Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [fan fiction] Petit conte de Noël
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Dim 22 Déc 2013 - 14:27
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Hello !

j'aime bien distiller des petits cadeaux tout au long de la semaine de Noël... alors, en voici un.

bizz

Limeye


C'est un beau jour d'été, sur une planète lointaine. Une petite planète qui ressemble à la Terre mais qui n'est pas la Terre.

Sur Terre, comme sur les autres planètes du système solaire, c'est Noël. Dans les rues de New York, de Londres ou de Paris, dans les ruelles d'un petit village corse, malien ou encore à Singapour, Bornéo ou Tahiti, on pense Noël, on fête Noël.

Mais pas sur cette petite planète. Parce que c'est l'été et que Noël est loin dans l'esprit des habitants. Pourtant, ce sont des descendants de Deneb eux aussi, des descendants de Terriens. Mais pour eux, Noël ne signifie pas grand chose. Et si, dans les Neuf Mondes, on fête toujours Noël, ce n'est plus le cas pour eux. Car ils n'oublient pas.

Ils n'oublient que quelques jours avant Noël, il y a de cela déjà plusieurs générations, un terrible cataclysme a ravagé la Terre, apportant morts et désolation, ruines et famine, guerres et sauvagerie. Ils n'oublient pas que les survivants ont fui, vers d'autres planètes, et principalement Jupiter et Mars. Que des colonies se sont fondées, qu'il a fallu des années pour pouvoir reconstruire la vie sur Terre. Eux préfèrent se souvenir du jour anniversaire de l'arrivée de leurs parents, sur cette petite planète. Ils préfèrent aussi célébrer la Fête de la Paix et la date anniversaire de leur entrée dans l'Association des Mondes Amis, en ce jour qu'ils ont appelé la Fête de la Fraternité. Loin des anciennes religions, loin des doctrines en tout genre, ils ont inventé sur cette petite planète une autre forme de vivre ensemble.

Et puis Noël se fête en hiver. Et pour eux, c'est l'été. Un beau jour d'été qu'éclaire leur soleil, Calenda.

Cette petite planète ne compte que deux continents et de nombreuses îles. Les hommes ne se sont installés que sur le plus petit des deux continents, ils ont placé sous haute protection le plus grand, situé en grande partie dans l'hémisphère nord, ainsi que la plupart des îles. Dans un village du premier continent, leur étoile-soleil fait briller ses chauds rayons sur un rivage encore sauvage. Le village est dans les terres, près d'une ria, qui s'est creusée au fil des siècles dans le lit d'une petite rivière. Un petit port est à l'abri dans cette ria. Quelques hameaux dispersés ont été construits ça et là, un peu en fonction des abris naturels et des terres cultivables. La côte est rocheuse, déchiquetée, mais les rives ne sont pas très hautes et offrent par endroits de belles plages de sable blanc et fin.

Sur une de ces plages, une petite fille aux cheveux blonds et bouclés joue sur le sable avec une autre fillette aux longs cheveux bruns. Elles sont en train de ramasser des coquillages qu'elles assemblent ensuite pour créer un grand dessin. La blonde est plus aventureuse, elle s'engage entre des rochers, ramène dans ses poings fermés plusieurs petites coquilles de bigorneaux de toutes les couleurs.

- Il y a un filon, là-bas, Jelle, je vais retourner en chercher.
- Ne va pas trop loin, Joan !
- T'inquiète pas.

Et elle repart en exploration. Au bout d'un long moment, la fillette brune relève la tête, voit la mer qui commence à remonter. Elle se redresse, regarde vers les rochers. Son amie n'est pas revenue. Avec la marée montante, elle va se trouver coincée dans les rochers, elle devra faire de l'escalade pour revenir. Jelle soupire. Joan a toujours le chic pour se mettre dans des situations impossibles.

- Le pire, c'est qu'elle va me dire qu'elle aurait aussi pu revenir par la mer, en nageant... bon, où est-elle passée, quand même ? Joan ! Joan ! La mer monte ! Reviens !

Mais seul le silence lui répond. Elle s'approche des rochers, appelle à nouveau. Soudain, elle voit la chevelure blonde de son amie se détacher sur la falaise, assez loin d'elle. Elle revient vers elle, avec une aisance que Jelle lui envie. Elle a l'impression que Joan court sur les rochers, comme si elle courait sur le sable, ou dans l'herbe. Elle grimpe, redescend, prenant appui dans les petits creux, se glissant entre les failles. En quelques minutes, elle a rejoint son amie.

- T'étais partie loin...
- Mais ça en valait la peine, regarde !

Joan ouvre son poing droit et lui montre quelques beaux coquillages. Jelle les regarde, sourit. Puis demande :

- Et dans ton autre main, qu'est-ce qu'il y a ?

Joan ne répond pas tout de suite. Mais comme elle n'a pas de secret pour son amie, elle se décide enfin. Dans le creux de sa main se trouve une pierre étrange, d'un beau gris bleuté.

- C'est une pierre de lune, dit-elle. Elles sont très rares, m'a dit ton père. Il m'a dit qu'il y en avait un petit gisement sur le deuxième continent, et que les chercheurs soupçonnent qu'il y en ait aussi un sous la calotte glacière du Sud. Mais ils n'en sont pas sûrs.
- Celle-là pourrait en provenir..., dit Jelle avec intérêt. Elle aurait été emportée par la mer, les courants... pour arriver jusqu'à nous.
- Ou peut-être qu'elle vient du ciel.
- Une météorite ?
- Ou une comète.

Les deux fillettes fixent toujours la jolie pierre, parfaitement polie, en forme de larme.

- Tu as vu, reprend Joan. Il y a quelque chose qui brille dedans, comme... une étoile. Tiens, je te l'offre !

Surprise, Jelle a un léger mouvement de recul. Elle répond :

- Non, garde-la. Elle est très belle. C'est toi qui l'as trouvée. Elle est à toi.
- Mais tu es mon amie, alors je veux te l'offrir !
- Je n'ai pas besoin que tu m'offres une jolie pierre pour savoir que tu es mon amie, parce que tu es plus que mon amie, tu es ma sœur. Garde-la, elle te protègera. Surtout le jour où tu t’envoleras dans les étoiles…

**


Le même jour sur une autre petite planète où l’on ne célèbre pas non plus Noël, mais pour des raisons bien différentes. C’est une planète désertique et désolée. Là, nul océan, nulle mer, si ce n’est un vaste espace rocheux nommé Mer de la Tranquillité, nul plage de sable blanc, mais des étendues de sable gris. Ici, nul parfum de varech, de bois, de fleurs des champs, pas même une atmosphère. Ici encore, nul cri des grands oiseaux de mer, nul miaulement de chat, seulement les grognements d’étranges petits animaux à poils longs, des chiens lunaires aux crocs acérés et au regard d’acier.

De n’importe quel endroit de l’univers, on pense ce monde inhabité et inhospitalier.

Pourtant, au cœur du cratère endormi de Tycho se trouve une base. Une grande base, bien protégée, inaccessible, dans laquelle grandit un jeune garçon entouré par trois personnes qui veillent sur lui. Un robot géant, un androïde et un cerveau volant.

Le jeune garçon vient de passer plusieurs heures, assis à son bureau, à apprendre une longue leçon d’astronomie. Il connait désormais par cœur le nom de toutes les planètes du système solaire et leurs satellites. Il peut calculer chacune de leur révolution, nommer leurs principales composantes et caractéristiques, citer les dates et les lieux des implantations humaines, faire des calculs complexes quant à leurs positions par rapport au Soleil ou entre elles.

Il ignore qu’aujourd’hui, c’est Noël. Mais après ces longues heures de travail, il n’a qu’une envie : faire un tour au-dehors. Il sort de sa chambre, traverse le long couloir silencieux. Il sait que Simon est dans le laboratoire, avec Otho. Grag… il ne sait pas où se trouve Grag. Il siffle doucement et Eek, le chien lunaire le rejoint. Il gagne le sas, enfile une combinaison spatiale intégrale, déverrouille les codes, se rend compte que Simon les a encore changés, réfléchit quelques minutes et trouve la nouvelle combinaison. Un sourire malicieux s’affiche sur son visage : son mentor devra encore inventer autre chose pour le garder à l’intérieur…

Il attrape Eek dans ses bras et active son petit propulseur. Il s’éloigne de la base, survole le fond du volcan, avant de parvenir à franchir plusieurs crêtes rocheuses acérées. Puis il se pose, le chien toujours dans les bras. Il le porte jusqu’en face de son visage, le fixe à travers la vitre de son casque et pense très fort : « Eek, trouve le filon. Je voudrais ramener une pierre de lune, pour l’étudier. Aide-moi à trouver le filon. »

Et il repose le petit chien au sol. Celui-ci tourne la tête de droite à gauche, semble réfléchir, puis remue la queue et file entre les chaos rocheux. Le jeune garçon le suit, la faible gravité lui permettant de se déplacer très rapidement et de suivre sans difficulté le petit animal. Au bout d’une demi-heure, ils ont déjà parcouru une bonne distance et se sont beaucoup éloignés de la base. Mais cela n’inquiète pas le jeune garçon : il connait bien les alentours de Tycho, les a déjà parcourus de nombreuses fois avec Grag et Otho. Et grâce à ses dernières leçons d’astronomie, il sait pouvoir retrouver son chemin en se guidant d’après la position des étoiles.

Peu après, le chien s’arrête, renifle et commence à grignoter quelque chose au sol. Le jeune garçon observe avec soin les alentours, et découvre face à lui, à quelques mètres, une faille d’une couleur légèrement différente des roches alentours. Il sourit : Eek l’a mené au bon endroit. Il franchit les derniers mètres et s’approche. Un mince filon gris-bleu s’enfonce entre deux roches. Avant d’y toucher, il regarde comment il s’est créé, enregistre quelques informations, prend des repères pour le retrouver. Puis il ouvre un boîtier fixé à sa ceinture et en sort un petit outil. Avec précautions, il entame la roche. Plusieurs pépites se détachent, il en conserve quelques-unes, mais il voudrait un plus gros morceau. Enfin, un bel éclat tombe dans la poussière grise. Il le ramasse, l’observe, satisfait et va pour s’éloigner, lorsque son regard est attiré par quelque chose. En frappant la roche avec son burin, il a ouvert une fente. Il aperçoit quelque chose de brillant là où le gros éclat s’est défait. Intrigué, il s’approche un peu plus et reprend son travail. La roche est plus difficile à entamer, il s’entête, ne voit pas le temps passer, ne songe pas non plus à sa réserve d’oxygène qui commence à diminuer. Enfin, il parvient à défaire un autre beau morceau de pierre, avec un éclat brillant à l’intérieur. Satisfait, il jette un regard à sa montre et constate qu’il est resté au-dehors beaucoup plus longtemps qu’il ne le voulait.

« Eek ! » pense-t-il très fort dans son esprit. Mais l’animal n’est plus là. « Eek ! Reviens ! Il faut qu’on rentre ! » L’animal a disparu. Il monte sur une roche, pour regarder tout autour de lui. Toujours aucun signe du petit animal. « Grag va m’étrangler pour avoir laissé filer son chien… Eek ! Bon sang ! Il est temps de rentrer ! Je ne vais plus avoir assez d’oxygène sinon… Eek ! »

Triste, il se résout à abandonner ses recherches, mais relance son propulseur et survole encore toute la zone où il a travaillé. Enfin, il aperçoit un léger mouvement, il redescend et en approchant, se rend compte qu’il s’agit de Eek en train de se battre avec un autre chien lunaire pour un morceau de métal. Le jeune garçon ne veut pas perdre de temps, il saisit une grosse pierre, la lance en direction du deuxième chien, qui fait un bond en arrière en grognant, et toujours volant, il survole la scène du combat et saisit Eek qui n’a pas lâché son morceau de métal.

« Sale bestiole ! Je t’ai cherché partout ! Il est temps de rentrer… »

Et il repart, mais très vite, les repères lui manquent, l’air se raréfie, il a déjà dû ouvrir sa réserve de secours. Il ne lui reste plus que dix minutes pour regagner la base. Il se pose, respire lentement pour économiser sa maigre provision d’oxygène. Il lève les yeux, cherche des repères. Il a le dos tourné à la Terre, masse bleue imposante au-dessus des montagnes, loin, derrière lui. Le soleil est sur sa gauche. Il cherche un alignement en particulier, soupire.

« Voilà, j’ai trouvé. Il faut suivre cette petite étoile, là-bas. C’est Calenda. C’est la bonne direction pour rentrer. »

Il relance à pleine vitesse son propulseur et voit se dessiner quelques minutes plus tard la forme bien particulière de la base lunaire. A bout de souffle, il se pose près de la porte qui s’ouvre d’un coup, avant même qu’il ait eu le temps d’actionner l’ouverture.

- Où étais-tu passé, Curtis ? Je te cherche depuis des heures ! La gomme balloune a même fait décoller le Cosmolem pour partir en reconnaissance ! Mais… tu n’as plus d’air ! Vite !

La tête tourne au jeune garçon, des tâches noires apparaissent devant ses yeux, il sent la poigne puissante de Grag le saisir, le faire rentrer dans le sas, prendre un tuyau branché sur l’oxygène et le placer dans sa réserve. Une goulée d’air frais lui entre dans les poumons, le brûlant. Ses premières respirations sont douloureuses. Mais il reprend vite conscience et un grand sourire s’affiche sur son visage alors qu’il fixe les yeux phosphorescents remplis d’inquiétude du robot.

- Merci, Grag, ça va. Je crois que je peux retirer mon casque maintenant.
- Seulement quand on sera rentré. Qu’est-ce que tu étais parti faire dehors ?
- Je voulais ramener des pierres de lune. J’en ai trouvé de belles… Eek m’a aidé.

La mention de son chien calme aussitôt la colère du grand robot. Le jeune garçon poursuit :

- Tiens, regarde ma collecte !

Et il tend le filet étanche dans lequel il a glissé les morceaux qu’il a arrachés à la roche. Parmi ces quelques morceaux, on peut voir celui qui a failli lui coûter la vie. Un bel éclat où le bleu et le gris se mêlent, avec une étoile en son cœur.

- Tu parles d’un trésor, grogne une voix exaspérée derrière eux. Sale gosse ! Tu nous as fait tourner en bourrique… Tout ça pour des bouts de cailloux… Heureusement que Simon ne s’est rendu compte de rien… Allez zou ! File !
- Otho ! Désolé de vous avoir inquiété, mais vraiment, je te jure, j’ai vraiment trouvé une belle pierre. Je vais la polir.
- Et pour en faire quoi ?
- Rien. La garder, juste pour la regarder.

L’androïde lève les yeux au plafond. Curtis n’a pas fini de leur en faire voir, c’est certain. Et depuis quelques temps, ça ne s’arrange d’ailleurs pas.

Le jeune garçon se dirige en silence vers sa chambre, le regard toujours fixé sur la petite étoile et songe à cette autre étoile, cette petite étoile perdue parmi tant d’autres, dont il a suivi la direction et qui lui a permis de retrouver à temps le chemin de la base.

« Un jour j’irai vers Calenda. Un jour. C’est mon étoile. »

FIN

_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Dim 22 Déc 2013 - 17:49; édité 5 fois
Back to top
Dim 22 Déc 2013 - 14:27
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Dim 22 Déc 2013 - 16:43
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Coucou Limeye!

Je passe rapidement, entre la confection du potage, la préparation des hors d'œuvre et des légumes... Run

J'ai A-DO-RÉ! Je suis redevenue petite fille en lisant, c'était magique! C'était une bonne idée de raconter un peu l'enfance de Joan et Flam , en soulignant déjà leurs traits de caractère! Et j'ai apprécié de retrouver Jelle, aussi... Good

J'ai beaucoup aimé que chaque enfant, Joan comme Curtis, trouve une pierre aux reflets gris et bleus, et que le jeune Curtis retrouve son chemin grâce à Calenda... Wow

J'ai bien vu le mot FIN, mais mon subconscient aurait bien changé ça pour SUITE À VENIR! Il y a tant de passages dans ce texte qui réfèrent à un avenir prometteur, un avenir partagé... jump jump jump jump jump jump

Quel beau cadeau que cette petite histoire! Master Master Master
J'ai bien hâte de voir les autres... Clap

Bizz
Flamme fleur bleue de Noël
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Dim 22 Déc 2013 - 17:37
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Coucou Flamme !

je te devine bien occupée... Wink

je me sens inspirée par l'enfance ces temps-ci... est-ce que Noël y est pour quelque chose, je ne saurais dire... Cette petite histoire pourrait presque s'inscrire dans un chapitre de Et si...

et je me faisais aussi la réflexion qu'il y a presqu'un an, j'avais écrit un petit conte de Nouvel An, qui devait se lire sur deux jours, et qui nous a mené(e)s jusqu'à la fin de l'année Mr. Green

donc toute allusion au mot FIN comme au mot SUITE est désormais taboue Laughing

je suis en train de vous écrire un autre cadeau pour demain cette fois. Très différent !

bizz et bon courage pour tout ce que tu as à faire !

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 23 Déc 2013 - 11:59
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Limeye, la femme aux milles idées!

J'ai moi aussi adoré cette histoire!

Wow Good Kiss Game

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Lun 23 Déc 2013 - 14:50
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Merci d'avoir aimé, Frégo !

dites, les filles, vous m'écrivez une histoire pour Noël vous aussi ? Une petite ? Ou vous relancez un mini-défi ? hum ? ou une suite des deux cadavres exquis ? hum... j'ai mieux : DES suites Laughing

bizz vizz...

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 23 Déc 2013 - 18:08
Auteur Message
Pascal
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2007
Messages: 817
Localisation: Cratère de Tycho (Lune)
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Une belle petite histoire, bien menée et joliment conclue ! Clap
_________________


Visiter le site web du posteur
Back to top
Mar 24 Déc 2013 - 05:51
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Coucou Limeye,

Quand le destin s'en mele.... Mr. Green
Merci pour ce petit conte de Noel! Trop chou!

Et d'ailleurs, on devrait te surnommer Scheherazade...Et je parie que tu serais capable d'aller au-dela des mille et une nuits!

O-tho Wink

Back to top
Mar 24 Déc 2013 - 15:31
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Coucou!

O-tho, tu as parfaitement raison... Limeye, la fille aux mille idées à la minute, est certainement capable de faire mordre la poussière à Schéhérazade ! Mr. Green Best Clap

Quand le destin s'en mêle... et que Limeye est le destin... c'est du trampogril-grilpoline assuré!

Bizz et bonne journée!
Flamme
Beer
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mar 24 Déc 2013 - 15:52
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Hello les filles !

vous vous souvenez du "miss plein d'idées à la minute" en stagyan ? Moi, je l'ai oublié... mais pas mes idées Very Happy

j'aimerais continuer Et si... , mais je suis au boulot aujourd'hui (il en faut, des puni(e)s).

mais il est fort possible que je garde cette idée des pierres de lunes communes pour plus tard Neutral Naughty

bon, faut que j'y retourne...

bizz vizz et trampogrillez bien jump !

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mer 25 Déc 2013 - 15:35
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
limeye a écrit:
Hello les filles !

vous vous souvenez du "miss plein d'idées à la minute" en stagyan ? Moi, je l'ai oublié... mais pas mes idées Very Happy

Limeye


Coucou Limeye! Oui, je me souviens de cette évocation... mais tu ne nous avais pas donné les mots, du moins je ne les ai pas retrouvés... Mr. Green

Cette idée des pierres de lune communes vaut vraiment la peine d'être exploitée, je la trouve géniale... et elle a un fort potentiel romantique!

Mon indécrottable côté fleur bleue n'est jamais bien loin! flower Game

Bizz-Vizz et Joyeux Noël!
Flamme
Best
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mer 25 Déc 2013 - 16:06
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Coucou Flamme !

Joyeux Noël pour toi aussi !

Je me souviens avoir écrit la phrase en question en stagyan, mais je ne sais plus où... Mr. Green Question

Ca pour avoir un fort potentiel romantique, cette pierre de lune en a un sacré Wow Je ne la perds pas de vue !

Il n'y a pas que ton indécrottable côté fleur bleue qui n'est pas loin, ta louche et le trampogrill aussi Laughing

bon, je vais aller à la pêche aux smileys aujourd'hui ! j'essaye de vous en trouver des sympas !

bizz vizz

Limeye qui postera une ou des suites en tout genre plus tard !
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Jeu 26 Déc 2013 - 03:23
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Coucou les filles,

Bon euh, je me suis lancee, c'est une speciale Limeye (dont le conte de Noel m'a inspiree pour ecrire et avec quelques libertes d'auteur...), fleur bleue et tout et tout...pfffw ...et le plus long que j'ai du ecrire tiens...Qu'est ce qu'on ferait pas quand meme...Joyeux Noel! Mr. Green

La premiere rencontre de Curtis et Joan n‘etait pas sur Jupiter, je vous assure, si si…. Mr. Green


O-tho


Un veritable festival de couleur s’offre a ses yeux d’enfant emerveille. Une explosion de vert et de rouge, c’est la saison de Noel, les guirlandes multicolores qui scintillent de mille feux sur l’immense sapin, le blanc de la neige sur les toits qui brillent dans le soleil couchant, et les couleurs chatoyantes des bonnets, echarpes et manteaux epais qui recouvrent les patineurs du Rockefeller Center... C’etait son souhait de Noel de venir sur Terre en cette saison, pour quelques heures echapper au gris morne et silencieux de sa maison.

Son regard retourne sur la glace et s’arrete sur une petite fille, sans doute un peu plus jeune que lui, ses longues tresses dorees a demi-cachees sous son bonnet rouge. Elle patine, avec un air determine, evitant avec soin la foule qui virevolte autour d’elle pour s’arreter aupres d’un groupe d’enfants, non loin de lui pres du bord de la patinoire.

“Arretez de l’embeter!” crie-t-elle après avoir releve un petit garcon en larmes.

“T’es qui toi? Et d’abord c’est pas tes affaires” replique un garcon plus age, qui semble etre le chef de la troupe.

“Si! C’est pas gentil de le faire tomber parce qu’il sait pas bien patiner et qu’il est plus petit! Laisse le tranquille et va jouer ailleurs avec tes copains!”

La petite fille a mis ses mains sur ses hanches, poings serres, son petit menton volontaire pointe en avant, un éclair de colere luit dans ses yeux.

“J’ai pas a recevoir d’ordres de toi, t’es qu’une fille d’abord!”

Le chef de troupe s’avance vers elle, mais la petite fille plus rapide se baisse, esquive son bras et donne un coup de pied dans son patin. Le garcon desequilibre s’ecroule aussitot sur la glace.

Il decide alors d’intervenir et lance au grand garcon qui se releve avec difficulte.

“Je crois que tu ferais mieux de partir avec tes copains!”

La petite fille se retourne vers lui, surprise.

“C’etait pas la peine de m’aider, je sais tres bien me debrouiller toute seule!”

Et elle repart aussitot avec le petit garcon a la main, en lui promettant de le ramener a ses parents.

Il ajoute une nouvelle couleur ce soir-la, bleu, un bleu plus bleu que l’ocean, que le ciel de Jupiter…le bleu de ses grands yeux…sa couleur preferee desormais…

CJCJCJCJCJCJCJCJ

Il fait exceptionnellement chaud cette annee-la. Noel au balcon, c’est du rarement vu a New York! Mais il aime toujours autant venir sur Terre en cette saison. Il veut rester jusqu’a la nuit tombee, il veut voir la ville qui ne dort jamais scintiller, briller comme nulle autre pareille. Il se promene sur la plage, sans but precis. L’ocean est encore froid mais la chaleur du sable est delicieuse sous ses pieds nus.

Il entend soudain des voix, de l’autre cote des rochers.

“Rendez-lui son seau et sa pelle, tout de suite!” s’ecrie une voix feminine.

“Mele-toi de tes affaires, la mignonne!”

“Franchement, vous n’avez pas honte de vous en prendre a un petit garcon comme ca?”

Il s’approche. Un groupe de jeunes garcons de son age fait face a une toute jeune fille qui semble proteger un petit garcon pleurant assis dans le sable. L’adolescente a mis ses mains sur ses hanches, poings serres, son petit menton volontaire pointe en avant, un éclair de colere luit dans ses yeux. Ses longs cheveux dores sont retenus par un ruban rouge.

“Si tu le prends comme ca!”

Le chef de la bande s’avance vers elle un rictus aux levres. Mais elle est plus rapide que lui, elle lui decoche un coup de pied bien place dans l’entre-jambe, lui attrape le bras avant de le projeter dans le sable.

Il decide d’intervenir et s’adresse au groupe.

“Je crois que vous devriez partir..en laissant la pelle et le seau!”

L’adolescente se retourne vers lui, surprise, plonge son regard dans le sien.

“Merci de vouloir m’aider mais comme vous le voyez c’est inutile- je sais tres bien me debrouiller toute seule!”

Elle se retourne, releve l’enfant et le prend par la main. Il les regarde s’eloigner. Il est encore tout ebloui par le bleu de ses grands yeux, ce bleu plus bleu que l’ocean, que le ciel de Jupiter…sa couleur preferee…

CJCJCJCJCJCJCJCJ

Curtis arpente les quartiers peu recommandables de Jovolis, la capitale de Jupiter. Il enquete sur celui qui se fait appeler l’”Empereur de l’espace” et qui est reponsable de la retrogradation, un veritable fleau apparu la veille de Noel.

Un homme sort brusquement d’un bar, titube, probablement ivre. Quoique…Curtis s’arrete et regarde fascine le phenomene de la retrogradation se derouler sous ses yeux. La foule fuit de toute part, il ne voit qu’a la derniere minute une jeune mere qui tente de relever son petit garcon tombe a terre, alors que l’homme devenu bête s’avance dangereusement vers eux. Avant qu’il n’ait le temps de reagir, une jeune femme surgit de nulle part, saisit l’homme par le bras et le projette aussitot au sol, sur lequel il s’effondre evanoui. La jeune femme releve alors l’enfant et le confie a sa mere. Elle s’adresse ensuite a la foule, demandant d’appeler une ambulance pour conduire l’homme a l’hopital.

Curtis ne peut s’empecher de fixer la jeune femme des yeux, completement ebahi. Elle porte un uniforme rouge avec l’insigne de la Police Interplanetaire. Ses cheveux dores retombent en boucles souples sur ses epaules, son petit menton volontaire pointe en avant, determination et courage se lisent dans ses yeux. Ces yeux… si grands si bleus, un bleu plus bleu que l’ocean, que le ciel de Jupiter…Sa couleur preferee depuis qu’il l’a rencontree…

CJCJCJCJCJCJCJCJ

C’est le reveillon de Noel. Toute l’equipe est reunie sur Tycho pour celebrer l’evenement. Crag et Mala se disputent en cuisine pour ne pas changer, Ken accompagne de Fregolo et Limaille est bien decide a trouve les cadeaux qui sont forcement caches dans la base, Simon vante a Ezra dans la serre les merites gustatifs des dernieres plantes transgeniques qu’il a creees.

Curtis et Joan restent seuls dans le salon. Elle est si belle dans sa petite robe bleu nuit. Son regard remonte le long de ses courbes qu’il a tellement envie de parcourir, jusqu’a son petit menton, ses levres ourlees si tentantes, son adorable nez, ses pommettes hautes et ses yeux….ces yeux, si grands si bleus, un bleu plus bleu que l’ocean, que le ciel de Jupiter…Ces yeux qui le brulent, qui l’invitent, remplis de promesses, dans lesquels il est si facile de se noyer…
Il n‘en pleut plus, il ne peut plus, ne veut plus lui resister. Il la prend doucement par la main et l’entraine dans ses quartiers prives. La porte de sa chambre est a peine fermee qu’elle se retrouve dans ses bras, ses levres sur les siennes, ses mains parcourant son corps.

“Curtis, je crois que je vais avoir besoin de ton aide” murmure-t- elle en montrant la fermeture éclair de sa robe.

“Avec plaisir…”

Back to top
Jeu 26 Déc 2013 - 04:02
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Bravo O-tho !

quelle merveilleuse idée de les faire se croiser enfants et adolescents ! Et de montrer déjà le caractère bien trempé et indépendant de Joan ! Et que Curtis ait porté son souvenir depuis si longtemps, soupir...

c'est sûr que c'est flower et Wow partout !!!

et elle a eu la bonne idée de ne pas lui dire qu'elle pouvait se débrouiller toute seule Mr. Green

quand tu te lances, je dis Master Master Master

merci pour ce deuxième cadeau de Noël !!!

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Jeu 26 Déc 2013 - 17:04
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Ooooooooooohhhhhh, O-tho! Master Master Master

J'ai a-do-ré, j'ai tellement aimé! Et j'ai fondu, bien sûr, ça a été long à ramasser... Mr. Green Tu es allée chercher mon côté flower on ne peut plus directement!

J'ai infiniment apprécié la répétition de l'action, des mains sur les hanches, des poings serrés, du petit menton volontaire qui pointe en avant, et des yeux bleus qui brillent de colère... on voit déjà très bien le caractère déterminé de Joan! Et que Curtis y est déjà sensible... Clap

Cette fameuse scène sur Jovopolis, je ne peux plus la voir comme avant, maintenant, et j'aime beaucoup l'idée
d'une troisième rencontre à cette occasion, et non d'une première... Wow

Et la fin, alors que cette fois, il la tient dans ses bras, et qu'elle admet qu'elle va avoir besoin d'aide, alors, là... c'est magistral! Wow Wow Wow Wow

Ça me donne envie de te voir récidiver, c'est merveilleux de te lire! Master Good Kiss

Bizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 28 Déc 2013 - 05:43
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
[quote="limeye"]
Je me souviens avoir écrit la phrase en question en stagyan, mais je ne sais plus où... Mr. Green Question

bon, je vais aller à la pêche aux smileys aujourd'hui ! j'essaye de vous en trouver des sympas !

quote]

Coucou Limeye! J'ai retrouvé le "miss plein d'idées à la minute" en stagyan! Mr. Green dans un passage de JIYD datant du 9 août 2013!


Makan'ir dissa forona (miss plein d'idées à la minute en stagian !)

Limeye


Quant à la pêche aux smileys, j'ai bien hâte de voir ce que tu as déniché...

Bizz Vizz
Flamme
Wink
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Aujourd’hui à 23:39
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [fan fiction] Petit conte de Noël
Back to top
Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure