Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [fan fiction] Et si...
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Sam 11 Jan 2014 - 15:17
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou à toutes !

voilà un nouveau tiboutte ! Je jongle un peu dans mon emploi du temps chargé de cette fin de semaine. Je ne promets pas de vous en livrer un autre aujourd'hui ! Demain, je pense que ce sera plus facile... et encore Question Mr. Green

bizz vizz et je repars (ménage...)

Limeye


- Bonjour Madame Newton, dit Joan en se levant et en lui tendant la main.
- Bonjour Lieutenant, vous allez bien ?
- Oui, j'ai pu prendre du repos. Je ne vais pas m'attarder d'ailleurs, je vais vous envoyer Billy pour qu'il se repose lui aussi. Voulez-vous que je demande à Grag de vous rejoindre, Capitaine ?
- Pas pour l'instant, merci. Il peut rester avec vous. J'espère que vous réussirez à convaincre d'autres gens de rentrer chez eux. Pour l'heure, faites-leur bien comprendre que c'est le plus sage.
- Oui, bien entendu. Mais si je peux me permettre, Capitaine, la Plaine de la Grande Etendue pourrait tout à fait convenir pour un camp. Elle est au-delà des montagnes qui entourent Solar City, l'approvisionnement en eau ne serait pas très compliqué à mettre en place, et elle offre un très large espace pour y installer tout le nécessaire.
- Merci de votre suggestion, Lieutenant. N'hésitez pas si vous avez un souci là-haut...

Joan les salue et sort de la pièce. Avant de remonter rejoindre Billy et Grag, elle sort un peu. Elle a l'impression de passer son temps enfermée dans l'astroport et ressent le besoin de respirer un peu l'air extérieur. Elle veut aussi prendre la "température" de la situation.

Elle voit une patrouille de policiers arpenter la grande avenue qui descend vers les pistes. Là sont toujours posés les vaisseaux qui pourraient permettre d'évacuer la population, ainsi que le Comète. Le regard dans le vague, elle fixe un instant le grand et long vaisseau. Puis, ne voulant pas s'attarder alors que Billy a besoin de se reposer lui aussi, elle regagne l'intérieur de l'astroport et monte rapidement au premier étage.

Dans la salle de repos, Elaine dîne rapidement et fait part à son fils des dernières avancées au laboratoire.

- La solution physique va être trop complexe selon Simon. Il va falloir trouver le moyen de traiter les eaux de manière chimique. C'est ce sur quoi nous allons nous concentrer désormais, commence-t-elle. Et toi, que faisais-tu ?
- Je nous prépare à une évacuation. On ne sait jamais. Je ne veux pas que l'on soit pris au dépourvu.
- Qu'est-ce que ça a donné ta rencontre avec la délégation du gouvernement ?

Curtis soupire et lui expose rapidement ses conclusions.

- Hum, ça sent un peu le "débrouillez-vous tous seuls...", fait remarquer Elaine.
- Exactement. Voilà pourquoi j'anticipe.
- La Lieutenant t'a donc suggéré un endroit ? Elle le connaît ?
- Elle m'a dit connaître mieux l'hémisphère nord que le sud, elle est en poste ici depuis plus d'un an et demi. D'après les configurations du terrain, cela pourrait en effet être le bon endroit pour rassembler tous les habitants d'Izli.
- J'espère que les autorités accepteront cette solution si nous ne parvenons pas à dépolluer l'eau...
- Il faudra bien qu'elles l'acceptent !, dit Curtis avec force.

Puis il s'étire et sa mère lui demande :

- Depuis combien de temps n'as-tu pas dormi ?

Il jette un oeil à sa montre, sourit légèrement. Elaine ne lui laisse pas le temps de répondre :

- Va t'allonger. Tu es très fort pour obliger tout le monde autour de toi à se reposer, mais tu oublies un peu trop de le faire. Un jour, cela te jouera des tours...
- Je vais aller au Comète, dit-il simplement.
- Alors je t'accompagne. J'aurais bien besoin de changer mes vêtements et je t'avoue que cela me ferait du bien de retrouver ma cabine pour quelques heures.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Sam 11 Jan 2014 - 15:17
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Sam 11 Jan 2014 - 20:36
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Un passage qui s'intitule: Maman a raison! Mr. Green Good Mort de Rire

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Dim 12 Jan 2014 - 01:10
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Je dirai même : "maman a TOUJOURS raison Mr. Green "

une suite ? allez... Wink et pi Snore

Limeye kestufécored'boutac'theurelà ????

Une fois au Comète, Elaine gagne rapidement sa cabine, après avoir veillé cependant à ce que son fils entre bien dans la sienne. Elle commence par prendre une douche, puis s'allonge, heureuse de retrouver son lit habituel.

"Demain, avant de retourner au laboratoire, j'irai voir comment ça se passe avec les familles. J'aimerais vraiment bien discuter un peu plus avec la Lieutenant. Car je veux bien mettre ma main à couper qu'elle a tapé dans l'oeil de mon fils. Seulement... je sais qu'il fera passer son devoir avant toute chose, et je ne voudrais pas que cette jeune femme se berce d'illusions..." Elle secoue la tête, un peu tristement. "Viendra-t-il un jour le temps où il acceptera de se poser ? Que va-t-il faire encore une fois ? Une fois la situation réglée ? Passer quelques temps avec elle et nous repartirons ? Encore une histoire sans lendemain ? Même si je ne connais pas encore beaucoup cette jeune femme, je pense qu'elle mérite bien plus qu'une histoire sans lendemain..."

A son réveil, Elaine constate que son fils est déjà reparti. Elle sort du Comète, le verrouille soigneusement, puis se dirige vers les installations de l'astroport. En chemin, elle croise l'un des responsables de la sécurité autour des vaisseaux, échange quelques mots avec lui. Puis elle gagne directement l'étage où sont encore rassemblées une petite quarantaine de familles. Grag s'avance aussitôt vers elle.

- Tout va bien, Elaine. Que dois-je faire ? As-tu besoin de mon aide ?
- Je me relève à l'instant, Grag. Je n'ai croisé que le responsable de la sécurité sur le tarmac. Sais-tu où est Curtis ?
- Il est monté tout à l'heure, il m'a juste dit qu'il allait au laboratoire.
- Bien. Je vais le rejoindre là-bas. Nous avançons, dit-elle avec un sourire, plus pour rassurer les quelques personnes qui les entourent que par réelle conviction, même si elle ne ment pas non plus. Je vais saluer la Lieutenant d'abord.

Et elle se dirige vers Joan, accroupie auprès d'une femme qui tente de calmer les pleurs de son enfant.

- Vous seriez mieux chez vous, et votre petit garçon aussi, dit Joan.
- Non, dit le mari. Nous resterons ici. Je ne veux pas manquer le départ.
- Vous ne manquerez aucun départ, dit Joan avec conviction et fermeté.
- La Lieutenant a raison, dit Elaine qui se permet d'intervenir. Et je peux vous assurer que nous nous efforçons de trouver une solution qui vous permettrait de rester vivre à Izli. Soyez patients. Repartir chez vous vous permettrait aussi de vous reposer mieux qu'ici. Votre petit garçon retrouverait ses jouets, ses habitudes. Il ne sert à rien de rester dans l'astroport. Je peux vous le garantir. Jamais mon fils ne vous abandonnera, ajoute-t-elle en fixant l'homme droit dans les yeux.

Le regard gris d'Elaine a beau être doux, sa voix être calme et posée, elle n'en demeure pas moins impressionnante quand il s'agit de convaincre. A cet instant, Joan, qui s'est relevée, ressent une profonde admiration pour elle. Et elle devine aussi qu'une part de la force de caractère de Curtis lui vient de sa mère.

- Bien, bien, dit l'homme, un peu bougon. On va réfléchir.
- On pourra vous aider pour ramener vos affaires chez vous, dit Joan. Grag a déjà accompagné plusieurs familles. Revenez me voir pour cela.

Puis elle et Elaine s'éloignent un peu.

- Avez-vous du café à l'étage, Lieutenant ?, demande Elaine. Je n'ai pas déjeuné et j'en prendrai un volontiers avant de repartir au laboratoire.
- Pas à l'étage, mais je peux en faire monter, et si vous voulez manger un peu aussi...
- Oui, merci. Mais ne dérangez personne, Grag va s'en charger.

Le robot revient peu après avec le nécessaire pour Elaine. Il a aussi ramené quelque chose pour Joan, qui le remercie d'un grand sourire chaleureux, pas fâchée de pouvoir faire une petite pause elle aussi. Les deux femmes s'installent à la table où se fait habituellement la distribution de nourriture. La dernière a eu lieu deux heures plus tôt, et la table est disponible. L'endroit présente aussi l'avantage d'être un peu éloigné des familles, elles vont pouvoir parler en étant tranquilles.

- Nous n'avons pas encore eu l'occasion de discuter un peu ensemble, Lieutenant, pardonnez ma curiosité, mais depuis quand êtes-vous sur Mercure ? Vous êtes jeune et déjà gradée...
- Je suis sur Mercure depuis plus d'un an et demi, répond-elle. J'ai obtenu mon grade de Lieutenant ici-même.
- Vous avez fait vos études sur Terre ? Sur Jupiter ?
- Sur Terre. A l'Académie terrienne de la police interplanétaire. J'avais passé le concours aussi pour celle de Jupiter, mais j'ai été acceptée à New York...
- Je comprends. Ce sont des études difficiles, c'était courageux de vous lancer dans un tel métier. Ce n'est pas toujours facile pour une femme...
- Non, en effet, même si nous sommes maintenant à peu près autant de femmes que d'hommes, du moins parmi les plus jeunes. Après, nombre de mes collègues changent de métier quand elles s'installent, ont des enfants... mais je pense que le métier de policier n'est pas le seul où on se retrouve parfois devoir choisir entre sa vie de famille et de mère, et sa vie professionnelle.
- En effet, dit Elaine. C'est votre premier poste alors ?
- Le premier en dehors de la période annuelle qui suit la fin de notre formation et durant laquelle nous intégrons un service sur Terre, avant d'obtenir nos premières affectations sur l'une ou l'autre des planètes du Système Solaire. Je pense que je serai relevée une fois que tout sera réglé ici. Mais j'ignore encore où je serai affectée.
- Vous avez des envies particulières ?
- J'aimerais aller sur Saturne. Au moins une fois. Ou un de ses satellites. Mais les postes y sont très demandés, il faut avoir fait ses preuves avant d'y être muté. On n'y va qu'avec de l'expérience.
- Je comprends. Nous avons séjourné un moment sur Saturne. C'est une très belle planète. J'avais beaucoup aimé Ops et Curtis y a appris beaucoup de choses. C'est la première planète sur laquelle nous nous sommes rendus, quand nous avons commencé à voyager dans le Système Solaire. Mais il nous en reste encore à découvrir...
- Vous ne vous êtes jamais rendus en dehors du Système Solaire ?
- Non, et le professeur Simon qui a pourtant bien voyagé durant sa jeunesse, non plus. Il est possible qu'un jour nous y allions, surtout que le Comète est très rapide. Il existe plusieurs mondes habités par les descendants de Deneb, au-delà de Kuiper, et je pense que Curtis sera curieux d'y aller.
- Je viens d'un de ces mondes, dit Joan.
- Oh ? C'est vrai ?, s'étonne Elaine avec une vraie curiosité. Pourtant, vous avez tout d'une Terrienne...
- Ma planète est habitée presque en exclusivité par des Terriens, qui s'y sont réfugiés après le grand cataclysme. C'est une petite planète qui n'intéresse pas grand-monde et ne possède guère de richesses exploitables. Néanmoins, elle offre suffisamment de ressources pour une petite colonie. Mes ancêtres ont fait le voyage depuis la Terre.
- Et quel est ce monde ?
- Ma planète s'appelle Ixio, dans le système stellaire de Calenda. C'est la seule planète habitable de ce petit système.
- Hum, réfléchit un moment Elaine. Cela me dit quelque chose, en effet. Et c'est très loin de Kuiper ?
- Par les vols réguliers, il faut compter deux semaines pour rallier la Terre, un peu plus selon sa position par rapport au Soleil.
- Ce qui fait une belle croisière.
- Oui, sourit simplement Joan.
- Ainsi, vous avez quitté votre planète pour découvrir le vaste monde...
- Je voulais voir la Terre, découvrir la planète qui avait vu naître mes lointains aïeux. Et puis aussi le Système Solaire, bien entendu.
- Et la police interplanétaire était un bon moyen de le faire.
- Oui.

La réponse de Joan est courte, simple, mais son ton est grave et son visage s'est fermé un instant. Elaine ne veut pas lui poser plus de questions, devinant qu'elle cache un petit secret. "Peut-être lui est-il arrivé quelque chose qui l'a poussée à quitter sa planète. Une vie modeste ou un chagrin d'amour, cela arrive..."

- Bien, Lieutenant, je vais vous laisser et retourner au laboratoire. J'espère que nous aurons bien avancé dans les prochaines heures.
- Je le souhaite aussi, bonne chance.
- Merci.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Lun 1 Fév 2016 - 04:45; édité 1 fois
Back to top
Dim 12 Jan 2014 - 19:21
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Les premières réflexions d'Elaine ont une allure prémonitoire, elle connaît bien son fils! Elle semble déjà penser bien des années en avant, comme s'il était déjà plus vieux, alors qu'il est encore jeune... Doubt Elle semble presque convaincue qu'il ne pourra pas connaître une vie sentimentale satisfaisante, à cause des circonstances qui l'ont amené à devenir ce qu'il est... Question Je crois et j'espère qu'elle se trompe, puisque c'est toi qui écris! jump Wow flower Youpi Mais bien sûr, ce ne sera pas facile... Crying


Et c'est touchant de voir qu'elle se fait du souci pour Joan, qu'elle a vraiment prise en affection! Wow
Dans sa tête, elle les a "casés" ensemble, et pas pour une aventure sans lendemain! Kiss Hug flower


J'ai a-do-ré quand Joan pense que Curtis tient une part de sa force de caractère de sa mère... Elaine est effectivement une femme de tête, avec une forte personnalité, et tu le fais très bien ressortir! Master Good


Leur conversation à toutes deux m'a également beaucoup plu... Curtis va bientôt faire un lien avec Calenda et Joan, je le sens... Unbelievable Mais est-ce que ce sera sa mère qui lui rapportera sa conversation avec Joan (je le pense) ou bien la jeune femme elle-même qui le lui dira? J'aime bien l'une ou l'autre des options!


Et ce secret, quand Joan prend un ton grave et que son visage se ferme... C'est en lien avec sa famille? A moins qu'Elaine ait raison de penser à un chagrin d'amour? J'aime beaucoup ses pensées pour Joan, et le fait qu'elle trouve qu'elle mérite mieux qu'une aventure sans lendemain avec Curtis! Tu sais bien que je suis TOUT À FAIT d'accord... Kiss Hug Wow flower Mr. Green


J'adore! Best Clap Je ne peux décoller du trampogril ni du grilpoline! jump jump jump jump


Bizz Vizz
Flamme Fleur Bleue
Wow flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Dim 12 Jan 2014 - 21:42
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Flamme, coucou à toutes et tous !

c'est vrai que ce passage révèle beaucoup de choses, mais soulève d'autres questions ! Qui trouveront réponses petit à petit (si j'en oublie, je compte sur vous pour me le rappeler Angel )

je suis contente si tu dis que j'arrive à faire ressortir le caractère d'Elaine, car c'était une des difficultés que je rencontrais, sans vraiment vous en avoir encore fait part. Je craignais de la laisser trop dans l'ombre, soit de Simon, soit de Curtis.

comme tu le dis "ce ne sera pas facile", ce à quoi je réponds (comme toujours Wink !), si ça l'était, il n'y aurait pas d'histoires Mort de Rire ou alors, ce serait Just in Your Dreams Wink .

je ne sais pas encore exactement comment Curtis va découvrir que Joan vient d'Ixio. J'ai plusieurs pistes, mais pas vraiment d'idée arrêtée encore à ce sujet, car je fais avancer l'histoire pour l'heure...

quant au secret de Joan, patience, cela sera dévoilé d'ici peu (sans doute demain).

voici donc DEUX nouveaux "tibouttes" pour votre fin de journée ! Le deuxième est court, mais comme cela marque la fin d'une partie, c'était cohérent aussi que je vous le livre dès ce soir, bande de veinard(e)s Chut !

bizz vizz et ne décolle pas... jump jump jump

Limeye


Deux jours plus tard, Simon est en mesure d'annoncer à Curtis et aux autorités de la ville qu'ils sont parvenus à élaborer un traitement chimique pour dépolluer les eaux. Il va falloir produire cette solution en quantité et la déverser dans toutes les sources qui alimentent Izli. Ensuite, il faudra attendre quelques temps qu'elle ait pu agir et renouveler l'opération à intervalles réguliers. Les résultats sont envoyés à Solar City et le gouvernement mercurien ordonne à l'un des laboratoires de la capitale de produire également la solution.

A cette annonce, Curtis et Otho repartent avec le Cosmolem pour faire le relevé précis de tous les cours d'eau alimentant Izli. Mais en priorité, ce sont les usines d'approvisionnement en eau qui bénéficient des premières doses du produit, afin de pouvoir réalimenter correctement la population, mais aussi les campagnes et fermes des alentours. Le relevé des sources et cours d'eau va prendre plusieurs longues journées au Capitaine et à l'androïde, et sur le retour, ils vont même passer trois jours à Solar City pour faire le point avec les autorités.

Suite à cette bonne nouvelle, la population d'Izli, soulagée et confiante, accepte finalement de regagner la ville, du moins pour ceux qui n'étaient pas encore rentrés chez eux.

Mais à leur retour à Izli, deux nouvelles attendent le Capitaine. Une bonne et une mauvaise. La bonne lui est annoncée par Simon à peine il a posé le pied sur le tarmac de l'astroport. Quant à la mauvaise, c'est sa mère qui se charge de la lui apprendre.

- Les usines d'approvisionnement en eau fonctionnent désormais normalement, dit Simon et durant ton absence, nous avons produit déjà une grande quantité de la solution chimique. Nous pouvons commencer le traitement des cours d'eau dans les prochaines heures.
- Excellente nouvelle, Simon ! Nous revenons de Solar City et un des laboratoires va également la produire en quantité. Je pense que d'ici peu, tout rentrera dans l'ordre.
- Je le pense aussi et nous pourrons repartir.
- La barrière électro-magnétique a été désactivée ?, demande-t-il en se dirigeant vers l'aérogare.
- Oui, sur ordre du maire. Les gens sont rentrés chez eux, tout est calme. Des soldats sont maintenus à poste pour surveiller l'astroport, mais il s'agit d'une surveillance normale. La vie commence à reprendre son cours.
- Où est maman ?
- Au Comète. Elle se chargeait de prévenir le Président Carthew de notre réussite.
- Bien, je vais passer la voir. Otho, accompagne Simon et prévenez Rudy Hash et le Major Jackson que j'arrive.

Curtis retrouve Elaine dans le cockpit, elle vient de parler un bon moment avec le Président Carthew, et a aperçu le Cosmolem se poser non loin du grand vaisseau. Elle n'est pas mécontente de voir son fils la rejoindre. Elle a quelque chose d'important à lui dire et préfère le faire en étant seule avec lui, que dans l'aérogare. Elle ne sait pas exactement comment il va réagir à la nouvelle et se dit qu'il vaut mieux ne pas avoir de témoins, y compris Grag et Otho. "Hum, surtout Grag et Otho", songe-t-elle en fronçant les sourcils en se souvenant d'un échange qu'elle a eu auparavant avec Grag.

- Ca va, maman ?
- Oui. J'ai appelé Carthew, j'ignorais à quel moment Otho et toi seriez rentrés...
- Aucun souci. Tu as bien fait. Vous avez bien travaillé, Simon, Elvyre et toi. Félicitations.
- Merci. Mais tu sais ce qu'est le travail d'équipe. Tout le monde a fait de son mieux, du moins, tous ceux qui avaient choisi de rester et de se dévouer pour trouver une solution.
- En effet.

Curtis lui fait part en quelques mots de ses propres démarches à Solar City et en profite pour entrer la carte des relevés dans la base du Comète, afin de pouvoir mettre en oeuvre la phase suivante du traitement chimique des eaux. Elaine observe les données avec lui. Puis elle reprend :

- Il y a quelqu'un que tu aurais pu féliciter aussi, mais ce ne sera pas possible, Curtis.
- Et qui donc ?, demande-t-il soudain surpris par le ton de sa mère.
- La Lieutenant Randall. Elle a été rappelée sur Terre, et Jackson a accepté de la laisser partir, compte tenu de l'amélioration de la situation et de l'arrivée prochaine d'une nouvelle équipe de la police interplanétaire. Du fait des défections, le ministre de la sécurité a tenu à ce qu'elle retourne à New York et Joan va devoir témoigner de ce qui s'est passé.
- Contre ses supérieurs ?
- Entre autres. Puisqu'ils ont failli à leur devoir.
- Situation délicate s'il en est..., murmure-t-il le regard sombre.
- Quand cela se produit, une enquête interne est diligentée. C'est normal. C'est la procédure.

Son fils hoche simplement la tête, le visage toujours tourné vers un écran qu'il ne voit plus. Il ne reverra pas Joan Randall. Il y a très peu de chances qu'il la croise à nouveau. Elaine n'ajoute rien, devine qu'il est en train d'encaisser la nouvelle.

- Bien, finit-il par dire au bout de quelques longues minutes silencieuses. J'ai fini le transfert des données, allons voir Hash et Jackson.

**


Allongé dans sa cabine, Curtis ne dort pas. Par le grand hublot défilent les étoiles. Ils ont quitté Mercure, une fois que leur présence n'était plus nécessaire, soit près de trois mois après la fin des troubles. Ils sont en route pour regagner Tycho et il n'est pas mécontent de revoir la Lune, dans quelques heures. Après avoir piloté un moment, il a laissé Otho le relayer pour prendre un peu de repos. Sa mère a pris la place de l'androïde, dans le cockpit et ne se reposera à son tour qu'après lui-même. Ils ont depuis longtemps mis en place cette organisation pour les vols, de manière à pouvoir se reposer tous les deux, ainsi qu'Otho, même si l'androïde a moins besoin de dormir qu'Elaine et lui-même. Quant à Grag, il peut piloter des journées entières sans s'arrêter.

Il ne prête aucune attention aux longs traits brillants des étoiles, mais en fixe une en particulier. Car il tient devant ses yeux sa pierre de lune et regarde avec un rien de tristesse la petite étoile claire en son centre. Mais c'est une autre étoile qu'il voit, celle qui brillait dans les yeux de Joan quand elle le regardait. "Je n'oublierai jamais votre regard, Joan Randall. Vous pouvez en être certaine."
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 13 Jan 2014 - 02:01
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye,

Ah ah! Maman monte au creneau...et hop petit interrogatoire discret de Joan, histoire de savoir ou son fils va mettre les pieds (entre autres choses... Mr. Green Naughty )- on est bien content de savoir que Joan a passe le test! Very Happy

Evidemment maman a du souci....Si Joan est mutee au bout du monde, ca n'arrangera personne, et en prime, si elle change de poste tous les 2 ans...A te lire maintenant, on dirait que c'est fini avant meme d'avoir commence! Mr. Green ...Et Curtis qui ne semble pas interesse a lui courir apres non plus! Mais on te fait confiance pour nous les faire se rencontrer a nouveau, je suis bien curieuse comment!

Pour que les relations de son fils ne soient pas a court terme, faudrait trouver un moyen pour que leur carriere se rejoigne....une scientifique ambulante serait une idee comme Elaine a du le penser, mais pas seulement....
Mr. Green

O-tho Good jump jump jump

Back to top
Lun 13 Jan 2014 - 03:53
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
O-tho a écrit:
Coucou Limeye,

Ah ah! Maman monte au creneau...et hop petit interrogatoire discret de Joan, histoire de savoir ou son fils va mettre les pieds (entre autres choses... Mr. Green Naughty )- on est bien content de savoir que Joan a passe le test! Very Happy




Coucou les filles!

O-tho, ce commentaire coquin Devil est digne de ton humour! Mort de Rire J'en ris encore... Laughing Mr. Green Entre autres choses, trop drôle, hi,hi,hi!

Pas de conclusions hâtives, ça ne finira sûrement pas avant d'avoir commencé, c'est Limeye qui écrit! Secret

Et Curtis qui ne semble pas interesse a lui courir apres non plus... peut-être pour l'instant, mais je ne peux m'empêcher de penser que ça ne durera pas! Chut Les retrouvailles vont être trèèèès intéressantes, je crois... jump jump jump jump jump jump

La suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite! Best

Bizz Vizz
Flamme flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Lun 13 Jan 2014 - 07:51
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Hello les filles !

voici une suite, je poste vite, j'ai peu de temps ce matin...

belle journée à vous (et avant, bonne fin de nuit Snore )

Limeye


Ils ne restent pas très longtemps sur Tycho, car Curtis relance très vite l'idée de terminer leur exploration des satellites de Jupiter, interrompue par la demande d'intervention du Président sur Mercure. Puis le Président Carthew les rappelle à nouveau pour leur demander d'intervenir sur Neptune alors que des attaques terroristes sont menées contre les mines de gravium, menaçant l'approvisionnement de tout le Système Solaire en ce précieux minerai. Face au dénommé Wrackar, Curtis prend aussi conscience que son rôle de justicier l'amène à courir des risques importants, pour sa propre vie, comme pour ceux qui l'accompagnent. Elaine manque de perdre la vie au cours d'un affrontement entre les Futurmen et les hommes de Wrackar et elle doit batailler ferme avec son fils pour demeurer dans l'équipe quand ils repartiront pour ce genre de mission. Ces expériences récentes le rendent plus grave et son appréhension du danger évolue aussi.

C'est donc environ un an après leur retour de Mercure qu'Ezra Gurney reprend contact avec eux.

- J'aimerais vous voir, Capitaine, ainsi que votre équipe. J'ai des choses importantes à vous transmettre. Quand pouvez-vous venir sur Terre ?
- Nous pouvons partir d'ici très rapidement. Nous vous retrouvons au siège de la police ?
- Oui, vous connaissez le chemin... Je vous y attendrai, même tardivement.
- Pas de souci. Je préviens toute l'équipe et nous arrivons.

Quand ils entrent deux heures plus tard, alors que le soir est tombé depuis longtemps sur New York, dans le bureau du Colonel, aucun d'entre eux ne s'est préparé à la surprise qui les y attend en la personne de la Lieutenant Joan Randall. Mais si le coeur de Curtis fait un bond en la revoyant alors que tous les siens poussent de grands cris de joie, seuls un bref éclat dans ses yeux et un petit sourire sont la preuve de son propre plaisir à la revoir.

- Les présentations sont inutiles, je crois, dit Ezra avec un léger sourire derrière sa moustache. Joan m'a dit avoir fait votre connaissance à tous sur Mercure. Mais ce n'est pas pour parler de cette affaire que je vous ai demandé de venir, prenez place je vous prie.

Une fois tous assis, seul Grag reste debout et Simon plane près d'Elaine, Ezra commence à parler. Son ton est grave.

- Je vous remercie tout d'abord, Capitaine et vous tous, d'avoir pu venir si vite. Comme je vous l'ai dit dans l'après-midi, j'ai des choses importantes à vous faire savoir. La Lieutenant est parvenue à retrouver la piste de Victor Korvo.
- Quoi ?, s'écrient Otho et Grag.

Elaine a les yeux écarquillés et ne peut réprimer un frisson. Simon a bougé ses tubes oculaires de telle manière que cela révèle son agitation. Curtis est resté assis sans bouger, mais sa mâchoire s'est crispée.

- Oui. Il est bel et bien vivant, comme nous en étions tous intimement persuadés. Lieutenant, pouvez-vous expliquer... ?
- Bien entendu, Colonel. A mon retour de Mercure, j'ai été affectée sur Mars. J'ai participé à plusieurs enquêtes, opérations de maintien de l'ordre, les tâches habituelles. Mais au cours d'une interpellation, nous avons arrêté un homme, un dénommé Molémos, dont les caractéristiques physiques correspondaient au signalement d'un ancien complice de Korvo, signalement que le colonel Gurney lui-même avait rapporté à l'époque. J'ai entamé des recherches, fait des recoupements... cela a été un peu long, car je le faisais de manière disons... confidentielle, en dehors de mon travail. J'ai pu suivre les interrogatoires de cet homme, et il s'est avéré qu'il connait Korvo et qu'il pourrait nous en dire beaucoup plus sur ses projets, sa planque, ses activités. J'ai quitté Mars il y a peu pour un congé et j'en ai profité pour alerter le Colonel à ce sujet. J'ai ramené aussi tout le dossier et les éléments que j'ai pu rassembler.
- Beau travail, Lieutenant, dit Curtis avec un rien d'admiration dans la voix. "Non seulement, nous la retrouvons, mais en plus, elle nous apporte sur un plateau des preuves de l'existence de Korvo, preuves que nous attendions depuis longtemps..."
- Seriez-vous prêts à poursuivre l'enquête, Capitaine ?
- Bien entendu. Je vous l'avais dit, Colonel, tant que je n'aurais pas arrêté cet homme...

Ezra hoche légèrement la tête.

- Parfait. J'ai obtenu un détachement de service pour la Lieutenant, pour qu'elle soit désormais en mission spéciale. Elle partira avec vous si cela vous est possible, bien entendu. Les premiers éléments se trouvent sur Mars.

Curtis fronce légèrement les sourcils :

- Cela peut s'avérer très dangereux. Cet homme est un assassin.
- Je le sais parfaitement, Capitaine, dit Joan avec aplomb et en le fixant droit dans les yeux. Cet homme a tué ma mère.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 13 Jan 2014 - 12:27
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

horified horified horified horified

Ça alors... quel cliffhanger, comme dirait O-tho... C'est tout un rebondissement que tu amènes là, j'en suis restée bouche bée... Shocked

J'aime bien la façon dont tu as amené Molemos dans l'histoire! C'est digne de lui...

Autant je m'attendais au "trop dangereux " du capitaine Laughing Mr. Green , autant tu m'as surprise avec la révélation de Joan... pour mon plus grand plaisir! Master Good Ils ont tout un point en commun... Clap

Je n'ai pas fini de rebondir et d'être accrochée... jump jump jump jump jump

Bizz
Flamme
Wow
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Lun 13 Jan 2014 - 12:45
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou O-tho et Flamme !

je n'avais pas eu le temps ce matin de te répondre plus précisément, O-tho, mais tes remarques m'ont évidemment bien fait rire ! Tout comme Flamme ! C'est vrai que ça donne l'impression d'être terminé sans avoir commencé, c'est un peu voulu, vous vous en doutez Wink

Elaine se fait évidemment du souci, et elle risque de s'en faire encore beaucoup... car elle va se mettre à s'en faire pour Joan aussi ! Ah pauvre maman Confused ! Mais bon, là, j'anticipe un peu... c'est juste histoire de vous voir jump Mort de Rire

Après, comment tout cela va finir par se rejoindre, je ne sais pas encore... j'avance vraiment petit à petit dans l'élaboration du scénario, même si le "cliffhanger" du jour, je l'avais en tête depuis longtemps ! Et qu'il est au coeur du récit, du moins pour toute cette phase.

allez, il va être temps pour moi de passer à table ! A plus !

Belle journée flower

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 13 Jan 2014 - 20:45
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Et le tiboutte du soir...

bizz vizz et je pense que vous allez continuer à jump jump jump jump jump

Limeye


Un silence grave et un peu tendu accueille les mots de Joan. Personne n'ose parler alors que les deux jeunes gens continuent à se fixer avec sérieux, au point que durant quelques secondes, Elaine se demandera s'ils ont l'un comme l'autre perdus conscience de leurs présences tout autour. Elle perçoit la tension en son fils et se dit que la Lieutenant est bien la première personne à lui faire encaisser autant de coups, et le toucher aussi personnellement.

Finalement, Joan poursuit, soutenant toujours le regard gris sombre de Curtis :

- Nous avons, hélas, ce point en commun, Capitaine. Ma mère était la Major Mary Beckett. A cette époque, Ezra travaillait sous ses ordres, ce que vous savez, n'est-ce pas ?

Curtis hoche légèrement la tête.

- J'étais toute petite. Mais je peux vous assurer que je n'ai rien oublié de ces journées, de l'annonce officielle de sa mort, au chagrin de mon père. Je n'ai pas oublié la douleur de la perte, ni la crainte pour mon parrain, qui se trouvait alors entre la vie et la mort. Et je garde gravé à jamais en moi le souvenir du jour de ses obsèques. Je veux retrouver cet homme autant que vous le voulez. Je veux qu'il soit jugé et condamné pour ses crimes. J'ai rencontré les familles des deux gardiens qu'il a abattus, j'ai rencontré tous les témoins, je connais le dossier par cœur, en partie grâce à Ezra qui m'a laissé y accéder. C'est aussi parce que je connais bien ce dossier que j'ai pu faire le lien entre ce complice et Korvo. Ce que je fais là, je le fais pour ces familles, mais aussi pour la mémoire de ma mère, de votre père, et pour que mon père puisse retrouver la paix.

Elle n'ajoute rien, Curtis reste silencieux près d'une minute. Elaine, Simon, Grag et Otho savent qu'il réfléchit à toute vitesse, derrière son calme apparent, il pèse les arguments et s'apprête à rendre sa décision. Il est seul maître à bord du Comète, et sauf blessure ou incapacité à diriger l'équipe, les quatre personnes qui l'entourent le laissent prendre les décisions et il est parfaitement en droit de refuser la présence de la Lieutenant avec eux.

- Soit, laisse-t-il finalement tomber, j'accepte que vous veniez avec nous. Mais promettez-moi d'être prudente.
- Je le serai, dit-elle d'une voix ferme.

Ezra esquisse un petit sourire et ajoute :

- Si vous permettez, Capitaine, j'aimerais être des vôtres également, car ce que Joan a dit de manière sobre et discrète, je peux le compléter. Lorsque je vous ai rencontré la première fois, souvenez-vous, sur Pluton, je vous avais dit que je tenais beaucoup à retrouver Korvo. Sans doute avez-vous pensé depuis ce jour que c'était parce qu'il avait tué ma supérieure hiérarchique. Ce n'était pas la seule raison. Mary Beckett et William Randall étaient des amis de longues dates. Nous nous connaissons depuis la fin de notre adolescence. Nous étions suffisamment proches pour qu'à la naissance de Joan, ils me demandent d'être son parrain, ce que j'ai bien volontiers accepté. Voilà aussi pourquoi je tiens à arrêter Korvo. Des raisons personnelles s'ajoutent et s'imbriquent avec le devoir professionnel.
- Très bien, répond Curtis un peu étonné. Nous pouvons envisager de partir demain matin, assez tôt, si c’est possible pour vous.
- Aucun souci, dit Ezra.

Joan acquiesce simplement.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Lun 1 Fév 2016 - 04:58; édité 1 fois
Back to top
Mar 14 Jan 2014 - 00:28
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye,

Wow....Comme Flamme je me suis attendue a un... "trop dangereux pour vous!" tout en me disant "non, il ne va pas lui dire CA! Limeye ne va pas OSER..." Mr. Green
Et bien non, tu ne l'as pas fait, tu as juste depose une petite bombe a la place...Du coup c'etait effectivement mal place de le dire, bien que Curtis ne puisse s'empecher de lui demander d'etre prudente (comme si elle le faisait expres de se jeter dans la gueule du loup a chaque fois hein?? Wink ).

Ceci dit, je pensais que son choix d'etre dans la Police avait un rapport avec la mort de son pere...Mais j'avais oublie qu'on etait dans "Et SI..."..Super comme tu relances l'intrigue!!

Bon maintenant, apres 1 an de separation, ils vont etre ensemble pour la chasse a Kuolun, ca va etre interessant... Mr. Green Naughty .

O-tho jump jump jump Good

Back to top
Mar 14 Jan 2014 - 03:26
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou!

Je le savait! Je me disait aussi que Mary Beckett avait un lien familial avec Joan! Idea Mr. Green Limeye ne met jamais des personnages dans une histoire pour rien! Je sens que les prochains chapîtres vont être palpitants et angoissants, surtout si Molémos et Korvo sont dans le portrait! horified horified horified

De retour sur le grillpoline!

jump jump jump jump jump

Vizzz!

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mar 14 Jan 2014 - 11:25
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou les filles !

je vais en effet essayer de vous tenir en haleine dans cette chasse aux méchants. J'ai bien aimé "prendre Curtis à son propre piège" en ce qui concerne le "trop dangereux pour vous...". Il ne peut pas le lui dire ! Ils sont exactement dans la même situation...

tu avais bien "senti" le coup, Frégo... je me suis longtemps demandée si l'une d'entre vous aurait le nez fin ou pas... maintenant, sachez que Molémos va être lui aussi sur le grill, mais un beaucoup moins confortable que le vôtre...

bizz vizz et belle journée !

Limeye


Le retour au Comète se fait dans un certain silence, Grag et Otho ayant bien compris qu’il vaut mieux pour eux d’attendre d’être tranquilles, dans le cockpit, pour faire leurs commentaires. Elaine est soucieuse. Voilà Korvo qui réapparaît et d’une manière bien inattendue. Elle aussi a toujours été persuadée qu’il était vivant, qu’il se cachait, voire qu’il fomentait un mauvais coup. Elle sait qu’il n’a pas pu exploiter les données volées dans le laboratoire de Tycho, elles n’étaient que trop partielles. Ainsi donc, la Lieutenant Randall a elle aussi été touchée, et de manière tout aussi brutale que Curtis, par cet homme. Sa mère est morte, comme Roger. Tuée de manière aussi violente, d’après ce qu’Ezra leur en avait rapporté. Elle craint que cette nouvelle ne rende les deux jeunes gens encore plus décidés à arrêter cet homme, et cela, à n’importe quel prix. Et cela lui fait peur. Et cette peur efface la joie de la revoir, car elle sait que Curtis ne l’a pas oubliée. Elle se demande également si ce combat commun va ou non les rapprocher un peu plus, le départ de Joan de Mercure avant qu’eux-mêmes n’aient terminé leur mission d’assistance ne leur ayant pas permis de nouer d’autres relations que professionnelles.

Simon réfléchit lui aussi. Il a emporté dès ce soir une copie de tout le dossier "Korvo", y compris les derniers éléments rapportés par Joan et a déjà dans l’idée de les étudier avant le départ. Il sait que sa connaissance et sa mémoire leur seront utiles dans leur quête.

Moins de 24 heures plus tard, ils sont en approche de Syrtis, la capitale martienne. Mais ils vont se poser à Rauh, car c’est là que Molémos a été arrêté.

- Il revenait du Désert des Météores, quand nous avons pu l’interpeller, précise Joan alors qu’elle admire les paysages rouges et désertiques de l’une des plus anciennes colonies des enfants de Deneb.
- Que venait-il faire à Rauh ?, demande Simon.
- Il n’a pas voulu nous le dire. Mes collègues devaient poursuivre l’interrogatoire, mais notre enquête portait sur du trafic d’argent, pas sur le cas de Korvo. Ce sera donc à nous de l’interroger précisément sur ce point.
- J’ai demandé à ce qu’il reste à Rauh, en détention au bureau local de la police interplanétaire, précise Ezra. Ce qui arrangeait aussi nos collègues qui poursuivent l’enquête sur le trafic lui-même.
- Hum, je vois, dit Curtis qui réfléchit au meilleur moyen d’obtenir des renseignements de cet homme, considéré comme colérique, violent, pervers et par ailleurs, excellent tireur.

Molémos est également soupçonné d’avoir tué plusieurs personnes, mais les preuves n’ont jusque-là pas pu être apportées. A cet instant de la discussion, Grag annonce qu’ils vont pouvoir se poser sur l’astroport de Rauh et Curtis reprend sa place aux commandes.

Durant les quelques heures de vol, Joan est restée avec Elaine et Simon, dans le salon. Ensemble, ils ont commenté le dossier Korvo. Elaine en a profité pour poser quelques questions plus précises à Joan. Elle apprend ainsi que son père, qui s’est remarié, vit toujours sur Ixio. Qu’elle aime beaucoup sa belle-mère, mais est restée fille unique.

- Mon père ne voulait pas que j’entre dans la police. Il avait perdu ma mère, et il avait peur que je ne veuille la venger. Mais je veux la justice ! Et la vérité…

Elaine et Simon ont échangé un bref "regard", le cerveau volant sait qu’Elaine ressent pour Curtis les mêmes craintes que William Randall pour sa fille.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mar 14 Jan 2014 - 12:30
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Coucou Limeye!

Pauvre Elaine, elle n'a pas fini de se faire du souci... d'abord Curtis, puis Joan... Sad

Heureusement qu'ils lui feront vivre aussi de meilleures moments, je présume? Wow Hug Kiss

jump jump jump jump jump

Bizz
Flamme
Wow
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Aujourd’hui à 09:49
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [fan fiction] Et si...
Back to top
Page 8 sur 18
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 916, 17, 18  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure