enfin leurs pensées en commun au sujet des explosions qui avaient tant nuit à l'exploitation du méthane. Le compromis fut aisé à établir, l'immensité du territoire, l'abondance des ressources permettaient de laisser une large place aux Aerios sans dilemme économique. Promesse fut également donnée de ne pas dévoiler l'existence de ces êtres aux pouvoirs particuliers, sauf aux instances dirigeantes qui seraient chargées justement de faire respecter leur territoire.

Joan et Athara s'étaient soigneusement évitées depuis les retrouvailles dans le marais.

L'affrontement entre les deux femmes allait pourtant avoir lieu, mais pas sur le terrain prévu. Quelques jours après, dans le palais de Moneb, Joan ne décolérait pas. Face à Athara, ses yeux lançaient des éclairs et tout son corps était engagé dans la discussion.

- Curtis, tu ne peux pas faire ça. Tu condamnes les Aérios. Leur survie dépend de cet écosystème fragile qui s'est développé dans cette atmosphère saturée de méthane et d'acides.

Ils avaient quitté les marécages la veille.
Joan secouait la tête mais Athara, presque agressive, répliqua :

- L'évolution est inéluctable, pas de sentimentalisme inapproprié pour des créatures condamnées, s'il vous plaît.

Joan s'agaça :

- Ces créatures comme vous les appelez sont l'une des formes de vie les plus anciennes de Titan. Elles ont une pensée, un langage, même s'il ne s'exprime que par ondes ou télépathie. Vous n'avez pas droit de vie et de mort sur elles.
- Ce n'est pas à vous que je m'adresse, lieutenant, mais au Capitaine Future. Capitaine, vous étiez intéressé par nos travaux, je sais que vous pouvez nous aider. Ce serait un joli défi scientifique pour vous, non ? Maîtriser un changement climatique à grande échelle, faire gagner des millénaires d'évolution naturelle à Titan. Vous n'êtes pas tenté ?

Curtis prit son temps pour trouver les mots justes, ceux que la susceptible princesse pourrait entendre et accepter.

- Majesté, si je peux me permettre, vous avez d'autres défis à affronter pour votre peuple. Titan est immense. Pourquoi ne pas laisser une réserve inexplorée et inexploitable qui permettra aux Aerios de continuer à vivre cachés, à l'écart, comme ils le souhaitent ? Vous n'avez pas besoin de ces territoires. Par contre, vous avez des hommes de valeur, qui peuvent vous aider à moderniser Moneb. Réfléchissez bien à ce que vous voulez.

Elle pinça les lèvres. Joan, rassurée sur les intentions de Curtis, se retira discrètement, ne voulant pas avoir la victoire trop ostentatoire face à la colérique princesse. Celle-ci, tendue par la joute oratoire, partit alors sur un autre sujet.

- Je ne peux m'empêcher de penser que c'est dommage, presque du gâchis... à plusieurs niveaux.

Curtis la regarda, compatissant :

- Je ne peux pas être à la hauteur de vos attentes, Princesse, à aucune d'entre elles, de fait.

Elle soupira mais se redressa malgré tout fièrement :

- Peu importe. Je peux vous assurer, capitaine Future, que Moneb va répondre aux défis de l'avenir, ces prochaines années.
- Je n'en doute pas. J'espère juste, Majesté, que vous saurez vous laisser guider par une saine ambition, et non par un rejet des autres, forcément négatif. Je vous souhaite le meilleur, et je proposerai au gouverneur que vous dirigiez ensemble la future réserve des cryovolcans de Titan. Je suis persuadé que vous avez un rôle fondamental et positif à jouer pour votre planète ces prochaines années.

Elle haussa les épaules.

- Pour cela, je n'ai pas besoin de vous, capitaine. Néanmoins, je prends acte de votre soutien. Peut être me sera-t-il nécessaire un de ces jours.

Elle se retourna, mettant fin à leur entretien, mais ne put s'empêcher de le regarder s'éloigner. "Vraiment dommage, capitaine, vous ne savez pas ce que vous manquez, tant pis pour vous..."

***
(A suivre... une dernière fois)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Aujourd’hui à 01:13
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Back to top
Page 4 sur 5
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure