Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Mar 7 Jan 2014 - 07:32
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
7 janvier. Départ pour Ixio.

- J'aime ton sourire, ma douce, au réveil, dit Curtis en plongeant son regard dans celui de Joan. Et celui de ce matin est particulièrement beau. Est-ce la perspective de notre départ ?
- Pas seulement, lui répond-elle en se blottissant contre son épaule. J'ai pensé en me réveillant que désormais, je me réveillerai toujours à tes côtés. Ici, sur Ixio, n'importe où...

Il lui répond par un sourire.

- Quelle heure est-t-il ?, demande-t-elle.
- Encore tôt. On n'est pas obligé de se lever tout de suite, même si je ne veux pas qu'on traîne à partir. Nous avons deux jours de voyage devant nous. Et si tout le monde a passé une bonne nuit, alors autant en profiter pour partir dans la matinée. Mais je t'accorde encore un peu de repos.
- Un peu de repos avec toi ?

L'ombre sombre dans les yeux de Curtis est une réponse à part entière.

Quelques heures plus tard, la base de Tycho retrouve le calme, le silence, la solitude. Le Comète est prêt à décoller. Tout le monde assiste à la manœuvre depuis le poste de pilotage, puis une fois qu'elle est terminée et que Grag a placé le vaisseau sur la bonne route, à destination d'un point assez proche où il pourra passer en vol oscillatoire, Joan, Ezra, Victor et Salomé s'installent dans le petit salon. Curtis reste au pilotage pour les premières heures de vol, ne s'accordant une pause que lorsque viendra l'heure du déjeuner.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mar 7 Jan 2014 - 07:32
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mar 7 Jan 2014 - 12:23
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye!

J'adore commencer la journée avec un passage où il y a des yeux sombres... Wow

Effet fondant garanti! flower

Bizz Vizz
Flamme
Very Happy
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mar 7 Jan 2014 - 18:05
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye,

Je suis bien curieuse de savoir comment ils vont organiser leur vie sur Ixio...Et comment Joan va la vivre...Somme toute, c'est une femme d'action, habituee au danger, Curtis peut se transformer en chercheur et en tirer son frisson intellectuel quotidien...mais elle? Mr. Green

O-tho

Back to top
Mer 8 Jan 2014 - 08:35
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou O-tho, coucou à toutes et tous !

je vais essayer de répondre à cette "angoissante" question au fil des jours, O-tho Very Happy

mais pour l'heure, ils sont encore à bord du Comète.

belle journée !

Limeye


8 janvier. Entre Tycho et Ixio

Curtis a refusé que Joan participe aux manœuvres et à la surveillance du vol, elle passe de ce fait tout son temps avec ses parents et Ezra. Ce dernier se repose à intervalles réguliers. Un moment, Joan se retrouve seule avec Salomé, Victor ayant gagné le cockpit pour suivre le vol.

- Vous venez à la maison, Joan, c'est évident pour vos premiers jours sur Ixio, que tu récupères et que tu viennes à bout de cette bactérie.
- Oui, bien sûr. Mais nous irons aussi à Ixiopolis. Curtis veut rencontrer les autorités ixiennes dès que ce sera possible et prendre les premières dispositions pour construire le laboratoire.
- Il sera sans doute obligé de le faire à Doban, c'est le plus logique et le plus proche de l'Institut du Deuxième Continent.
- Oui, mais nous n'avons pas forcément besoin d'être proches de Doban. Les centres de recherches et l'université d'Ixiopolis sont tout aussi développés. Il sera peut-être possible de le faire près de la capitale. J'aimerais autant que nous nous installions par là, j'aime moins Doban, son climat, plus sec et froid, l'hiver. Et à Ixiopolis, nous serions proches de chez vous, nous pourrions venir souvent.
- Il y aura aussi le problème du vaisseau...
- C'est vrai. On ne peut pas le poser n'importe où, ni le laisser sans surveillance. Sur Tycho, les choses étaient finalement faciles... Et le Comète restait rarement longtemps posé sur l'aéroport interplanétaire à New York, et jamais sans personne à bord, sauf quand nous étions partis à bord du Balkan... Je pense que Curtis a déjà une idée de tout cela, sinon, il n'aurait pas si vite envisagé que nous partions pour Ixio.
- Finalement, ma chérie, te voilà qui va revenir sur ta planète. Alors que tu étais partie si enthousiaste pour la Terre ! Cela ne va pas te faire bizarre ?
- Non ! Tu sais, maman, si Curt avait voulu qu'on reste sur Tycho, je serais allée sur Tycho. S'il avait eu envie d'aller sur une autre planète, je l'y aurais suivi. Certains pourraient penser que c'est une décision hâtive, que nous ne sommes ensemble que depuis un an et que tout va trop vite, mais pas pour moi. Je l'aime depuis que nous nous sommes rencontrés, et durant ces années où nous avons été proches, sans être intimes, j'ai aussi appris à le connaître et à l'aimer vraiment. Et si les séparations cette année ont parfois été difficiles à supporter, surtout la dernière, celles d'avant l'étaient aussi. Maintenant, je ne veux plus vivre sans lui. Et lui, sans moi.

Salomé sourit. Elle est heureuse pour sa fille, sa deuxième fille. Longtemps, elle s'était demandée si le caractère indépendant de Joan, son métier, ses missions, ne l'obligeraient pas à vivre seulement de relations épisodiques, sans pouvoir vraiment se poser, s'installer, envisager une relation amoureuse durable. Et quand elle avait compris que Joan était vraiment tombée amoureuse, et qu'elle avait appris l'identité de celui qui faisait battre son cœur, elle avait été très inquiète pour elle. Non seulement parce qu'elle menait des missions de plus en plus difficiles et dangereuses, - la disparition du Balkan lui avait fait perdre le sommeil durant plusieurs semaines -, mais aussi parce que l'homme qu'elle aimait ne pouvait lui accorder toute l'attention, tout l'amour qu'elle attendait, qu'elle méritait. En cela, Salomé s'était trompée et elle était heureuse de la tournure que prenait enfin la vie sa petite blonde, leur vie à tous deux.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mer 8 Jan 2014 - 12:22
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye!

Moi aussi je suis très heureuse de la tournure que prend la vie de nos deux tourtereaux! Wow

Probablement leur soif d'aventures se calmera-t-elle ou changera-t-elle avec le temps et leur relation? Ils ont tellement changé leurs priorités!

Bizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 9 Jan 2014 - 12:53
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou à toutes et tous !

je passe vite fait pour vous livrer la journée d'aujourd'hui...

Limeye viiiiiiiiiiiiiiiiizzzzzzzzzzzzzzzzz


9 janvier. Entre Tycho et Ixio

Après plusieurs heures de repos, Joan se réveille avec le sentiment de récupérer. Sans doute le traitement concocté par Simon fait-il aussi son effet, mais elle sait également qu'elle a toujours bien dormi à bord du Comète. Elle songe que Grag doit particulièrement veiller à ce que le vol se déroule sans à-coups, autant pour Ezra, en convalescence, que pour les autres passagers. Elle sourit lorsqu'une idée lui vient à l'esprit :

"Je n'ose imaginer comment il pilotera si un jour je voyage en étant enceinte ! Je crois alors qu'il méritera bien son surnom de mère-poule dont l'affuble régulièrement Otho !"

Elle s'habille rapidement et avant de se rendre à la cuisine, elle passe par le cockpit. Elle sait que Curtis est aux commandes avec Grag, elle a toujours été capable de deviner qui pilotait.

- Bonjour à tous !, salue-t-elle en entrant.
- Bonjour, Joan, dit Grag. J'ai une bonne nouvelle pour toi !
- Ah oui ? Laquelle ?
- Nous serons en approche d'Ixio dans une vingtaine d'heures, ce qui veut dire que nous atterrirons au plus tard en fin de matinée à Ixiopolis et...
- ... que je pourrais m'offrir un bain dès demain soir, c'est cela ?
- Parfaitement !
- Grag, tu es adorable !

Et elle ponctue sa phrase en déposant un petit baiser sur la tête du grand robot, qui en rougirait presque de plaisir s'il avait la faculté de changer de couleur.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Mar 13 Mai 2014 - 21:13; édité 1 fois
Back to top
Jeu 9 Jan 2014 - 22:51
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye!

C'était tellement mignon, ce passage! Les petites attentions (et intuitions) de chacun envers les autres, j'aime tellement! Wow

Et j'ai pris un grand plaisir à imaginer Grag rougir... Ashamed Laughing

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Ven 10 Jan 2014 - 11:07
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Hello !

toujours vite fait... j'ai deux passages pour aujourd'hui à vous livrer, voici le premier... le deuxième... quand je peux !

bizz vizz

Limeye


10 janvier. Arrivée sur Ixio

Salomé vient de boucler sa ceinture. Il n'y a pas de place pour tous dans le cockpit, aussi Ezra et Victor sont-ils restés dans le salon pour l'atterrissage. Elle est assise à côté de Joan et vient de passer les dernières heures de vol à cette place, un peu comme une petite fille qui découvrirait un magnifique paysage. Elle a pourtant déjà fait de nombreux voyages entre la Terre et Ixio, mais c'est son premier retour chez elle à bord du Comète, et elle veut profiter de tout. Elle a d'abord vu, depuis le matin, grossir l'étoile de Calenda, puis, quand Curtis et Grag ont réduit la vitesse, elle a vu le système stellaire dans son ensemble, les trois planètes, dont celle qui possède deux petits satellites. Enfin, ils ont approché d'Ixio et ce sont les deux continents qui apparaissent à ses yeux, le premier étant dans la lumière. Petit à petit, enfin, les contours se précisent, ainsi que les reliefs, le littoral, les montagnes, les rivières. A un moment, Curtis et Grag échangent un simple regard de connivence, que Joan surprend et dont elle compend la signification, et Salomé a la surprise de voir le vaisseau obliquer légèrement de sa route pour survoler toute la région de Glenogan au lieu d'aller directement atterrir à Ixiopolis.

Elle se tourne vers Joan et elles se sourient.

- Nous étions trop haut pour voir s'il reste des cerises...
- Nous étions de toute façon trop haut pour voir le jardin, maman.
- Certes. J'espère que les oiseaux vous en auront laissées...
- Capitaine, atterrissage prévu dans dix minutes, lance Otho.
- Merci, Otho. Grag, réduit la poussée des moteurs 1 et 2. On va arriver par un angle sud-sud-ouest. La piste est orientée sud-nord. Il va falloir que tu tournes légèrement.
- Aucun souci, Capitaine.

Le grand robot réalise la manœuvre à la perfection et ils voient apparaître devant eux les installations de l'astroport d'Ixiopolis. Otho a capté les signaux d'autorisation d'atterrissage, et quelques minutes plus tard, ils sont arrivés.

- Atterrissage parfait, Grag. Quand nous aurons débarqués, tu prendras contact avec les responsables de l'astroport et tu verras avec eux sur quelle piste nous pouvons demeurer.
- Je demande une autorisation pour combien de temps, Capitaine ?
- Demande pour deux semaines dans un premier temps, mais précise-leur que nous resterons peut-être plus... Je m'occuperai de cette question dans quelques jours.
- A tes ordres.
- Tu peux te détacher, maman, dit Joan.

A cet instant, Victor et Ezra les rejoignent.

- Tout s'est bien passé pour vous ?, demande Curtis.
- Aucun souci, Capitaine.
- Parfait. Grag, tu vas nous aider à sortir les affaires. Otho, Simon, que voulez-vous faire ? Voulez-vous rester ici ou nous accompagner ?
- Je vais me dévouer et rester avec le tas de ferraille, chef, dit Otho. Des fois qu'il aurait besoin d'aide... il peut être si tête en l'air parfois et si maladroit !
- Je serai curieux de voir votre village, dit Simon. Et je reviendrai ici ensuite.
- C'est avec joie, professeur, dit Salomé.

Une demi-heure plus tard, un grand taxi les mène jusqu'à Glenogan. Joan a appuyé sa tête contre l'épaule de Curtis, assis près de la fenêtre. Elle voulait le laisser redécouvrir les paysages qu'elle-même connait si bien.

- Combien de fois avons-nous fait ce trajet, dans le véhicule scolaire, avec Jelle, Davies et quelques autres enfants !, dit Joan, quand nous revenions de la pension... Je crois que j'en connais chaque hameau ou village traversé, chaque virage, chaque colline...
- C'est un joli paysage, ajoute Curtis. J'aime ces formes douces des collines, la grande forêt qu'on devine, là-bas, et puis l'influence de la mer que l'on sent venir petit à petit, au fur et à mesure que l'on se rapproche de la côte.
- Et que c'est agréable d'arriver ici en plein été ! Nous sommes partis pour trois beaux mois, tu sais !
- Tu m'avais dit qu'il faisait parfois assez lourd...
- Dans les terres oui, à Ixiopolis, il y a fréquemment des orages, mais à Glenogan, avec la mer, il fait toujours bon. Oh, bien sûr, il fera un peu plus chaud que l'an passé, quand nous étions venus pour mon anniversaire. Mais cela reste agréable ! Rien à voir avec les chaleurs de New York !
- En ce moment, on était plutôt gelé, à New York..., dit-il en lui souriant.

Elle se redresse légèrement et lui murmure à l'oreille :

- Avoue que ça te plaisait de me réchauffer...

Puis ils éclatent de rire, et se tournent à nouveau vers la fenêtre pour regarder le paysage. Assis derrière eux, Ezra et Victor ont échangé un regard complice. Simon, lui, a pris place près de Salomé et l'écoute lui parler de sa région, de son "pays". Il apprend ainsi que c'est seulement quand elle s'est mariée qu'elle s'est rendue pour la première fois à Doban, lorsque Victor a été embauché pour travailler à la surveillance du deuxième continent. Il s'absentait toute la semaine, travaillant depuis la petite station de Fain Idich, située sur la côte nord du premier continent, entre Ixiopolis et la pointe du Ponant. C'est la première petite ville en partant de l'ouest qui se trouve face au deuxième continent, de l'autre côté du bras de mer, et où est installé un centre de surveillance.

- Est-ce que ça te plairait, papa, que l'on aille un jour à Fain Idich ?, demande Joan en entendant Salomé évoquer cette période de leur vie, alors que son propre père était encore vivant et qu'elle n'habitait pas encore avec eux et Jelle.
- J'en serai heureux. Mais on attendra qu'Ezra soit en meilleure forme pour le faire, car ça nous prendra la journée.
- La côte est différente de celle de la région de Glenogan, dit Joan à Curtis. Toute la pointe, au-delà de la pointe du Ponant, en remontant vers le nord est faite de hautes falaises, un peu comme la plage où l'on s'était arrêtés, sauf qu'il n'y a pas de plage, en tout cas, pas d'accessible depuis la terre, et même par mer... c'est assez dangereux.

Derrière elle, Victor confirme en hochant la tête.

- Fain Idich a été construite dans une ria, abritée. C'est un joli port, et les alentours, côté terre, sont très jolis aussi. Papa avait eu de la chance d'avoir le poste là-bas, d'une part parce qu'il pouvait quand même rentrer toutes les semaines à Glenogan, et ensuite, parce que c'est une région plaisante.
- C'est vrai que je me plaisais là-bas. Salomé et Jelle auraient pu venir habiter avec moi, mais... il était difficile d'arracher Salomé à son jardin, et puis, il y avait encore ma mère qui devenait plus âgée et qui ne pouvait pas rester seule trop longtemps. Et enfin... il y avait une petite chipie de fille qui ne voulait pas quitter non plus son village, sa "sœur" et son Davies...
- Laquelle des trois étaient la pire, Victor ?, demande Curtis avec malice en se tournant légèrement vers l'arrière.
- Disons que séparément, on peut encore faire face, mais les trois ensemble...
- ... c'était impossible, conclut Salomé. Et ma foi, même si j'aime découvrir d'autres endroits, je me plais chez moi et je suis contente de rentrer à la maison !
- Surtout que j'ai cru comprendre que vous n'alliez pas manquer d'activité, dit Simon.
- Oui, professeur, mais je veillerai à ce que nos convalescents et nos jeunes se reposent !
- D'ici peu, vous pourrez certainement compter sur l'aide de Ken, dit Curtis.
- Je suis triste que nous ayons laissé ce pauvre garçon à New York, dit Salomé. N'aurait-il vraiment pas été possible de le ramener avec nous ?
- Je ne veux rien faire tant que nous n'avons pas rencontré les directeurs des trois lycées d'Ixiopolis, dit Curtis. Je sais qu'il y a toujours des cas d'urgence, un déménagement, une inscription tardive. Mais ce n'est pas dans cet esprit que je veux que nous arrivions ici, nous avons le temps d'organiser les choses, prenons-le. Et pour Ken, c'est aussi bien de venir sur Ixio en sachant qu'une solution est déjà en place pour sa prochaine rentrée. Il a besoin de cadre et de stabilité, ce que nous avions réussi à trouver depuis l'été, contrairement à l'an passé. Je veux pouvoir continuer en cette voie, pour lui.
- Je pense que ça lui plaira, d'être ici, dit Joan.
- Si ça ne lui plaît pas, dit Ezra, je pourrais toujours le ramener avec moi à New York, et à mon avis, il ne fera pas le difficile !

Bientôt se dessine la vallée d'Abain Uaine, la rivière verte qui traverse Glenogan et dans la ria de laquelle est niché le petit port.

- Cette fois, nous ferons la remontée de la rivière en bateau, dit Joan. Je tiens vraiment à ce que tu la découvres ainsi !
- Je sens que vous n'allez pas manquer d'occupations, dit Ezra. Tu as déjà mille et une idées en tête, Joan !
- Parrain ! Imagine... pour nous, ce sont des grandes vacances qui s'annoncent ! Je n'en ai pas eu depuis le lycée !
- Et moi, j'ai envie de prendre le temps de mieux découvrir toute cette région, dit Curtis avec sérieux.

Simon bouge légèrement ses tubes oculaires, il sait ce que son garçon a en tête.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Ven 10 Jan 2014 - 12:44
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Pause midi, donc voici la suite et fin de cette journée !

Limeye


10 janvier. Hameau d'Ael Vraz. Le soir

Ezra est assis dans un confortable fauteuil, sous la tonnelle. Il goûte avec plaisir aux parfums et à la douce chaleur de cette fin de journée d'été. Ils sont arrivés en tout début d'après-midi et après un rapide repas, il est allé se reposer. Même si le voyage a été confortable, il a quand même ressenti les effets du vol oscillatoire et il sait bien qu'il est loin d'avoir retrouvé toute sa forme. Il n'a pas voulu accompagner Curtis et Joan jusqu'à la plage.

Salomé a repris très vite ses marques dans sa maison, ouvert les volets, aéré les pièces. Avant de partir se baigner, Joan et Curtis l'ont aidée à faire les lits à l'étage, Victor ne pouvant plus monter l'escalier. Ils ont rangé leurs affaires également. Mais la première chose que Joan et Salomé ont faite en arrivant, ça a été le tour du jardin.

Victor est en train de mettre la table, Simon de faire le tour du jardin lui aussi et de noter toutes les variétés de plantes, fruits et légumes que leurs amis y font pousser. Il rejoint les deux hommes.

- J'espère qu'ils ne vont pas tarder, dit Ezra. Les odeurs qui nous arrivent de par la cuisine me mettent l'eau à la bouche !
- Je pense que Joan saura bien revenir assez tôt. Elle sait que tu es fatigué et que tu ne te coucheras pas tard, par contre, moi, je me demande pourquoi elle a fait le lit dans leur chambre...
- Elle va vouloir dormir dehors ce soir, tu crois ?, demande Ezra avec un sourire amusé.
- Pas toi ?
- Je pense que si, seulement, je ne suis pas certain que l'idée plaise à Curtis !
- Il avait bien été obligé de la suivre, quand ils sont venus à l'automne, précise Victor.
- Oh, pour ça, elle sait y faire, répond Ezra. Mais je voulais dire par-là que lui n'oublie pas que je ne suis pas le seul malade et qu'il vaudrait peut-être mieux qu'elle dorme à la maison, pour éviter de prendre froid !
- Je partage l'avis d'Ezra, dit Simon. J'espère que Joan sera raisonnable...

Sur la plage d'Aelned, Joan et Curtis mènent sensiblement la même conversation. Joan soupire :

- J'aurais aimé dormir ce soir, à la belle étoile, dans la crique...
- Je sais, ma douce. Mais si tu attrapes froid, tu mettras encore plus de temps à guérir. Soyons raisonnables, et gardons cette belle idée pour une prochaine nuit. Mais rien n'empêche que nous fassions une petite promenade après le dîner, pour admirer les étoiles et la mer.
- Hum, bonne idée ! Allons, on va rentrer. J'en connais une qui n'a pas lâché ses casseroles et qui aura peut-être besoin d'un peu d'aide !
- Et moi, j'en connais un qui doit être impatient de manger un repas de ta mère !
- N'oublie pas qu'il a été gâté à Vancouver... il avait la mère et la fille aux fourneaux !
- Je me disais aussi... Ezra va avoir besoin d'exercices ! A rester ainsi convalescent, il va prendre du poids !
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Ven 10 Jan 2014 - 18:51
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye!

Savoureuse, cette conversation entre Ezra, Victor et Simon à propos de l'entêtement de Joan... Ils la connaissent bien tous les trois! Good Mad

Savoureuse aussi, la conversation de Joan et Curtis sur le même sujet... L'amour peut parfois rendre raisonnable! Wow

CHacune des deux conversations rend l'autre un peu plus drôle, c'est très bien réussi! Master

Otho pourrait concocter un programme de remise en forme pour Ezra... Youpi il ne prendra pas de poids, ainsi! Mr. Green

Bizz
Flamme
Master
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Ven 10 Jan 2014 - 20:26
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye,

Eh bien, avec ce regime-la ( Mr. Green ), j'en connais deux qui vont se remettre bien vite, et un 3ieme (Curtis pour ne pas le nommer..) qui risque de prendre du poids...Faudra qu'il fasse de l'exercice...

o-tho jump jump jump

Back to top
Sam 11 Jan 2014 - 10:21
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Bonjour à toutes et tous !

c'est certain qu'il va falloir qu'ils fassent attention à leur tour de taille Game

voici leur première vraie journée sur Ixio...

bizz vizz et belle journée à vous flower

Limeye


11 janvier. Hameau d'Ael Vraz. Le matin


C'est le chant du merle et la douce lumière de ce matin d'été qui les a tirés en même temps du sommeil. Le regard plongé dans celui de l'autre, ils se sont simplement souri avant que Curtis ne se décide à embrasser Joan, d'un lent et long baiser, très sensuel, avant de l'emmener dans une étreinte chaude et de la sentir, longtemps, frissonner de plaisir entre ses bras.

En arrivant dans la cuisine, Joan commence par avaler son antibiotique, puis elle prépare la table du petit déjeuner. Ses parents sont déjà levés, sa mère prépare le café.

- Ne faisons pas de bruit pour laisser Ezra se reposer encore, dit Salomé. Sa chambre donne sur la rue, j'espère qu'il n'aura pas été dérangé...
- Il n'y a quasiment personne à traverser le hameau, maman, tu sais bien.
- A part, Jo qui emmène ses vaches...
- Ca fait partie des bruits du coin. Ezra s'y habituera vite. Et s'il dormait profondément, à mon avis, il n'a rien entendu !
- Tiens, prends donc un bol et va faire le tour des framboisiers, je n'ai pas tout cueilli hier soir.
- Elles commencent à bien donner, il va falloir penser aux confitures.
- Oui, surtout qu'il ne me reste que deux ou trois pots, et avec des gourmands comme ton père et ton parrain...
- On la leur laissera, dit Joan avec un sourire. Tu sais que j'aime aussi manger les framboises nature !

Quand elle revient, tous ont pris place autour de la table.

- Alors, Joan, la récolte a été bonne ?, demande Victor.
- Oui, voilà de quoi faire pour nous tous.
- Quel est ton programme pour la journée ?
- Farniente. Ranger les affaires, et repos. Je crois qu'il y a à faire dans le jardin...
- Tu parles de repos et tu veux te mettre au jardin ?, s'étonne Ezra.
- C'est comme du repos. Et je ne ferai pas des choses trop fatigantes, dit-elle en regardant Curtis. D'ailleurs, toi, à mon avis, tu vas être embauché pour cueillir les cerises...
- Et tondre la pelouse, j'ai déjà dit que je voulais bien le faire.
- Les cerises à la fraîche, juste après le petit déjeuner, elles sont meilleures et s'abîmeront moins, dit Salomé. La pelouse peut attendre... la fin de matinée que la rosée ait séché.
- Et bien, parfait, au travail alors !

Pendant que Salomé s'active dans sa maison, les deux jeunes gens sont partis avec deux grands paniers pour les cerises. Ezra s'est assis dans la cuisine et aide son amie à éplucher des légumes pour le repas de midi, pendant que Victor a pris place dans son potager. Il est en train de s'occuper de ses plants de tomates et crie à Joan :

- Il faudra ramasser les petits pois ce soir. Il y en a déjà pas mal. On pourra en cuisiner pour demain midi.
- Hum, super, j'adore les petits pois frais !, dit Joan avec un regard gourmand tout en tendant le panier de cerises.
- On ne va jamais réussir à manger toutes ces cerises, qu'est-ce qu'elle va en faire ?
- Des bocaux, avec le tord-boyau de papa. Et de la confiture. Mais c'est du travail... Et encore, là, on ne s'occupe que du jardin ici, dans celui de Mamik, il y a aussi un cerisier... on ira faire un tour dans l'après-midi.
- Ils font pousser autre chose dans le jardin de ta grand-mère ?
- Non, seulement des fruits. Il y a quelques années, papa a arraché les derniers pieds de framboisiers. Ils étaient vieux et ne donnaient plus grand chose. Par contre, il a laissé les myrtilles, car les pieds étaient beaux. Et puis, il y a les fruitiers : deux pommiers et plusieurs poiriers. Tu te souviens de la tarte aux poires de mon anniversaire ?
- Parfaitement.
- Les poires venaient de là.
- Ils en ont ici, aussi.
- Oui, mais ce ne sont pas les mêmes variétés. Il y a des poires à manger au couteau, des poires à cuire, c'est à dire, à pocher pour les conserver en bocaux, d'autres qui sont tellement fondantes qu'on peut en faire des compotes... et puis, avec certaines, on peut aussi faire de l'alcool.
- Ton père en fait ?
- Non, il fait juste son digestif à la pomme. Mais à la poire, c'est bon aussi, c'est parfumé. Le grand-père de Davies savait bien la faire. Il en reste quelques bouteilles... que Jelle reluque régulièrement, mais son beau-père dit toujours : "c'est pour votre héritage ! Quand on ne sera plus là, vous en profiterez, pas avant !"
- Belle philosophie, mais cela doit tirailler ta sœur... se dire qu'elle ne pourra goûter à cet alcool qu'à la mort de ses beaux-parents, c'est triste.
- Je pense qu'ils en donneront une bouteille avant. Pour une occasion. Les trente ans de Davies, par exemple.
- Ca leur fait encore quelques années... Bon, là, j'ai terminé ce coin-là. Laisse-moi descendre de l'échelle, j'attaque l'autre bord...
- Tu sais qu'on aurait dû demander à Grag de nous rejoindre.
- J'y pense de plus en plus, quand je vois tout ce qu'il y a à faire ici. Avec mes deux loustics, on avancerait vite.
- Ils vont faire sensation dans le hameau !
- Bah, il va bien falloir que les voisins s'y habituent...
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Mer 5 Fév 2014 - 04:35; édité 1 fois
Back to top
Sam 11 Jan 2014 - 15:16
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye!

Tu nous plonges bien dans l'atmosphère apaisante de la vie à la campagne! Mais je crois qu'avec tout l'ouvrage demandé par l'entretien du jardin et la récolte des fruits, on n'a pas à craindre pour le tour de taille de ceux qui s'y consacrent! Mr. Green

J'aimerais bien voir la tête des voisins quand ils verront arriver le terrible duo! Grag Mala Laughing
On s'habitue vite à eux, mais on ne s'en lasse pas... et on ne peut plus s'en passer! Mort de Rire

Bonne journée!
Bizz
Vizz
Flamme
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Dim 12 Jan 2014 - 10:56
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Flamme, coucou à toutes !

pour ce qui est de la tête des voisins... réponse bientôt !

bizz vizz

Limeye


12 janvier. Plage d'Aelned. Fin d'après-midi

Comme chaque fin de journée, quand la température se fait plus agréable et qu'ils peuvent quitter l'ombre des arbres avec plaisir, tous se rendent à la plage. Joan est toujours la première dans l'eau, suivie de peu par Curtis. Mais Salomé nage aussi longtemps et Curtis se dit que leur bonne santé leur vient certainement de là. De l'activité depuis toujours, entre la maison, le jardin (et même les deux jardins en comptant celui de Mamik), la marche pour aller au village puisqu'ils n'ont pas d'autres véhicules que deux vieux vélos, les bains dès que la saison le permet et, quand il fait moins beau, des promenades régulières sur le sentier côtier. Sans compter une alimentation saine et simple, avec les produits du jardin, les œufs des poules, le lait du voisin...

Encore une fois, il est charmé par cette vie, si différente de celle qu'il a toujours connue, par ces couleurs, cette atmosphère, ces parfums, alors que Tycho était si aseptisé, et les lumières si peu variées. En dehors des couleurs, somptueuses, de la Terre, il n'a eu pour paysage que le cratère et la poussière grise de la Lune.

Depuis qu’ils sont arrivés, ils ont pris plaisir à profiter de ces températures estivales, de la plage. C’est un changement notoire par rapport à ces dernières semaines passées à New York et à Vancouver, et lui-même se sent heureux d’être là. Un peu comme à l’automne, quand ils étaient venus pour l’anniversaire de Joan.

Curtis se sent aussi étonnamment libre. Libre d’être là, libre de pouvoir offrir ces journées à Joan, en toute décontraction. Ils n’ont plus l’angoisse des départs, des séparations imprévues à gérer. Et c’est pour lui un changement presque plus important que d’être sur une autre planète, à une autre saison.

Comme c’est le début des vacances scolaires, il y a plus de monde sur la plage, mais il constate aussi que Joan avait raison de lui dire que les gens qui viennent en vacances ici, à Glenogan ou dans les autres villages des alentours, sont des gens qui y ont de la famille, des amis. Il a entendu Victor parler avec les parents de Davies qui lui ont dit qu’ils attendaient les deux garçons de Franck et Rosie pour la fin de la semaine prochaine.

Simon leur a annoncé le midi-même qu’il repartira pour Ixiopolis demain. Il pourra leur envoyer Grag et Otho pour les aider dans les deux jardins. Curtis prévoit déjà de le rejoindre en milieu de semaine.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Jeu 16 Jan 2014 - 12:21; édité 1 fois
Back to top
Dim 12 Jan 2014 - 19:33
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Coucou Limeye!

C'est si facile de se laisser convaincre en te lisant que la vie simple que mène la famille de Joan à Ixio est vraiment la vie idéale! Good

Qui sont Franck et Rosie? Soit je les ai oubliés, soit tu en parles pour la première fois... Rolling Eyes

Curtis se sent peut-être détendu et libre, mais il n'oublie pas longtemps les choses qu'il doit faire et régler d'ici les prochaines semaines! Au moins s'accorde-t-il encore un peu de temps avec sa douce... Wow

Bizz et belle fin de journée!
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Aujourd’hui à 01:43
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [chronique et fan fiction] : Just in Your Dreams
Back to top
Page 3 sur 16
Aller à la page: <  1, 2, 3, 414, 15, 16  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure