Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Mar 22 Déc 2015 - 17:45
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
O-tho a écrit:
Coucou tout le monde!

Jovienne, merci de nous presenter cette histoire! C'est tout a fait dans la veine des romans d' Hamilton, surtout dans les derniers, ou les relations entre les 2 heros sont plus etablies (et ou je pense qu'il se passe plus de choses que ce qui est ecrit Naughty ....on etait dans les annees 40 quand meme...).

O-tho


Merci, merci, c'est exactement ce que je voulais rendre, et ça fait plaisir de voir que "ça le fait" !
Et je suis d'accord avec toi, vu le naturel de leur relation chez Hamilton, il faut lire entre les lignes...


Et, les filles, l'idée du "ce n'est pas le bon moment", j'adore ! Mais ce ne sera pas pour cette histoire-ci car SCOOP, il y aura un bon moment !

Very Happy Very Happy Par contre, ça pourrait faire l'objet d'un défi particulier : nous écrivons toutes un "ce n'est pas le bon moment". Idea Doubt Si ça vous dit...

Merci, vraiment pour vos commentaires et impressions, je ne m'étais pas rendue compte à quel point le feed back était important.

Allez, une petite suite en deux temps pour aujourd'hui.

A +,

Hello

Jovienne

***


Stupéfaits, ils cherchèrent à analyser la situation.

- Nous avons été repérés malgré le halo anti-radar et entraînés ici. Le changement de trajectoire était un piège.

Le poing serré, Curtis se maudissait de n'avoir pas vu venir le coup. Joan, à ses côtés, mit sa main sur son bras et intervint :

- Tu ne peux pas tout prévoir. Peux-on faire quelque chose ?
- Dans l'immédiat, je ne crois pas. Nous n'avons pas le choix. Grag, on fait ce qu'on peut pour accompagner du mieux possible l'atterrissage.

Soucieux et impuissants, ils suivirent la manoeuvre prévue par leurs assaillants. Otho soupira :

- Je commence à en avoir ma claque, moi, de tous ces gens qui prétendent diriger le Comet. La dernière fois, c'était lorsqu'on avait été happés par la comète électrique, non ?

Les regards de Joan et Curtis se croisèrent un instant, les souvenirs affleurèrent mais chacun les repoussa loin dans son esprit.

La voix retentit à nouveau :

- Veuillez maintenant sortir de votre vaisseau, les mains bien détachées du corps, et sans armes. De toutes façons, vous pouvez constater que vos pistolets à protons ne vous seront d'aucun secours.

Effectivement, un coup d'oeil à leur ceinture leur permit de voir qu'ils étaient inexplicablement déchargés. Ils obtempérèrent donc, et Curtis eut juste le temps de glisser un ordre rapide à Grag.

- Au fait, pas d'entourloupes, nous avons détecté cinq silhouettes à bord, tout le monde sort.

Alors qu'ils avançaient à découvert sous la surveillance de quelques hommes aux mines patibulaires, l'escalier d'accès au Comet se rétracta et les portes du beau vaisseau se refermèrent.

- Bien joué, tas de ferraille, tu as réussi à enclencher la fermeture de secours.

N'eut été la situation, Otho en aurait presque souri. Un autre fait était en leur faveur : le professeur Simon, non repéré, était resté dans le vaisseau, avec ordre de s'occuper discrètement de la mécanique défaillante. "Il faudra désormais tirer parti au mieux de ces petits avantages". Le Capitaine Future ne perdait pas ses moyens à se décourager inutilement, il observa l'endroit où il avait été contraint de se rendre. "Une atmosphère respirable, une gravité légère mais réelle d'après le compteur de nos ceintures, nous sommes sur une vraie petite planète. Elle vaut bien Haumea, à première vue." Il sentait ses compagnons aussi concentrés que lui à ses côtés.

- Nous nous sommes sortis de situations bien pires, murmura Joan.
- Quelle découverte que cette planète, car c'en est une, n'est-ce pas ? dit Ezra. L'autorité des Neufs mondes n'a visiblement pas cours ici.

***
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Mar 22 Déc 2015 - 17:45
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mar 22 Déc 2015 - 17:51
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Et la suite promise,...

***


Ils furent conduits dans la salle austère d'un bâtiment construit à la va-vite certainement peu de temps auparavant. Toujours sous la surveillance de plusieurs hommes largement armés, ils furent placés devant une caméra. Une voix déformée et volontairement masquée par un micro se fit entendre :

- Et bien Capitaine Future, il a fallu que vous mettiez votre nez dans des affaires qui ne vous concernaient pas. Vous allez m'obliger à des décisions très désagréables alors que j'ai tellement mieux à faire. Mais il est hors de question que vous et les agents gouvernementaux qui vous accompagnent vous mettiez en travers de mon chemin.

Il y eu un bref instant de silence, puis la voix reprit, s'adressant cette fois à ses sbires:

- Il manque le cerveau volant. Ne l'avez-vous pas appréhendé lui aussi ?

Alors qu'ils se regardaient, interrogateurs, Curtis, qui s'était préparé à la remarque prit la parole face à la caméra :

- Il est resté sur Haumea pour communiquer plus aisément avec des collègues astrophysiciens. Nous sommes partis sans lui.

L'un des gardiens armés prit la parole :

- Nous avons un autre souci, monsieur. Ils ont bloqué les accès à leur vaisseau, pas moyen d'y pénétrer. Voulez-vous que nous les obligions à ouvrir ?
- Nous verrons cela plus tard, je vais vérifier pour le cerveau. Il faudra m'expliquer, Capitaine, pourquoi vous êtes venus fouiner jusque dans cette zone de l'espace. Foutus scientifiques qui fourrent leur nez dans les affaires des autres. D'abord le professeur Jones, puis vous. Vous ne me laissez pas le choix, je vais vous garder quelques temps à l'écart d'Haumea. Emmenez-les à la cité perdue. Je prendrai une décision plus tard.

L'ordre ne souffrait aucune discussion. Ils furent embarqués sans ménagement dans un véhicule rapide qui s'éloigna de l'astroport. Après une paire d'heures passées à traverser une nature riche et verdoyante, ils stoppèrent au milieu de ruines de pierres abandonnées depuis longtemps. La végétation envahissait d'anciennes colonnes et des arbres poussaient au milieu de ce qui avait été autrefois une cité. Ils furent enfermés dans ce qui était sans doute une antique salle de réunion ou de réception. La lourde porte s'enclencha, le bruit des pas de leurs geôliers décrut et ce fut le silence.

- Otho, Grag, voyez s'il y a un moyen de sortir d'ici... Je n'y crois pas trop mais on ne sait jamais.

Ezra soupira :

- En même temps, nous sommes perdus dans un endroit loin de tout, sans moyen de locomotion ni d'orientation, et sans arme. Presque, ils n'ont pas besoin de fermer la porte.

Curtis opina :

- D'accord, Ezra, posons-nous, faisons le point et réfléchissons. Nous sommes face à un inconnu qui dirige une mafia puissante et bien organisée, regardez les moyens dont elle dispose. Nous avons visiblement parlé au responsable de la mort de Geronimo Jones. Quel est son but ? Probablement venons-nous de trouver le chef du trafic de combustible.
- Oui, plus exactement, c'est lui qui nous as trouvés pour le coup. Et il nous a mis dans une drôle de situation.

Joan qui était restée silencieuse intervint à son tour :

- Je pense aussi que nous pouvons déduire de notre conversation que notre mystérieux interlocuteur se trouve sur Haumea, non ? Il n'y a pas tant de personnes que ça, sur cette planète, qui ont accès au commerce du plutonium. Nos migrants du XQ-40 n'ont certainement pas acheté leur combustible au marché noir. Et souvenez-vous de la remarque de notre ami Jol Jumper à propos de l'impossibilité de s'implanter dans le domaine du commerce du plutonium enrichi sur Haumea. C'est vraiment une caractéristique des systèmes mafieux de se mettre ainsi en situation de monopole.
- Ce sera à vérifier. Mais il faut nous sortir de cette situation d'abord.

***
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Mar 22 Déc 2015 - 18:30
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
C'est certain ! Il leur faut d'abord sortir de cet endroit, loin de tout... et personne ne sait qu'ils sont là, à part le professeur Simon. Mais je ne doute pas que Simon joue un grand rôle pour les tirer de là !

Sans oublier Eek et Oog... Eux non plus, visiblement, n'ont pas été embarqués...

Oui, très important, le feed-back ! J'en sais quelque chose Wink , aussi j'espère pouvoir commenter aussi régulièrement que possible !

Bonne fin de journée !

Bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mer 23 Déc 2015 - 02:41
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Jovienne a écrit:



Et, les filles, l'idée du "ce n'est pas le bon moment", j'adore ! Mais ce ne sera pas pour cette histoire-ci car SCOOP, il y aura un bon moment !

Very Happy Very Happy Par contre, ça pourrait faire l'objet d'un défi particulier : nous écrivons toutes un "ce n'est pas le bon moment". Idea Doubt Si ça vous dit...

Merci, vraiment pour vos commentaires et impressions, je ne m'étais pas rendue compte à quel point le feed back était important.




Je retiens ton scoop, tu peux en être certaines! Naughty Wow Youpi jump

Je suis d'accord pour un défi avec ce super thème "Ce n'est pas le bon moment"! On se dit pour le prochain ou celui-là? Ce que ça promet... Laughing Naughty Devil

Tu as raison, le feedback est important, comme Limeye l'a dit! C'est d'ailleurs à l'origine de nos liens sur ce forum, et auparavant le forum allemand! C'est un puissant générateur d'amitiés...

Bizz Vizz et à +
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mer 23 Déc 2015 - 21:50
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
On les sort de là ? Ou on les y laisse... Réponse en deux temps.

Devil Devil Question

Hello

Jovienne


***


Otho se grattait la tête, perplexe face aux murs épais qui les entouraient.

- Où sommes-nous donc, chef ? Et pourquoi nos pistolets à protons sont-ils tous déchargés ?
- Je ne sais pas, Otho, cette petite planète est une découverte mais a visiblement été habitée un jour. Grag, qu'en est-il de ton rayon à protons ?

Le robot pointa un de ses doigts vers le mur le plus proche et tenta d'activer le tir. Rien ne se produisit.

- Et ton chalumeau ?

Celui-ci fonctionnait parfaitement mais était totalement inutile face aux énormes blocs de pierre qui les entouraient. Curtis s'installa devant son grand ami, ouvrit sa poitrine et lui dit :

- Voyons, je fais un chek-up de toutes tes fonctions.

Il apparut que le petit noyau atomique qui augmentait certaines des capacités du robot était complètement inactif.

- Tout ce qui est basé sur la technologie nucléaire est en panne : chez toi, Grag, sur nos pistolets, sur ma montre... Il y a quelque chose d'étrange ici. Est-ce un phénomène naturel, ou est-ce une action de nos ravisseurs ? Je me demande...
- Curt, as-tu remarqué ? Leurs armes, leur véhicule, rien qui ne fonctionne par moteur atomique.
- Tu as raison, Joan. C'est à confirmer mais il doit y avoir sur cette planète un champ électromagnétique particulier qui inactive la réaction nucléaire. Dans d'autres circonstances, ce serait passionnant à étudier.

Le regard de Curtis avait pris cette expression d'intérêt profond qu'il développait lorsqu'il était face à un défi pour ses connaissances.

Mais rien à faire, ils étaient bloqués là. Ils prirent donc du repos, s'installant au mieux dans cette pièce sombre et froide. Leurs geôliers leur avaient laissé de quoi se nourrir et quelques couvertures.

Ezra, en colonel pragmatique, déclara :

- Heureusement que nous avons pu transmettre nos informations sur l'astéroïde à Neptune avant de nous jeter dans la gueule du loup. Au moins, la protection d'Haumea est en cours.
- La contrepartie, c'est que personne ne va s'inquiéter de nous pendant quelques temps. Et même si Elton Ewis se demande où nous sommes passés, il n'aura aucun moyen de nous retrouver.

***
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Mer 23 Déc 2015 - 22:25
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
On s'évade, ou on ne s'évade pas ? Allez, un effort, beau Capitaine !

A +,

Bye

Jovienne


***


Un moment après, ils entendirent un bruit de véhicule s'arrêter dans la cité. Sur leurs gardes, ils se levèrent à l'entrée des désormais familières silhouettes armées.

- Toi, là, le colonel, tu viens avec nous, le chef a des questions à te poser.

Ils bousculèrent Ezra sans ménagement et l'encadrant soigneusement, ils repartirent, sans s'apercevoir que Grag, sur un geste de Curtis avait glissé rapidement un petit objet au niveau des gonds de la porte de pierre au moment où elle se refermait.
Lorsqu'ils furent certains d'être à nouveau seuls, Grag appuya sur un petit bouton de son bras et une brève explosion retentit. La lourde porte fut suffisamment ébranlée pour que, la force du grand robot faisant le reste, ils se retrouvent à l'air libre.

- Une bonne chose de faite. Nous retrouverons et libérerons Ezra plus tard. Grag, peux-tu retrouver le chemin vers l'astroport ?
- Sans problème, Chef. Il faut partir dans cette direction.

Ce n'était que forêts et prairies à perte de vue. "Un véritable jardin d'Eden", ironisa Joan en elle-même.
Ils avançaient, droit devant eux, le plus vite possible. La végétation était dense, le paysage vallonné, la température douce, ils auraient presque pu se croire en balade. De légère nuages de vapeur sortaient parfois de terre, témoins d'une probable activité volcanique régulière. Mais Curtis semblait inquiet, et pas seulement à cause d'éventuels poursuivants.

- Qu'y a-t-il, pourquoi observes-tu le ciel ? Il n'y a aucun vaisseau que nous n'entendrions arriver à des kilomètres à la ronde dans cet environnement.
- Je ne connais pas le temps de rotation de cette planète mais je pense que la nuit va bientôt tomber, et certainement de façon soudaine.

Joan comprit aussitôt :

- La chute des températures sera brutale, nous sommes tellement loin du soleil. Et nous n'avons pas de protection.
- Peu importe pour Grag et Otho, mais c'est dangereux pour toi et moi. Il faut s'y préparer, tant pis si nous n'avançons plus. Grag, regarde, il y a là une anfranctuosité dans le roc, nous allons faire un feu juste devant. Je pense qu'avec toutes ces fumerolles qui sortent de terre, il ne sera pas décelable et nous pourrons obtenir un abri relatif de la roche. J'espère que cela suffira.

Ainsi fut-il fait et, alors que la luminosité baissait très rapidement, ils s'installèrent du mieux possible. Pendant qu'Otho s'occupait de faire des provisions de bois, Curtis bricolait dans la poitrine de Grag. Au bout de quelques minutes, il sourit et dit :

- Allez, on essaie. Je pense que j'ai ajouté un petit module de transmission dans les options de ce grand dadais. Je vais essayer de contacter Simon en espérant que les ondes radio fonctionnent sur cette fichue planète.

Mais après plusieurs tentatives, il dût se rendre à l'évidence, il n'obtenait aucune réponse.

Joan sentit le changement de température et demanda :

- Va-t-il vraiment faire très froid ?
- Je ne sais pas exactement. Tout dépend de l'importance de l'effet de serre de cette atmosphère.

Elle était assise près du feu, les mains autour des genoux, recroquevillée sur elle-même pour économiser sa chaleur corporelle. La fatigue physique s'ajoutant au froid polaire, elle se mit rapidement à frissonner, sous les yeux inquiets de Curtis.

- Viens, nous allons nous réchauffer mutuellement.

Il s'installa derrière elle et referma ses bras autour de son corps.

- Essaie de dormir un peu, tu es épuisée. Si le froid devient dangereux pour ton organisme, je te réveillerai.

Elle s'appuya confortablement contre lui, sentant son souffle à côté de son oreille. Fermant les yeux, elle se laissa aller, pleinement consciente de la chaleur masculine qui s'immiscait un peu en elle.

- Comment veut-il que je m'endorme alors qu'il me tient ainsi, si proche de lui ? se demanda la jeune femme, troublée malgré elle par cette proximité.

Les pensées de Curtis suivaient un cours semblable.

- C'est tellement bon de la sentir simplement là, contre moi. Pourquoi faut-il que ça n'arrive que dans des situations compliquées ? Elle est juste à sa place, là.

Il resserra imperceptiblement son étreinte et savoura l'instant.

Un peu plus loin, Otho poussait du coude son inséparable compagnon :

- Eh, regarde, il en profite bien le Chef. Elle a bon dos la froideur de la nuit.
- Toujours aussi ridicule, boule de gomme. Mon thermomètre indique une température de l'air au-dessous de zéro. Il faut absolumment qu'ils se protègent. Oh, mais quand même, ils sont mignons, comme ça, tu ne peux pas comprendre, tu n'as pas de coeur, tu n'es pas assez humain.

Grag oscillait entre l'attendrissement que lui procurait la vision de Curtis et Joan étroitement enlacés et ses habitudes de plaisanterie avec son vieux partenaire.
Joan, vaincue par la fatigue, s'assoupissait lentement. Curtis réussit, sans la réveiller, à se caler latéralement contre le rocher et, la joue posée contre ses cheveux blonds, il se laissa aller à son tour.


Quelques heures passèrent. Sous le seul regard des étoiles, un couple se reposait, veillé par deux humanoïdes qui alimentaient consciencieusement un feu de bois tout en échangeant régulièrement des piques qui semblaient plus amicales que méchantes.

***
(A suivre)


Plusieurs remarques :
- pas très "pulp" ce passage, mais bon tant pis...

- je suis incapable de dire si les dialogues entre les affreux sont réellement sortis de mon imagination à partir de choses lues par ailleurs ou s'ils ressemblent vraiment à quelque chose que l'une d'entre vous aurait écrit et qui me serait resté inconsciemment. Ne m'en veuillez pas si c'est le cas, et prenez-le pour un hommage. Il n'y a aucune volonté de ma part de "piller" une propriété intellectuelle !

Joyeux Noël, Merry Christmas (mais où est le smiley avec la barbe blanche et le bonnet rouge ?) Wink

Jovienne
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Mer 23 Déc 2015 - 23:58
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Bonjour Jovienne! Hello

Peut-être pas très pulp mais très romantique! Wow Wow Le principal est que tu te fasses plaisir! Good Continue! Game

A+

Frégo Smoke
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Jeu 24 Déc 2015 - 00:39
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Coucou les filles!

Frégo, tu as répliqué plus vite que mon ombre... Mr. Green

Jovienne: peut-être pas très pulp, mais j'ai apprécié au plus haut point! Master Best Wow Hug Kiss C'était si bien écrit... (soupirrrrrr)

Tu respectes bien l'esprit du pulp, mais comme beaucoup de fan-fictions, c'est encore mieux avec une touche de romantisme... Clap Clap Ce n'est pas moi qui vais me plaindre, Il n'y en a jamais trop pour moi! C'était si beau de lire leurs pensées! flower

Quant au deux affreux, ils sont fidèles à ce que l'on aime d'eux: les insinuations malicieuses d'Otho, et la bienveillante sollicitude de Grag... Youpi

Continue! Et j'espère bien que ce n'était pas le seul bon moment de l'histoire... Wow Tu les écris vraiment bien! Good

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 24 Déc 2015 - 16:02
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Bonjour Jovienne !

Très joli cadeau de Noël que cette échappée de nos héros ! C'est peut-être moins pulp que les autres parties, mais nous, on aime tout autant flower ! Tu combles ainsi le côté fleur bleue de nos personnalités Wink .

Et j'ai beaucoup aimé les dialogues entre Grag et Otho, ceux deux-là, ils sont toujours impayables, qu'elle que soit la plume qui écrit (Flamme, il est bon mon "qu'elle que soit" ? Wink ) (là, je sais que je vais te faire rire Game )

Joyeux Noël à toutes et tous !

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Sam 26 Déc 2015 - 19:12
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Allez, on continue...

Mais j'espère que vous, de votre côté, vous allez continuer vos fanfictions également... Ne me laissez pas en plan, s'il vous plaît.
Crying Crying

A +, peut être un peu plus tard ce soir,

Hello

Jovienne

***
Le jour, et avec lui une température plus clémente, se leva brusquement. "Rotation rapide, et donc alternance jour/nuit fréquente ", pensa machinalement Otho. Il se tourna, dans l'idée de réveiller son capitaine, mais constata que Joan et lui étaient debouts, se secouant et s'étirant pour chasser l'engourdissement de la nuit. Il ne put s'empêcher de demander :

- Bien dormi, Joan ? Le matelas était confortable ?

Elle rougit légèrement mais répondit avec l'air le plus sérieux du monde :

- Je me suis bien reposée, merci Otho.

Ils repartirent rapidement, faisant de temps en temps de courtes haltes pour chercher à contacter Simon. Otho bougonna :

- J'espère que nos ennemis ne capteront pas ces messages.

Leurs tentatives finirent par être couronnées de succès et ils poussèrent tous un soupir de soulagement quand la voix caractéristique du cerveau finit par retentir :

- Enfin, j'ai de vos nouvelles. Je me doutais bien, capitaine, que tu tenterais un contact radio. Où êtes-vous, que se passe-t-il ?

Curtis lui expliqua brièvement les faits. Mais c'est ce que leur dit Simon qui ranima leurs inquiétudes :

- Il y a quelques minutes, j'ai vu Ezra menotté conduit à bord d'un vaisseau qui a décollé aussitôt. Je suis très inquiet mais je n'en sais pas plus.
- Es-tu en mesure de faire décoller le Comet ?
- Oui, j'ai compris d'où venait le problème. J'ai mis à charger au maximum les batteries des capteurs solaires et basculé la moitié des cyclotrons sur le moteur solaire. Pas de quoi avoir pleine puissance ou faire un long voyage mais ça va fonctionner. Et si je ne me trompe pas sur mon diagnostic, une fois dans l'espace, nous retrouverons les capacités de notre réacteur atomique.
- Je le pense aussi. Peux-tu nous localiser ?

Évidemment qu'il pouvait. Il avait profité de la conversation pour lancer le programme de géolocalisation. Tous sourirent, rassurés. L'infaillible professeur Simon allait venir à leur rescousse.


***

Sous les yeux et les oreilles ébahis des quelques personnes présentes sur l'astroport de fortune, les moteurs du Comet se mirent soudain à rugir et le vaisseau s'éleva dans les airs de la petite planète. Les deux croiseurs qui l'avaient appréhendé auparavant étaient partis on ne savait où, emmenant à leur bord le colonel Gurney, et il ne restait, passé l'instant de surprise, aucun moyen de s'opposer à son décollage.

A quelques encablures de là, Future et ses compagnons d'évasion guettaient, observant le ciel devant eux.

- Le voilà, s'exclama Joan qui avait l'habitude de le chercher dans le ciel. "Sauf que d'ordinaire, ils partent ou reviennent d'une mission lointaine sans moi", pensa-t-elle in petto.

Les retrouvailles furent brèves et sans effusion, ce n'était pas le genre de Simon. Il préféra faire le point avec Curtis sur l'électromagnétisme particulier de cette planète qui avait chamboulé leur système de production d'énergie nucléaire.

- En fait, la fission se fait normalement, mais ensuite, les neutrons n'arrivent pas à atteindre la vitesse suffisante pour déclencher la réaction en chaîne. C'est pour cela que tout s'arrête instantanément. Une fois que nous aurons rejoint la haute atmosphère, le phénomène devrait cesser. Heureusement que nous avons développé ce moteur solaire de secours, sinon, nous étions bloqués.

Et effectivement, le Comet, mais aussi les pistolets à protons, la montre de Curtis, la pile atomique de Grag, tout se remit à fonctionner comme prévu, une fois qu'ils se furent suffisamment éloignés dans l'espace.

- Attends un peu, maintenant que nous savons que tout va bien côté énergie, il nous faut agir. Otho, charge nos canons à protons en mode solaire.

A la surprise de ses compagnons, Curtis rebascula sur le moteur de secours, puis pilota droit dans l'atmosphère. Il dirigea son vaisseau directement vers l'astroport qu'il avait quitté si peu de temps auparavant. Il visa soigneusement la centrale solaire qui tournait les panneaux de ses fours vers la luminosité du soleil. Un rayon partit du Comet et la centrale explosa.

- Bien, maintenant, nous allons retrouver et libérer Ezra.

***
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Sam 26 Déc 2015 - 20:55
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Bonsoir Jovienne !

Merci pour cette suite ! Othon n'a pas pu s'empêcher une petite remarque, le coquin ! Et Simon est vraiment un maillon essentiel de l'équipe, mais ça, on le savait déjà Wink . Et à peine revenu à bord, Curtis ne perd pas de temps pour agir !

Sur le front de nos propres fan-fictions, c'est à Frégo d'avancer sur le cadavre exquis... mais j'ai aussi une ou deux histoires en rade, je sais... mais j'écris aussi d'autres choses à côté, qui n'ont rien à voir avec l'univers de CF, et du coup, je poste moins qu'à une période. Et puis, il faut trouver l'inspiration, ce n'est pas toujours évident Confused . C'est donc très bien qu'une nouvelle auteure prenne le relais et apporte aussi sa vision de cet univers et de ces personnages Good

Belle fin de journée !

Bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Sam 26 Déc 2015 - 21:53
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Allez un autre petit bout pour ce soir...
Bye

Jovienne


***


Ce fut un jeu d'enfant pour nos Futuremen de retracer le parcours des vaisseaux qui s'étaient éloignés quelques heures plus tôt emportant Ezra à leur bord. Sans surprise, la trajectoire les ramenait vers le premier astéroïde. Ils restèrent assez loin, se souvenant que le halo anti-radar n'avait pas suffit à les masquer et discutèrent longuement de la stratégie à adopter.

- Je te préviens, Curt, il s'agit de mon collègue, mon binôme de travail en plus d'être mon ami. Tu ne pourras pas me laisser derrière. En plus de mon envie d'aller le secourir, j'en ai le devoir moral.

Elle avait un air tellement décidé que Curtis comprit qu'ils ne pourraient la mettre à l'écart. Si elle savait quand il fallait lui obéir, lui devinait aussi quand elle n'était pas prête à céder. Leur principale difficulté venait du fait qu'ils n'avaient que très peu de renseignements sur l'endroit où était Ezra.

La chance leur sourit sous la forme d'un croiseur rapide qu'ils virent apparaître sur leurs écrans et qui semblait se diriger vers le but qu'ils ne savaient comment atteindre. Otho et Grag se firent un plaisir d'aider Curtis à jouer au pirate et ils arraisonnèrent avec habileté la proie qui leur tombait sous le nez. A l'intérieur, ils firent trois prisonniers, deux gardes et un homme qui fit pousser une exclamation de surprise à Joan :

- Vous ! Mais, nous nous connaissons ! Curtis, tu te souviens, nous l'avons rencontré à cette soirée chez le Gouverneur, c'est un commerçant dans le secteur des outils de prospection...

L'homme tenta de garder une contenance et, la meilleure défense étant parfois l'attaque, se redressa :

- Je ne comprends pas. Votre attitude à mon égard est scandaleuse, j'en réfèrerai au Gouverneur dans les plus brefs délais.

Il fut enfermé dans une cellule malgré ses protestations. Pour aller vite, Curtis soumit ses deux comparses à quelques questions sous hypnose afin d'obtenir les renseignements qui lui manquaient sur la base cachée de l'astéroïde. Joan, en habituée des cabines de pilotage, explora rapidement celle qui était nouvellement à leur disposition. Elle fit très vite une jolie découverte qu'elle s'empressa de communiquer :

- L'ordinateur de bord contient les plans de toute la base. Regardez, en fait, il y a là des installations souterraines très complexes... on dirait, on dirait...
- une véritable centrale nucléaire dédiée à l'enrichissement du plutonium, termina Simon, penché au dessus de son épaule. C'est une énorme bombe à retardement. Il y a là, si on ne fait pas attention, de quoi faire exploser tout l'astéroïde, ou au moins y développer une radioactivité insupportable pour l'homme pour des millénaires... Cela va nous compliquer la tâche.

L'interrogatoire avait porté ses fruits. L'organisation mafieuse, peu sûre de ce que savaient réellement ses adversaires, avait prévu dans un premier temps d'interroger Ezra, le jugeant plus facile à manipuler que les Futuremen. Ils n'étaient pas sûrs que Joan soit au courant de tout et l'avaient donc délibérément écartée. Et l'entrevue devait se dérouler sur l'astéroïde glacé, la menace d'une exposition aux radiations étant censée inciter le Colonel à parler.

Joan blanchit, catastrophée.

- Mon Dieu, Ezra est dans de sales draps, il faut qu'on se dépêche.
- La précipitation n'est pas forcément la meilleure des amies. Ne t'inquiète pas, Joan, nous allons faire quelque chose.

Le professeur Simon, comme d'habitude, gardait la tête froide. Il fallait avant tout élaborer un plan de sauvetage qui tienne la route.

***
(A suivre)
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Sam 26 Déc 2015 - 23:45
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Unbelievable Shocked Il manquerait aussi le smiley à la bouche grande ouverte du forum allemand... Mr. Green

Wow, Jovienne, quelle histoire! Je suis impressionnée par les explications techniques et scientifiques, tu as l'air d'en connaître un bout sur la matière... Master

J'apprécie aussi infiniment les passages romantiques... Je n'ai pas été déçue dans mon espoir, quand j'ai vu que la nuit allait être froide! Et j'adore lire leurs pensées respectives, cette façon que tu as de les insérer dans l'histoire ajoute au plaisir de lire... Wow Kiss

Évidemment, Mala ne laisse pas sa place... Mr. Green Et j'apprécie beaucoup celle que tu donnes à Simon! Best

J'aime beaucoup que ta Joan ait du caractère, de l'intuition et que sa contribution à l'avancement de l'enquête soit si importante! Elle a vraiment sa place à part entière dans l'équipe! Et c'est une bonne chose qu'elle soit claire en annonçant sa volonté de participer à la libération d' Ezla , tout comme Flam soit conscient des limites à ne pas dépasser dans son désir de la tenir à l'écart... Good Best Clap C'est vraiment dans l'esprit du pulp, mais en mieux encore! Master

Continue, je ne peux descendre du trampogril-grilpoline... jump jump jump jump

Encore bravo!
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Dim 27 Déc 2015 - 02:27
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Coucou!

Merci Jovienne pour ces deux suites enlevantes Good Le côté scientifique est vraiment bien réussi! Master Master Le caractère des personnages l'est tout autant! Je n'oublie pas que j'ai du pain sur la planche pour les Visages de mon ennemie! Ashamed mais je suis présentement en voyage dans ma famille. Je visite mon frère qui est à l'hôpital. Il va mieux. Je vais pouvoir continuer à écrire apres les fêtes . Je vous souhaite à toutes de joyeuses fêtes ! Beer

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Dim 27 Déc 2015 - 16:37
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Bonjour les filles!

Contente d'avoir de tes nouvelles, Frégo... Et prompt rétablissement à ton frère! Hug

Je sais que nous ne serons pas déçues de découvrir ta suite des Visages de mon ennemie... Good et qu'il vaut la peine d'attendre! Clap jump

Ceci dit, j'espère que tu ne nous fera pas trop attendre avec ta suite, Jovienne... Wink Mr. Green jump

A +
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Aujourd’hui à 23:46
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [fan fiction] Les ombres d'Haumea
Back to top
Page 3 sur 4
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure