Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [fan fiction] Les secrets de Titan
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Ven 15 Avr 2016 - 17:09
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou!

Merci Jovienne pour cette suite! Youpi J'ai pris un grand plaisir à la lire... Best

J'aime beaucoup la complicité et l'humour dans la relation entre Flam et Joan ... Et je me doute bien que Joan saura tirer son épingle du jeu! Wink

C'était amusant d'imaginer Limaille dans le sac à dos de Joan, et les regards pétillants, aussi bien le gris que le bleu...

Tu donnes une toute nouvelle tournure à l'histoire avec cette mission ratée, de toute évidence commandée par la princesse régnante... En quoi consistait cette mission? Avait-elle un but pacifique ou au contraire hostile, malgré les affirmations de la princesse? Avait-elle un lien avec les Harpistes? Les apparences peuvent être trompeuses... Neutral Question

Je me demande bien comment tu va faire évoluer tout ça! jump jump jump Flam et Joan pourraient bien se retrouver en fâcheuse posture, prisonniers des guerrières de la princesse... Wink J'imagine bien le malaise de notre justicier de l'espace à combattre des amazones! Mr. Green

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Ven 15 Avr 2016 - 17:09
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lun 9 Mai 2016 - 15:21
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou à tous,

Juste un petit mot pour vous dire que je ne vous oublie pas... Mon histoire avance mais j'ai une grosse panne internet à la maison (j'habite en campagne profonde...) et je n'envisage pas de transférer mes parties de textes prêtes à partir de mon téléphone. Question Question Mad Mad

Donc, patience, patience... Après tout, il m'en faut une belle dose, à moi, en ce moment, pour vivre sans connexion ! Confused

Et, pendant ce temps, vous pourriez vous aussi proposer des petites choses, non ? Devil Doubt

Allez, m'en vais retrouver mon jardin en attendant de pouvoir poursuivre l'édition des aventures spatiales de nos héros préférés. Hello Hello

Bye

Jovienne
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Lun 9 Mai 2016 - 22:22
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou Jovienne!
Contente d'avoir de tes nouvelles! Nous allons etre patientes nous aussi! Mr. Green Je suis en train d'ecrire un passage du cadavre exquis. Je vais le reviser avant de poster. J'ai hate de the lire! Good


A+


Frego
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mar 10 Mai 2016 - 00:47
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou Jovienne et Frégo!

Bien contente d'avoir de vos nouvelles aussi! Very Happy J'ai un défi à composer, dès que le travail me laissera un peu de répit... Confused

Ça fera du bien au moral de reprendre nos lectures! Good

A la prochaine... Laquelle va poster en premier? jump jump jump

Bizz Vizz

Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mar 10 Mai 2016 - 22:10
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Première ! !!

Ça y est, fin de la panne !! Laughing

Je reprends... Mission particulière pour Flam et Joan . Chacun son tour aura son rôle à jouer. Aujourd'hui, c'est surtout le tour de Joan.

Contente de vous voir dans le coin, fidèles à l'appel, Flamme et Frégo. Hello

Bye

Jovienne

***

Cet après-midi là, Curtis suivit Dan Harker comme tous les jours depuis son installation dans Moneb vers un chantier installé dans le lit d'un gros ruisseau de montagne. La princesse Athara ne voulait plus être dépendante des services technologiques des Neuf Mondes et avait ordonné la construction d'un barrage hydroélectrique. Quelques Titaniens maîtrisaient suffisamment l'ingénierie de base pour diriger un tel projet. Mais si la présence de Curtis et Joan avait été tolérée, ce n'était pas uniquement grâce à l'appui de Dan. Quand Curtis s'était présenté comme un ingénieur en délicatesse avec son ancienne société et désireux de recommencer une nouvelle vie, loin de tout, seul avec son épouse, le désir d'utiliser ses compétences avait été plus fort que la méfiance envers les étrangers. Il travaillait comme simple ouvrier sur le chantier mais sentait que, l'air de rien, les maîtres d'oeuvre du barrage sondaient son opinion sur les décisions à prendre. "Ils sont hésitants sur leurs choix techniques. Si j'arrive à gagner leur confiance, les langues se délieront peut être. Mais cela risque d'être long, et il faudrait se rapprocher, d'une façon ou d'une autre, du palais et des centres de décision."

Au moment où tous commençaient à ranger leurs outils, ils virent au loin, bien en aval du lit de la rivière, un enfant qui, pris par son jeu, s'était éloigné de ses camarades.

- Ça n'est pas prudent, ça. Il est trop près de la lisière de la forêt.

L'inquiétude qui transparaissait dans la voix de l'homme qui parlait fit se retourner Curtis et c'est le moment que choisit un sylvours pour sortir du bois et s'approcher du petit imprudent, mâchoire retroussée. La bête ressemblait beaucoup à un ours terrien, était hargneuse et voulait visiblement faire un sort au jeune garçon en face d'elle. Le temps sembla un instant suspendu tandis que tous prenaient la mesure de leur incapacité à agir. Les hommes étaient beaucoup trop loin, spectateurs impuissants, et les femmes, plus proches, tétanisée par la peur. D'un mouvement rapide, Joan se débarrassa de son lourd manteau et sauta vers le bord de la rivière en attrapant au passage un long bâton qui servait d'ordinaire au passage du gué. Tous purent la voir se dresser entre l'enfant et l'animal, pieds fermement ancrés dans le sol, barre à la main, regard concentré.

- C'est de la folie, elle va se faire tuer !

Dan observait, étonné, l'affrontement qui se déroulait sous leurs yeux à tous. Joan, en esquivant souplement les pattes de l'animal, l'éloignait progressivement de l'enfant. La mère de celui-ci put le récupérer en le serrant convulsivement dans ses bras. Curtis, rompant avec l'hébétude ambiante, dévalait la pente, le coeur battant de la peur d'arriver trop tard. En fait, il serait effectivement trop tard... pour prendre sa part de la lutte. D'un coup soigneusement ajusté, la jeune femme avait enfoncé profond sa hampe dans la gueule du sylvours, le blessant profondément, ce qui rendit la bête plus furieuse encore. Joan allait se trouver en difficulté mais deux des guerrières du palais qui arrivaient en courant visèrent la bête et l'achevèrent d'un tir de pistolet à protons. Curtis, loin encore, s'arrêta dans son élan. Il vit les femmes aider Joan à se relever et l'entourer avec reconnaissance. Toutes s'écartèrent lorsqu'il s'approcha enfin. Il avait ramassé son manteau et vint le lui poser doucement sur les épaules. Il la serra contre lui en murmurant à son oreille :

- Et voilà. Ce devait être une mission scientifique sans danger, et tu réussis malgré tout à te faire remarquer.

Encore essoufflée mais souriante, elle lui répondit sur le même ton :

- Il faut bien que je vérifie que tu t'inquiètes toujours pour moi.

La mère qui avait eu si peur s'approcha d'eux :

- Si on m'avait dit qu'un jour une étrangère risquerait sa vie pour mon enfant, jamais je ne l'aurais cru. Pourtant aujourd'hui, je dois remercier le destin qui t'a conduite jusqu'à notre ville. Je te suis réellement reconnaissante.


***


L'exploit de Joan allait avoir des conséquences inattendues.

Le lendemain matin, elle était installée devant chez elle, câlinant Eek. Elle s'autorisait à penser à ses amis, notamment à Grag qui avait insisté pour que le chien lunaire l'accompagne.

- Vous aurez l'air encore plus normaux avec un petit animal de compagnie. Regardez sa bouille, on ne pensera jamais que vous êtes en infiltration, avec lui, c'est la couverture parfaite. Et puis, chef, quand vous serez séparés, Eek pourra veiller sur Joan.

Elle sourit à cette pensée et murmura à son petit compagnon :

- J'espère que ton maître ne te manque pas trop, je ne sais pas qui veille sur qui, mais j'avoue que je suis ravie de t'avoir avec moi.

Deux gardes du palais apparurent à ce moment-là et l'apostrophèrent :

- Madame, si vous voulez bien nous suivre, la princesse Athara souhaite vous rencontrer.

Surprise, Joan acquiesça et se redressa pour les suivre. Après quelques minutes de marche dans les rues de la ville, les portes du palais s'ouvrirent devant eux.

La princesse Athara vit approcher une jeune femme blonde, au teint clair, qui avançait d'un pas tranquille vers elle. Joan s'était remise dans la peau de la femme d'ingénieur discrète et modeste. Elle faisait un effort pour gommer toute trace d'assurance dans sa démarche et dans ses expressions. Les yeux des deux femmes se croisèrent et l'antipathie fut immédiate entre elles.

Surmontant ce sentiment diffus, qu'elle ne s'expliquait pas mais qui ne pouvait avoir cours pour l'heure, Athara prit la parole :

- Avance, Terrienne. On m'a narré tes exploits d'hier face au sylvours. Je n'aime pas quand les étrangers se mêlent de nos affaires, tu le sais. Mais là, je dois admettre que tu as été courageuse. Une question cependant : où donc une simple petite épouse de technicien a t-elle appris à se battre ainsi ? Mes soldates ont été impressionnées.

Joan prit l'air le plus doux qu'elle put pour répondre :

- Oh, majesté, c'est relativement simple. Mes parents sont morts alors que j'étais enfant et j'ai vécu dans une ethnie de Saturne qui valorise les arts martiaux, des arts du combat individuel, sous forme de joutes sportives qui voient s'affronter indifféremment hommes et femmes. Je... J'étais assez douée. Je suis heureuse que ces compétences aient pu sauver cet enfant.

Athara laissa passer un temps avant de reprendre :

- Elles vont encore servir, je pense. Figure-toi qu'il me manque une garde dans mon unité d'élite depuis la mort de Katia. Falyn et Sylvana, qui t'ont vue à l'oeuvre, proposent que tu la remplaces. Je ne suis pas enthousiaste à l'idée de donner ce poste à une étrangère mais je n'ai pas de solution de rechange. Félicitations, tu fais désormais partie de ma garde personnelle. Il va sans dire que tu n'as pas le choix, sous peine de te voir aussitôt reconduire hors de Moneb, ainsi que ton mari.

***

(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Mar 10 Mai 2016 - 22:16
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Et comme je suis décidément de bonne humeur, je vous mets même une seconde suite dès ce soir...

A +,

Jovienne

***

Joan se retint de hausser les sourcils d'étonnement. L'accès au palais lui était servi sur un plateau, même si elle avait connu plus aimable comme ton pour une embauche. Elle se contenta de répondre sobrement :

- C'est un honneur, Majesté, de vous servir ainsi, nous voulons tellement nous intégrer dans la vie de votre ville. Vous ne regretterez pas votre décision.

"En tous cas, moi, elle m'arrange bien, elle m'installe au quotidien dans la place, mais quelle arrogance, cette princesse, tout de même ! Un vrai merci lui aurait arraché la bouche !", pensa-t-elle agacée malgré tout.

Elle fut congédiée et passa le reste de la journée à faire connaissance avec ses nouvelles collègues. L'accueil des guerrières fut bienveillant, respectueux de l'exploit réalisé la veille. "Voilà qui est de meilleure augure pour la suite et nettement plus agréable".


***


Dans l'une des salles techniques qui devraient plus tard contrôler le barrage, Curtis finissait d'assembler un panneau de commande. La tâche, sans réelle difficulté, lui laissait le temps de repenser aux jours écoulés depuis que Joan était devenue garde du palais. Tous les soirs, privilège de femme mariée qui se devait de ne pas délaisser son époux, même pour un métier aussi prestigieux que la protection d'Athara, elle pouvait quitter son poste pour la nuit et le rejoignait, lui faisant part de ses découvertes. Peu à peu, ensemble, ils reconstituaient le plan complexe des bâtiments princiers. Ils débattaient autour des maigres informations qu'ils récoltaient et tentaient d'envisager la suite de leur mission.

- Vivement que ceux de New Town aient quitté les lieux et que nous soyons tranquilles chez nous. Heu, je ne dis pas ça pour toi, ni pour Dan, bien sûr, tu comprends la différence, hein ?

Son voisin de soudure le regardait d'un air ennuyé, pensant avoir été à la fois maladroit et trop bavard. Curtis, alerté, le relança prudemment :

- Je n'ai aucun ami à New Town, et l'administration des Neufs Mondes ne m'a pas laissé de très bons souvenirs. Par contre, je vais voir, mais je me sens plutôt bien, ici. La vie à Moneb, même un peu rude, me va : du travail, un quotidien loin des tentacules du gouvernement interplanétaire. Chaque planète, chaque civilisation devrait pouvoir être maître chez elle, non ?

Il sentit que son interlocuteur le sondait du regard mais aucun mot de plus ne fut échangé. Ils continuèrent leur travail.

Ils furent interrompus un peu plus tard par l'ingénieur en chef qui entrait dans la zone de travaux. Il était visiblement dans ses petits souliers, suivi par plusieurs dignitaires au milieu desquels se remarquait la silhouette droite et rigide d'Athara. Tous autour se redressèrent respectueusement et Curtis les imita. Il observait la scène en s'essuyant machinalement les mains. Athara se faisait expliquer l'avancée des travaux mais du coin de l'oeil, elle avait repéré la grande silhouette rousse au milieu des ouvriers. "Ainsi voilà l'étranger, l'époux de cette Joan, et celui dont Iktar me dit qu'il a des compétences que nous pourrions exploiter. Bel homme, et il a l'air effectivement intelligent." Elle jeta un regard appréciateur sur les muscles élancés, et sur le visage clair, si inhabituel pour les Titaniens. Leurs yeux se croisèrent un instant. "Intéressant, il faut que j'ai l'occasion de le faire venir au palais". Le reste de la visite ne la marqua pas. Restait dans un coin de son esprit une haute silhouette discrète mais à la présence néanmoins notable. Elle se morigéna mais eu bien du mal à chasser de son esprit les yeux gris qui ne l'avaient pourtant fixée que brièvement.

****
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Mer 11 Mai 2016 - 02:29
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou Jovienne!

Un gros MERCI pour cette suite! Best Clap Youpi

Super développement, avec une Joan qui se démarque avec assurance et obtient un laisser-passer pour le palais! Master Je suis encore plus accrochée que j'étais... Je ne suis pas surprise de l'antipathie naturelle entre Athara et Joan... Elles ont toutes les deux un fort caractère, à l'opposé l'une de l'autre... Et je pense que Joan aura une raison supplémentaire d'avoir la princesse à l'oeil... Neutral Cette pimbêche pourrait avoir envie de se débarrasser d'un obstacle gênant, si elle a des vues sur Curtis... Evil

Bas les pattes, Athara! Pas touche à Flam!!! Angry

J'adore la tournure de ton récit! Et je vais patienter pour la suite...
jump jump jump

J'apprécie les fins de panne et ta bonne humeur! Youpi Ceci dit, je cogite toujours sur une idée pour le défi... Ashamed

Bizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mer 11 Mai 2016 - 02:55
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou Jovienne!


Merci pour ces 2 suites enlevantes! Good Clap Beaucoup de chauvinisme dans l'air a Moneb! Neutral  Et Joan a effectivement interet a surveiller les visees d'Athala sur son homme!  Angry  Beaucoup d'excitation en perspective.


A+


Frego  Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mer 11 Mai 2016 - 19:56
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou à tous,

Voici une suite écrite il y a déjà pas mal de temps. Frego, pour les Titaniens, je reste dans l'idée d'Hamilton qui en avait fait un peuple très agressif envers les étrangers.
Flamme, après Joan qui a avancé ses pions, c'est aujourd'hui le tour de Flam

Contente que ça vous plaise....

A +,

Bye

Jovienne

***

Les allusions furtives mais répétées de Curtis portèrent rapidement leur fruit. Athara ne fut pas longue à trouver un prétexte pour rencontrer le Terrien qui avait frappé son esprit lors de sa visite à la centrale hydraulique. Ses informateurs lui avaient glissé dans l'oreille que ce dernier pouvait peut être une bonne recrue dans la lutte pour l'indépendance de Titan. Elle revint un jour sur le chantier et, sous le couvert de valider des décisions techniques, fit venir dans un bureau Curtis ainsi que celui qui était souvent son coéquipier quotidien. A côté d'elle se tenait Iktar, le visage sévère.

- Majesté, voici Curtis Newton, l'ami de Dan Harker, récemment installé parmi nous. Vous connaissez son épouse, Joan, qui a rejoint votre garde personnelle depuis peu.

Athara sonda Curtis silencieusement, sans rien manifester. Mais ce qu'elle vit dut lui convenir car lorsqu'elle prit la parole, elle était légèrement détendue :

- Il paraît que tu as de réelles compétences d'ingénieur, et nous manquons d'hommes tels que toi. Maintenant, il nous faut savoir si tu es prêt à les partager avec nous, quels que soient les desseins pour lesquels nous les utiliserons.

Elle avançait prudemment ses pions. Curtis, tout aussi pondéré, prit son temps pour répondre.

- Je suis prêt à donner beaucoup en échange de l'assurance d'une vie tranquille ici, à Moneb, où je me sens bien.
- Jusqu'à quel point ?

Iktar, mal à l'aise, tenta d'intervenir :

- Majesté, je ne crois pas que...

Il fut rabroué aussitôt :

- Iktar, je suis seule juge. Terrien, je n'aime pas la trahison, dans aucun sens. Il ne te sera pas demandé de te retourner contre les tiens. Mais si tu es prêt à mettre tes connaissances à notre service, afin que, à long terme, nous puissions gagner l'autonomie de notre peuple et négocier sur un pied d'égalité notre avenir, je peux te garantir une place chez nous.

"Nous y voilà", pensa Curtis. La princesse pariait sur lui, c'était assez clair. A lui de jouer fin, des portes allaient peut être s'ouvrir.
L'entretien en resta là et Athara, plus troublée qu'elle ne l'aurait souhaité par la voix grave et posée qui lui avait donné la réplique, regarda la haute silhouette s'éloigner lentement. Elle resta un moment au poste d'observation, visant apparemment l'ensemble des ouvriers mais laissant le coin de son oeil glisser vers l'homme qui, il fallait bien qu'elle se l'avoue, l'attirait terriblement. Elle finit par se retourner et jeta en partant :

- Iktar, quand je te le demanderai, tu amèneras ce Curtis Newton dans le laboratoire de recherche.


***

A la nuit tombée, Curtis rejoignit doucement Joan qui s'était allongée, fatiguée par sa journée. Qu'il était bon de vivre ainsi un quotidien presque ordinaire avec l'être aimé. La perspective des soirées partagées avec Joan, le bonheur de vivre simplement leur relation aux yeux de tous, sans dissimulation, apportaient une couleur toute particulière à cette enquête. Même basée sur un mensonge à leur entourage titanien, la mission lui donnait l'impression d'être dans la vraie vie, celle où un homme n'est pas fait pour vivre trop différemment de ses congénères, celle qui lui accordait de partager ses heures avec une compagne choisie et aimée.

Il se glissa dans son dos, caressa son bras et l'enlaça tendrement. Elle ne tarda pas à se tourner vers lui, l'embrassa et murmura :

- C'est curieux, n'est-ce pas ? Nous oscillons entre feinte autour de notre identité réelle et vérité à propos de notre relation. Exactement l'inverse de d'habitude où nous cachons nos sentiments à la société dans laquelle nous sommes intégrés.
- Un jour nous arriverons à unifier les deux, je te le promets.

Elle se nicha au-dessus de lui et posa sa tête sur son torse, savourant la douceur de l'instant. Sous son visage, elle sentait battre le coeur de l'homme qu'elle aimait. Au bout d'un moment, elle se redressa et l'embrassa. Il la fit basculer et glissa ses mains sous son léger vêtement de nuit. Autant profiter de ces moments précieux que la mission leur accordait cette fois-ci.


***

(A suivre)
C'est tout pour ce soir. On va laisser nos héros se reposer avant que l'action n'avance... Wink
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Jeu 12 Mai 2016 - 02:12
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou Jovienne!

Je n'ai aucune objection à laisser Flam et Joan ainsi ensemble... Wow Hug Kiss Ils ne se reposeront pas tout de suite, on dirait... Naughty Devil Mais je pense qu'ils dormiront bien, après... Mr. Green

Ton histoire me plaît beaucoup! J'aime ton style d'écriture, la façon dont tu choisis tes mots, tes tournures de phrase... Athara m'inquiète, et pas seulement à cause de son attitude envers Curtis... A-t-elle des intentions belliqueuses et dangereuses envers les Terriens de Titan? Peut-on se fier à sa parole? Je n'oublie pas les circonstances de la mort de Katia, moi... Neutral

J'ai bien hâte de découvrir la suite! jump jump jump

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 12 Mai 2016 - 03:50
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou Jovienne! 


J'ai beaucoup apprecie ce passage.  Good  Ce laboratoire m'intrigue. Neutral  Les buts d'Athala m'inquietent aussi! Shocked  L'ennui avec les operations d'infiltration, c'est se retrouver souvent pris entre l'arbre et l'ecorce! Mad  La suite Promet!


jump jump jump jump jump


A+


Frego Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Dernière édition par Frégo 80 le Sam 14 Mai 2016 - 17:25; édité 1 fois
Back to top
Ven 13 Mai 2016 - 22:21
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Allez, assez reposés ! Y a une mission à avancer, tout de même ! Surtout si on se trouve pris entre l'arbre et l'écorce .... je ne connaissais pas cette expression. L'équivalent de "entre le marteau et l'enclume " ?

Saurez -vous trouver l'histoire biblique qui m'a inspiré ce développement (autour du trio Athara-Curtis-Joan) ?

A +,
Bye

Jovienne

***

Dans le palais de Moneb, ce matin là, Joan suivait Falyn vers l'armurerie tout en devisant tranquillement de tout et de rien. Elles longeaient un couloir aux murs épais, dans la partie la plus ancienne du bâtiment. Au détour d'un coude de circulation, son regard fut attiré par une tenture d'ordinaire pendue au mur et qui aujourd'hui, était soulevée et roulée sur le côté, dévoilant une ouverture qu'elle n'avait jamais pu remarquer. Un escalier descendait en colimaçon vers de sombres profondeurs. L'air de rien, Falyn, au passage, remit en place l'épaisse tapisserie. Un bref éclair de contrariété avait animé ses yeux vifs. Joan continua son bavardage léger, dissimulant soigneusement l'intérêt qui venait de s'éveiller en elle. Elle suivit Falyn et après avoir récupéré les armes traditionnelles avec lesquelles elles devaient s'entraîner ce jour-là, elle se dirigea vers la salle des gardes. "Je trouverai bien une occasion, plus tard, pour aller y voir de plus près".



Pendant ce temps, dans la salle de mémoires du palais de Moneb, un vieil archiviste compulsait d'anciens parchemins à l'encre presque effacée par les siècles. Il soupira en redressant sur son nez de vieilles lunettes qui avaient connu des jours meilleurs. La mission qui lui était assignée était aussi improbable à réaliser que celle qui consistait à trouver une aiguille dans une meule de foin. "Tiens, je ne sais pas d'où vient cette expression, elle est sans nul doute très ancienne. Où donc puis-je l'avoir entendue ? Dans quelles circonstances ?"

Son esprit s'égara un instant vers ces nouvelles réflexions mais bien vite, il se reprit et ouvrit précautionneusement un nouveau recueil. Après avoir soufflé sur la poussière qui le recouvrait, il se plongea dans son contenu. Quelques heures après, il se relevait, pensif, et sonnait son aide qui, dans la pièce adjacente, s'occupait à de menus travaux de classement.

- Va prévenir la princesse que je pense avoir trouvé ce qu'elle cherchait.

Quelques minutes après, Athara et son archiviste conversaient longuement autour d'un texte retraçant les vieilles légendes des gens de Moneb.

- Je n'ai plus qu'une solution. Il faut que je fasse vérifier la véracité de cette histoire. Mais désormais, nous savons dans quelle direction chercher.
- Tout est très vague, malgré tout, Majesté. Et si les écrits disent vrai, il faudra probablement s'aventurer dans les marécages maudits. C'est une zone inexplorée et peut être invivable.
- Je prends les choses en main. Je sais très bien à qui je peux confier cette mission. Elle a les capacités pour s'en sortir à merveille.

"Et si ce n'est pas le cas, j'en tirerai d'autres avantages", pensa-t-elle. Dans sa tête dansait le visage clair d'un jeune ingénieur diablement séduisant. "Quel dommage s'il se retrouvait veuf si tôt. Il faudrait alors le consoler..."


***


Ce soir-là, contrairement aux autres soirs, Joan ne rentra pas chez elle mais une garde se présenta à Curtis, porteuse d'un message du palais.

- "Votre épouse Joan a l'honneur d'être partie en mission pour notre peuple. Elle sera absente pour une durée indéterminée".

Il questionna immédiatement :

- Qu'est-ce que ça veut dire ? Puis-je en savoir un peu plus ? De quelle mission s'agit-il ?

La jeune amazone qui se tenait devant lui haussa les épaules :

- Je ne suis pas autorisée à vous en dire plus, et à vrai dire, j'en serai bien incapable. C'est un honneur d'avoir son épouse engagée ainsi pour le bien de tous. Vous devez être fier !

Elle tourna les talons, laissant son interlocuteur avec des questions au bord des lèvres, et une inquiétude sourde qui commençait à poindre.
Il referma la porte de son domicile et se dirigea vers les quelques affaires personnelles qu'ils s'étaient autorisés à emmener lors de leur arrivée à Moneb. Il démonta rapidement la structure de son sac à dos et, de la doublure, sortit une tablette transparente. Il la connecta à la pile atomique de sa montre et elle fut rapidement mise en charge et une connexion avec le Comet établie. Le visage d'Otho apparut sur le petit écran :

- Chef ! Cela fait quelques jours que nous n'avions pas de nouvelles. Grag s'inquiétait pour sa bestiole, tu imagines bien !
- Otho, les choses se compliquent. Et je ne pourrai pas donner de nouvelles de Eek ce soir, je ne sais pas où il est passé. Mais il y a plus grave.

lls firent longuement le point avant que Curtis ne range soigneusement son matériel. Il allait être temps de passer à l'action. Il se prépara soigneusement, se vêtit de sombre, vérifia à son flanc la présence d'une arme légère, et se glissa silencieusement dans la nuit de Moneb.

***
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Sam 14 Mai 2016 - 01:54
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou Jovienne!


On se route bien que Curtis n'est pas le mari qui attend sagement sa femme a la maison ! Mr. Green  En attendant, l'intrigue se precise. Et Athara devient de plus en plus pimbeche! Angry  La suite Promet! Good


A+


Frego Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Sam 14 Mai 2016 - 03:45
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Coucou les filles! J'embarque vraiment dans l'histoire, comme ça arrive inévitablement quand je la trouve intéressante... Ashamed Mr. Green


Jovienne a écrit:
Allez, assez reposés ! Y a une mission à avancer, tout de même ! Surtout si on se trouve pris entre l'arbre et l'écorce .... je ne connaissais pas cette expression. L'équivalent de "entre le marteau et l'enclume " ?



Exactement! C'est l'équivalent québécois... Wink


Alors, là, ça se corse... Unbelievable Athara est aussi machiavélique que je pensais... Evil horified


Frégo, je pense qu'Athara a déjà dépassé le stade de pimbêche... Elle a atteint celui de la garce et de la vipère! Quelle bassesse, quelle vilenie... Oser envoyer ainsi Joan en mission aussi risquée, pour s'en débarrasser et mieux mettre la main sur Curtis... Angry Evil Elle a beau être de sang royal, elle est pourrie de l'intérieur... Bad

Jovienne a écrit:


Saurez -vous trouver l'histoire biblique qui m'a inspiré ce développement (autour du trio Athara-Curtis-Joan) ?




Super! Une devinette... Je tente ma chance pour l'histoire du roi David, qui a envoyé Urie le Hittite au plus fort d'une bataille pour le faire périr et pouvoir ainsi lui prendre sa femme Bethsabée... J'ai dû chercher un peu Doubt pour les noms d'Urie et de Bethsabée, mais ce passage m'est revenu en mémoire avec ta question! Et si ce n'est pas la bonne réponse, alors je n'ai pas d'autre idée... Rolling Eyes


Athara m'est de plus en plus antipathique... Disposer ainsi de Joan sans même lui permettre d'avertir Curtis, ni de lui dire au revoir... Elle mérite vraiment une tomate cosmique... et même tout un panier! tomate tomate tomate tomate


Au fait, qu'était ce passage masqué par la tenture, avec cet escalier qui descend vers les profondeurs? horified

Bravo pour ton sens du suspense... Best Clap Master

Et merci d'avoir ramené en scène les deux affreux, même un court instant... Good

Vite la suiiiiite! jump jump jump

Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Lun 16 Mai 2016 - 13:46
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
One point for Flamme Clap !!! C'est bien l'histoire de David et Bethsabée. ... Alors si je me souviens bien, le mari de Bethsabée meurt au combat. Vais-je suivre la trame et faire mourir notre Joan en mission ?
Ch'suis pas sûre d'en avoir le courage... Angel

Voilà la suite.
Bye

Jovienne

***


Les anneaux de Saturne brillaient, éclairant les rues de l'antique cité d'une légère lumière à peine masquée par une brume nocturne. Il s'introduisit subrepticement dans le palais, par une porte dérobée que Joan avait découverte les jours précédents. Prudemment, il s'approcha de la salle d'apparat où, selon Joan, Athara passait beaucoup de temps avec ses conseillers. Il réussit à se faufiler derrière de grosses armoires-vitrines ouvragées qui exposaient la grandeur passée de Moneb. La lueur des chandelles qui tombait sur le trône et le bureau de travail d'Athara n'arrivait pas jusqu'aux recoins où il s'était installé.

Une scène insolite se dévoila au regard prudent qu'il lança vers la partie éclairée de la pièce. Athara, assise sur son trône, faisait face à un jeune homme habillé très modestement, aux traits du visage doux et tranquilles. Celui-ci se tenait à côté d'une cage ouverte d'où il venait de sortir une créature diaphane et manifestement apeurée, une colombe aux grands yeux, avec des membranes translucides et comme de nacre rose à la place des ailes. La jolie chose était recroquevillée sur elle-même. Curtis reconnut sans peine en l'animal une de ces à la fois si belles et si terribles harpistes qui avaient failli coûter la vie à Simon quelques années auparavant. Machinalement, il mit la main à sa ceinture pour vérifier la présence de son répulseur sonique, prêt à contrer le chant mortel qui pouvait émaner des membranes. A côté de la princesse se tenait un vieil homme au dos courbé et aux longs cheveux blancs. Il redressait d'un geste nerveux les lunettes qui tenaient en équilibre précaire sur son nez tout en lançant des regards fascinés et terrifiés à l'animal venu des tréfonds de Titan. Athara menait la discussion :

- Etes-vous certain que nous ne pouvons pas communiquer avec cette créature ? Elle est bien sensible à la télépathie, non ?

Le jeune homme, qui semblait être le spécialiste des harpistes répondit doucement mais sûrement à sa princesse :

- Elles ne possèdent pas de langage construit, Majesté. Nous ne pouvons communiquer que par sensations. Elles ressentent colère, tristesse, joie et toutes une palette de sentiments, elles les communiquent par leurs mélodies, enchanteresses ou mortelles comme vous le savez mais impossible d'échanger la moindre information avec elles.

Athara avait une expression contrariée sur le visage. Elle se tourna vers le vieil homme :

- Pas moyen d'avoir confirmation de nos suppositions. Il faudra attendre que la jeune femme rentre de mission... et si elle ne revient pas, nous resterons dans l'incertitude et encore une fois, nous laisserons passer l'occasion de damer le pion au Gouverneur de New Town.
- Pourquoi l'avoir envoyée seule, dans ce cas, Majesté ? Vous limitez vos chances de réussite.
- Je veux savoir, Guthur, mais je suis responsable de la vie de mes gens. Nous avons perdu Katia lors de cette simple mission de reconnaissance et de prise d'information, cela suffit. Cette Joan n'a pas froid aux yeux, elle l'a prouvé face au sylvours, elle peut réussir. Et si ce n'est pas le cas, je n'aurai pas à déplorer la mort d'une des nôtres.

Curtis frissonna. Ses craintes concernant Joan étaient fondées. La harpiste sentant la tension alentour roula des yeux inquiets et ses membranes commencèrent à frémir. Son maître tenta de la réconforter par des caresses.

- Majesté, je vous en prie, pas de sentiment violent devant elle ou vous devrez vous couvrir d'un casque du silence.

Le vieux Guthur avait déjà mis la main sur une énorme coiffe en métal ancien, qui semblait contenir une épaisseur énorme d'isolants. Mais les notes discordantes qui avaient commencé à s'élever se calmèrent pour ne redevenir que murmure et la harpiste fut lentement posée dans sa cage. Un léger bruit dans la pénombre les fit se retourner. Sur un geste de la princesse, les deux amazones qui se tenaient aux aguets, à l'autre bout de la pièce, loin de l'entretien, fermèrent les portes l'arme à la main, puis firent le tour des coins et recoins de la salle tandis qu'Athara restait sur ses gardes.

- Fausse alerte, Majesté. Il n'y a rien ni personne.

Pendant ce temps, une ombre se faufilait dans le silence nocturne du palais. Elle rejoignit rapidement les rues noires de Moneb et se fondit dans l'ombre de la nuit.


Curtis réfléchissait aux nouveaux éléments dont il disposait désormais. "Athara sait, ou suppose quelque chose que nous ignorons sur la raison des explosions. Elle n'est pas sûre, néanmoins, et cherche à confirmer ses hypothèses, pour avoir un coup d'avance. Elle en tirera probablement bien parti sur un plan diplomatique si elle réussit son coup. Et elle a envoyé Joan vers cette piste. Et c'est visiblement dangereux pour elle. Mais je me demande ce que les harpistes viennent faire dans cette histoire".

Il marcha longtemps dans l'obscurité, son esprit tournant et retournant les données dont il disposait dans tous les sens. Il finit par rentrer dans sa maison, jeta un oeil vers le sac de Joan qui contenait, il le savait, un répulseur sonique qu'il aurait préféré savoir avec elle, puis monta sur la petite terrasse de toit et s'appuya des bras au mur de torchis, contemplant sans la voir la Ville intérieure qui se découpait en ombres chinoises. Enfin, il soupira profondément et se força à prendre un peu de repos. Il fallait revenir aux décisions rationnelles. Et la raison imposait, maintenant que la piste était sérieuse, de poursuivre l'enquête dans Moneb. Il fallait faire confiance à Joan, au hasard, au destin, dans la mesure où il n'avait aucun moyen de l'aider efficacement. Il s'obligea à écarter loin dans son esprit son inquiétude pour elle. "Allons, si Grag était là, en constatant l'absence de Eek, il me dirait de ne pas m'angoisser, son chien ayant certainement trouvé le moyen de rejoindre Joan pour la protéger."

Il sourit légèrement et s'endormit enfin.

***
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Aujourd’hui à 20:39
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [fan fiction] Les secrets de Titan
Back to top
Page 2 sur 5
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure