Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [fan fiction] Et si...
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Ven 3 Jan 2014 - 21:57
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Chapeau pour le passage de la première rencontre avec Ezra, ainsi que la découverte de la "supercherie" du nuage gazeux de Styx! Je ne suis pas surprise que tu emmènes Curtis et ses proches rapidement dans ce monde exceptionnel! Master Good

J'ai bien aimé la comparaison qu'Ezra en fait avec un lieu aussi serein de sa connaissance, mais habité celui-là... et dont je crois avoir deviné le nom! Wink Chut

J'adore la tournure que tu fais prendre à ton histoire! Clap

Bizz
Flamme
Best
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Ven 3 Jan 2014 - 21:57
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Sam 4 Jan 2014 - 12:47
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Hello !

voici un tiboutte rédigé ce matin. Je n'ai plus aucune avance... mais le temps pourri qui sévit dans mon ciel va me permettre d'avancer dans la journée, je pense...

bonne lecture !

bizz vizz

Limeye


Elaine reste figée devant le spectacle qui s'offre à ses yeux. Son fils, face à ces inconnus, parfaitement maître de lui, le visage ouvert, curieux de les connaître, malgré la barrière de la langue et de la culture. Cette attitude, faite de calme, de curiosité et d'ouverture aux autres lui vaudra plus d'une fois de reprendre la maîtrise de situations difficiles. Et Elaine est encore loin d'imaginer toutes les aventures qui arriveront à son fils, mais le pourra-t-elle jamais ?

Curtis ne reste pas immobile bien longtemps et commence par se présenter. Il répète son nom, puis, en désignant, chacun d'entre eux, ainsi que le vaisseau, il tente déjà de faire passer un premier message. L'être qui se tient devant lui parle aussi, répète plusieurs fois le même mot "Th'Thaan" et Curtis comprend aussitôt qu'il s'agit de son nom, attentif à chacun des mots prononcés par le Stagyan, il enregistre déjà la base de son langage.

Th'Thaan se tourne vers les siens, dit quelques mots. Deux d'entre eux descendent de leurs montures, alors que les autres repartent. Les deux personnes restent aux côtés de celui qui semble leur chef, du moins, le chef de leur petit groupe. Elaine s'avance alors. Curtis la présente à nouveau, tente de faire comprendre qu'elle est sa mère par quelques gestes et en désignant leurs yeux qu'ils ont de la même couleur. Th'Thaan opine, comprend. Elaine connaît les capacités de son fils pour apprendre une langue étrangère, mais c'est face aux Stagyans qu'elle en mesurera vraiment toute l'étendue. Car au bout d'une heure de ce premier contact, elle a le sentiment que Curtis est vraiment en train d'apprendre leur langage, et surtout, de le maîtriser, puisqu'il commence à leur expliquer, à leur traduire ce que dit Th'Thaan.

- Th'Thaan est le fils de Qu'Lur, le chef de ce peuple qui se nomme lui-même "Peuple des origines". Ils vivent ici depuis plus loin que remonte leur mémoire. Ils sont pacifiques, ils savent que d'autres hommes vivent dans le cosmos, mais les craignent. Ils possèdent des facultés mentales très développées, qui leur permettent de créer des illusions, comme les monstres qui nous ont "attaqués". Ces facultés sont si puissantes qu'ils ont pu envelopper leur planète de ce voile nuageux que nous avons traversé, ce qui explique pourquoi il était sans consistance, sans matière, ni gaz. Ce n'était qu'une illusion que nous avons traversée. Ils ont senti depuis quelques temps un regain d'activités dans les alentours - je veux dire autour de Pluton - et c'est pourquoi ils tentent de densifier le nuage, d'où les changements remarqués par Karoff. Ses amis qui sont repartis sont allés à leur cité, la Cité de Pierres, pour informer leur chef, Qu'Lur, de notre venue. J'ignore encore si nous pourrons le rencontrer.
- Curtis, que lui as-tu dit de nous ?, demande Elaine.
- J'ai expliqué qui nous étions, et pourquoi nous étions venus jusqu'ici. Que nous ne voulions pas troubler leur vie, leur monde. Que nous repartirons sans tarder, mais que nous étions heureux de les rencontrer de faire plus ample connaissance avec eux. Colonel, dit-il en se tournant vers Ezra. Nous venons de découvrir un monde, un peuple, inconnu de nous tous. Il va falloir songer à sa protection. Nous avons eu la curiosité de traverser le nuage, avec des intentions pacifiques, mais d'autres pourraient avoir des intentions plus malhonnêtes. Je vais tenter de le leur faire comprendre.
- Vous avez pu leur dire tout cela ?, s'étonne Ezra.
- Oui, bien entendu. Leur langue n'est pas très difficile à comprendre. Maman, va chercher Simon, s'il te plaît, je pourrais avoir besoin de lui. Je vais déjà expliquer à Th'Thaan qui il est pour qu'il ne soit pas surpris en le voyant.

La rencontre avec le chef stagyan se déroule hors de la Cité de Pierres, ce ne sera qu'à l'occasion d'un autre voyage que Curtis et les Futurmen pourront la visiter. Curtis n'a pas insisté pour s'y rendre, il laisse les Stagyans organiser leurs échanges. Ce qu'il veut, c'est leur faire comprendre qu'il peut participer à leur protection. Très vite, Qu'Lur, un Stagyan d'un âge déjà respectable, comprend que l'homme qui se tient en face de lui n'est pas n'importe qui. Ce que ses hommes lui ont rapporté, alors qu'ils revenaient à la Cité de Pierres, mais aussi les impressions de son fils et ses propres échanges avec le jeune homme lui font mesurer la chance qui s'ouvre peut-être à son peuple de ne plus vivre en marge, mais en gardant son autonomie et sa liberté. Mais il ne veut pas aller trop vite en la matière, et s'il promet d'accepter de les revoir à nouveau, il ne s'engage pas plus pour l'heure.

- Vous serez toujours les bienvenus ici, dit le chef stagyan en les saluant avant leur départ, quelques jours après leur atterrissage.
- Nous nous engageons à ne pas révéler votre présence, votre existence, dit Curtis. Mais je ne peux vous garantir que d'autres ne tenteront pas, comme nous, de traverser le nuage qui vous protège. Les moyens d'observation, de détection, sont de plus en plus puissants... vous ne pourrez vivre toujours en dehors des Neuf Mondes. Mais je viendrai toujours vous aider, je vous seconderai dans les démarches auprès de la présidence des Neuf Mondes quand vous aurez décidé de vous y rallier.
- Merci à vous, Capitaine aux cheveux de feu, dit Qu'Lur, qui, sans le savoir, vient de donner à Curtis l'un de ses surnoms qui se répandra bientôt comme une traînée de poudre dans toute la galaxie.

Il vient aussi, le premier, de reconnaître l'autorité du jeune homme sur toute l'équipe qui l'accompagne, autorité déjà implicite, mais qui devient, de par ces échanges avec les Stagyans et ses propositions, somme toute d'une grande sagesse d'après Ezra qui connaît bien les arcanes de l'organisation des Neuf Mondes, désormais le chef de l'équipe, le Capitaine.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Dim 5 Jan 2014 - 05:19; édité 1 fois
Back to top
Sam 4 Jan 2014 - 19:52
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Alors c'est Qu`Lur qui a donné son nom à Curtis, ce nom de "capitaine" et "aux cheveux de feu" par-dessus le marché... C'est un bel hommage que lui rend le chef stagyan! J'ai été touchée par leurs premiers contacts, l'amitié est née tout naturellement entre Curtis et ce peuple! Master

Bizz
Flamme
Good
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 4 Jan 2014 - 21:25
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Flamme !

je voulais en effet amener les choses un peu différemment de la version d'Hamilton / DA, à savoir que je ne vais pas utiliser l'aventure face à Zaro. Peut-être que je reprendrais certains éléments, mais ce n'est pas sûr... à voir si j'ai besoin. Je ne cherche pas non plus à insérer toutes les aventures écrites par Hamilton, seulement certaines (l'Empereur de l'Immortalité, qui se passe sur Saturne, par exemple, je ne la reprends pas). Par contre, je me réserve d'en garder certaines, je pense notamment au Visage des profondeurs (la révolte des prisonniers), mais ce sont plus des pistes à l'heure actuelle et dans l'état du récit.

je vais d'ailleurs relire les nouvelles d'Hamilton pour voir si je peux m'en servir ou pas, un peu comme je l'ai fait pour les Harpistes de Titan.

j'accorde beaucoup d'importance aux Stagyans, j'aime ce peuple, la façon dont Hamilton l'a inventé, décrit... la façon dont ils vivent aussi. C'est un monde totalement différent des autres mondes, et c'était important pour moi de montrer comment Curtis les approche, comment les premiers contacts, puis premiers liens se nouent. Cela me semblait pouvoir révéler certains traits de sa personnalité, sa curiosité, son respect des autres, l'intérêt qu'il peut leur porter et son ouverture d'esprit.

et de ce fait, je pensais que c'était important que ce soit Qu'Lur qui le désigne comme "Capitaine" de la petite équipe, ce qu'il est déjà plus ou moins de fait, mais petit à petit, les choses prennent tout leur sens. A travers cette histoire, je voulais imaginer comment, progressivement, il a pu devenir Capitaine Futur, que cela ne s'est pas fait d'un coup, comme une rupture, une décision actée et datée précisément (ce que montre le DA, et de mémoire aussi Hamilton), mais plus quelque chose de progressif, aussi bien pour lui, que pour tous ceux qui l'entourent.

je vous livre une suite d'ici peu.

bizz vizz et bonne lecture !

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Sam 4 Jan 2014 - 22:00
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Voici la suite promise !

bonne lecture !

Limeye



Mais si, au début amusés, puis finalement très vite plus sérieux, Otho et Grag donnent du "Capitaine" à Curtis dès qu'ils sont à bord, ce n'est pas encore tout de suite qu'il prend le nom de "Capitaine Futur".

Ils quittent Styx, Curtis a le secret espoir de pouvoir y revenir bien vite, car le peu qu'il a appris sur ce peuple le passionne déjà, et sa curiosité est loin d'avoir été étanchée. Ils ramènent Ezra à Tartarus, revoient le professeur Karoff sans rien lui révéler de leurs découvertes sur Styx, se bornant à lui dire qu'ils n'ont pas trouvé d'explications au changement de couleurs du nuage qui entoure la planète gazeuse. Simon ignore combien de temps son ami pourra les croire, mais lui aussi mesure la nécessité de protéger ce nouveau monde des convoitises, d'autant que l'arme pacifique des Stagyans lui paraît bien dérisoire. Les illusions n'auront qu'un temps...

Le jour de leur départ, ils vont saluer Ezra.

- Vous allez vous rendre sur Jupiter ?, demande-t-il.
- Oui, répond Curtis. C'est notre prochaine destination, puis nous nous rendrons certainement sur Terre, pour revoir notre famille. Ensuite... je pense qu'une nouvelle étape sur Tycho sera la bienvenue. Nous avons déjà rapporté beaucoup de choses de ces premiers mois d'expéditions et reprendre pied sur la base ne sera pas inutile. Sans compter que le vaisseau aura aussi besoin d'un bon "check-up", même si Grag et Otho y veillent comme si c'était leur bébé.

Ezra sourit :

- Nous nous reverrons alors peut-être sur Terre. Je dois quitter Pluton dans deux mois. Je suis heureux d'y retourner, j'y reverrai ma filleule, qui achève ses études à New York. Je ne l'ai pas vue depuis maintenant plus de deux ans.
- Vous reprendrez la chasse à Korvo, Colonel ?, demande Simon.
- Je vais reprendre le dossier, en effet, une fois que je serai de retour à New York. Je ne désespère pas d'y apporter de nouveaux éléments. Mais je crois que l'enquête sera longue et difficile...
- N'hésitez pas à nous en tenir informés. Nous pourrions vous aider.
- Je le mesure pleinement. Bon voyage à vous !

Toute l'équipe le salue, regagne le Comète et chacun reprend sa place à bord. Grag entame le compte à rebours et les puissants moteurs arrachent le vaisseau à l'attraction plutonienne. Le dôme de verre s'ouvre pour le laisser partir et Ezra voit rapidement une traînée lumineuse éclairer le ciel : le Comète vient de passer en vol interplanétaire pour rallier Jupiter, la plus grosse planète du Système Solaire.

Mais contrairement à ce qu'ils espèrent, ce n'est pas sur Jupiter qu'ils vont se poser, mais ils vont devoir revenir sur Terre plus vite que prévu : lors du voyage, ils reçoivent un appel de Kelly : le père de Roger vient de décéder, et leur présence est désormais nécessaire auprès de leur famille.

Ils font une courte étape sur Tycho, y laissent Otho et le professeur Simon, avec pour mission de commencer à ranger tout ce qu'ils ramènent de leur expédition, puis repartent avec le petit vaisseau pour Denver. La mort de son beau-père affecte beaucoup Elaine, et elle comprend très vite qu'ils vont devoir rester plusieurs semaines. Il y a beaucoup de choses à régler, dans la succession, d'autant que sa belle-mère est vite dépassée par les décisions à prendre, les choix à faire. La présence de son autre belle-fille et de son troisième petit-fils l'aident cependant et Curtis se rapproche à cette occasion de sa grand-mère paternelle. Il fera aussi connaissance avec la femme de l'aîné de ses cousins et avec leur premier enfant, une petite fille qui n'a que quelques mois.

Elaine et lui-même, accompagnés de Grag, se rendent aussi auprès de Kelly. C'est finalement chez sa tante que Curtis fêtera son vingtième anniversaire, deux semaines avant qu'ils ne repartent sur Tycho. Plusieurs mois ont passé depuis leur retour de Pluton et Curtis a hâte de pouvoir repartir. Ce premier voyage à travers le Système Solaire lui a ouvert tant d'horizons, fait rencontrer déjà tant de personnes différentes, de peuples différents, qu'il a très envie de poursuivre le voyage. Il n'a pas oublié le peuple de Styx, et s'interroge encore sur la manière de le protéger. Après quelques semaines de repos et de préparatifs en tout genre sur la base, il repart, avec Simon et Otho seulement, pour New York, dans le but de rencontrer les autorités pour leur parler de Styx. Mais son premier souhait est de revoir le Colonel Gurney, de retour lui aussi à New York.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Dim 5 Jan 2014 - 05:25; édité 1 fois
Back to top
Dim 5 Jan 2014 - 02:39
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Je croit que l'heure de LA rencontre approche! Naughty Mr. Green Chut

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Dim 5 Jan 2014 - 09:42
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Frégo !

bien rentrée ?

UNE rencontre approche... mais pas celle que vous attendez toutes, enfin, pas encore Wink , même si les choses sont en train de se préciser dans ma tête à ce sujet Idea

bizz vizz !

Limeye


Le Colonel les reçoit dans son nouveau bureau, plus petit, mais tout aussi sobre que l'ancien, celui de Pluton. Il est désormais rattaché à l'unité d'intervention rapide de la police interplanétaire, une unité spécialisée pour les urgences, les cas particuliers, et ce, sur toutes les planètes des Neuf Mondes, satellites compris. Il est le chef du service, dépendant directement du ministre de la sécurité, le Général Halk Anders, avec lequel Curtis fera connaissance plus tard.

- Heureux de vous revoir, Curtis, dit Ezra. Vous n'êtes que tous les trois ?
- Oui, ma mère et Grag sont restés sur Tycho.
- Comment s'est déroulé votre voyage sur Jupiter ?
- Nous avons dû y renoncer pour des raisons familiales. Nous avons appris le décès de mon grand-père, peu après avoir quitté Pluton. Nous avons passé beaucoup de temps en famille depuis, et nous nous préparons seulement maintenant à repartir. C'est pourquoi ma mère et Grag sont restés sur Tycho.
- Hum, je comprends. Vous les saluerez de ma part à l'occasion !
- Je n'y manquerai pas, Colonel. Et pour vous ? Votre retour à New York ?
- Sans souci majeur. J'ai remis le nez dans le dossier de Korvo, mais pour l'heure, je n'ai rien de probant. L'enquête est au point mort, mais je suis persuadé qu'il est toujours vivant.
- Moi aussi, dit Curtis d'un air sombre.

Le jeune homme marque une courte pause, puis reprend :

- Avec ces récents aléas, je n'ai pas pu m'occuper des Stagyans, dit-il, nous venions vous voir Simon et moi-même aussi pour avoir votre avis. Qui devons-nous rencontrer ? Demander une audience au Président serait peut-être présomptueux...
- Je pense qu'il faut agir avec prudence en ce qui concerne les Stagyans, répond Ezra, les sourcils froncés. J'ai évidemment gardé le silence en ce qui les concerne, mais il y a des lobbys puissants. Je peux obtenir aisément une rencontre avec le Président. C'est un homme sage et avisé, et il saura prendre les bonnes décisions. Mais une fois qu'il sera au courant de l'existence de ce peuple - et même de cette planète que l'on croyait gazeuse !, il convoquera certainement l'Assemblée des Neuf Mondes, ou du moins, ses principaux représentants. La nouvelle d'un monde encore inconnu et inexploré ne pourra pas être cachée bien longtemps. Mais le risque est important qu'ils soient découverts par d'autres que nous et que nous ne devions alors intervenir avec plus de difficultés !
- C'est aussi mon sentiment. Alors, soit, nous rencontrerons le Président dès que cela sera possible. Nous allons séjourner à New York en attendant cette rencontre, n'hésitez pas à me tenir au courant de vos démarches.
- Aucun souci, dit Ezra en se levant pour les raccompagner.

A ce moment, Curtis remarque une belle pierre ronde, posée sur le bureau du Colonel. C'est presque la seule note de décoration de son lieu de travail.

- Pardonnez ma question et ma curiosité, Colonel, mais d'où provient cette pierre ? Elle est magnifique !

Ezra sourit, amusé par la curiosité du jeune homme.

- Elle vient d'Ixio. C'est ma filleule qui me l'a offerte en presse-papiers. Elle l'a trouvée sur la plage près du village où elle habitait jusqu'à ces dernières années, avant de venir sur Terre. Cette région possède des galets très particuliers, de ce blanc laiteux, très pur, parfois veiné de gris ou de vert. Mais celui-ci est en effet tout blanc, presque transparent. Ce galet n'a l'air de rien, mais il surprend souvent ceux qui le remarquent !
- Ixio est bien cette petite planète du système stellaire de Calenda ? Colonisée peu après le grand cataclysme ?, demande Simon.
- En effet, répond Ezra, sans se douter que cette réponse va éveiller encore plus la curiosité de Curtis.

La rencontre avec le Président James Carthew, élu depuis deux ans, se déroule quelques jours plus tard. Il en faut plus à Curtis qu'une rencontre avec l'un des hommes les plus importants des Neuf Mondes pour être impressionné, mais très vite, il ressent de la sympathie et du respect pour ce politicien intègre, sérieux, fin connaisseur des Neuf Mondes - il a eu l'occasion de se rendre sur toutes les planètes de l'organisation -, et qui sait s'entourer d'une équipe compétente et aguerrie.

Le Président se montre curieux de faire la connaissance de Curtis Newton, ce jeune chercheur et explorateur dont son subordonné, le Colonel Gurney, lui a dressé un portrait des plus élogieux. James Carthew connait Ezra Gurney de longue date, et il sait qu'il est l'un des meilleurs agents de la police interplanétaire. Il a toute la confiance du Président, celui-ci étant par ailleurs bien heureux d'avoir pu le faire revenir de Pluton. Il avait le sentiment qu'Ezra s'encroûtait là-bas et surtout, que la police interplanétaire se privait d'un excellent élément. De le savoir désormais dans l'un des services les plus pointus du système de protection et de sécurité des Neuf Mondes est un atout à ses yeux.

C'est donc avec intérêt et ouverture que le Président reçoit Curtis et Simon. Il marque une grande surprise en voyant le cerveau volant, et quand celui-ci se présente, il en est encore plus étonné.

- Je connais votre réputation, vos travaux, Professeur Wright, mais j'ignorais...
- Que j'étais encore vivant ?
- En effet...
- Et bien, disons que la science offre aujourd'hui certaines possibilités. Mais je dois la vie à mon jeune ami, ici présent. Curtis et sa mère sont parvenus à mettre au point cette nouvelle enveloppe pour mon cerveau, il y a quelques années, alors que j'étais sur le point de périr définitivement.
- Vous avez beaucoup de talents, jeune homme..., dit le Président en se tournant vers Curtis pour le saluer.

En bon observateur et fin connaisseur de la nature humaine, Carthew pouvant se vanter de savoir rapidement juger des valeurs et du caractère de ses interlocuteurs, il fixe quelques secondes le grand jeune homme qui se tient dans son bureau, nullement impressionné par le lieu et par sa propre personne, alors qu'Ezra Gurney marque toujours une certaine déférence à son égard. Le jeune homme est grand, bien bâti, musclé. Il a des cheveux de feu un peu en bataille, un regard gris perçant et vif, un visage ouvert et intelligent. "Un homme précieux", songe James Carthew, avant de poursuivre :

- Le Colonel Gurney m'a fait part de votre souhait de me rencontrer pour me parler d'une affaire très importante, dont il n'a rien voulu me dire pour l'heure. Mais il a su éveiller ma curiosité, dit-il en jetant un regard appuyé en direction d'Ezra. Prenez place, je vous prie et expliquez-moi un peu...

En quelques minutes, avec précision et concision, Curtis explique leur découverte de Styx et de ses habitants, et livre au Président les conclusions auxquelles ils sont parvenus.

- C'est une nécessité absolue en effet de placer Styx sous notre protectorat, dit le Président, qui a parfaitement saisi les enjeux que représente la petite planète. Je vais réfléchir à l'envoi d'une délégation sur Styx, mais puisque vous avez été les premiers en entrer en contact avec eux, pourriez-vous aussi les accompagner ?
- Bien entendu, Monsieur le Président, répond Curtis. Nous en serions heureux. Quand cela sera-t-il possible ?
- Vous êtes impatient, jeune homme, dit James Carthew avec un petit sourire.
- Non pas, Monsieur. Simplement heureux de retourner sur Styx et de faire avancer ce dossier.
- Vous verrez que la diplomatie s'accompagne de certaines contraintes, et celle du temps en est une...

Curtis s'attend alors à ne pas repartir de sitôt pour Styx, et encore moins pour Jupiter dont l'exploration sera alors retardée, mais il se trompe. En deux semaines, une délégation est prête à partir, Ezra étant chargé de la sécurité des diplomates qui voyageront à bord d'un vaisseau de la police des planètes jusqu'à Pluton. C'est là-bas qu'ils conviennent de retrouver Curtis et son équipage.

Ils restent un moment sur Pluton et sur Styx pour organiser les négociations, les contacts. Et c'est seulement à cette occasion que Curtis, Elaine et tout l'équipage découvrent la Cité de Pierres. L'endroit plait beaucoup à Elaine. Entre leurs deux séjours, elle aussi, comme Simon, Grag et Otho, s'est mise à apprendre la langue des Stagyans et c'est avec beaucoup de naturel qu'elle les côtoie, sympathisant bien vite avec nombre d'entre eux. Qu'Lur et les siens seront toujours très heureux de la revoir et elle comptera autant pour eux que son fils.

La complémentarité entre les membres de la petite équipe, son organisation, son sérieux impressionnent beaucoup les diplomates, et la chef de la délégation, Maureen Olaverde, rapporte au Président bien des louanges concernant ceux qui ont été leurs guides et soutiens, traducteurs et accompagnateurs, au cours de cette mission diplomatique. Impressionnée par Curtis, elle aura une courte aventure, sans lendemain, avec lui. Mais tout ce qu'elle en dit au Président, indépendamment de ce qui n'est que privé, fait comprendre à James Carthew qu'il va aussi pouvoir compter sur cette équipe et son jeune chef.

- Je crois, Monsieur le Président, en conclut Maureen Olaverde en lui faisant son rapport, qu'à l'avenir, vous ne pourrez pas vous passer de ce jeune capitaine et des siens.
- Je le crois aussi, Madame. Leur soutien sera important, et j'aurai certainement des missions délicates à leur confier.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 5 Jan 2014 - 14:14
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Superbe passage! Good On voit vraiment Curtis devenir peu à peu Capitaine Futur! Son rôle se dessine peu à peu avec le gouvernement interplanétaire. Il devient plus partie prenante que le ''défenseur solitaire'' auquel on est habitué! Master

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Dim 5 Jan 2014 - 15:28
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Frégo !

je marque en effet une différence avec Hamilton et le DA pour cela. Ce n'est pas lui qui va proposer ses services au Président, les choses se font plutôt de manière réciproque. Dans le passage suivant, vous allez découvrir comment il prend le surnom de "Capitaine Futur". Et pour ma part, je vais me pencher sur THE meeting Wink

bizz vizz et belle journée flower (ici il pleut, c'est fou comme le temps m'aide à écrire Mr. Green )

Limeye


C'est donc seulement à l'issue de leur deuxième voyage vers Pluton et Styx que l'équipage du Comète peut enfin envisager l'exploration de Jupiter, sans savoir que c'est là-bas que Curtis acquerra définitivement son "nom de guerre", celui de Capitaine Futur, en se retrouvant à faire face à un ennemi redoutable qui se fait appeler l'Empereur de l'Espace.

En arrivant sur Jupiter, ils tombent en pleine ébullition. Les colons terriens et les Joviens d'origine sont en froid, pour ne pas dire en conflit larvé. Des accrochages sont nombreux, parfois violents. L'attitude de nombreux Terriens vis-à-vis des Joviens écoeure Curtis et les siens. Ils rencontrent rapidement le gouverneur Quale et ont le plaisir de retrouver le Colonel Gurney à Jovopolis. Compte tenu de la tension qui règne sur Jupiter, il a en effet été dépêché là-bas par le général Anders. Il soupçonne des industriels véreux de faire monter la tension entre colons et Joviens et n'est pas mécontent de voir arriver Curtis et son équipe. Très rapidement, ceux-ci secondent Ezra dans son enquête et découvrent toute une machination destinée à faire tomber Quale, et à mettre James Carthew en grande difficulté, Jupiter étant la seule planète des Neuf Mondes à bénéficier d'un accord de coopération particulier avec la Terre et les autres planètes. Au coeur de cette machination se trouve une manipulation de l'ADN humain et les colons sont victimes d'un mal qui se répand bien vite : la rétrogradation de l'espèce. Avec l'aide de Simon, Elaine parvient à mettre au point un antidote et l'Empereur de l'Espace est finalement démasqué par Curtis. Le calme revient sur Jupiter et toute l'équipe peut en entamer sereinement l'exploration. Leur présence prolongée sur la grande planète permet aussi au gouverneur Quale de faire revenir plus rapidement l'ordre. L'attitude de respect que Curtis et son équipe manifestent vis-à-vis des Joviens et leur intervention dans plusieurs conflits locaux aident considérablement les forces de sécurité dans leur travail. Toute l'équipe va rester environ six mois sur Jupiter, pour mener à la fois ces "missions" de soutien à la police interplanétaire et jovienne et des explorations.

C'est au cours de l'une d'entre elles qu'ils font la connaissance de Kenneth Lester, un chercheur archéologue qui tente de comprendre les origines des différentes civilisations des Neuf Mondes. Agé d'une trentaine d'années, il fait forte impression sur Curtis et les deux hommes sympathisent très vite. C'est au contact de Kenneth Lester que Curtis verra sa curiosité confortée concernant le monde de Deneb et les origines de l'expansion de ce peuple dans toute la galaxie, et que, désormais, une part importante de ses travaux et de ses recherches y sera consacrée. Il sera régulièrement en contact avec l'archéologue et ils se tiendront mutuellement au courant des avancées de leurs travaux en ce domaine.

La mission d'Ezra se terminant, Curtis lui propose de le ramener sur Terre. Le Colonel accepte bien volontiers et tous deux vont saluer une dernière fois le gouverneur Quale avant d'embarquer.

- Si je peux me permettre, dit celui-ci, encore merci pour votre aide à tous les deux. Nous ne sommes pas passés loin d'une révolte d'envergure, d'un soulèvement, dont les répercussions auraient été terribles, sans compter cette effrayante maladie pour laquelle vous avez pu mettre au point un antidote. Jeune homme, vous l'ignorez sans doute, mais dans les rues de Jovopolis, on ne vous appelle plus désormais que par le surnom de "Capitaine Futur", car vous avez sauvé l'avenir de Jupiter, et au-delà, préservé la stabilité des Neuf Mondes.
- Je sens que Grag et Otho vont adorer ce surnom, dit Curtis, un peu amusé.
- Pour ma part, Capitaine, dit Ezra, je pense qu'il vous va parfaitement ! Et je pense que le Président Carthew partagera l'avis de la rue jovienne...
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 5 Jan 2014 - 22:09
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye,

Youpi! De la lecture a gogo! Quelle auteur prolifique! Master Good jump

J'aime vraiment vraiment comment son role de justicier se definit sur le terrain, que cela repond a un besoin de la part du gouvernement mais aussi a ses aspirations personnelles. Et en prime, il a ce cote plus humain du a la presence de sa mere mais aussi de sa famille.

Tres bien vu sa presence sur Jupiter quand l'empereur de l'espace y sevit- juste un hasard, et non une requete du president! Et l'origine de son surnom, genial! Good

Donc il ne va pas rencontrer Joan sur Jupiter pour la 1ere fois...La je suis curieuse! Wink

Er pour Curtis, toute experience est bonne a faire, hein? Et je dis bien TOUTES...surtout celles qui se promenent en jupe Naughty ....Ne me dis pas qu'il ne pourra pas resister a ses pulsions chaque fois qu'il rencontre le sexe oppose! Ca fera du monde dis donc... Mr. Green Shocked

Et je me suis demandee aussi si tu n'envisageais pas une relation entre Elaine et Ezra.... Wink

O-tho

Back to top
Dim 5 Jan 2014 - 22:40
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Bonsoir O-Tho !

ravie de te revoir, j'espère que les vacances ont été bonnes ? En tout cas, tu nous as gratifiées d'un défi magistral pour ce début d'année, encore bravo Good Clap !

pour répondre à tes questions, non, en effet, Curtis et Joan ne se rencontrent pas sur Jupiter. Je voulais apporter un peu de variété... je viens d'ailleurs de terminer la rédaction de leur rencontre, cela approche donc. Après, j'hésite un chouilla quant aux premières impressions d'Elaine vis à vis de Joan, donc, je crois que je vais encore laisser passer la nuit pour peaufiner mes différentes hypothèses.

pour son surnom, j'ai pensé que le faire apparaître en deux fois était une idée sympa. D'un côté, un grand sage comme Qu'Lur qui détecte déjà très vite tout le potentiel du jeune homme qui vient leur apporter son soutien et sa protection, et de l'autre, une population locale qui a souffert et le considère comme un sauveur. Je trouvais que ça lui apportait d'un coup un côté populaire.

quant aux expériences de Curtis avec les femmes, je vous livre une autre explication, un autre "ressenti", dans le passage suivant.

enfin, pour ce qui est d'Elaine et Ezra, pour l'heure, je n'en sais rien... je laisse les choses en l'état, car pour un passage ultérieur (non rédigé, mais bien en tête), il est important qu'Elaine soit restée fidèle au souvenir de Roger. Mais c'est pour plus tard, et cela n'empêcherait nullement qu'elle envisage finalement une autre histoire d'amour pour elle-même, une fois son fils casé (si vous voyez ce que je veux dire Neutral ). mais bon, ça reste encore très brumeux, franchement, j'ai beaucoup de possibilités, il faudra bien que j'en choisisse une, mais je me préfère me concentrer sur Flam et Joan , ça fait déjà du taf Mr. Green

donc nouveau petit chapitre et après Snore car les vacances, c'est fini et les grasses matinées aussi Crying

bizz vizz et jump

Limeye


Leur retour sur Terre est marqué par deux événements importants : Elaine prend la décision de ne pas repartir avec eux pour leur prochaine expédition, voulant rester quelques temps auprès de sa belle-mère et avec sa soeur, Kelly. Et Curtis retourne rapidement à New York pour rencontrer le Président. Celui-ci a été mis au courant des événements sur Jupiter et du rôle joué par l'équipe. Il va alors convenir avec Curtis d'un accord d'aide et d'intervention du jeune homme et de son équipe, en cas de difficultés ou de situations dépassant les compétences de la police interplanétaire. Avec Simon, ils mettent aussi au point un code d'urgence que seul le Président peut activer.

Ils repartent enfin sur Tycho où Curtis est bien heureux de retrouver la base. Durant les semaines qui suivent, ils entament une grande révision du Comète et renforcent certains équipements du vaisseau, notamment les capteurs et les radars. Durant cette période de calme, Curtis en profite aussi pour améliorer l'équipement de sa combinaison spatiale. Il réalise des outils miniatures et entame la conception de sa montre. La situation sur Jupiter ne leur a pas permis d'explorer les satellites de l'immense planète, et il convient avec sa mère, revenue au bout de quelques semaines, d'y retourner. Cette exploration des quatre satellites va durer plus d'un an. Au cours de ces explorations, les Futurmen, nom désormais porté par l'équipage du Comète, participent aussi à l'arrestation de quelques criminels et pirates, parmi lesquels figurent un Jovien célèbre, Nekiri. Celui-ci organise de nombreux trafics, en lien avec un autre pirate dont le nom fait trembler la moitié des Neuf Mondes, Kim Ivan. Curtis pensait parvenir à remonter la piste de ce dernier en arrêtant Nekiri, mais le Jovien ne trahira jamais son ami martien, et il faudra encore longtemps au Capitaine Futur pour parvenir à arrêter Kim Ivan.

Durant cette nouvelle année de découvertes, Elaine commence cependant à s'interroger. Son fils prend de plus en plus de responsabilités importantes, dans la traque de criminels et parfois des risques non négligeables, pour lui-même comme pour son équipage, y compris lorsqu'ils font simplement des explorations. Il n'hésite pas en effet à approcher le Comète de zones volcaniques d'intense activité ou à se poser dans les marécages de Io. Mais il ne semble pas craindre le danger. Pourtant, elle sait qu'il en a une juste appréciation, et à aucun moment, elle ne s'est sentie directement menacée. Mais cette évolution dans leurs voyages l'amène à se demander jusqu'où il va aller. "Plus loin, toujours plus loin", songe-t-elle un jour en le voyant réfléchir sur des écrits anciens concernant la peuplement de Callisto par une colonie venant directement de Deneb. "N'ira-t-il pas un jour trop loin ?"

Ses interrogations s'accompagnent aussi d'autres questionnements, car si au cours de leurs premiers voyages, Curtis ne lui a pas caché les quelques relations qu'il a pu avoir avec des femmes, et notamment avec Hanna, désormais, il ne lui en dit plus rien. Elle ne cherche pas non plus à en savoir trop, mais elle le voit plus fermé à ce sujet qu'auparavant. "N'y en a-t-il aucune à trouver grâce à ses yeux ? Tombe-t-il seulement amoureux ? Je ne le crois pas. Y en aura-t-il une, un jour, qui pourra le retenir ? Je commence à en douter. Il est jeune, encore, mais à son âge, Roger était déjà père, et ses cousins sont tous les deux mariés, sans compter Emily qui ne va pas tarder à l'être. Mais je me demande quand même si une femme peut prendre place dans sa vie... telle qu'il la mène désormais." Ce qu'Elaine ignore, c'est que pour Curtis, les femmes qu'il rencontre ont toutes le même comportement vis-à-vis de lui et que cela ne lui convient tout simplement pas pour aller au-delà d'une relation de courte durée, pour ne pas dire parfois d'une seule nuit. Toutes, sans exception, ne voient en lui que le héros, Capitaine Futur, et cette admiration au-delà de la raison ne lui permet pas de développer ses propres aspirations et sentiments. Il garde aussi en lui le souvenir des paroles d'Hanna et pour l'heure, il n'a rencontré aucune femme à laquelle il pourrait vraiment se livrer.

C'est alors qu'ils se trouvent en exploration d'Europe, satellite peu habité, mais présentant des ressources importantes en diamants, que le Président Carthew les contacte. Une nouvelle mission s'annonce et ils vont abandonner plus vite que prévu la découverte du pôle d'Europe où se trouve une immense zone volcanique pour se rendre sur Mercure.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 6 Jan 2014 - 07:51
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Hello !

THE rencontre approche, mais avant, il faut poser le contexte et les lieux (encore merci Pascal pour ta compilation sur les descriptions des planètes vues par Hamilton !). J'ai gardé l'idée que Mercure présentait toujours la même face au Soleil...

bizz vizz

Limeye


- Capitaine, je vous demande d'aller sur Mercure. Une sécheresse y dure depuis plusieurs années, et malgré notre aide, une partie de la population doit être déplacée. La police locale participe bien entendu à cette évacuation, ainsi que l'armée mercurienne. Mais la situation devient difficile. J'aimerais que vous fassiez un tour là-bas, car je crains des débordements.
- A ma connaissance, dit Simon qui écoute aussi la demande du Président, l'approvisionnement en eau de la zone habitable de Mercure a toujours posé problème.
- Cela n'est pas facile, en effet, répond le Général Anders qui se trouve aux côtés du Président, mais la situation est rendue plus délicate par le fait que les effluves de la Vallée des Vapeurs sont devenues plus denses et ont pollué une partie de l'atmosphère et des réserves d'eau.
- Hum, je vois, dit Curtis. Vous nous demandez non seulement de prêter main forte pour cette évacuation de la population, mais de trouver aussi une solution technique pour purifier l'eau.
- En effet, Capitaine. Je pense que c'est tout à fait dans vos cordes et dans celles de votre équipe, poursuit le Président.
- Bien. Nous sommes pour l'heure sur Europe. Le temps de refaire les approvisionnements pour le voyage et nous serons dans quelques jours sur Mercure.
- Merci, Capitaine, je vous souhaite bon voyage.
- Au revoir, Monsieur le Président.

Curtis coupe la communication, et se tourne vers toute l'équipe qui a écouté avec attention les échanges avec le Président et le Général Anders.

- Bien, nous allons donc interrompre nos relevés pour la cartographie du pôle d'Europe. Grag, Otho, nous repartons vers Eurocity. Nous y referons les approvisionnements du Comète. Simon, maman, je vais vous demander de reprendre nos données sur Mercure et notamment ce que l'on sait de la composition des Vapeurs dont Anders a fait mention. Si nous pouvions déjà avoir une idée du matériel à mettre en oeuvre pour dépolluer l'eau, nous gagnerions du temps et nous pourrions aussi apporter un certain espoir à la population locale.

Quelques jours plus tard, ils arrivent en vue de Mercure. La planète est petite et sa particularité est de présenter toujours la même face au Soleil, un peu comme le fait la Lune face à la Terre. La planète est séparée en trois zones : deux totalement inhabitables, même si quelques installations s'y trouvent, notamment des mines et un centre d'entraînement pour les pilotes de l'Interplanet Air Force, et une bande assez étroite, entre les deux où ont été construites trois grandes villes : Izli, Solar City et Baruda. C'est la première, au nord de la zone habitable qui porte le nom de Zone Crépusculaire (ou Twilight Zone), qui doit être évacuée, car elle est de plus en plus menacée par les émanations toxiques de la Vallée des Vapeurs. Les deux zones inhabitables portent le nom de Zone Froide (Cold Side) et Zone Chaude (Hot Side), selon si elles sont situées face ou dos au Soleil. La luminosité qui règne sur Mercure est aussi particulièrement violente et les Terriens ont souvent du mal à s'y habituer, beaucoup n'y restent jamais bien longtemps et toutes les entreprises de colons doivent procéder à des turn-over réguliers de leur personnel. Mais beaucoup acceptent ces conditions de vie un peu difficiles, car travailler sur Mercure paie bien. Outre cette luminosité, il n'y a pas d'alternance de jour et de nuit sur Mercure, la Zone Crépusculaire étant elle aussi éclairée en permanence par le Soleil. Là où les cultures sont possibles, grâce à un savant système d'adduction et de traitement des eaux de la Mer de Plomb, située au sud de la Zone Chaude, la production est intensive et riche. Même si une grande partie de la planète présente des conditions de vie difficiles pour les habitants, Mercure est une planète riche. Elle fournit, un peu comme Pluton, de nombreux métaux pour les Neuf Mondes, et les salaires élevés permettent aussi un niveau de vie des plus confortables.

C'est donc sur ce monde bien particulier que les Futurmen, leur Capitaine et Elaine Newton vont atterrir.

- Otho, demande Curtis alors qu'ils sont en approche, prend contact avec les autorités à Solar City, s'il-te-plaît, présente-nous et explique-leur que nous venons sur ordre du Président Carshew. J'aimerais que nous nous posions pour une fois non près de la capitale, mais directement à Izli, si tant est que cela soit possible.
- Bien, Capitaine !

Et l'androïde lance l'appel. Le gouverneur Miller a été informé par le Président de leur venue, mais c'est son directeur de cabinet, Durk, qui prend leur appel. Il leur accorde l'autorisation d'atterrir à Izli, en les informant que la situation y devient tendue et difficile.

- Je suis heureux de vous voir arriver, Capitaine, vous et votre équipe, dit Durk. Nous ne possédons qu'une petite armée sur Mercure, et nos forces de police ne peuvent toutes se rendre à Izli, il nous faut en garder dans les deux autres villes. Nous avons aussi une unité de la police interplanétaire qui nous apporte son soutien.
- Où conduisez-vous les habitants d'Izli ?
- Quelques-uns étaient des colons, Terriens ou Vénusiens, qui ont fait le choix de retourner sur leur propre planète, mais ils ne sont pas très nombreux dans ce cas. Pour les autres, nous les répartissons entre Solar City et Baruda. Mais les gens de Baruda ne sont pas très heureux de voir arriver les Izliens, car la population d'Izli est plus importante que celle de Baruda. Ils se sentent envahis.
- Où en est l'évacuation ?
- Pour l'heure, elle est suspendue, car les risques de troubles étaient trop importants. Mais à Izli, les habitants s'impatientent. Certains disent déjà qu'ils vont tout perdre en quittant la ville, mais si c'est en plus pour se retrouver menacés à Baruda...
- N'est-il pas possible d'en accueillir plus à Solar City ?, demande Curtis.
- Non, car la ville ne peut s'agrandir plus, du fait qu'elle soit entourée par des monts abrupts. Nous ne pouvons pas y installer de camp de réfugiés, par exemple.
- Hum, je vois, dit le jeune homme en fronçant les sourcils et en se tenant le menton. Nous allons donc directement à Izli. Merci, Monsieur Durk.
- C'est moi qui vous remercie. Vous avez toute latitude, bien entendu, et nous vous aiderons autant que possible...
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Dim 31 Jan 2016 - 07:00; édité 1 fois
Back to top
Lun 6 Jan 2014 - 13:13
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Hello !

nouvelle livraison durant ma pause, la suite ce soir !

bizz, vizz


Grag et Curtis entreprennent de survoler à assez haute altitude toute la zone d'Izli. La pollution est visible à l'oeil nu, les plaines sont grillées, les herbes sèches dans toute la partie touchée par les vapeurs toxiques.

- Maman, Grag et moi, nous allons descendre à Izli avec le Cosmolem, décide Curtis. Otho et Simon, vous restez dans le Comète et vous allez commencer les prélèvements au-dessus de la Vallée des Vapeurs, puis à intervalles réguliers dans la zone touchée. Je compte sur vous pour commencer à travailler sur un processus de dépollution.
- Bien, Capitaine, répond Simon. Nous vous rejoignons à Izli ?
- Je vous tiendrai au courant. Mais vous en avez pour un moment à faire les relevés. Allons ! Ne perdons pas de temps !

Quelques minutes plus tard, le Cosmolem quitte le Comète et entre dans l'atmosphère de Mercure alors que le long vaisseau poursuit sa route vers la Vallée des Vapeurs. Lorsqu'ils se posent sur l'astroport d'Izli, tous les trois mesurent très vite que la situation est en effet confuse. Des vaisseaux de transport civils attendent sur le tarmac, ils sont fermés et surveillés par des militaires solidement armés. Le tarmac est entièrement bouclé et fermé par une barrière électro-magnétique qui ne peut être ouverte qu'en deux points. De l'autre côté, des habitants, près à embarquer attendent. En colère, ils s'agitent et dressent souvent le poing en direction des militaires. Des cris se font régulièrement entendre "Maudits ! Vous voulez qu'on crève ici ! On veut partir ! Laissez-nous partir !"

Mais si au-dehors, dans la rue, c'est la colère qui se manifeste, une fois qu'ils seront autorisés à quitter - non sans quelques difficultés et sous haute surveillance armée - le tarmac, ils découvrent bien vite qu'ailleurs, c'est le désarroi, voire la résignation qui règnent.

A leur arrivée, ils ont été accueillis par un jeune Major de la police locale, le Major Jackson, qui semble bien soulagé de les voir. Il les conduit, sous bonne escorte, jusqu'aux installations administratives et militaires de l'astroport pour y rencontrer les autorités de la ville qui tentent de gérer au mieux la situation, et d'après ce qu'en juge Elaine, plutôt assez mal.

Le fait d'être escortés fait tiquer Curtis, mais il l'accepte néanmoins tant qu'ils n'ont pas vu le maire de la ville, Rudy Hash, un petit homme au crâne chauve, à la peau basanée typique des Mercuriens, au regard de fauve. Mais pour l'heure, il semble surtout totalement dépassé par les événements et ne cesse d'éponger son front dégarni avec un grand mouchoir à rayures du plus mauvais goût.

- Ah, Capitaine Futur ! Vous voilà enfin ! On est au bord de l'explosion ! Hier, des hommes sont presque parvenus à couper la barrière électro-magnétique et nous avons dû renforcer les gardes autour des installations qui la commandent. Je ne sais plus quoi faire ! Je ne sais plus quoi faire ! Et à Solar City, on ne me donne toujours pas l'autorisation d'évacuer les habitants ! Tout le monde a peur ! Je ne sais plus quoi faire ! Je ne sais plus quoi faire !
- Monsieur Hash, pourquoi les vaisseaux sont-ils ainsi gardés ?
- Pour éviter que des habitants ne s'en emparent et ne partent avec ! Ce serait la débandade ! Je ne sais plus quoi faire ! Je ne sais plus quoi faire !

Un peu agacé par l'attitude de l'homme, au point que Curtis commence à se demander comment il a pu obtenir le poste de premier magistrat de la deuxième ville de Mercure, Curtis décide d'abréger au plus vite une conversation qui ne lui apprendra pas grand-chose.

- De quelles forces disposez-vous pour assurer l'ordre public, en dehors des militaires qui se trouvent à l'astroport ?
- La police locale, mais je commence à craindre des défections... Je ne sais pl...
- Moi, je sais quoi faire. Une partie de mon équipe est en train de survoler la Vallée des Vapeurs de manière à trouver une solution contre la pollution. Nous, nous allons voir vos équipes ici pour tenter de calmer tout le monde. Et nous irons aussi régler certaines questions à Baruda.

Le petit homme émet un énorme bruit, mélange de soupir et de gémissement. Mais il n'a pas le temps d'en dire plus que Curtis, Grag et Elaine, accompagnés par Jackson, sont déjà sortis de son bureau.

- Major Jackson, j'aimerais rencontrer vos supérieurs.
- Hé bien... Capitaine, le problème, c'est que..., répond l'homme avec hésitation.
- Allons, parlez ! Quel est le souci ?
- Ils sont partis.
- Comment ?
- Oui... hier, avec un vaisseau, arguant qu'ils devaient se rendre à Solar City sur ordre de Monsieur Hash, mais...
- Mais vous pensez qu'il s'agit d'une fuite ?
- Hélas, oui, dit l'homme d'un air penaud. Ils ont réussi à faire embarquer discrètement leurs familles... Je suis maintenant le plus haut gradé à Izli. J'ai heureusement quelques bons éléments, des gens fidèles et qui sont prêts à mourir pour aider la population civile, mais encore faut-il que l'on sache quoi faire pour cette population...
- Bien, alors, je vais rencontrer ces quelques agents sur lesquels vous dites pouvoir compter. Quelle est la situation sanitaire ?
- Pour l'heure, elle est encore bonne. Mais la majeure partie de la population refuse de rentrer chez elle, de crainte que les vaisseaux ne partent sans elle. Ils sont de plus en plus nombreux à se rassembler autour de l'astroport. On a fait héberger des familles dans le grand hall, à l'étage, mais...

L'homme ne termine pas sa phrase, secoue la tête en signe d'impuissance.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 6 Jan 2014 - 13:45
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Eh bien, ça chauffe sur Mercure... Shocked

J'aime beaucoup les précisions géographiques et tous les renseignements que tu apportes, ça permet effectivement de bien placer l'action! Master

Mon coup de cœur va à l'attitude de Curtis avec le maire, quand il l'interrompt (heureusement!) en lui disant que lui, il sait quoi faire... Master C'est vraiment Curtis à son meilleur, gardant son calme au milieu de l'agitation et sachant repérer ceux qui lui seront d'une aide précieuse, comme le major Jackson... Clap

Bizz Vizz
Flamme
jump
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Lun 6 Jan 2014 - 14:01
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Flamme,

si ça peut te rassurer (enfin, je ne sais si c'est le bon mot, trépider serait peut-être plus approprié jump ), il ne va pas remarquer que Jackson Chut

mais oui, j'imaginais bien la scène aussi... le maire débordé, incapable de dire autre chose que "je ne sais plus quoi faire", et Curtis d'un calme olympien qui va à l'essentiel, car pas de temps à pardre Very Happy !

pour les précisions géographiques, je n'invente rien, je m'inspire juste des données de Pascal, à partir desquelles il est vraiment très aisé d'écrire et de planter un décor, une situation, une action. Surtout quand les lieux n'étaient pas forcément très facilement identifiables dans le DA. Ces données permettent de se remettre bien en tête l'univers d'Hamilton.

quant à chauffer sur Mercure, dans tous les sens du terme, en effet... Wink

je peaufine THE suite Wink et je livre dès que j'en suis satisfaite !

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Aujourd’hui à 01:10
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Back to top
Page 5 sur 18
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 616, 17, 18  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure