Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [fan fiction] Et si...
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Ven 23 Mai 2014 - 15:37
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Merci pour cette suite! Wow Kiss Good Master c'était vraiment touchant cette conversation entre Élaine et Joan! Wow Dans le D.A, il y avait une princesse dans les épisodes du Créteur universel mais pas dans ceux du Voyage dans la passé. Et l'attitude de Curtis avec cette princesse était plus que froide. Alors il faut guarder espoir Flamme! Mort de Rire

Je suis impatiente de voir la suite!


jump jump jump jump jump jump

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Ven 23 Mai 2014 - 15:37
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Ven 23 Mai 2014 - 18:25
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou!

Merci Frégo pour l'encouragement... Wink J'apprécie beaucoup! Good

Je préfère effectivement croire ce que Curtis ressentait dans cette version toute limeyesque, et oui, je suis optimiste! Very Happy

Je suis très curieuse de savoir comment Curtis va finir par apprendre la nouvelle, et quand... Avant, pendant ou après l'accouchement? Mr. Green

Quelle sera sa réaction?
Unbelievable sûrement, au début...

Youpi bien sûr, finalement... (faut lui laisser le temps de digérer la nouvelle, avant!),

et horified Run , je n'y crois pas...


jump jump jump jump jump jump


Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Ven 23 Mai 2014 - 18:34
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou les filles !

merci pour vos remarques et encouragements ! Je suis à la tâche... mais c'est l'heure du repas du soir, ici... je m'interromps donc, mais je pense que je serai en mesure de vous livrer une petite suite d'ici la nuit (ici aussi). Et j'ajoute la journée du jour à JiYD aussi...

bizz vizz et jump jump jump jump jump bien !

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Ven 23 Mai 2014 - 19:44
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Voilà donc la suite...

bizz vizz et la suite de la suite, demain... Snore

Limeye


Elaine se tient debout dans l’aérogare de l’astroport d’Ixiopolis. Un peu tendue, elle attend la navette en provenance de la Terre. Mickaël est à bord. Elle espère du moins que tout se sera bien passé pour lui à l’embarquement, il a été dégagé de toute obligation judiciaire une dizaine de jours plus tôt, et il a organisé aussitôt son voyage jusque sur Ixio pour les rejoindre. Joan voulait accompagner Elaine, mais le médecin lui déconseille les longs déplacements en voiture, et venir jusqu’à Ixiopolis était trop long.

Elaine mesure que cela fait bien longtemps qu’elle n’a pas eu le sentiment d’avoir à affronter seule une difficulté. Malgré la présence de William et de Lydie, ainsi que des amis et d’autres membres de la famille de Joan, il lui est devenu difficile depuis quelques jours de soutenir la jeune femme et de lui remonter le moral. Elaine elle-même craint pour la vie de son fils, et pour celle de leurs amis, Simon, Grag et Otho. Ces dernières semaines, elle a fait tout son possible pour aider Joan, lui intimer de garder confiance, faisant elle-même abstraction de ses angoisses. Elle ne les a montrées à personne, même à William et Lydie. L’arrivée de Mickaël la soulage d’un grand poids, elle va se sentir moins seule et pourra se confier à lui, plus qu’à quiconque, hormis peut-être Kelly.

Enfin la navette est annoncée et elle s’approche un peu plus des grandes baies qui offrent une vue plongeante sur les pistes. L’atterrissage se passe sans problèmes, et bientôt les premiers passagers descendent. Elle ne peut réprimer un soupir de soulagement en distinguant la silhouette de Mickaël. Elle quitte alors son poste d’observation pour rejoindre la salle des arrivées, là où se fait le dernier contrôle d’identité.

Il l’a aperçue, de derrière les parois vitrées qui séparent les arrivants de la salle. Après avoir présenté ses papiers, il est autorisé à entrer vraiment sur Ixio. Il rejoint Elaine rapidement, la serre dans ses bras, l'embrasse, heureux lui aussi de la retrouver.

- Ca va ?
- Oui, je suis heureuse que tu sois là, enfin.
- Moi aussi. Content d’être arrivé. Mais le voyage s’est passé sans problème. Et grâce au colonel, j’ai pu embarquer sans difficulté.
- Il y a eu un souci ?, demande Elaine soudain inquiète.
- Et bien, disons que sur mes papiers figurent quand même certaines données… pas très glorieuses. Et le fait d’avoir été assujetti à un contrôle judiciaire au cours des derniers mois, de quitter la Terre à peine il était achevé… Sans l’aide d’Ezra, j’aurais dû devoir justifier mon départ, bref, subir quelques tracasseries administratives. Enfin, c’est passé et je suis là, c’est l’essentiel, sourit-il.
- Oui.
- Comment va Joan ?
- Pas très bien. Plus les jours passent, et plus il est difficile de lui remonter le moral. Et je t’avoue que je ne sais plus que lui dire. On est toujours sans nouvelle de mon fils et de l’équipe.

A ces mots, il perçoit sa tristesse et devine qu’elle retient sa peine. Il la regarde avec inquiétude et sérieux, puis la serre doucement contre lui. A lui aussi, elle était parvenue à cacher sa détresse, mais ce n’est plus possible maintenant qu’il est là. Elle tente d’empêcher les larmes de monter, mais sans y parvenir.

- Que veux-tu que je puisse dire…, sanglote-t-elle, à une future jeune maman qui me dit "il est peut-être mort sans savoir qu’il allait être père…"

Elaine secoue la tête, essuie ses yeux.

- Excuse-moi, je n’y arrive plus.
- Je comprends. Je suis là.

Elaine sort un mouchoir de sa poche, se calme. Puis ajoute :

- Sinon, elle va assez bien. Le bébé se développe normalement. Elle a juste besoin d’un peu de repos, ne doit pas faire de déplacements trop longs. C’est pour cela qu’elle n’a pas pu m’accompagner aujourd’hui. Mais sinon, elle peut marcher, se baigner ce qu’elle fait beaucoup car elle dit que cela lui fait vraiment du bien, la détend. C’est pratiquement le seul moment où elle parvient à chasser son inquiétude.
- C’est peu, mais c’est déjà ça.
- Oui, c’est ce que je me dis aussi… Heureusement que c’est encore l’été, qu'il fait encore assez beau. Mais le bébé naîtra à l’automne… Alors d’ici là…
- D’ici là, ils nous auront donné des nouvelles. Ton fils est un homme exceptionnel, Elaine ! Je suis certain qu’il met tout en œuvre pour revenir à notre époque.
- Parfois… parfois, j’en doute.

Il lui passe le bras autour de l’épaule, pour la réconforter. En silence, ils rejoignent alors le parking où Elaine a laissé la voiture.

- Cela fait loin pour aller chez les parents de Joan ?, demande Mickaël.
- Une bonne heure et demie, oui.
- Tu veux que je conduise ? Je ne suis pas fatigué. C’est plutôt reposant, les voyages inter-spatiaux, dit-il avec un brin d’humour.
- Ca dépend lesquels, répond Elaine sur le même ton.

Il lui sourit et prend place d’autorité au volant.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Sam 24 Mai 2014 - 06:20; édité 1 fois
Back to top
Sam 24 Mai 2014 - 05:10
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye,

Super de reprendre ce recit! Tu fais courir le suspens la.... Mr. Green Que fait donc Curtis! Tu vas nous la faire accoucher avant terme la Joan avec tout ca... Shocked

Et Frego, autant pour moi, tu as parfaitement raison: la princesse qui en pince pour Curtis c'est effectivement le createur universel...Dans le retour vers le passe, c'est l indigene qui craque pour Mala avant de le laisser tomber pour un local.... Mr. Green On peut respirer un peu...pour le moment!

O-tho jump jump jump -tho

Back to top
Jeu 29 Mai 2014 - 17:28
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Voilà une petite suite... j'hésite sur un petit développement pour le passage suivant, je vous livre dès que j'ai résolu ce problème Question

bizz vizz !

Limeye


Une dizaine de jours plus tard, un vif éclat illumine le ciel à une heure de vol de la Lune. Le Comète fait son retour à son époque. A l'intérieur, les quatre membres de l'équipe, ainsi que Eek et Oog ne sont pas fâchés de revenir enfin dans leur temps.

- C'est bon, Capitaine !, annonce Otho qui surveillait le décompte des années. Nous voilà à la bonne date !
- Parfait, Otho. Grag, on va attendre que la machine à remonter le temps se soit totalement arrêtée. Simon, Otho, surveillez-la et je vous laisse le soin de la mettre en veille. Ensuite, on fera route vers Tycho.

Otho et Simon s'empressent autour du complexe appareillage qui se trouve à l'arrière du cockpit. Enfin, le bruit de son petit balancier s'arrête, son moteur aussi. Simon entreprend quelques vérifications et pendant ce temps, Curtis active la réception des messages en provenance de Tycho. Il se doute que sa mère et Joan ont cherché à les joindre, mais peut-être aussi le Président. Il lance la lecture du dernier d'Elaine, et sent son coeur se serrer en voyant le visage inquiet de sa mère s'afficher sur l'écran.

- Curtis, Simon, Grag, Otho. Je vous en prie, donnez-nous des nouvelles dès que vous aurez mon message. Nous sommes très inquiets pour vous. Joan, Mickaël et moi sommes sur Ixio. Ezra est à New York, à moins qu'il ne soit envoyé en mission d'ici là. Joan est très, très inquiète. Il faut que vous nous donniez des nouvelles. S'il vous plaît, donnez-nous des nouvelles. Très vite.

Curtis se laisse aller contre le dossier de son fauteuil, Grag a tourné la tête vers lui. Un temps, Otho et Simon ont suspendu leurs gestes autour de la machine, pour écouter le message.

- Grag, calcule la route la plus sûre et la plus rapide pour Ixio, s'il te plaît.
- On ne s'arrête pas sur Tycho ?
- Nous n'avons pas besoin d'y aller, dit Curtis. D'autant que comme vous l'avez entendu, maman, Joan et Mickaël sont sur Ixio. Alors, allons-y.
- Bien, Capitaine, répond le grand robot.

Puis Curtis entreprend de joindre James Carthew pour l'informer de la réussite de leur mission et de leur retour. Le Président est visiblement très soulagé de les revoir enfin.

- Je vous raconterai les détails de notre aventure plus tard, Monsieur le Président, dit Curtis. Mais sachez que nous avons rencontré quelques difficultés. Néanmoins, nous avons apporté toute l'aide possible à ce peuple du passé.
- Je vous félicite, Capitaine, vous et votre équipe. Sincèrement, bravo. Quand pourrai-je vous voir pour avoir ces détails ?
- Monsieur le Président, j'ai reçu des nouvelles de ma mère et de Joan. Elles se trouvent à l'heure actuelle sur Ixio et nous allons les rejoindre sans tarder. Je vous verrai à mon retour.
- Très bien, Capitaine. Faites bon voyage.
- Merci. A bientôt.

Et il coupe la communication. Pendant ce temps, Otho et Simon ont terminé et la machine à remonter le temps est désormais totalement arrêtée. Grag a calculé la route pour gagner Ixio.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Ven 30 Mai 2014 - 05:44
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Très empressé le capitaine! Comme dirait Mala ! Wow Kiss Naughty J'ai hâte de voir sa réaction en voyant Joan enceinte. Suspense! Good Master jump jump jump jump

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Ven 30 Mai 2014 - 11:48
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
voici la suite ! Je livrerai la fin de cette histoire certainement durant le week-end...

bizz vizz et belle journée à vous flower

Limeye


C'est une de ces belles fins d'après-midi que Joan affectionne particulièrement. Et ces dernières semaines, depuis son retour sur Ixio, encore plus. Elle a beaucoup nagé, s'est détendue autant qu'elle le pouvait. Désormais, elle sent le bébé bouger, très nettement, et quand elle se baigne, elle se sent à la fois plus légère et encore plus à l'écoute de son enfant, comme une symbiose entre elle, lui et la mer. Elle s'est laissée flotter, aussi, longuement, le visage dos au soleil de Calenda, le regard perdu dans l'immensité bleue du ciel. Maintenant, elle se promène, marchant lentement, mais régulièrement, dans les vagues qui s'allongent sur la grève. Elle ne ressent pas encore trop l'impact du poids de son enfant sur sa circulation sanguine, mais elle suit les conseils avisés d'Elaine et de l'infirmière qui lui fait les prises de sang nécessaires au suivi de sa grossesse. Elle dort aussi avec le lit légèrement surélevé.

Elle est sereine. Depuis la veille. Depuis qu'Elaine est arrivée en courant jusqu'à la plage pour la prévenir que Curtis et les Futurmen étaient de retour et en route pour Ixio. Que Curtis avait capté l'un des messages d'Elaine, directement depuis le vaisseau et qu'ils faisaient route directe, sans passer par Tycho, ni même la Terre. Pour la première fois depuis des mois, elle a dormi apaisée.

Dans quelques heures, au plus tard demain, elle va retrouver Curtis. Elle se demande cependant comment il va prendre la nouvelle, ce que cela va changer pour eux. Va-t-il accepter cet enfant ? Comment va-t-il vivre le choc d'apprendre sa paternité ? Lui reprochera-t-il d'avoir gardé l'enfant ? Ou au contraire, en sera-t-il profondément heureux ? Beaucoup de questions étaient restées en suspens, elle le sait, ne pensant jusqu'à ces dernières heures qu'à la mission qu'ils menaient, et non à l'avenir. Ou si peu.

Elle aime marcher ainsi, dans l'eau, à cette heure. Elle porte une longue tunique, large, qui ne cache nullement les formes rondes de son ventre et qui flotte autour de ses jambes, et un simple petit short, qu'on voit à peine sous les pans de la tunique. Elle a laissé ses chaussures sur le sable, près de sa serviette et de son sac de plage. Peut-être que son père et Lydie la rejoindront tout à l'heure, en rentrant du travail. Si Elaine et Mickaël l'accompagnent l'après-midi, pour le bain, ils la laissent seule ensuite, pour remonter jusqu'à la maison préparer le repas. Parfois, Mickaël reste avec elle aussi. Elle a apprécié son retour, surtout pour Elaine. Maintenant, elle seule attend le retour de son amour. Mais les dernières heures sont parfois les plus longues à vivre.

Curtis a laissé toute l'équipe avec Elaine et Mickaël. Lorsqu'ils sont arrivés, il a reçu sa mère en larmes, l'a serrée un long moment dans ses bras. Si leur aventure ne leur a guère laissé le loisir de mesurer l'impact que leur absence a pu avoir sur leurs proches, c'est en retrouvant Elaine qu'il en prend vraiment conscience. Il s'est inquiété de ne pas voir Joan, Elaine lui a simplement dit qu'elle était à la plage et qu'il pouvait la rejoindre, lui indiquant le chemin qui mène à la mer, à travers la lande .

- Elle ne va pas revenir tout de suite. Elle aime rester là-bas jusqu'à l'heure du repas.
- Je vais la chercher. Nous reviendrons ensuite.

Et il a quitté la maison, s'engageant sur le chemin, un peu intrigué cependant que Joan ne se soit pas trouvée avec sa mère et Mickaël.

Il laisse derrière lui Elaine, heureuse de retrouver toute l'équipe, mais attendant aussi des précisions sur leur aventure. Simon en commence le récit, émaillé des remarques de Grag et Otho.

- Nous avons fait le premier saut dans le temps sans souci. Nous avons trouvé ces gens qui demandaient de l'aide. C'était compliqué. Une planète allait se désintégrer, comme ce que nous avions connu sur le météore. Il y avait plusieurs solutions, dont une qui nous poussait à remonter plus loin dans le temps. Nous avons d'abord envisagé les premières, qui n'ont pas donné les résultats escomptés, et il nous a alors fallu repartir en arrière. Là, nous avons eu la malchance d'heurter un météorite, qui a endommagé le vaisseau. Réparer a été un vrai défi, qui nous a pris de longues semaines.
- Il faut dire que nous étions parvenus à nous poser sur Terre, mais au temps des dinosaures ! Alors, imaginez les tracas que cela nous a causé... Otho a failli se faire avaler par un tricératops !
- Hé, tas de ferraille ! Tu oublies de dire que tu as été emporté par un de ces oiseaux aux dents de carnassier ! Et qu'on a mis des jours à te retrouver au sommet d'une montagne ! A cause de toi, on a perdu deux semaines au moins !
- En tout cas, vous n'avez pas perdu votre sens de la répartie, fait remarquer Elaine qui ne parvient pas encore à rire de leurs facéties.
- Puis Curt a été blessé...
- Ca, c'est après... quand on est revenu pour aider. Il a été soigné. Mais ça nous a pris du temps avant qu'il puisse piloter à nouveau.
- Je ne voulais pas qu'il reprenne la direction du vaisseau tant que ses blessures n'étaient pas parfaitement remises, intervient Simon. J'ignorais l'impact du voyage dans le temps sur elles. Je craignais que cela ne déclenche une hémorragie.

Elaine opine, soupire. Mais un échange de regards entre Grag et Otho lui laisse soupçonner autre chose.

- Et comment cela s'est passé avec ces gens ?, demande-t-elle.

Grag et Otho sont encore plus embarrassés. Simon bouge lentement ses tubes oculaires.

- Ils ne s'attendaient pas à nous voir. Nous étions leurs sauveurs ! Nous avons pris des risques pour eux qu'ils étaient incapables de courir. Ils ne savaient comment nous remercier.
- On a fait quelques malheureux en partant, soupire Otho en se souvenant des enfants avec lesquels il jouait.
- Et une malheureuse, lâche Grag.
- Bien, dit Elaine avec gravité. Maintenant, vous allez me dire toute la vérité. Il n'y a pas eu que ces aléas de pannes, d'accident et de blessures qui vous ont laissés si longtemps loin de nous, n'est-ce pas ?

Et elle fixe tour à tour Otho qui se gratte la tête, Grag qui prend soudain un air penaud et Simon qui reste étrangement bien silencieux.

- Elaine..., commence Otho.
- Ne va pas croire l'impensable..., continue Grag. Il n'y a rien eu entre Curtis et...
- Ah ! Rien, vraiment ?
- Nous te le jurons ! Sur la tête de Eek !, lance le grand robot avec force.
- Sur la tête de Oog !, jure à son tour Otho. Il y a bien eu une rencontre avec une jeune femme qui trouvait Curt très à son goût, mais je crois qu'il a su lui faire comprendre qu'elle ne devait rien espérer. Mais elle semblait vraiment tenir à lui, et ça n'a pas été facile de partir.
- Et bien, reprend Elaine d'un ton grave et sans répliques. Il a bien fait de rentrer.

Les trois Futurmen la fixent avec un peu d'étonnement. A la façon dont elle a parlé, ils soupçonnent eux aussi quelque chose.

- Joan a rencontré quelqu'un durant notre absence ?, demande Grag, inquiet. Pourquoi n'est-elle pas ici ?
- Je vous l'ai dit tout à l'heure. C'est le moment de la journée où elle va se baigner.
- Mais, Elaine, elle ne travaille plus ? Elle a pris un congé ? Pourquoi est-elle venue sur Ixio ?, demande à son tour Otho, soudain très curieux.
- Elle a choisi de venir sur Ixio pour beaucoup de raisons, mais la principale était qu'elle voulait être ici pour les mois à venir. Et je l'ai accompagnée, avant que Mickaël puisse à son tour nous rejoindre. Elle ne voulait pas rester sur Terre.
- Elle a eu une mission difficile ? Des ennuis ?, s'inquiète encore Grag.

Elaine marque un temps de silence, puis dit :

- Elle est enceinte. De Curtis.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Ven 30 Mai 2014 - 18:29
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
AAAAAAAARRRRRRRRRGGGGGGGHHHHHH, Limeye! jump jump jump jump jump jump jump
Angry Angry Angry Mad Mad Mad

C'est pas humain, ça... nous laisser ainsi, même équipées d'un trampogril-grilpoline heavy duty... Confused Tu sais bien que je ne suis pas la seule dessus!

J'étais bien contente de retrouver les deux affreux, ils n'ont pas changé, toujours aussi impayables et... indiscrets! Mr. Green Laughing Mort de Rire

Je vois que Joan n'aura pas le monopole des nouvelles-choc... Elle y aura droit, elle aussi! Shocked Heureusement, elle est sereine et paisible... pour l'instant! Rolling Eyes

Je fais tout de même confiance à Grag et Mala , s'ils sont prêts à jurer sur la tête de leur bestiole respective qu'il ne s'est rien passé... Ashamed

Tu as vraiment amené de manière presque comique une nouvelle qui est loin d'être drôle... Master Pour l'effet cliffhanger, c'est réussi sur toute la ligne! Good Best Clap

J'aurais bien voulu voir ce passage en dessin animé... voir la tête de Grag et Mala quand Elaine leur annonce que Joan est enceinte de Flam , ça aurait figuré dans les grands moments mémorables... Game

Je sens que la prochaine partie va être palpitante... comment chacun va-t-il réagir à ce que l'autre a à lui annoncer? Avec leurs caractères respectifs, on peut s'attendre à tout... Il y a de fortes réactions en perspective... Unbelievable Est-ce que chacun va annoncer quelque chose à l'autre? Chut Neutral J'espère que ce ne seront pas les deux affreux qui s'en chargeront... horified

Ze ne me peux plus... jump jump jump jump jump jump jump jump
Viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite, la suite!
Flamme
flower envers et contre tout...
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Ven 30 Mai 2014 - 18:43
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Flamme !

je crains une rupture du trampogrill Shocked horified ! Même en heavy duty..., à force, ça pourrait arriver Unbelievable

disons que j'ai un peu mélangé voyage dans le passé et le créateur universel pour ce qui est de "l'aventure" que Curtis aurait eue... j'avais même imaginé pire... mais je suis restée sur l'idée qu'il aimait vraiment beaucoup Joan et qu'une opportunité, même tentante, il saurait y résister Wink . Ce qui ne serait pas arrivé quelques années plus tôt... il aurait certainement profité de l'occasion, comme il l'avait fait avant de connaître Joan (sans pour autant sauter sur tout ce qui bouge Naughty )

je ne sais pas si je vais répondre à toutes tes attentes avec la suite, mais la voilà déjà...

bonne lecture à toutes et belle fin de journée, je crois que je vais me mettre devant un film...

bizz vizz

Limeye


Si cette annonce a eu un effet de coup de tonnerre sur les trois Futurmen, il en est de même sur Curtis quand il aperçoit Joan en train d'arpenter la plage. Il reste figé en haut de la dune, n'en croyant pas ses yeux et ne parvenant pas à réaliser que la silhouette qui foule les vaguelettes est celle de Joan. Pourtant, c'est bien son visage, sa chevelure blonde, ses boucles douces. Mais elle n'a plus rien de la jeune femme élancée qu'il a connue. Il déglutit, sent sa bouche se dessécher plus encore que s'il s'était trouvé perdu au milieu d'un désert de Mars. Qu'est-il arrivé ? Elle est enceinte...

Après une longue minute, il se décide à descendre jusqu'à la plage, quasi déserte à cette heure et se dirige directement vers elle, d'un pas régulier, mais sans hâte. Soudain, il la voit s'arrêter. Elle a tourné la tête vers le haut de la plage et vient de remarquer sa présence. Sans marquer la moindre hésitation, il continue à avancer vers elle. Elle abandonne la mer, remonte un peu vers le sable sec et l'attend. Son coeur bat à tout rompre. Elle avait tant imaginé ne pas le revoir, et malgré l'annonce de leur arrivée prochaine, elle se rend compte qu'elle ne pouvait pas y croire tant qu'il ne serait pas là, devant elle. Elle croit qu'elle va se mettre à pleurer, mais l'émotion est si forte qu'elle n'y parvient pas. Alors, elle attend qu'il vienne jusqu'à elle, le vent faisant flotter sa tunique, séchant déjà ses jambes, faisant voleter ses boucles blondes autour de son visage sans qu'elle songe à les repousser. Elle ne le quitte pas des yeux, devine sa pâleur, son regard interrogateur, inquiet aussi quand enfin il s'approche, pour s'arrêter à deux pas d'elle, ne parvenant pas à franchir le dernier mètre qui les sépare. Il avait imaginé des retrouvailles totalement différentes, sur Terre ou même sur Tycho. Mais pas ici. Et pas avec cette découverte incroyable.

- Joan ?

Entendre sa voix est un réconfort qu'elle ne soupçonnait pas. Elle voudrait se jeter dans ses bras, mais retient encore cet élan. Elle bouge doucement la tête, sourit. Tout se bouscule dans son esprit, l'attente, les multiples questions, inquiétudes... Puis soudain, il tend la main vers elle, et tout cela s'efface. Seul reste l'essentiel : il est de retour. Il est là.

Alors, elle n'hésite plus, lui non plus et il lui ouvre les bras dans lesquels elle se précipite.

- Ma Joan !
- Curt ! Oh, Curt ! Enfin...

Il la serre contre lui, sent aussitôt le ventre rond, les reins plus creusés. Mais durant un instant, cela est secondaire. Il la retrouve. Cela seul compte. Il enfouit son visage dans ses cheveux, puis très vite, cherche ses lèvres et l'embrasse longuement.

Elle s'écarte enfin un peu, le regarde. Il n'a pas osé bouger ses mains, qui entourent encore sa taille, n'a pas touché son ventre. Mais la question dans ses yeux fait comprendre à Joan qu'il est temps de parler.

- C'est ton bébé, Curt. Ton bébé.

Il secoue doucement la tête, encore incrédule.

- Pourquoi... ne me l'as-tu pas dit ? Avant que nous ne partions ?
- Je ne le savais pas encore... je ne l'ai deviné, puis en ai été sûre qu'une quinzaine de jours après votre départ, répond-elle, émue.
- C'est pour cela que tu es venue sur Ixio ?
- Oui. Je ne voulais pas rester sur Terre, j'avais l'impression de devenir folle. Et je voulais... je veux qu'il ou elle naisse ici.
- Si je m'attendais... pardonne-moi, je ne réalise pas encore...

Elle sourit doucement, compréhensive. Il va lui falloir du temps, un peu, pour que Curtis prenne la mesure de cette nouvelle et de ce que cela implique. Toute réaction contraire l'aurait certainement inquiétée.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Sam 31 Mai 2014 - 13:21
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Ouffffffffffff!

Merci, Limeye!

Tu as évité la rupture du trampogril-grilpoline, merci! Un petit répit jusqu'à la prochaine fois! Ashamed C'est une pièce d'équipement vitale pour moi... Mort de Rire

Il a bien réagi, Curtis... Il a subi un choc (normal, y'a de quoi!), mais il a bien réagi... Good

J'ai bien hâte de voir comment nos deux phénomènes Grag et Mala vont féliciter nos tourtereaux, maintenant... Ça va leur faire de quoi jaser... Laughing Secret

jump jump jump jump

Bizz Vizz et bonne journée!
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 31 Mai 2014 - 20:53
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Flamme,

je crois que je vais te décevoir car la suite ne mentionne ni la réaction de Grag , ni celle d' Mala

l'épilogue, ce sera pour demain...

bizz vizz

Limeye Snore


Il fait nuit. Il est sorti sans bruit de la chambre, de la maison. Joan dort profondément. La soirée a été agréable, entre retrouvailles chaleureuses et moments plus intimes avec la jeune femme. Mais il ressent le besoin d'être seul un moment, de faire le point. Il ne parvient de toute façon pas à dormir.

Si autour de lui, ses proches, se réjouissent déjà de l'arrivée de ce bébé, pour lui, cette nouvelle lui tombe dessus comme un coup de massue. Il ne s'est jamais imaginé père, même depuis qu'il connaît Joan et qu'il sait qu'elle est la femme de sa vie. Au mieux, il voyait cela comme quelque chose de très lointain, qu'un jour, peut-être, oui, si Joan voulait et renonçait à son métier. Mais pas que cela arrive si soudainement. Pour Joan aussi, cela a été une surprise, de ce qu'elle lui en a dit. Mais si elle avait la possibilité d'avorter, elle a refusé aussi très vite cette solution. Elle a très vite considéré cet enfant comme une chance, un cadeau de la vie, de leur amour.

Mais pour lui, vivre une relation amoureuse stable avec Joan est déjà tout un défi, alors un enfant... cela ne lui semble pas possible. Comment peut-il assumer cet enfant tout en restant ce qu'il est et ce qui fait sa vie ? Il s'étonne même que Joan puisse déjà renoncer à son métier, à la vie d'aventures et au combat pour la justice qu'elle a menés. Pourtant, il l'aime sincèrement et profondément.

Mais aujourd'hui, il retrouve enfin Joan, et sa mère, mais aussi un futur enfant. Dans deux mois environ, il sera là. Il lui reste deux mois pour se faire vraiment à cette idée, pour l'accepter vraiment. Et aussi, pour décider de ce que sera l'avenir.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 1 Juin 2014 - 04:01
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Oh, oh.... Flam est encore sous l'onde de choc... Shocked C'est à se demander si deux mois seront suffisants pour se faire à l'idée... Neutral

Tu fais durer le suspense, Limeye... Doubt Et tu le fais très bien! Good

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Dim 1 Juin 2014 - 09:07
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Hello à toutes et tous !

je voulais vraiment terminer cette histoire qui traînait depuis un moment, et je n'aime pas laisser de l'inachevé... je n'avais pas vraiment de fin en tête, et j'ai finalement tranché. Voici donc l'épilogue. J'ai fait un certain choix, comme Curtis, au fond, aussi parce que dans le même temps, dans Les Visages de mon ennemie, il nous faut aussi envisager la grossesse de Joan. Je ne voulais pas que les deux se télescopent, ni raconter la même chose ou presque. Donc voilà ! J'espère que cette fin vous plaira... et qu'elle reste dans la logique de toute cette histoire, dans laquelle, cette fois, Elaine reste en vie et est présente, tout du long. Même si cela reste l'histoire de Curtis, je pense qu'Elaine en est l'héroïne.

bizz et belle journée flower

Limeye


EPILOGUE

C'est le plein coeur de l'hiver à New York. Un pâle soleil éclaire sans réchauffer la ville-monde. Sur la patinoire en plein air de Central Park, de nombreux adeptes de la glisse s'en donnent à coeur joie. Enfants, adolescents, adultes, hommes et femmes, c'est un des plaisirs, simples et peu coûteux qu'offre l'hiver nord-américain.

Parmi les patineurs, une jeune femme d'une trentaine d'années, portant un joli petit chapeau plat, blonde, aux yeux bleus, tient la main d'une petite fille d'environ 5-6 ans. Le bonnet rouge de la petite laisse échapper quelques mèches d'un blond plus soutenu que celui de la jeune femme, avec des reflets auburns. Ses yeux, deux petites perles très expressives, sont d'un beau gris clair. Elles glissent avec plaisir, se souriant, riant parfois. Bien emmitouflées dans des chauds manteaux, des gants et des écharpes, elles ne sentent pas le froid, ni le vent frais qui souffle en cet fin d'après-midi.

Sur les côtés, les suivant du regard, un couple d'une cinquantaine d'années les observe avec plaisir.

La patinoire a pris, en cette saison, la place d'un des étangs du grand parc. Quelques dénivellations de terrain, sortes de petites buttes arrondies l'entourent. Sur l'une d'entre elles se dresse un grand bois aux arbres centenaires. A l'orée de celui-ci, un peu caché, se tient un homme, grand, large d'épaules, au visage avenant, mais au regard empreint d'une insondable tristesse. Vêtu d'un pantalon sombre et d'un grand manteau noir en laine, il se fond dans le décor des troncs d'arbres dénudés. La seule note de couleur que l'on peut distinguer provient de sa chevelure rousse, toujours un peu en bataille.

Cela fait une dizaine de minutes qu'il est là, et il ne quitte pas des yeux la silhouette blonde et la petite fille. Il ne les a pas vues depuis longtemps, et ne sait pas quand il les reverra, ni même s'il les reverra. Dans moins d'une heure, il sera reparti, et elles n'en sauront rien. Mais il voulait, une dernière fois, les apercevoir. Un léger bip se fait entendre à sa montre. Sans faire le moindre geste, il soupire simplement, reste encore une longue minute à les regarder évoluer parmi les patineurs, puis se retourne, rejoint le sentier qui mène vers la sortie du parc.

Moins d'une heure plus tard, un long éclat de lumière traverse le ciel d'un bleu froid de cette journée hivernale. La jeune femme a levé les yeux, a aperçu l'éclat. Le sourire a quitté son visage, ses yeux se sont embués de larmes. Si les éclats blancs sont fréquents dans le ciel new-yorkais car les vaisseaux décollent quotidiennement de la ville-monde pour rejoindre les différents points de la galaxie, un seul signe son départ d'une si longue traînée. Et elle est parfaitement capable de la reconnaître. Quand son regard quitte le ciel, c'est pour croiser celui de la femme aux cheveux blonds, presque blancs désormais, qui attend avec son compagnon sur les bords du lac gelé. Un imperceptible voile brouille aussi ses yeux, d'un gris si doux, comme celui des yeux de la petite fille.

**


A bord du Comète, Curtis a pris sa place et lancé la procédure de décollage. Son regard est devenu sérieux, concentré, comme à chaque fois qu'il se retrouve aux commandes du vaisseau. Otho lui communique les dernières informations pour le départ, Grag obéit à ses ordres pour lancer les moteurs. Mais tous les deux se demandent où leur Capitaine avait bien pu passer, alors qu'ils étaient sur le point de partir. Aucun, cependant, n'ose lui poser la moindre question. Avec leur chef, il est des secrets qu'il vaut mieux ne pas chercher à percer.

Le vaisseau décolle face à la mer, tournant le dos à la ville, à Central Park, à l'étang gelé et aux patineurs. Tournant le dos à une petite fille blonde et à sa mère. Il sait qu'il n'a pas le choix. L'a-t-il jamais eu ? Une seule chose le rassure : elles sont en sécurité, sa propre mère aussi, et s'il lui arrivait quelque chose, si jamais il ne revenait pas, elles ne manqueraient de rien. Il a fait le nécessaire pour cela. Un seul homme est au courant, et encore... cet homme ne le connaît que sous son patronyme et non sous ce nom connu de toute la galaxie.

Je, soussigné, Curtis Newton, né le..., reconnais être le père de Morgane, Lyla, Rose Randall, née le... à la clinique Beausoleil d'Ixiopolis, fille de Joan Randall, née le... Je reconnais qu'elle est mon unique héritière et que sa mère est mon exécutrice testamentaire. Je lègue à cette enfant tous mes biens, brevets, et propriétés dont la liste est dressée en pièce jointe. Fais le ... à New York, devant notaire, Me Landrieu.

Non, elles ne manqueront de rien... sauf peut-être de l'essentiel. Un père. Un compagnon.

Mais cela, il ne veut pas y songer, il refuse d'y songer. Et alors que la Terre n'est plus qu'un petit point bleu perdu dans l'univers, il adresse une dernière pensée à sa mère, Elaine, avant de se concentrer sur le vol et sur cette nouvelle mission qui les attend.

FIN

_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 1 Juin 2014 - 14:05
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Pas de paix pour le héros et sauveur de l'humanité cette fois ci! Crying . Pas de vie commune pour les deux tourtereaux non plus! Crying Crying . Fin quand-même très bien amenée et qui, avouons le, cadre avec le personnage qu'est Curtis New ton. Good Master

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Aujourd’hui à 23:37
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Back to top
Page 17 sur 18
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 16, 17, 18  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure