Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Lun 3 Fév 2014 - 03:31
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Je vais enchaîner avec l’expédition d’Isabella et cie vers les grandes cavernes. Je dois réfléchir concernant ce qui va se passer à la Place des patriotes. Confused

La navette transportant Isabella Randall, la Colonel Watson, le lieutenant Majorek, la Capitaine d’Issa et son frère Oli évitèrent des se faire repérer par les radars de Lulanee en longeant en Rase-motte la rive Nord Ouest du Canyon de la Rivière Sans Fin. Ils arrivèrent au pied des Montagnes ceinturant la vallée des voix, les grandes cavernes et Lulanee, au bout d’une demie heure. Ils camouflèrent et y laissèrent leur véhicule après s’être débarbouillé et débarrassé de leur déguisement d’Uranien pour Majorek, Watson et Randall.

Ils firent une pause dans les rochers d’une trouée située au sud ouest de la chaîne de montagnes avant de pénétrer dans la vallée des voix. Ils devaient se reposer et avoir une sérieuse discussion. Ils ne pourraient le faire une fois dans la vallée des voix à cause des plaques de talc des montagnes qui transmettent indéfiniment les échos. Ils devront faire silence complet au moment où ils entreront dans la vallée pour éviter de trahir leur présence et leurs plans.

Isabella revisait les notes du Capitaine Flam et du professeur Simon, concentrant son attention sur la carte des grandes Cavernes, ses dédales, ses plans d’eau, sa faune et sa flore et l’endroit exacte de leur rencontre avec le peuple de la noirceur. Il y avait aussi un lexique de leur langage qu’elle révisait avec la Capitaine d’Issa et son frère.

- Ça m’a tout l’air d’être de l’ancien Uranien, tu ne trouves pas Oli?

- Ça me fait aussi cette impression Oonie. Dit Oli en appelant sa sœur par son prénom. Si je comprends bien, vous voulez chercher le gisement du minerai maudit en passant par les grandes cavernes. Surtout ne perdez pas ces notes Madame Randall! Sinon, notre expédition n’aura comme mérite qu’une mort propre. À qui les doit-on au fait?

- Aux voyages de jeunesse du Capitaine Flam, Monsieur D’Isso. Dit Isabella. Elle lui montra le collier avec la pierre des profondeurs. Ceci est une sorte de sauf conduit qui attestera au Peuple de la noirceur que nous venons de sa part. Peut-être pourront-ils nous aider à localiser le gisement de Daminthor et la mine. Je soupçonne aussi que cette pierre des profondeurs est le secret de mon succès contre les rayons de Daminthor qu’on a reçu plutôt la colonel Watson et moi.

Oli examina la pierre en sortant un instrument d’un de ses boîtiers.

- Hum, les feux lumineux émanant de cette pierre sont très puissants. Je me vois bien fabriquer un canon de dé-irradiation géant avec une pierre de ce genre mais plus grosse!

- Frérot, c’est bien pour ça, entre autre, que je t’ai appelé au secours! Fit la Capitaine D’issa, mi plaisantant, mi sérieuse.

- Quelle est la situation pour vos parents et vos autres frères? Demanda la colonel Watson.

Oli et Oonie fermèrent les yeux.

- Nos parents et notre frère cadet sont avec des cousins à Katah, à cause des raids contre Sky City. Notre autre frère était avec nous dans le vaisseau qui nous aurait emmener à Lulanee vers cette fameuse place des patriotes. Il offrira ses services de chimiste minier pour que sa femme et son fils puissent retourner à Sky City ou puisse vivre décemment à Lulanee. Avec de la chance il sera affecté à la mine de daminthor Heimer. Un gros convoi provenant de la terre doit arriver dans 2 semaines pour prendre un chargement. Dit Oli.

- Ce que décideront le Général Raad , le Colonel Tor et tous ceux qui sont concernés, reste très incertain. Au mieux, nos alliés à Lulanee se découvriront pour combattre les alliés du Majordome et délivrer les nôtre, au pire…, commença la Capitaine D’Issa.

- Tout le monde servira de pâture! Fit tristement le lieutenant Majorek.

- Au moins, ils ne seront probablement pas exécutés. Ce qui nous donne une chance de pouvoir les secourir. Dit Emma Watson.

- Personnellement, il y a plusieurs fois où j’aurais préféré la mort au lieu de cet état quasi végétatif. Dit Isabella en frissonnant.

- C’est pour cela que nous devons nous employer à neutraliser ce gisement à tout prix. Dit Emma Watson. Après cela…

- Tous nous devrons nous battre contre un enfer de Zombies. Termina la Capitaine D’Issa.

Emma Watson se décida enfin à ouvrir le document scellé que lui a donné le Colonel Tor : « Dans la vallée des voix, cherchez une voix dans la multitude des échos et transmettez sans faire de bruit ce que vous aurez entendu. J’aurais aimé vous rencontrer, I.R… B.A ». Emma écarquilla les yeux.

- Jettez un coup d’œil à ça, Randall! Dit-elle

Isabelle regarda le document.

- La Dr. Balah Ahr! S’exclama Isabella. Je te paris qu’elle a discrètement voulu nous transmettre des renseignements sur des végétaux alternatifs pour concocter son tonique pour se soigner des effets du daminthor. Le plus difficile sera de détecter l'écho qui transmettra ces informations parmi la multitude que nous entendrons!

- Nous découvrirons tout cela assez tôt, dit Emma. Tout le monde au repos! Nous repartons demain à l’aube.

- Les combinaisons anti radiations sont prêtes. Je les ai enduites de teinture fluorescente pour nous camoufler des créatures que nous allons rencontrer dans les cavernes. Dit Oli.

- Maintenant je sais définitivement pourquoi vous êtes avec nous Monsieur D’Isso. Dit Emma Watson.

A+
Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Dernière édition par Frégo 80 le Sam 8 Fév 2014 - 20:56; édité 2 fois
Back to top
Lun 3 Fév 2014 - 03:31
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lun 3 Fév 2014 - 12:03
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo !

j'aime bien ce nouveau personnage que tu introduis avec le frère de la Capitaine d'Issa !

Bravo aussi pour l'insertion des lieux et des particularités d'Uranus dans ton récit. Le décor est planté... place à l'action maintenant !

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mar 4 Fév 2014 - 01:49
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo!

Il y a toujours des rebondissements dans tes envois, et celui-ci ne fait pas exception... La Dr Balah Ahr se manifeste de façon on ne peut plus difficile à comprendre... Doubt Question Mad

Et il semble que leur expédition dans les grandes cavernes risque d'être périlleuse... horified

Tu vas nous faire rester sur le trampogril et le grilpoline, au milieu des charbons ardents! Bravo pour cette suite, qui en demande une autre... Clap jump jump jump jump

Bizz Vizz
Flamme
Wink
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mar 4 Fév 2014 - 05:20
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Flamme!

J'ai modifié un peu ce passage pour clarifier tout ça! Wink

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mar 4 Fév 2014 - 12:11
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo!

Ce que je voulais dire, c'était que ce message parlait par énigmes, ce qui est normal quand on prépare une rébellion, au cas où ça tomberait en de mauvaises mains... Wink Quelle voix devront-ils chercher parmi tous les échos? Je ne devine pas encore... et je suis curieuse de le découvrir!

Bizz et bonne journée!
Flamme
Good
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mar 4 Fév 2014 - 12:39
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo !

je suis comme Flamme, je suis très curieuse de découvrir ce nouvel environnement, avec les voix mystérieuses... je sens que cet endroit peut donner lieu à des passages à la fois poétiques, originaux et pleins d'aventures et de rebondissements ! J'ai hâte de voir ce que tu nous concoctes jump jump jump jump !

est-ce qu'Isabella et Emma ont selon toi eu la possibilité de redonner de leurs nouvelles à Jennings et au Président depuis leur "interpellation" par Tor ou pas ? C'est juste pour éventuellement y faire allusion dans un prochain passage que je pourrais écrire. Sinon, j'attends que tu développes pour reprendre le fil sur Tyrial.

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Ven 7 Fév 2014 - 16:04
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou les filles !

je reprends à mon tour le fil, en espérant que ça cadrera avec ce que Frégo écrit de son côté. A nouveau, je ne pense pas qu'on se "marche sur les pieds", mais si l'allusion que je fais à ta partie, Frégo, au début, te pose souci, je peux la réécrire !

bizz vizz et bonne lecture !

Limeye


- Capitaine Flam, bonjour.
- Bonjour, Président. Quelles sont les nouvelles ?
- J’en ai plusieurs à vous transmettre. Concernant la mission d’Emma Watson et d’Isabella Randall notamment. Les contacts sont brefs et rares, ce n’est pas étonnant. Mais elles sont parvenues à nous faire savoir que celui qui se fait appeler le Majordome se trouve sur Uranus. Il est le bras droit de Guggenheim, un homme presqu’aussi redoutable que lui.
- Elles vont avoir fort à faire, alors, dit Curtis en fronçant les sourcils d’un air soucieux.
- La situation sur Uranus est très complexe, et peut basculer d’un côté ou de l’autre. Mais si c’est du bon côté… alors j’ai bon espoir aussi que nous puissions tenir Neptune et surtout, protéger les mines de gravium. Sans compter qu’il y aurait alors moyen de couper les approvisionnements de Guggenheim en daminthor…
- Ce serait essentiel en effet. Avez-vous eu d’autres informations concernant Rhéa ?
- Pour l’heure, les troupes sur Rhéa sont un peu renforcées et la contre-attaque que nous avons lancée à réduit les forces séditieuses de Japet. Là-bas, les troupes de Guggenheim sont affaiblies. Il faudrait pouvoir les attaquer et reprendre le contrôle de Japet, mais malheureusement, je n’en ai pas la possibilité. Et vous, quand pensez-vous nous rejoindre ?
- Nous sommes presque prêts à partir, répondit simplement Curtis.

Il était de plus en plus convaincu de l’opportunité d’attaquer les troupes de Japet, en jouant sur l’effet de surprise. Il demanda au Président de lui envoyer quelques documents concernant ce satellite, puis il coupa la communication. Il se retourna sur son siège, toujours pensif. Timarrow et Otho étaient présents avec lui, et l’androïde avait déjà plus ou moins deviné les intentions de son chef.

Au bout d’une ou deux longues minutes, Curtis se leva et dit simplement :

- Timarrow, pouvez-vous rester encore un moment ici ? Otho, je voudrais que tu viennes avec moi à l’astroport, tu reviendras ensuite.
- Pas de souci, Capitaine, dit Timarrow.

A l’astroport, Curtis retrouva quasiment l’essentiel des troupes. Il rejoignit rapidement Kim qui surveillait l’approvisionnement d’un des grands vaisseaux, mais très vite, Grabo, Simon et Ezra s’approchèrent.

- Nous serons près dans deux jours, Capitaine, dit Kim. On partira alors quand vous le déciderez.
- Très bien, prévoyons alors de partir dans deux jours. Voici les dernières nouvelles que j’ai reçues.

Et il leur fit part des propos du Président, mais aussi de son idée d’attaquer les forces sur Japet. Il exposa la situation, et termina en disant :

- Ces forces ont été affaiblies suite à l’attaque qu’elles avaient menée contre Rhéa et qui a finalement tourné à l’avantage des nôtres, grâce à la contre-attaque que le Président a lancée. Nous pouvons compter sur l’effet de surprise, personne ne nous attend là-bas. Et les forces du Président ont rejoint soit Rhéa pour renforcer celles présentes, soit Phoebe. Cela permettrait de commencer à faire le ménage rapidement dans les alentours. Qu’en pensez-vous ?
- C’est faisable, dit Grabo qui avait une bonne connaissance de Japet et savait très bien évaluer les forces en présence.

Ezra renchérit.

- Alors, c’est parfait. Nous partirons donc en faisant route non directement vers Phoebe, mais en faisant un petit détour…, dit Curtis avec un léger sourire qu’Otho, Ezra et Simon identifièrent très clairement comme signifiant : "pas fâché de pouvoir enfin en découdre…"

Il reprit cependant :

- Kim, c’est à vous de gérer vos hommes, mais je vous proposerais bien de mettre au repos, durant ces deux jours, tous ceux qui partiront avec nous. Qu’ils puissent profiter encore des leurs.
- C’était plus ou moins prévu, Capitaine, en dehors de Grabo, Arko et Nekiri, je vais faire en sorte de ne pas voir les autres autour des vaisseaux. Il y a assez de bras parmi ceux qui vont rester pour finir les approvisionnements. Sans compter l’aide substantielle que nous apporte Grag.
- Ouais, il est efficace, n’est-ce pas, Kim ?, dit Otho avec fierté.

Kim regarda l’androïde avec un certain étonnement. Il s’était tellement habitué à leurs joutes verbales qu’il en était encore surpris quand ils se faisaient des compliments.

Simon se permit d’intervenir :

- Curtis, sais-tu quand devait passer la docteur Darmont aujourd’hui ?

Il regarda sa montre et répondit aussitôt à Simon :

- Normalement, elle doit être avec Joan à l’heure qu’il est.
- Bien, alors, je vous abandonne pour m’entretenir un peu avec elle. A plus tard.

Et Simon les quitta sans plus de précisions. Curtis fit rapidement le tour des vaisseaux avec Kim, demanda à Ezra d’informer Andrew de leurs projets, puis renvoya Otho au centre de communication. Une fois seulement cela terminé, il regagna à son tour le domicile de Kim. Louise Darmont était repartie, mais Simon et Maëva étaient toujours présents.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Dernière édition par limeye le Sam 8 Fév 2014 - 04:10; édité 1 fois
Back to top
Ven 7 Fév 2014 - 22:40
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Limeye!

J'ai presque terminé ma suite que je devrais poster en cours de nuit pour toi! Mr. Green Ta suite corcorde avec ce que je préconise. Pas de soucis!

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Sam 8 Fév 2014 - 14:11
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo, coucou à toutes !

va pour une suite sur Uranus !

voici un autre tiboutte sur Tyrial...

bizz vizz

Limeye

Simon et Maëva s’empressèrent de rassurer Curtis quant à l’état de santé de Joan, puis il rejoignit la jeune femme, qui était restée dans la chambre après le départ du médecin. Elle lui sourit dès qu’il entra, et il se dit que cela faisait bien des jours qu’elle n’avait pas eu l’air si reposée et sereine. Il s’assit sur le bord du lit à ses côtés, l’embrassa longuement puis dit :

- Alors, comment te sens-tu ?
- Les nouvelles sont enfin meilleures, Curt. Bon, je n’ai toujours pas le droit de me lever, de faire d’efforts, mais le col commence à se refermer. Si je reste bien raisonnable, ça devrait continuer à s’arranger.

Il sourit :

- Et bien, tu vois… Je suis ravi, dit-il en la prenant dans ses bras.

Elle ferma les yeux, profita de l’instant. Dès que Louise Darmont lui avait annoncé la nouvelle, elle n’avait plus songé qu’à une chose : l’annoncer à son tour à Curtis. Elle était heureuse qu’il soit rentré si vite cet après-midi là.

- Tu ne ressors pas d’ici ce soir ?
- Non, dit-il en refermant son étreinte autour de ses épaules. J’ai fait ce que j’avais à faire au-dehors pour aujourd’hui.
- As-tu des nouvelles de maman ?
- Pas vraiment, répondit-il sans hésiter : elle lui en demandait chaque jour, chaque fois qu’elle savait qu’il avait été en communication avec le Président, et il réfléchissait soigneusement à ce qu’il allait alors lui dire. Le Président n’en avait pas non plus. C’est normal, elles sont en mission secrète et ne peuvent se permettre de donner des nouvelles, même cryptées, tous les jours. Le secret est aussi une protection pour elles.
- Je sais, répondit Joan avec calme, je ne suis pas inquiète. J’aimerais juste avoir de leurs nouvelles avant que tu ne partes, que tu puisses me dire ce que tu penses de leur situation. Mais sinon, j’imagine que tu nous en transmettras de toute façon, alors je reste confiante.

Il resta silencieux un moment, caressant doucement ses cheveux et déposant par moments de légers baisers sur son front. Puis il fit glisser sa main sur le ventre de la jeune femme, s’écarta un peu pour la regarder :

- Joan, avec Kim, nous avons fixé notre départ à dans deux jours.

Elle soutint son regard avec courage. Même si elle savait qu’ils n’avaient qu’un petit répit et qu’elle s’attendait à apprendre tôt ou tard qu’ils allaient partir, cela lui faisait quand même un coup. Mais elle eut comme une acceptation muette dans ses yeux, sorte de remerciement de ne pas lui cacher la vérité plus longtemps.

- Ca nous laisse encore deux jours, dit-elle simplement, avant de reprendre appui sur l’épaule du jeune homme.
- Je passerai le plus de temps possible avec toi, désormais. Les vaisseaux sont prêts, l'approvisionnement est en cours.
- Vous irez directement sur Phoebe ?
- Oui, mentit-il. Sauf si quelque chose nous obligeait à faire un détour.

Et là, il ne mentait pas vraiment.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Sam 8 Fév 2014 - 14:43
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Me revoilà!
Limeye, réponse à ta précédente question dans ce qui suit!

Ils levèrent le campement aux premières lueurs du jour. Emma Watson passait en revue les précautions à prendre et que dans la vallée de voix, ils devront faire silence complet et longer les rochers des montagnes pour éviter de se faire attraper par des oiseaux de proie géants. Ils doivent aussi entendre un écho faisant une nomenclature de végétaux dans une multitude d’échos.

- Nous entendrons peut-être des échos de clameurs, de cris, et de supplications provenant de Lulanee. Dit Isabella sombrement.

- Il faudra les écouter sans les entendre ou les auteurs de ces échos auront souffert pour rien. Dit Oli D’Isso stoïquement.

Watson, Majorek et D’Issa ne disaient rien. Leur regard résolu parlait pour eux.

- Enfilons les combinaisons et allons-y maintenant. Dit la Colonel Watson. Souvenez-vous : Silence complet. Nous mettrons les casques s’il le faut.

La beauté luxuriante de la vallée avec ses courtes herbes, ses cours d’eau, ses fleurs au ras du sol et ses petits animaux étranges dont les oreilles sont atrophiées se perdait au milieu d’une cacophonie d’échos perpétuels, les plus récents se mélangeant à ceux dont l’origine se perdait dans la nuit des temps.

Les plus récents provenant de Lulanee étaient effectivement sinistres et pitoyables. Ils durent faire un effort surhumain pour ne pas les entendre; en particulier la Capitaine D’Issa et son frère. Ces cris, c’était ceux des leurs. Isabella fut celle qui arriva le mieux à se concentrer. Au bout de deux heures infernales, elle distingua l’écho qu’elle cherchait. C’était celui d’une voix de femme :

« Je suis la voix parmi la multitude, qui a beaucoup à se faire pardonner. Écoutez-moi et reprenez courage. Voici ce qui vous remontra des profondeurs de l’enfer apathique : »
- Tonique de mousse des chasseurs de Morsicus ( Pluton).
- Réduit de sève de fougère géante du fleuve qu’on traverse pour aller aux enfers (Styx).
- Tonique d’algues bleues du dieu de la mer (Neptune).
- Tonique d’écorce d’arbre à liane noire du dieu chassé du ciel. Ses enfants se reconaîtrons. (Saturne et ses satellites).
- Lait de noix de cocotier rouge du père d’Hercule. Ne pas sous-estimer ses autres enfants (Jupiter et ses lunes).
- Alcool de sève de cactus zébré du dieu de la guerre (Mars).
- Tonique de feuilles et d’écorce d’arbre à liane des Amazones (Ça je connais!).
- Suc de fleur de nénuphar de celle qui est née des eaux (Vénus).
- Réduit de sève de cactus du voyageur (Mercure)
- Pour notre planète mère (Uranus), si vous m’écoutez, vous savez déjà ce qu’il faut chercher et où la trouver. Elle mettra définitivement fin à ce cauchemar. (La pierre des profondeurs! Ça cela doit rester secret! )

Quand Isabella eut terminé d’écrire ses notes dans le journal du Capitaine Flam et du professeur Simon, elle porta à nouveau son attention à ses compagnons. La Capitaine D’Issa et son frère étaient à genoux sur le sol, tremblants, se couvrant les oreilles avec les mains. Les larmes ruisselaient sur leurs joues. Watson et Majorek les entouraient de leurs bras en espérant que leurs étreintes les empêcheraient de hurler ou de décider de se précipiter en fous vers Lulanee. Si cela devait arriver, D’Issa et son frère seraient trop fort physiquement pour être stoppés.

Vite, Isabella prit les casques émetteurs qu’ils avaient emportés avec les combinaisons. Elle mit d’abord le sien et apporta les autres à ses compagnons et leur indiqua de les mettre, s’assurant que la Capitaine et son frère seraient les premiers à s’exécuter.

Le fait de ne plus entendre les échos les calma et ils parvinrent à reprendre le contrôle d’eux-mêmes. Majorek enfila également son casque. Emma Watson sera la seule à entendre l'écho suivant. Un cri du coeur avant la souffrance et la mort:

" Je vous aime Isabella et Joan Randall!!! Pardon de vous quitter sans vous avoir revu...une dernière fois!!!..." L'écho se termina dans un cri affreux.

Emma serra les dents, cacha son choc et mit son casque à son tour. " Non, William, Isabella ne peut entendre cela maintenant. Ça l'anéantirait!" se dit elle.

- J’ai les informations que nous cherchions. Dit Isabella, qui n'avait rien perçu du tourment auquel Emma vient d'être confrontée. Je vais les transmettre par texto à Jennings sur son canal protégé.

- Bien. Dit Emma. En route pour les grandes cavernes. Pour aider les vôtres nous avons besoin de vous ici, Capitaine, Mr. D’Isso.

Les deux acquiescèrent sans un mot, leur sang froid retrouvé.

Isabella envoya son rapport crypté à Jennings :

"Nous sommes dans la vallée des voix, en route vers les grandes cavernes que nous devrions atteindre dans une demie heure. 20 miliciens Uraniens, incluant le Général Raad et le Colonel Tor; et un détachement de 4 hommes du Géréral Grant, commandé par la Major Ilhan étaient en route pour Lulanee. Ils ont risqué leur vie ou leur liberté sur la place des Patriotes de Lulanee pour que l’accomplissement de notre mission demeure possible. L'issue de cette confrontation dépend du côté où a penché le double jeu de certains, y compris le Colonel Tor.

Il y avait aussi des innocents au milieu de cette curée destinée à gaver d’énergie Le Majordome et ses comparses qui utilisent le Daminthor. Ils utilisent un espèce d’Obélisque comme diffuseur.

Je t’envoie aussi la liste de végétaux dont on peut tirer un remède pour contrer les effets du Daminthor. Sois sûr de faire parvenir cette liste au Capitaine Flam . Dit lui que la pierre qu’on lui a donné durant son premier voyage sur Uranus fait aussi parti des substances qui contrent le Daminthor. Peut-être peut-on la créer artificiellement. Porte-toi bien. Terminé. Harris ."

A+
Frégo
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Dernière édition par Frégo 80 le Dim 9 Fév 2014 - 02:23; édité 2 fois
Back to top
Sam 8 Fév 2014 - 21:40
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo !

j'aime énormément ce dernier passage Good ... encore une fois, très riche et très dense, comme tu le fais souvent ! J'étais bien dans l'ambiance de leur cheminement, de l'atmosphère particulière qui se dégageait de la vallée des voix, ce passage très émouvant avec le dernier message de William Randall... mais j'ai aussi souri à lire la liste des antidotes ! On passe vraiment par beaucoup d'émotions... et le suspens est loin d'être absent Run

et le message d'Isabella pour Jennings offre la possibilité de raccrocher les wagons entre les différents protagonistes ! bravo Clap

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 9 Fév 2014 - 00:22
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou les filles,

Wow , ca se precipite des 2 cotes Good Et ca n'a pas l'air d'etre bien drole ce qui les attend tous!

Frego, tres original et percutant...On se croirait en enfer avec tous ces cris de souffrance...tres bien decrit!

O-tho jump jump jump

Back to top
Dim 9 Fév 2014 - 14:19
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou les filles!

Frégo, cette traversée de la vallée des voix était magnifiquement écrite et percutante, tu m'as bien plongée dans cette atmosphère pesante et sinistre... Master

J'ai été remuée par l'écho de la voix de William Randall, qu'Emma a entendu... C'était si triste! Crying

Ta liste d'antidotes a été comme un rayon de soleil à lire, quelle merveilleuse idée que chaque planète puisse en concocter un! Et qu'il y ait ainsi plusieurs moyens de faire face à l'emprise du Daminthor! Good

Bravo pour cette suite! Best
Flamme
Clap
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Dim 9 Fév 2014 - 21:23
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou les filles !

j'ai maintenant dans l'idée de commencer à évoquer les différentes séparations et le départ de Tyrial, voici donc un premier passage. Louche "heavy duty" conseillée Wink

bizz vizz

Limeye


La dernière nuit avant leur départ, Joan ne dormit quasiment pas. Elle avait beau se raisonner, la peur revenait la hanter, comme bien souvent par le passé. "Sacrée compagne…", pensa-t-elle, en regardant Curtis, endormi à ses côtés. Elle s’efforçait de ne pas bouger, ou lentement, pour ne pas le réveiller. Elle savait qu’il pouvait dormir d’un sommeil de plomb et se réveiller brusquement, car il avait perçu quelque chose, mouvement, bruit… Elle se demandait quand ils se reverraient, quand est-ce qu’il pourrait venir la chercher. Combien de temps allaient-ils être séparés ? Un mois ? Deux ? Trois ? Plus ? Elle ne parvenait pas à imaginer rester aussi longtemps loin de lui alors qu’elle portait leur enfant.

Elle se tourna lentement, sur le flanc, cherchant la pâle lueur de la nuit à travers les volets à demi-fermés.

"Demain", songea-t-elle, "demain, la nuit prochaine, je serai seule, dans ce lit. Il ne sera plus là pour me rassurer et me protéger. Mais je dois rester forte. Car moi, je dois veiller sur notre petit. Je dois penser à lui."

Elle repoussa doucement une mèche de ses cheveux, derrière son oreille, sa main se posant sur son ventre, comme bien souvent au cours des derniers jours, depuis qu’elle avait appris qu’elle devait rester au repos. "Plus vite tu remonteras, mon bébé, plus vite nous pourrons retrouver ton père, toi et moi."

La main de Curtis l’enlaça et vint se poser sur la sienne.

- Tu ne dors pas ?

Elle secoua doucement la tête. Encore une fois, il l’avait devinée… Ou était-ce que lui aussi avait désormais la sensibilité à fleur de peau, depuis l’annonce de sa future paternité ?

- Je me suis réveillée tout à l’heure, je n’ai pas sommeil.
- Tu as mal quelque part ?
- Non…, elle retint simplement sa réponse "au cœur".

Il commença à la caresser longuement dans le dos, des épaules jusqu’aux reins, remontant, descendant le long de sa colonne vertébrale, massant aussi doucement ses épaules.

- Joan, finit-il par dire après un long moment, je te promets de venir te chercher dès que tu pourras voyager. Quelles que soient nos missions, notre situation, sauf bien entendu, si c’était trop dangereux d’effectuer le voyage entre Tyrial et Phoebe. Mais je te rassure, je n’ai pas l’intention de rester sans rien faire, ni de laisser la situation s’envenimer autour de Saturne. D’ici peu, toute la zone des anneaux sera sécurisée et il n’y aura aucune raison de ne pas venir vous chercher, toi, Maëva et Otho.
- Sans oublier Eek et Oog…
- Bien sûr, sourit-il doucement. Déjà que Grag va se priver de sa chère bestiole…
- C’est un vrai sacrifice qu’il fait pour moi !
- Et pour lui, dit-il en pointant du doigt sur le ventre de la jeune femme.

Il la sentit se détendre à l’évocation des deux petits amis de Grag et Otho. Il poursuivit en ce sens :

- Je te laisse imaginer les jérémiades de Grag, se demandant si Otho a bien nourri Eek, si Eek va bien, si Oog ne l’embête pas trop… et puis ajouter, l’instant d’après : j’espère que ce satané cabot veille bien sur Joan et le bébé !

Joan éclata d’un rire léger. Curtis resserra son étreinte autour d’elle, appuya sa tête sur son épaule. Elle soupira, elle reprenait courage. Et elle se dit qu’elle ferait dormir Eek et Oog avec elle, ainsi, en cas de réveil nocturne, de cauchemars ou d’angoisses, un peu comme son amour à l’instant-même, ils sauraient l’aider à se détendre et à reprendre confiance.

- Je t’aime, lui dit-elle en réponse.
- Moi aussi. Très fort. Dors, maintenant. L’aube est encore loin.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 9 Fév 2014 - 21:51
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Limeye! Wink


En plus de la louche heavy duty, il faut aussi la petite cuillère pour les morceaux de coeur! Wow Crying Good Master

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Aujourd’hui à 14:52
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Back to top
Page 5 sur 36
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 634, 35, 36  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure