Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Sam 21 Déc 2013 - 02:42
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Limeye


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


On relance ? Ou Frégo, tu nous rattrapes ?

je démarre avec les mots du moment :

fraise / tondre

(avec ça, si vous ne devinez pas qu'on a mangé des fraises et que j'ai tondu ma pelouse... ;D)

bizz

Limeye Smile


Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).



--------------------------------------------------------------------------------


Frégo80


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou!

Je vais enchainer avec appât et gain ce qui fait donc:

fraise / tondre / appât / gain

Je suis en train d'écrire la suite des visages de mon ennemie. Je vous rattraperai plus tard. Wink

A+

Frégo Cool


--------------------------------------------------------------------------------


flamme

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés

Coucou!

J'ajoute intègre et naïf(ve)

Récapitulation:


fraise / tondre / appât / gain / intègre / naïf (ve)

Bonne soirée/ matin !
Flamme
Wink

--------------------------------------------------------------------------------

O-tho


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Bon alors moi je rajoute le sujet de la semaine:
rentree et classe....ca parle tout seul ca....

en resumant:

fraise / tondre / appât / gain / intègre / naïf (ve)/rentree/classe

A Elaine ...et les garcons ? ( ouh qu'elle est bonne celle-la...Dites-moi que je suis pas trop vieille.... ;D)

O-tho


--------------------------------------------------------------------------------

limeye

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés

Bon, alors ? on fait seulement avec huit ou Elaine nous en ajoute ? Les gars, on peut vraiment pas compter sur vous ;D !!! [unconscious]


Limeye Smile


Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).


--------------------------------------------------------------------------------

Elaine

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés

[badhairday] [badhairday] [badhairday] Désolée les filles,

j'avais pas d'accès internet fiable, j'ai été coupée en pleins messages, session non fermée et sans accès ensuite...mystère pour le professeur simon,

je rajoute donc tant que cela marche [hammerpc] [hammerpc] [hammerpc]

projet / emploi du temps

bizz


Elaine


--------------------------------------------------------------------------------

limeye


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Récapitulatif :


fraise / tondre / appât / gain / intègre / naïf (ve) / rentrée / classe / projet / emploi du temps


Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).



--------------------------------------------------------------------------------


Offline flamme


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou les filles!

Il m'a VRAIMENT "donné de la misère", celui-là! [wallbash] Pas d'inspiration à la hauteur de mes espérances... [wallbash] et pas d'autre idée à développer... [wallbash] C'est écrit dans un nouveau style pour moi, qui ne risque rien n'a rien! :Smile

Bizz et bonne lecture malgré tout...
Flamme
Wink

fraise / tondre / appât / gain / intègre / naïf (ve) / rentrée / classe / projet / emploi du temps

Ma journée de congé a passé si vite! Les souvenirs affluent: les dernières fraises de la saison, sucrées, savoureuses, que nous avons partagées... Le parfum du gazon qu'on vient de tondre, des fleurs... la partie de pêche miraculeuse, trois prises sans aucun appât, fallait le faire! La soirée au casino, qui s'est soldée par un gain, même si c'était loin d'être une fortune...et le croupier loin d'être intègre... Ces heures passées en la compagnie de cet homme pas comme les autres demeureront à jamais dans mes souvenirs, je crois qu'il est en train de m'arriver quelque chose...

Il fait battre mon coeur, cet homme naïf à tous ces plaisirs que nous avons partagés... et à bien d'autres, je le sens! Tout ce que nous avons fait était nouveau pour lui; il n'a pas rencontré beaucoup de femmes, à ce qu'on m'a dit, mais il semblait apprécier ma compagnie, je l'ai vu à ses yeux, à son sourire... Mais le temps était contre nous. Maintenant, c'est la rentrée au travail, le retour au bureau pour moi, et à sa base lunaire pour lui. Le souvenir de cet homme, qui est décidément dans une classe à part, m'obsède... Ses projets de vie ne semblent pas compatibles avec la présence d'une femme... Que faire? Je sens que mon emploi du temps va y passer... à tenter de le faire changer d'avis! Pas grave, je suis têtue... et quand j'ai décidé quelque chose... je fais tout pour y arriver!

***

P.S. Je crois que vous aurez reconnu qui parle et de qui il est question... Wink

--------------------------------------------------------------------------------


O-tho


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou Flamme,

Pese et emballe comme dirait Elaine! Mais moi j'adore ce style percutant de Joan qui ecrit dans son journal intime....ca meriterait une suite.... ;D [goodjob]

Moi aussi je cogite sur celui-la....mon neurone est vraiment fatigue....

O-tho

--------------------------------------------------------------------------------


limeye

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés

Coucou Flamme !

peut-être que tu as manqué d'inspiration, néanmoins, tu as été la première à dégainer, et franchement, c'est bien vu ! Revenir aux fondamentaux de la rencontre, ça paie (c'est comme les deux affreux : quand on ne sait plus quoi raconter, on les remet en selle, et ça repart... Wink )

rien à voir, mais durant mon insomnie, j'ai relu la nouvelle Les harpistes de Titan... et franchement, si vous ne l'avez pas lue, faites-le, elle est vraiment très bien [goodjob] !

pour en revenir au défi, j'ai une idée, mais pas eu le temps de la mettre en route... je voudrais vous livrer la suite de Meuterei aussi ce matin, j'ai juste un peu de relecture à faire dessus...

bizz

Limeye Smile


Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).



--------------------------------------------------------------------------------


Offline O-tho


Coucou a tous (on desespere pour ces messieurs...),

Bon voici ce qui m'est sorti avec ces mots....Pas facile....et pas exactement ce que je voulais...mais avec un petit clin d'oeil a Limeye.... ;D

fraise / tondre / appât / gain / intègre / naïf (ve) / rentrée / classe / projet / emploi du temps

“Dans le cadre de notre cours sur la reproduction sexuelle, notre groupe pedagogique a develope un projet unique en son genre…”

Il n’en fallut pas plus pour que trente cerveaux puberes mordent a l’appat. Aussitot, trente paires d’yeux curieux fixerent le professeur, silence garanti- on aurait pu entendre une mouche voler dans la classe.

“…afin de responsabiliser les adolescents vis-a-vis de l’acte sexuel et de ses consequences….” ajouta le professeur.

Trente paires de mains se figerent sur les tables.

“Vous allez donc le temps d’un week-end vous occuper d’un nouveau-ne. Permettez-moi de vous presenter BB-Bot, notre bebe robot specialement cree a cet effet. Il est la copie conforme d’un bebe d’un mois, que vous et vous seuls devrez nourrir, changer, bercer …en bref, comme s’il s’agissait d’un veritable bebe. Dans ce sac se trouve tout ce dont vous aurez besoin pour subvenir a ses besoins: couches, biberon, lait maternise, lingettes et j’en passe. Evidemment, tout cela vient sans manuel d’instruction. Le BB-Bot s’auto-activera ce vendredi soir a 18h00 et se desactivera automatiquement lundi matin a 6h00. Des votre rentree lundi, vous me remettrez le BB-bot afin que je puisse extraire les donnees de la carte memoire. Rappelez-vous que tout travail serieux sera un gain supplementaire pour votre note finale en Science!”

Une incroyable cacophonie s’en suivit. Seul Ken resta cloue sur sa chaise.

“Oh non pas ca!..” gemit-il en se tenant la tete. “C’est justement le week-end ou Joan n’est pas la et que je me rejouissais d’aller sur Tycho!!”

Et s’occuper d’un bebe ne faisait certainement pas parti de son emploi du temps.

Et c’est ainsi que Curtis recupera Ken a la sortie du lycee: un sac supplementaire a la main et Sarah dans un porte-bebe sur sa poitrine…


-o-o-o-

“Elle pleure…”

“Elle pleure!” repeta Curtis en enlevant les ecouteurs des oreilles de Ken.

“ Encore?” repliqua Ken frustre.

“Et?? Tu ne vas pas t’en occuper?”

“ Ben non…Crag lui a donne le biberon et l ‘a faite roter, eh dis-donc je savais pas que ca faisait autant de bruit en rotant un bebe, et il l’a changee.. je ne vois pas ce qu’elle veut de plus…”

L’adolescent haussa les epaules et se remit a savourer son milkshake a la fraise.

“Moi je crois qu’elle a besoin d ‘attention!” proclama Crag.

“ Ne sois pas aussi naïf Crag. Ce bebe, c’est suppose etre une arme dis-su-a-sive…Je suis certain qu’elle est programmee pour brailler copieusement ! “ retorqua Mala en ricanant.

“Je te rappelle que Sarah est ta responsabilite alors tu dois t’en occuper!” sermona Curtis.

“Franchement je preferai tondre le gazon du jardin de Jelle plutot que de m’occuper de ce vermisseau: ca dort, ca mange, ca remplit les couches et ca hurle…Franchement ca donne pas envie...” grogna Ken tout en prenant Sarah dans ses bras.

“Et si je demandais au Professeur d’aller bidouiller dans le programme pour la faire taire un peu?” reprit-il plein d’espoir.

“Tu peux oublier tout de suite, le professeur est trop integre pour falsifier ton devoir!” retorqua Mala.

Un gazouillis l’interrompit.

“Je vous l’avais bien dit qu’elle voulait qu’on s’occupe d’elle…Oh regardez, elle me sourit!” annonca Crag tout fier, penche au dessus de l’epaule de Ken.

“Eh chef, tu ne veux pas t’en occuper un peu?…T’imagines, une petite tete rousse..ou blonde?...” reprit-il en fixant Curtis.

“Avec de grands yeux bleus?...” rencherit Mala.

Curtis prefera battre en retraite dans son bureau plutot que de se faire harceler d’avantage.

“Ah s’il savait qu’on est au courant pour ce qui va lui tomber dessus dans 7 mois!” s’exclaffa Mala.

“Tout de meme, ca a eu l’air d’etre une sacree surprise, meme pour Joan et lui” lui rappela Crag.

“Surprise?…Pas vraiment…Moi je te dis qu’avec leurs activites, y’a de quoi humilier les lapins …”


O-tho


--------------------------------------------------------------------------------


limeye


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Oh, excellent O-Tho ! excellent !

le bb-bot..., Ken avec les écouteurs affalé sur le canapé du salon de Tycho... Curtis faisant les gros yeux, Grag en guimauve, et Mala toujours aussi malicieux !!!

que je ris !!! [rolllaugh] [rolllaugh] [rolllaugh]

et Curtis qui fuit... Joan a donc fait des confidences à Mala ? Oh, oh :o !!!

je crois que cette histoire mérite une suite, elle aussi !

bizz

Limeye Smile


Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).


--------------------------------------------------------------------------------


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Et voilà mon défi... inspiré un peu par Flamme, mais aussi par un autre défi...


Hier, à la demande du Président, j'ai accepté d'assister à une cérémonie de commémoration de l'ancienne fête nationale américaine. Un truc hyper pompeux. Mais qu'elle n'a pas été ma surprise quand elle est rentrée dans la salle de cérémonie. Elle avait une de ces classes ! Habillée si simplement, mais avec cette jolie robe d'été qui révélait ses formes... harmonieuses (soupir, rien que d'y repenser, j'en soupire encore, et je crois bien que je n'ai pas fini de soupirer). Anders me regardait d'un air bizarre quand il m'a parlé d'un projet de mission sur Saturne. Mon intérêt ne s'est éveillé que lorsqu'il a mentionné qu'elle viendrait avec nous... Il s'agit d'enquêter sur un trafic de gains, un charlatan utilise encore comme appât la faiblesse d'hommes naïfs et parviendrait même à abuser des plus intègres. Ces gens se font tondre la laine comme de bêtes moutons...

Enfin, voilà, nous allons donc repartir en mission ensemble. Je n'ai pas fini de trembler pour elle et d'engranger encore des souvenirs, des images qui peupleront mes rêves les plus secrets pour des semaines et des semaines, comme si cela pouvait remplir les pages de mon emploi du temps. Je crois que je ne suis pas prêt d'oublier son regard profond quand elle a goûté au dessert d'un petit air gourmand. Et qu'elle m'a dit :

- Hum... les tartes aux fraises me font presqu'autant d'effet que celles aux mirabelles. Vous ne voulez-vous pas essayer, Capitaine ?


Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).



--------------------------------------------------------------------------------

O-tho


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Ooooooh Limeye, excellent!!!! Je vois bien la reference la! ;D

Surtout s'il a vu l'effet des mirabelles... je me demande s'il va gouter aux fraises ou courir se planquer! ;D


O-tho

PS: non, dans ma tete, Joan n'aurait fait aucune confidence a Mala, il aurait plutot surpris une conversation entre les 2 tourtereaux et se serait empresser de la partager avec Crag....

--------------------------------------------------------------------------------

flamme

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés

Coucou!

O-Tho, quelle idée GÉ-NI-A-LE, [respekt] MA-GIS-TRA-LE! [master]

Et exploitée avec tout l'humour qu'on te connaît... [rolllaugh] Dieu que j'ai ri, avec Curtis qui doit se faire entendre en enlevant les écouteurs de Ken (c'est du déjà vu avec mes filles, ça...), la tendre sollicitude de Crag envers Sarah, l'humour caustique de Mala, la débrouillardise de Ken, qui a réussi à se décharger en partie de sa responsabilité, et par-dessus tout, les insinuations moqueuses des deux lascars, probablement une des rares choses qui réussissent à faire battre Curtis en retraite! [runaway]

Limeye, quel plaisir j'ai eu à voyager dans les pensées du capitaine! [flower] J'ai soupiré moi aussi... Et le souvenir de la tarte aux mirabelles (impérissable, irréversible!) m'a bien fait sourire, quand j'ai vu que tu voulais l'appliquer à la tarte aux fraises! Moi qui ne pouvais déjà plus voir les tartes aux mirabelles de la même façon... ;D les tartes aux fraises, ça va faire pareil! Very Happy Et j'espère que Curtis n'ira pas se planquer, sinon on va lui envoyer Jelle! [motz]

Bizz
Flamme, qui en rit encore...
Very Happy

--------------------------------------------------------------------------------
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 02:42
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 03:50
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Frégo 80

Coucou tout le monde! Cool

Finalement Limeye, tu as raison. Il nous la faut cette partie de Poker entre Curtis (Joan) et Khalon! [devil] [motz]

Nous retrouvons donc Joan sous l’apparence physique du Capitaine Flam sur la planète des plaisirs face à Ru Ghur, Brewer et Khalon.

Deux hommes à l’entrée sortirent de la pièce où se trouvaient Khalon et 4 autres joueurs. Ils braquèrent leur pistolet vers le Capitaine Flam (Joan). Elle connaissait ces hommes. C’était Ru-Ghur, le sanguinaire contrebandier uranien et Brewer, un homme de main professionnel.

-Capitaine Flam, j’ai l’infini regret de vous demander de vous joindre à nous sans faire d’entourloupes. Dit Ru-Ghur de son ton doucereux habituel.

Se servir du réfracteur de lumière pour se rendre invisible, se débarrasser de Ru Ghur et Brewer et s’enfuir aurait été plus prudent mais Joan se sentait vraiment investie dans son rôle de Capitaine Flam. Un homme aussi INTÈGRE ne laisserait pas Ru Ghur et Khalon courir dans la nature avec des ressources pour donner libre cours à leurs PROJETS démoniaques. Ce genre de situation faisait littéralement parti de son EMPLOI DU TEMPS. De plus, Joan ne se serait pas engagée dans la police comme agent secret sans avoir ce même côté joueuse compulsive. Sauf qu’elle était attirée par l’APPÂT du défi au lieu du GAIN.

Joan fit donc docilement sa RENTRÉE dans la pièce de jeu suivie de Ru Ghur et Brewer. La pièce changea immédiatement d’aspect. Autour de la table se trouvaient encore Khalone et trois joueurs à l’air hagard et épuisé mais le décor de la salle avait disparu, Joan se retrouvait soudain sur le sable d’une plage sur Ixio. Plus loin, elle pouvait voir Curtis, Jelle, Davies, leurs filles, Victor, Salomé et Ezra qui la saluaient d’un signe de leurs mains.

- Ce n’est pas réel!!! S’écria Joan avec la voix du capitaine Flam.

- Miss Randall?! Que voilà une surprise vraiment…inattendue, extravagante! Je m’apprêtait à me moquer de votre lotion après rasage qui sent la fraise mais maintenant que la machine de Ru Ghur vient de me révéler vos pensées les plus secrètes, je vois qui se cache réellement en ce moment sous l’apparence du Capitaine Flam. Vous et lui avez vraisemblablement eu un saccident avec une machine de transfert de la pensée, ma parole! Se moqua Khalon. De toute évidence, vous avez aussi été tous les deux été assez arrogants ou NAIFs de vous mettre au défi de passer quelque temps dans le rôle de l’autre! Ha! Ha! Ha! Ha!

- Cela va vous coûter cher, Miss Randall! Continua-t-il. À vous, ceux que vous aimez et surtout à votre bien aimé Curtis Newton! Maintenant que je le sais sous votre apparence, je vais pouvoir profiter de deux occasions et de nouvelles façons d’assouvir ma vengeance! Préparez-vous à vous faire TONDRE!

- Et vous, vous choisissez de plus en plus mal vos « sugar daddies » Khalon! Répliqua Joan avec insolence. Non, vraiment…Ru Ghur?! Qu’est-ce qui de passe? Tellement en manque de ressources que vous devez maintenant vendre vos services comme une prostituée? Cela manque vraiment de CLASSE de votre part!

Pour la première fois, Khalon se sentit insulté par la remarque d’un adversaire.

- Soit Joan, jouons! Je vous averti que vous avez décoché votre dernière flèche! Cracha Khalon avec colère.

- J’ai l’infini souci de vous rappeler que les règles du jeu demeurent les mêmes. Le gagnant aura la vie sauve en échange de tous ses gains. C’est bien peu de chose à perdre à côté de pensées secrètes aussi délectables que les vôtres, Miss Randall. Fit langoureusement Ru Ghur.

Joan déposa ses plaques de jeu sur la table et prit place. Elle commençait à deviner la raison pour laquelle Khalon avait autant de chance au poker : les pensées les plus fortes devenaient des réalités dans cette pièce. Elle fit le vide dans sa tête de tous ce qui n’était pas en lien avec les cartes de la partie de poker qui se jouait. Les cartes furent distribuées.

- Comme toutes bonnes choses ont une fin, je propose fortement que vous mettiez tous tout votre argent en jeu car je suis pressé; l’univers tout entier m’attend. Dit encore Ru Ghur avec pompe.

« Tu l’aura voulu, espèce de gros porc! » Pensa Joan.

Les cartes furent distribuées.
Joan ne se donna pas la peine de les regarder. Elle avait réalisé que tout ne se jouerait vraiment que lorsque tous auraient déposé leur jeu sur la table. Tous les joueurs déposèrent en même temps leurs cartes.

Les cartes de Joan constituaient une quinte flush royale. Les jeux de Khalon et des autres joueurs n’étaient constitués que d’une seule paire et c’était toutes des paires de deux de piques! Les efforts mentaux de leur part pour changer l’apparence des cartes furent vains.

-Oh, toutes mes félicitations pour votre jeu superbe et votre sens de l’humour, Miss Randall! Fit Ru Ghur avec extase. Dommage que, finalement, je doive tous vous tuer. Prendre le risque de voir mes affaires exposées au grand jour me briserait le coeur.

Brewer et lui sortirent leurs armes et commencèrent à tirer. Joan eut tout juste le temps de se rendre invisible et de se cacher sous la table, ce qui n'était pas facile avec un corps aussi grand que celui du Capitaine Flam. Khalon et les autres joueurs étaient étendus, sans vie.

- Ou diable est donc passée la Randall? Demanda Brewer en cherchant Joan des yeux.

En réponse, Brewer et Ru Ghur sentirent tour à tour un coup de poing d’homme leur fracasser le nez. Ils tombèrent sur le sol. Joan prit un pistolet à protons pour détruire la machine révélatrice de pensées qui se trouvait au haut du mûr de la pièce. Elle déposa l’arme et prit les jambes à son cou en voyant les gardiens de Tapis Vert accourir. Elle connaissait le sort que celui-ci réserverait à des tricheurs comme Ru Ghur et Brewer s’ils n’étaient pas déjà morts. Elle quitta la planète des plaisirs à bort du Cyberlabe sans demander son reste.

Moralité : Il faut battre le fer quand il est chaud. (Ceci n’est pas un proverbe Klingon.) ;D


Bizz! ;D


Frégo Cool


--------------------------------------------------------------------------------
O-tho


Re: Écrire une histoire avec mots imposés

« Antwort #901 am: 8. September 2013, 08:25:08 Uhr »


Zitat



Coucou Frego,

Eheh chapeau! Alors une machine a reveler les pensees secretes...J'imagine d'autres usages... ;D [naughty]
J'aime beaucoup tes personnages feminins, du plomb dans la cervelle et dans le pantalon... ;D Somme toute, pas besoin de se retrouver dans un corps masculin pour assurer!

O-tho



--------------------------------------------------------------------------------

flamme

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou Frégo!


[master] [respekt] [chinese] pour cette partie de poker, et surtout le savoir-faire de Joan!

Bien trouvé, aussi le coup de la lotion après-rasage à la fraise... ;D Mais j'avoue que ça m'a inquiétée de savoir que Kahlon avait deviné qu'elle était dans le corps de Curtis! Heureusement, Ru Ghur a fait le ménage... et Joan a apporté la touche finale pour mon plus grand plaisir!! Very Happy

Il y a des choses qui valent la peine d'attendre, cette histoire en était une!

Bizz et belle journée!
Flamme
;D

--------------------------------------------------------------------------------


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou Frégo !

moi aussi, j'aime beaucoup comment tu as casé le mot "fraise", mais j'ai aussi aimé le coup de poing de Joan / Flam dans le nez de ses adversaires... C'est comme si elle avait eu vraiment plus de force et s'en était donnée à coeur joie !

Elaine étant retenue par ses obligations professionnelles (c'est joliment dit, mais fort peu poétique en réalité Wink ), je propose un autre tirage ?


galipette / déclin

à vous !

bizz

Limeye Smile


Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).



--------------------------------------------------------------------------------

Frégo80

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou Limeye!

Eh oui, dans son corps de femme, les coups de Joan doivent être précis et à leurs forces maximales pour être efficaces. Alors imaginez ces mêmes coups lorsqu'elle est dans le corps de Curtis! ;D Dévastateurs! [unconscious] Vous imaginez qu'elle en a profité!

Je vais ajouter les mots Empire et Second pour:

Galipette, Déclin, Empire, Second

A+

Frégo Cool


--------------------------------------------------------------------------------


flamme

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés

Coucou!

Je vais ajouter les trois mots suivants: tituber, exquis et se méprendre

Si O-tho en ajoute trois, on en aura dix...

Récapitulation:

Galipette/ Déclin/ Empire/ Second/ Tituber/ Exquis/ Se méprendre

Bizz
Flamme
Wink
Smile


--------------------------------------------------------------------------------


O-tho


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou a toutes:

J'ajoute clavier et transpirer

Alors en resumant:

Galipette/ Déclin/ Empire/ Second/ Tituber/ Exquis/ Se méprendre/clavier/transpirer

et Messieurs, vous nous ajoutez des mots a defaut de participer?? ;D on espere toujours...

O-tho


--------------------------------------------------------------------------------


limeye

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés

Hello !

voici la conclusion d'une série de défis entamée il y a un moment déjà... le précédent se terminait par une grande discussion entre Jelle et Joan, en voici la conclusion...

bonne soirée et [goodnight]

Limeye Smile

Galipette / Déclin / Empire / Second / Tituber / Exquis / Se méprendre / clavier / transpirer


Joan regardait, pensive, Narna faire des galipettes dans l'herbe. Ken faisait le poirier, et Otho les faisait rire en faisant toutes sortes d'acrobaties dont lui seul était capable. Elle songeait à ce que Jelle lui avait dit et pensait qu'il était temps de mettre les choses au clair. Que Curtis se soit amusé à toutes sortes de manipulations pour cacher leur relation était une chose, que ses plus proches compagnons se moquent de lui en douce en était une autre. Elle ne voulait pas lui faire connaître le déclin de leur estime. Mais tout d'abord, elle voulait donner une petite leçon à Otho.

Jelle surveillait son amie avec inquiétude. Joan avait quelque chose en tête, mais quoi ? Elle se demandait bien comment son amie allait passer aux actes, ce qu'elle comptait faire pour mettre Curtis dans son lit. "Je donnerai un empire pour avoir ne serait que le début de ses premières pensées", songea-t-elle, un rien dépitée de n'avoir pu lui tirer les vers du nez, quand elles se trouvaient encore dans le verger. "Parfois, j'ai l'impression que nous ne sommes que des seconds couteaux, qu'elle ne me fait pas autant confiance qu'avant. Comme si elle voulait à tout prix me cacher quelque chose. Mais je me demande bien quoi ! Elle est amoureuse de Curtis, et lui... pfff... il peut bien tenter de cacher son jeu, je suis certaine qu'il a des sentiments pour elle aussi !"

Joan se releva, s'avança vers les acrobates en herbe et leur professeur et dit quelque chose à Otho qui le fit aussitôt se relever, et abandonner les deux enfants. Il la suivit en titubant légèrement, trop de cabrioles lui tournait parfois la tête. Il accompagna Joan vers le fond du jardin, ce faisant, tous deux passèrent devant Curtis qui ne leva même pas les yeux de son livre palpitant dont il ne lisait pas une seule ligne depuis un bon moment. Jelle allait finir par remarquer qu'il ne tournait pas la moindre page, s'il n'y prenait pas garde. Il jeta un oeil vers la jeune femme brune, constata qu'elle ne lui portait pas la moindre attention, elle semblait beaucoup plus préoccupée par Joan. Il était en train tout simplement de réfléchir au meilleur moyen de passer des moments exquis avec Joan la nuit prochaine, sans qu'aucun de leurs amis ne remarque leur absence.

Joan avait décidé de frapper vite et fort. Un grand coup. Et afin qu'Otho cesse de se méprendre et de répandre toutes sortes de calomnies, elle avait même emportée, pliée soigneusement au fond de sa poche, sa dernière analyse de sang, révélant sa grossesse, mais aussi l'adn du père et de la mère. "Si Otho ne connait pas par coeur celui de Curtis, je veux bien me faire bonne soeur !"

- Otho, je voulais te parler de quelque chose de très très important. Mais j'ai besoin de ton entière discrètion, ajouta-t-elle avec un regard complice.
- Tu peux compter sur moi, Joan !, s'écria l'androïde, ravi. Je peux rester muet comme une tombe, une carpe ou le clavier d'un piano totalement désaccordé.
- Comme une carpe, cela sera suffisant, Otho, répondit-elle avec un sourire plein de charme.
- En quoi puis-je te rendre service, Joan ?
- Otho, j'aimerais surtout une chose..., et soudain, son regard se fit menaçant.
- Hem, dit-il en commençant à transpirer.
- Oui, vraiment, Otho, j'aimerais que tu arrêtes de raconter n'importe quoi sur ton chef !
- Hein ? Heu ? Je ne raconte pas n'importe quoi !
- Bien sûr que si, et la preuve, la voilà !

Et elle lui agita sous le nez sa feuille d'analyse. Il la lut, la relut, la rerelut, la rererelut encore.

- C'est une blague, Joan ?
- Mais non, pas du tout ! Curtis va être papa, et j'ai la joie de t'annoncer que tu es le premier à le savoir !

Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).


--------------------------------------------------------------------------------

O-tho


Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou Limeye,

Alors la chapeau! Que Curtis et Joan aient pu berner Jelle a ce point, c'est pas tous les jours... ;D
et Curtis dont le cerveau est descendu dans le pantalon, ca non plus... :P

"Si Otho ne connait pas par coeur celui de Curtis, je veux bien me faire bonne soeur !"
Ben oui retenir 3 milliards de paire de bases, c'est un jeu d'enfants! ;D :P

Moi je reflechis toujours... [mindoubt]

O-tho




Moderator informieren Gespeichert



--------------------------------------------------------------------------------



Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou les filles (messieurs, doit-on desesperer hmm?)

Voici ma version....pas tout a fait ce que je voulais mais bon...Vous reconnaitrez sans doute de quoi je me suis inspiree...

Galipette / Déclin / Empire / Second / Tituber / Exquis / Se méprendre / clavier / transpirer

“Ohh, comme c’est original!” s’exclama Joan en battant des mains.

“Ceci ma chere, est un veritable piano-bar” expliqua Rigel, le proprietaire du club, tout en reluquant le jeune femme.

“A chaque cocktail correspond une combinaison de notes particulieres. Il suffit de les jouer et la boisson desiree apparait!”

“Que desirez-vous boire? Pour une si jolie jeune femme, c’est offert par la maison” ajouta-t-il, le regard lubrique.

“Eh bien dans ce cas, je prendrais un “Orgasme Cosmique” “ lui repondit Joan en le regardant droit dans les yeux.

"Vos desirs sont des ordres..." dit il en claquant des doigts vers le barman sans la quitter des yeux.

Aussitot, le barman tapota sur le clavier du piano-bar et Rigel lui tendit peu après un verre contenant une boisson rougeatre.

“ Et surtout ne pas oublier l’olive” susurra-t-il en lui tendant le verre.

“Alors, a la mesure de votre attente?” s’enquit-il des que Joan eut goute le breuvage.

“Tout a fait …exquis” murmura Joan, l’oeil brillant. “Je crois que j’en reprendrais bien un autre…”

Curtis n’etait pas content, mais alors pas du tout. Joan et lui etaient venus dans ce club pour une raison bien precise et rien ne semblait aller comme prevu. Rigel etait soupconne d’etre l’un des piliers de la mafia locale, dont l’empire etait bien loin d’etre sur le declin, mais il fallait des preuves, preuves que Joan avait pour mission de recueillir. Curtis s’etait porte volontaire pour assurer sa securite. Et boire de l’alcool et flirter avec l’ennemi n’etait certainement pas au programme.

Le rire clair de Joan le tira de ses pensees. Elle etait a moitie affalee sur la table et Rigel avait passé un bras autour de ses epaules. On ne pouvait se meprendre, Joan n’en etait plus a son second verre, elle etait bel et bien saoule. . .Et la facon dont Rigel la regardait fit bouillir son sang: s’il n’avait pas ete dans un lieu public, il aurait sans aucun doute fait des galipettes sur la table avec elle. Curtis se mit soudain a transpirer, comment la faire sortir de la sans attirer l’attention?

Joan se leva et se mit a tituber. Elle se rattrapa au dernier moment au col du veston du bandit et s’excusa tout en riant, pretextant le besoin d’aller se repoudrer le nez. Curtis ne se le fit pas dire deux fois et la suivit peu après. Il l’intercepta avant qu’elle ne puisse entrer dans les toilettes, la fit sortir sans menagement du club et l’enfourna dans le cyber taxi qui les attendait.

“Mission accomplie Capitaine!” declara la jeune femme aussitot d’un ton serieux.

“Ecoutez plutot ca !” ajouta-t-elle en lui tendant un ecouteur avec amplificateur portable.

Stupefait, Curtis entendit la voix de Rigel lui parvenir claire et nette. Joan avait reussi a mettre une micro puce sur le bandit!

“Mais alors, ca veut dire que…vous n’etes pas ivre? “ balbutia Curtis, admiratif.

“Non, mais je connais une plante qui va avoir la gueule de bois demain…”repliqua la jeune femme avec malice…


O-tho


« Letzte Änderung: 13. September 2013, 00:08:30 Uhr von O-tho »

Moderator informieren Gespeichert



--------------------------------------------------------------------------------


limeye

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés

« Antwort #910 am: 13. September 2013, 09:15:09 Uhr »


Zitat



Bonjour O-tho !

je dis simplement : elle est trop forte, Joan [goodjob] !!! Elle arrive à berner tout le monde, du chevalier blanc à la pire crapule... !

belle journée !

Limeye Smile


Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).



--------------------------------------------------------------------------------

flamme
Coucou les filles!

Vous avez vraiment transformé Joan en une jeune femme habile à berner tout le monde! :o

Jelle d'abord, ainsi que tout l'entourage du Capitaine, avec sa grossesse surprise! :P Ça ne devait vraiment pas être une mince affaire que de réussir cet exploit, Limeye! Si Otho est la première personne à le savoir, qui va être la deuxième? Curtis ou Jelle? ;D Otho y pensera sûrement à deux fois avant de s'ouvrir la bouche, maintenant! [motz]

Curtis ensuite, qui se fait avoir comme un débutant! La jalousie lui a fait perdre ses moyens... et son jugement! A-t-il entendu le nom du cocktail? Très suggestif comme nom, O-tho! [rolllaugh] Et j'adore l'assurance de Joan, à la fin du récit! [goodjob] Par contre, je ne suis pas sûre de reconnaître de quoi tu t'es inspirée... probablement un film que je n'ai pas vu! Je ne connais qu'un seul Rigel, celui qu'on voyait dans Goldorak! Et je l'imagine mal dans le rôle de ton Rigel à toi! ;D

Voici mon récit, l'idée a surgi à la suite d'une longue période ou l'inspiration était minimale... [wallbash] [wallbash]

Bizz
Flamme
Wink


galipette / déclin / empire / second / tituber / exquis / se méprendre / clavier / transpirer

Par quelle galipette du destin Joan en était-elle venue là? Tous, dans cette pièce, savaient à quel point elle pouvait détester le général Swan, mais de là à le tuer... Curtis, absorbé par ses pensées, regardait sans le voir le soleil dans son déclin, le front appuyé sur la vitre. Il se retourna, lança un regard désemparé à Ezra, appuyé contre son bureau, le front barré d'un pli soucieux.

Il ne comprenait rien à ce qui arrivait: qu'est-ce qui avait pu pousser Joan à renoncer à tous ces idéaux, à trahir tous ses amis et collègues de travail, y compris lui-même, et à commettre cette folie? À cause de cela, le président Carthew l'avait chargé, lui et son équipe, de retrouver Joan et de la ramener afin qu'elle soit inculpée du meurtre de cet incompétent et jugée! Il n'aurait pas voulu de cette mission pour un empire, mais il n'avait pas le choix... À cause de sa relation privilégiée avec Joan et de toutes ces missions partagées ensemble, le président lui avait laissé entendre qu'il pourrait bien être considéré comme le second suspect s'il se refusait à l'arrêter et à la ramener...

Pour la énième fois, le capitaine reprit le visionnement enregistré par la caméra de surveillance: il revit le général Swan, mortellement atteint par un tir de pistolet à protons, tituber avant de s'écrouler face contre terre, devant Joan qui le regardait fixement, le pistolet à la main: un intense sentiment de satisfaction pouvait se lire sur son exquis visage. Impossible de se méprendre, c'était bel et bien elle!

Comme dans un cauchemar, il suivait chacun de ses mouvements, la regardant pousser du pied le corps pour s'assurer qu'il était bel et bien mort, puis contourner le bureau et s'installer au clavier de l'ordinateur. L'hésitation dont elle avait fait preuve n'avait pas échappé au capitaine. Elle avait transféré des données sur une clé et avait quitté la pièce d'un pas tranquille, sans jeter un regard au cadavre.

Curtis devait maintenant retrouver la jeune femme, découvrir les données contenues sur la clé et surtout, le motif réel de ce meurtre. Les difficultés qu'il entrevoyait face à cette mission, de loin la plus pénible qu'il avait eu à accomplir, le remplissaient d'appréhension. Ses sentiments pour Joan et son idéal de justice se confrontaient, et le laissaient dans un état d'agitation qui le faisait transpirer abondamment. Qu'allait-il advenir de leur relation? Il ne pouvait pas croire qu'elle avait agi de son plein gré, et se jura d'en avoir le coeur net. Il la tirerait de ce guêpier, quoi qu'il lui en coûte!

***

--------------------------------------------------------------------------------

Frégo80

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou Flamme! [bigeek] [goodjob] [master] [chinese]

Tu appelles ça avoir une inspiration minimale?! Moi j'appelle ça du suspense à l'état pur! C'est insuportable de laisser Curtis (Et Joan) dans une situation pareille!J'espere que tu donneras une suite à ce récit! [jump] [jump] [jump]

A+

Frégo Cool

--------------------------------------------------------------------------------

flamme

Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou Frégo!

Oui, j'appelle ça une inspiration minimale, parce que je ne peux imaginer de suite, justement! Je n'ai pas d'idée pour broder autour de ça! [unconscious]

Merci pour ton commentaire, je vais y réfléchir... [wallbash] [wallbash] [wallbash]

[goodnight]
Flamme
Wink

--------------------------------------------------------------------------------

Limeye


Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés


Coucou les filles !

et bien... je pense que nous tenons là justement le début d'une sacrée histoire :o :o :o !!!

il va falloir en faire quelque chose, on ne peut pas laisser les choses en l'état !

nouveau cadavre exquis ? Wink

bizz

Limeye Smile


Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 05:25
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Coucou Limeye!

Aïe... [peepwall]

En ce qui me concerne, ça ne pourrait pas être autre chose qu'un cadavre exquis, j'ai dit à Frégo exactement ce qu'il en était! [needhelp] J'ai de la difficulté à imaginer ce qui aurait pu pousser Joan à agir ainsi... avec toutes les conséquences inhérentes! [wallbash] À moins que ce ne soit pas elle, malgré les apparences... [suspicous]

J'ai bien pensé à quelques petites choses, mais plusieurs sont inspirées d'autres fan fic (françaises et allemandes) et je voudrais que ce soit différent! Je vais y réfléchir davantage, je n'aurai pas le temps aujourd'hui, entre la ringuette et l'équitation de la plus jeune... [unconscious] Surtout que la maison est pleine, ce weekend! [outahere]

Et je ne dois pas laisser mon Ange gardien de côté trop longtemps non plus! [work] Je ne suis pas comme toi, moi, habile à concocter plusieurs histoires en même temps, mon côté masculin est plus prononcé sur ce domaine! :-[ L'ange gardien et les mini-défis, c'est déjà beaucoup, quand on ne veut pas laisser traîner les choses!

Chose certaine, si c'est un cadavre exquis, ce serait bien d'en faire un véritable, à plusieurs plutôt qu'à deux, et que chacune participe à tour de rôle, si elle le souhaite, bien sûr! Ce serait un véritable effort d'équipe!

Je pars en réflexion, le "timing" n'est pas forcément bon ce weekend... Je ne sais pas ce que ces cogitations vont donner... ??? ???


Bizz et bonne journée à tout le monde!
Flamme
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Flamme, coucou à toutes (les gars sont repartis en vacances, je crois ;D )

je pensais en effet à un cadavre exquis avec toutes les bonnes volontés ! Perso, j'ai juste une petite idée pour le passage suivant, mais guère plus pour l'instant. Mais je trouverai dommage qu'on ne fasse rien de ce début d'histoire original ! Curtis obligé de retrouver sa chérie qui a commis un crime... et visiblement de sang froid, avec des données qui disparaissent... hum, cela fait beaucoup de mystères, et c'est très très bon pour une histoire, ça le mystère Very Happy !

et si jamais ce n'était pas la vraie, qu'est devenue la vraie ? Hum ? Sincèrement, je pense qu'il y a un bon filon à creuser...

tu rouvres un nouveau post, qu'il soit séparé de celui des défis et chacun(e) ajoute sa petite touche au fur et à mesure... ça peut se faire sur la durée, et si on n'aboutit pas, bah... on aura essayé Wink ! Et je pense que ça peut en être un vraiment différent des deux déjà présents sur ce forum, car pour celui que j'avais mené avec Elaine, on voyait grosso-modo où on voulait aller, on se répartissait la rédaction. Pour celui avec Frégo, tout le défi résidait à réécrire l'épisode des Prisonniers, qui prend une tournure un peu différente maintenant avec le coup d'Etat, mais qui est une autre forme de défi. Là, chacun(e) pourrait vraiment apporter sa patte...

je te souhaite une bonne journée, bien remplie je crois !

bizz

Limeye
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!

Je serais aussi partante pour un cadavre exquis. Wink. Pour ce qui est de l'inspiration, certains des romans d'Hamilton comme Outlaws of the moon pourraient vraiment nous dépanner. Je suis présentement à Montréal. Je m'attellerai à faire un peu d'écriture à mon retour demain après midi. J'ai encore une passage à terminer et poster pour les visages de mon ennemie. [wallbash] ;D

A+

Frégo
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!

Je suis bien contente de votre intérêt à participer! [jump] [jump] [jump] J'ai créé un nouveau thème et remis la séquence de départ, avec quelques précisions. Ce serait super si chacune mettait la main à la pâte! [beer] Et si ça peut encourager un (oui, oui, un, allez, quoi! ) ou une visiteur(euse) anonyme à sortir de l'ombre, [invisible] ça, ce serait la cerise sur le sundae!

Bizz et bonne chance à toutes pour l'inspiration! J'en aurai besoin aussi... [wallbash]
Flamme
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Excellente idee Flamme, et bravo pour ton histoire!!! [goodjob] [goodjob] [goodjob]

Je vais meme essayer d'y ajouter mon grain de sel... ;D

O-tho
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou O-tho!

C'est super, je viens justement de lire ton grain de sel! [goodjob] C'est absolument formidable, on va sûrement avoir beaucoup de plaisir à pondre un récit en groupe! Very Happy

Il ne manque plus qu'Elaine se joigne à nous... ainsi qu'un ou plusieurs visiteurs anonymes qui sortiront de l'ombre? ???

Bizz
Flamme
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Recoucou!

Faudrait pas laisser tomber nos mini-défis, tout de même! En espérant le retour prochain d'Elaine et un signe d'O-tho!

Alors je commence avec ces trois mots:

dithyrambique / glace / envenimer

Bizz
Flamme
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
oucou!

C'est qu'il ne faut pas oublier les mini défis. Wink

J'ajoute impression, intense et éblouir pour:

dithyrambique / glace / envenimer / impression / intense / éblouir

A+

Frégo
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
oucou les filles,

Alors je rajoute:

barrage/flute

en resumant:
dithyrambique / glace / envenimer / impression / intense / éblouir/barrage/flute

A limeye!

Et...Elaine? Les garcons? Un invite surprise?...? Wink

O-tho
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
je ne tarde pas, je vous ajoute mes mots de suite ! Pas question de laisser de côté les mini-défis, trop amusants à écrire !

le tirage est déjà excellent ! j'ajoute : érotique / exotique (j'ai envie de m'amuser un peu [devil] ) et on arrive à 10 mots ! On peut donc se lancer...

dithyrambique / glace / envenimer / impression / intense / éblouir / barrage / flute / érotique / exotique

Limeye

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 05:25
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Allez, j'ai été la dernière à donner mes mots, mais j'avais envie de faire une pause en fin de journée, alors voici dès maintenant ma livraison !

bonne fin de journée !

Limeye Smile


Discrètement, Curtis leva les yeux au plafond. Il détestait ce genre de cérémonies pompeuses, où le faux semblant le disputait aux coups de couteaux dans le dos. Mais il n’avait pas pu y échapper. Le Président avait insisté, sa présence était absolument nécessaire. AB-SO-LU-MENT. Il joua parfaitement l’indifférent poli, lorsque Carthew lui adressa quelques compliments dithyrambiques sur sa dernière intervention pour contrer Kahlon. Ce diable de Martien était désormais bien au frais, sous les verrous de la prison de glace de Cerberus. Il ne viendrait plus menacer la paix des Neuf Mondes.

Le président s’efforçait toujours de ne pas faire durer inutilement ses discours, et chacun des participants l’en remerciait secrètement. Des applaudissements en marquèrent la fin, que Curtis avait à peine entendue. La seule chose peut-être qu’il avait retenue était les félicitations sincères que Carthew avait adressées à Ezra et Joan pour leur travail. Il se dit qu’ils méritaient bien cela, mais était cependant intrigué de ne pas les avoir encore remarqués parmi la foule.

Alors que chacun s’approchait des buffets, Anders vint lui parler un moment. Il était accompagné de deux ravissantes jeunes femmes, l’une un peu plus âgée que Joan, l’autre sans doute du même âge, de ce qu’il put en juger.

- Ah, Capitaine, encore merci pour votre intervention. Sans vous, Kahlon courrait encore !
- Hum, je pense que le colonel Gurney et la lieutenant Randall auraient fini par le coincer, vous savez. Nous n’avons fait qu’apporter une aide logistique…
- Ne soyez pas si modeste, Capitaine ! Je voulais en profiter d’ailleurs, puisque vous me parler de Gurney et Randall, pour vous présenter leurs deux remplaçantes.

A ces mots, Curtis sentit sa mâchoire se crisper. Il garda cependant un air tout à fait poli et leva même un sourcil légèrement interrogateur.

- En effet, la colonel Mitchell et la major Stanford vont prendre leur place. Il est fort possible que deviez partir très vite en mission avec elles, d’ailleurs.

Curtis ne put s’empêcher de penser que partir en mission avec deux aussi charmantes créatures allait causer bien des soucis. Il entendait déjà les blagues d’Otho… genre : "tu gardes laquelle pour ton quart, Capitaine ? La petite blonde ou la grande brune ? Ma foi, moi je préfère faire le mien avec…" Et d’Otho de lui asséner toute la liste des charmes potentiels de l’une ou l’autre.

Il les salua aimablement et demanda cependant à Anders :

- Mais, dites-moi, mon général, je ne savais pas que vous aviez pour habitude de démettre de leur poste les agents qui avaient bien mérité ? Ou le colonel et la lieutenant ont-ils bénéficié d’une promotion ? Je n’étais pas au courant, je vous l’avoue…

Anders pâlit. Il était persuadé que le président avait informé préalablement le Capitaine de cette décision.

- Je…, hum, Capitaine… je croyais…
- Vous croyiez quoi, mon général ?
- Et bien… que vous aviez été… informé.

Anders ne savait pas comment continuer pour ne pas envenimer plus sa situation délicate. Mais cela laissa une très désagréable impression à Curtis. L’impression que quelque chose se jouait derrière son dos, et il détestait cela. Il n’aurait jamais pensé que Carthew – ni même Anders ! – lui aurait fait un tel coup ! Remplacer Joan et Ezra, avec lesquels il faisait équipe depuis si longtemps par deux jeunes femmes qu’il ne connaissait pas le moins du monde. Dont il ignorait tout, et surtout, leurs compétences professionnelles. Et à l’idée de repartir sans Joan en mission lui causait une intense déception. Il n’en montra rien à Anders, qui continuait à bredouiller, et finit par voir le président s’approcher. Ce dernier fit un signe discret au général, qui fut visiblement soulagé de pouvoir s’éclipser.

Curtis resta en compagnie des deux charmantes jeunes femmes, qui engagèrent poliment et simplement la conversation. Conversation qui pouvait être certainement très agréable, mais qui, pour l’heure, ne l’intéressait guère. La major Stanford tenta bien de l’éblouir par un de ses jolis petits sourires, mais les pensées de Curtis étaient ailleurs. "Où étaient Joan et Ezra ? Pourquoi n’étaient-ils pas à cette soirée idiote ?" Il fallait qu’il trouve le moyen de parler avec le président de cette affaire. Mais une foule faisait barrage, et il se dit, amer, qu’il lui faudrait certainement attendre demain pour avoir la réponse à ses questions. Il demeura aussi longtemps que sa patience le supporta, et que la bienséance l’y autorisait. Puis il salua les deux jeunes agents et s’éclipsa.

- Flute !, souffla la major Stanford. Impossible de le retenir, cet homme-là !
- Oui, il va falloir qu’on trouve autre chose que nos jolis sourires… même les discussions purement professionnelles n’ont pas semblé l’intéresser.
- Pas vraiment. Il avait l’air de penser totalement à autre chose…

Mitchell lui lança un sourire narquois.

- Tu crois qu’il avait des pensées… érotiques ?
- Pourquoi tu dis ça ?
- Chais pas… il avait vraiment le regard dans le vague.
- Et à certains moments, j’aurais plutôt dit qu’il avait l’air de chercher quelqu’un…
- Hum, je vois bien qui il devait chercher, dit-elle avec un petit air méchant. Et bien… il peut toujours chercher… il ne la trouvera pas ! Pas avec le petit voyage exotique qui lui a été réservé…

Limeye

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 05:27
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Coucou Limeye,

La suiiiiiiitttttteeee! [jump] [jump] [jump] [jump] [jump]

Non mais, ca alors, vous en faites expres des nous faire des defis qui demandent une suite! ;D

Super en tout cas! Comme quoi il ne suffit pas d'etre blonde pour attirer le Capitaine...Et j'imagine mal qu'on puisse lui imposer des partenaires comme ca...Et puis elles ont fait quoi pour etre nommee remplacantes hmmmm? [naughty] [devil]

Poovre Joan, j'imagine bien que son voyage n'a rien d'exotique mais alors pas du tout....

O-tho
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

Voici ce que m'ont inspire ces mots... Et ca ne demande pas vraiment de suite... ;D

“Dis donc Chef, t’as eu des problemes pour revenir? Nan mais je dis ca juste parce que t'arrives plus tard que prevu…” questionna Otho d’un air innocent.

“ Et ca y est, ca commence….”

Curtis soupira interieurement. Il avait decide de rester stoique et de faire barrage au veritable deluge de questions qui allait lui tomber dessus- et surtout de ne rien reveler de la soiree qu’il avait finalement passee en compagnie de Joan.

Sa rencontre avec Joan dans les bureaux du siege de la Police Interplanetaire avait ete fortuite. Il etait venu en personne querir des donnees qu’il avait demandees a Anders avant d’aller continuer ses recherches a la Bibliotheque des Neuf Mondes.
Ses grands yeux bleus petillants et son sourire avaient toujours su l’eblouir. Alors, agissant sous le coup d’une impulsion, il lui avait demande si elle pouvait se liberer pour l’aider. Ezra avait donne son accord avec un grand sourire, leur après-midi etant peu chargee pour une fois, il n’aurait pas besoin d’elle.
Et tout naturellement, il l’avait invitee au restaurant le soir-meme pour la remercier.

Il n’aurait su dire si la musique d’ambiance etait jouee a la flute ou au piano, et il avait completement ignore le discours dithyrambique du serveur sur le foie gras poele dans son nid de quelque chose a la sauce d’autre chose… pour se concentrer sur elle, rien que sur elle. Il se sentait soudainement heureux de pouvoir passer ce moment avec elle, sans Grag et Otho, ni les deux bestioles pour envenimer la situation. Le repas s’etait avere copieux et delicieux, et la compagnie plus que charmante. ils avaient parle de choses et d’autres jusqu’au dessert…

…“ et alors, tes recherches elles ont avance, hein?

“hmmm, disons que je suis plutot satisfait..”…

Curtis suivait a peine le bavardage d’Otho, il ne pouvait empecher ses pensees de revenir au dessert. Elle avait commande une fondue au chocolat, et lui une glace aux fruits. Fascine, il avait suivi des yeux la fraise rouge gonflee de jus depuis le bol de chocolat jusqu’a ses levres, qu’elle entrouvrit legerement avant de les refermer delicatement pour croquer dans le fruit. Un peu de jus coula au coin de sa bouche. Curtis la fixait d’un regard intense, la gorge seche, il avait l’impression qu’un feu brulant courait dans ses veines. C’est alors qu’elle lui avait propose de gouter a ce qu’elle evait appele un delice decadent, tout en lui preparant un morceau de kiwi, puis de mangue pour finir avec des fruits de la passion...

…” et au fait t’as deja dine?”

“hmm oui, et je n’ai plus faim après cette coupe de fruits erotiques…ahh je veux dire exotiques!”


O-tho
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Hi!Hi!H! Otho! [devil]

Quel beau lapsus freudien, érotique-exotique. [devil] [naughty] [goodjob]. On devrait coucher Curtis sur un divan de psychanalyste lors d'un prochain défi. Je sens que nos délires atteindraient le paroxisme! [unconscious] [bigeek]

Bizz!

Frégo
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou O-tho !

comment ça, y'aura pas de suite :o ;D [devil]

pourtant, ça mériterait Wink [angel]

quant à la suite de mon propre petit défi, je commence à en imaginer une... mais j'ai peu de temps pour écrire, pourtant, j'aimerais bien. Je patine dans Seules contre tous, et j'ai besoin d'une histoire où je puisse me défouler sans me prendre la tête pour la cohérence du scénario, des personnages, etc... à voir !

bizz et belle journée à vous !

Limeye
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!

Limeye, tu m'as jetée par terre! [unconscious] Et il n'y avait pas de guimauve pour atténuer le choc! [bigeek]
Je meurs de curiosité, tu ne peux effectivement nous laisser comme ça, à nager dans le suspense! Pas plus que Curtis, qui n'aura probablement pas de repos avant d'avoir découvert ce qui s'est passé! Il va être occupé, pour les prochains jours à venir! [jump] [jump] [jump] [jump] [jump]

Otho, j'aime teeeeelllement la façon don tu nous emmènes tranquillement, innocemment, langoureusement, dans ton univers humoristique et coquin! [rolllaugh] Et la façon dont tu nous décoches ta finale! ;D Quel lapsus, si bien amené! [devil] J'imagine la tête de nos deux lascars, leurs rires, et la couleur du visage de notre beau capitaine après ça! Il devait être de la même couleur que la fraise, hi, hi, hi!... :-[

J'ai eu beaucoup de mal à pondre celui-là: peu de temps, peu d'inspiration, beaucoup de creusage de cervelle pour les mystères... [wallbash] Ça a donné ceci, et je me suis dit, après avoir lu la nouvelle création de Limeye, que je les ai gâtés, nos amoureux! Ça ne sera pas de trop, ce petit répit... Pauvre Joan, on lui mène la vie dure, ces temps-ci... Sad

Bizz
Flamme
[flower]

dithyrambique / glace / envenimer / impression / intense / éblouir / barrage / flûte / érotique / exotique

Curtis réprima un baîllement. Il avait l'esprit ailleurs, il aurait tout donné pour être ailleurs également, d'autant plus qu'il savait que Joan était en vacances: cette mission se terminait sans qu'il ait pu la revoir. Cet entretien avec le président Carthew et le général Swan l'ennuyait profondément. Tout, dans l'attitude de cet homme, sonnait faux: ses remerciements forcés pour l'aide apportée par les Futurement et son équipe, ses discours dithyrambiques sur l'intégrité des dirigeants de la Police Interplanétaire, le regard obséquieux qu'il adressait au président, ses manières affectées envers le capitaine, alors que celui-ci savait parfaitement que ce fourbe aurait bien aimé se passer de lui et de son équipe...

Tout ce que Swan disait laissait Curtis de glace. Celui-ci veillait toutefois à ne pas envenimer la situation en laissant voir à cet hypocrite incompétent ce qu'il pensait réellement de lui. L'entretien se termina enfin, et il prit congé des deux hommes avec soulagement. Il gagna le toit du bâtiment, sauta à bord du Cosmolem et se dirigea vers le spatioport où l'attendait son équipe, dans le Cyberlabe.

Otho et Grag l'accueillirent sans un mot: son visage renfrogné en disait long sur l'impression que lui avait laissé cet entretien. Mais ce n'était pas la seule raison, les deux compères s'en doutaient bien et se regardèrent d'un air complice en faisant décoller le Cyberlabe. Curtis se retira dans sa cabine et s'allongea sur son lit, une intense déception l'habitait. Il aurait voulu revoir Joan avant de repartir, se laisser éblouir par son sourire et son regard bleu.

Il entendit la porte de sa cabine s'ouvrir; surpris, il tourna la tête vers l'entrée et crut qu'il rêvait: à force d'évoquer celle qui le hantait, il la voyait devant lui!

Curtis en demeura bouche bée, une joie indicible le submergea, comme l'eau jaillissant d'un barrage qui vient de se rompre. Il se leva d'un bond, et reçut dans ses bras la jeune femme qui s'y était précipitée. Ils oublièrent alors tout ce qui les entourait, pour ne penser qu'au bonheur de se retrouver.
Longtemps après, alors qu'ils reposaient côte à côte dans le lit, chacun profitant de la chaleur du corps nu de l'autre, Joan laissa échapper un petit soupir:

-Flûte alors! J'ai complètement oublié de remercier Otho et Grag d'être venus me chercher pour ce petit voyage surprise!

Curtis ne répondit pas, se contentant de lui jeter un regard appréciateur: elle offrait une vision particulièrement érotique, étendue ainsi contre lui, son corps à moitié recouvert par le drap qui laissait deviner la moindre de ses courbes. Son parfum exotique l'enivrait, et il chuchota doucement:

-Je leur dois des remerciements, aussi! Ils ont bien caché leur jeu, ces deux lascars! Ils ne pouvaient me faire une plus agréable surprise!


Flamme

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 05:29
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Mille mercis, Flamme :-* !

Tu ne peux pas savoir le bien fou que ça m'a fait de lire ta petite histoire... pleine de tendresse, d'amour ! Ah, ça fait du bien de temps en temps de revenir aux bons vieux fondamentaux [eyeheart] !

Un vrai délice !

Pour ma part, je crois qu'il n'y a pas que Curtis qui va être occupé dans les prochains jours, moi aussi... mais là, j'ai pu débloquer un peu dans deux histoires, et JiYD avance tranquillement, mais sûrement...

Bizz et bonne fin de journée !

Limeye
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Limeye!

Tant mieux si ça t'a fait du bien, je suis toujours touchée quand je fais plaisir à quelqu'un! Very Happy On écrit beaucoup pour les autres, beaucoup plus que pour soi! [work]

Bizz
Flamme
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Flamme,

Bien d'accord avec Limeye...Parce que ca stresse dans JIYD la... ;D

O-tho
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
On en relance un pour le week-end ? Frégo, tu fais le précédent ou pas ?

bizz

Limeye
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je vais essayer de vous rattrapper. voici mes mots pour celui-ci:

métal / concert

A+

Frégo
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
je n'oserai pas demandé ce que tu es en train d'écouter Wink !

ma proposition :

groupe / troupe (je continue à m'amuser avec les mots dont il faut juste changer une lettre !)

donc : métal / concert / groupe / troupe

bizz

Limeye
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!

Frégo, tes mots ont-ils quelque chose à voir avec tes occupations récentes? ;D

Voici les miens:

fugace / prédestiner / transport

Récapitulation:

métal / concert / fugace / prédestiner / transport

A + aussi, tout le monde
Flamme
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Limeye, on a posté en même temps!

alors je récapitule, tout simplement!

métal / concert / groupe / troupe / fugace / prédestiner / transport

Bonne journée!
Flamme
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Oui, je me suis doutée Wink

beau tirage en tout cas ! On attend O-tho maintenant, peut-être Elaine, voire... un(e) anonyme courageux-se qui se dévoilerait un peu pour participer ? Smile

Limeye
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

Bon alors je rajoute:

Chauffeur/routine/consistance

en resumant:

métal / concert / groupe / troupe / fugace / prédestiner / transport/Chauffeur/routine/consistance

O-tho
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 05:29
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Et hop, miss qui dégaine plus vite que son ombre... a encore frappé ;D

Limeye Smile


Joan entend le petit morceau de métal rebondir sur le sol. Curtis vient de décrocher la dernière corde qui leur a permis de descendre le long de ce pan de montagne, d'une dizaine de mètres, pour atteindre un vaste plateau. Au milieu, un petit lac de montagne d'un vert profond. Sur l'une de ses rives poussent des roseaux. L'air est très pur, ils entendent un véritable concert d'abeilles et de petits insectes. C'est un endroit assez difficilement accessible, ils sont partis tôt ce matin, laissant tout le groupe au village, plus bas.

C'est la fin de matinée, et ils n'ont croisé qu'une petite troupe de chamois, qui se sont enfuis à leur approche, grimpant aisément le long d'une paroi abrupte. Alors que Curtis replie lentement la corde, pour l'accrocher sur le côté de son sac, elle s'avance un peu. Du petit promontoire où ils se trouvent, ils vont encore devoir cheminer le long d'un sentier pierreux avant d'atteindre le lac.

- Encore une petite demi-heure de marche, et on pourra déjeuner sur la rive, dit-il en souriant.

L'éclair qui s'est allumé un instant dans ses yeux est fugace, mais elle ne s'y trompe pas. Depuis la veille, depuis qu'il lui a proposé cette balade, rien que tous les deux, elle a vu plusieurs fois cet éclat particulier. Elle n'ose pourtant s'abandonner à cette espérance un peu vaine qui dort en son coeur. Ce n'est pas la première fois qu'ils se retrouvent tous les deux, tranquilles, et pourtant, rien n'arrive. Rien ne l'avait prédestinée non plus à devoir endurer de tels tiraillements amoureux. "On peut dire que j'ai de l'endurance", songe-t-elle, un peu amusée, en s'engageant dans le petit sentier. "Combien auraient lâché l'affaire... même si c'est une belle affaire !"

Ils arrivent enfin près du lac, la petite descente a été plus aisée que Joan ne l'avait imaginé. Ils sortent le pique-nique de son sac, c'est elle qui porte la nourriture, lui, les affaires plus lourdes, cordes, lampes, la petite pharmacie de secours et deux grandes gourdes d'eau fraîche. Ils en ont déjà bu pratiquement une entière, mais il lui a assuré qu'ils trouveront des sources pour les remplir, régulièrement.

Ils s'installent, savourent la salade variée que Grag leur a préparée. Malgré l'altitude, il fait assez chaud, et Joan se dit que les prochaines heures de l'après-midi seront sans doute difficiles. Pour résister à l'envie de sieste qu'elle sent venir, elle se relève, va rincer leurs affaires dans le petit ruisseau qui alimente le lac. Puis elle marche un peu, pour ne pas laisser ses jambes s'engourdir. Quand elle revient vers Curtis, il est en train d'affûter tranquillement son couteau avant de le ranger. Elle voit comment il prend soin de ses affaires, toujours soucieux de ne rien laisser au hasard.

"Et moi, et nous ? Est-ce qu'il va nous laisser au hasard longtemps ? Est-ce que je ne suis qu'un hasard sur sa route ?"

Mais elle ne laisse rien paraître de ses pensées et demande simplement :

- Et maintenant, où va-t-on ?

Il se relève, se tourne légèrement vers la montagne face à eux, à l'opposé de l'endroit par lequel ils sont arrivés et désigne un point, vers un col.

- On va là-bas. De l'autre côté du col, il y a un refuge. On dormira là-bas ce soir, puis on redescendra dans la vallée, par l'autre flanc de la montagne. C'est une longue descente, mais elle n'est pas difficile. Le chemin n'est pas abrupt, beaucoup moins que celui par lequel nous sommes montés.
- Nous allons avancer en plein soleil.
- Pas tant que ça. Nous allons traverser d'abord ce petit plateau, là, oui, nous serons au soleil, mais ensuite, nous monterons à couvert des arbres, sur le flanc de la montagne. Quand nous sortirons de cette forêt, le soleil aura tourné, il fera déjà beaucoup moins chaud. Ensuite, on mettra une bonne heure à monter jusqu'au col. On devrait atteindre le refuge en fin d'après-midi. De là-haut, la vue est superbe, tu verras.

Il a dit cela d'un ton enjoué, presque pour lui faire envie de reprendre la marche, pour avoir un but à atteindre. Le regard de Joan reste un moment fixé sur le col, puis se porte vers un point noir qui plane dans le ciel.

- Si on pouvait monter sur le dos d'un aigle, ce serait un fabuleux moyen de transport pour aller rapidement jusqu'au refuge, suggère-t-elle.
- Certes, et pas besoin de chauffeur... mais je ne suis pas certain qu'il nous emmènerait exactement là où nous voulons aller. Il vaut mieux, dans certaines circonstances, éviter les intermédiaires. On repart ?
- Ok, je suis prête.

Elle remonte les jambes de son pantalon de marche, pour les attacher au niveau des genoux, puis ajuste son sac sur son dos, replace machinalement les manches de son t-shirt pour qu'elles couvrent bien ses épaules et leur éviter d'être brûlées par les frottements des lanières, enfin, fixe celle qui entoure son ventre en un léger claquement. Pour terminer, elle remet sa petite casquette sur sa tête, sourit en songeant à la remarque qu'Otho lui a faite en la voyant partir avec.

- Tu l'as trouvée dans l'armoire de ta filleule, Joan, cette casquette ?

Bon, ok, elle est rose, avec des perles. Et des étoiles qui brillent. Et une grosse fleur jaune. Ok, elle est moche, même une gamine de six ans n'en voudrait pas. Mais elle lui va très bien, sa visière la protège bien. Et finalement, elle n'est pas plus ridicule que sa casquette de sous-officier de marine. Elle lui avait répondu qu'il était bon, parfois, d'avoir quelques accessoires pour échapper à la routine. Et que cette petite casquette faisait partie de ses préférées.

- Pourquoi tu souris ?, lui demande Curtis, intrigué.
- Je pensais à la remarque d'Otho concernant ma casquette. A ton avis, laquelle est la plus ridicule ? La sienne ou la mienne ?
- Hum, ma foi... difficile de trancher. Par contre, je pense que l'une comme l'autre vous sont très pratiques, et c'est l'essentiel, non ?

"Réponse de gars trop prudent, ça... "

Curtis est prêt lui aussi et ils commencent par contourner la moitié du petit lac, avant de traverser le plateau. En moins d'une heure, ils arrivent près de la montagne, et commencent à la gravir. Bien vite, le sentier s'enfonce sous les arbres. Il fait chaud, mais au moins, ils sont à l'ombre. "Ce sont vraiment des conditions idéales pour cette balade", pense Joan. "Il a bien choisi le parcours. Ce matin, la montée difficile à la fraîche, le lac endroit magique pour déjeuner, une autre montée, mais à l'ombre pour l'après-midi, et une vue à couper le souffle pour ce soir."

Tout en cheminant, elle ne peut cependant s'empêcher de se demander quelle consistance aura leur soirée...

Limeye

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 05:30
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Coucou!

Moi aussi, je me le demande, Limeye! En espérant que ce sera effectivement consistant, et qu'on pourra avoir une description détaillée? [jump] [jump] [jump] [jump] [jump]

J'ai craqué pour le décor, l'ambiance, et l'idée de la randonnée en montagne! Ils avaient bien besoin de s'éloigner des tracas de leur vie quotidienne et de se retrouver en paix! Il ne leur reste plus qu'à en profiter, maintenant... [knuddeln] [bussi] [eyeheart] [loveu] [naughty] [devil]


Pour ma part, j'ai finalement eu une idée, en me disant que j'en avais assez des fonctionnaires pourris et corrompus! [idea] Je ne peux chasser mon naturel, il revient vraiment au galop! ;D

Bonne lecture!
Flamme
Very Happy

métal / concert / groupe / troupe / fugace / prédestiner / transport / chauffeur / routine / consistance

-Hé, carcasse de métal!

-C'est à moi que tu parles, bonhomme en pâte à modeler? Je ne l'avais jamais entendue, celle-là...

-À qui d'autre? Toi aussi, tu as réussi à m'en inventer une autre, à ce que je vois...

-Tu n'as pas le monopole des insultes, tu sais!

Le capitaine Flam entra, mettant fin à l'échange "amical" entre les deux affreux.

-Ça suffit, vous deux! Je vais avoir besoin de vous! Une nouvelle mission s'annonce, le président vient de m'appeler...

-Une mission avec Joan, capitaine? demandèrent le robot et l'androïde de concert.

Leur chef haussa les épaules avec désinvolture, tentant ainsi de masquer son agacement: ne le laisseraient-ils pas en paix avec leurs allusions bien intentionnées envers la jeune femme? Il se sentait constamment épié par eux lorsqu'il était avec elle, cela le rendait nerveux et il accumulait gaffe par-dessus gaffe... Pas étonnant que ses tentatives de rapprochement échouent.

Le petit groupe des Futuremen eut tôt fait de rejoindre le bureau de la secrétaire du Président. À leur grande surprise, celle-ci demanda à Otho, Grag et au professeur Simon de patienter, tandis qu'elle faisait entrer Curtis uniquement. Cela avait de quoi surprendre, et la mine de Curtis s'allongea: ni Joan ni Ezra n'étaient là. Il dissimula tant bien que mal sa déception, attendant que le président lui expose la situation problématique.

-Mon cher capitaine Flam, je vous préviens immédiatement, je ne vous ai pas demandé de venir parce que j'ai une mission à vous confier...

Curtis haussa les sourcils: cela expliquait probablement l'absence de la jeune agent blonde qui faisait battre son coeur, tout comme celle de son vieil ami Ezra...

-Je vous invite pour la fin de semaine à ma villa de repos, il y aura là quelqu'un qui sera heureux de vous rencontrer! fit le président en lui adressant un clin d'oeil. Rendez-vous seul au spatioport pour le décollage de mon vaisseau privé pour demain, vers 13h! Nous nous reverrons plus tard, je pars sur l'heure pour une période de repos bien mérité!

Sur ce, une troupe d'agents armés jusqu'aux dents fit irruption dans la pièce pour escorter le président, qui fit un bref signe de tête au capitaine, lui signifiant par là que l'entretien était terminé.

Estomaqués, le capitaine et les Futuremen regagnèrent la base de Tycho en discutant de cette invitation pour le moins surprenante, qui ressemblait presque à un ordre.

-Je verrai bien sur place ce qu'il en est de cette mystérieuse invitation, et surtout qui est cette personne tellement désireuse de me voir! songea Curtis avant de s'endormir. Et pour ce qui est de revoir Joan, eh bien, ce sera encore pour une autre fois, se dit-il à regret, tout en ayant une pensée fugace pour elle avant de sombrer dans le sommeil. Tous deux semblaient prédestinés à devoir sans cesse se languir l'un de l'autre...

Le lendemain, à l'heure dite, il monta à bord du vaisseau privé que le président utilisait pour ses déplacements personnels. Curtis, absorbé dans ses pensées et ses spéculations, ne prêta pas attention au vol et s'aperçut que le vaisseau atterrissait près d'une magnifique propriété située en bord de mer. Lorsqu'il en sortit, il fut invité à se diriger vers la terrasse d'une somptueuse villa. L'endroit était désert et son regard se porta vers la mer et le merveilleux spectacle du soleil couchant. Il perçut soudain un mouvement derrière lui. Il se retourna et éprouva un transport de joie intense en voyant que c'était Joan qui se dirigeait vers lui. Elle semblait aussi surprise et heureuse que lui.

-Capitaine! Vous ici? Le président ne m'avait pas dit que vous seriez là! Et son chauffeur ne voulait répondre à aucune question!

Un homme qui se présenta comme l'intendant de la résidence était venu à leur rencontre: Curtis et Joan sortirent péniblement de l'heureuse torpeur qui avait envahi chacun d'entre eux en voyant l'être aimé. L'homme s'adressa à eux en souriant:

-Mademoiselle, Monsieur, le président vous demande d'oublier la routine pour cette fin de semaine. Profitez des lieux comme bon vous semble, le moindre de vos désirs sera exaucé! C'est en remerciement pour vos bons et loyaux services!

Et il disparut, laissant les deux jeunes gens stupéfaits.

-Eh bien, ne put s'empêcher de murmurer Curtis. Pour une surprise, c'est une surprise!

Joan ne répondit rien, son regard était fixé sur le jeune homme. Ils étaient seuls, c'était trop beau pour être vrai! Curtis songea qu'une telle occasion ne se représenterait peut-être pas de sitôt... Lorsqu'il se décida à la prendre dans ses bras, elle se sentit fondre, devenir sans consistance. Ils échangèrent un long baiser, puis elle murmura doucement au jeune homme:

-Est-ce un rêve?

-Si c'est un rêve, répondit-il, Dieu fasse que je ne me réveille pas...


Flamme

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 05:30
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Coucou Flamme !

je crois qu'on revient à une période "romantique" [eyeheart] [loveu]... Moi aussi, je fonds ! vite la louche ;D

Carthew en entremetteur de première [goodjob]

les deux affreux et leurs sempiternelles allusions [devil]

quant à la suite de la randonnée... si le prochain tirage le permet, vous l'aurez :P, promis Wink !

bizz

Limeye
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

Ah Limeye...J'ai vraiment hate de savoir moi aussi ce qui va se passer dans ce refuge...pourvu qu'ils y soient seuls ;D...Quel bol d'air que cette randonnee dans la montagne!

Flamme, eternelle fleur bleue Wink....Le complement de JIYD, le president sait et en rajoute! Very Happy C'est effectivement trop beau pour etre vrai... Wink

Moi je cogite toujours, pas tres inspiree par ce tirage....

O-tho
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

Bon voici ce que je suis parvenue a pondre..... ;D

métal / concert / groupe / troupe / fugace / prédestiner / transport / chauffeur / routine / consistance


“Aaahhh…!” s’ecria Grag tout en evitant a la toute derniere seconde le vehicule qui deboulait en sens inverse.

“Mais qu’est-ce qu’il lui prend a lui la! “gronda Mala en se cramponnant a son siege.

“Et va donc chauffeur du dimanche!” ajouta-t-il quelques secondes plus tard en passant la tete par la portiere.

“Inutile de t’enerver boule de gomme, tu as vu comme je suis reste maître de la situation?”

“M’enerver moi? Ah! Qui c’est qui s’est transforme en metal hurlant il y a 2 secondes, hein?”

“Et ca y est, c’est reparti…Vive les vacances en groupe…” se lamenta Ezra silencieusement, tout en se demandant comment Curtis, stoique comme toujours, faisait pour ignorer leur bavardage sans consistance.

Toute la troupe des Futuremen accompagnee de Joan et d’Ezra etait allee se reposer sur Andore, une petite planete connue pour ses iles paradisiaques aux plages de sable fin et aux eaux turquoises. Durant le transport jusqu’a leur lieu de vacances, Mala et Grag s’etaient mis de concert pour essayer enfin de rapprocher Joan et Curtis tout en mettant Ezra dans la confidence. De l’avis de tous, leur rencontre etait predestinee, et ils en avaient plus qu’assez de les voir se tourner ainsi autour, comme le chat autour du canari- et le canari n’est pas la personne qu’on croit, avait ajoute Ezra, une lueur malicieuse au fond des yeux…

Des le premier jour, une certaine routine s’etait installee: plage le matin après le petit-dejeuner, alors que la caresse du soleil etait encore tiede, dejeuner a l’ombre de la veranda suivi d’une sieste bien meritee, apres-midi libre avant de se retrouver le soir a la fraiche pour le diner.

“Et alors?” interrogea Ezra au bout du 2ieme jour, alors qu’il reapparaissait pour l’aperitif.

“Pfff, rien a signaler, c’est a desesperer…” repliqua Grag.

“Hmmm… Et si vous les laissiez seuls un peu plus souvent? Les chateaux de sable, les parties de beach volley et de “Je t’enterre jusqu’au cou”, vous pouvez peut-etre les faire ailleurs que devant leurs serviettes, non?”

Grag et Mala echangerent un regard fugace …

“Et alors?” interrogea Ezra deux jours plus tard, alors que Grag et Mala etaient allonges derriere une dune de sable, abrites par la vegetation luxuriante, des jumelles collees aux yeux.

“Curtis lui a mis la de crème solaire dans le dos et il l’a appliquee tres consciencieusement!” rapporta Grag.

“Ca je peux bien le croire! Mais ca n’a pas l’air de faire effet…” marmonna Ezra qui venait d’emprunter les jumelles et observait Curtis en train de lire a cote de Joan qui, dans un delicieux petit bikini rouge, etait allongee sur sa serviette.

“Aucun effet? Ca fait une demi heure qu’il n’a pas tourne une page!” lanca Grag.

“Et a ton avis, pourquoi il a pose son livre tout en haut des cuisses, hein?” rencherit Mala, un sourire triomphant sur le visage…



O-tho

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 05:32
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Coucou les filles!

O-tho, tu es la spécialiste des histoires coquines! ;D

Décidément, Otho et Grag n'apprendront jamais; même Ezra commence à jouer les indiscrets, avec les jumelles en plus! [nono]

J'ai bien aimé que la crème solaire soit appliquée consciencieusement... et que le livre semble placé tout aussi consciencieusement! [devil]

Bizz
Flamme, encore en train de [rolllaugh]
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou O-Tho!

j'adore quand ton neurone se met au travail ;D !

comment Grag et Mala réussissent à embrigader Ezra avec eux pour faire les entremetteurs [rolllaugh]

mon passage préféré : “Hmmm… Et si vous les laissiez seuls un peu plus souvent? Les chateaux de sable, les parties de beach volley et de “Je t’enterre jusqu’au cou”, vous pouvez peut-etre les faire ailleurs que devant leurs serviettes, non?”

bon, ça avance, ça avance, mais... il va rester longtemps dans cette position, le Curtis [devil] ?

bizz

Limeye
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!

Ça fait un "bon boutte" qu'on n'a pas eu de nouveau tirage! Alors je me permets d'en lancer un, tout en avouant que j'ai choisi des mots à la fois propices à la suite de la randonnée en montagne concoctée par Limeye, et à d'autres situations! Je sais que je ne suis pas la seule à avoir hâte de savoir ce qui va se passer dans ce refuge! ;D [knuddeln] [bussi] [loveu] [flower]

Alors c'est parti! [sm]

paysage / atmosphère / lueur

Bizz
Flamme
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je vais enchainer avec secret et onde pour :

paysage / atmosphère / lueur / secret / onde


A+

Frégo
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
hé héc Wink

est-ce qu'O-tho écrira aussi la suite de la scène sur la plage (et derrière la dune) [devil] ?

j'ajoute : bavoir / savoir / lavoir

Very Happy

Limeye Smile

paysage / atmosphère / lueur / secret / onde / bavoir / savoir / lavoir
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Un petit coucou rapide pour vous donner les 2 derniers mots:

subtil/polochon (aleatoire dans le dico... ;D)

Donc en resumant:

paysage / atmosphère / lueur / secret / onde / bavoir / savoir / lavoir/subtil/polochon

Et je vote pour la suite de la randonnee!... ;D..

hmmm..Quant a la scene sur la plage, je ne promets rien, y a pas que Curtis qui se demande comment s'en sortir! Wink

O-tho
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je ne sais pas si O-tho nous écrira la suite de la scène à la plage, voici en tout cas la suite de la randonnée en montagne. Tout cela est si bucolique... [flower]. Cependant, quelque chose me dit que vous allez vouloir encore une suite... ;D

bonne fin de journée ! bizz

Limeye Smile


Ils font une pause à mi-parcours, en sortant de la forêt. Là, une petite source jaillit du flanc de la montagne, ils s'y rafraîchissent. Et admirent le paysage splendide qui s'offre à leurs yeux. Joan se serrait bien arrêtée là. L'après-midi touche à sa fin, mais à cette altitude, le soleil mettra encore trois bonnes heures avant de disparaître derrière les montagnes qui s'étendent à perte de vue.

- Repartons, sinon, tu ne pourras plus te relever, lui dit Curtis d'un ton amusé.
- C'est si beau...
- Ce sera encore plus beau, plus haut, tu verras.
- J'ai du mal à y croire !
- Il y a toujours des choses que l'on a du mal à croire... avant de les avoir vues. Allez, il nous reste un peu plus d'une heure de marche, et on verra le refuge.

Ils sont repartis, tranquillement. Joan a un peu de mal à s'y remettre en effet, mais au bout d'une dizaine de minutes, elle a repris le rythme. La pente grimpe un peu raide, mais le sentier serpente en longs virages, elle n'a pas le temps de s'en rendre compte que déjà, ils arrivent au col, qui ouvre sur un large plateau. De l'autre côté, à l'abri d'un haut pic rocheux se trouve le refuge.

La voix de Curtis résonne étrangement dans cette atmosphère silencieuse.

- Encore un petit quart d'heure, et nous y serons.

Joan gravit alors les derniers mètres du sentier, et découvre, ébahie, un lac aux eaux turquoises. Le jeune homme marche quelques mètres devant elle, elle ne veut pas se laisser distancer et le suit. Le refuge est désert, Curtis sort la clé de sa poche, qu'il avait prise au village, la veille. A l'intérieur, ça sent un peu le renfermé, et ils se dépêchent d'ouvrir toutes les fenêtres pou renouveler l'air. Le refuge est grand, une salle carrée, spacieuse au rez-de-chaussée. Un escalier raide comme une échelle de meunier permet d'accéder à l'étage où se trouvent plusieurs chambres. En bas, on trouve aussi une cuisine.

- La salle de bains, c'est dehors, précise Curtis. Le lac, le ruisseau...
- Ok, dit Joan, qui sort quelques affaires de son sac, et file à nouveau dehors. Elle a surtout bien envie de tremper ses pieds dans le ruisseau qui caracole à travers le plateau.

Curtis s'active dans le refuge, elle l'entend un peu, par les fenêtres ouvertes, sans savoir exactement ce qu'il fait. Après avoir lavé ses pieds, elle hésite... un bain dans le lac... mais l'eau doit être froide... allez, elle ose. En deux minutes, ses vêtements sont au sol, et elle se glisse, nue, dans l'eau à la couleur extraordinaire.

Les lueurs du soleil couchant donnent au lac des reflets changeants, de bleu turquoise, il devient vert, puis jaune, rouge, avant de sombrer dans la nuit. Curt est resté appuyé à une fenêtre, observant le spectacle. Il est admiratif de Joan d'arriver à se baigner dans un lac de haute montagne. Il la voit nager avec aisance, et devine son sourire de bonheur. Qu'il a bien fait de lui proposer cette sortie ! Rien ne pouvait lui faire plus de bien, pour oublier la difficile mission qu'elle avait menée sur Uranus, que cette randonnée. Mais lui se demande s'il pourra résister longtemps à l'envie de découvrir tous les secrets de son corps qu'elle a commencé à lui dévoiler de manière si impudique. "Elle devait croire que j'étais occupé... que je ne la voyais pas. Il n'y a pas que Grag qui a les yeux qui traînent partout...", pense-t-il avec un léger sourire.

Elle sort de l'onde et il tressaille. Sa silhouette aux formes parfaites se découpe sur le ciel encore clair. Un dernier rayon de soleil fait briller sa peau, lui donnant un bel éclat doré. Quant à ses cheveux... ils deviennent d'un blond chaud, il aimerait y glisser les doigts. Pour ne pas la gêner, il retourne discrètement à l'intérieur, termine de préparer le repas. Elle rentre, elle s'est rhabillée chaudement, avec un pull par-dessus son t-shirt. Elle a aussi fait redescendre les jambes de son pantalon. Elle veut l'aider, il lui conseille de ranger d'abord ses affaires et de se préparer un lit, à l'étage. Quelques minutes plus tard, il l'entend pousser un petit gloussement de rire.

- Curt, regarde ce que j'ai trouvé ?

Il s'avance au bas de l'échelle, elle est en haut et lui tend un bout de chiffon indéfinissable.

- Un bavoir de bébé ! Il y a des gens qui viennent avec des bébés jusqu'ici ?
- Ca arrive... des aventuriers de l'extrême. Il y a des gens qui osent tout, tu sais.
- C'est bon à savoir qu'on peut venir avec un bébé ici. On pourra toujours amener Ken...
- C'est vrai que parfois, il se comporte encore comme un bébé...

Elle entame la descente de l'échelle, il n'a pas bougé et elle le frôle en arrivant en bas. Un peu troublée, elle lui demande si elle peut l'aider.

- Surveille le repas, je vais rincer la vaisselle au lavoir, les derniers occupants l'ont laissé un peu douteuse... J'en profiterai pour me laver au ruisseau.
- Tu ne veux pas tenter un plongeon dans le lac ? Elle n'est pas si froide que ça...
- Je ne suis pas téméraire, miss Randall. J'ai mieux à attraper qu'un rhume... ce soir.

Elle se demande, subtile, ce qu'il a l'intention d'attraper... à la façon dont il la regarde, elle se dit que le programme du soir ne va pas être une bataille de polochons !

Limeye

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 05:33
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Coucou Limeye,

Ahh excellente cette suite! Et tu as raison, ca demande une AUTRE suite ca...Tu ne peux pas nous laisser sur une bataille de polochon inexistante... ;D

et en plus c'est plein de petits sous-entendus...
"Il y a toujours des choses que l'on a du mal à croire... avant de les avoir vues" hmm...

"Mais lui se demande s'il pourra résister longtemps à l'envie de découvrir tous les secrets de son corps qu'elle a commencé à lui dévoiler de manière si impudique."..pourquoi resister hmmm? En plus il fait le voyeur sans honte...

"J'ai mieux à attraper qu'un rhume... ce soir"...nous aussi on veut savoir ce qu'il veut- ou va- attraper.... ;D

O-tho qui se demenage son pooovre neurone pour trouver une suite...ou pas.... ;D
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

Pfeww...ca y est je l'ai pondue la suite, mais ca n'a pas ete facile....Surtout le lavoir [wallbash] [wallbash] ...a n'utiliser qu'en cas de chute.... ;D Wink

paysage / atmosphère / lueur / secret / onde / bavoir / savoir / lavoir/subtil/polochon

Subitement, Curtis se leva et marcha rapidement en direction de l’ocean (“Je crois qu ‘il a besoin de se rafraichir” souligna Mala plein de malice), fit quelques brasses dans l’onde bienfaisante et revint s’etendre sur sa serviette a cote de Joan…

“Et alors qu ‘est ce qu’ils font, la, dis? C’est pas le moment de regarder le paysage!” s’impatienta Mala lorsqu’il lui sembla apercevoir enfin les corps bouger sur les serviettes. Ezra etait depuis longtemps reparti.

“T’aimerais bien savoir hein? “ le taquina Grag qui accaparait les jumelles depuis plusieurs heures deja.

“Ne joue pas avec mes nerfs, epouvantail a boulons, ce n’est pas le moment!” menaca Mala.

“Rien…” soupira Grag.

“Comment ca, rien?”

“Ils dorment…”

“ Quoi?” balbutia Mala en arrachant les jumelles des mains de Grag.

Curtis et Joan semblaient profondement endormis,tout pres l’un de l’autre. Joan ayant bouge dans son sommeil utilisait le bras de Curtis comme polochon.

“Non mais j‘hallucine! Il avait l’occasion revee pour conclure et que fait-il? Monsieur s’endort!...” s’enerva Mala.

“ Bon c’est vrai que notre derniere mission a ete plutot eprouvante… “ interrompit Grag.

“Moi je te dis que le plus eprouvant c’est de les voir se tourner autour…”

“Et si on demandait conseil a Simon?”

“T’es sur que toutes tes connections fonctionnent, tas de ferraille? Deja qu”Ezra est dans le secret pour qu’il ne gene pas nos plans, je vois d’ici le professeur nous interdire d’intervenir, ce serait la ca-tas-tro-phe! Non, va falloir la jouer subtil…”

L’occasion se presenta le soir meme quand les deux comperes apprirent qu’il y avait une fete dans le village voisin, et tous deciderent d’un commun accord de profiter de la soiree pour gouter aux petits plaisir locaux, a part Simon qui preferait rester dans le Comet.

Lorsque Curtis vit apparaitre Joan dans sa petite robe d’ete, la machoire lui en tomba. A force de la voir dans son uniforme, il en avait oublie ses delicieuses formes feminines que la robe mettait superbement en valeur. De petites bretelles fines recouvraient ses jolies epaules dorees par le soleil pour se croiser en bas de son dos ainsi denude. Ses yeux glisserent sur son decollete quelque peu sage mais a la fois si prometteur pour s’arreter sur ses longues jambes fines.

“Feme ta bouche sinon je te colle un bavoir….”lui susurra Mala a l’oreille.

La fete battait son plein , l’atmosphere etait legere, joyeuse, remplie de cette douceur de vivre que l’on ne trouve que dans les iles. Curtis et Joan se retrouverent seuls pour aller se restaurer, Ezra proclamant etre plus interesse par le bar (“Certainement pas a cause de la jolie serveuse…” avait ajoute Mala avec une lueur de malice au fond des yeux…), et Grag et Mala l’avaient accompagne pretextant que l’on ne laissait pas un ami boire seul …

“Je crois qu’on tient le bon bout Grag! Ils ne sont pas rentres de la nuit!” se felicita Mala le lendemain matin.

“Ah justement je vous cherchais!” s’exclama Simon “Curtis a appele, il a passé la nuit a l’hopital en observation, Joan est avec lui. Rien de grave, rassurez-vous, juste une legere concussion. Apparemment il a trebuche et est tombe dans le lavoir local après avoir quitte le restaurant…”



O-tho
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
oh O-tho ! J'adore ! Les deux affreux sont presque plus sur le grill que nous ! Excellent !

quant au lavoir, quant tu as parlé de chute en présentant ton texte, j'avais pensé à toute autre chose... qu'ils tombaient malencontreusement TOUS LES DEUX dedans... avec câlin à la clé, mais non, ce sera, toi aussi, pour ton prochain défi, j'ai bien l'impression ;D !

et comment Ezra se défausse... tellement prévisible ;D

maintenant, Joan n'a plus qu'à jouer à l'infirmière [jump]

bizz

Limeye
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 05:34
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Coucou Limeye! [bussi] [eyeheart] [loveu] [loveya] [heart] [wallbash] (le dernier, c'est pour m'avoir laissée sur ma faim et en attente sur le gril...) ;D C'est sûr que je vais vouloir une suite tant que tu ne les auras pas rapprochés plus que ça...et pour la peine! [jump] [jump] [jump]

Je me doutais bien que Joan ne pourrait résister au plaisir de se baigner dans ces eaux turquoises... et que Curtis ne pourrait résister au plaisir de jeter un coup d'œil par la fenêtre... [naughty]

Mais maintenant, c'est fini la résistance, n'est-ce pas? SVP!!! [devil]


Coucou O-tho! ;D [laughnot] [proud] [rolllaugh] [rolllaugh] [wallbash] (le dernier, c'est pour Curtis, pour s'être endormi sur la plage, et s'être mis les pieds dans les plats (et le lavoir), non mais... [unconscious] A croire qu'il fait exprès... [nono] Décourageant... [shrug] Mais qu'est-ce que j'ai ri... [rolllaugh]

Chapeau pour le bavoir! Ça lui aurait pris des lunettes et une lampe de poche, aussi, en sortant du restaurant...! Et peut-être un petit coup bien placé à un certain endroit, dans le bas du dos... ou derrière la tête! [poke2] ;D Vous prenez un malin plaisir à me faire souhaiter une suite prometteuse, toutes les deux! [jump] [jump] [jump]


Voici ce que j'ai imaginé, de mon côté... je parle de l'histoire, bien sûr... ;D

Paysage / atmosphère / lueur / secret / onde / bavoir / savoir / lavoir / subtil / polochon

C'était merveilleux, ce coucher de soleil sur cette mer d'huile... Ce paysage enchanteur, cette atmosphère paisible et romantique, tout appelait un rapprochement... Cette lueur qu'ils avaient chacun dans les yeux en se regardant... Impossible de garder le secret sur leur amour, leur attirance réciproque, pour quiconque les aurait vus... Mais ils étaient seuls. Ils se laissaient bercer par le clapotis de l'onde sur le quai, ils étaient déconnectés de tout ce qui n'était pas eux... et totalement dévêtus.

Si les deux affreux les avaient surpris en cet instant, ils en seraient demeurés bouche bée, au point d'avoir besoin d'un bavoir...

Le savoir de Curtis était immense, mais il ignorait tout des sensations que Joan lui faisait expérimenter; elle aussi ressentait un bonheur insoupçonné jusque-là... Bientôt, cette joie mutuelle allait atteindre son paroxysme, leurs corps en sueur, fusionnés ensemble, ne demandaient que cela...Une vague de plaisir allait les submerger...

-Mademoiselle, le cycle est terminé depuis longtemps...

L'employée du lavoir vint brusquement interrompre la rêverie de Joan. Celle-ci ouvrit les yeux, pour revenir péniblement à la réalité: elle s'était plongée dans ses pensées pendant toute la durée du lavage-séchage de ses vêtements. Elle était partie si loin... et d'après le regard malicieux de l'employée, son visage avait dû exprimer de façon peu subtile la nature de son rêve.

La jeune femme retira lentement ses vêtements de la machine, les plia et les rangea dans un sac. Elle reprit le chemin de son appartement, en souhaitant vivement que sa nouvelle laveuse-sécheuse tout-en-un dernier modèle serait livrée bientôt. Elle n'aspirait qu'à revivre tranquillement, en toute intimité, ces moments passionnés, même si ce n'était qu'en rêve... Dès qu'elle ouvrit sa porte, elle sut qu'elle n'en aurait pas le loisir: Ken l'accueillit avec effusion, et lui dit avec un enthousiasme qu'il espérait contagieux:

-Joan! Tu rentres bien tard! Allez, on fait une bataille de polochons avant de se coucher?

Bizz
Flamme
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Flamme !

j'ai adoré ! Le changement de ton et d'atmosphère est aussi brutal à lire que pour Joan à vivre :o ! On s'y croyait sur ce bateau... (ou je ne sais où près de la mer, je ne sais pas pourquoi, je les imaginais sur le pont d'un bateau...).

et j'imaginais bien sa tête, un peu déconfite, quand Ken lui propose une bataille de polochons, alors qu'elle venait de rêver à tout autre chose... soupir...

bon, j'attends le prochain tirage pour la suite de la randonnée. Ou plutôt de la soirée au refuge Wink

bizz et belle journée à toutes !

Limeye
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Flamme,

Ah excellent!! :P ce reve interrompu a la laundromat..au bon/mauvais moment! J'en ai bien ri!

C'est vrai que de regarder son linge a travers le hublot de la machine ca a un cote hypnotique...Je crois que je ne verrai plus les laundromat de la meme facon maintenant.... ;D

O-tho
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
'ai adoré TOUTES vos histoires, [rolllaugh] [jump] [master] [bthumbup] mon mauvais esprit n'y trouve rien à redire, [devil] suggestif, drôle, enlevé, waouh!!!!


évidemment :-[ :-[ :-[ :-[ j'ai un léger ;D retard....


merci pour ces excellents moments de lecture!!
:-*


a très bientôt Cool Cool [peepwall] BIZZZZZZZZZZ




NB: a-t-on déjà fait un défi avec une chanson comme ambiance? Pourquoi pas celle là? L'obligation d'utiliser une phrase, cela vous tente? Je vous propose un truc gai et positif!


http://www.youtube.com/watch?v=8IjWHBGzsu4


Elaine

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 17:43
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Coucou les filles!

Elaine, quel plaisir de te revoir! En espérant que ce n'est pas seulement pour une visite-éclair? [jump] [jump] [jump]

Quant à ton défi, est-ce que l'obligation d'employer une phrase de la chanson s'ajoute à nos dix mots?
Histoire que les choses soient bien claires! Wink

O-tho, il n'y a pas que les laundromat que nous ne verrons plus de la même façon! ;D Et encore, la seule expérience que j'en ai, c'est durant certains voyages de camping... Il y a tant d'autres choses, maintenant, que je ne verrai plus de la même façon, la liste serait longue! Les tartes aux mirabelles, les pommes, les salons de massage, les plages des îles, les refuges au bord d'un lac, les lavoirs, et j'en passe... [rolllaugh]

Limeye, ça tombe pile que tu aies eu l'impression qu'ils étaient en bateau, parce que c'était effectivement ma première idée... et je ne me rappelle plus pourquoi je l'ai changé pour un quai, j'aurais dû garder ma première idée! :o

O-tho et Limeye, je compte bien sur une suite! Où nos deux héros n'auront pas peur de franchir les barrières, [knuddeln] [loveu] et où ils n'auront pas de malchance en se mettant les pieds où il ne faut pas! [unconscious] [wallbash] [jump] [jump] [jump]

Frégo, j'ai bien hâte de pouvoir relire un de tes défis! Very Happy Mais c'est vrai que les cadavres exquis, c'est exigeant! [work] Il me tarde tout de même de te relire ici!

Bizz
Flamme

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Hello !

belle idée, Elaine... Zaz fait partie des chanteuses que j'écoute un peu "en boucle" en ce moment... j'aime sa voix, sa pêche, ses textes, ses jolies musiques ! Un beau coup de coeur !

donc si j'ai bien compris, on fait quand même un tirage de mots, et on prend soit l'ambiance de la chanson, soit une phrase contenue dans la chanson qu'on essaye de replacer dans notre défi...

pas mal.

je lance donc le prochain tirage...

énergie / synergie

à vous !

bizz

Limeye Smile bien décidée à vous raconter la suite de la randonnée... ou plutôt la nuit au refuge [eyeheart] [knuddeln]

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!


donc si j'ai bien compris, on fait quand même un tirage de mots, et on prend soit l'ambiance de la chanson, soit une phrase contenue dans la chanson qu'on essaye de replacer dans notre défi...


Je l'avais compris de cette façon, en tout cas! Et j'ajoute ces mots:

accélérer / nu

Récapitulation: énergie / synergie / accélérer / nu(e)

Histoire de forcer un peu les choses... [devil] [jump] [sm]

Bizz
Flamme

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je vais enchainer avec cœur et âme pour:


énergie / synergie / accélérer / nu(e)/ cœur / âme


Bizz!

Frégo Cool

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,


Bon alors je rajoute: demanger/plafond

en resumant:
énergie / synergie / accélérer / nu(e)/ cœur / âme/demanger/plafond

Elaine, tu nous rajoutes les 2 derniers ? Wink

O-tho

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
coucou les filles et merci !

[flower] [devil] alors comme cela faut accélérer les choses qui démangent ;D mais on croirait que nous travaillons en sinergie pour mettre à nu le coeur et l'âme de notre beau roux ténébreux face à l'énergie d'une jolie blonde ! (et toc)


déshabillé / fatigué ;D (quand même c'est pas humain tous les bb qu'on lui fait faire [rolllaugh] on a toutes une araignée au plafond, ou quoi?)


[hello] bizz

Elaine

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Hello Elaine !

bravo pour ta contribution ! Nous n'avons plus qu'à nous mettre au travail... et à soigner la petite araignée de notre plafond ;D

cool que tu repasses un peu nous voir... j'espère que tout va bien !

bizz

Limeye

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!

Quelle joie de retrouver les cinq doigts de la main réunis! [bthumbup]



Citation de: limeye am 12. Oktober 2013, 19:47:14 Uhr


Nous n'avons plus qu'à nous mettre au travail... et à soigner la petite araignée de notre plafond ;D




Ze vois pas le problème... Ze vis très bien avec, moi! Surtout ici, et ze m'en passerais pas! ;D ;D

Elaine, tu es vraiment dan-ze-reu-ze-ment en forme, pour cazer 7 des 8 mots dans la même phraze... [bigeek]! Ça promet vraiment, va falloir attacher nos tuques avec d'la broche... ;D
Alors bizz à toutes, ze vous retrouve quand z'aurai écrit mon délire!

Flamme

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
;D yes, j'ai la pêche ;D
bientôt les vacances, Cool et en plus je récidive!! [devil]

Joan rejoignit Curtis sur le balcon, dehors la nuit était parsemée d’étoiles, la mort de Mc Kintosh les avaient bouleversés. Cette mission avait accéléré l’évolution de leur relation, le capitaine était devenu Curtis, désormais ses bras l’entouraient avec tendresse, ce soir comme les autres soirs. Elle aurait pu y rester des heures mais une question la démangeait toujours, quand se déciderait-il à l’aimer vraiment, comme un homme ? Le romantisme de la situation les placaient dans une telle synergie, une telle complicité qu’aucun n’osait mettre à nu ses sentiments.
Le cœur battant, Joan tourna son beau visage vers lui, le scrutant intensément, il la regarda à son tour, ses yeux tout à coup si sérieux, qu’elle eut l’impression qu’il transperçait son âme. Elle sentit qu’elle ne voulait pas le laisser parler.
« Curtis, le sacrifice de Mc Kintosh n’aura servi à rien, si vous ne savez pas que je vous aime. » Il réagit fortement, elle sentit en lui l’énergie dont il devait faire preuve pour maîtriser ses émotions. Elle se décida alors pour eux deux,
- C’est vous que je veux, peu importe les conditions, ni pour combien de temps, vous n’avez rien à me prouver, «
Il la regarda à nouveau, les larmes aux yeux, elle lui caressa la joue qu’elle embrassa,
« schhhut ! ne dites rien ….venez »
Il n’aurait su dire comment ils étaient arrivés, à son réveil, il vit son visage d’ange dormir, aux pieds du lit le joli déshabillé qu’elle avait essayé d’enfiler dans la seconde partie de la nuit pour dormir…mais il n’avait pas envie de dormir….passé l’émotion de la première fois avec elle, de la découverte, ils n’avaient pas pu s’arrêter et il savait que le transmetteur clignotait depuis un moment. Dehors le soleil de l’après midi rayonnait comme son cœur, cela scintillait dans toute la pièce jusqu'au plafond mais jamais il n’avait ressenti un tel bonheur, il avait envie de l’emmener avec lui, il lui caressa un jolie boucle blonde , pensa en chuchotant : qu’elle est belle notre chance, aux mille couleurs de l’être humain.
http://www.youtube.com/watch?v=8IjWHBGzsu4
Il avait l’impression de vivre, de sourire pour la première fois de sa vie, des sensations nouvelles qui explosèrent quand elle ouvrit les yeux. Il n'oublierait jamais ce sourire.

Elaine

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir Elaine !

tu nous la fais très romantique [eyeheart] ! Où est passé ton mauvais esprit ? ;D

après une journée bien chargée, je vais m'atteler à la suite de la soirée (et nuit, je sais que c'est ça qui vous intéresse [devil] ) au refuge...

bizz !

Limeye

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bon, la voilà cette fameuse nuit au refuge !

rôles un peu inversés pour les deux affreux, pour une fois, c'est Otho qui s'inquiète... quant aux paroles de la chanson, je les ai légèrement modifiées... et j'ai ajouté un petit clin d'oeil au dernier défi de Flamme !

bizz

Limeye Smile


- Oh, boule de gomme ! Arrête un peu de tourner en rond ! Tu deviens fatigant... Quelle dépense d'énergie vaine !
- Ah, mais Grag ! Quand même ! Ca fait QUATRE jours qu'ils sont partis ! Ils ne devaient passer qu'une nuit en montagne, pas trois !
- Ben, moi, je trouve que c'est plutôt bon signe, non ?
- Tu as toujours l'esprit mal placé, tas d'ferraille ! S'ils ont fait une chute ? S'ils ont eu un problème ?
- Et bien, c'est facile de le savoir, il suffit de repérer la montre du chef et celle de Joan.
- A condition qu'ils ne les aient pas cassées...

Grag leva les yeux au ciel. Pour une fois que le chef était parti en vadrouille avec Joan, qu'ils n'avaient pas de "devoirs de vacances" à faire, que Simon leur fichait une paix royale... voilà que cet androïde stupide se mettait à s'inquiéter. Ils montèrent à bord du vaisseau, en prenant soin de ne pas faire sortir Simon du laboratoire (ils n'étaient pas fous : une fois les vérifications faites, ils voulaient pouvoir continuer leur farniente). Ils allumèrent le radar et très vite trouvèrent les deux échos, côte à côte.

- Bon, tu vois, gomme balloune ! Ils sont toujours au refuge. Leurs montres sont l'une à côté de l'autre.
- Mouais. Qu'est-ce que ça signifie ? Ils les ont enlevées avant de se baigner et se sont noyés dans l'eau du lac qui était trop froide !
- En tout cas, elles sont juste l'une à côté de l'autre, en parfaite synergie..., soupira le grand robot avec un air rêveur.

Otho regarda son ami, lui lança une bourrade dans l'épaule :

- S'ils ne donnent pas signe de vie demain, je te préviens, je monte jusque là-bas !


**

Là-bas en question...

Cela faisait quatre jours et plus précisément trois nuits que Joan et Curtis avaient complètement oublié le reste du monde. Le premier soir, ils avaient dîné tranquillement sur les bords du lac. Ils avaient allumé un feu, l'air était frais, mais ils se sentaient bien. A la fin du repas, Joan s'était étirée et avait grimacé en frottant ses épaules. Curtis s'était inquiété, elle avait répondu :

- Cela fait un moment que je n'ai pas eu de sac à dos sur les épaules, ça m'a tiré un peu, mais ça va passer dans la nuit.
- Tu veux un massage ?

Elle aurait été stupide de refuser. Elle savait qu'il était particulièrement doué pour cela. Ce n'était pas la première fois qu'il lui massait les épaules, une fois les jambes aussi, quand elle avait eu une crampe terrible. Elle sourit dans le noir en se souvenant qu'elle avait pensé alors qu'il était bien dommage qu'elle n'ait pas plus souvent des crampes...

Elle ôta son pull, dégagea ses cheveux sur son épaule. Curtis était parti chercher un petit baume qu'il avait toujours dans son sac. Consciencieusement, il en déposa quelques gouttes dans ses mains, les frotta l'une contre l'autre autant pour bien les huiler que pour les réchauffer, puis il commença à les faire glisser sur les épaules de la jeune femme, d'abord lentement, puis plus rapidement, pour accélérer la diffusion du baume. Ensuite, il revint à un rythme régulier, étirant bien chaque muscle, prenant soin de bien faire le tour de ses articulations, sa clavicule, ses omoplates, le haut de sa colonne vertébrale, ses cervicales. Joan avait fermé les yeux, goûtant totalement à ces sensations si agréables.

- Tu veux que je continue ?

La voix de Curtis avait résonné dans la nuit, elle lui avait semblé plus grave que d'habitude. Elle avait soupiré un petit "oui".

- Je reviens.

Deux minutes plus tard, il arrivait avec une couverture, il la fit allonger sur le ventre, et entreprit de lui masser tout le dos. Epuisée par la bonne journée de marche et par ce massage qui la faisait fondre, Joan s'endormit. Amusé, Curtis prit tout son temps pour arrêter progressivement les mouvements de ses mains. Puis il retourna au refuge, revint avec une autre couverture dont il couvrit avec soin la jeune femme. Il resta debout un moment, à regarder le lac et les étoiles, heureux simplement de profiter du calme de la nature, de la beauté du ciel et de la présence, complice et apaisée, de Joan. Puis il ôta ses vêtements et s'allongea, nu, à ses côtés.

Joan rouvrit les yeux peu après, elle s'était tournée et un petit caillou lui était rentré dans la hanche, elle bougea un peu pour trouver une position plus confortable, se rendit compte qu'elle dormait dehors... mais pas seule. Deux yeux gris la fixaient avec tendresse et désir. Son coeur se mit à battre la chamade et quand, sans un mot, il posa ses lèvres sur les siennes, elle se sentit transportée jusqu'au plus secret de son âme.

La nuit fut magique, l'amour sous le ciel étoilé, la découverte merveilleuse l'un de l'autre, rien ne vint troubler leur parfaite entente, pas même l'aube naissante, pas même la plus petite fourmi qui serait venue les démanger.

Le soleil réveilla Joan la première, réchauffant doucement son épaule. Elle n'osait ouvrir les yeux, elle sentait les bras de Curtis l'enlaçant, elle entendait battre son coeur sous son oreille, elle eut simplement un instant fugace une crainte : et si en ouvrant les yeux, tout cela disparaissait ? Et si elle se retrouvait encore une fois au lavomatique, tirée de son rêve éveillé par un employé trop consciencieux ? Ou alors, si, au lieu d'un ciel d'une pureté incroyable, elle découvrait le plafond de sa chambre, et qu'elle était, seule dans son lit , avec son joli petit déshabillé qu'elle espérait toujours qu'un soir il lui ôterait ?

Mais non... une voix chaude lui murmura : "tu es mon étoile, et je suis l'univers, tu es le grain de sable au milieu de mon désert, tu es mon horizon, et je suis comme la mer, tu es toutes les saisons et je serai la Terre, tu es le rivage et moi l'écume pour te recouvrir, car tu m'as donné ce que tu as de meilleur"


**

Retour dans la vallée... avec les deux affreux. Otho a cessé de tourner en rond, mais ce matin-là, c'est Simon qui vient aux nouvelles. Il en faut beaucoup pour étonner le professeur, et quand, un peu ennuyés, Otho et Grag lui annoncent que Curtis et Joan ne sont toujours pas revenus de leur randonnée, il commence à les houspiller :

- Et vous ne les avez pas appelés ? Vous ne vous inquiétez pas ? Non, mais, vous devez veiller sur Curtis !
- Enfin, professeur, ce n'est plus un petit garçon de huit ans..., gémit Grag.
- C'est vrai, renchérit Otho, déjà fatigué à l'idée que Simon leur fasse à un sermon.
- Ca va faire cinq jours qu'ils sont partis ?
- Heu, ben... oui.
- Mais ils n'ont pas prévu assez de nourriture pour tout ce temps ! Je sais bien qu'il y a toujours quelques provisions dans les refuges, mais quand même...
- Oh, ça, professeur, dit Otho retrouvant tout son sens de la répartie, je ne pense pas que ce soit un problème ! A mon avis, ils vivent d'amour et d'eau fraîche !

Limeye

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Coucou les filles,

Elaine, super de te revoir parmi nous! Et quel retour en force, c'est percutant et romantique a la fois, y'a pas a dire quand c'est Joan qui prend les devants, ca bouge...J'ai adore!

Limeye, Ahhh...finalement....Quand elle s'est endormie apres le massage, je me suis dit qu'on aurait droit a une autre suite....Mais non! Bon le fait qu'il s'allonge nu a cote d'elle, c'etait du premedite tout ca... ;D, super!

Bon, voici ce que ce tirage m'a inspire....

énergie / synergie / accélérer / nu(e)/ cœur / âme/demanger/plafond/déshabillé / fatigué
et textes de Zaz "On ira"

Simon avait prefere rapatrier Curtis dans le Comet, ou il pourrait veiller sur lui lors de sa convalescence.

“Le pauvre, il a bien ete sonne. De le voir la, etendu, sans aucune energie, ca fait bizarre…” remarqua Grag.

“Mais il y a tout de meme un cote positif a tout ca…Qui c’est qui va jouer a l’infirmiere, hein?” se rejouit Mala.

Les deux comperes etaient bien d’accord: que Joan prenne soin de Curtis ne pouvait qu’accelerer les choses, et sans qu’ils s’en melent en plus!

Mais ils durent vite reconnaitre que penetrer dans l’infirmerie n’arretait pas de les demanger, et l’un après l’autre, ils trouverent n’importe quel pretexte afin d’evaluer d’eventuels progres:

“Ca va Joan, pas trop fatiguee j’espere?”

“La lumiere du plafond lui donne surement mal aux yeux, je vais baisser un peu l’intensite…”

“On va vous aider pour la douche, vous l’avez deja deshabille ? Non…?”

“Et un peu de poesie, ca pourrait le distraire, non? Ecoutez plutot ce passage:

…On dira que les rencontres font les plus beaux voyages
On verra qu'on ne mérite que ce qui se partage
On entendra chanter des musiques d’ailleurs
Et l'on saura donner ce que l'on a de meilleur…

Mais au bout de quelques jours, il fallut bien se rendre a l’evidence: rien n’avait change entre eux…Grag et Mala s’en plaignaient quand Ezra rentra dans la piece de repos.

“Un peu de patience les amis…Serieusement, mettez-vous a sa place: avec ces maux de tete, des haut-le-coeur constants et une vision double, vous auriez envie de mettre votre ame a nue ou meme de passer a l’action, hein?”

S’ils avaient su que les medicaments que Simon lui avait prescrits agissaient en synergie, et que les migraines et nausees avaient pratiquement disparu… mais que le pauvre Curtis, pourtant bien reveille et en possession de tous ses moyens (ou presque), se demandait, impuissant, des deux Joan qu’il voyait laquelle il devait embrasser…

O-tho

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ah O-tho !

j'ai aimé les deux affreux, incapables de se retenir de mettre leurs grains de sel... et de faire les curieux et les voyeurs !

quant au coup de la vision double... Simon n'est pas fichu de mettre au point un médicament sans désagréments ? Et tout ça pour une petite chute de rien du tout dans un lavoir...

;D

Limeye Smile

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!

Enfin, un peu de répit... temporaire... mais j'en ai profité pour pondre mon histoire, j'avais hâte de découvrir les vôtres... [jump] [jump] [jump]

Elaine, tu m'as fait fondre, j'ai tellement aimé! [eyeheart] Elle a bien fait de prendre les devants et d'être directe, notre Joan, je l'adore quand elle agit ainsi, et Curtis l'a bien compris d'ailleurs...il y a pris goût, on dirait! Soupir [loveu] Ça donne vraiment envie de te voir récidiver bientôt, Elaine, tu as d'ailleurs admis avoir un léger retard à rattraper?! [devil]

Limeye, tu m'as aussi fait fondre, je n'avais même pas eu le temps de me resolidifier après avoir lu Elaine! [knuddeln] Je dois admettre que quand Joan s'est endormie, j'ai pensé la même chose qu'O-tho! ;D Ce fut merveilleux de voir que ce n'était pas un rêve, qu'il soit au lavomatique ou dans sa chambre! [goodjob] J'en ai presque oublié les deux affreux et Simon... ;D

O-Tho, j'ai tellement aimé ton humour! [rolllaugh] J'adore ton manque de sérieux, [goodjob] moi qui ai tendance à trop en avoir dans mes histoires! (du sérieux, pas du manque de sérieux...) ;D Pauvre Curtis, il aurait dû tenter sa chance tout de même, avec deux Joan au lieu d'une! Mais je comprends très bien qu'il ne se passe rien, finalement, car les deux affreux sont tellement attentionnés que ça paralyse au lieu d'aider! Trop drôle, l'allusion pour l'aide à la douche... A force de beurrer trop épais, ça fait glisser! ;D

Voici mon récit...

énergie / synergie / accélérer / nu(e) / coeur / âme / démanger / plafond / déshabillé / fatigué
et un extrait de la chanson de Zaz, On ira

Que de temps perdu... Que d'énergie gaspillée à résister à cette force qui nous a emportés comme un raz-de-marée... Cet amour qui maintenant nous unit... Cette attente, c'est maintenant du passé, nous sommes en totale communion, en parfaite synergie!

Je sens les battements de mon coeur s'accélérer: le souvenir de cette première fusion de nos corps nus demeurera à jamais vivace. Nous nous sommes tout donné, non seulement nos coeurs, mais aussi nos esprits, nos âmes. Nous avons atteint un monde encore inconnu de nous deux. On dira que les rencontres font les plus beaux voyages... Je dirai maintenant que nous en avons fait un encore plus beau.

J'ai bien dormi, d'un sommeil comme seul peut donner l'amour. Maintenant, je me blottis contre son corps encore endormi, je savoure sa présence tout en regardant son visage apaisé: je ne peux m'empêcher de repenser à ces moments où nous nous sommes déshabillés lentement, sensuellement... Comme si chacun déballait un cadeau précieux que l'autre lui offrait... À ce moment où nos corps se sont unis...

Un grattement se fait entendre à la porte du chalet... Je lève les yeux au plafond et je souris intérieurement, et je ne peux m'empêcher de pouffer de rire: les deux affreux nous ont retrouvés, et ont envoyé leurs bestioles aux nouvelles! Leur tendre sollicitude est touchante, mais la curiosité les démange, il fallait bien s'en douter! Ils étaient sûrement fatigués d'attendre que nous nous décidions, et de se demander ce qui va se passer entre nous!

Eh bien, qu'ils attendent, qu'ils continuent à imaginer! Nous avons beaucoup de temps à rattraper...

***

Vous pouvez prêter les paroles à chacun des tourtereaux! Lequel, d'après vous, parle ainsi? J'aimerais connaître votre opinion... Moi, j'admets que je les attribue plus volontiers à Curtis, mais j'ai voulu vous laisser vous poser la question!

Bizz
Flamme
Wink

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
bonsoir Flamme !

tu es vraiment douée pour écrire des textes dans lesquels on se demande qui parle... j'avoue avoir pensé d'emblée à Curtis, puis ensuite, j'ai pensé que c'était Joan, pour revenir finalement à Curtis... et ma foi, si c'était les deux, qui, en quelque sorte, se répondaient et se complétaient ?

hum, je trouverai cela so romantic [eyeheart] !

bizz

Limeye Smile

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 17:52
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
;D [jump] [jump] [jump]

bon ben je prends: un massage avec un beau mec tout contre, une tenue d'infirmière ultra courte et un souvenir troublant, qui dit mieux? Si je faisais du mauvais esprit qui tourne le film? [devil]

BRAVO!


Le tournage d'un film vous inspire? Un clip vidéo à des fins humanitaires?
Je propose : bouc ( postiche) et maquillage...


A plus, bizz

Elaine

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!

Merci Limeye pour ton commentaire, c'est très intéressant, cette suggestion d'alternance entre Curtis et Joan... [goodjob]



Elaine, tu as oublié de me donner le tien, [director] sur ton interprétation du texte, je suis bien curieuse de savoir à qui tu as pensé! [animtwink]


Quant aux mots, est-ce qu'on attend Frégo avant de se lancer dans le prochain? Frégo, tu nous avais déjà dit de continuer et que tu nous rattraperais, est-ce toujours le cas? [outahere]

Comme je me doute un peu de ta réponse, je rajoute quand même rôle et mémoriser...
Elaine, le tournage d'un film, est-ce seulement pour l'inspiration de tes mots ou bien est-ce aussi le thème imposé? ???

Alors: bouc (postiche) / maquillage / rôle / mémoriser

Bizz
Flamme
Wink

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
énergie / synergie / accélérer / nu(e)/ cœur / âme/ demanger /plafond /déshabillé / fatigué

Coucou!

C’est mon tour! ;D

Mon tout dernier récit avec le concept du transfert de la pensée. Promis, juré! :-[

Joan fit accélérer le comet en direction de Tycho. Après plusieurs heures passées dans le corps de Curtis, son esprit s’y était complètement adapté et fonctionnait en complète synergie avec lui. Cela créait en elle un sentiment plutôt érotique mais cela commençait tout de même à lui démanger de savoir comment lui s’était débrouillé avec son corps à elle. S’est-il senti aussi mis à nu dans les situations auxquelles il a été confronté, qu’elle lorsque Khalon et Ru-Ghur ont découvert que son esprit animait le corps de Curtis? Elle le saurait assez tôt. Elle posa le Comet dans le hangar de Tycho et s’empressa de rejoindre Simon, Mala et Crag dans la salle de séjour.

Curtis était là. Dans son corps à elle, il avait l’air fatigué. Son bras droit était plâtré et en écharpe!

- Je suis vraiment désolé Joan! Lui dit-il, le cœur gros. J’avais mal choisi mon moment de me comporter en gentleman face à la grosse Olga et ce monstre de Sokor qui ont failli me kidnapper. Heureusement, Ezra n’était pas trop loin et que me suis repris par la suite en étant moins scrupuleux sur mes tactiques. Mes techniques de boxe sont quand-même à revoir! Et toi, ça a été?

- Eh bien, à court terme, je dirais que mon escapade dans ton corps a été…productive. À long terme, il se peut que j’ai donné in sacré coup de pied dans un nid de guêpes, si Ru-Ghur ne s’est pas faire descendre par Tapis Vert. Lui dit Joan en regardant le plafond.

-Ru-Ghur?! S’exclama Curtis.

-Et Khalon. Répondit Joan. Ru-Ghur l’a descendu à la fin d’une partie de poker hallucinante où Ru-Ghur avait braqué une machine à révéler les pensées. J’ai utilisé ton diffuseur de masse, mis Ru-Ghur et son sbire K.O, détruit la machine et décampé sans demander mon reste, même pas mes gains au poker. Voici ta carte… avec un petit 100 000$ en moins.

-Le Capitaine Flam : Héros et sauveur de la planète des plaisirs! S’exclama Mala. C’est du propre!

-Nous aviserons plus tard, après un repos mérité et avoir fait le plein d’énergie. Dit Curtis. La réintégration de nos corps respectifs risque d’être un peu éprouvant et douloureux avec ton bras cassé, Joan. Que veux-tu faire?

-Eh bien, murmura-t-elle, d’une voix masculine sensuelle, je pourrais d’abord passer toute la nuit à prendre bien soins de ce bras et t’aider plus tard à enfiler le déshabillé que je n’ai pas encore porté. Je pourrais vraiment être le capitaine de ton cœur!

Curtis en resta bouche-bé mais la tentation était vraiment trop forte.

-Je suis ton corps et tu es mon âme, mon amour.

A+

Frégo. ;D Cool


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Et bien, Frégo, je pensais que tu en avais terminé avec le transfert de pensée... mais tu finis joliment bien [eyeheart] !

j'ajoute deux mots au nouveau tirage !

bouc (postiche) / maquillage / rôle / mémoriser / bière / fier(fière)

bizz

Limeye Smile

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je vais ajouter imposture et trompe-l'oeil pour:

bouc (postiche) / maquillage / rôle / mémoriser / bière / fier(fière) / imposture / trompe-l'oeil

A+

Frégo Cool

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

Alors j'ajoute: declamer/scene

En resumant:

bouc (postiche) / maquillage / rôle / mémoriser / bière / fier(fière) / imposture / trompe-l'oeil/declamer/scene

Mais j'ai pas bien compris, y'a un theme ou pas??

O-tho

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!


Citation de: O-tho am 15. Oktober 2013, 22:01:25 Uhr


bouc (postiche) / maquillage / rôle / mémoriser / bière / fier(fière) / imposture / trompe-l'oeil/declamer/scene

Mais j'ai pas bien compris, y'a un theme ou pas??

O-tho




J'aimerais bien un éclaircissement moi aussi... ??? :Smile

Bizz
Flamme

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!

J'en oubliais presque de commenter le récit de Frégo: quel régal, ce délire! [master] [goodjob] [chinese]

Surtout les échanges entre nos deux tourtereaux, les allusions à peine voilées de Joan sur ce qu'elle veut faire, et la réponse de Curtis! [knuddeln] [bussi] [eyeheart] [loveu] [loveya] [heart]

C'était super et j'ai fondu, y a-t-il quelqu'un qui est surpris? ;D

Bizz
Flamme
[flower]

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je crois qu'Elaine avait lancé l'idée d'une thématique "tournage de film ou de clip humanitaire"... si ça nous inspire.

pour l'heure, je ne sais pas trop encore...

bonne journée à toutes (et tous, si jamais... Wink ) [flower]

Limeye Smile

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

;D Frego des actes!! [devil] c'est bien gentil les pensées ;D

hihi Wink ok le clip à des fins humanitaires vous branche moyen, alors un film d'une autre nature [naughty], non, quand même!

remarque avec les deux affreux cela pourrait accélérer les choses :Smile, bon
kekonfai?

bizz

Elaine

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Coucou!

Kekonfai? Thème libre alors?

Bizz et belle journée à toutes! (tous, au cas où)... Wink
Flamme
[hello]

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
comme vous voulez de toute façon... moi, je pars avec l'idée du petit film... j'en suis à la moitié...

bizz

Limeye Smile

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Et voilà, avec un petit clin d'oeil à Coluche... Wink

Limeye Smile


Curtis sourit en voyant Otho sortir de sa mallette toutes sortes de perruques, moustaches, et boucs. Avec ses petites lunettes rondes et sa fausse chevelure noire et bouclée, son nez couvert de maquillage rouge, il ressemblait vraiment au comique français de la fin du 20ème siècle dont ils avaient décidé d’honorer la mémoire.

C’était Joan qui avait mis à jour certains documents retraçant ce qui se faisait à l’époque pour aider les nécessiteux. Et comme cette année était placée sous le signe de la solidarité par l’Association des Mondes Amis, le Président leur avait demandé de participer à leur manière à certaines manifestations. Quand il avait parlé de ce projet à toute l’équipe, Grag et Otho avaient été emballés. Comme toujours, Simon était resté stoïque, mais avait accepté d’apporter sa contribution. Ils allaient tourner un petit film.

C’était le jour des premières prises de vue. Une partie de l’équipe qui avait tourné le film "La vie du Capitaine Flam" était présente. Quand Curtis avait contacté Jeff Lewis, le réalisateur, et Jim Willard, son assistant, ceux-ci avaient accepté avec joie. Ils lui devaient bien ça. Aucun acteur ne toucherait de cachets, de toute façon, les acteurs se limitaient à son équipe, Joan, Ken et Ezra. Et l’équipe technique travaillerait gratuitement. Les bénéfices du petit film seraient reversés à l’organisme aidant la population d’une planète ravagée par un gigantesque incendie.

Otho était prêt à jouer son rôle, Grag avait mémorisé ses propres répliques sans peine et aidait Ken à se souvenir des siennes. Ken jouait le rôle d’un enfant pauvre, venant chercher de la nourriture avec sa mère au chômage, jouée par Joan. Ils seraient accompagnés par le grand-père, Ezla. Si Otho jouait le rôle du fondateur de l’association, Grag et Curtis faisaient partie des bénévoles.

Le début du film présentait le local de l’association, et les dures négociations que devait mener Otho pour obtenir l’autorisation de récupérer gratuitement la nourriture invendue par les chaînes de supermarchés de l’époque. Ces pertes de nourriture avaient scandalisé Joan quand elle avait découvert ce qui se passait alors. Pour tromper le temps, Ezra qui n’intervenait pas tout de suite, attendait, une bière à la main.

Otho raccrocha le téléphone (ils avaient emprunté un vieux modèle au musée des télécommunications) en poussant un juron. Mais il se sentait fier de lui : il était parvenu à arracher un accord avec le gouvernement ! Celui-ci s’était engagé en sa faveur…

Jeff lança un grand cri :

- On coupe ! C’était parfait ! Tout le monde se prépare pour la scène suivante !

La scène suivante montrait Grag et Curtis s’activant dans l’entrepôt, préparant les paniers et colis de nourriture. Grag trouvait son rôle sur mesure et Curtis souriait intérieurement en le voyant porter des palettes chargées de fausses boîtes de conserves.

Jim murmura à Joan, qui attendait pour la scène suivante :

- On dirait qu’il a fait ça toute sa vie. C’est un acteur-né, ce robot !

Elle lui répondit :

- Si vous saviez… avec lui, pas d’imposture ! On n’est pas trompé sur la marchandise…

Jeff leur jeta un regard en coin. Ca signifiait : "Silence ! On tourne !"

Jim fit un clin d’œil à Joan et ils se turent.

- Bien, dit Jeff. Pause. Puis on s’occupera de la dernière scène. Vous avez fini le maquillage ?, demanda-t-il en s’adressant à Ezra, Ken et Joan.
- Oui !, répondirent-ils en chœur.

Joan se disait que le tournage était finalement rapide. Elle avait souvenir que cela avait été beaucoup plus laborieux quand ils avaient tourné les aventures des Futurmen. Elle se demandait cependant comment Curtis allait réagir en la voyant. Elle était habillé avec une robe de l’époque, un manteau usé presque jusqu’à la corde. Mais le plus drôle était que ce manteau ne parvenait pas à dissimuler un ventre rond en trompe l’œil. Jim avait suggéré qu’une mère de famille monoparentale enceinte jusqu’au cou rappellerait encore mieux la situation de certaines femmes de cette lointaine époque.

Curtis et Grag avaient quitté l’entrepôt pour rejoindre l’autre pièce, où Otho officiait et s’activait à distribuer les paniers repas. Ils l’aidèrent au mieux, puis Jeff fit signe à ses caméramans de se remettre à tourner. Ken et Joan s’avancèrent alors, et Ken commença à déclamer son texte avec énergie. Il fallut recommencer la scène plusieurs fois, car il ne trouvait pas le bon ton.

La journée tournait à sa fin, les acteurs comme les techniciens étaient satisfaits. Alors qu’ils quittaient le plateau de tournage pour aller se changer et se démaquiller, Otho donna un coup de coude à son complice :

- Hé, Grag ! Tu as vu les jolies formes que ça lui donnait, à Joan ?
- Ouais, tu crois que ça va donner des idées au chef ?
- C’est possible… mais il faudrait qu’elle porte autre chose que ce vieux manteau… une tenue un peu plus sexy !

Limeye

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

;D [goodjob] alors là j'ai adoré,

Joan enceinte pour de faux, ;D , j'ai eu peur au début quand tu as annoncé coluche, puis le film démarre vraiment [pop]

[jump] [jump] [jump] [jump]


A propos du défi précedent, je n'ai pas répondu flamme car Limeye avait répondu, non? J'avais pensé à Curtis au début, mais curtis pouffer cela ne le fait pas, donc Joan? Pas très féminin non plus, elle aurait fait un autre commentaire sur les affreux...et leurs bestioles...

bizz

Elaine

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Coucou les filles,

Flute, on dirait que j'ai zappe sur des histoires ..

Flamme, Ahhh...toujours aussi romantique...J'hesite mais je vote pour Joan, je la vois bien pouffer de rire!

Frego: Meme dans un autre corps, il garde son serieux le Curtis...Heureusement que Joan est la pour prendre des initiatives! "Je suis ton corps et tu es mon âme, mon amour." tellement vrai a tout niveau! Very Happy ;D

Limeye: Ah super, tres bien vu! Et les mots dans l'ordre en plus! ;D Les restos du Coeur inter-planetaires, pourquoi pas? L'histoire ne dit pas si le ventre rond de Joan donne des idees au Capitaine, mais ca donne des envies aux 2 lascars! :P

O-tho, qui cogite toujours...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 21 Déc 2013 - 17:58
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Coucou les filles!

Limeye, super cette histoire, et si différente! [goodjob] Le sujet en était très intéressant! Et j'ai bien aimé retrouver Jeff Lewis et Jim Willard!

J'ai aussi beaucoup aimé la fin! Quant aux envies que le faux ventre de Joan peut donner, O-tho, tu as bien décrit ce que j'en pense! [jump]

Elaine, tu m'as bien fait rire en décrivant la frayeur que tu as eue! [rolllaugh] J'admets que je me suis aussi demandé ce que Limeye allait nous sortir... ;D

Voici la mienne, je me suis plutôt tournée vers le théâtre, en exploitant un vieux souvenir... Wink Ça va peut-être sembler un peu tiré par les cheveux, [badhairday] mais je me suis bien amusée en l'écrivant, j'espère qu'il en sera de même pour vous! ;D

Bizz
Flamme

bouc (postiche) / maquillage / rôle / mémoriser / bière / fier (ère) / imposture / trompe-l'oeil / déclamer/ scène

Des coulisses, Curtis jeta un coup d'oeil circulaire sur la salle. Appuyé nonchalamment sur son balai, il surveillait, sans en avoir l'air, l'arrivée des spectateurs. . Ezra devait être dehors, à superviser les troupes de sécurité qui devaient encercler le théâtre. Son regard s'attarda vers les loges d'honneur, où le Président devait faire son apparition, accompagné de l'ambassadeur de la planète Zedena. Il put distinguer Otho, méconnaissable dans son déguisement de vieille dame snob, armé de ses jumelles de théâtre qui n'étaient autre qu'une arme à protons savamment camouflée. L'androïde fit un signe imperceptible au capitaine, lui faisant signe que tout se déroulait comme prévu.

Le capitaine reporta son regard sur Grag, dissimulé derrière le rideau, de l'autre côté de la scène, puis il fit demi-tour, se dirigeant vers les loges des artistes, où régnait le brouhaha habituel précédant le début de chaque représentation. Les artistes procédaient aux derniers préparatifs, l'un ajustant son bouc, l'autre retouchant son maquillage... Tous les artistes semblaient avoir regagné leur loge et Curtis se dirigea vers la salle des costumes, espérant y retrouver Joan. Elle y était en effet, mais pas seule, ce qui lui fit froncer les sourcils. Il se dissimula dans un recoin, d'où il pourrait observer sans être vu.

L'acteur qui tenait le rôle principal s'était tout de suite intéressé à la jeune femme, qui assistait la costumière pour les besoins de cette mission. Et il semblait bien plus intéressé à prétexter que son pantalon était mal ajusté que de mémoriser ses répliques... Curtis se sentit bouillir intérieurement en voyant que le Don Juan insistait lourdement, allant même jusqu'à proposer à Joan de venir prendre une bière avec lui dans sa loge avant la représentation. Juste à voir son expression lubrique, il était facile de deviner qu'il avait l'intention de prendre autre chose avec elle...

Avec consternation, le capitaine vit Joan prendre le bras qu'il lui offrait, et le jeune premier, tout fier, l'entraîna vers sa loge. Curtis sortit de son recoin et les suivit, mais la porte se referma sur eux avant qu'il ait pu les rattraper. Un long moment passa, Curtis n'entendait rien. Il serra les poings et grinça des dents: la situation prenait une tournure qu'il n'appréciait pas, mais pas du tout... Que faisait ce Roméo libidineux avec Joan?

Au moment où il s'apprêtait à cogner à la porte, sous prétexte d'avoir du ménage à faire, il entendit Joan dire qu'elle devait partir et la porte s'ouvrit sur la jeune fille, qui la referma derrière elle. Elle dissimulait quelque chose derrière son dos. Elle parut à la fois soulagée de voir Curtis, et surprise par la colère qu'elle pouvait lire sur son visage. Elle se dirigea aussitôt vers la salle des costumes tout en lui faisant subrepticement signe de la suivre. Le jeune homme, d'un air renfrogné, obtempéra sans un mot.

Après s'être assurée qu'ils étaient à l'abri des oreilles indiscrètes, Joan lui chuchota:

-Curtis, j'ai découvert l'imposture! Cet acteur avec qui j'étais n'en est pas vraiment un... il était chargé de tuer le Président avec l'arme supposément chargée à blanc qu'il employait comme accessoire! Mais cette fausse arme, ce n'est qu'un trompe-l'oeil, elle peut réellement tuer! Enfin, elle pouvait tuer... Je l'ai remplacée par une véritable fausse arme!

Curtis n'en revenait pas:

-Et il t'a gentiment regardée faire? C'était très risqué, que s'est-il réellement passé? ne put-il s'empêcher de demander, un ton de reproche dans la voix.

Joan ne se laissa pas démonter, et répondit avec aplomb:

-Je lui ai simplement bandé les yeux en lui promettant une surprise... Il s'est montré très coopératif, ce ne fut pas compliqué! Maintenant, nous pouvons aller regarder la pièce, il n'y a plus de danger!

Curtis tomba des nues:

-Tu veux laisser ce bandit déclamer son texte sur scène comme si de rien n'était?

-Pourquoi pas? Ce serait dommage de manquer la pièce, nous l'arrêterons après...

Curtis ne put s'empêcher de rire, referma ses bras autour de Joan et l'attira vers lui.

-Tu es incroyable, murmura-t-il... J'étais inquiet de te savoir avec ce bellâtre qui semblait avoir des idées bien arrêtées à ton sujet, mais tu as très bien tiré ton épingle du jeu!

-J'ai bien joué mon rôle, n'est-ce pas?

-À merveille! Maintenant, laisse-moi t'embrasser.. Et je te préviens, je n'ai pas l'intention de jouer la comédie...


Flamme

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Flamme!


On ne changera jamais notre Curtis et notre Joan! ;D Pièce de théâtre ou non! :P Ton sens du romantisme me fais toujours aussi fondre! [loveu] [eyeheart] [goodjob] [master]


A+

Frégo Cool

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Frégo!

Comme je l'ai déjà dit: je ne peux chasser le naturel, il revient au galop! [outahere]

Merci de ton commentaire, j'aime bien faire fondre, autant que je fonds moi-même en vous lisant toutes! [eyeheart]

Bizz
Flamme

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Coucou Flamme !

alors, j'ai aimé :

- Curtis appuyé sur son balai ;D

- Otho déguisé en vieille dame snob ;D

- l'inquiétude de Curtis pour Joan... pas capable de lui faire confiance :Smile !

- la façon dont Joan se tire de ce mauvais pas, toujours fine et mettant la main sur le coupable [goodjob] !

- la fin si romantique [eyeheart]

bizz

Limeye Smile

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

Ah Flamme....Non decidement, tu ne te referas jamais, et pour notre plus grand plaisir! Et Joan avec plus d'un tour dans son sac! Super!

Voici ce que ce tirage m'a inspire, un peu different, avec un clin d'oeil a Nougaro...

bouc (postiche) / maquillage / rôle / mémoriser / bière / fier (ère) / imposture / trompe-l'oeil / déclamer/ scène

Scene 1: Il est la devant moi, sans artifice, sans trompe-l’oeil, ni bouc ni maquillage, lui, seul. Son role, celui d’un homme tout simplement, sans imposture. Un gros plan sur son visage. J’ai memorise depuis longtemps deja la courbure de sa machoire, le trace de ses levres, l’intensite de son regard. Il tend sa main doucement vers ma joue, je ferme les yeux, je savoure cet entre-deux avant de sentir la caresse de ses doigts.

Scene 2: Je suis dans ses bras, ses levres dans mon cou. Je chavire dans cet ocean d’emotions. Dans ma tete, dans mon corps, un veritable feu d’artifice, je fete la mise en biere de toutes ces annees de souffrance et d’espoir. J’ai attendu si longtemps le moment ou il va declamer ses sentiments.

Pourquoi est-ce si difficile de te dire que je t’aime, peu fiere, j’ai du coeur mais pas d’estomac, alors sur l’ecran noir de mes nuits blanches je me fais mon cinema…


O-tho

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Oh que c'est beau ! il manque juste rôle, mais tant pis... Wink

vous nous gâtez les filles aujourd'hui !!! :-*

bizz

Limeye Smile

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ooooooohhhh, O-Tho!

C'est si ro-man-ti-que (soupir)! J'ai fondu dès la scène 1! Alors pour la scène 2, je n'avais plus de consistance! [eyeheart] [loveu] [loveya]

Et ta finale, avec le retour à la réalité, c'est l'apothéose! [goodjob] c'est si bien exprimé! Je ne connaissais pas Nougaro, ça fait une découverte de plus!

Merci pour tout!
Bizz
Flamme

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Coucou!

(Spectacle interdit aux moins de 18 ans!) [devil]

Moteur! Action!

bouc (postiche) / maquillage / rôle / mémoriser / bière / fier (ère) / imposture / trompe-l'oeil / déclamer/ scène.

Curtis observait les spectateurs de la scène et son trac atteint l’apothéose.

" Merde, Joan ne m’a pas dit qu’il y aurait des hommes aussi dans la salle! Elle doit vraiment être FIÈRE de son coup, là. Je dois vraiment me souvenir de ne plus jamais jouer au poker avec elle! C’est pour venir en aide aux réfugiés. Tu parles!"

- Allez Capitaine Flam, soyez beau joueur, une dette de jeu est une dette d’honneur! Lui dit Kim Ivan. Vous vouliez un RÔLE simple, rien à DÉCLAMER, aucun texte à MÉMORISER, peu de MAQUILLAGE, des BOUC qui s’enlèvent rapidement. Ça prouve seulement qu’il faut souvent faire attention à ce qu’on demande! Allez vous autres! Timmarrow, Okapaï, Wadek, Major Barrett, Colonel Gurney, Mr. MacClinton, tout le monde en SCÈNE! Ces habits de gardien de sécurité ne demandent qu’à être enlevés! Concentrez-vous sur les dames dans l’assistance et tout ira bien. On l'aura mérité notre BIÈRE après le spectacle!

- Est-ce que nous pourrons au moins garder notre chapeau? Demanda Andrew Barrett avec son humour habituel.

Des rires nerveux se firent attendre mais tous se mirent à la place qui leur a été assignée. Le rideau se leva sous les cris et les sifflements de l’assistance. Kim prit la parole au micro.

- Mesdames et messieurs bienvenue. Nous ne sommes pas parfaits (Parles pour toi Kim!, Avait crié Grabo) mais nous sommes vrais, nous sommes en direct, sans TROMPE-L’ŒIL ET sans IMPOSTURE.

Ils exécutèrent leur numéro avec la chanson « You can keep your hat on. » de Joe Cocker. Ils enlevèrent très graduellement chemise, ceinture, t-shirts, gadgets et pantalons sous les cris enthousiastes des femmes et les encouragements des hommes. Les hommes sur scène oublièrent la présence masculine pour se concentrer à établir une complicité avec la gent féminine. Cette complicité donna de la sensualité à leurs mouvements qui en firent craquer plus d’une. Mme Carthew et ses amies avaient vraiment un béguin pour Ezra…et pour Kim Ivan. Joan et Maëva avaient vraiment eu l’impression que leurs hommes ne dansaient que pour elles. Myriam avait les yeux rivés, d’abord sur le Capitaine ensuite sur MacClinton, qu’elle trouvait vraiment de son goût. Finalement, ils firent voler leur chapeau dans les airs sous les vivats et les applaudissements de tous.

Enjoy! [naughty]

Frégo Cool


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[bigeek]


Coucou Frégo!

Was für eine Phantasie! [naughty] [respekt] [master]
[runaway] Curtis!

bizz
earthy

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Frégo, j'adore !!!

excellente idée que the full monty ! Ca me rappelle un excellent souvenir de films, d'ailleurs !

Je trouve Kim excellent en meneur de revue ;D !!!

ma foi, elles en avaient bien de la chance d'assister à un tel spectacle ;D

merci de nous l'avoir fait partager, au moins en mots !!!

bizz

Limeye

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Coucou Limeye!

Hallo Earthy!

I think that now Curtis would have preferred to play in "Les Misérables"! ;D

Bizz!

Frégo Cool

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!

"Le grand jeu" version améliorée, j'ai A-DO-RÉ! [jump] [jump] [jump] [master] [master] [master] [chinese] [chinese] [chinese] J'ai failli tomber de ma chaise et je suis restée [bigeek] moi aussi, quand j'ai fait le lien! C'était super, cette complicité entre Kim, Flam, et tous les personnages de ce fameux cadavre exquis! [goodjob] [goodjob] [goodjob] J'aurais donc aimé être là! ;D ;D ;D

J'avais beaucoup aimé le film, tu m'as fait revivre de bons souvenirs aussi! Je sens que je vais ressortir mon CD de la musique du film, (il n'est pas bien loin ;D) y'a vraiment de bonnes "tounes" dessus... pas seulement celle sur laquelle nos compères ont dansé... ;D

Bizz et encore chapeau! C'était vraiment à jeter par terre! :P
Flamme
Wink

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

Alors la Frego, chapeau! Sexy Curtis, c'est toujours bon a prendre! Surtout un strip tease endiable.. ;D

Et si je ne trompe pas, il nous manque Elaine?? ;D

O-tho

PS pour Limeye:" il manque juste rôle, mais tant pis..." Il m'a bien fallu 10 min pour comprendre ce que tu voulais dire.. :P .Mais sisi, j'ai bien inclus tous les mots, Role est dans la 1ere ligne...

PS pour Flamme: Claude Nougaro, un grand monsieur poete de la chanson, a mon avis (mais pas tres impartial! ;D)...textes percutants declames avec son inimitable accent de Toulouse...

http://www.youtube.com/watch?v=mmv16X-nT7k pour un jeune Nougaro...

http://www.wat.tv/video/claude-nougaro-ecran-noir-4dewj_3k9lv_.html pour un plus vieux, avec son echarpe autour du cou...

Il a aussi ecrit une superbe chanson sur sa fille, "Cecile ma fille"...
http://www.ina.fr/video/I04065044

Bon j'arrete la... Wink

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ah désolée, O-tho ! J'ai lu et relu pourtant, je ne le voyais pas... je deviens myope Cool ;D !

oui, il manque Elaine... c'était elle qui avait lancé l'idée du défi, mais on attend sa contribution [jump] [jump] [jump] [jump]

[work] [sm] hé hé !

sinon, on relance une série et puis elle aura juste encore un peu de retard Wink !

bizz

Limeye Smile

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Coucou les filles!

Merci O-tho pour les liens, j'ai adoré! Quelle joie que celle apportée par ces partages, ces découvertes!

Bizz :-*
Flamme

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Aujourd’hui à 20:42
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Back to top
Page 9 sur 10
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure