Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Dim 27 Déc 2015 - 17:07
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Coucou à tou (te)s,

Mais non, je ne vous ferai pas attendre, y a pas de raison, l'histoire est terminée, bien au chaud....
Je laisse juste un peu de suspense chaque jour Wink , sinon, c'est pas drôle ! Laughing

Bon courage à ta famille, Frego. Kiss Et dès que tu peux, tu penses à nous ?

Merci pour vos commentaires mais vous êtes trop gentilles. Faudrait pas gratter beaucoup pour s'apercevoir que mes soi-disant connaissances scientifiques ne vont pas bien loin... et ne croyez pas trop à cette histoire de réaction nucléaire inactivėe... Ceci dit, y en a bien qui nous font croire que les sabres laser, c'est possible ! Mr. Green

Allez, la livraison du jour.

Hello

Jovienne

***


Un croiseur rapide fit les manoeuvres d'approche classique en vue de l'astroport caché. Contact vidéo fut pris entre le pilote et la base, et l'autorisation d'atterrir donnée.

- Salut vieux Ben, tu nous ramènes le sous-chef bien vite ! Je suppose que c'est en rapport avec le "colis" qu'on nous a livré il y a peu.

Otho, qui avait pris l'apparence d'un homme dont il venait d'apprendre le nom, répondit dans l'écran :

- Ouaip, je peux me poser ?
- Attends, simple formalité, je scanne ton vaisseau pour voir combien vous êtes, comme d'hab.

Otho hocha simplement la tête. Pas la peine de trop causer.

- Vous êtes bien trois personnes à bord. Autorisation accordée. A tout de suite, Ben.

"Je ne crois pas", pensa Otho qui fit brutalement dévier le croiseur, tout en lançant le signal de détresse. Il négocia habilement quelques soubresauts, une sorte de looping et son appareil se crasha tout près de l'astroport dans un vacarme de tôle froissée et de rugissement de moteurs. Le temps que les personnes témoins de la scène réagissent, le vaisseau explosa sous leurs yeux stupéfaits. Ils mirent quelques minutes à s'organiser pour acheminer des secours sur place.


***

Juste après l'atterrissage catastrophe, trois silhouettes en combinaison spatiale légère s'étaient rapidement extraites de la carcasse fumante et avaient couru se mettre à l'abri d'un rocher. Là, Otho avait appuyé sur une petite télécommande et l'explosion avait mis en miette le croiseur accidenté.

- Ouf, je crois que cette vieille branche de Grag n'a pas fini de m'asticoter à propos de ma façon de poser les vaisseaux, dit Otho qui ne perdait jamais son sens de l'humour, même maquillé sous une autre identité.
- Ne t'avise pas de faire pareil avec le Comet en tous cas. Allons-y, ils vont être bien occupés avec les débris.

Curtis jeta un oeil en direction de Joan pour vérifier que tout allait bien. Ils commencèrent ensemble à s'approcher discrètement des installations dont l'entrée brillait légèrement dans la caverne qui se dressait devant eux. Leurs adversaires réagissaient à cet événement inattendu et couraient vers des véhicules garés en bord de piste, quittant leur poste pour porter vite des secours.
Ils purent ainsi aisément s'introduire dans les locaux, passant les premières barrières de sécurité désertées par leurs occupants.
Ils avaient repéré sur les plans les endroits susceptibles d'accueillir un prisonnier. Ils avancèrent donc prudemment dans des couloirs gris éclairés de néons blafards. Tous les trois portaient leur arme à la main, prête à être utilisée. Sur leur garde à chaque porte passée, ils se couvraient mutuellement en ouvrant le chemin. Ils réussirent ainsi à atteindre les zones les plus profondes du bâtiment souterrain. Au détour d'un couloir, ils stoppèrent net et reculèrent pour se concerter. Deux gardes veillaient devant une porte verrouillée.

- Dix contre un que Ezra est derrière, murmura Otho.

Ils opinèrent silencieusement. Sur un geste de Curtis, Otho-Ben s'avança vers eux.

- Salut les gars, je dois prendre le prisonnier pour l'interrogatoire.
- Ben, déjà de retour parmi nous, c'est quoi ce remue ménage là haut ?

Sans méfiance, tout en parlant, l'un des gardes avait déverrouillé la porte. Il n'eut pas le temps de s'étonner de ne pas avoir de réponse qu'il tombait au sol, assommé par Otho tandis que son comparse s'écroulait également, vaincu par un tir de pistolet paralysant. Joan se précipita à l'intérieur de la cellule et détacha sans attendre les liens aux poignets d'Ezra.

- Je savais que je pouvais vous faire confiance pour d'abord vous évader, puis me tirer de là. Mais ça fait quand même du bien de vous retrouver, soupira Ezra en se massant les avant-bras.
- Partons vite avant que notre présence ne soit trop évidente, enchaîna Joan, légèrement inquiète.

Ils étaient presque parvenus à la sortie lorsque tout bascula soudain.

***
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Dernière édition par Jovienne le Mer 30 Déc 2015 - 11:02; édité 1 fois
Back to top
Dim 27 Déc 2015 - 17:07
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Dim 27 Déc 2015 - 17:11
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Et la suite, pour faire un peu plus de lecture...

Bye

Jovienne

***

Les portes automatiques se rabattirent brutalement et Joan, qui fermait la marche fut violemment happée en arrière. Une espèce de géant aux cheveux jaunes et aux yeux cruels pointa une arme sur sa tempe.

- Et bien, qu'avons-nous là ? En voilà une jolie prise.

Son regard appréciateur coula sur la jeune femme qui ne put retenir un cri de dégoût.
Curtis s'était retourné et avait immédiatement pris la mesure de la situation. Jugulant la colère qui montait en lui, il s'exclama :

- Lâchez-la.

Parole inutile, certes, mais il n'était pas toujours des plus logique quand Joan était concernée. Celle-ci avait bien essayé d'échapper à son adversaire mais la force physique lui manquait.

- Oh non, Capitaine Future, puisque c'est bien vous n'est-ce pas ? Vous vous êtes jeté dans la gueule du loup, tant pis pour vous. Posez vos armes au sol ou je grille le cerveau de la jolie demoiselle. Je ne sais pas pourquoi mais il me semble que cela ne vous ferait pas plaisir.

Impuissants, Curtis et Otho firent glisser leurs pistolets à protons, tandis qu'Ezra laissait échapper un soupir de dépit. Leurs opposants s'empressèrent d'écarter les armes d'un coup de pied avant de prendre le temps de les ramasser. Ils furent ensuite soigneusement menottés.

Tenant toujours Joan en joue, le géant qui semblait être le chef des gardes leur fit signe d'avancer. Ils passèrent un sas qui leur ouvrit la porte vers une pièce spacieuse emplie d'écrans de contrôle et de panneaux de commande.

- Voici donc le centre névralgique de cette base, pensa Curtis.

Comme lui, Ezra et Otho, concentrés, notaient tous les détails de leur entourage. Au travers d'une immense baie vitrée, ils voyaient en contrebas de l'endroit où ils se trouvaient un immense entrepôt, aux murs de béton gris, fermé en plusieurs endroits par d'énormes portes sur lesquelles avait été peint à la va-vite le symbole de la radioactivité. Curtis nota que plusieurs des écrans à sa droite fournissaient des images de bassins emplis d'eau. "Les piscines où sont entreposées les barrettes de combustible... Bon sang, ils ont des moyens de stockage impressionnants." Joan, fermement tenue par un bras qui l'écrasait contre le corps de l'homme qui l'avait capturée, ne se débattait plus. Elle aussi analysait silencieusement la configuration des lieux.

Au milieu de ce centre de commande, un fauteuil profond leur tournait le dos. Une voix sèche en sortit soudain :

- Attention à la demoiselle, Ubur. Elle a la réputation d'être une véritable anguille.
- Pas de souci, chef. Moi j'aime les anguilles, il faut les déshabiller entièrement pour pouvoir les cuisiner.

Joan ne put retenir un frisson. Curtis fronça les yeux et avança d'un pas malgré la menace armée. Il fut aussitôt repoussé alors que la voix reprenait :

- Pas de fanfaronnade inutile, Ubur. Soyons efficace.

***
(A suivre)

Là, vous n'aurez la suite que demain. A +.
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Lun 28 Déc 2015 - 03:02
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
limeye a écrit:
Bonjour Jovienne !

Très joli cadeau de Noël que cette échappée de nos héros ! C'est peut-être moins pulp que les autres parties, mais nous, on aime tout autant flower ! Tu combles ainsi le côté fleur bleue de nos personnalités Wink .

Et j'ai beaucoup aimé les dialogues entre Grag et Otho, ceux deux-là, ils sont toujours impayables, qu'elle que soit la plume qui écrit (Flamme, il est bon mon "qu'elle que soit" ? Wink ) (là, je sais que je vais te faire rire Game )

Joyeux Noël à toutes et tous !

Limeye


Coucou les filles! J'avais oublié de répondre à Limeye, sur ce coup-là: ton qu'elle que soit est bon, une fois l'apostrophe enlevée... Pour obtenir "quelle que soit"! Wink

Tu m'as effectivement fait sourire... Mr. Green

A la revoyure tout le monde! Ça ne saurait tarder, puisque je surveille l'arrivée du prochain "tiboutte" de l'histoire de Jovienne! jump

A demain donc! (pour ce côté-ci de l'Atlantique)
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Lun 28 Déc 2015 - 13:49
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Livraison quotidienne... L'histoire sera finie avant la nouvelle année. Laughing

Hello

Jovienne


***


Le fauteuil tourna sur lui-même. L'homme assis était habillé simplement mais avec élégance, tout de noir. Sur son visage sérieux, on pouvait voir l'intelligence et la maîtrise de soi mais aussi comme un éclair de morgue. Curt reconnut en lui un autre des convives du Gouverneur d'Haumea, celui à propos duquel Joan avait parlé de fortune acquise dans le domaine du plutonium, justement. "Finalement assez évident ", pensa t-il.

- Vous avez un avantage sur moi, nous n'avons pas été présentés, même si je vous ai déjà croisé, je ne connais pas votre nom.

Même en fâcheuse posture, Curtis n'avait pas l'intention de le laisser mener le dialogue. L'homme sourit froidement :

- Keri Kaven, président de la guilde des commerçants d'Haumea. Je vous dirais bien que je suis ravi de rencontrer le célèbre Capitaine Future mais ce n'est pas le cas, aussi épargnons-nous les politesses.
- Un commerçant qui veut changer de dimension et se prend pour un chef de guerre. Assez banal !

Curtis avait voulu le faire réagir, ce fut le cas.

- Je ne vous permets pas ce ton, pas dans la situation où vous vous trouvez. Vous auriez du rester tranquillement dans votre prison de la cité perdue, le temps que j'arrive au bout de mon projet, et vous auriez pu avoir au final la vie sauve. Maintenant, vous allez finir comme ce fouineur de professeur Jones qui s'obstinait à pointer son télescope vers notre base et qui voulait faire part de ses découvertes au Gouverneur.
- Vous voulez dire qu'avec son simple télescope, Geronimo avait deviné vos activités ?
- Quoi d'autre ? Pendant des mois, il tourne régulièrement son appareil dans toutes les directions du ciel d'Haumea. Puis un jour, il ne bouge plus, pointe vers nous, devient de plus en plus soucieux et veut rencontrer le Gouverneur, je le sais, je l'ai entendu solliciter un entretien et il parlait de la sécurité d'Haumea. Nous avons pris les mesures qui s'imposaient.

Curtis resta un instant songeur. Se pouvait-il qu'il y ait eu méprise ? Que Keri Kaven ait réellement cru voir ses activités démasquées alors que Geronimo Jones concentrait sa réflexion sur l'astéroïde cométal ? "Geronimo a été tué pour une découverte qu'il n'avait pas faite ! C'est vraiment un destin affreux. Ceci dit, ce n'est pas le moment de leur en parler, gardons des atouts dans notre manche". L'ancien ingénieur continuait :

- ... et nous allons les prendre également en ce qui vous concerne. Le monde perdra son justicier de l'espace mais tant pis... ou tant mieux, cela dépend de comment on voit les choses.
- Même si vous nous éliminez, vous ne pourrez pas rester invisibles et impunis indéfiniment.

L'homme ricana doucement.

- Vous ne savez rien de mes projets, Capitaine, mais je peux au moins vous dévoiler ceux qui vous concernent. Nous sommes dans le lieu idéal pour que vous puissiez, vous et votre équipe, étudier de près, de très près, le phénomène de production du plutonium. Je vous propose une visite au coeur de nos intallations. Elles seront de toutes façons bientôt inactives et ne contiennent plus de barres de combustible, nous avons terminé notre transfert. Voyez-vous, j'ai prévu de prochainement relocaliser mon activité industrielle. Par contre, vous imaginez bien la densité de particules de plutonium qui existe auprès des piscines. En quelques minutes, vos corps seront mortellement irradiés. En tant que scientifique, je tiens à étudier ce phénomène qui se produit rarement. Ensuite, nous évacuerons la base. Vos amis, qui, je ne me fais pas d'illusions, sont dans le secteur, donc, vos amis, sans nouvelles, viendront à votre secours et c'est à ce moment là que tout explosera. Fin du Capitaine Future, des Futuremens, de leurs amis, du Comet. The end, plus d'aventures héroïques, et moi, je peux continuer mes activités sans encombres.
- Vous arrêtez votre production nucléaire ?

Curtis cherchait à le faire parler encore, tout pour retarder l'échéance et tenter de trouver une solution. Mais Keri Kaven voulait accélérer.

- J'aurais adoré vous expliquer mes projets en détail, mais pour ce qui est de la suite, vous la découvrirez, impuissant, depuis l'au-delà... s'il existe bien sûr, conclut-il d'un rire sardonique.


***


Sous la menace des armes d'hommes en combinaison anti-radiation, ils prirent l'ascenseur pour descendre dans le hangar devant les portes aux sinistres avertissements.

- Curt, qu'est-ce qui va nous arriver ?

Il la regarda, perdant un peu espoir. Pouvait-il lui décrire les atroces souffrances qui les attendaient ? Ils allaient inhaler le plutonium en suspension et celui-ci irradierait immédiatement leurs poumons. Les rayons les endommageraient. Entre la douleur des brûlures et l'insuffisance respiratoire, la mort viendrait après comme une délivrance. "Non, je ne veux pas de cela pour elle, pas comme ça, pas déjà", ragea-t-il intérieurement.

Elle le regardait, attendant une réponse tandis que l'ascenseur se mettait en marche. Il lui prit discrètement la main, entrelaçant ses doigts aux siens.

- Chut, je ne sais pas ce qu'on va faire, mais on ne va pas se laisser conduire à l'abattoir sans tenter quelque chose.

Otho regardait son chef sachant que si une opportunité, aussi infime soit-elle, apparaissait, il lui faudrait réagir avec toute la vitesse dont il était capable.

Arrivés en bas, leurs gardes se concertèrent :

- Il faut leur faire passer le sas un par un. On commence par la fille, c'est la seule qui ne soit pas menottée.

Joan se débattit mais elle fut rudement poussée en avant vers la porte fatidique.


***
(A suivre) Mr. Green Mr. Green
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Mar 29 Déc 2015 - 02:11
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Coucou!

Il va se passer quelque chose, faut pas désespérer... Wall

Mais quoi? horified

J'attends la prochaine livraison avec impatience! jump jump jump

Très bien entretenu, le suspense... Master

Bizz Vizz
Flamme
Wink
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mar 29 Déc 2015 - 02:52
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Coucou!
Le suspense est en effet à son point culminant ! jump jump jump jump Unbelievable J'ai servi ce genre de choses plus souvent qu'à mon tour. Alors je suis bien mal placée pour me plaindre! Mr. Green  J'ai hate néanmoins de lire la suite!


A+


Frégo  Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mar 29 Déc 2015 - 14:04
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Allez, je suis une bonne âme ( Mort de Rire et surtout, je suis en vacances, donc j'ai du temps), je ne vous fais pas attendre et je poste la suite.

Music C'est le moment de mettre le générique. "Caaapitaine Flam tu n'es pas de notre galaxie..." Music Cette musique, c'est le vrai "plus" vintage du DA. J'chui incapable de retenir les paroles de n'importe quelle musique actuelle, mais je connais par coeur tous les génériques des DA de mon enfance...

J'espère que vous appréciez toujours, je viens de corriger quelques passages avant de vous les proposer.

A +,

Hello

Jovienne

***

Dans un élan de tout son corps, Curtis tenta de se jeter en avant, vers elle, plus furieux que réfléchi, tandis que Otho et Ezra se révoltaient également. Ils furent solidement arrêtés et l'un des gardes voulut faire un trait d'humour :

- Poussez pas, votre tour viendra.

Joan se refusa à crier, même si la peur la tenaillait maintenant. La peur, et aussi une insondable tristesse, un regret par rapport à tous ces moments qu'elle aurait voulu vivre encore. Elle accrocha une dernière fois le regard de Curtis qui n'avait cessé, jusqu'à cet instant, de se démener comme un beau diable. "Mon beau diable roux, nous n'aurons finalement jamais pu vivre sur cet astéroïde dont tu m'avais parlé... ça n'était qu'une chimère, un rêve impossible"...



Comment Simon et Grag devinèrent-ils qu'il fallait aider leurs amis ? Le tout est que c'est à ce moment là que le Comet entra en action. Simon avait soigneusement étudié les plans des installations. Une première rafale vit fondre la glace qui cachait les bâtiments puis l'expression "frappe chirurgicale" prit tout son sens tant Grag fit preuve de précision dans ses tirs qui devaient absolument éviter à la fois les zones où les Futuremens pouvaient être en train de circuler et le coeur de la centrale nucléaire qu'il n'était pas question de mettre en miettes.

C'est le genre d'occasion que guettaient nos héros. Au premier bruit d'explosion, les réflexes reprirent le dessus. Tandis que leurs opposants, stupéfaits, perdaient un instant leurs moyens, Curtis, d'une prise bien placée, mit son gardien à terre pendant que Joan roulait au sol pour récupérer l'arme lâchée dans la surprise. Otho et Ezra, qui ne voulaient pas être en reste, se débarrassèrent également de leurs ombres, rendues malhabiles par la lourdeur des combinaisons anti-radiations.
Les coups de feu commencèrent à fuser et les Futuremens se mirent à l'abri derrière des containers vides. D'un tir bien ajusté, Joan brisa leurs liens et ils purent riposter au moyen des armes qu'ils venaient de subtiliser.

Face à eux quatre, regroupés, abrités, décidés et entraînés, il n'y avait pas grand monde qui pouvait lutter et le combat du hangar fut vite clos. En voyant le toit devenir rouge, Curtis s'écria néanmoins :

- Vite, réenclenchez la pressurisation et la production d'oxygène de vos combinaisons, il n'y aura bientôt plus d'air ici. Et accrochez-vous, il va y avoir un énorme appel d'air.

Les casques amovibles automatiques de leurs vêtements s'ajustèrent autour de leur tête juste à temps. Ezra et Otho avaient reculé pour s'agripper au mur derrière eux. Joan était en équilibre plus précaire, elle venait d'esquiver l'un des derniers tirs ennemis. Curtis bondit vers elle et l'entraina avec lui, roulant à terre en la protégeant de ses bras. Ils se recroquevillèrent en s'accrochant à un léger poteau.

L'air s'échappa alors dans le vide spatial, créant une tempête autour d'eux. La voix de Grag retentit par radio dans leurs oreilles, joyeuse et rassurante :

- Vous avez demandé les secours d'urgence ? Les voici. Attention boule de gomme, j'envoie l'échelle, tâche de ne pas la prendre sur le coin de l'oeil ! Ah, au fait, il y a un petit moustique de croiseur qui cherchait à s'échapper d'ici. Il était trop pressé pour être honnête. Nous l'avons appréhendé et il est bloqué dans le champ magnétique du Comet. Tu verras ce que tu veux en faire, chef.

Curtis sourit en relevant précautionneusement Joan. Qu'il était bon de pouvoir compter sur son équipe ! Keri Kaven était hors d'état de nuire. Il serra doucement la jeune femme dans ses bras. "On est vraiment passé encore une fois tout près de la fin." Il aurait aimé l'embrasser là, de soulagement, mais leurs casques les en empêchaient. Il attrapa l'échelle et s'y agrippa avec elle. Ezra et Otho avaient fait de même et ils furent hâlés dans le ventre familier du grand vaisseau.


***
Fin de la musique,
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Mer 30 Déc 2015 - 12:41
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
C'est presque fini. Il ne restera qu'un petit épilogue pour demain.

Hello

Jovienne


***


- Capitaine, Haumea vous doit beaucoup, et je n'oublie pas le Colonel Gurney et le Lieutenant Randall.

Le Gouverneur était confortablement installé dans les jardins de la Résidence locale des Neuf Mondes. Les jours derniers avaient été chargés depuis que le Comet était réapparu dans le ciel hauméen, il appréciait enfin un instant de détente.

Le réseau mafieux de Keri Kaven, l'ancien ingénieur installé depuis longtemps sur la planète, d'abord en honnête commerçant puis à la tête d'une pieuvre qui avait étendu ses tentacules loin dans la ceinture de Kuiper avait été démantelé. L'ambition, l'envie de richesses toujours plus importantes, et pour finir le goût du pouvoir, associés à une redoutable intelligence froide l'avait emmené très loin hors des frontières de la légalité. Fermant d'abord peu à peu le commerce du plutonium enrichi à ceux qui ne faisaient pas partie de son organisation, il avait ensuite, grâce à ses connaissances scientifiques, établi cette usine sur un astéroïde sans attrait et plusieurs bases de repli et de travail sur d'autres corps célestes du secteur. Il n'ambitionnait rien de moins que de mettre la main sur Haumea, et de la faire sortir de la juridiction des Neuf Mondes pour en faire une sorte de royaume personnel où il avait même pensé relocaliser son unité de production de plutonium enrichi. Cette étape était sur le point d'entrer en phase de réalisation lorsqu'ils avaient cru être repérés par le professeur Jones.

- Malheureusement pour eux, il y a eu un souci sur une des phases de production lors du processus d'enrichissement du plutonium et le vaisseau XQ-40 en a fait les frais, et nous a ainsi mis sur la voie du trafic. Keri Kaven et ses lieutenants, dont plusieurs de vos meilleurs commerçants, sont maintenant en route pour Cerberus, vous pouvez envisager l'avenir d'Haumea avec sérénité... mais ce sera peut être sans vous, je suppose que vous allez être proposé à une promotion après votre gestion remarquable de la crise de ces derniers jours.

Curtis était sincère. Sitôt alerté à leur retour, le gouverneur, fidèlement secondé par Elton Ewis, avait procédé aux interrogatoires et arrestations en chaîne qui avaient permis de faire le ménage sur Haumea. En parallèle, il avait accueilli une équipe de scientifiques et de militaires, venus de Neptune pour sauver le planétoïde de la collision annoncée. Curtis avait passé son temps avec eux à calculer le moyen de faire exploser la menace en vol. Et depuis hier, 2345SF-142 n'existait plus, des charges nucléaires soigneusement disposées avaient eu raison de lui.

Joan de son côté avait oeuvré avec Elton Ewis dans les interrogatoires et les rédactions de rapports. Elle avait participé aux arrestations, parfois musclées, qui s'étaient succédées.

Autant dire qu'ils n'avaient pas eu du tout de temps à passer ensemble et là, leurs missions respectives étaient sur le point de s'achever.

Chassant cette idée de son esprit, Curtis se recentra sur sa discussion avec le Gouverneur :

- ... J'aime beaucoup cette petite planète, je ne sais pas si j'ai envie de changer de poste en ce moment. Mais d'un autre côté, je ne vous cache pas qu'avec mon épouse, nous aimerions accéder à des postes plus importants, ensemble, de façon complémentaire. Nous aimons travailler ainsi, cela fait partie de notre couple. Je ne sais pas si vous, solitaire endurci, vous comprenez ce que je veux dire.
- Vous ferez le bon choix, j'en suis certain. Je suis ravi de vous avoir rencontré.

Curtis s'était débrouillé pour ne pas lui répondre directement.

- Bon retour sur la Lune, Capitaine.

Le Gouverneur se leva et lui serra amicalement la main.

Curtis le salua et rejoignit ses compagnons sur l'astroport. Ils n'avaient plus rien à faire sur Haumea et allaient pouvoir repartir pour de nouvelles missions ou explorations. Il se sentait pourtant nostalgique et soupira intérieurement.

***

Devant le Comet, Otho et Grag se chamaillaient :

- D'abord, le cyclotron, puis le générateur, c'est logique !
- Tu es décidément aussi piètre mécanicien que pilote... Il vaut mieux vérifier les panneaux solaires en premier.

Simon, en voyant approcher Curtis, lui adressa la parole, soulagé de ne pas avoir à départager les compères :

- J'ai cru que ce serait une bonne idée de commencer les améliorations de la propulsion solaire, pour les occuper, mais j'avais oublié dans ma programmation temporelle d'intégrer un paramètre essentiel : le temps qu'ils perdent à leurs joutes verbales.
Total, nous ne sommes pas prêts à repartir tout de suite. Tu n'es pas pressé, on peut attendre au moins demain, non ?

Curtis fixa sérieusement les yeux-lentilles pendant quelques secondes. Puis il prit sa décision :

- D'accord, Simon. Vous n'avez pas besoin de moi. A plus tard.

Il tourna les talons avant de changer d'avis et de revenir à une décision plus raisonnable.

***
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Jeu 31 Déc 2015 - 00:50
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
- D'accord, Simon. Vous n'avez pas besoin de moi. A plus tard.

Il tourna les talons avant de changer d'avis et de revenir à une décision plus raisonnable.



Hmmmmm.... Que faut-il penser de la dernière phrase, surtout? Devil

Moi qui espère que ça pourrait bien être le bon moment, ce répit de 24 heures... Mr. Green Naughty Wow flower

Je voudrais bien savoir ce qu'il a dans la tête, il faut savoir profiter des occasions quand elles se présentent... jump jump jump

J'ai apprécié ce passage enlevant à sa juste valeur, Jovienne... avec le générique en trame de fond! Wink
Tous sauvés in extremis grâce au travail d'équipe, alors que la situation semblait désespérée... Bravo, c'était vraiment dans le style des pulps! Good Master Clap

J'attends la suite! Game

Bizz Vizz
Flamme
toujours aussi flower que d'habitude...
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 31 Déc 2015 - 14:06
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Bien, il est temps pour moi de refermer cette histoire, la première longue que j'ai jamais écrite, même si j'ai parfois, professionnellement, l'occasion de jouer avec des mots.
C'est un tout petit bout, aujourd'hui, en forme d'épilogue.

J'avoue que je me suis régalée tout du long de la rédaction.

Je dédie tout ça à tous ceux qui, anonymes ou membres enregistrés, ont lu et apprécié. Very Happy

Spécial dédicace à Pascal pour toute la documentation trouvée sur son site et pour tout son investissement dans cet univers "de ceux de Megara". Master Good

Wow Et bien sûr, le passage romantique vous est spécialement dédié, les filles, qui m'avez suivie et soutenue (la palme revient à Flamme, remarquablement fidèle ces jours-ci)... je sais que vous l'attendez.

Enjoy ?

Bonne fin d'année 2015 et bon passage à 2016. Beer

Hello Hello ,

Jovienne


***

La soirée avait été douce, sereine. Ils était retournés au petit restaurant qu'ils avaient tant apprécié quelques jours plus tôt. Puis il l'avait raccompagnée jusqu'à son logement. Là, maintenant, était l'heure du choix.

- Ne me laisse pas, Curt, pas encore une fois...

Il lui souleva doucement le menton et plongea ses yeux gris dans ses yeux bleus :

- Tu as conscience que plus rien ne sera jamais comme avant ?

Elle sourit, posa un doigt sur ses lèvres comme pour le faire taire et murmura :

- Mais depuis longtemps rien n'est comme avant. Tu es entré dans ma vie et je n'ai pas pu lutter.

Il se sentit à la fois profondément heureux et grave tandis qu'il l'emmenait vers la chambre. Sa tranquille assurance dans ce domaine des sentiments l'avait toujours ému. Il la déposa lentement sur le lit sans quitter son regard, dans lequel il s'autorisait enfin à se noyer. Leurs lèvres se scellèrent en un baiser brûlant et il commença à explorer un corps qu'il allait découvrir de part en part au cours des heures suivantes. Frissonnante, elle répondit à ses caresses et frôlant ses épaules, lui ôta lentement sa chemise. Le temps n'eut plus cours pour eux tandis qu'ils s'unissaient enfin, accédant à une dimension de leur relation à laquelle ils n'avaient qu'osé rêver.



***


Le lendemain matin, ils contemplèrent ensemble l'aube se lever sur l'astroport. Les ombres qui avaient entouré la nuit d'Haumea disparaissaient peu à peu, laissant place à une nouvelle journée, riche d'espoir pour les voyageurs qui, après s'être approvisionnés, allaient partir vers de nouvelles vies à bâtir, dans de nouveaux systèmes à coloniser.

L'aventure spatiale de l'humanité continuait.


FIN.

***
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Jeu 31 Déc 2015 - 14:15
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Coucou Jovienne! Merci de nous avoir concocté et publié cette histoire enlevante et romantique pour les fêtes ! Wow   Wow   Good Master .  C'était vraiment une version pulp améliorée!


Passe un super nouvel an!  Beer


A+


Frégo  Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Jeu 31 Déc 2015 - 14:38
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Wow Kiss Hug flower

Merci Jovienne, ça termine si bien cette année 2015... Master Clap

J'ai beaucoup aimé ton histoire, et ce bon moment tant attendu entre Flam et Joan ...

Tu écris vraiment très bien, et ton style rappelle tout à fait l'ambiance des pulps! Et les touches de romantismes trouvent très bien leur place dans l'action!

Ce fut infiniment plaisant de te lire, bravo! Good Best Clap

Bonne année 2016 à toi aussi!

Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 31 Déc 2015 - 16:43
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Coucou Jovienne !

Très jolie fin et épilogue dont le le DA nous a trop souvent privés ! Ton histoire était très bien bâtie, les personnages fidèles à eux-mêmes et l'aventure, le suspense étaient au rendez-vous ! J'ai beaucoup aimé le passage où tu lances le générique ! C'était très réaliste pour cela et un bel hommage à TOEI, en passant (bon, c'est vrai que parfois, on fait des reproches à TOEI, mais enfin, sans eux qui se souviendrait de Capitaine Future, hum ?).

Donc bravo !

Personnellement, je m'excuse auprès de toi de ne pas avoir pu commenter à chaque livraison, le mois de décembre était trépidant au boulot sans compter les fêtes... mais j'ai lu aussi régulièrement que possible et j'espère déjà que tu nous gratifieras d'une autre histoire dès que tu en auras l'inspiration !

J'en profite pour vous souhaiter à toutes et tous une bonne fin d'année 2015 qui vit ses dernières heures. Les voeux pour 2016, ce sera plutôt pour demain Wink .

Meilleure santé à ton frère, Frégo, et dès que tu reprends la plume, je m'y remets aussi Wink .

Bizz vizz et... enjoy jump !

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 3 Jan 2016 - 09:58
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Merci pour vos encouragements et vos commentaires.

Limeye, ils n'ont pas besoin d'être quotidiens pour être pertinents ! Ne t'excuse surtout pas, y a pas de raison !

Flamme, Frego, votre soutien enthousiaste est vraiment très agréable...

Je suis assez contente d'être arrivée au bout de façon assez cohérente. Je découvre le plaisir d'écrire pour être lue, c'est gratifiant et exigeant. Je ne vous promets rien mais je vais essayer de continuer.

Bises et bon début d'année 2016.

Hello

Jovienne

Ps

limeye qui a vraiment raison a écrit:

un bel hommage à TOEI, en passant (bon, c'est vrai que parfois, on fait des reproches à TOEI, mais enfin, sans eux qui se souviendrait de Capitaine Future, hum ?).


Exact. Qui aurait redécouvert ces vieux pulps sans le DA ? Pas moi en tous cas...
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Aujourd’hui à 01:45
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Back to top
Page 4 sur 4
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure