Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [fan fiction] Et si...
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Mar 4 Fév 2014 - 18:26
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou !

en fait, la "mission" de Joan et Ezra consiste simplement à s'occuper des ex-prisonniers, à plaider en leur faveur. Par contre, c'est ce qui attend les Futurmen qui est plus à craindre...

voici un tiboutte suivant !

bizz vizz

Limeye


Quelques jours plus tard, toute l'équipe des Futurmen sauf Elaine embarque à bord d'une navette de la police interplanétaire qui va rejoindre la Terre en une semaine environ. Joan appréhende un peu cette nouvelle séparation, alors qu'elle a refusé de les suivre, mais n'en laisse rien paraître. Elle se demande surtout ce qui requiert si vite le retour de toute l'équipe sur Terre. Comme à son habitude, le Président n'a rien voulu dire à Curtis par vidéo-transmetteur, et préfère s'entretenir directement avec lui.

La nuit qui a précédé leur départ, ils se sont aimés tendrement et pour la première fois, ils se séparent sur le tarmac sans dissimuler leur relation et leurs sentiments.

- Ezra, dit Curtis avant d'embarquer, je te confie ma mère et Joan. Et j'espère qu'une solution se dessinera bien vite pour les ex-mutins dont vous défendez la cause.
- J'espère aussi, je serais heureux de revenir bientôt sur Terre avec elles et Mickaël, les autres préférant rejoindre Jupiter ou Mars.
- Maman... à bientôt.
- A bientôt, Curtis. Prenez soin de vous et soyez prudents ! Simon, Grag, Otho... je vous le confie ! Ou plutôt, dit-elle en se tournant vers Joan que Curtis enlace encore, nous vous le confions !
- On prendra soin de lui, Elaine ! Ne te fais pas de soucis !, dit Otho.

Grag opine et Simon bouge légèrement ses tubes oculaires en signe d'assentiment.

- A bientôt, ma douce, murmure Curtis à l'oreille de Joan. Je te promets d'appeler aussi ton père dès mon arrivée sur Terre. Pour le rassurer encore, et lui dire que tu seras bientôt de retour à New York, toi aussi.
- J'espère que tu ne seras pas absent trop longtemps, lui répond-elle. J'aimerais que nous allions enfin ensemble sur Ixio...
- Ce sera pour notre retour, je te le promets, dit-il en s'écartant et en la fixant quelques instants dans les yeux avant de l'embrasser longuement.

Aucun ne sait pourtant que l'aventure qui attend les Futurmen sera des plus délicates, difficiles et dangereuses.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mar 4 Fév 2014 - 18:26
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mer 5 Fév 2014 - 02:37
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Tu vas me faire passer la nuit sur le trampogril et le grilpoline! De quelle aventure va-t-il être question?

jump jump jump jump

Bizz
Flamme
Question
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mer 5 Fév 2014 - 03:12
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Tout les monde!

J'ai comme dans l'idée que Limeye ne leur a pas fait penser à construire une machine à voyager dans le temps pour rien! Shocked Mr. Green Unbelievable jump

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mer 5 Fév 2014 - 10:13
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou les filles !

ça va sur le grillpoline ?

bien vu, Frégo, pour la prochaine aventure... Wink

bizz vizz !

Limeye


Alors que sur Pluton, ils sont encore en attente des décisions judiciaires concernant Mickaël, les Futurmen sont arrivés à New York et se rendent rapidement auprès du Président. Ce que celui-ci leur demande fait douter un temps Simon de la possibilité-même de mener cette mission. Malgré le danger et les risques, Curtis accepte et ils regagnent très vite Tycho pour s'y préparer. Deux semaines plus tard, ils sont prêts à partir, ayant fait les ultimes vérifications. Et Ezra, Joan, Elaine et Mickaël sont à peine arrivés sur Terre que les deux femmes sont à leur tour convoquées par le Président.

- Madame Newton, Miss Randall, je vous remercie d'avoir pu venir si vite. Nous allons être en communication avec le Capitaine Futur d'ici moins d'un quart d'heure. Il a tenu à pouvoir vous parler avant de partir pour leur prochaine mission.

Un peu étonnée, Elaine échange un regard avec Joan et peut lire un étonnement semblable au sien et déjà une crainte dans ses yeux. James Carthew attend quelques secondes, puis explique :

- Je leur ai en effet confié une mission très... particulière.

Les hésitations du Président renforcent l'étonnement de Joan.

- En quoi est-elle si particulière, Monsieur le Président ?, demande Elaine qui devine que Joan retient sa question.
- Parce que cette mission va les amener à remonter dans le temps.
- Quoi ?

Le cri des deux femmes a fusé en même temps.

James Carthew leur expose alors les raisons de ce voyage, le but de leur mission. Joan reste silencieuse, la peur grandit en son cœur, non seulement pour Curtis, mais aussi pour toute l'équipe. Les questions d'Elaine, les réponses du Président ne la rassurent en rien. Enfin résonne le signal particulier d'un appel en provenance du Comète, que le Président s'empresse d'accepter. Le visage de Curtis, grave, concentré, s'affiche sur l'écran. En voyant sa mère et Joan aux côtés du Président, cependant, il sourit :

- Maman, Joan, je suis heureux que vous ayez pu répondre si vite à l'appel du Président, ce qui me permet de vous rassurer et de vous dire que tout se passera bien. Nous avons fait les vérifications nécessaires sur la machine à remonter le temps et Simon est formel : ce n'est pas plus dangereux qu'une autre mission. Nous reviendrons, et nous réussirons ce que le Président nous a confié.
- Curt, dit Elaine, quelle folie...
- Maman, j'ai réalisé des voyages bien plus périlleux que cela. Garde confiance, et Joan, aussi. Je ne peux pas rester sans rien faire. Ce peuple du passé a besoin de notre aide. Nous irons.

Son visage est déterminé, Elaine reconnaît bien là sa volonté farouche de réussir, d'aider.

- Joan, je te jure que tout ira bien. Nous serons bientôt de retour et nous irons sur Ixio, comme je te l'ai promis. Ne prends pas de risques de ton côté, ajoute-t-il avec un petit sourire.
- Curt..., souffle-t-elle, incapable d'en dire plus, alors qu'elle serre à s'en blanchir les phalanges les mains sur le bord du bureau du Président.
- Embrasse ton père et Lydie pour moi, dès que tu seras en communication avec eux. Je t'aime. Aie confiance.

Il jette un coup d'oeil sur l'écran de contrôle, sur son côté droit, puis ajoute :

- Nous allons nous placer entre la Terre et Mars, à l'écart des couloirs inter-spatiaux. Nous devrions entamer le compte à rebours dans moins d'un quart d'heure, nous avons quasiment atteint notre point de départ. A bientôt.

Et il leur adresse un franc sourire avant de couper le contact. Mais Elaine a pu voir l'éclat de défi et d'impatience qui faisait briller les yeux de son fils, et c'est avec un long soupir qu'elle s'écarte un peu du bureau, puis fait quelques pas dans la pièce. Joan a baissé son visage vers le sol.

- Si j'avais eu le moindre doute, je ne leur aurais pas demandé de partir, dit James Carthew, mais nous n'avons pas d'autre choix. J'espère que vous le comprenez.
- Oui, dit simplement Elaine.

Puis elle s'approche de Joan, et lui prend la main :

- Viens, Joan, n'abusons pas plus du temps du Président.

Joan relève son visage, fixe Elaine quelques secondes et hoche simplement la tête. Ensemble, elles quittent le bureau et se dirigent machinalement vers les ascenseurs. Mais une fois dedans, plutôt que d'appuyer vers le premier niveau, Joan, saisie par une impulsion, appuie sur celui qui permet d'accéder au toit de l'immeuble gouvernemental. En quelques instants, elles y parviennent.

- D'ici, nous les verrons partir, dit simplement Joan en sortant sur l'immense terrasse et en s'avançant un peu pour ne pas se trouver à l'emplacement de la piste d'atterrissage de l'hélicoptère présidentiel.

Il fait une nuit sans lune et malgré les lumières de la ville qui se reflètent dans le ciel sombre, elles peuvent distinguer aisément les principales étoiles. Sans hésiter, elles trouvent Mars, puis elles fixent un point, un peu sur la droite de la planète. Un vif, mais bref éclat de lumière jaillit : le Comète vient de partir pour remonter le temps.

Elaine pose avec tendresse sa main sur l'épaule de Joan qui ne cherche plus à cacher ses larmes.

- Pardonne-moi, Joan, car j'ai contribué à faire de lui ce qu'il est aujourd'hui. Il ne sera jamais un homme comme les autres.
- Il m'arrive de me demander s'il m'aime vraiment.
- Joan, il t'aime, j'en suis certaine. Seulement...
- ... seulement, il n'y a pas beaucoup de place pour l'amour dans sa vie, n'est-ce pas ?
- Si. Mais il faut qu'il l'accepte. Laisse-lui le temps de le faire. Mais soit certaine que s'il ne l'accepte pas pour toi, alors, je crois qu'il ne l'acceptera pour aucune.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mer 5 Fév 2014 - 12:43
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Les encouragements d'Elaine, à la fin, apportent vraiment une touche particulière au récit! Joan a quelqu'un pour l'encourager, quelqu'un qui connaît bien Curtis! Clap Quel contraste avec le DA où elle était toujours seule à regarder le Comète s'éloigner, Crying sauf la fois où Ezra avait tenté de la réconforter!

Je me souviens que Jelle et Davies avaient eu une conversation à ce sujet dans la Joan's story, sur la nécessité que Curtis accepte de donner à l'amour la place qui lui revient dans sa vie... Et j'aime beaucoup cette conversation entre Elaine et Joan! Good

Le "Ne prends pas de risques de ton côté" lâché par Curtis est bien ironique! Confused Comme si lui n'en prenait pas, malgré le fait que Simon dise que ce n'est pas plus risqué qu'une autre mission... Peut-être pas plus, mais autant, c'est sûr! Sa nature indécrottable prend le dessus... et Elaine ne devrait pas se faire de reproches, c'est dans la nature de Curtis d'être ainsi... Mad

Bizz vizz et bonne journée!
Flamme
Wink
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mer 5 Fév 2014 - 12:58
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Pov Joan! Crying Wow Ceci est vraiment un moment de doute pour elle. J'aime comment Élaine la réconforte. Elles sont maintenant très proches l'une de l'autre. Cela va vraiment beaucoup aider Joan.

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mer 5 Fév 2014 - 21:50
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou les filles !

oui, Elaine et Joan sont désormais vraiment très proches. Et elles vont l'être de plus en plus, vous allez voir.

en écrivant le passage précédent, j'avais en tête la scène où Joan se trouve seule pour les voir partir, et j'ai toujours trouvé ce passage très triste. Je voulais donc réécrire un peu cette scène, en y incluant Elaine, ça adoucissait l'ambiance, je trouve.

voici le dernier passage que je suis en mesure de vous livrer, je vous avoue que je ne sais pas trop comment continuer pour l'instant...

bizz vizz ! Et bonne soirée !

Limeye



Quelques temps plus tard...

Debout derrière la grande baie vitrée de l’aérogare dominant la piste numéro 3 de l’astroport de New York, Joan voit atterrir le petit vaisseau assurant la liaison entre Denver et la ville-monde. Son cœur se réjouit, mais son visage reste grave. Elle pose doucement une main sur son ventre arrondi, forme que son grand manteau d’hiver ne parvient plus à cacher. Elle n’a, de toute façon, pas l’intention de le cacher.

Quelques minutes après l’atterrissage, les premiers passagers commencent à quitter le vaisseau, et elle voit sortir enfin la silhouette élancée aux cheveux blonds clairs d’Elaine Newton, et à ses côtés, celle plus grande et brune de Mickaël. Lorsque ceux-ci approchent de l’aérogare, ils lèvent les yeux vers la baie vitrée et, apercevant Joan, ils lui font un petit signe amical de la main et lui adressent un grand sourire. Quand Elaine et Mickaël entrent dans l’aérogare pour les formalités d’arrivée, Joan retourne s’asseoir dans les fauteuils, face à l’escalier desservant les étages. Peu après, Elaine la rejoint, mais la mère de Curtis marque un temps d’arrêt en voyant la jeune femme qu’elle retrouve après plusieurs longues semaines.

- Joan ! Mais…
- Elaine !

Face au visage grave de la jeune femme, Elaine lui ouvre les bras et la serre fort contre elle.

- Je suis heureuse de vous voir. J’ai tant de choses à vous dire…
- Alors, dis-moi déjà tout de suite la vérité…, lui répond Elaine en s’écartant légèrement.
- Oui, c’est l’enfant de Curt… vous allez être grand-mère !

Et les deux femmes retombent dans les bras l’une de l’autre. Devinant que Joan a beaucoup à dire, et sans doute aussi, besoin de se confier, Elaine lui demande :

- Où veux-tu que nous allions ? Un café ? Prendre quelque chose de chaud ?
- Acceptez-vous de venir chez moi ? J’aime autant…
- Bien sûr, Joan !

Et les voilà se dirigeant vers le premier niveau pour y retrouver Mickaël qui laisse aussi voir sa surprise, puis vers la sortie où un taxi s’arrête rapidement devant eux et les conduit jusqu’au grand immeuble où habite Joan. En chemin, Joan demande des nouvelles de la famille d’Elaine, et ne parle pas plus d’elle-même. Mais en entrant dans l’appartement, Elaine et Mickaël comprennent qu’ils ne sont pas au bout de leurs surprises. En effet, le hall et une partie du salon du petit appartement sont remplis de cartons. Mais le canapé reste accessible et Joan les invite à s’y asseoir et leur propose une boisson chaude.

Ils prennent place tous les deux autour d’un thé parfumé et d'un café, et Joan commence son récit :

- Elaine, je ne voulais rien vous dire tant que Curtis n’était pas revenu. Je voulais qu’il sache en premier pour le bébé, et que ce soit lui qui vous l’annonce, mais… mais le temps passe et nous n’avons toujours aucune nouvelle, n’est-ce pas ?
- Non, Joan, en effet, je n’ai pas de nouvelles moi non plus.
- J’en suis à près de cinq mois de grossesse, et j’ai pris la décision de retourner sur Ixio. Je veux voir mon père, retrouver mes amis. Je veux que mon enfant naisse là-bas. Vous me comprenez ?
- Oui, bien entendu, sourit Elaine.
- Ceci explique les cartons… j’ai presque terminé.
- Tu vas emmener toutes tes affaires là-bas ?, demande-t-elle doucement.
- Non. Beaucoup de ce qui se trouve ici va chez Ezra. Je n’emporte que ce dont j’aurais vraiment besoin et quelques affaires.
- Joan… pourquoi ne l’as-tu pas dit à Curtis ?

La jeune femme secoue la tête tristement.

- J’ignorais que j’étais enceinte quand ils sont repartis. C’est arrivé sur le Balkan. Je… je n’aurais jamais pensé que ça serait arrivé. Je veux dire… quand nous avons quitté Terre, je n'aurais jamais cru qu'il serait revenu vers moi. Je pensais que tout était terminé.
- C’était une situation exceptionnelle, Joan, dit doucement Elaine.
- Je ne pensais pas qu’ils seraient encore repartis, si vite, si loin.

Elaine prend les mains de Joan, les serre doucement entre les siennes.

- Je voulais vous demander… voulez-vous venir sur Ixio avec moi ?

Elaine et Mickaël échangent un rapide regard. Pour lui, peu importe où ils iront. Il a déjà signalé à l'autorité judiciaire qu'il quittait Denver pour se rendre à New York et qu'il se présenterait régulièrement au juge, comme il y est contraint. Alors, aller sur Ixio ne devrait pas poser de problèmes. Il lui reste encore deux mois de "signalement" à effectuer, avant d'être considéré comme totalement libre. Il peut aussi rester sur Terre et ne les rejoindre qu'une fois cette période terminée. Les solutions s'enchaînent rapidement dans sa tête, et il comprend qu'Elaine suivra Joan. Depuis que les Futurmen sont partis, et qu'eux-mêmes ont gagné Denver, il ne s'est pas passé une journée sans qu'Elaine lui parle de Joan et de son fils. Parfois même lui parle-t-elle plus de la jeune femme. Il sait combien elles sont proches, et se doute que les sentiments qui les lient au Capitaine Futur les ont aussi rapprochées.

- Tu voudrais que nous soyons avec toi, Joan ?
- Oui... oui, j'aimerais vraiment vous avoir auprès de moi. Je... je ne saurais dire pourquoi, c'est sans doute irrationnel...
- Quand on est enceinte, nos sentiments sont exacerbés, différents. On réagit différemment de l'habitude. Laisse-nous juste organiser notre voyage, notre départ, et nous te rejoindrons là-bas. A moins que tu ne partes pas tout de suite ?
- J'ai un billet de réservé pour dans deux semaines.
- Alors, cela nous laisse le temps suffisant et nous pourrions partir avec toi.

Mickaël acquiesce. Elaine ajoute :

- Mais avant de partir pour Ixio, nous laisserons un message sur Tycho pour que Curtis sache où nous retrouver. Et j'ai bien l'intention de lui faire comprendre que cette fois, il faudra qu'il nous rejoigne et pas qu'il reparte je ne sais où...
- J'espère qu'il ne leur est rien arrivé de grave..., soupire Joan.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Ven 23 Mai 2014 - 19:28; édité 1 fois
Back to top
Mer 5 Fév 2014 - 22:00
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye,

Retour vers le passe...Eheheh je m'en doutais un peu aussi Wink Et c'est pas la qu'il rencontre la princesse dont je ne me souviens plus du nom qui le trouve fort a son gout (vers qui si je me rappelle correctement il est tres attire dans le livre et que meme il danse avec elle et l'embrasse? Mais bon c'etait au debut quand il ne connaissait pas tres bien Joan... Mr. Green ).

J'aime beaucoup la relation entre Joan et Elaine et ses remarques tres pertinentes sur son fils, mais je me permets de te soumettre quelques reflexions:

- pourquoi le President informe Joan de la mission de Curtis? Pour Elaine je peux comprendre, elle fait partie de l'equipe, mais Joan? De meme, Curtis n'hesite pas a declarer ses sentiments ouvertement avant de partir (on ne mettra pas sa sincerite en doute, juste ses priorites comme le dit Flamme...et la petite lueur d'excitation dans ses yeux en dit beaucoup, hmm... Mr. Green ), est-ce bien raisonnable? Cela remettra -t-il en question ses prochaines missions avec Joan? Elle ne fait pas -encore?- partie de leur equipe...

- Le fait qu'Elaine se decide a tenter quelque chose avec Mickael m'a paru un peu rapide. Non pas que je la crois pleine de prejuges vis a vis des filous, mais j'ai l'impression qu'il me manque un cheminement interieur sur sa decision de ne plus suivre son fils et de se consacrer a sa vie de femme (ou de scientifique?). Qu'est ce qui l a poussee vers Michael? Une attraction? Est elle vraiment amoureuse? Veut elle construire une autre vie?

J'aime vraiment comment tu as change le personnage de Joan: lucide dans sa relation et non plus aveuglee par ses sentiments, et qui se bat pour ses ideaux Good

En attendant, ca lui fait une belle jambe, tiens, la poovre... Mr. Green

O-tho jump jump jump

Back to top
Mer 5 Fév 2014 - 22:14
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye,

Wow wow...Je crois que nos messages se sont croises! Le mien faisait reference a ton post precedent...
Avec celui-la, tu m'en bouches un coin dis donc! Shocked horified Je ne m'y attendais pas du tout! Unbelievable

Joan a-t-elle demissionne de son poste? Ou seulement pris un conge maternite? Son travail semblait si important pour elle! Ou a t-elle reconsidere ses priorites...Et la reaction de Curtis a son retour...il part pas vraiment etabli dans sa relation avec Joan, sans promesses ni plan sur la comete... pour revenir ...papa... Mr. Green

Hmm faut que je digere tout ca... Mr. Green Wink

O-tho

Back to top
Jeu 6 Fév 2014 - 01:47
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou les filles!

O-tho, tu m'as fait réaliser qu'il faut que je lise le roman d'Hamilton sur ce fameux voyage dans le passé... Question je ne l'ai pas encore fait car le DA correspondant ne figurait pas parmi mes préférés, et Joan n'y était pas assez présente...

Tu m'as aussi fait réaliser que je voulais poser la question à Limeye, mais que je l'ai oubliée Ashamed pour me concentrer sur la relation entre Elaine et Joan: Curtis ne semble pas faire mystère de sa relation avec Joan, dans cette histoire... Neutral et le Président aurait-il assoupli les règlements? Pourra-t-elle partir en mission avec lui à l'avenir?

Quant au dernier post... heureusement que j'étais assise, parce que j'ai eu tout un choc! Unbelievable Encore une publicité négative pour les contraceptifs du futur... Mr. Green Et j'ai été tout aussi surprise qu'Elaine en arrivant moi aussi dans l'appartement de Joan Mort de Rire , en constatant que non seulement préparait-elle son déménagement, mais qu'elle était bien avancée dans ses préparatifs! Tout est déjà décidé dans sa tête, elle sait bien ce qu'elle veut, mais c'est touchant de voir combien elle a besoin d'une présence parce qu'elle a les sentiments à fleur de peau! flower

Il va sans dire que j'ai infiniment apprécié la sollicitude et la réaction décidée d'Elaine face à la situation! Master Good Hug Kiss Joan peut vraiment compter sur la complicité de la future grand-maman... Clap

Quant à la réaction du papa... Unbelievable horified comment va-t-il prendre la nouvelle?

Bizz Vizz
Flamme
flower Wow
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 6 Fév 2014 - 12:28
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou les filles !

je n'ai plus rien à vous livrer dans cette histoire pour l'instant, mais je vais essayer de répondre à vos diverses interrogations :

- concernant le fait que le Président convoque Joan aussi, c'est à la demande de Curtis (peut-être n'ai-je pas été assez claire à ce sujet). Il ne cache pas ses sentiments, en effet, mais quant à la réglementation, à vrai dire, je n'en sais rien... Ici, je ne suis pas dans JiYD et il y a quelques différences et nuances. J'avoue ne pas m'être posée la question sur ce point de détail précis !

- oui, c'est donc retour vers le passé. Quant à la princesse en question, je ne sais pas encore ce que j'en fais. Je ne sais même pas si je vais m'arrêter sur le contenu de cette aventure ou pas. Pour tout vous avouer, je sèche un peu sur la suite...

- j'ai en effet trois possibilités : soit Curtis ne tarde pas à rentrer, et découvrir sa future paternité alors que Joan est encore enceinte. Soit il débarque alors qu'elle est en salle d'accouchement (ça pourrait être rigolo), soit il débarque après... je ne sais quelle option choisir, du coup, je laisse mûrir. Et comme toujours, je m'occupe d'une autre histoire pour débloquer la situation quand je ne vois pas trop où aller !

- quant au cheminement intérieur d'Elaine, j'ai semé quelques petites pistes au fil du récit, mais je vais y revenir. J'ai quelques idées quand même à ce sujet, je ne savais pas trop par contre à quel moment en parler. Je voulais revenir à Joan et Curtis en fait, et c'est aussi pour cela que j'ai passé un peu vite sur Elaine et Mickaël.

Voilà où j'en suis ! Sinon, on relance un défi ou pas ? Wink

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Jeu 6 Fév 2014 - 12:50
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Merci pour tes précisions! Je n'ai que le temps de te dire que je suis partante pour un nouveau défi, Youpi quant aux commentaires, c'est partie remise pour ce soir... pas le temps ce matin! Ashamed

Bizz Vizz et bonne journée!
Flamme
Best
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 6 Fév 2014 - 22:53
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou! Me revoilà, en transition avant de commencer à préparer le souper...

Je dois te dire, Limeye, que contrairement à O-tho, je n'avais pas pensé à la version d'Hamilton pour leur aventure du retour vers le passé, (puisque je n'ai pas lu le roman!) mais plutôt à la version de la TOEI....

Je t'avoue que cette princesse me dérange un peu... Angry du peu que j'en sais, mais je crois que je sais l'essentiel! Evil Je n'ai pu m'empêcher de penser à Meelin, les souvenirs d'Elena sont encore tenaces... Crying Déjà que Joan semble désabusée, désenchantée par la longue absence (sans nouvelles, c'est un classique! Confused ) de Curtis...

Je ne sais pas pour quand tu projettes de faire revenir Curtis, mais comme il a déjà raté la naissance d'Eupholia dans la Joan'S story, je pencherais plutôt pour l'une des deux autres options... qu'il puisse assister à la naissance de son premier enfant (dans cette histoire-ci)! flower

Tu as raison de laisser mûrir, Limeye, la suite n'en sera que meilleure! Et nous, on retourne sur le trampogril et le grilpoline... jump jump jump jump jump jump

Bizz
Flamme
Wow
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Ven 23 Mai 2014 - 08:09
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
hello !

j'ai laissé mûrir très, très, très longtemps... Question Question Question

désolée Embarrassed

mais voilà, j'ai tout relu (pour la deuxième fois au cours de cet hiver), je me suis remis toute l'histoire en tête, les différents postulats, attitudes et caractéristiques particulières que je développe dans cette histoire, et je repars. Je n'ai pas toute la fin en tête encore, mais je pense pouvoir être en mesure de vous livrer quelques suites dans les prochains jours (si j'ai le temps d'écrire, c'est tout un défi en ce moment !)

bizz vizz et bonne lecture !

Limeye


Une fin d'après-midi, dans un petit jardin joliment fleuri. Joan et Elaine sont assises à l'ombre d'un grand pommier et prennent le thé. C'est un bel après-midi de printemps, ici, sur Ixio. William et Lydie sont encore au travail, et ne rentrerons que d'ici deux heures environ. Les deux femmes sont arrivées depuis quelques jours sur la planète natale de Joan, Mickaël n'ayant pas obtenu l'autorisation de quitter le système solaire. Il les rejoindra d’ici quelques semaines.

Joan se souvient encore de la discussion qu'elle avait eue avec Elaine à ce sujet : elle ne voulait pas l'obliger à partir sans Mickaël, mais Elaine avait été ferme.

- J'ai confiance en lui, Joan. Il ne veut pas retomber du mauvais côté. Il va retourner à Denver, et il nous rejoindra ici ensuite. Je sais qu'il le fera.
- Je vous crois, Elaine, mais quand même... pour vous...

Mais Elaine lui avait fait signe de ne rien dire de plus. Et Joan s'était tue.

Elaine a tenu sa promesse, de laisser un message sur Tycho, pour prévenir Curtis qu'elle et Joan se trouvent désormais sur Ixio, mais sans révéler la raison profonde qui a fait quitter la Terre à la jeune femme, et par ricochets, à elle-même. Elles n'ont toujours aucune nouvelle. Le matin-même, Elaine a pris contact avec le Président Carthew, mais celui-ci n'en avait pas non plus. Elle a deviné qu'il était inquiet, tout en cherchant à la rassurer. Elle a fait le choix de laisser Joan dans l'ignorance de cet appel.

Joan repose sa tasse, s'appuie dans son dossier en étendant ses jambes, pose la main sur son ventre.

- Le sens-tu bouger, Joan ?
- Pas encore... enfin, je ne suis pas sûre...
- Au début, on se demande toujours si c'est le bébé qui bouge ou nous qui rêvons... on attend ce moment avec tellement d'impatience !

La jeune femme sourit :

- Est-ce que Curtis était remuant, Elaine ?
- Par moment, oui ! Vers le 7ème-8ème mois, il me donnait de ces coups de pied ! Cela arrivait que j'en aie le souffle coupé. Après, il prenait trop de place et ne pouvait pas bouger autant.
- Papa n'a pas autant de souvenirs de quand j'étais bébé. Et Lydie n'a pas eu d'enfants... Ca me fait plaisir de vous avoir avec moi. C'est moins l'inconnu pour moi.

C'est le tour d'Elaine de sourire. Elle comprend les préoccupations de la jeune femme, mais ne veut pas souligner une différence notable entre elles deux : pour elle, Roger, le futur père, était à ses côtés. Et ils avaient vécu ces mois d'attente dans la tendresse, la complicité et parfois, une certaine impatience. Joan, elle, est seule et ne peut partager les petits bonheurs comme les petits soucis de son état avec Curtis.

- Vous aviez gardé la surprise, Elaine ?
- La surprise ?
- Je veux dire, vous saviez que ce serait un garçon ?
- Oh, oui. Nous avons gagné Tycho alors que j'étais enceinte d'un peu plus de trois mois, car nous avions craint alors que Korvo ne nous porte atteinte. Et ce sont Simon et Roger qui m'ont suivie, qui ont fait tous les examens. Il était difficile pour Roger d'ignorer que son enfant était un garçon... nous avons donc partagé cela très tôt. Si nous étions restés sur Terre, que j'avais été suivie par des médecins, peut-être que nous aurions gardé le secret... la question ne s'est pas vraiment posée, en fait.
- Moi, j'aimerais garder la surprise. Cela ne vous ennuie pas ?
- Oh, non, pas du tout, Joan ! Ce sera absolument merveilleux !

Elaine sourit. Oui, elle est vraiment enchantée de cette idée !

- Vous croyez que Curtis sera bientôt là ?

Le sourire d'Elaine s'efface lentement. Cette question les taraude toutes les deux, et également William et Lydie, elle le sait, ils en parlent souvent tous les trois, quand ils sont hors de portée des oreilles de Joan, pour ne pas ajouter de l'inquiétude à celle de la future maman.

- Joan, il ne faut pas perdre confiance. Même si cette aventure est dangereuse, comme d'autres missions qu'il a menées, il ne peut être mieux accompagné que de Simon, Grag et Otho.
- Sans oublier Eek et Oog..., soupire Joan.
- Oui. Et je peux t'assurer que ces deux petits compagnons sont aussi essentiels que les trois autres ! Et il a le Comète... c'est le meilleur vaisseau de tous les temps ! Du moins, de notre temps. Moi, je ne perds pas confiance. Je n'ai jamais douté de mon fils, même s'il y a eu des moments... compliqués. Et notamment, à votre retour de Styx.
- Vous vous êtes fait du souci, n'est-ce pas ?, s'enquiert Joan avec un soupçon de culpabilité dans la voix.
- Oh que oui !, s'exclame Elaine pour faire revenir un peu de joie sur le visage de la jeune femme. Je - nous - me suis demandé lequel des deux était le plus têtu ! Je crois qu'il a trouvé du répondant avec toi, Joan. Non, je ne crois pas, j'en suis même certaine !

Joan sourit faiblement. Oui, elle a du caractère, mais de là à être bornée... non, Curtis n'est pas borné. Il a simplement beaucoup de courage, d'altruisme et une vision de la situation, une approche du danger et des défis plus larges que la plupart des gens, y compris elle. Elle le sait, et jusque-là, cela l'aidait dans les moments de séparation, quand elle le savait face au danger, comme lorsqu'ils étaient partis à la poursuite de Kim Ivan notamment.

- Pensez-vous que Kim et ses hommes soient arrivés sur Mazera ?

Elaine s'étonne que Joan reparle d'eux, et se demande un instant quel cheminement étrange ont fait ses pensées pour qu'elle évoque maintenant le nom du chef pirate. Elle réfléchit avant de répondre, fait quelques brefs calculs :

- S'ils n'ont pas rencontré de difficultés particulières, oui, je pense qu'ils sont arrivés.
- Je le leur souhaite. J'espère qu'ils parviendront à entamer une nouvelle vie, qu'ils pourront repartir sur d'autres bases. Vous avez des nouvelles de Mickaël ?
- Je l'appellerai tout à l'heure. Je ne l'ai pas fait depuis trois jours.
- C'était étonnant, cette aventure, n'est-ce pas, Elaine ? Elle nous a apporté à chacune deux choses bien différentes... vous avez rencontré Mickaël, et moi, j'attends un bébé.
- La vie réserve souvent de belles surprises, Joan.
- Peut-être aussi un grand enseignement...

Et Elaine s'inquiète soudain de son regard lointain. Joan poursuit :

- Cela m'apprend qu'un jour, peut-être, je devrais choisir de vivre avec Curtis ou sans Curtis. Comme vous.
- Joan. La situation est bien différente. Roger avait été tué, nous vivions isolés... Korvo était une menace. Personne ne menace ton enfant, surtout si nous restons discrets sur l'identité de son père. Personne ne s'en prendra à toi, à l'enfant, et tu es bien entourée ici. Tu as ta famille, des amis, des connaissances. Et Curtis n'est pas mort.
- Il est juste terriblement absent.

Elaine se lève, rapproche sa chaise du transat de la jeune femme, et l'attire contre son épaule. Les larmes coulent, chaudes.

- Tu dois penser à ton bébé, Joan. C'est ce qui est important.
- Dire... dire qu'il est parti... sans savoir... s'il est face à une terrible difficulté... cela l'aiderait d'y penser... et il... il ne le sait même pas... il pourrait mourir... sans savoir.

Elaine ne sait plus que dire. Elle ne peut que consoler, en caressant avec tendresse les cheveux de Joan.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Ven 23 Mai 2014 - 12:14
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Ooooooohhhhhhhh, Limeye! jump jump jump jump jump jump

Quelle belle surprise ce matin! Unbelievable Et que d'émotions, la relation entre Joan et Elaine est si belle, elle donne lieu à de si touchantes confidences! Secret Hug

C'était très émouvant... Wow Master

Si Curtis pouvait bien user de ses facultés de télépathie, de perception des ondes émises par son âme sœur, maintenant... Mad En espérant qu'il ne soit pas distrait de ses souvenirs par quelqu'un d'autre... Angry Mais je suis comme Elaine, j'ai tendance à garder confiance, il ne peut pas avoir pensé, dit et montré que Joan était la femme qu'il attendait sans en être profondément convaincu, et changer ainsi d'avis... Wow flower

Grilpoline ou trampogril, quand tu nous tiens... jump jump jump jump jump jump

Bravo Limeye! Tu as vraiment reparti cette histoire de belle façon! Touchante, tendre, palpitante! Good Best Clap

Bizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Aujourd’hui à 01:45
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Back to top
Page 16 sur 18
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 17, 18  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure