Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Ven 20 Déc 2013 - 06:44
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
oh, oui, "encore plus" [devil] [naughty]

Elaine
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
et Flamme, Frego, Otho [clock] oukisonvosdefis (maintenant que j'ai posté dans l'identité je ne me sens plus! ;D )


J'ai besoin de [devil] [beer] [loveya] , alors zou [jump] [jump] [jump] [work] , nan parce que j'ai une idée pour le prochain.....
une sacrée, faut pas m'en vouloir.... une idée chez une mère de famille nombreuse, c'est rare ;D :


et si on imaginait que Curtis et Joan soit à l'origine d'une nouvelle humanité sur une planète inconnue après s'être abîmé le vaisseau?
C'est la gravure de Dürer, Adam et Eve, qui m'a inspirée, je trouve que Curtis il pourrait avoir une tête d'Adam et Joan, le coup de la pomme interdite....en plus on peut les déshabiller....
[rolllaugh] mais non je ne délire pas et je ne veux choquer personne :o


bizz et nouvelle suggestion déchaînée,


Eden, serpent

Elaine
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
et bien, te voilà vraiment en forme. Moi, qui me suis promis de m'occuper de mon jardin... je ne sais pas si je vais pouvoir tenir !

j'ajoute pomme / diabolique

récapitulatif :

Eden / serpent / pomme / diabolique

Limeye Smile

ps : O-tho est en vacances, faut faire sans elle et sans ses mots
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!

Il ne faut vraiiiiment pas traîner avec vous! [outahere] Elaine, tu es "dangereusement en forme" pour reprendre l'expression d'une fille avec qui je travaille! [jump] Mais une semaine de garde (d'astreinte française), ça dérange des projets! Déjà que le téléavertisseur a sonné au moment où je voulais poster mon mini-défi... [motz]

Bon, je vais tenter de faire ça court, j'ai beaucoup à rattraper:

1) pour le défi de l'incunable: j'ai hésité entre Curtis et Simon, pour choisir Simon. Lui aussi a été humain et le mystère des femmes est aussi bon à résoudre qu'un autre... Mais j'ai beaucoup aimé les arguments et la logique pleine de sagesse de Frégo... Tu m'impressionnes toujours, Frégo! [master]

2) pour le défi de la villégiature: oui, d'accord pour le transfert de pensée Saturna-Joan. Je n'avais pas pensé à un deuxième transfert possible, mais encore là la logique de Frégo me semble sensée, je trouvais que Curtis avait un drôle de comportement aussi... ;D

3) pour le défi du décolleté (Elaine): c'est avec l'instrument que tu as failli déraper? [naughty] [devil] [rolllaugh]
J'ai adoré cette histoire condensée non seulement au niveau de la longueur (je parle ici du texte, on s'entend... [devil] [naughty]) mais de l'action!

4) pour le défi du décolleté (Limeye): je me suis marrée tout le long, et encore, ce n'était pas assez long à mon goût! [rolllaugh] J'ai beaucoup aimé le petit passage où Joan "aimerait retrouver Curtis en elle, mais pas de la même manière", [devil] les impressions des deux lascars sur leurs intérieurs respectifs une fois échangés ;D (j'avais pensé à quelque chose de similaire en essayant d'inverser leurs pensées, mais les mots ne m'ont pas assez inspirée, et de toute façon, ça aurait sûrement été moins drôle!) Et tes deux derniers paragraphes m'ont fait fondre... jusqu'à ce que le téléavertisseur sonne encore! Ça fait trois fois depuis ce matin... Rien de mieux pour vous ramener brusquement à la réalité, que ce son strident... [motz] [smash]

5) Elaine, le "oukisonvosdefis", j'ai dû le relire, parce que j'ai presque pensé que tu nous sortais du grec, ce matin... :o Alors voilà, voilà... Le téléavertisseur ne dérougit pas, que voulez-vous...j'essaie depuis 9h00 ce matin de vous l'envoyer, il est bientôt 10h45...

Je suis désolée, je n'ai pas été très originale, j'ai été dans le plus facile... J'espère néanmoins que vous aimerez!

balustrade / décolleté / vague / penchant / bureaucratie / gâcher / palpitant / estimation / magie / rafraîchissant

Le soir tombait. Toute l'équipe des Futuremen avait ramené Joan et Ezra sur Terre, après une mission qui devait être de routine, mais comme d'habitude, la routine était un mot inconnu du vocabulaire de l'équipe... Curtis avait raccompagné Joan à son appartement, à bord du Cosmolem. Il revoyait mentalement les sourires entendus des deux affreux, quand l'équipe était retournée à bord du Cyberlabe: se doutaient-ils de quelque chose? Quelle importance, après tout? Ils ne savaient pas tout, ils ne pouvaient qu'émettre des suppositions...

Joan l'avait invité à entrer; il avait accepté sans hésitation, ce qui l'avait un peu surprise, et ils étaient sortis prendre l'air sur le balcon. Elle s'était appuyée sur la balustrade, et Curtis n'avait pu empêcher son regard de glisser vers son décolleté. Ce petit chemisier qu'elle avait enfilé était tout de même trop peu échancré à son goût... L'idée qu'il avait derrière la tête se faisait de plus en plus lancinante, obsédante... Ils demeuraient tous deux silencieux, chacun savourant la présence de l'autre.
Un vague scrupule le retint, mais il fut de courte durée: il ne pouvait plus et ne voulait plus lui résister. Se penchant vers elle, il la prit dans ses bras et l'attira à lui. Elle leva la tête vers lui, plongea son regard bleu dans les yeux gris qui se perdaient dans les siens. Il y lut la surprise et l'espoir, elle y lut la détermination et la dévotion. Il prit ses lèvres avec beaucoup de douceur, puis, voyant qu'elle lui répondait de tout son coeur, le baiser devint de plus en plus passionné.

Il la prit dans ses bras et l'emmena jusqu'à sa chambre. Ils n'avaient pas besoin de se parler, il l'interrogea du regard, sa réponse muette, en un doux sourire, fut pour lui un des moments les plus palpitants de sa vie. Elle enleva lentement la combinaison du jeune homme, puis elle le laissa ouvrir son chemisier, dégrafer son soutien-gorge et le faire glisser lentement de ses épaules. La jupe et la petite culotte rejoignirent également le plancher, après qu'il les ait fait glisser doucement de son corps.

Lorsque chacun commença à explorer non seulement des yeux, mais des mains et de la bouche, le corps de l'autre, Curtis songea qu'aucune aventure ne lui avait fait éprouver de sensations si puissantes, si bouleversantes que maintenant. Aucune estimation possible, l'intensité de ses émotions dépassait tout ce qu'il aurait pu imaginer. La magie de cette nuit serait inoubliable, il se rappellerait toujours le tremblement du corps si doux de Joan sous lui, lorsqu'elle avait atteint le sommet du plaisir, et le frisson qui l'avait parcouru lorsqu'il était venu en elle.

Épuisés, ils s'étaient endormis, tendrement enlacés, et le soleil levant, illuminant graduellement de ses rayons la chambre où ils reposaient, les réveilla en douceur. Joan et Curtis se regardèrent, émus. Joan sourit, puis émit un petit rire étouffé.

-Qu'est-ce qui te fait rire? demanda Curtis, curieux de savoir ce qui déclenchait cette hilarité.

-Je me demandais simplement si je devais inclure le récit de cette nuit dans mon rapport de mission, le taquina-t-elle. Ce serait bien pour Anders de lire autre chose que tous ces rapports ennuyeux!

Curtis ne put s'empêcher de sourire à l'idée de la réaction d'Anders lisant un tel résumé: il appréciait l'humour rafraîchissant de Joan. Il posa la main sur la poitrine de la jeune femme, et lui dit d'un ton déterminé:

-Je ne laisserai pas tes allusions à la bureaucratie de la Police Interplanétaire gâcher mes moments d'intimité avec toi!

Sur ce, il lui ferma la bouche d'un baiser; deux bras infiniment doux se nouèrent autour de son cou, l'emmenant vers un nouveau voyage, un partage mutuel.

***

Flamme

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 06:44
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 06:46
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
C'est trop mignon, Flamme ! C'est à mon tour de faire la guimauve fondue [eyeheart]

vous croyez qu'on pourrait lancer une pétition auprès du webmaster pour obtenir un smiley qui se liquéfie ?

Je remercierai presque mon voisin au tracteur de m'avoir fait rentrer dans la maison pour profiter de ton défi ;D !!!

je vois que ta journée est bien chargée... dur pour un samedi Sad !

alors bon courage ! Et si le télé-avertisseur te laisse un peu de répit, tu nous ajoutes deux mots pour le prochain ? Elaine est à bloc... (A bloc, Jean Floc'h, comme on dit par chez moi. Faudra que je vous la raconte la blague du Jean Floc'h un de ces jours...).

bizz

Limeye
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou, les deux voyageuses en vol oscillatoire! Je n'ai pas encore pu mettre le mien en marche...

J'ajoute, pour le défi:

ange / colère / épée

je trouve que Curtis il pourrait avoir une tête d'Adam et Joan, le coup de la pomme interdite....en plus on peut les déshabiller

Sacrée Elaine, comme si ça prenait ça pour les déshabiller... [rolllaugh] [devil]
Ben là, comme vous avez pu voir, je viens de les déshabiller... et je ne les ai même pas fait remettre leurs vêtements encore, donc ils seraient prêts pour le prochain défi! Alors zou, je vais devoir les rhabiller pour mieux les redéshabiller... vous suivez, j'espère?

Ne manque plus les mots de Frégo, si elle va jusqu'à trois pour un total de 10!

Bonne journée (ou soirée)!
Flamme
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Zitat von: limeye am 10. August 2013, 16:48:57 Uhr

vous croyez qu'on pourrait lancer une pétition auprès du webmaster pour obtenir un smiley qui se liquéfie ?


Si c'est possible, je trouve que ça vaudrait la peine! Pour celui qui se ronge les ongles aussi, et pour tous ceux qu'Elaine et toi avez mentionnés!) ;D

Bizz
Flamme
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[goodjob] [jump] [eyeheart] [jump] [devil] [naughty]

tu remportes la palme du torride , Flamme! ;D Ouahou, je me suis encore énervée chez les allemands, que ton texte m'a fait du bien!

Alors effectivement c'est Simon auquel je pensais pour le 1er défi retard et Frego , comme toi, vous avez tout trouvé même si le comportement de curtis est bizarre, j'ai pas osé explicitement :o, ben oui je suis pudique [angel] ;D

faut rigoler ;D [goodjob] [goodjob] [goodjob] [goodjob]

Je n'ose même pas imaginer comment tu vas nous peindre le suivant.....va falloir que je relève (sans jeu de mots tu me connais) .... le défi, j'ai une réputation à défendre tout de même ;D [jrabbit]

bizz les filles

Elaine
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je n'ose même pas imaginer comment ça va se finir le prochain défi... :Smile ;D

Limeye
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sens qu'on risque de repartir en orbite... [jump] [jump] [jump]

Chose certaine, on va bien s'amuser! Smile Very Happy ;D [rolllaugh]

Et on risque de fondre, j'espère... (Smiley fondant)

Flamme
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Faut que Frégo nous donne ses mots !!!

allez, un petit effort [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump]

Limeye moi auzzi ze peux le faire ;D

ps : faites pas gaffe, les filles, j'ai une bière d'avance...

Limeye
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Désolée z'étais au boulot! ;D

Je vais ajouter saint, pervers et absolut

Ça nous fait donc: Eden / serpent / pomme / diabolique / ange / colère / épée / Saint/ Pervers / absolut

Ça pourrait être épique ce défi ! ;D

A+

Frégo
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Hello boys and girls !

Super les insomnies... rien de tel qu'un petit défi épique pour reprendre l'expression de Frégo pour les occuper. Je ne sais pas si je les occupe de manière intelligente en tout cas, voici ma proposition ! Pour l'heure, j'ai abandonné Grag dans le corps d'Otho et Otho dans le corps de Grag pour reprendre la suite du défi précédent avec Jelle à la manoeuvre. Les mots s'y prêtaient beaucoup mieux... Wink J'ai même rajouter "tentation" et "nymphomane" qui n'étaient pas dans la liste, hé hé [naughty]

Bonne lecture !

Limeye Smile

Eden / serpent / pomme / diabolique / ange / colère / épée / Saint / Pervers / absolu



Après un délicieux repas de poissons grillés, dégusté à l'ombre accueillante d'un grand pommier, Jelle avait entraîné Joan jusqu'au fond du jardin. Grag s'occupait des filles et de Ken, Otho se faisait discret (c'était dans son intérêt), Curtis somnolait sur un transat avec un livre palpitant et Simon... peu importe ce que faisait Simon.

- J'ai la clé du jardin d'Eden, Joan, lui dit Jelle sans aucun détour.
- Qu'est-ce que tu racontes ?, demanda la jeune femme blonde, bien loin de se douter de ce que son amie avait derrière la tête.
- Je sais pourquoi Curtis ne t'a toujours pas sauté dessus.
- Oh, tu ne vas pas remettre ça sur le tapis... tel le serpent rêvant de devenir oiseau, j'ai abandonné tout espoir de voir les choses évoluer...
- Et bien, ma belle, moi, de l'espoir, je vais t'en redonner ! J'ai eu l'explication. Otho m'a tout avoué.
- Otho ! Alors, il s'est moqué de toi. Il t'a raconté une blague...
- Il n'a pas intérêt, ce cornichon. Non, Joan, il m'a dit la vérité, il n'avait pas le choix.
- Alors, vas-y, tu n'attends que ça ! Pourquoi tu prends des détours aussi...

Jelle cueillit une pomme dans un des arbres et croqua dedans. Elle eut un sourire diabolique, au point que Joan en fut presqu'effrayée. Qu'est-ce qu'Otho avait bien pu révéler à Jelle ? Mais ce qui effraya presque plus Joan fut le regard d'ange de Jelle quand elle prononça les mots suivants :

- Il n'a jamais touché une fille, Joan. Jamais été amoureux avant de te connaître.
- Quoi ?!?!?

Joan resta bouche bée. Elle n'avait jamais rien entendu d'aussi saugrenu au sujet de Curtis. Otho s'était vraiment moqué de Jelle. Elle se demanda si elle devait se mettre en colère après l'androïde ou éclater franchement de rire. Elle choisit d'abord la deuxième solution.

- Otho s'est vraiment moqué de toi, Jelle ! C'est n'importe quoi ! Avec tout ce qu'il a fait ? Tous les voyages, les explorations, les peuples qu'il a rencontrés ? Et tu voudrais me faire croire qu'il n'y a eu aucune tentation ? Aucune jolie fille à l'entraîner dans son lit ?
- Aucune. Et tu vas être la première, veinarde !, ajouta-t-elle d'un air gourmand.

Joan secoua la tête. Cette révélation la paralysait presque.

- C'est impossible, Jelle, impossible.
- Qu'est-ce qui est impossible, Joan ?

Elle voyait son amie se tordre les mains, marcher désespérément de long en large.

- Mais comment veux-tu ?!?!?
- Comment veux-tu que quoi ?
- Mais je ne vais quand même pas l'entraîner de force au fond d'un bois ? Lui sauter dessus comme une nymphomane en rut ? Lui rouler une pelle comme les vagues roulent sur la plage ?

Jelle leva les yeux au ciel. Joan était à désespérer. Mais non, tous ses efforts ne seraient pas qu'un coup d'épée dans l'eau.

- Joan, dit-elle d'un ton sérieux. Oublie tous les trafics de Grag, Otho et Ken. Les inventions de Simon, oublie l'autel vaudou, les pièces dans la fontaine de Lourdes, les mantras compliqués, les filtres frelatés, les danses exotiques sur la tombe de Jim Morrisson, les prières à Saint machin truc que je sais plus son nom... Oublie tout ça. Rien n'est plus pervers que de tenter de forcer la nature.
- Mais qu'est-ce que je dois faire ?
- Du naturel, Joan. Rien que du naturel... sois toi-même, et ce sera le bonheur absolu. Mets-toi à sa place et...
- Ah non, les histoires d'inversion, ça suffit...
- Mais laisse-moi finir, stupid girl !
- Ok, je t'écoute...
- Toi, c'est pas ton premier, fais pas la sainte-nitouche (la frangine de l'autre). La prochaine fois que vous vous retrouvez seuls...
- Jelle, malgré tout le respect que je te dois, ferme-la. Je sais très bien ce que je ferai, dit Joan d'un ton sans réplique, le premier moment de surprise étant passé, elle savait désormais en effet parfaitement ce qu'elle allait faire.

Et l'air déterminé de Joan ravit le coeur de Jelle.

(suite au prochain défi, si vraiment vous insistez - c'est vrai, j'aurai un tour de retard, je ne les ai pas déshabillés... mais Flamme a mis la barre très haut :o !)

Limeye

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 06:47
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Hi,hi,hi! [devil] J'insiste!

Ce seront les aventures de Saint-Machintruc et Sainte-Nitouche! ;D

Bizz!

Frego
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
J'essayerai de ne pas vous décevoir [angel]...

Limeye
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Oh oui, j'insiste aussi pour St-Machintruc et Ste-Nitouche! [jump] [jump] [jump]

Jelle est tellement, tellement... harcelante, mordante, convaincante, attachante! Il n'y a qu'une Jelle, elle n'est pas clonable!

J'a-d-o-r-e ces conversations entre elle et Joan, ou elle veut toujours que Curtis et Joan mettent la charrue avant le bœufs...

C'est vrai qu'ils sont restés habillés, mais ça risque de prendre du temps, à ce rythme-là... Pas grave, c'est toujours aussi plaisant de te lire, Limeye! Et tu sais à merveille comment aiguiser notre patience! ;D


Bon, voilà le mien: z'ai pris Elaine au mot, mais z'ai pris un peu de temps avant d'embrayer la machine. Pourtant ze vous préviens que ze finis par passer à la vitesse supérieure...

P.S. Ze me suis inspirée du début de "l'Armée des ombres", par la force des choses, alors clin d'œil à Elaine! Wink

Flamme, qui adore zézayer ;D


Eden / serpent / pomme / diabolique / ange / colère / épée / Saint / Pervers / absolu

Curtis songeait que les choses auraient pu être bien pires; il savait reconnaître le côté positif à travers les épreuves. La situation lui avait semblé désespérée, lorsque Joan et lui avaient dû abandonner précipitamment , à bord du Cosmolem, le Cyberlabe qui plongeait en une descente incontrôlable vers une mer déchaînée. Le Cosmolem, ballotté par des vents causés par des champs magnétiques d'une force incroyable, leur avait permis de se rapprocher péniblement d'une région côtière, mais ils avaient dû s'éjecter à la toute dernière minute, l'atterrissage en catastrophe risquant de les tuer tous les deux: ils avaient une bien meilleure chance de survie en utilisant leur mini-propulseurs et leurs contrôleurs de gravité. Ils s'en étaient tirés avec des blessures mineures, mais cette bonne nouvelle avait été la seule. Après plusieurs jours de recherche, ils avaient fini par découvrir le Cosmolem, détruit par un incendie qui avait dû se déclencher après l'impact: il n'en restait plus que des cendres et des pièces de métal tordu. Curtis et Joan avaient frémi en voyant ce spectacle, il était pénible d'imaginer ce qu'il serait advenu d'eux s'ils avaient été à bord...

L'espoir que l'équipe des Futuremen puisse les retrouver était bien mince, n'ayant aucun émetteur ni source d'énergie assez puissante pour le faire émettre. La balise émettrice de secours, intégrée à bord du Cyberlabe, devait être immergée trop profondément dans la mer pour que son signal puisse être détecté. Les jours passant, ils avaient dû se rendre à l'évidence qu'ils risquaient fort de rester coincés sur cette planète pour longtemps. Ils n'avaient rencontré aucune créature humaine, ni même animale; les seules créatures vivantes de cette planète étaient la végétation. Heureusement, les fruits, noix et graines de toutes sortes poussaient en abondance, et l'eau des ruisseaux et rivières était claire et cristalline...

Ils s'étaient construit un abri de fortune, avec les rares outils que Curt avait dans sa ceinture. Jusqu'à maintenant, leurs préoccupations liées à la survie avaient relégué au second plan toute autre pensée: les journées passaient vite, monopolisant leur énergie dans la construction de l'abri et la recherche de nourriture. A peine posaient-ils la tête sur leur oreiller de mousse que le sommeil les gagnait rapidement...

Mais depuis quelques jours, Curtis était devenu songeur... Cette planète lui rappelait le petit astéroïde dont il avait parlé une fois à Joan, mais en beaucoup plus gros... Cette planète, elle aussi, était une réplique d'un jardin d'Eden uniquement végétal... Mais il commençait à se sentir bizarre intérieurement... Etait-ce leur vie plus oisive, était-ce le changement de leur alimentation, était-ce... cette promiscuité avec Joan? Pourtant, malgré les circonstances, elle gardait une distance raisonnable avec lui, préférant sans doute conserver leur relation amicale... Il se sentait progressivement différent, il se sentait attiré vers la jeune femme comme un lapin fasciné par un serpent... Il la trouvait belle comme un ange, belle à damner un saint.

Ses instincts primaires remontaient petit à petit à la surface, ses pensées en devenaient presque perverses, diaboliques... Il tentait de résister en s'éloignant d'elle, et il avait réussi jusqu'à maintenant à lui cacher ses pensées, son trouble, au prix d'efforts surhumains pour garder le contrôle absolu sur lui-même... Cela le mettait en colère, car ce n'était qu'une question de temps, il le savait, avant qu'il succombe à cette tentation, la plus forte qu'il ait jamais connue... Il devait prendre son courage à deux mains et lui dire ce qu'il ressentait... Et si elle ne voulait pas se donner à lui? Si, malgré tout l'espoir qu'elle avait fait naître en lui, elle le rejetait? A cette pensée, il sentit comme une épée lui transpercer le coeur...

Comme si, à force de l'évoquer dans ses pensées, il l'avait appelée, elle vint vers lui. Devinant son trouble, elle lui demanda, en le regardant dans les yeux:

-Devine, Curtis? Il y a une variété de pommes sur cette planète qui semble avoir un curieux effet... Tu sais, celle que tu manges à tous les jours et dont tu raffoles, mais qui a une apparence répugnante? Eh bien, je me suis décidée à y goûter pour la première fois depuis deux jours... Et je sens en moi un changement... intéressant...

Elle ne put s'empêcher de sourire malicieusement en voyant Curtis la regarder, les yeux ronds... Elle poursuivit, le déshabillant du regard:

-Ça ressemble à un effet... aphrodisiaque, ne trouves-tu pas?

Et elle posa la main sur sa joue...

-Pourquoi résister? Je le veux autant que tu le veux...

Perdant alors tout contrôle, Curt la saisit dans ses bras et chercha ses lèvres. Elle lui répondit avec ardeur, cherchant à ouvrir sa combinaison spatiale, tandis qu'il lui arrachait littéralement la sienne. Ils roulèrent ensemble sur le sol, s'aimant avec une passion qu'ils n'avaient osé imaginer même dans leurs rêves les plus fous...

Flamme
[eyeheart] [loveya] [heart] [loveu] [flower]

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 06:48
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Pas mal le coup de la pomme aphrodisiaque [goodjob] !

On ne l'avait pas encore fait [master] !

Et j'ai beaucoup aimé comment Joan la décrit : la variété de pommes qu'il mange tous les jours mais à l'aspect répugnant ;D En tout cas, l'effet est redoutable... entre les pensées perverses et le fait qu'il lui arrache ses vêtements, alors qu'elle, elle semble encore (un peu) contrôler ses envies...

Heureusement qu'ils sont tous seuls sur la planète ;D

Si je peux me permettre... le seul moyen de contraception, ce sera de ne pas toucher aux-dites pommes... [confusion3], sinon, ils vont faire beaucoup de bébés... [baby] (d'ailleurs, pour info, on est rendu à 36 bébés dans les défis, pas mal pour repeupler l'humanité, n'est-ce pas ? Adam et Eve peuvent aller se rhabiller ;D )

Limeye Smile

ps : ok pour St-Machintruc et Ste-Nitouche. Quant à Jelle... oh, tu me donnes une idée... (merci, j'en manquais ;D - c'est une blague)
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Zitat von: limeye am 11. August 2013, 17:10:54 Uhr

En tout cas, l'effet est redoutable... entre les pensées perverses et le fait qu'il lui arrache ses vêtements, alors qu'elle, elle semble encore (un peu) contrôler ses envies...


Ça faisait moins longtemps qu'elle en mangeait... Et elle a un moins bon contrôle que Curtis, après deux jours elle vient le trouver, alors que lui, ça fait longtemps qu'il en mange... ;D

Je sais pas comment ça m'est venu, cette idée... a force d'en voir de toutes les couleurs ici, probablement... :-\

Flamme
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bravo Flamme, Bravo Limeye [goodjob] [goodjob]

flamme : Joan face aux tourments de Curtis [naughty] [naughty] , curieux quand même qu'un scientifique comme Curtis n'ait pas pensé aux pommes....le cerveau serait-il si vite descendu trop bas? [devil] [jump] et le retour?

Une vraie femme même si elle a mis deux jours pour remarquer l'effet...je ne relève pas!..... [rolllaugh]


Limeye : j'y crois pas non plus au Curtis vierge, en tout cas elle a raison de vérifier [devil] [jump] J'insiste aussi.



En tout cas va falloir que je me [mindoubt] pour me mettre à votre niveau Limeye et toi, je suis désolée mais il ne me reste que ....


Bref je nourris les fauves et je m'y colle et merci ,

Elaine
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
oucou!

Moi non plus je n'y crois pas au Curtis vierge. ;D Il a surement eu une expérience sulfureuse avec une méchante alien [devil] qu'il aura réussi à cacher à Simon et aux deux cornichons.

A+

Frégo
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
il m'a donné du fils à retordre celui là

Eden / serpent / pomme / diabolique / ange / colère / épée / Saint / Pervers / absolu


C’était comparable au jardin d’Eden mais aussi à une prison, tous ceux qui étaient ici avaient été capturés par ces étranges créatures et transportées ici. Lorsque l’équipe arriva au village, le chef les reçut et tout de suite Joan sentit des regards avides se poser sur elle, elle se rapprocha de Curtis, elle eut l’impression d’être face à un nid de serpents.
- Bienvenu en enfer, nous sommes tous arrivés comme vous et tentons de survivre, je suis le chef Antares
- Enchanté , capitaine Flam et voici mon équipe
- Le capitaine ? pas étonnant qu’elle soit mignone l’équipière ! ricanèrent quelques hommes à leur droite. Joan se rapprocha encore plus de Curtis, il fusilla les hommes du regard. Antarès eut un air désolé et calma le jeu.
- Nous sommes plus d’hommes ici que de femmes, mademoiselle vous avez l’embarras du choix mais il va falloir choisir obligatoirement, nous avons eu trop de duels.
- Choisir qui ? demanda Joan
- Votre mari, compagnon si vous préférez, ici je dirais protecteur,
Joan regarda à la ronde puis regarda le capitaine, non sans quelques ricanements de Mala et de Crag, pour la première fois elle sentit qu’il cédait, il déglutit et acquiesça. La femme d’Antarès apporta alors une pomme et la donna à Joan, elle mordit dedans, puis Enora la donna au capitaine. Le mécontentement des célibataires était réel et Joan avait l’impression d’être la proie d’un projet diabolique. Le capitaine ne discuta pas, aussitôt il se mit d’accord sur leur lieu d’hébergement et leur rôle. Tous se mirent au travail pour construire leurs abris.
Lorsqu’ils purent enfin se reposer, Curtis arriva bon dernier dans la cahute de fortune mais il eut l’impression de retrouver son ange. Joan dormait déjà et dans le demi sommeil qu’il avait déclenché, elle lui parut encore plus belle. Il s’allongea à côté d’elle doucement, osa caresser sa chevelure pensant qu’elle ne s’en rendrait pas compte. Elle ouvrit doucement les yeux, il ne put pas résister lorsqu’elle se blottit contre lui et il l’embrassa. Il sentit l’onde parcourir son corps et bientôt tous deux se fondirent l’un dans l’autre sans même réaliser ce soir là que c’était pour la vie. Ils étaient épuisés et enfin heureux.
Durant plusieurs semaines la simplicité de la vie qu’ils menaient leur suffisait, l’équipe essayait d’explorer l’île, de construire des moyens d’en sortir mais la colère et la frustration des hommes restés célibataires devint chaque jour plus oppressante et l’équipe passait son temps à faire la police pour assurer la sécurité des femmes, des enfants. Curtis craignait de plus en plus pour Joan, sa seule raison de combattre désormais car elle était de loin la plus menacée en raison de sa beauté. Le dernier accrochage avait fait 5 morts, Curtis l’avait ressenti comme un echec cuisant.
Ce soir là il faisait griller des lézards embrochés sur une épée, il n’avait pas parlé depuis plus d’une heure et Joan s’approcha tendrement, lui massa le dos, posa sa tête contre son omoplate. Il esquissa un sourire, elle savait comment le détendre mais prier tous les Saints pour sortir de ce jeu pervers ne servirait à rien. Il devait trouver la solution pour y mettre fin. Elle chuchota alors :
- J’attends un bébé …
L’instant était absolu, leurs regards n’en faisaient qu’un, quand tout à coup, il s’écria,
- Mais bien sûr ! »
Lorsqu'elle le vit courir vers Crag et Mala, elle eut comme un doute affreux.

Elaine

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 06:52
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Coucou!

Elaine, tu m'as fait rire avec tes fauves à nourrir... ça a l'air plus sérieux que chez moi... ;D

Et félicitations pour le 37è bébé! [baby] (merci, Limeye, pour la mise à jour, j'avais perdu le compte depuis longtemps!) Dis, Elaine, tu en as fait combien sur les 37? ;D ??? :P

C'est vraiment la loi de la jungle, dans ce bled, et j'ai a-d-o-r-é la description romantique du torride moment d'intimité [devil]

Mais la fin me rend curieuse: pourquoi Curtis se sauve-t-il vers Crag et Mala? Quel affreux doute Joan peut-elle bien avoir eu? Mon imagination me lâche... [needhelp]

Flamme
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Flamme et Elaine,

j'ai beaucoup aimé aussi la description de cette espèce de jungle et des menaces qui pèsent... à se demander si Curtis ne va pas devoir se battre au couteau pour défendre sa belle... c'est d'ailleurs peut-être ce qui est arrivé avec les cinq morts [badhairday]

j'avoue avoir cogité aussi sur la fin... et je me suis demandé - esprit tordu ou pas - s'il ne voulait pas faire se reproduire Grag et Mala :o

donc je reste dans l'expectative... ???

Limeye
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
oucou les filles,

choqué qu'il est le curtis, il en a l'illumination pour sortir de l'ile et court prévenir ses accolytes, rassurez vous Joan aussi n'a pas compris comment il fonctionne au bout de 52 épisodes ;D [rollsmile]

le doute c'est sur ses qualités de père ( tu m'étonnes avec le sprint qu'il pique)

bizz


Elaine
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
oucou Elaine !

ah excellent !!! Je comprends vite, mais faut m'expliquer longtemps ;D [rollsmile]

j'ai crains aussi un moment qu'il ne veuille demander à Mala de se transformer en femme, histoire que ça en fasse une de plus pour l'un de ces mâles désespérés...

ouf, Mala l'a échappé belle ;D

bizz

Limeye
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!

Merci Elaine!

L'explication est beaucoup plus simple que ce que j'avais commencé à imaginer... ;D

Leur évasion de l'île, c'est pour ton prochain défi? [rolllaugh]


Bonne journée et bizz
Flamme
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonjour les filles!

ben qu'est ce qui se passe?
Pas d'idées?

Bon alors je propose fesse (s) / pensée ...

Cool ;D à vous!
bizz

Eaine
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Élaine!

Je vais enchaîner avec botter et nuage. Nous avons donc:

fesse (s) / pensée / botter / nuage

A+ ;D

Frégo
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Quant à moi, je fournis :

poignard et avalanche


ce qui nous donne :

fesse (s) / pensée / botter / nuage / poignard / avalanche

mais Otho est en vacances, on fait comment ? On part sur huit mots seulement ? Ou Flamme, tu nous en donnes 4 d'un coup ? (si, si, tu peux le faire Wink )

bizz

Limeye
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Zitat von: limeye am 18. August 2013, 20:53:34 Uhr

mais Otho est en vacances, on fait comment ? On part sur huit mots seulement ? Ou Flamme, tu nous en donnes 4 d'un coup ? (si, si, tu peux le faire Wink )


Mais oui, je peux le faire... ;D Pas d'temps à parde, comme je dis toujours, alors comme on dit chez nous: attachez vos tuques avec d'la broche, c'est parti! [outahere]

Ça manque de verbes et d'adjectifs, je trouve... [mindoubt] [devil], donc j'ajoute: douteux (se)/ se leurrer/ volage/ entourlouper

Après récapitulation:
fesse (s) / pensée / botter / nuage / poignard / avalanche/ douteux (se)/ se leurrer/ volage/ entourlouper

Thème au choix?

Bizz,
Flamme

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 06:53
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
J'ai réussi à dégainer avant Limeye? [unconscious]

C'est vrai que c'est moi qui ai donné les derniers mots... Et j'ai profité de mon heure de dîner (solitaire, aujourd'hui, c'est rare) pour développer la première idée qui m'est venue... [devil]

Alors bonne lecture! ;D


fesse (s) / pensée / botter / nuage / poignard / avalanche/ douteux (se)/ se leurrer/ volage/ entourlouper

Crag surgit en coup de vent dans le poste de pilotage du Cyberlabe:
-Mala, tu es bien assis?
-Oui, sur mes deux fesses, pourquoi?
-Regarde ce que j'ai trouvé derrière le bureau du capitaine en faisant le ménage! Il était tombé par terre!
Mala s'empara du petit livre que Crag lui tendait, au titre très évocateur: "Comment lire les pensées d'une femme..."
Les deux compères se regardèrent, et pouffèrent en même temps... Après avoir feuilleté quelques pages, ils ne purent s'empêcher de commenter leurs impressions... Crag soupira:
-Hmmm, ça m'a l'air drôlement compliqué.. Il ne suffit pas de lire la pensée, mais aussi de l'interpréter correctement... Le chef risque d'être un peu dépassé par la situation, tu sais à quel point il manque d'expérience avec les femmes, hein, boule de gomme?...
-Tu parles, tas de ferraille, si tu savais à quel point ça m'a souvent donné envie de lui botter le derrière... Histoire de le faire descendre de son nuage et de lui enlever sa carapace dès qu'il est question de Joan...
-Stupide balle de caoutchouc! Tu n'oserais pas, tout de même?
-Bien sûr que non, paquet de boulons, je blaguais... D'ailleurs, je crois qu'il est insensible à toutes les avalanches de reproches et de conseils que nous lui avons balancés par la tête...
-Je ne pense pas... Peut-être qu'il a ressenti comme un coup de poignard tous ces reproches, justement... et que ça l'empêche encore plus de trouver le courage de franchir le grand pas...
Mala jeta de nouveau un regard sur le petit livre:
-Mouais... tu penses que nos plaisanteries parfois douteuses auraient pu avoir comme résultat d'inhiber ses... comment dire... pulsions masculines?
-Parle surtout pour toi, élastique dégénéré, c'est surtout toi qui les décoches, les plaisanteries douteuses... Faut pas se leurrer là-dessus, je crains que notre attitude l'ait rendu encore plus maladroit avec Joan... Comme s'il ne l'était pas déjà assez...
-Bon, alors que suggères-tu, boîte à outils?
Grag se gratta la tête, perplexe...
-Si seulement Joan était un peu plus volage... ça déclencherait peut-être quelque chose pour le chef... la jalousie, l'instinct mâle de la conquête?
-Hmmmm... Je crois que j'ai une idée! Mais ça demande du doigté, il ne faut pas que le chef ait l'impression de se faire entourlouper...

Qu'est-ce que Mala va faire?
1) Prendre l'aspect de Joan et aller conter fleurette à un certain beau brun aux yeux verts, nommé P.B... en s'assurant que Curtis en soit témoin...
2) Prendre l'aspect d'un certain beau brun aux yeux verts, nommé P.B, et aller conter fleurette à Joan en s'assurant que Curtis en soit témoin...

Vos idées sont les bienvenues (et même souhaitées), évidemment! Plus on est de folles (à écrire, du moins!), plus on rit... [rolllaugh]

Bizz,
Flamme
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Flamme!

J'opterais pour le 2e scénario quoique le 1er scénario serait moins risqué pour Mala. En P.B., il court les risque de se faire soit gifler par Joan, soit envoyé au tapis par Curtis! ;D. Tandis qu'en Joan, il ne risque rien sauf si Joan ou Curtis découvrent son manège. Et la première option risque de refroidir encore plus les ardeurs de Curtis face à Joan! [wallbash] En tout cas, il semble que les deux affreux n'ont pas encore appris leur leçon après le truc de l'écchange de pensée ;D. À force de mêler les cartes, elles se mettent à tricher toutes seules! ;D

A+


Frégo
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Frégo!

J'aime toujours voir ta logique à l'œuvre, [mindoubt] c'est vraiment intéressant... et distrayant! ;D

Quant aux cartes qui se mettent à tricher toutes seules... quelle image bien placée, c'est bien parce que nos deux lascars n'ont pas tout compris, en effet... ou parce qu'ils ont la mémoire courte!

Peut-être que Mala s'en souviendra s'il se fait pincer par Jelle, si jamais il choisit de prendre les traits de P.B. [rolllaugh] [bash] [twak] C'est un risque auquel je viens de penser... [idea]

Bizz
Flamme
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Flamme !

je serai tentée d'imaginer Otho déguisé en P.B. et assez curieuse de la scène que cela donnerait ! J'attendrais donc patiemment le prochain défi pour avoir ta version ;D !

sinon, oui, je n'ai pas encore dégainé... disons que j'ai commencé une petite histoire, mais qui va sans doute tourner court, parce que non, il y a des choses que je n'arrive pas à imaginer et encore moins à écrire (contrairement aux Allemands). Et je me suis aussi remise dans l'histoire d'Eufholia. Je n'ai toujours pas résolu mon souci de faire démarrer l'histoire, mais comme j'ai tout l'ensemble du développement en tête, je laisse tomber pour le moment ce problème de début (tant pis, vous attendrez un peu pour la lire, désolée :-[ ) et du coup, je rédige tous les passages que j'ai en tête. Mais je me retrouve aussi un peu comme Alex, avec plusieurs espaces-temps à se chevaucher. Néanmoins, c'est plus simple pour moi, je n'en ai que trois maximum !

donc le défi, peut-être dans la journée si ça me vient ! Wink

mais bon, pour une fois, vous me pardonnerez si je suis la dernière, n'est-ce pas Wink ?

Bizz

Limeye
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Limeye!

Je compatis, c'est facile à comprendre ce problème d'espace-temps, c'est exactement le même pour l'Ange gardien ces temps-ci, [wallbash] mais je sens que ça va débloquer... [work] pour toi comme pour moi!

Bizz
Flamme
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
nan nan nan les filles, pas de PB, ou alors la version ...

3) Crag et Mala invitent Joan et Pb à venir sur Tycho. Chacun croit venir pour une autre raison elle en robe de soirée, lui pour des leçons de vol ( cela ne se refuse pas) chez les futuremen. ezzra emmène Joan.

CURTIS PAS AU COURANT , une belle poignée de main entre mecs, il entraîne PB AU POINT DE LE RENDRE VERT , Joan arrive à ce moment là...le seul en état c'est le bon ;D ezzra ramène PB tout piteux...

Joan veut savoir ce qu'ils ont fait!et de fil en aiguille! [devil]

M'inspire ton histoire FLamme! [goodjob]

bon, faut que je m'y mette,
bizz

Elaine

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 06:55
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
[devil] J'ai hésité à continuer...


fesse (s) / pensée / botter / nuage / poignard / avalanche/ douteux (se)/ se leurrer/ volage/ entourlouper


Joan dormait du sommeil du juste, la mission avait été éreintante, à peine terminée, elle avait laissé les vêtements tomber aux pieds du lit. C’était rare qu’elle dorme sur Tycho mais l’équipe avait dû s’y poser pour d’urgentes réparations avant de retourner sur Terre, tous en avaient plein le dos. Curtis ne dormait pourtant pas encore, malgré sa fatigue, il pensait à elle, comme elle avait été courageuse et endurante. Il avait entrouvert la porte de sa chambre pour vérifier si elle avait tout ce qu’il fallait mais elle dormait déjà et il n’arrivait pas à partir : sous l’éclairage de la lune, le drapé la rendait magnifique, la nuque était bordée d’un trait argenté, seules quelques mèches blondes l’habillaient, il se demandait s’il existait un tableau aussi beau que cette image lorsqu’elle bougea, dégageant des parties de son corps qu’il n’avait jamais eu l’occasion de voir jusqu’à présent…la ligne de sa hanche descendait jusqu’aux fesses à moitié recouvertes. Il en eut des frissons et de drôles de pensées.
Cela faisait longtemps qu’il se contrôlait et botter en touche était devenu son sport favori mais là sa peau semblait aussi douce qu’un nuage.L’idée le transperçait comme un poignard et il ne s’était pas rendu compte qu’il avait fermé la porte derrière lui. Il était comme hypnotisé par cette vision, qui déclenchait en lui une avalanche de sensations. Il s’assit au bord du lit, savourant qu’elle ne le voit pas même si cela lui sembla tout d’un coup douteux. Sa respiration semblait avoir changé de rythme, où était-ce lui qui se leurrait ? Qu’elle était belle, si pure, non, une femme comme Joan n’avait pas de telles méthodes féminines, efficaces, il avait pu s’en rendre compte mais chez des femmes plutôt volages, dont c’était le métier d’entourlouper les hommes. Pas Joan, non ce n’était pas possible…quoi que…cela méritait d’être approfondi..

Elaine
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
LA SUITE !!!!! ;D

qu'est-ce que tu crois ? Je galère au taf' et tu nous laisses comme ça en plan... non, mais ça ne va pas du tout [nono]

puisque c'est comme ça, dès que j'ai cinq minutes (c'est pas gagné avant la pause de midi), c'est moi qui vais l'écrire [work]

bizz et bonne journée [flower]

Limeye
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!

Oh ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii, la suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite! Je me suis sentie déçue que ça s'arrête là, c'était si beau, si sensuel, si romantique, si... les mots me manquent! [eyeheart] [loveu] [loveya]

J'ai fondu, y'a de la guimauve partout ici, vite la louche... ;D

Elaine, j'en ai presque oublié de te dire à quel point j'ai aimé ta version pour mon défi! P.B. au visage aussi vert que ses yeux... [rolllaugh] Curtis étant le seul en état... de passer à l'action, j'espère! [naughty] [devil]

Que ce soit Limeye ou Elaine (mais Limeye ET Elaine, ce serait encore mieux), je meurs d'impatience de lire la suite!

Ah, ça fait un beau début de journée|
Bizz
Flamme
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
zetes adorables les filles, merci ;D

chiche la suite, donnez les mots! [devil] on verra bien ;D

Limeye j'attends avec impatience ta version, mais si Flamme cela te tente, no soucy!

bizz

Elaine

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 06:57
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Et voilà la suite de l'histoire d'Elaine [devil]


Curtis restait immobile, à regarder Joan. Tellement immobile, mais aussi si fasciné, qu’il ne sentit pas le coup venir. Le sommeil le prit comme un traître, et il glissa du lit de Joan, pour se retrouver les fesses par terre, le dos appuyé contre le lit, la tête en arrière, posée sur le drap de la jeune femme, non loin de son petit pied fin et délicat. Leur sommeil à tous deux fut si profond qu’aucune pensée, aucun rêve, aucune préoccupation ne vint leur effleurer l’esprit.

Pendant ce temps, toute l’équipe avait terminé le rangement et Grag entamait la réparation d’urgence du vaisseau. Epuisé lui aussi par les longues heures de vol, Otho bâillait à qui mieux mieux, et Grag avait pris pitié de son ami :

- Tu devrais botter tes chausses de sept lieues, mon pauvre chewing-gum, et filer au lit… Il sera toujours temps demain de s’occuper des dégâts causés par la traversée du nuage d’Oort.
- Tu vas commencer sans moi, ça m’embête de te laisser tout faire…
- T’inquiète pas, je vais t’en laisser.
- Ok, si tu me promets de me laisser m’occuper des cyc’, je veux bien aller me coucher !
- Promis !

Et confiant en son ami, Otho gagna rapidement sa chambre. En passant dans le couloir, il s’étonna cependant de voir la porte de celle de son chef grande ouverte. Curtis ne s’y trouvait pas. Seul changement notoire, il ne vit, posé sur le bureau, que le poignard incrusté de petites pierres précieuses que lui avait offert en signe de remerciements les habitants de la planète Luxuria qu’ils étaient allés secourir.

- Encore un truc qui va prendre la poussière… enfin, c’est pas moi qui suis chargé de faire les poussières ici, mais ce pauvre Grag ! Bon, mais il est où le chef, quand même…

Otho se gratta la tête en soulevant sa casquette, la fatigue lui faisait perdre à lui aussi ses réflexes. Après une avalanche de suppositions, il se décida à aller poser son oreille contre la porte de la chambre de Joan. Il avait renoncé à tout espoir de les voir un jour se rapprocher. Seul Grag y croyait encore, et par pitié pour le grand robot, Otho ne s’autorisait plus aucune moquerie au sujet des deux amoureux platoniques les plus célèbres de tout l’univers. Néanmoins, une impression douteuse lui fit oser entrouvrir la porte de la chambre de la jeune femme. Un long entraînement lui permit de retenir un grand cri de surprise. Son chef, encore tout habillé était vautré entre le lit et le tapis formé par les vêtements de Joan. En glissant, il avait entraîné au bout de ses pieds une ravissante petite culotte de dentelle, dont le joli repli sur la pointe du pied de son chef fascina un moment Otho. Joan, quant à elle, dormait à poings fermés. Mais dans son sommeil, elle s’était complètement retournée et, alors qu’un peu auparavant, c’était son pied qui reposait sur l’épaule de Curtis, désormais, c’était son visage. Son drap s’était bouchonné sur le côté, et elle était totalement dénudée.

- Charmant spectacle, songea Otho, un peu attendri.

Il décida de les laisser ainsi, après tout, cela allait peut-être enfin déboucher sur quelque chose… mais il ne voulait pas que Grag se leurre encore une fois et décida de garder prudemment le silence sur l’étrange aventure que son chef allait peut-être vivre au cours de la nuit. Car qui sait… Et Otho se dit qu’il était prêt à ouvrir les paris : qui de Curtis ou de Joan allait en profiter ?

Ce qui finit par réveiller Curtis, après plusieurs heures de sommeil réparateur, fut une sensation douce, tiède et un peu humide sur sa joue. Il sentit aussi autour de son cou deux bras se nouer. Il savait ce que c’était, Joan lui avait déjà sauté au cou, mais ces étreintes avaient toujours été trop volages pour qu’il puisse vraiment en profiter. Enfin, il en était aussi en grande partie responsable. Mais il chassa la responsabilité, l’auto-contrôle et les bonnes résolutions de côté, pour faire croire qu’il dormait encore et simplement profiter de ce petit moment agréable. Joan était encore dans un demi-sommeil, et c’était plus par réflexe qu’elle avait glissé ses bras autour du cou du jeune homme et que ses lèvres cherchaient la peau douce de son cou, de sa joue. Les yeux encore fermés, elle redressa très légèrement la tête et ses lèvres vinrent frôler celles de Curtis.

Alors, à votre avis, qui de Curtis ou de Joan a entourloupé l’autre ?

Limeye
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je ne crois pas que Joan ait entourloupé Curtis... sauf peut-être à la fin, en lui nouant les bras autour du cou et en cherchant la peau douce de son cou avec ses lèvres.. Ça, c'est vraiment entortiller son homme... ;D

Je ne crois pas que Curtis ait entourloupé Joan... il s'est plutôt entourloupé lui-même, à se laisser surprendre traîtreusement par le sommeil alors qu'il aurait eu toutes les raisons de ne pas y succomber! [devil] C'est vraiment un cas désespéré! [unconscious] Mais c'est vrai que l'histoire ne semble pas encore finie...

Merci Limeye pour cette version, et j'ai bien aimé les sentiments d'Otho envers Grag! Vraiment touchant!
Very Happy

Bizz
Flamme
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[devil] que ferait le vrai capitaine ?
un homme? (ce n'est pas forcément la même chose dans ce cas de figure!)

Joan avait senti une présence dans son sommeil, qui d’autre que lui pourrait entrer ? Ce n’est pas sur Tycho qu’elle risquait grand-chose, elle n’avait pas vraiment envie de bouger mais tout en gardant les yeux fermés , elle se dit qu’en se retournant elle en aurait le cœur net. Le drap cependant glissa au-delà de ce qu’elle imaginait, oh mon dieu, elle ne savait plus où se mettre, n’ayant jamais été si offerte. La présence s’approcha et s’assit sur le lit, intérieurement son cœur battait la chamade. Elle sentit alors à fleur de peau un baiser
1) Il repart ensuit, c'est leur secret inavoué
2) Ils se retrouvent, etc etc (scène torride)
3) Elle ouvre les yeux et l’enguirlande, non mais , mater les filles, en lui envoyant à la figure tout ce qu’elle trouve (ce qui peut-être assez drôle)
4) Crag entre parce qu'il a entendu du bruit, mettant les pieds dans le plat : fin du trois et fin du un ( quand même)

bon, [rolllaugh] curieuse de voir vos préférences ;D

Limeye t'es frustrante là, non mais franchement quel homme s'endormirait : une copine ;D heureusement qu'il y a les deux cornichons! et Joan dort aussi! Bon je sais que dormir peut-être un défi mais tout de même ;D N'empêche à part mon mauvais esprit qui résiste pas , trop facile, c'est vraiment mignon et la complicité des personnages est tbien travaillée.

Elaine
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
J'avoue !

quand je t'ai lu ce matin, hyper frustrée que j'étais.

puis ce midi, entre deux bouchées de salade tomate-riz-lardons... beuh, j'étais moyennement inspirée ;D

et ce soir... rincée que je suis, je ne sais même pas si je vais ajouter trois mots à ma nouvelle histoire, c'est dire.

ça ira mieux vendredi (demain dernière grosse journée de taf' avant quelques jours de congés bien mérités - enfin, je pense).

bizz et bonne soirée / fin de journée !

Limeye
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonne nuit et désolée d'avoir été si taquine,

1) le texte n'était pas moyennement inspiré mais au contraire très original, moi qui m'attendais à du torride après ton commentaire, et très touchant

2)ne pas rajouter deux mots à une nouvelle histoire: pas grave, certaines n'écrivent pas pendant deux mois, [wallbash] donc t'es toujours au top forme!

3) tu penses déjà à tes échéances, je peux aller me rhabiller pour écrire autant que toi! ;D

je te souhaite une excellente nuit , très reposante ( pour cela c'est le début le plus important [naughty])

grosses, bises,

Elaine

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 07:00
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Zitat von: Elaine am 21. August 2013, 19:43:06 Uhr
[devil] que ferait le vrai capitaine ?
un homme? (ce n'est pas forcément la même chose dans ce cas de figure!)


Je ne vais pas vous surprendre, moi je vote définitivement pour la 2... [eyeheart] et j'ai imaginé la suite de l'histoire de Limeye dans la salle d'attente cet après-midi (eh oui, c'est un meeeeerveilleux endroit pour laisser venir l'inspiration!), puisque son récit semblait faire appel à une suite!

Repose-toi bien Limeye, et toi Elaine, voici quelque chose à te mettre sous la dent, espérons que ça te plaira... J'ai repris la même série de mots, puisqu'on est toujours dans le même défi...

Bizz et bonne nuit à toutes!
Flamme
[flower]

fesse (s) / pensée / botter / nuage / poignard / avalanche/ douteux (se)/ se leurrer/ volage/ entourlouper


Curtis ne pouvait plus résister... il se redressa et plongea son regard dans celui de Joan. Elle soutint son regard, en une muette interrogation. Pour toute réponse, le jeune homme la prit dans ses bras et la serra doucement contre lui, lui caressant doucement le dos. Puis il s'enhardit, laissant ses mains s'attarder sur les douces courbes de ses fesses. La douceur de satin de sa peau, sa tendre chaleur et le subtil parfum de ses cheveux l'enivraient, envahissant toutes ses pensées.

Il savait que Crag et Mala avaient eu souvent envie de lui botter le derrière pour l'inciter à se décider! Maintenant qu'il avait franchi le grand pas, il flottait sur un nuage, heureux, comblé par la promiscuité de leurs corps au-delà de toutes ses espérances. Mais que de temps avait-il perdu! A la pensée de la peine qu'il avait pu causer à sa douce, il sentit comme un coup de poignard dans son coeur.

Consciente que quelque chose le tracassait, Joan lui offrit encore plus de tendresse en lui donnant une avalanche de petits baisers bien placés, qu'elle parsema partout sur son corps. Le souffle de Curtis se fit plus court, il était fort douteux qu'il réussisse à résister encore longtemps à la puissante vague qui déferlait en lui, il ne pouvait se leurrer sur ce point. Il sentait qu'il en était de même pour elle, aussi la fit-il doucement basculer sur le dos, faisant courir ses mains et ses lèvres sur sa poitrine. Elle frissonna et l'attira vers elle: il comprit qu'elle l'attendait, et il entra doucement en elle. La fusion de leurs corps les mena vers un plaisir indicible.

Puis, ils se blottirent l'un contre l'autre, apaisés et comblés. Joan ne tarda pas à s'endormir, et Curtis, avant de se laisser aller au sommeil lui aussi, remercia le destin de lui avoir fait rencontrer Joan, qui lui avait fait don de tout son être, de tout son coeur. Quel contraste avec toutes les femmes volages qu'il avait croisées! Heureusement qu'aucune de ces créatures n'avait réussi à l'entourlouper... son amour pour Joan le protégeait déjà...

Faites de beaux rêves! [snore]

Flamme
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles! (et les 2 gars, quand meme... Wink)

Me voici de retour!
Pfffew, vous vous etes dechainees on dirait!
Je ne sais plus par ou commencer, la tete me tourne! :o

En vrac, super qu'Elaine tu aies repris l'ecriture d'Identite, j'ai adore l'histoire de Soledad et me rejouis de celle d'Eupholia, Limeye, sans compter que ma dose quotidienne de JIYD m'a bien manquee, et Flamme j'aime beaucoup la facon dont tu fais avancer ton histoire (pov' Joan quand meme, tu ne la rates pas...a moins que ce soit ta facon de nous amener a un certain denouement....), et comme vous arrivez a maitriser la complexite des Prisonniers, Frego et Limeye..ouf je respire...

Bon je vois aussi que j'ai 4 defis de retard (j'ai adore lire les votres, entre fous rires et tendresse!).

Alors voila ce que j'ai concocte pour le defi
villégiature / splendide / équipe / inespéré / mantra / lustre / effluve / gémissements / slip / cornichon

Ken se reveilla en sursaut, le coeur battant. Un bruit, c’etait un bruit etrange qui l’avait tire de son sommeil pourtant si lourd. Non… Tout etait silencieux…

“ C’est surement un mauvais reve, ca m’apprendra a me goinfrer de cornichons archi-vinaigres juste avant de dormir, tiens..” se dit Ken en se frottant l’estomac, son haleine encore pleine des effluves de son snack nocturne.

C’est alors qu’il l’entendit de nouveau, c’etait comme un grognement suivi de gemissements. Puis soudainement, ce fut un bruit sourd qui semblait parvenir du mur oppose a son lit.

“Qui est la?” demanda l’enfant d’une voix chevrotante. Comme en reponse, les coups portes contre le mur gagnerent en intensite et les grognements se firent plus frequents.

“Je n’ai pas peur, les fantomes n’existent pas… Je n’ai pas peur, les fantomes n’existent pas…” repeta-t-il comme un mantra, le souffle court et la gorge seche.

“Ooooohhhh…Aaaahhhhh…Bang bang bang…” Ces bruits se melangeaient maintenant a une cadence folle, comme pour le defier.

La panique fut la plus forte, il en aurait presque fait pipi dans son slip. Il sauta de son lit et courut hors de sa chambre pour tomber dans les bras de Mala, son sauveur inespere…

Pourtant tout avait bien commence. Ken s’etant decouvert une passion pour les vieux films de cape et d’epee, Curtis avait decide de lui offrir, ainsi qu’a toute l’equipe, quelques jours de vacances dans un vieux chateau comme lieu de villegiature. Cela avait ete a priori une splendide idee. Le vieux proprietaire s’etait revele etre un conteur extraordinaire, et Ken avait quemande histoires après histoires, pour le plus grand plaisir de tous. Evidemment, que serait un chateau sans son occupant spectral: celui-ci, d’apres la legende, serait le fantome d’une femme dont l’epoux aurait disparu sans laisser de trace, et qui le chercherait incessamment dans toutes les pieces du chateau, tout en criant sa douleur. Cependant, avait ajoute le vieil homme, cela faisait des lustres que le fantome ne s’etait pas manifeste…

“ Eh bien Ken, que se passe t-il? On dirait que tu as vu un fantome!” demanda Mala tout surpris et quelque peu inquiet.

“ Ca pour sur! Il y avait des grognements et des gemissements et des coups sur le mur de ma chambre! Ca ne peut etre qu’un fantome!”

“ Et il venait d’ou ton fantome?

“ La, de l’autre cote de ce mur!” s’ecria Ken en pointant vers la chambre voisine.

C’est alors qu’un cri rauque s’eleva dans les airs. L’enfant terrorise se tut aussitot, pour reprendre de plus belle, tout en montrant la chambre d’un doigt tremblant.

“ Il est la, dans la chambre de Joan! Vite, il faut aller l’aider!”

“Oooh la… Ne t’en fais pas Ken, Curtis y est deja et elle est entre des mains expertes, tu peux me croire…” repliqua Mala avec un sourire plein de malice…


O-tho

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 07:03
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Hello Otho !

ravie de te revoir parmi nous et de te relire ! j'espère que tu auras passé d'excellentes vacances Smile

merci pour les compliments, et en effet, tu as du retard pour les défis, mais je dirai que nous avons été raisonnables sur le nombre, mais assez déchaînées sur le rendu ;D [naughty] [devil]

donc, te voilà avec un peu de travail... et beaucoup de lecture ! mais je crois que tu as déjà bien avancé pour ce dernier point.

bizz [flower] et bon retour !

Limeye
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou O-Tho, je suis bien contente de te savoir de retour, nous avons enfin retrouvé ton humour coquin si particulier! ;D

L'amour rend aveugle, sourd, insensible à son environnement... [loveu] Je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer la cause de ces bruits, et je me disais que tu nous ménageais une finale à ta façon! [jump]

J'ai adoré la tournure de phrase que tu as prêtée à Mala, les mains expertes surtout...! [naughty]]J'imagine sans peine sa figure... [rolllaugh]

Tu ne peux savoir à quel point j'ai hâte de lire tes autres défis! [jump] [jump] [jump] [jump] [jump]
Plusieurs séances de gril et de trampoline en perspective pour moi...

Bizz
Flamme
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonsoir Otho,

avec tout ça, j'ai oublié de te dire que j'avais trouvé ton premier défi de retard génial !

quand même, ils sont pas discrets... ohhhhh... [devil] [confusion3]

tu nous en resserres un autre ?

je crois aussi qu'Elaine était "à bloc" pour un suivant...

je propose donc un début de nouvelle liste :

doucereux (se) / mâchouiller

à vous Wink

Limeye
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce doit être l'heure, j'ai peu d'inspiration... je vais ajouter:

déroutant / épreuve / révéler

donc:

doucereux (se) / mâchouiller / déroutant / épreuve / révéler

Flamme
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!


Je vais ajouter effet et emprise pour:


doucereux (se) / mâchouiller / déroutant / épreuve / révéler / effet / emprise

A+

Frégo Cool Qui part en camping pour la fin de semaine.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Frégo !

de nous donner de l'occupation pour le week-end ;D !

bon camping surtout, profites-en bien Smile !

Limeye
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

J'ajoute turbulence et nauseux(se)....petit souvenir de retour de vacances... ;D

Donc en resumant:

doucereux (se) / mâchouiller / déroutant / épreuve / révéler / effet / emprise/turbulence/nauseux(se)

Et je cogite toujours sur mes histoires de retard, pas facile d'avoir un moment de paix avec le chantier d'apres les vacances...

Bon camping Frego!


O-tho
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!

Elaine, tu nous donnes le dernier (et non le moindre, j'en suis sûre!) mot?

Bon camping Frégo! Bonne fin de semaine à toutes!

Bizz
Flamme
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Eh ben cela discute les filles!

je suis en mission délicate depuis hier: je range [wallbash] , ne vous étonnez donc pas si je répond moins, c'est bon signe je bosse par contre si je poste c'est que mes bonnes résolutions ont lamentablement échoué...

doucereux (se) / mâchouiller / déroutant / épreuve / révéler / effet / emprise/turbulence/nauseux(se) /

comme je viens de faire ma 1ère tarte, (vous ne croyez tout de même pas que si je range j'arrête d'être gourmande ) hier et aujourd'hui clafoutis aux MIRABELLES , la vie est dure...

sinon j'ai des quetsches aussi bientôt, hé hé , c'est la saison des tartes (je résiste , avec ce mot difficile) qui démarre et je ne parle pas des pommes, chez les guignols de canal +

donc tarte aux mirabelles

Otho, je suis ravie de te relire, les gémissements, c'est drôle personne n'avait osé, notre beau mec intelligent gémir...grogner [mindoubt] c'est qu'on a peut-être raté quelque chose dans la formation d'agent de Joan, pour qu'elle le fasse gémir ainsi. Cela m'a donné une idée terrible, liée à un de mes fous rire préféré, je ne vous dit rien , certains en ont fait un morceau d'anthologie :
http://www.youtube.com/watch?v=CInk8w9NlpM

Imaginez Joan et Curtis dans le même contexte? ;D ;D ;D [rolllaugh]


j'ose ou j'ose pas?SI vous préférez restaurant


bizz

Elaine
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
je ne résiste ni aux tartes, ni au restaurant... faut pas me provoquer ;D

bonne soirée et je m'en vais mater ton lien...

Limeye
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
hé hé, ça faisait longtemps... j'ose pas imaginer ... ENFIN, si j'ose imaginer nos deux lovers... héhé

Limeye
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

Ahh Elaine...Merci, quel morceau d'anthologie! ...Mais ce n'etait pas une tarte, desolee... ;D

Bon, voici mon delire pour un autre defi de retard...Un peu long (a mon standard...), mais necessaire pour mener l'histoire, et la balustrade... [wallbash]


balustrade / décolleté / vague / penchant / bureaucratie / gâcher / palpitant / estimation / magie / rafraîchissant

“Je crois que tu as besoin de vacances toi aussi mon garcon” declara Simon.

“Tu as peut-etre raison, Simon, j’en ai par-dessus la balustrade …” soupira Curtis en se frottant le front. Ces maudites equations lui donnaient du fil a retordre, il ne cessait de revenir sur ses estimations depuis plusieurs jours, sans compter les nuits. Et puis, il etait aussi distrait depuis l’arrivee de Joan sur Tycho , mais ca il ne l’aurait certainement pas avoue.

Les futuremen auraient du partir explorer la petite planete X19, qui selon les dernieres decouvertes de Simon contiendrait des vestiges d’une civilisation ancienne. Curtis avait invite Joan a les accompagner, mais celle-ci avait du refuser au tout dernier moment: elle venait juste de recevoir un message du HQ annoncant que tous les agents avaient ete mis en alerte a cause d’une insurrection sur Kelaburs. Joan avait alors maudit la bureaucratie qui pour une fois avait ete efficace. Les futuremen avait aussi decide de rester pour preter main forte si necessaire. Simon avait alors propose a Joan d’experimenter une nouvelle facon de partir en vacances, sans vraiment voyager physiquement et tout en restant disponible. Elle avait accepte sans hesiter.

C’est ainsi que Joan s’etait retrouvee a utiliser ce que Simon avait appele “la Machine a Rever”.

“C’est tout simple”, avait il explique, “je vous laisse d’abord selectionner quelques parametres de votre choix pour vos vacances, je pose les electrodes et je vous plonge en sommeil artificiel quand vous etes prete. “…

Ce fut d’abord le son des vagues s’ecrasant sur la plage qui la reveilla. Elle sentit ensuite le soleil chaud caresser sa peau, le sable fin sous ses doigts. Ses yeux s’ouvrirent sur un ciel azur, sans nuages. Joan sourit, c’etait exactement ce qu’elle avait selectionne! Elle se leva doucement et arpenta la plage, s’emerveillant des couleurs, des sons et des sensations qu’elle ressentait.

Elle decida ensuite d’aller explorer le petit chemin qui s’enfoncait dans la foret tropicale bordant la plage. Bientot elle sentit la sueur couler sur sa peau et quelques gouttes glisser dans son décolleté, elle souhaita vivement se refroidir. Comme par magie, le sentier deboucha sur un petit lac alimente par une cascade. Sans hesiter, elle fit glisser les bretelles de sa petite robe d’ete, apres tout c’etait son petit paradis a elle, et nue, s’avanca lentement dans l’eau rafraichissante. Elle nagea avec plaisir vers la cascade, se redressa quand elle sentit l’ondee bienfaisante caresser son visage. L’eau, peu profonde a cet endroit venait lui effleurait les hanches. Un sourire de bien-etre eclaira son visage. Elle savait que rien ici ne viendrait gacher son plaisir. Un leger bruit attira soudain son attention. Elle tourna la tete, et se figea, stupefaite. IL s’avanca doucement vers elle, ses yeux gris plongeant dans ses yeux bleus. Elle sentit ses doigts effleurer tendrement sa joue, glisser le long de son cou, son coeur palpitant comme un fou dans sa poitrine. Se penchant vers elle, il explora de ses levres le creux de son cou pour remonter delicatement vers ses levres. Joan sentit son corps fremir. Elle n’avait pas prevu ca, comment ses reves les plus fous pouvaient-ils se realiser? Ce fut sa derniere pensee coherente…

“Il a l’air plutot content le chef, regarde un peu ce sourire!” constata Crag en observant Curtis plonge dans son sommeil artificiel.

“ Ah ca il peut, je l’ai branche sur la machine de Joan…” repliqua Mala avec un sourire malicieux…


O-tho

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 07:05
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
[master] [master] [master]

O-Tho, c'était si... (soupir) romantique et comique, les deux habilement mélangés comme tu sais si bien faire! [eyeheart] Quelle merveilleuse idée de les envoyer en vacances ainsi, ce cher Mala il ne donne jamais sa place! Heureusement... parce qu'il a vraiment le don de bien faire finir tes récits! ;D

Elaine, merci pour ce classique, ça faisait un bail que je ne l'avais vu! [rolllaugh] Ce n'est pas la Toei qui aurait créé une telle scène avec nos deux tourtereaux, ça non... :o Mais je sens que peut-être l'une d'entre nous le pourrait, non? Si Limeye se l'imagine, on n'a qu'a bien se tenir! [naughty]

Quant à la tarte aux mirabelles... Elaine, je me suis dit, en écrivant ma demande du dernier mot: je suis presque certaine qu'elle va nous "garrocher" (traduction: lancer) de la nourriture là-dedans! J'avais raison! [unconscious] Je me souviens encore du coup de la courgette... [wallbash]

Alors autant caser le restaurant aussi... (vive la bouffe!) ;D

En passant, Frégo, tes mini-défis me manquent! Je ne désespère pas d'en lire un bientôt, et je suis certaine que je ne suis pas la seule! Je ne veux pas mettre de pression, non, non... [jump] [jump] [jump] Avant que d'autres le fassent???

Bizz à toutes!
Flamme
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

Fffew, un autre defi de retard ou "comment se debarasser de P.B." (J'ai cru comprendre que c'etait au menu du jour... ;D)....Apres tout ca je crois que mon povre neurone s'asseche...

Eden / serpent / pomme / diabolique / ange / colère / épée / Saint / Pervers / absolu

“Et voila Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, le moment tant attendu de la soiree est enfin arrive! “ annonca le presentateur.

“Que tous les participants a cette fabuleuse enchere se tiennent prets! Je vous rappelle les enjeux. Messieurs, vous avez deja paye un droit de participation, mais seul le gagnant final passera une journee entiere avec l’une de ces ravissantes jeunes femmes! Pour vous departager, nous poserons une question a chacun de vous, toute reponse fausse entrainera votre elimination. Mais vous devrez payer une somme supplementaire a chaque reponse juste. Souvenez- vous que ce Gala est au benefice des orphelins de la Police Interplanetaire!”

“Etes-vous prets Messieurs? J’appelle notre premier agent feminin, Layla Gandari. Que tous les Messieurs interesses viennent me rejoindre sur scene!”

Curtis n’en menait pas large. Deja qu’il n’etait pas friand des soirees mondaines en general, mais se retrouver sur scene et payer pour passer une journee avec Joan, c’etait tout de meme pervers! Dans l’absolu, il n’etait pas contre bien sur….

Son verre de champagne encoure intouche a la main, il regarda autour de lui, en attendant que Joan soit appelee. C’est vrai que cette annee, les organisateurs avaient fait fort. L’evenement se tenait dans le celebre hotel “Jardin d’Eden”, dont la salle de reception faisait sans aucun doute honneur au nom. Des representations varies d’Adam et Eve jonchaient les murs. Les ampoules des lustres etaient en forme de pomme et les serveuses arboraient soit un serpent dore enlace autour de leur bras droit, soit des petites ailes blanches dans le dos a la maniere des anges.

“Nous appelons maintenant Joan Landor…”.

A ce nom, Curtis se retourna vivement et braqua son regard sur la scene. Joan apparut, son corps moule dans une robe fuseau bleu nuit qui lui collait comme une seconde peau, devoilant ses delicieuses formes. Elle etait belle a damner un saint, et lui n’etait après tout qu’un homme. Curtis se dirigea rapidement vers elle. C’est alors qu’il le vit, celui qu’on qualifait de beau brun aux yeux verts, initiales P.B. La colere s’empara de Curtis, il etait hors de question que son rival gagne. Dommage qu’on ne reglait plus les differends a duel d’epee…

…“Derniere serie de questions pour departager nos deux derniers pretendants!” proclama le presentateur dont le regard quelque peu nerveux allait de Curtis a P.B.

“Mr. Newton, en quelle annee a eu lieu le naufrage du paquebot Titanic?”

“hmmm…en 1912 je crois…”

“Bravo, c’est une bonne reponse!”

“Question pour vous” dit le presentateur en s’addressant a P.B. “Pouvez vous me donner le nombre exact de disparus?…”

Simon observa les sourires satisfaits de Crag et Mala d’un air soupconneux.

“ Quel plan diabolique avez-vous encore mijote tous les deux? Vous avez donne toutes les reponses a Curtis?” s’enquit Simon.

“Ah non , non, pas du tout….On a juste donne la derniere question au presentateur, et quand il a vu Crag il s’est montre tres cooperatif!” repliqua Mala d’un air innocent….

O-tho prete a [snore]
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonjour O-tho ou presque bonne nuit !

je te félicite vraiment pour réussir à relever tous ces défis à raison d'un par jour depuis ton retour [respekt] [chinese]

face à Curtis, PB fait peut-être le poids, mais pas face à Grag ;D !

il faudrait aussi un smiley qui montre ses biscottos Very Happy !

quant à l'idée de l'appareil à rêves, elle est géniale ! Différente de la version "échange de pensées" mais dans laquelle Mala peut encore jouer un si grand rôle... [devil]

quant à moi, j'ai relevé le défi... "Quand Curtis rencontre Joan" [naughty]

et voici ce que ça donne... j'espère que vous me pardonnerez de ne pas avoir, pour une fois, placer les mots dans l'ordre, mais c'était impossible. J'avais vraiment besoin que ceux d'Elaine figurent assez haut dans l'histoire, je pense que vous comprendrez aisément pourquoi... maintenant, s'il arrive des bricoles à certaines après avoir mangé de la tarte aux mirabelles, désolée, je plaide non coupable [angel]

bizz

Limeye Smile


doucereux (se) / mâchouiller / déroutant / épreuve / révéler / effet / emprise / turbulence / nauseux (se) / tartes aux mirabelle / restaurant


Curtis était soulagé : après une longue et difficile mission qui l'avait tenu loin du système solaire pendant des mois, il revoyait enfin Joan. Cette séparation avait été pour lui comme une pour elle une véritable épreuve. Oh, leur relation était toujours très platonique, il ne parvenait pas à trouver le courage de lui révéler ses sentiments. Elle avait accepté avec joie son invitation dans un des meilleurs restaurants de New York, tenu par un grand chef français. Il était allé la chercher et les voilà, assis face à face, à une table ronde joliment, mais simplement décorée. Il avait un peu le coeur battant, mais très vite le repas délicieux, les mets raffinés et un vin au parfum subtil calmèrent ses appréhensions qui le rendaient toujours un peu nauséeux quand il se retrouvait seul face à elle. Joan était ravissante, mais comme toujours habillée sans aucune ostentation.

Il avait réservé trop tard une table, et n'avait pas pu en retenir une dans une des petites alcôves de la grande salle, et ils étaient attablés dans la salle principale, près des grandes fenêtres qui donnaient sur la rue. La vue s'ouvrait sur l'enfilade des buildings de Manhattan, ce qui n'était pas particulièrement beau, mais Curtis nota cependant que cet alignement avait quelque chose d'harmonieux. L'atmosphère qui émanait de la salle était un peu doucereuse, un rien guindée.

Le serveur s'approcha et leur annonça :

- en dessert, nous pouvons vous proposer une mousse au chocolat, un assortiment de sorbets aux fruits rouges ou une tarte fine aux mirabelles.
- La tarte, répondit Joan sans hésiter.

Curtis lui, se demandait s'il pouvait se laisser aller à une petite gourmandise avec la mousse ou faire léger avec les sorbets. Il ignorait encore ce qui arriverait après le dîner, mais il avait bien l'intention de faire certains aveux à Joan. Mais pas en pleine salle de restaurant, bien entendu. Il se dit qu'un sorbet serait sans doute plus "prudent".

- Le sorbet, dit-il après quelques secondes de réflexion (et d'hésitation).
- J'espère que la tarte sera aussi bonne que le reste du repas, Curtis, dit Joan. J'adore la tarte aux mirabelles. C'est un de mes desserts préférés et je suis très exigeante sur sa qualité !
- Alors, je vais prier pour que le chef soit à la hauteur de sa réputation, lui répondit-il avec un sourire qui fit battre le coeur de Joan un peu plus vite.

Dès qu'ils furent servis et qu'elle goûta sa première bouchée, Joan sut que cette tarte resterait parmi les meilleures qu'elle ait jamais mangées, mais très vite, au bout de trois bouchées, elle sentit qu'elle lui faisait un effet beaucoup plus marqué que toutes les autres tartes aux mirabelles qu'elle avait jamais goûtées. Elle tenta de garder le contrôle d'elle-même, mais le regard de plus en plus sombre de Curtis, conjugué aux effets du vin, au plaisir de passer une soirée avec lui, l'empêchèrent de se maîtriser. Elle prit une quatrième bouchée, ferma les yeux, mâchouilla lentement les petits morceaux de fruits, sentit le biscuit légèrement sucré craquer sous ses dents, puis elle avala en savourant avec délices. Elle joua un instant avec sa cuillère, fixant Curtis droit dans les yeux, pinçant ses lèvres autour du petit morceau de métal, puis, quand elle la retira de sa bouche avec une lenteur qui parut insupportable au jeune homme, en faisant un mouvement arrondi des lèvres, il commença à s'inquiéter. Il se demanda si elle ne se trouvait pas sous l'emprise d'un produit "spécial". Elle poussa un premier soupir, discret, respira un peu vite, puis soupira à nouveau. Lui, était subjugué par sa poitrine qu'il voyait se soulever plus rapidement, et il lui sembla que son bustier se tendait un peu plus sous la pression de ses seins. Il pouvait presque les voir se durcir et se gonfler légèrement. Joan soupira à nouveau, un peu plus fort. Il sourit, visiblement, la tarte aux mirabelles lui faisait de l'effet.

Puis soudain, il se sentit mal. Vraiment mal. Joan respirait de plus en plus vite, ses soupirs devenaient désormais audibles pour la table voisine, et il devina que le couple âgé à la conversation sérieuse mais ennuyeuse qu'ils avaient pour voisin les regardait, intrigué. Lorsque l'un de ses soupirs devint gémissement, il déglutit difficilement, n'osant pas regarder sur le côté. De toute façon, il aurait été incapable de quitter Joan des yeux. Ce qui arrivait était totalement déroutant. Jamais encore il ne s'était retrouvé dans une position si délicate.

Joan laissa tomber sa petite cuillère sur la table, elle rebondit en un léger "ting, cling" sur le rebord de l'assiette contenant la part de tarte fine aux mirabelles dont elle n'avait pas encore mangé la moitié. Et il s'inquiéta de ce qui allait arriver si elle en prenait encore la moindre bouchée. Il la vit se pencher légèrement vers l'avant, soupirant toujours. La main qui avait tenu la cuillère remonta sur sa gorge, elle la fit glisser dans ses cheveux, défaisant ainsi la sage petite coiffure qu'elle avait faite, laissant retomber en volutes ses jolies boucles blondes sur ses épaules. L'une des bretelles du bustier glissa sur son bras, dévoilant un peu plus le renflement de sa poitrine. Un gémissement plus fort le surprit : Joan avait laissé partir subitement sa tête en arrière, sa main descendait le long de son cou et ses lèvres s'ouvrirent sur un murmure : "oh oui !"

Fasciné, il suivit le cheminement de sa main, de son cou à son ventre, puis sur ses cuisses. L'autre main s'agrippa à la table, elle commençait à taper du pied, donna un coup de genou dans la table, ce qui fit tinter les verres et il rattrapa par réflexe la petite bougie qui avait failli tomber sur la nappe. "Manquerait plus qu'on déclenche un incendie..." songea-t-il. Mais il se dit que le mot était vraiment mal choisi : visiblement, c'était un véritable incendie qui se propageait dans le corps de Joan. Avait-elle seulement encore conscience de l'endroit où ils se trouvaient ? Elle poussa un premier cri "Han...." qui provoqua un grand silence dans la salle. Il pouvait sentir quelques dizaines de paires d'yeux les fixant désormais. "Hum, qu'est-ce que je fais maintenant ?" Mais Joan ne lui laissa pas le temps de faire quoi que ce soit. Ses cris étaient maintenant de plus en plus rapprochés, elle alternait soupirs et gémissements, tapait des mains sur la table, s'accrochait à la nappe, secouant la tête d'un côté puis de l'autre comme soumise à des turbulences exacerbées. Enfin, un dernier cri se terminant en un râle sourd "oh oui, que c'est bon, c'est boooonnn !!!" sembla l'achever. La tête de la jeune femme se pencha vers l'avant, ses cheveux masquèrent un temps son visage, puis elle la releva, calme, souriante, comblée. Elle regarda Curtis, satisfaite, heureuse. Elle lissa soigneusement la nappe, prit délicatement son verre d'eau pour boire une gorgée, reposa le verre en laissant échapper un nouveau petit soupir, mais discret cette fois-ci, reprit sa petite cuillère et s'apprêta à manger une nouvelle bouchée.

Il l'arrêta aussitôt, fit signe au serveur qui s'empressa d'arriver, lui fourgua quatre billets dans la poche, soit largement le prix de leur repas, se leva, fit signe à Joan de faire de même. Elle l'interrogea du regard et ouvrit la bouche en forme de "o" quand elle le vit prestement emballer le reste de tarte dans sa serviette.

- Ma chère, je crois qu'il faut aller terminer ce dessert dans un endroit un peu plus intime.

Il la saisit par le bras, l'entraînant à travers la salle sans jeter le moindre coup d'oeil aux autres convives qui les regardaient s'éloigner avec étonnement, gêne, mais pour certains, un rien de malice. Il ne put cependant éviter d'entendre une dame d'une soixantaine d'années, très bcbg, demander au serveur qui attendait sa commande :

- Servez-moi la même chose qu'à la dame, s'il vous plait.

Limeye

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 07:07
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
quand tu te lâche c'est génial ;D , trop drôle d'imaginer la gêne de Curtis. [laughnot] Joan est torride, ouahou!


[mindoubt] comment je vais faire moi pour écrire après? T'y as pensé? ;D


bizz

Elaine
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Zitat von: Elaine am 24. August 2013, 10:24:37 Uhr
[master] [goodjob] [jump] [jump] [jump] [devil] [rolllaugh]
quand tu te lâche c'est génial ;D , trop drôle d'imaginer la gêne de Curtis. [laughnot] Joan est torride, ouahou!

merci [chinese]

Zitat von: Elaine am 24. August 2013, 10:24:37 Uhr
[mindoubt] comment je vais faire moi pour écrire après? T'y as pensé? ;D

heu, j'avoue : non ;D !

vous m'avez juste provoqué en disant : et si Limeye est tentée... ben... j'ai visionné la scène (qui m'a donnée du coup envie de revoir le film en entier cette fois !), et j'ai juste placé Curtis et Joan dans la même situation (mais avec un restau un peu plus classe, ça ajoutait au défi Wink )
et la tarte aux mirabelles était aussi une vraie provocation ;D

Je suis certaine que tu peux faire mieux [devil] !

chiche Wink ?

bonne journée !

Limeye
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
WOW Limeye, C'est excellent comme tu nous a decrit cette scene! A mon avis, le Curtis il est jaloux de la tarte aux mirabelles... ;D...Tu as raison Elaine, difficile de faire mieux, va falloir trouver un autre filon pour ce defi....

Bon, autre defi de retard (je m'epuise la les filles...):
fesse (s) / pensée / botter / nuage / poignard / avalanche/ douteux (se)/ se leurrer/ volage/ entourlouper


Alors dans la serie “Les bruits”, seconde partie…Il s’en passe des choses sur Ixio… ;D Wink

Les coups resonnaient, faisant vibrer le mur de la salle a manger.

“Alors, le tableau… Le cadre photo…Le vase sur la cheminee et le poignard accroche juste au-dessus…” enumera Mala.

Les coups s’accelererent brusquement.

“Hmmmm…Et le lustre…” ajouta Mala.

“Le lustre?? Dis donc, boule de caoutchouc, t’y vas un peu fort, C’est quand meme pas une avalanche!” s’ecria Crag.

“Bon je concede que pour le lustre t‘as peut-etre raison, tas de ferraille, mais je parie quand meme qu’il va tanguer…”

L’equipe des Futuremen, accompagnee de Joan avait decide de s’octroyer quelques jours de vacances bien meritees dans un charmant Bed and Breakfast au bord de la mer sur Ixio. Joan et Curtis s’etaient aussitot eclipses, partis sur leur petit nuage, au grand bonheur de Crag et Simon, et au grand desespoir de Mala, a qui il ne restait plus que Crag pour entourlouper.

Mais ce matin, a la table du petit dejeuner, Mala se frottait deja les mains, une telle occasion avait tout pour le botter. D’ailleurs pour ce qui est de faire des blagues, on ne pouvait l’accuser d’etre volage… Seul Simon avait poliment decline sa participation a ce pari quelque peu douteux.

“Tu ferais bien de bouger tes fesses plombees tas de ferraille, sinon le tableau ca va etre pour toi!” ricana Mala lorsque l’intensite des coups se fit fievreuse et que divers objets en equilibre precaire furent finalement happes par la gravite.

Puis tout s’arreta soudainement.

“Je crois bien que j’ai gagne!” declara Mala d’un air plus que satisfait, en regardant autour de lui, un enorme sourire aux levres….

Joan et Curtis apparurent finalement en haut des escaliers. Ils s’arreterent dans leur descente des qu’ils virent les divers objets tombes au sol. Il etait vain de se leurrer sur ce que cela signifiait. A cette pensee, ils se sentirent rougir jusqu’a la racine des cheveux.

“Inutile de deplacer le lit, Chef, y’ a rien de plus qui peut tomber maintenant…” declara Mala sur un ton laconique…

O-tho
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!

O-Tho, quel plaisir de te relire! J'adoooore l'idée du questionnaire, l'enjeu et... la rivalité entre les participants! ;D Sans compter l'intervention de nos deux Cupidons maladroits, toujours aussi attachants! :-* J'espère que Curtis a bien su profiter de son prix? [devil]

Quant au tremblement de murs dans le Bed and Breakfast... J'espère que l'équipe l'avait réquisitionné au complet? Parce qu'il y aurait eu de quoi faire fuir les autres clients... [naughty] Oh, ce que j'ai ri! ;D

Limeye, je te confierais bien volontiers la mission de nous créer une nouvelle version de "When Harry met Sally", avec pour titre, comme tu le disais si bien, "When Curtis met Joan"! [director]C'était incroyable, insurpassable comme sensualité et volupté, cette description.... et ils n'étaient qu'au restaurant, qu'est-ce que ça aurait donné dans la chambre à coucher?!? [naughty] [devil] On aurait peut-être eu la censure sur le dos... :o

Je me suis dit qu'un tel défi méritait une petite suite, alors voilà... vous découvrirez vers la fin d'où l'idée m'est venue... Un gros merci à Limeye pour m'avoir si gentiment prêté... quelqu'un! [angel]

Amusez-vous bien, j'espère...
Bizz
Flamme
;D

doucereux (se) / mâchouiller / déroutant / épreuve / révéler / effet / emprise / turbulence / nauseux (se) / tartes aux mirabelle / restaurant


Curtis avait ramené Joan à son appartement... Il était à la fois impatient et curieux d'expérimenter à nouveau l'effet de cette tarte, effet pour le moins... déroutant. Mais cette fois, cela se déroulerait dans l'intimité, parce qu'il se promettait bien d'y participer aussi... La nervosité le rendait légèrement nauséeux, mais il se décida à mâchouiller un morceau du dessert, après en avoir resservi à Joan avec un sourire et un regard entendus... qu'elle lui rendit avec joie.

Curtis trouva le goût agréable, sans plus... jusqu'à ce qu'il ressente rapidement des picotements lui parcourir tout le corps, une chaleur intérieure l'envahir, et une puissante vague de désir le submerger.
Il regarda Joan: elle lui semblait si désirable, si appétissante, si consentante... Elle redevenait tout aussi déchaînée que tout à l'heure: en la voyant et l'entendant ainsi, Curtis laissa échapper un rugissement de bête sauvage... Ce n'était que le premier...

N'y tenant plus, les deux amants se dirigèrent vers la chambre de Joan, en éparpillant leurs vêtements et dessous tout le long du chemin... Ils avaient déjà oublié leur début de soirée, ils étaient loin de se douter de la vague de turbulence qu'ils avaient créée au restaurant...

***

Mala, qui s'était déguisé en serveur pour épier les deux amoureux, en était demeuré bouche bée. Il s'esquiva en douce pour aller chercher Crag, caché dans le vestiaire:

Le robot déclara tout de go:

-Que s'est il passé? J'ai entendu des cris bizarres...

-Tas de ferraille! Tu aurais dû voir ce que j'ai vu!

-Quoi? J'espère que le chef s'est bien comporté, au moins? C'était toute une épreuve pour lui, que de surmonter son trac!

-Le chef s'est admirablement bien comporté, lui... Je ne peux pas en dire autant pour Joan... elle était littéralement déchaînée, on aurait dit qu'elle était sous l'emprise de je ne sais quel aphrodisiaque... en pleine salle à manger, devant tout le monde!

-Tu exagères, boule de gomme!

-Pas le temps de discuter, tas de boulons! Viens! On va les suivre, histoire de s'assurer que ça se termine bien!

-OK, gomme balloune! On y va... Oh!

-Qu'est-ce qu'il y a encore?

-Regarde! fit Crag en pointant du doigt vers l'extrémité de la salle.

Mala suivit le regard de Crag, et faillit perdre contenance en voyant Jelle se diriger vers les cuisines et y entrer subrepticement.

Les deux lascars la suivirent, réussirent non sans mal à se frayer un chemin à travers les gens attablés qui commentaient à qui mieux mieux ce qui venait de se passer et poussèrent à leur tour la porte. Ils entendirent aussitôt la voix doucereuse de Jelle, qui n'avait pas perdu de temps et était déjà en train de soudoyer le chef pâtissier:

-Alors, cher ami? Vous allez bien me révéler le secret de cette fameuse tarte aux mirabelles, n'est-ce pas? Je ne quitterai pas votre cuisine sans avoir obtenu la recette...

Le chef, déjà paniqué devant l'insistance de Jelle , sursauta de frayeur en voyant Crag et Mala arriver. Jelle se retourna et leur déclara sans ambages:

-Chacun son tour, vous n'êtes pas les seuls à vouloir la recette de cette tarte ! J'étais là avant vous! A moins que vous soyez venus m'aider? Je sens que j'y étais presque!

Le robot et l'androïde demeurèrent bouche bée... L'audace et l'aplomb de Jelle les laissaient sans voix. Puis ils s'approchèrent en riant, et le chef pâtissier prit peur pour de bon:

-C'est bon, je vais tout vous dire! Le secret, ce sont les mirabelles: elles sont importées d'une lointaine planète, où plusieurs fruits ont des propriétés aphrodisiaques qui décuplent à la cuisson..

Jelle, Crag et Mala se sourirent d'un air entendu, et l'androïde ne put s'empêcher d'annoncer:

-Je parie que Curtis est allé finir le morceau chez Joan...

Flamme

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 07:09
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Coucou Flamme!,

Excellente cette suite...je savais bien que Curtis en voudrait de cette tarte aux mirabelles...Y'a pas de raison que Joan joue toute seule.... ;D...Et les poovres, ils ont les 2 larrons et Jelle sur le dos...Si la Jelle avait su qu'il ne fallait qu'une tarte aux mirabelles pour les rapprocher...

Bon , du coup, moi je n'ose pas m'atteler a ce theme, vous avez mis la barre trop haut les filles...

je cogite toujours, mon neurone est un peu fatigue... ;D

O-tho

PS: merci pour tes commentaires! J'ajouterai juste que pour le questionnaire, on ne sait pas exactement combien il y a eu de victimes apres le naufrage du Titanic, d'apres Wikipedia ...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles !

alors O-tho, mais dis-moi, il s'en passe des choses sur Ixio avec toi ;D !!! et comme Flamme, j'espère qu'ils avaient réservé pour eux seuls... déjà qu'avec le reste de l'équipe... Le château hanté, le B&B, que nous réserves-tu pour le prochain ? Le camping naturiste ? L'hôtel Ibis ou Formule 1 (je ne sais pas ce que vous avez comme chaîne d'hôtels par chez vous, vous voyez le genre ? Aucune surprise, les chambres se ressemblent toutes, mêmes tableaux sur les murs, même disposition des meubles, etc...)

Flamme : "Quand Curtis rencontre Joan" méritait en effet une suite... quant à Jelle, elle ne perd pas le nord et je crois qu'il va falloir que Davies assure ;D ! Je la sens aussi capable d'aller sur cette planète pour ramener un exemplaire de chaque arbre fruitier aux propriétés aphrodisiaques pour les faire pousser dans son jardin. Elle pourrait résister aux nausées du mal de l'espace rien que pour cela... ;D

Bravo à toutes les deux ! On attend les retardataires maintenant... qu'elles aient fait du camping ou du rangement... et les gars, y'en n'a pas un qui veut se lancer ? On sera tolérante pour votre premier essai. Smile

Bonne journée ! bizz

Limeye
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
j' adore [devil] [goodjob] vos histoires, un régal mais comme je viens après tout ce qui été dit ;D

pourquoi il n'y a pas le smiley Pulitzer?

moi c'est moyen l'inspiration et en plus j'ai mauvaise conscience [badhairday] [wallbash] ;D

bizz
la rangeuse qui évite là , flemingitis le virus qu'il s'appelle

Elaine
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Elaine, j'ai une idée pour toi : tu inverses les rôles ! Et ça devient "Quand Joan rencontre Curtis..."

Ca ne t'inspire pas ? Cap', pas cap' ?

Limeye barrée à l'ouest (mais ça, vous le saviez déjà ;D )
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles,

Alors Limeye, c'est possible qu'apres le B&B et le chateau, je passe aux motels 6 ou autres chaines, mais faut avouer que ca manque de charme....Le camping nudiste, ca c'est une idee, mais je trouve plus ca visuel qu'ecrit.... ;D
Eh bien non, c'est une autre idee qui m'est venue pour le dernier defi....la fin n'a pas voulu me lacher, ca ne vous arrive pas a vous hein dites???...Euh bon, j'arrete la...

doucereux (se) / mâchouiller / déroutant / épreuve / révéler / effet / emprise/turbulence/nauseeux(se) / tarte aux mirabelles/ restaurant

“Voila…”, murmura l’homme, “les documents encryptes sur cette puce electronique vont tout vous reveler sur les activites illegales de Kronus. Maintenant, a vous de maintenir votre part du contrat!”.

Les yeux aux aguets, l’informant se mit a machouiller nerveusement sa levre inferieure. Joan jubilait interieurement. Elle tenait dans sa main de quoi faire arreter Kronus, l’une des plus grosses tetes de la pegre saturnienne qui de plus se moquait ouvertement des autorites gouvernementales. Quelle chance d’avoir trouve un employe quelque peu veule mais surtout venal, qui voulait se liberer de l’emprise de cet escroc, moyennant retribution bien sur- pour une fois, les fonds speciaux de la police serviraient bien sa cause.

“Et vous oubliez jusqu’a mon nom et mon visage…”ajouta l’homme en s’emparant prestement de l’enveloppe que Joan lui tendit.

“Eh bien eh bien, qu’avons nous la!…” interrompit soudainement un homme qui ressemblait plus a un geant.

L’informant reconnaissant l’homme de main de Kronus se sentit devenir pale et nauseeux.

“Je ne pense pas que Kronus serait heureux de te voir collaborer avec les flics, aussi mignonne soit-elle…” ajouta le colosse d’un ton faussement doucereux, tout en s’avancant vers Joan et son compagnon d’un air menacant.

Aussitot, Joan jeta une grenade obscurcissante et profita des turbulences engendrees pour disparaitre dans la nuit.

Elle se hata de rejoindre Mala qui l’attendait au restaurant depuis un bon moment deja. Pourvu qu’il ne soit pas trop inquiet de son retard! Elle le reconnut rapidement malgre son deguisement et vint s’assoir en face de lui.

“Mission accomplie, Mala!”

Elle haussa les sourcils d’un air interrogateur a la vue des plats vides qui s’etaient accumules sur la table.

“Euh… desole Joan, j’avais une petite faim, alors en t’attendant j’ai commande la tarte aux mirabelles maison, il parait qu’elle est excellente!” lui annonca Mala quelque peu gene.

“Toi et ton appetit a toute epreuve! …Hmm, c’est vrai qu’elle a l’air bien appetissante, je peux t’en croquer un morceau?”

Joan allait s’emparer de la tarte quand son regard fut attire par un reflet dans la vitre. L’arrivee de cet homme la mit mal a l’aise, elle se demanda si elle n’avait quand meme pas ete suivie.

“Mala, ce type la pres de la fenetre, il me fait un drole d’effet…Il est possible qu’il m’ait filee. Je vais partir vers les toilettes. Observe-le bien et viens me rejoindre derriere le restaurant dans 5 minutes. Et surtout, emporte la tarte aux mirabelles!” lui ordonna Joan…

“Fausse alerte Joan!” la rassura Mala quand il la rejoignit. “ Il n’a pas bouge et a commande un café. On peut rejoindre toute l’equipe dans le Comet maintenant.”…

o-o-o-o

“Tout s’est bien passé Capitaine, Joan a recupere la puce avec toutes les donnees!” annonca fierement Mala en entrant dans le cockpit du vaisseau.

“Excellent travail!” repondit Curtis reservant un large sourire a la jeune femme, “Decodons cette puce maintenant, Joan?”

“C’est Mala qui a la puce, je l’ai glissee dans la tarte aux mirabelles quand j’ai cru avoir ete suivie” repondit Joan en se tournant vers Mala.

“Ah..Euh…C’est que…euh…eh bien…tu vois…” commenca Mala qui fuyait son regard tout en se tordant les mains.

Joan fronca les sourcils, quelque peu surprise par le comportement deroutant de Mala.

“Ah euh…eh bien…C’est a dire…je l’ai mangee la tarte….avant de te rejoindre…” repondit Mala tout penaud.

“Mais c’est pas possible boule de gomme! C’est pas un cerveau que tu as, c’est un estomac!...Qu’est ce qu’on va faire chef alors?” gronda Crag.

“Eh bien, je suggere un petit lavage d’estomac…” repondit Curtis en fixant Mala.

“Euh… Dites…Vous preferez pas plutot attendre un peu?...” repliqua Mala d’un air suppliant…

O-tho

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 07:10
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
oh que je ris !!!

ça vous arrive aussi ? Rassurez-moi ;D !!!

Limeye ;D
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bravo Otho je trouve la chute excellente!

Je vous consacre mon 1000 message! [biggrinparty]

Je voulais faire la suite de mon précédent texte, à vous de voir si je suis méchante [devil]!

Limeye, je relève le défi dans la suite de celui ci dès que j'aurais les mots...car effectivement dans la séquence ce n'est pas de la tarte aux mirabelles, elle refait son sandwich et j'imagine bien Curtis le faire aussi ;D

bizz les filles!

doucereux (se) / mâchouiller / déroutant / épreuve / révéler / effet / emprise/turbulence/nauseeux(se) / tarte aux mirabelles/ restaurant


Curtis l’embrassa entre les deux seins, cela n’avait rien à voir avec la dernière fois. Free Nurara ne lui faisait pas du tout le même effet mais son air doucereux avait suffit à faire illusion et il avait pu obtenir les informations dont il avait besoin. Il remonta avec un deuxième baiser sur le sein, Joan avait frémi, sa respiration s’était accélérée, il sourit , finalement une technique de base suffisait aussi avec Joan. Arrivé à sa hauteur, les échanges étaient déjà plus intimes, il sentit ses mains lui remonter sa chemise et se perdit en l’embrassant. Bientôt ils avaient tout deux oubliés leurs anciennes réserves et se découvraient enfin.
Ce n’est que le matin que Curtis eut une sensation déroutante, Joan était déjà debout. Elle s’habillait, lui fit un sourire radieux.
« Déjà debout ? demanda-til surpris. Elle vint lui faire un petit bisou puis se releva,
« Oui, J’ai rendez vous au QG à 11h, il faut que je file : on s’appelle ?
Ce n’était pas vraiment ce à quoi il s’attendait, à peine le temps d’acquiescer et elle était sortie. Lorsqu’il pensa la trouver au hangar, Crag lui appris qu’elle avait déjà décollé. Au prix d’un gros effort intérieur, Curtis donna le change à ses compagnons, se concentra sur le cyberlabe et fit mine de s’intéresser au rapport du docteur Simon.
Trois jours plus tard il n’avait toujours pas de nouvelles alors qu’il lui avait laissé 5 messages. C’était un nouveau genre d’épreuve pour lui, jamais une femme ne l’avait traité ainsi. Il décida d’en avoir le cœur net et annonca son départ pour une semaine sur terre. Le cosmolem décolla sans qu’il ait révélé l’objet de sa contrariété. Non, Joan ne pouvait se comporter ainsi, impossible, lui qui s’était toujours refusé d’aimer une femme, cela n’allait tout de même pas être la seule qu’il lui fasse cet effet qui allait le laisser comme un pauvre idiot. Il sentait l’emprise de ses sentiments le submerger et trouvait cela pire que des turbulences cosmiques, au moins une fois passées ne vous laissaient –elles pas un sentiment nauséeux d’avoir été le dindon de la farce. S’il y a bien une chose qu’il savait faire c’était contrôler ses réactions, sa vie, une rare source d’orgueil même pour lui. Il y avait toujours senti une force que la majorité des autres hommes n’avaient pas, or de question qu’il s’abaisse à se laisser mener par une peau de vache.
Lorsqu’il arriva à l’aéroport Joan était là, en compagnie d’Ezzra, souriante comme si de rien n’était. Les banalités de l’accueil passées, Ezzra proposa d’aller Chez Martine, au coin prendre un café. La serveuse vint rapidement servir les mugs avec un café fumant,
« Je vous sers quelque chose, la tarte du jour c’est une tarte aux mirabelles ! «
« Va pour moi fit Ezzran je vous la conseille elle est excellente !
« Non, juste un café, merci. « Joan refusa également, elle était comme d’habitude, et ils discutèrent du rapport tranquillement dans le restaurant peu fréquenté à cette heure.
Lorsqu’il fut l’heure de partir, Joan regarda Ezzra se diriger vers sa voiture et fit d’un air mutin :
« tu préfères d’autres fruits , non ? «
Il lui rendit son air taquin et rétorqua : « à condition qu’ils ne soient pas périmés le lendemain ! »

Elaine

Back to top
Ven 20 Déc 2013 - 07:10
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Bonsoir Elaine !

pas mal du tout le coup de Joan qui se casse ! Et pas de petit câlin matinal, ça lui y apprendra à l'avoir laissé sécher sur place pendant des plombes... ;D

bon, il s'en tire quand même bien avec la pointe d'humour à la fin, faire rire les filles, c'est le bon plan aussi Wink

bizz

Limeye
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!

O-Tho, je me demande TOUJOURS, avant même de commencer à lire tes histoires, comment ça va finir, et "qu'est-ce qu'elle a bien pu imaginer, cette fois"? ;D Et je ne suis jamais déçue! A la place de Mala, cependant, je n'attendrais pas trop, au cas où il devrait choisir entre un lavage gastrique et un lavement évacuant... [rolllaugh]

Zitat von: limeye am 27. August 2013, 20:41:27 Uhr
oh que je ris !!!

ça vous arrive aussi ? Rassurez-moi ;D !!!

Limeye ;D

Limeye, si tu me voyais et m'entendais, tu serais rassurée, crois-moi!

Elaine: Je crois que Joan lui a donné les sueurs froides qu'il méritait, particulièrement pour ces deux passages:


Free Nurara ne lui faisait pas du tout le même effet (que faut-il comprendre par là, hmmm?) et

il sourit , finalement une technique de base suffisait aussi avec Joan. Tu nous l'a rendu pas mal macho >Sad, pas surprenant que Joan ait réagi ainsi! [goodjob] [laughnot] ;D Je ne sais pas si elle a apprécié sa dernière remarque... qu'en pensez-vous? ???

Bizz
Flamme

Back to top
Aujourd’hui à 01:43
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [jeu] Anthologie des Histoires avec 10 mots imposés
Back to top
Page 8 sur 10
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure