Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Sam 15 Fév 2014 - 22:10
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Cocou les filles!

Je me plais à imaginer la rencontre entre Curtis et Jennings Best ... La réaction du président quand il verra l'équipe qui accompagne Curtis... horified Mr. Green Good La réaction de Grag lorsqu'il se retrouvera aux commandes du Cyberlabe, ça fait quand même un bail... Laughing Et la rencontre d'Isabella et son équipe avec le peuple de la Noirceur... Clap Et pourquoi pas, la tête de Guggenheim et de Guldhur en apprenant les mauvaises nouvelles... Angry

Bizz Vizz
Flamme
jump jump jump
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 15 Fév 2014 - 22:10
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Dim 16 Fév 2014 - 10:14
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou les filles !

oui, Frégo, j'ai été expéditive pour le ménage sur Japet et Encélade ! Disons que j'imaginais aussi que Curtis en ferait le compte-rendu au Président, qu'il y aura de longues conversations à écrire entre eux, donc, c'est pour cela aussi que je n'ai pas livré ici le récit de l'attaque sur Encélade.

Et puis Curtis n'a pas de temps à pardre Very Happy ! Ca le démange vraiment de régler son compte à Guggenheim...

Comme tu le listes, Flamme, il y a en effet encore beaucoup de choses à raconter... on n'est pas trop de deux pour le faire Wink

bizz et belle journée à toutes flower

Limeye


Le message de Simon annonçant la victoire sur Japet parvint à Otho alors que celui-ci entamait sa veille de nuit. Il ricana en lisant le message, ravi qu'ils aient pu porter le premier coup à Guggenheim. Dans le poste de communication se trouvait un petit écran sur lequel il avait la possibilité d'afficher des cartes du ciel. Il avait parfaitement en tête la position des différents satellites de Saturne, et il se doutait que son chef engagerait un second combat contre les troupes présentes sur Encélade avant de rallier Phoebe.

"Ils se sont débarrassés en moins de deux de Japet, il va vouloir profiter de l'effet de surprise et ne pas les laisser respirer. Dommage que je ne sois pas avec eux ! Grag doit s'en donner à coeur joie. Bon, il est tard, Joan dort certainement. Pas la peine de la réveiller maintenant, je lui donnerai des nouvelles au petit déjeuner. Mais je ne lui parlerai pas des possibles intentions du chef pour ne pas l'inquiéter plus. Je lui dirai juste que j'ai reçu un message selon lequel leurs premières heures de vol se passaient bien. J'attendrai que le chef soit arrivé sur Phoebe pour lui en dire plus, et encore s'il m'y autorise..."

Otho laissa les installations en veille, en prenant bien soin d'activer les codes de cryptage pour ne pas se faire repérer et il alla se coucher. Avant de s'endormir, il se rappela qu'il devait donner une ration de boulons à Eek...

**

Très vite, les journées sur Tyrial reprirent leur rythme habituel. Les familles étaient habituées de longue date à l'absence d'une partie des hommes, même si cette fois, on sentait que les choses étaient un peu différentes. L'inquiétude n'était pas la même, et un étrange espoir se développait aussi, un peu en parallèle. L'espoir que, peut-être, ce combat les conduirait vers la rédemption et une autre vie.

La présence de Joan, Maëva et Otho n'apparut bientôt plus comme incongrue, bien au contraire. D'une part, la jeune lieutenant ne sortait pas de chez Kim, elle ne se faisait donc pas remarquer. Quant à la docteur Sanchez, elle aidait si bénévolement et gentiment au petit hôpital, voire chez certains malades, qu'elle parut bientôt comme faisant partie intégrante de leur communauté. Seul Otho rappelait encore, parfois à certains, qu'il faisait partie des Futurmen. Mais son humour et son optimisme firent que très vite, il devint la coqueluche des plus jeunes et quand il se rendait ou revenait du centre de communications, il avait toujours toute une bande d'enfants à le suivre.

Le premier jour après le départ, il arriva tout guilleret chez Kim. Myriam et Maëva déjeunaient seules, Joan prenant toujours son petit déjeuner dans sa chambre. Elle préférait se lever le midi. En voyant entrer l'androïde, les deux jeunes femmes sourirent.

- J'ai de bonnes nouvelles !, lança-t-il. Leur navigation se passe sans soucis.
- Ont-ils réussi à attaquer Japet ?, demanda Maëva qui était parfaitement au courant des projets du Capitaine car Andrew lui en avait parlé, mais elle savait pertinemment qu'elle ne devait rien dire devant Joan.
- Oui, et ils ont réussi. Avec le chef, ça traîne pas.
- Tu penses qu'ils vont combattre les troupes sur Encélade, maintenant ?
- J'en suis presque sûr, dit Otho qui pour l'heure n'avait aucune précision à ce sujet, juste des pressentiments. Mais pas un mot à Joan.
- Aucun risque, Otho.
- Vous avez bien dormi, Otho ?, s'inquiéta Myriam.
- Très bien !
- Vous voulez déjeuner ?
- Volontiers !, dit-il en s'asseyant à table avec elles.

Après le déjeuner, il passa voir Joan qui avait fini de manger elle aussi.

- Bonjour, Joan ! J'ai reçu un message du chef dans la nuit. Tout se passe bien pour eux pour l'instant. Ils sont sortis des anneaux sans trop de difficultés. Le tas de ferraille a démontré tout son savoir-faire au pilotage, j'en suis certain !

A ces mots, Eek fit le fier en jappant.

- Tu leur as répondu ?
- Non, on a convenu avec le chef que je n'enverrai pas de messages tant qu'ils ne seront pas sur Phoebe, sauf nécessité bien entendu. Comment vas-tu ? Tu as bien dormi ?
- Ca a été. Eek et Oog ont été sages, mais je crois qu'ils commencent à avoir faim. Oog a chipé un peu de mon pain...
- Oh, le petit coquin !

Et Oog prit un air tout piteux.

- Bon, je vais m'occuper de ces sales bêtes. As-tu besoin de quelque chose ce matin ?
- Non, merci, Otho. Je vais prendre une douche et je me rallongerai un peu. J'ai encore de la lecture et la docteur Darmont voulait repasser ce matin.
- Elle vient tous les jours ?
- Non, pas forcément, mais là, avec le départ de Curtis, je pense qu'elle veut voir aussi comment je vais moralement.
- Ah, je comprends.
- Otho, comment as-tu trouvé Maëva ce matin ?
- Mieux qu'hier, mais ça se voit qu'elle n'a pas très bien dormi. Je lui ai passé les nouvelles, tu t'en doutes.
- Oui, bien sûr. C'est dur pour elle. Elle aurait dû partir avec eux.
- Et rester toute seule sur Phoebe dès qu'Andrew serait reparti ailleurs ? Ca aurait été plus dur que de rester ici avec toi. Oh, je suis certain qu'elle trouverait à s'occuper sur Phoebe, on a toujours besoin d'un médecin, mais nous n'aurions pas été avec elle. Et puis, elle n'aurait peut-être pas pu avoir aussi facilement des nouvelles, alors qu'ici, je suis en première ligne pour vous en donner !

Joan sourit doucement. Elle était heureuse que Curtis ait demandé à Otho de rester avec elles, sans savoir que l'idée était venue de l'androïde lui-même et qu'il avait combiné cela avec Grag. La présence de leur ami était vraiment réconfortante, elle savait qu'Otho se dévouerait le plus possible pour elles, qu'il était aussi très doué pour remonter le moral !

- Bon, allez, les bestioles ! Par ici, je vais vous nourrir, espèces d'estomacs sur pattes ! Laissons un peu Joan tranquille. A tout à l'heure, Joan !
- A tout à l'heure, Otho ! Merci.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 16 Fév 2014 - 15:05
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Limeye!

Ce passage renferme plein de choses que j'adore...

La ration de boulons à Eek... Mr. Green

L'air piteux de Oog, le pauvre... trop mignon! Wow

L'ambiance sur Tyrial, entre l'espoir d'accéder un jour vers une vie encore meilleure et l'intégration de Joan (à un moindre degré), Maëva et Otho dans la vie de la communauté... J'imagine bien Maëva oublier ses soucis en s'occupant à l'hôpital Good , tout comme Otho entouré d'une ribambelle d'enfants en adoration devant lui, s'ingéniant à les amuser... Youpi

Mala est tout simplement adorable avec Joan et Maëva Wow .. Et il saura sûrement leur remonter le moral... Best Il ne perd pas une occasion de montrer sa fierté envers son tas de ferraille, non plus! Mort de Rire

Joan , à son habitude, se préoccupe beaucoup des autres, notamment de Maëva... C'est bien elle! Master

Bizz et bonne journée!
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Lun 17 Fév 2014 - 01:00
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou les filles,

C'est effectivement pour le mieux qu'Otho soit reste! D'un autre cote avec toutes ces femmes et ces enfants autour de lui, il se sent un peu le roi gate! Mr. Green

Et pour les combattants, on dirait que ca ne fait que commencer....Le plus dur reste a faire!

O-tho jump jump jump

Back to top
Dim 23 Fév 2014 - 21:04
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou!

Voici le contact initial avec le peuple de la noirceur.

Bonne lecture! Wink

La colonel Watson et son équipe atteignirent l’entrée des grandes cavernes. Ils y entrèrent pour pouvoir enlever leurs casques sans entendre les échos. Ils prirent un dernier repas des rations qu’ils avaient emportées de la navette. Ils devront ensuite se contenter de breuvages substituts. Le réflex de circuler discrètement, de fondre leurs pas avec les sons ambiants et ne rien déranger dans la mesure du possible, leur vint naturellement.

Ils enfilèrent des lunettes à vision infrarouge et se mirent en route. La capitaine D’Issa ouvrait la marche suivie d’Isabella qui orientait tout le groupe à l’aide de la carte dessinée par le capitaine Flam. Elle portait la pierre des profondeurs bien à vue autour de son cou. La colonel Watson et Majorek marchaient derrière Isabella. Oli D’Isso fermait la marche.

Ils progressaient de plus en plus profondément. Les combinaisons fluorescentes leur permettaient de camoufler leur présence aux différents animaux qui vivaient et circulaient dans la caverne. Les animaux semblaient aussi, de leur côté, éviter de passer trop près d’eux.

Les cavernes étaient un dédale de salles, de recoins et de cul de sacs. Isabella était silencieusement reconnaissante d’avoir trouvé les notes de Flam et Simon ainsi que la pierre.

Après 8 heures de marche, ils firent une pause pour se reposer quelques heures. Lorsqu’ils reprirent leur marche, ils atteignirent des galeries où on pouvait voir se profiler des séries d’images anciennes en reliefs, sculptés à même le roc, d’humanoïdes et d’animaux. Elles subissaient l’usure du temps mais certaines étaient encore assez nettes.

Ils remarquèrent une d’entre elle qui décrivait une scène sinistrement familière. On voyait un noyau d’humanoïdes entourés d’une aura avec autour d’eux une multitude qui ployait et se recroquevillait sur elle-même. Une autre séquence montrait les humanoïdes à aura seuls. Les fresques ne montraient pas ce qui arrivait ensuite mais c’était facile de le deviner.

- L’histoire se répète. Chuchota Isabella. Ce qui est en train de se produire maintenant à cause de l’exploitation du Daminthor s’est déjà produit par le passé. Cela semble remonter à ceux qui ont colonisé Uranus pour la première fois.

- Je vais enregistrer une image infrarouge de la fresque. Intervint doucement Majorek.

Une autre fresque montrait un petit groupe de personnes qui fuyaient se réfugier dans les grandes cavernes et creuser des galeries d’habitations. Le reste des images étaient floues érodés.

- Je n’espère qu’une chose, que Guldhur ou Guggenheim restent dans l’ignorance des artéfacts que pourraient possiblement contenir ces cavernes. Qu’ils restent trop occupés ailleurs par leur cupidité et le maintien de leur immortalité. Murmurra Emma Watson

- La place des patriotes devrait retenir Guldhur et sa cour un moment, il faudra tout de même être prudent avant d’aborder le peuple de la noirceur. Dit sombrement tout bas la capitaine. Quels sont vos progrès avec leur langage, Mme Randall?

- Nous sommes sur le point de le savoir, Capitaine. Dit doucement Isabella en invitant tout le monde à suivre son regard.

Ses 4 compagnons supprimèrent un sursaut de surprise. Isabella ouvrit et étendit les mains en signe de paix et de respect vers le groupe silencieux de 5 individus (Le capitaine et Simon mentionnent dans leur manuscrit que ces gens se nommaient eux-mêmes les Énors) qui s’avançaient lentement vers eux. Emma Watson, Majorek, la Capitaine D’Issa et son frère imitèrent son geste.

Les Ènors étaient de taille légèrement plus petite, plus trapue que les gens qui vivent en surface. Leur peau était d’un gris pâle, les oreilles étaient grandes et pointues. Les pupilles de leurs yeux prenaient toute la surface de leurs yeux. Leurs crânes étaient chauves.

Avec beaucoup de circonspection, la femme d’un âge indéterminé qui menait le groupe des Énors étendit les mains également suivi de ses quatre compagnons.

« Vous êtes ici pourquoi? Où sont Kurt, Simo, Oto et Grag? Demanda-t-elle en montant du doigt la pierre des profondeurs. Depuis leur venue notre isolement nous pèse. »

« Nous venons de leur part. Des gens de la surface sont malades de cupidité. Ils veulent de nouveau la vie éternelle. D’autres se meurent lentement, comme au temps de vos ancêtres. Nous avons besoin de votre aide. Nous voulons enlever ce mal. Je suis Isa. » Dit Isabella en de désignant elle-même. Elle fit un signe aux autres de se présenter.

- Emma. Fit Emma Watson.

- Oonie. Fit la Capitaine D’Issa.

- Julek. Fit le lieutenant Majorek.

- Oli. Fit Oli D’Isso.

« Venez avec nous dit la femme, notre gardien de la mémoire jugera de ce qu’il faut faire et saura ce que vous voulez vraiment. Je suis Élo, sa fille. » Fit-elle en se désignant.

- Élo veut que nous les suivions voir son père, leur gardien de la mémoire. Dit Isabella à ses compagnons.

- Ce n’était de toute façon pas dans nos intentions de nous pomponner et faire ce voyage pour rien. Dit Emma. Les autres hochèrent la tête en souriant.

« Nous vous suivons. » Dit Isabella à Élo.

Ils continuèrent leur marche encadrés par Élo et ses compagnons.

Vizz! Mr. Green

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Dernière édition par Frégo 80 le Lun 24 Fév 2014 - 04:55; édité 1 fois
Back to top
Dim 23 Fév 2014 - 23:20
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo!

C'était si intéressant de voyager dans les cavernes avec Isabella et sa troupe! Et encore plus de constater que Guggenheim et Guldhur ne sont pas les premiers à vouloir se servir du Daminthor... Unbelievable

Le peuple de la noirceur a bonne mémoire, dès qu'ils ont vu la pierre, ils ont fait le lien... Good espérons qu'ils ont une idée de ce que leurs ancêtres ont fait pour venir à bout de ceux qui voulaient asservir les autres, ça pourrait être utile... Les pierres seules ne suffiront pas...

J'ai bien aimé le sang-froid humoristique dont Isabella a fait preuve en répondant à la question de la capitaine d'Issa... Mr. Green Il semble qu'elle ait bien assimilé la langue! Master

Vizzzzzzzzzzz!
Flamme
Best
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Lun 24 Fév 2014 - 09:05
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo, coucou à toutes !

j'ai beaucoup aimé ce voyage souterrain moi aussi... il fourmille de petits détails comme tu as l'art de les glisser ! J'aime beaucoup cette description d'un art "pariétal", mais aussi le côté assez basique du langage de ce peuple que l'on devine à travers des mots courts (la façon dont ils ont raccourci les noms des Futurmen le montre bien aussi). En tout cas, cette première rencontre se passe sous de bons augures...

bizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Jeu 13 Mar 2014 - 02:35
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou!

Et ça continue. Wink

Ils marchaient tous en silence. Perdus dans leurs propres pensées. Tous se demandaient quelle serait l’issue de l’entretient avec le gardien de la mémoire, autant du côté des Énors que du côté d’Isabella et ses compagnons.

Élo avait depuis toujours cette impression vague que l’existence de son peuple touchait à sa fin. Que ce long isolement du monde extérieur le tuait lentement mais sûrement. Il était trop tard pour renverser les choix faits par leurs ancêtres du temps trop long pour être compté.

Leur adaptation à la vie dans les grandes cavernes était trop complète. Leur vie était au jour le jour. La noirceur derrière eux, la noirceur devant eux. Aucun enfant n’est né depuis quelque temps pour reprendre la marche. Les plus jeunes Énors sont tous presque des adultes maintenant. Les femmes n’arrivent plus à devenir enceintes ou à mener leur grossesse à terme. Les Énors ne comprenaient pas pourquoi.

Durant la vie d’Élo, il y toujours eu des bruits et des tremblements étranges au-delà de la grotte des ancêtres, celle qui était scellée et taboue; à cause des artéfacts et de l’arme suprême qui était enfermés là. Ils savent, pour avoir observé sans être vus, qu’il y a des gens de la surface et des gens de la même race que Kurt et Isa qui creusent dans le roc pour ramasser des cailloux brillants après les avoir passés sous un rayon que les Énors ne peuvent regarder en face trop longtemps.

Peu après la venue de Kurt et ses compagnons ces bruits et tremblement se sont graduellement et insidieusement intensifiés au point ou cela pourrait même menacer leur milieu de vie. Des éclaireurs risquent leurs vies à espionner les activités des gens de la surface. Heureusement, ils n’ont pas encore été découverts. Élo a remarqué que certaines gens de la surface qu’elle avait vus avaient ce teint radieux et surnaturel des « non-morts » décrits par les symboles, leurs légendes et son père dans ses communions avec la mémoire des ancêtres. Certaines autres étaient hagardes.

Elle regarda dans la direction d’Isa et ses compagnons et sentait que d’une manière ou d’une autre, leur rencontre allait mettre son peuple face à son destin. Elle croyait qu’Isa disait la vérité sur leurs intentions mais n’osait pas encore y croire totalement. Les Énors pourraient-ils coopérer avec elle et ses compagnons comme ils l’ont fait avec Kurt, Simo, Oto et Grag? Seul son père pourra le déterminer. Il est le dernier gardien de la mémoire.

Élo n’a pas hérité de ses dons et sa propre fille, qui aurait eu les dons, est morte avant de devenir femme. Élo essaie d’avoir d’autres enfants avec Atar, son compagnon, mais elle aura bientôt passé l’âge pour procréer.

Après 2 heures de marche, ils atteignirent une grande grotte au pied d’une rivière sous-terraine avec des huttes faites de pierre et de mortier. Des pierres fluorescentes éclairaient le village. Les huttes entouraient un bâtiment plus grand ciselé de reliefs stylisés qui semblent décrire les origines du peuple de la noirceur. Ils étaient aussi marqués par l’usure du temps.

Les Énors émergèrent timidement de leurs huttes. Les compagnons d’Élo trouvèrent les membres de leurs familles et les saluèrent en joignant les mains. Élo fit l’accolade à un homme qui semblait être son compagnon. Timidement, les regards se tournèrent vers les 5 gens de la surface. Certains pointèrent du doigt la pierre des profondeurs qu’Isa portait à son cou. Les noms de Kurt, Simo, Oto et Grag était prononcés avec des interrogations dans les voix.

Isabella, Emma et leurs compagnons saluèrent en tendant les mains et se présentèrent de nouveau. Les Énors tendirent aussi mains. Élo les invita à la suivre vers sa hutte pour se reposer et se restaurer avec un repas de poissons grillés provenant de la rivière et de champignons cultivés de leurs jardins souterrains. Elle leur présenta son compagnon, Atar qui prit les mains qu’Isabella et ses compagnons lui tendaient.


- Merci pour ce repas, Élo, Atar. Et merci de nous accueillir. Dit Isabella. La colonel Watson, la capitaine d’Issa, le lieutenant Majorek et Oli D’Isso hochèrent la tête en signe de reconnaissance.

- Vous marchiez assez bien dans nos cavernes, Isa. Nous ne vous entendions presque pas. Comment êtes vous venus à posséder la pierre que nous avions donnée à Kurt, toi et tes amis? Demanda Élo.

- Kurt revient tout juste d’un voyage dont il aurait pu ne pas revenir. Sur l’ordre de notre grand chef, moi et mes compagnons faisions de notre mieux pour aider comme lui voudrait le faire. Il sait que nous sommes avec vous. Il nous a prêté la pierre et les symboles de son séjour en surface et avec vous. Isabella montra le journal du Capitaine et du professeur Simon.

Atar et Élo hochèrent la tête. Ils reconnaissaient ce recueil de symboles. Ils avaient vu Curtis y écrire mais aussi Simon, par l’entremise de Grag; parfois même à l’insu de Curtis.

- En surface maintenant, c’est la guerre. Continua Isabella. Nous avons utilisé le vaisseau de Kurt pour échapper à notre ennemi et le combattre de notre mieux en son absence. Il aura beaucoup à faire maintenant qu’il est de nouveau là.

- Mangeons tous et reposons nous tranquillement. Dit Atar. Nous parlerons plus quand le gardien de la mémoire vous verra dans la grande maison.

Au bout de 2 heures, une jeune Énor qui faisait parti des 4 éclaireurs qui accompagnaient Élo, frappa doucement à la porte et entra.

- Oui Renn, qu’y a-t-il? Demanda Élo

- Myo, notre gardien de la mémoire vous attend tous dans la grande maison. Il veut communier avec vous et les gens de la surface.

- Merci Renn. Dit Atar.

- Venez maintenant, Isa, Emma, Julek, Oonie, Oli. Invita Élo. Myo va nous recevoir.

Ils suivirent Élo vers la grande maison. Atar fermait la marche. Chacun faisait silence, comme s’il n’y avait plus besoins de mots entre eux. Seul comptait ce qui était sur le point d’être révélé. Il n’y avait pas de retour en arrière

Les symboles sculptés autour de la porte d’entrée étaient fraternels, accueillants, invitants. Ceux à l’intérieur étaient ni plus ni moins que l’histoire des Énors. Myo vint à leur rencontre au milieu de la salle où des blocs de pierres étaient disposés autour d’une large gemme bleutée disposée sur un socle. Il serra brièvement les mains d’Élo et Atar. Il prit alors tour à tour les mains d’Isabella, d’Emma, d’Oonie de Julek et d’Oli.

L’expression du visage de Myo était compatissante avec un mélange de gravité et de sérénité. Il éprouva cette même sensation d’unité avec ces nouveaux hôtes qu’il avait eue avec Simo. À l’époque, Kurt était tout jeune, un moment de la vie où il faut expérimenter graduellement. Savoir certaines choses trop tôt aurait été un fardeau trop lourd.

- Bienvenue à vous, gens de la surface, en ce moment de grand besoin, d’incertitude et de péril mutuels. Leur dit Myo. Veuillez vous assoir autour de la grande pierre des desseins. Ce sont nos esprits qui se parleront. Pour ceux qui donnent et reçoivent librement cette communion des esprits, la pierre révèlera beaucoup de choses. Acceptez-vous cette communion ?

-Oui. Dirent en chœur, Isabella, Emma, Oonie, Julek, Oli, Élo et Atar.

-Joignons donc les mains et laissons nos esprits se parler, maintenant. Dit Myo.

Vos impressions sont toujours les bienvenues. La suite viendra très prochainement.

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Dernière édition par Frégo 80 le Jeu 13 Mar 2014 - 04:20; édité 1 fois
Back to top
Jeu 13 Mar 2014 - 04:15
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo!

J'adore ton dernier post! L'ambiance, l'atmosphère, la description du milieu de vie des Enors, la survie menacée de ce peuple, les premiers contacts d'Isa et cie avec Myo... Tes écrits sont empreints d'une grande sensibilité, on se sent pris de compassion pour les Enors, on a envie de leur venir en aide! Master Good

Je suis très curieuse de découvrir la suite, ce qui va découler de cette communion d'esprits! jump jump jump

Encore bravo, et bizz vizz!
Flamme
Clap
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 13 Mar 2014 - 06:45
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frego,

Moi aussi j'aime beaucoup ce cote mystique que tu donnes a cette histoire...On se croirait dans un autre monde, et j'aime vraiment bien comment tu raccordes les morceaux ensemble!

O-tho Good jump jump jump

Back to top
Jeu 13 Mar 2014 - 21:18
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo !

plus tu avances dans la description de ce contact entre le Peuple de la Noirceur et l'équipe d'Isa / Emma, et plus j'aime ! Depuis qu'elles se sont retrouvées dans la Vallée des Murmures, cette partie prend une tournure à la fois "douce" à la lire, un peu mystérieuse. J'aime aussi beaucoup les allusions, les pensées que font ces gens aux Futurmen, et la petite réflexion selon laquelle Myo s'est senti "en lien" avec Simon, mais que tout n'a pas été révélé à Curtis... J'ignore si tu exploiteras cette piste plus tard, mais j'adore !

comme le soulignait Flamme, on ressent beaucoup de compassion pour ce peuple oublié, qui possède une grande sagesse. On a aussi envie qu'il y ait un nouveau contact entre eux et les Futurmen ! Voire qu'un jour, Joan puisse faire leur connaissance (mais je m'égare trop loin... Very Happy ).

j'attends aussi la suite avec impatience, car de nouvelles révélations sortiront certainement de cette communion avec et entre esprits !

je vais m'efforcer de mon côté de faire atterrir la petite troupe de pirates sur Phoebe... Mais je suis partie sur un projet totalement différent et pour l'heure, je décroche un peu (pour mieux revenir !). Ca n'a rien à voir avec l'univers CF, donc je ne sais pas trop où le publier, du moins tant que je n'ai pas terminé. Après, si ça vous tente, je pourrais toujours vous envoyer un fichier joint par mail...

bonne soirée !

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Dim 16 Mar 2014 - 18:56; édité 1 fois
Back to top
Jeu 13 Mar 2014 - 23:22
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 458
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou les filles! Merci pour vos impressions! Cool Limeye, pour ta fiction Non C-F, il y bien Futurecrew qui a aménagé une section pour ce genre d'histoire. Ça te permettrait de les partager avec plus de personnes. On pourrait même aménager quelque chose du même genre ici. Idea

Bizz! Mr. Green

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Sam 15 Mar 2014 - 18:20
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Hello les filles !

voici un passage juste avant l'arrivée sur Phoebe, que je commence à rédiger. Il est possible que vous ayez de la lecture pour les prochaines heures Wink

Frégo, je vais voir avec Tachi si je peux avoir un compte non-CF pour mon histoire... Sinon, c'est une bonne idée que d'ouvrir une rubrique "Divers", un peu "fourre-tout", il faudrait que je vois ça avec Pascal. Je pense que je pourrais faire la manip' moi-même, mais je veux son avis avant... Wink

bizz et bonne lecture !

Limeye


A bord des vaisseaux pirates, un certain enthousiasme régnait. Après les deux victoires sur les troupes ennemies, les hommes se sentaient gonflés à bloc. Ils se sentaient aussi fiers d'eux et utiles. Mais leurs chefs savaient calmer leurs ardeurs et leur rappeler que les combats futurs seraient sans doute beaucoup plus difficiles. Ils étaient encore à une vingtaine d'heures de vol de Phoebe.

- Nous ne nous signalerons que lorsque nous en serons à trois heures, dit Curtis à Simon, toujours dans le souci de ne pas être repérés par les hommes de Guggenheim. Sauf bien entendu, si les troupes du Président nous demandent de nous identifier avant...
- Bien entendu. Puis-je te parler un instant, Curtis ?
- Oui, Simon, répondit-il simplement, sans manifester la moindre surprise alors qu’il l’était quelque peu.

Ils gagnèrent un petit salon désert, dont Curtis referma soigneusement la porte.

- Que se passe-t-il, Simon ?
- Je voulais juste te faire part de mes remarques quant aux préparations pour contrer les effets du Daminthor. Y as-tu réfléchi ?
- J’ai enregistré les données, simplement, je t’avoue ne pas les avoir étudiées dans le détail. Pourquoi ?
- Toutes les préparations sont à base de plantes, propres à chacune des planètes du système solaire, sauf pour Uranus. Les plantes sont assez courantes, pour la plupart, cela rendra la préparation plus aisée. Seulement, les préparations elles-mêmes ne sont pas à la portée de n’importe qui. Il faudra veiller à ce qu’elles soient réalisées dans de bonnes conditions, sous contrôle, car une erreur dans la préparation et cela pourrait provoquer des décès ! Comme tout antidote mal préparé…, dit le cerveau de sa voix monocorde.
- Il faudra donc compter dans les rangs de la résistance sur la participation de chercheurs compétents, pour chacune des planètes.
- Je pourrais superviser les processus de fabrication, mais nous devrons en effet faire confiance à des hommes sur place.
- Et pour Uranus, la protection est celle des pierres que l’on trouve dans les sous-sols où vit le Peuple de la Noirceur. Simon, j’ai indiqué à Emma et Isabella que j’en avais une en ma possession. J’espère qu’elles l’auront trouvée et s’en serviront.
- Elle leur sera très utile, en effet.
- Je pensais qu’elle aurait pu leur permettre d’entrer en contact avec Myo plus aisément, mais elle leur offre aussi une protection contre le Daminthor, ajouta Curtis.
- Ce n’est pas étonnant. Le Daminthor est produit dans les sous-sols d’Uranus, en grande partie, mais le Peuple de la Noirceur ne nous a jamais mentionné d’effets sur lui-même ressemblant à ceux rapportés par les victimes de Guggenheim ou décrits par Annie Bonnel ! Ils sont naturellement protégés par leurs propres pierres…
- C’est exact, Simon. Il serait bon de connaître l’étendue des ressources et l’accessibilité des filons, car il pourrait y avoir là le moyen de protéger une grande partie de la population, ou du moins, les combattants qui se retrouvaient en ligne de mire de Guggenheim.
- Tu penses à quelque chose en particulier ?
- Imagine des opérations commandos contre des centres vitaux pour Guggenheim ou contre des personnalités. Etre protégé par une pierre des profondeurs serait un atout pour approcher ces personnes, s’infiltrer sans dangers autre que celui d’être repéré - ce qui est déjà suffisant.

Simon ne répondit rien pendant quelques instants, mais il commençait à voir parfaitement ce que Curtis envisageait. Et il se demandait déjà si son garçon n’avait pas l’intention de provoquer un ultime face à face entre lui et Guggenheim.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 16 Mar 2014 - 00:37
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 775
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Limeye!

Je me le demande aussi... Et comment il va s'y prendre! Question Il doit penser différemment maintenant, en tant que futur papa... Rolling Eyes Il n'est pas habitué! Mr. Green

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Dim 16 Mar 2014 - 09:37
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 050
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou les filles !

Flamme, c'était une piste pour la fin... je ne sais pas du tout encore comment on va mettre fin au règne de Guggenheim ! Mais j'aimais bien cette idée du face à face, non seulement entre Curtis et Guggenheim, mais aussi entre le Daminthor et la Pierre des Profondeurs. A voir... Wink

Voilà leur arrivée sur Phoebe ! Je continue dans la journée...

bizz vizz !

Limeye


Phoebe se profilait devant eux. A bord des vaisseaux, un étrange silence régnait. Chacun se demandait comment il allait être reçu, quelle serait la réaction du Président et de son état-major à l’arrivée d’une troupe de pirates. Une nouvelle fois, l’inconnue les attendait. Pour Curtis, Simon, Ezra et Grag, et dans une moindre mesure pour Andrew, l’inconnue faisait partie des habitudes. Mais Curtis n’oubliait pas ses promesses : celle d’obtenir la réhabilitation des pirates. Il savait pouvoir compter sur l’intelligence et le pragmatisme du Président, mais quelle serait la réaction de son entourage ?

Le premier contact fut établi avec Jennings, infatigable veilleur et "oreilles" attentives et aiguisées de la résistance.

- Bonjour Jennings, ici le Capitaine Flam. Je viens vous annoncer que nous sommes en approche de Phoebe. Une petite escadrille composée de 4 vaisseaux armés. Nous serons en vue de l’astroport central dans un peu plus de trois heures.
- Vous voilà si proches, Capitaine !
- Oui, Jennings, par mesure de sécurité, je n’ai pas voulu vous prévenir plus vite.
- Etes-vous responsable des inquiétudes du général Akénov ?

Curtis ne put réprimer un petit sourire.

- Nous pouvons dire les choses ainsi… Nous avons commencé à faire le ménage, mais Titan est un gros morceau, dont il faudra aborder le cas avec le Président et avec le général Grant.
- Je vais prévenir le Président de votre arrivée. Il vous attend avec impatience !
- Merci Jennings, avez-vous des nouvelles d’Isabella Randall et d’Emma Watson ?
- Pas depuis les dernières nouvelles que je vous avais transmises. J'espère qu'elles vont bien...

Curtis perçut l'inquiétude dans la voix du jeune homme. Il lui tardait de faire connaissance avec ce génie du code, qui avait si bien caché son jeu et aidé Joan à lever le complot de Swan. Jennings, si cela était découvert, ferait certainement partie de la liste des personnes à éliminer pour Guggenheim, quasiment au même titre que Taggart, le Président ou... lui-même.

Grag était aux commandes. Ils étaient en approche de Phoebe. Le robot attendit de recevoir l'ordre de son chef pour ralentir. Kim communiqua les ordres à ses lieutenants, dans les autres vaisseaux, et ils ne tardèrent pas à survoler le satellite de Saturne.

- La base militaire se trouve dans l'hémisphère nord, Grag, indiqua Curtis. Suit le cap 212-21, puis tu obliqueras un peu vers le nord-est. Nous arriverons à...

Il consulta rapidement un écran et poursuivit :

- ... 15h30 environ, heure locale. Kim, je propose que tous les vaisseaux se posent sur l'astroport militaire, mais que vos hommes restent à bord pour l'instant. Grag, tu resteras aux commandes aussi. Kim, Ezra et moi-même descendront en premiers pour parler avec le Président ou la délégation d'accueil. Mais cela m'étonnerait que le Président ne soit pas là pour nous recevoir, sourit-il légèrement.

- A tes ordres, répondit Grag.

Une demi-heure plus tard, ils furent en vue des importantes installations militaires de la résistance. Une grande base militaire aérienne y avait été construite autrefois, et accueillait les appareils des troupes restées fidèles au Président et à la démocratie. En quelques mois, une ville imposante s'était construite, au-delà des installations militaires déjà présentes.

- C'est un sacré QG, émit Kim avec un soupçon d'admiration. Et bien protégé...
- En effet, dit Curtis qui s'attendait plus ou moins à trouver ce genre d'installations.

Ils reçurent l'autorisation d'atterrir, et les quatre vaisseaux manoeuvrèrent en conséquence, sur les pistes qui leur avaient été attribuées. Avant de descendre, Curtis put apercevoir la délégation qui les attendait, et parmi laquelle il reconnut sans peine la haute stature du général Grant et celle du Président.

- Et bien, mes amis, allons-y, dit-il. L'heure de vérité va sonner.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Aujourd’hui à 23:45
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Back to top
Page 7 sur 36
Aller à la page: <  1, 2, 36, 7, 834, 35, 36  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure