Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Ven 17 Jan 2014 - 21:05
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Hello les filles !

voici une suite écrite un peu "à l'arrache"... j'espère reprendre de l'avance et pouvoir mieux "peaufiner" et "soigner" les prochaines journées...

tu as raison, O-tho, Curtis n'a pas de temps à pardre ! Et ne t'inquiète pas qu'il n'oublie pas Joan, la preuve (un peu) avec le récit d'aujourd'hui...

bizz vizz

Limeye



17 janvier. Ael Vraz

Curtis rentre en fin de matinée à Glenogan. Il peut constater que Grag et Otho ont été des plus efficaces durant son absence, au point que Salomé commence à se demander si un robot ne leur serait pas aussi très utile pour les aider notamment au jardin.

Elle et Joan ont entamé depuis la veille de faire des confitures de cerises et de framboises. Ce matin-là, Joan et Otho en ont encore cueilli deux saladiers, et Grag a rapporté de chez Mamik un nouveau panier de cerises.

- Il est grand temps qu’on se mette dans les confitures, Joan, dit Salomé. Il n’aurait pas fallu qu’on rentre plus tard de la Terre, sinon, on aurait perdu toutes les cerises. Les framboises, encore, elles vont donner tout l’été…
- Même. C’est toujours triste de perdre des fruits !
- Surtout que vous voilà ici, maintenant. Il va falloir prévoir !
- Maman, c’est vrai qu’on va rester un moment avec vous, et Ken va venir aussi. Mais on va participer ! D’ailleurs, les prochains jours, j’enverrai Otho et Grag faire les courses.
- Nous verrons, nous verrons…

Le retour de Curtis interrompt un temps leur travail. Il renvoie Otho à Ixiopolis à bord du Comète avec Simon, mais demande à Grag de rester car il aide bien les parents de Joan. Lors du repas, il raconte ses démarches et premières rencontres.

- Doban semble le mieux convenir, Curtis, dit Victor. D'autant qu'il y a un grand aéroport et qu'il sera facile d'y laisser le Comète. Et puis, des terres ont été réservées, tout autour du campus pour un développement futur, des agrandissements...
- C'est ce qui paraît à première vue le plus facile, en effet. Proche des centres de recherches, et avec ces commodités, mais...
- Mais, quoi ?, demande Salomé.
- Je crois que Joan n'aime pas vraiment Doban. Et puis, nous serions quand même loin de vous. Le climat est différent là-bas, plus contrasté, un peu comme à New York, même s'il y fait moins froid. Je préfèrerais trouver un emplacement plus près d'Ixiopolis, d'autant que plusieurs amies de Joan y habitent aussi. Qu'en dis-tu, ma douce ?
- C'est vrai que j'aime moins Doban, et quitte à choisir, je me vois plus vivre à Ixiopolis qu'à Doban, mais c'est peut-être aussi parce que je connais bien la capitale, que j'y ai été au lycée...
- Il est vrai aussi qu'Ixiopolis est bien plus belle que Doban, dit Salomé. Même si elle n'est pas laide, disons que c'est surtout une ville très "moderne" dans son architecture, alors qu'Ixiopolis a tant de petites maisons pleines de charmes !
- Je t'imagine beaucoup plus inspirée pour dessiner en étant par ici, qu'à Doban, poursuit Curtis avec un léger sourire. Alors, je vais étudier les propositions et avis du Service d'Aménagement du Premier Continent. Votre avis me sera aussi précieux, ajoute-t-il à la cantonade. Et nous nous rendrons aux endroits qui nous semblent les plus appropriés pour bien les évaluer. Nous prendrons notre décision ensuite.

Joan comprend que par le "nous", il entend autant recevoir l'avis de Simon, que celui de ses parents, et le sien propre.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Ven 17 Jan 2014 - 21:05
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Sam 18 Jan 2014 - 03:25
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye!

Wow! C'est ce qui s'appelle être attentif à l'opinion de sa douce moitié, ça... Good Wow

Bien sûr, Joan a une autre raison de moins aimer Doban, que Curtis ignore... Wink Mr. Green Mais tu en as énuméré un tas de bien meilleures, alors je pense que le choix final sera facile à deviner! Good

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 18 Jan 2014 - 18:11
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou les filles !

bon, j'avais tout fait bien mon message et j'ai eu une coupure de net, je vais faire comme Jelle : grrr !!! Mort de Rire

alors, en plus, je ne sais plus ce que je vous racontais ! ah si, je venais prendre de vos nouvelles ! Vous allez bien ?

et je vous disais aussi que j'arrive à écrire au jour le jour quand même cette histoire... c'est un peu laborieux ces jours-ci pour moi... je vais tenter de reprendre un peu d'avance !

bon week-end à vous !

bizz vizz

Limeye


18 janvier. Glenogan

Ezra a accompagné Joan et Curtis sur la plage en cette fin de matinée, car étant invités chez Peter et Anita, Joan sait très bien que le bain de fin de journée sera écourté. Le temps est toujours au beau, mais il commence à faire plus chaud. La contre-partie est que les soirées sont très agréables.

- Pourras-tu faire le trajet à pied, parrain ?, s'inquiète Joan alors qu'elle s'est assise sur le sable, après le bain et profite des rayons chauds de la fin de matinée pour sécher.
- Oh, bien entendu.
- Pour le retour aussi ?
- Ca devrait aller. Au pire, si je sens la fatigue venir, je rentrerai plus tôt. Il y aura bien une âme charitable pour me raccompagner...
- On préviendra Grag et il se chargera de te raccompagner, dit Curtis, qui s'allonge aux côtés de Joan et commence à jouer avec le petit noeud qui orne le bord de son bikini.
- Maman a prévu d'amener le dessert, dit Joan.
- Elle n'arrête jamais, dit Ezra. Le jour où elle ne pourra plus faire, alors, ce sera vraiment la fin...
- Puisse ce jour venir le plus tard possible, dit Curtis. Ce serait terrible, je crois, pour elle, de ne plus cuisiner...
- Et de ne plus s'occuper de son jardin ! Je suis vraiment contente qu'on soit là aussi pour les aider, tu imagines s'ils avaient dû faire tout cela tous seuls cette année ?
- Je n'essaye même pas... ma douce ?
- Hum ?
- Faudrait que tu te rachètes un maillot... celui-là, il donne de sérieux signes de faiblesse...
- Si tu arrêtais de le tripoter aussi..., lui répond-elle en souriant. Mais oui, je sais. J'y ai pensé en faisant ma valise, sauf que... je n'ai aucune envie de faire les boutiques à Ixiopolis pour le moment. Ca attendra bien quelques jours.

**


Le soir, ils dînent donc à Glenogan, chez Peter et Anita. Leurs amis sont enchantés de les recevoir et de revoir Ezra par la même occasion. Ils ont dressé la table dans le petit jardin. Les conversations s'enchaînent, la soirée et le repas sont des plus agréables. A un moment, Anita s'inquiète de leur installation, de leurs projets. Curtis explique avoir déjà des contacts avec les autorités.

- Autour d'Ixiopolis, il y a certainement moyen d'installer un laboratoire et une base pour le vaisseau, dit Peter qui connait bien la région, pour avoir souvent emmené ses élèves faire des sorties dans tous les alentours. Méfie-toi, Curtis, certains voudront absolument t'avoir à Doban !
- Je l'ai bien compris. Et je comprends aussi leur position, mais nous prendrons le temps de la réflexion. Nous ne sommes pas à un mois près. Nous avons quelques autres choses à régler avant, de toute façon, à commencer par retourner sur Terre pour récupérer Ken.
- Quand vas-tu partir ?, demande encore Peter.
- Je pensais partir lundi, ce qui nous permettrait de revenir pour la fin de semaine.
- Iras-tu aussi, Joan ?, s'enquiert Anita.
- Non, je vais rester ici. Moi aussi, j'ai des choses à faire et il va falloir que je commence à y songer sérieusement. Sans compter que maman et papa ont besoin d'aide pour le jardin et les conserves.
- Oh, Joan, on peut se débrouiller quelques jours tous seuls !, dit Victor. Je ne veux pas te priver d'un voyage !
- Vous ne me priveriez pas, dit-elle en riant, mais rien que d'imaginer me retrouver, même pour quelques heures dans le froid de New York, brrrr, non !
- Les choses que tu as à faire, c'est quoi ?, demande Ezra, un peu malicieux. Acheter un nouveau maillot de bain ?

Joan le regarde un peu étonnée, pendant que Curtis ne peut se retenir de rire.

- Hum, ce serait une bonne raison en effet pour faire les magasins. Et d'ailleurs, j'emmènerai maman avec moi et pourquoi pas, Anita aussi !
- Une tournée des magasins entre femmes, ça promet, dit Ezra dubitatif.
- Tu resteras à Ael Vraz, parrain ! Je ne veux pas t'infliger cela ! Sauf pour magouiller un prolongement de convalescence !
- Je préfère trouver une autre raison...

**


Ils sont tous rentrés à pied, tranquillement, Ezra pouvant les suivre sans grande difficulté. Cela rassure Joan de le voir retrouver la santé, jour après jour, être capable de faire chaque jour un peu plus d'efforts, sans fatiguer pour autant. Elle n'ose même pas imaginer s'il avait dû rester sur Terre, il ne se serait pas remis aussi vite et aussi bien, elle en est certaine.

Ils cheminent sous les étoiles, le ciel d'été est magnifique, et Victor s'amuse à leur montrer certaines constellations.

- On va jusqu'à la crique ?, murmure Joan à l'oreille de Curtis alors qu'ils avancent sous l'allée de chênes, marquant l'approche du hameau.
- Si tu veux, souffle-t-il en réponse et il en profite pour déposer un baiser léger dans son cou.

Quand ils arrivent tous devant la maison, Joan dit simplement :

- Nous continuons ! Bonne nuit !

Victor est en train d'ouvrir la porte et il lève les yeux en entendant leurs pas décroître sur la petite route, il a juste le temps de saisir le regard complice entre Ezra et Salomé.

**


- Tu as pris ton maillot ?, demande Curtis à Joan alors qu'ils descendent entre les rochers, vers la petite crique.
- Non, pourquoi ? Je n'en ai pas besoin !, lance-t-elle malicieuse.

Et dès qu'elle arrive sur le sable, elle commence à ôter ses vêtements. Il la regarde faire, admirant ses courbes sous la pâle lueur étoilée. Et quand elle entre dans l'eau, de ce petit pas souple, de cette manière, toujours la même, de goûter à la première caresse de la mer, il sent une émotion poignante le saisir.

- Joan, murmure-t-il juste pour lui-même, ma Joan...
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Sam 18 Jan 2014 - 22:15
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye!

J'adore les passages coquins à propos du maillot, ils semblent vraiment avoir oublié qu'Ezra peut tout entendre... Mr. Green Laughing

Mais j'aime encore plus le passage romantique de la fin, au diable le maillot! Encore eu besoin de la louche, avec tes deux dernières phrases... Master Good
Wow

Bizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Dim 19 Jan 2014 - 00:46
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye,

Ben c'est quoi Curtis et sa fixation sur le maillot de bain? Mr. Green
Entre le tripoter, en racheter un autre et ne pas l'oublier....Finalement, il a envie qu'elle en mette un juste pour mieux l'enlever non? Mr. Green Very Happy Laughing

O-tho

Back to top
Dim 19 Jan 2014 - 11:10
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou les filles !

J'aime ta remarque, O-tho ! C'est tout à fait ça ! Sauf que pas de bol pour Curtis, cette fois, Joan n'en a pas mis du tout et ne lui a même pas laissé le loisir de le lui enlever Very Happy

voici la suite de cette soirée-nuit... Flamme, tu as bien ta louche à portée de main Wink ?

bizz vizz

Limeye


19 janvier. Milieu de nuit. La crique


- Tu n'as pas froid, Joan ?
- Non, ça va. Tu me tiens chaud... Tu as vu comme les nuits sont agréables en plein été, ici ?
- C'est vrai que l'an passé, sur le matin, il faisait un peu frais...
- Tu comprends pourquoi j'adorais venir là, la nuit, quand j'étais adolescente ? Avec le chant de la mer, et ce ciel... toutes ces étoiles, j'étais fascinée...
- Il y a de quoi. J'aime beaucoup aussi, dit-il en la serrant plus tendrement encore contre lui.
- Jelle comprenait, même si elle trouvait cela un peu étrange... et aussi le fait que j'aimais me baigner en pleine nuit ! Une fois, nous avions beaucoup ri, car elle s'était mise à imaginer qu'un monstre marin m'aurait attrapée et emmenée sous l'eau, dans son antre pour me dévorer ! Qu'est-ce qu'on avait ri... Mais quand on s'est retrouvé sous l'eau, pour le tournage du film, avec Su Thuar à mes trousses, j'ai repensé à cette histoire et je riais beaucoup moins...
- Ce type était très dangereux. Quand j'ai compris que Valdane et lui avaient fomenté un mauvais coup pour te faire périr sous l'eau, j'ai vraiment cru que j'allais te perdre ! Quand même, quand j'y repense, moi, au nombre de fois où tu t'es retrouvée en difficulté...
- Je te retourne la remarque... imagines-tu combien j'ai tremblé ? Tout ce temps..., dit-elle avec un rien de tristesse dans la voix, en secouant doucement ses boucles blondes.
- Ce temps-là est derrière nous, ma douce. Nous avons gagné le droit de vivre dans la sérénité.
- Je l'espère...
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 19 Jan 2014 - 14:53
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
O-tho a écrit:
Coucou Limeye,

Ben c'est quoi Curtis et sa fixation sur le maillot de bain? Mr. Green
Entre le tripoter, en racheter un autre et ne pas l'oublier....Finalement, il a envie qu'elle en mette un juste pour mieux l'enlever non? Mr. Green Very Happy Laughing

O-tho



limeye a écrit:


Flamme, tu as bien ta louche à portée de main Wink ?

bizz vizz

Limeye




Coucou les filles!

O-tho, je crois moi aussi que c'était exactement ça... Et que Curtis s'est fait avoir quand Joan n'en a pas mis! Mr. Green Laughing Mort de Rire

Limeye, je te confirme que oui, j'ai toujours ma louche "heavy duty" à portée de main! Ainsi que le trampogril et le grilpoline à portée de pied... Mr. Green Laughing Mort de Rire


Il n'y a que dans JIYD, cette histoire pas comme les autres, que je serais portée à croire la dernière remarque de Curtis, à savoir que le temps des risques est derrière eux, et qu'ils ont gagné le droit de vivre dans la sérénité! Shocked

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Dim 19 Jan 2014 - 20:39
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
bonsoir Flamme,


Il n'y a que dans JIYD, cette histoire pas comme les autres, que je serais portée à croire la dernière remarque de Curtis, à savoir que le temps des risques est derrière eux, et qu'ils ont gagné le droit de vivre dans la sérénité! Shocked


je crois, sans me vanter, que c'est la seule histoire où on peut croire cela... Wink

bizz et bonne fin de journée !

Limeye

ps : la suite demain !
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 20 Jan 2014 - 07:53
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
20 janvier. Entre Ixio et la Terre

Toute l'équipe rembarque à bord du Comète, en direction de la Terre. Hier, Curtis a pu joindre Ken pour le prévenir qu'ils revenaient le chercher. L'adolescent était ravi, et enchanté aussi de savoir qu'ils avaient trouvé un arrangement pour lui dans un des lycées d'Ixiopolis. Il sait qu'il y sera peut-être encore en pension, mais qu'il rentrera régulièrement à Glenogan. A moins que Joan et Curtis ne s'installent dans la capitale, auquel cas, il vivra avec eux.

Une fois qu'ils se sont éloignés du système stellaire de Calenda et ont bien entamé leur voyage en direction du Système Solaire, après une dizaine d'heures de vol, Curtis abandonne quelques minutes les commandes à Grag pour s'installer devant le vidéo-transmetteur. Il compose un code qu'ils ne sont pas nombreux à connaître et patiente. Il n'est pas du tout certain de pouvoir joindre son interlocuteur, mais espère tout au moins pouvoir lui laisser un message. C'est en effet le cas et il compose rapidement quelques phrases. Il termine avec une clé de code sécurisée, connue de lui seul et du destinataire, puis se lève et va rejoindre Simon, dans le laboratoire.

- Le vol se passe bien, Simon. Que fais-tu ?
- Je profite de notre voyage pour étudier les données que j'ai recueillies concernant Ixio, son atmosphère, notamment.
- Tu trouves des choses intéressantes ?
- L'air y est d'une grande pureté. J'ai comparé les données prélevées au-dessus du premier continent et à Ixiopolis avec celles que nous avions recueillies lors du survol du deuxième continent. C'est une des rares planètes où la population ne produit quasiment pas de pollution aérienne, contrairement à toutes celles que nous connaissons et qui sont habitées par une civilisation avancée. On pourrait presque imaginer qu'Ixio n'est pas habitée !
- Ils utilisent le mieux de la technologie, et ont choisi de s'implanter aussi dans une zone qui nécessite peu d'énergie pour chauffer les maisons, les bâtiments. Tu as vu comment est construite Ixiopolis ? Les bâtiments ne consomment quasiment rien... et sont pour la plupart, y compris les habitations, totalement autonomes. Certains bâtiments produisent même plus d'énergie qu'ils n'en consomment ! C'est un des amis de Joan que j'avais rencontré lors de notre premier séjour qui m'avait expliqué cela.
- Ixio est un modèle...
- Un modèle à protéger, Simon. Ixio est une perle rare dans toute notre civilisation. Fort heureusement, elle n'intéresse que peu de monde, ce qui la laisse à l'abri de bien des convoitises. Mais qui sait ? Un jour peut-être, elle pourrait être menacée.
- C'est aussi pour cela que tu veux désormais vivre ici, n'est-ce pas ?

Curtis répond par un simple hochement de tête. Même si les Ixiens possèdent une petite armée, et notamment une défense aérienne de pointe, il a parfaitement mesuré qu'ils ne sont pas assez nombreux pour faire face à une invasion d'envergure. Un jour, peut-être, en effet, la présence et l'aide des Futurmen sera nécessaire.

- Je n'ai pas réussi à joindre Kim, reprend Curtis. J'espère qu'il n'est pas parti je ne sais où...
- Pourquoi voulais-tu l'appeler ?
- Pour lui envoyer une invitation. Joan aimerait qu'il soit avec nous pour notre mariage.
- Ken serait ravi de le voir ! Avez-vous fixé la date ?
- Début mars. Mais Joan doit s'en occuper plus précisément cette semaine, avec les autorités locales. Elle va aussi se rendre à Ixiopolis en fin de semaine, elle veut retourner à la clinique qui avait soigné sa mère à la mort de William. Voir s'ils peuvent la reprendre. Elle ne veut pas que July reste sur Terre alors que nous venons nous installer ici, et moi non plus. Je vais d'ailleurs profiter de notre petit passage sur Terre pour voir Montgomery.
- J'irai avec toi, si tu veux. J'avais proposé à Joan de vous accompagner lors d'une de vos visites, mais avec les réparations du Comète et nos préparatifs de départ, cela n'a pas été possible.
- Ton avis me sera précieux, Simon. Bon, je vais réveiller Otho qu'il me relaie un peu et je vais me reposer un moment. A plus tard, Simon.
- A plus tard, mon garçon.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Mer 5 Fév 2014 - 05:13; édité 2 fois
Back to top
Mar 21 Jan 2014 - 03:03
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye!

J'ai à peine eu le temps de jeter un rapide coup d'œil ce matin... Les Terriens auraient intérêt à prendre exemple sur les Ixiens pour les technologies permettant de mieux respecter l'environnement, même si ça semble incroyable qu'Ixio soit à la fois si peu polluée et si performante sur la production d'énergie! Ixio est vraiment une planète idéale, propre à faire rêver... Wow

Je me suis demandé qui pouvait bien être l'interlocuteur de Curtis, j'ai d'abord pensé au Président, mais j'étais bien contente de voir que c'était Kim! Best Et j'ai été bien heureuse du motif de cette communication! J'aimerais bien qu'il puisse être présent... jump

Bizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mar 21 Jan 2014 - 10:55
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Flamme,

oui, Ixio est un rêve... une utopie ! Mais c'est aussi cela que je voulais souligner, imaginer que ce soit possible un jour, c'est formidable, non ?

Kim va donner de ses nouvelles d'ici peu...

Bizz vizz !

Limeye

21 janvier. Glenogan

Au cours du petit déjeuner, ce matin-là, Salomé et Joan restent seules un moment sous la tonnelle. Ezra, qui sent sa forme revenir à grands pas, est déjà parti chercher le pain, à pied, jusqu'au village. Il dit aussi que cet effort, quotidien, lui fait du bien. Victor est déjà dans le jardin, profitant de la fraîcheur de la matinée pour s'occuper du potager, planter de nouveaux rangs d'haricots et cueillir les petits pois et les premières tomates. Il surveille aussi le développement des courgettes et des pieds de potirons et de citrouilles qu'il vient tout juste de mettre en terre.

- Quand voudras-tu aller à Ixiopolis, Joan ? Peter a proposé de nous laisser sa voiture, il faudra que tu conduises, par contre...
- Aucun souci, maman. Nous pourrions y aller jeudi ou vendredi.
- Que veux-tu faire là-bas ?
- Les boutiques.
- Tu manques de vêtements ?
- Non, pas vraiment, à part un maillot de bain, mais j'aimerais commencer à regarder pour ma robe de mariage.
- Vous avez décidé d'une date, alors ?
- Ce serait pour début mars. Avant la reprise de l'école, autant pour Ken que pour les amis que je veux inviter. Curtis va profiter du voyage aussi pour tenter de joindre Kim, et le faire venir.
- L'ancien chef pirate ?
- Oui. J'aimerais vraiment qu'il soit avec nous, tu sais ! Ca lui fera plaisir, j'en suis certaine ! Maintenant qu'il a purgé sa peine...
- Je suis bien curieuse de voir un ancien chef pirate... parmi les plus redoutables de la galaxie !
- Si tu l'accueilles ainsi, il rira certainement !
- Vous voulez vous marier à Glenogan ?
- Oui... oui, vraiment, maman, je veux le faire ici. Quant à Curt...
- A partir du moment où il sait que tu seras heureuse de le faire ici, c'est l'essentiel à ses yeux, non ?

Joan sourit doucement. Salomé poursuit :

- Il y aurait une solution pour ta robe, Joan.
- Laquelle ?
- Ce serait de demander à Madame Lantec, la couturière, de te la faire.
- Elle travaille toujours ?
- Oui, bien entendu. Je pourrais d'ailleurs suggérer à Jelle de m'envoyer les tailles des filles pour qu'elle leur fasse des robes pour l'occasion...
- Je serai ravie de la revoir ! Tu crois qu'elle aura le temps ?
- Et si nous allions lui en parler ce matin ?
- Bonne idée !

Elles débarrassent rapidement la table, prennent les vélos et s'élancent sur la petite route qui mène au village. Elles croisent Ezra sur le retour, étonné de les voir arriver.

- On a une autre course à faire, lui crie Salomé en passant. A tout à l'heure !
- Heu... oui, oui, à tout à l'heure !, répond-il alors qu'elles sont déjà passées, disparaissant derrière un tournant.

Madame Lantec, la couturière de Glenogan, habite une petite maison en direction du port. Son atelier est situé au rez-de-chaussée, et une petite vitrine présente quelques-unes de ses réalisations, mais elle vend aussi tout le nécessaire de couture, mercerie, tricot... La porte de la boutique est large et elle est grande ouverte quand les deux femmes arrivent. Elle profite du beau temps pour travailler en faisant entrer le soleil.

- Bonjour, Soizic, dit Salomé en entrant.
- Oh, bonjour Salomé, mais... mais, c'est Joan !

Elle se lève, abandonnant l'ourlet qu'elle est en train de préparer pour embrasser la jeune femme.

- Ca fait si longtemps que je ne t'avais vue ! Tu as l'air en pleine forme ! Tu es en vacances ?
- Pour le moment, oui, sourit Joan, mais en fait... je reviens vivre sur Ixio. Alors oui, pour l'heure, ce sont des vacances à Glenogan, mais ensuite, il faudra se mettre au travail.
- Je comprends ! Puis-je te demander comment va ta maman ?
- Elle est toujours hospitalisée sur Terre. Elle y est bien suivie, mais je pense qu'elle reviendra ici dans peu de temps. Je ne veux pas la laisser seule là-bas. Mais encore faut-il être certain qu'elle sera bien prise en charge aussi sur Ixio, que ce soit à Ixiopolis ou Doban, ou ailleurs...
- Il y a un nouveau service qui a ouvert à l'hôpital d'Ixiopolis, pas l'hôpital central, l'hôpital Pasteur. Tu devrais te renseigner. C'est une jeune équipe qui a monté ce service, pour des patients perdant la mémoire. Le père de mon gendre y est suivi. Il a des pertes ponctuelles, ce n'est pas comme ta maman, bien sûr, mais les résultats sont encourageants.
- Je me renseignerai... ça peut être intéressant en effet. Ils prennent des patients avec une pathologie lourde aussi ?
- Je ne sais pas exactement. Je pourrai demander à Samuel les coordonnées si tu veux.
- Je veux bien, merci !
- Nous passions te voir, Soizic, car Joan aurait aussi une demande particulière à te faire.
- Ah oui ?
- Oui, Soizic, je vais me marier et...
- Hein ? Oh ! Oh, mais c'est formidable, cela ! Je suis très heureuse pour toi !

Joan sourit. Elle apprécie de revoir Soizic, toujours souriante et optimiste, si généreuse aussi et se réjouissant toujours des bonnes nouvelles arrivant aux uns et aux autres.

- Est-ce que je pourrais vous confier la réalisation de ma robe ?
- Bien entendu ! C'est pour quelle date ?
- Début mars. Nous n'avons pas encore arrêté la date précise, il faut que je vois à la maison commune quand est-ce que ce sera possible, et aussi en fonction de Jelle. Elle doit me dire à quelle période exactement ils vont pouvoir s'absenter. Ca irait pour les délais pour vous ?
- Oui, oui, c'est faisable. Tu as une idée de ce que tu voudrais ?
- Je la voudrais très simple et assez légère, il fera encore chaud début mars. Vous avez des modèles ?
- Bien entendu. Tiens, regardez toutes les deux ces deux catalogues, pendant que je termine l'ourlet. Prends la boîte de trombones pour marquer les pages de ceux qui t'intéressent.

Au bout d'une heure, toutes les trois ont déjà bien avancé dans le choix. Joan ne veut pas prendre de décision hâtive, et Soizic lui conseille d'ailleurs d'aller essayer les quelques modèles qu'elle a retenus dans une boutique spécialisée d'Ixiopolis.

- Ainsi, tu verras sur toi si telle ou telle chose te va ou pas, tel détail... que tu voudrais ajouter ou enlever. Et puis, les modèles servent de base, on peut aussi envisager de travailler à partir de l'un d'entre eux et puis y apporter des modifications. Tu as une idée de la couleur ? Je me souviens que ta mère m'avait raconté que Jelle s'était mariée en rouge !
- Oui, elle disait que c'était une couleur porte-bonheur... quant à moi, je voudrais une robe gris perle, mais sur laquelle je pourrais mettre de la couleur. En fait, j'ai dans l'idée de porter sur ma robe une ou deux fleurs du jardin, soit à la ceinture, soit à l'épaule.
- Ce sera délicat, mais je pourrais travailler avec une fleur artificielle pour la préparation et les essayages, que l'on remplacerait au dernier moment par une fleur du jardin. Il faudra m'en amener pour qu'on essaye aussi, qu'on voit la longueur de la branche, l'empâtement de la fleur, etc... Ca va te prendre du temps, Joan, rien qu'en essayages, tu sais !
- Je serai patiente !, dit-elle en souriant.
- Tiens, note les noms des modèles et les références, ce sera plus facile et ça vous fera gagner du temps à la boutique. Maintenant, si tu en vois quelques-unes qui te plaisent sur les mannequins, essaye-les aussi !
- Est-ce que tu penses, Soizic, que tu pourrais aussi faire des robes pour les filles de Jelle pour l'occasion ?
- Bien entendu. Et une pour toi, j'imagine ?
- Sauf si ça te fait trop de travail. J'avais dans l'idée de remettre celle que tu m'avais faite pour le mariage de Jelle, mais en y apportant quelques changements.
- Dans ce cas, ce sera rapide. Mais les robes des petites, ça va vite. Il me faudra leur taille, bien entendu. Est-ce que Jelle arrivera un peu avant la date ?
- Certainement, dit Salomé.
- Dans ce cas, je ferai les robes des filles dès que tu m'auras donné les mesures, et je ferai des essayages pour elles dès qu'elles arriveront. Je pourrais faire facilement les modifications. Surtout si la robe de Joan est bien avancée...
- Nous irons à Ixiopolis cette semaine, dit Joan. Comme cela, d'ici vendredi, j'aurai arrêté mon choix et vous pourrez commencer.
- Alors, c'est parfait !
- On te laisse, Soizic, merci beaucoup et pour les conseils aussi. On revient te voir en fin de semaine. A bientôt !
- Bonne journée à vous deux !
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mar 21 Jan 2014 - 12:39
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye!

C'était si agréable, ce passage qui parlait chiffons, entre le maillot de bain qui refait surface Mort de Rire et la robe de mariée! Wow Kiss

Je m'imaginais bien la boutique de Soizic Lantec... ça m'a fait revivre des souvenirs, non seulement pour la robe de mariée, mais aussi pour les robes de bal de mes deux premières filles, sans compter que ça me fait anticiper pour l'année prochaine, pour ma dernière! Un autre grand magasinage en vue... Mr. Green

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mar 21 Jan 2014 - 21:49
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye,

Je sens que ce maillot de bain va devenir une reference.... Mr. Green Very Happy

Alors chacun son occupation: Curtis le labo et Joan sa robe de mariee et par extension le mariage...Vont -ils se consulter? Mr. Green Wink

O-tho

Back to top
Mer 22 Jan 2014 - 08:56
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou O-tho, bonjour à toutes et tous !

c'est vrai que ce maillot de bain pourrait devenir un thème récurrent Very Happy Mais par chance, Mala n'était pas à portée d'oreilles ! Sinon, il s'en donnerait à coeur joie...

je pense qu'ils vont se consulter... mais il est possible aussi que Joan garde la surprise de sa robe jusqu'au dernier moment !

je vous livre la journée d'aujourd'hui en deux parties, car Joan d'un côté, et Curtis de l'autre...

belle journée à toutes et tous flower

Limeye


22 janvier. Glenogan. Le matin

Joan et Salomé entrent en fin de matinée dans la Maison Commune de Glenogan. Elles viennent y rencontrer la secrétaire, afin de convenir avec elle d'une date pour le mariage. Le choix se porte finalement sur le 8 mars.

En sortant, elles passent toutes deux au cimetière, changent les fleurs et repartent vers Ael Vraz. Joan ne rentre cependant pas dans la maison avec sa mère, elle poursuit son chemin jusqu'à sa crique. Les choses se précisent, les engagements aussi. Elle a besoin d'un petit moment de solitude avant d'appeler Curtis, puis Jelle.

Une fois encore, elle s'engage dans le petit chemin entre les herbes, à peine marqué par les quelques passages qu'ils y ont faits depuis leur arrivée ici, puis elle descend entre les rochers. La mer remonte.

"En fin de semaine, nous pourrions faire cette promenade en bateau sur la rivière, si l'équipe est de retour."

Elle porte la main à son cou, ce matin, elle n'a pas remis la parure de diamants bleus, mais le collier de métal. Elle le détache, le regarde longuement, pensive.

- Il y a tant dans ce collier, dit-elle à mi-voix. Plusieurs vies, tant d'efforts, de sacrifices, tant d'espérance aussi...

Puis elle reporte son attention vers la mer, et songe à son père. Elle noue ses bras autour de ses jambes, repose son menton sur ses genoux. Malgré la beauté de l'instant, elle a envie de pleurer. Ni sa mère, ni son père, ni les parents de Curtis ne seront présents pour assister au mariage de leurs enfants. Seule July, Joan l'espère, sera là, mais si absente... "Et pourtant, nous aurons nos deux familles avec nous."
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mer 22 Jan 2014 - 09:13
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
22 janvier. New York

Le Comète se pose en fin de matinée sur l'aéroport interplanétaire de New York. Curtis se rend aussitôt au lycée, il a pu obtenir de voir la directrice en tout début d'après-midi. Il récupère Ken à la sortie des cours et vont déjeuner dans un snack, pas loin. Ken est ravi de s'empiffrer de frites et de hamburgers, arguant que les légumes de Victor et Salomé, c'est bien gentil, mais il faut qu'il prenne des forces avant le voyage.

Curtis tient à ce que Ken soit avec lui pour le rendez-vous, il précise la situation avec la directrice, qui s'attendait au départ du jeune garçon. Elle lui souhaite bonne chance et lui demande de lui transmettre quelques nouvelles. Ken est touché par cette attention, Curtis l'en remercie.

- On va passer chez Joan maintenant, dit Curtis, Simon et Grag vont nous y rejoindre avec le Cosmolem, tu repartiras avec Grag, et Simon et moi vous retrouverons au Comète plus tard. Si tu veux, tu iras avec Otho chez Ezra, pour faire un tour. Ezra veut aussi qu'on ramène une ou deux caisses de champagne, je me demande bien pourquoi...
- Pour mon anniversaire !, s'exclame Ken.
- Hum, bonne suggestion. Je crois que celui de Victor est quelques jours avant le tien aussi...
- Et tu vas où, toi ?
- Avec Simon, nous allons nous rendre à la clinique pour voir le docteur Montgomery et July.
- Vous allez ramener July sur Ixio ?, s'étonne Ken.
- Nous le voudrions, oui, mais à condition qu'elle puisse bénéficier d'un bon suivi là-bas. Joan doit se renseigner. C'est aussi de cela dont je veux parler avec Montgomery. Et l'avis de Simon peut aider à prendre la bonne décision.

Ils arrivent peu après à l'appartement. Simon et Grag les y attendent et pendant que le robot aide Ken à faire ses sacs, Curtis et Simon se rendent de leur côté à la clinique "White Butterfly".

- Bonjour, Monsieur Newton, professeur Wright, heureux de vous voir.
- Bonjour, Docteur. Merci d'avoir facilité notre rendez-vous, nous ne sommes que de passage à New York.
- Aucun souci. Vous êtes venus seuls ? Miss Randall n'est pas avec vous ?
- Non. Docteur, mais je voulais vous voir pour vous préciser certains projets.
- Je vous écoute.
- Nous avons décidé, Miss Randall et moi-même, de nous installer sur Ixio. Nous y séjournons actuellement pour envisager notre installation, et Joan se charge de rencontrer plusieurs médecins qui pourraient suivre sa mère. Vous avez fait du très bon travail, nous ne mettons pas du tout en doute la qualité de votre intervention et de votre suivi, simplement, nous nous interrogeons sur le fait de laisser Madame Randall ici, alors que nous serons loin et qu'il ne sera plus possible de lui rendre des visites régulières.
- Je comprends votre préoccupation. Je n'ai aucun contact avec des collègues ixiens, j'ignore totalement ce qui est possible là-bas ou pas, de ce côté, je ne peux, hélas, vous aider. Mais si Miss Randall obtient quelques contacts, je serai heureux de discuter avec ces collègues et je pourrai ainsi aussi vous guider dans votre choix et votre décision. Sachez cependant que si aucune solution satisfaisante ne se présente là-bas, nous garderons bien entendu Madame Randall.
- Merci de votre aide et de votre compréhension, Docteur. Je voulais cependant vous demander quelque chose d'un peu particulier, indépendamment de ce projet à long terme. Il est bien évident que nous ne nous précipiterons pas pour faire venir Madame Randall sur Ixio, simplement, nous ne pourrons pas lui rendre visite aussi aisément que ces derniers mois.
- Bien entendu.
- Mais voilà, Miss Randall et moi-même allons nous marier, début mars, et je m'interrogeais sur la possibilité que Madame Randall soit présente pour ce jour. Ce serait très important pour sa fille.
- Oh, je comprends... mais supportera-t-elle un tel voyage ?
- C'est à vous que je pose la question, Docteur.
- Je vais réfléchir à tout cela. Je vous ferai connaître mon avis et mes conclusions, d'autant qu'en ce moment, Madame Randall est très renfermée. Nous avons essayé la musicothérapie, mais les résultats sont décevants.
- Elle a besoin de sortir, d'être au contact de la nature. Sur Ixio, là où nous vivons pour l'heure, c'est l'été. Rien que cela lui fera du bien.
- C'est un élément important, en effet.
- Docteur, n'hésitez pas à nous poser des questions, à Miss Randall ou à moi-même pour avoir des précisions sur notre projet et les implications pour Madame Randall. Nous voulons faire au mieux.
- Oui, je vous remercie.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Mer 14 Mai 2014 - 03:56; édité 3 fois
Back to top
Aujourd’hui à 01:46
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Back to top
Page 5 sur 16
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 614, 15, 16  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure