Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Lun 16 Déc 2013 - 18:19
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Voilà, Frégo ! Tu me dis si ma suggestion concernant le Peuple de la Noirceur te convient, sinon, on change...

bizz et bonne lecture !

Limeye Smile


L'après-midi touchait à sa fin sur Tyrial. Myriam, Andrew et Maëva étaient revenus, les bras chargés de provisions. Curtis avait profité de leur présence pour s'absenter et rejoindre le poste de communications. Il y retrouva Mala. Joan se leva un peu, fit un tour dans le jardin avec Maëva pendant qu'Andrew s'activait à lui fabriquer des cales pour surélever son lit.

Au poste de communication se trouvait aussi Timarrow. Il signala au Capitaine avoir pu réaliser d'autres écoutes des troupes de Guggenheim.

- Ils envisagent un nouveau raid contre Rhéa, Capitaine, d'ici trois jours.
- Hum, on transmettra l'information au Président, peut-être que des troupes de Saturne pourront intervenir. Vous pouvez essayer de contacter Jennings, Tim, s'il vous plait ?
- Bien sûr, Capitaine.

Quelques minutes plus tard, la voix, puis le visage de Jennings s'affichèrent.

- Bonsoir Capitaine !
- Bonsoir Jennings ! Comment ça va de votre côté ?
- J'ai une bonne nouvelle pour vous, plus précisément pour Miss Randall : j'ai pu faire savoir à sa mère qu'elle était en vie, ainsi que le colonel Gurney.
- Excellente nouvelle ! Merci à vous, Jennings. Je le dirai à Joan, cela la réjouira. Tant que nous parlons d'Isabella, mais lors de votre prochain contact, parlez-lui du peuple de la Noirceur. Ce sont des gens farouches, peu enclins au contact avec ceux de la surface, mais lors de notre rencontre, nous avions pu les aider : un barrage s'était formé, faisant monter dangereusement les eaux d'une rivière souterraine menaçant une grande partie de leurs lieux de vie. Avec l'aide de Grag, et quelques explosifs bien placés, nous étions parvenus à creuser une ouverture dans ce barrage, et la rivière avait plus ou moins repris son cours naturel. En guise de remerciement et pour sceller aussi notre amitié, ils nous avaient offert une pierre des profondeurs. Elle ressemble à un diamant noir. Elle se trouve dans le deuxième tiroir de gauche de mon bureau, dans ma cabine. Dites à Emma de le prendre, et de faire savoir qu'ils viennent en amis, de ma part. C'est le plus sûr chemin pour accéder aux principales mines. En passant par là, ils ne devraient pas être inquiétés.
- Je leur transmettrai, Capitaine, n'ayez crainte ! Vous vouliez parler au Président ?
- Oui, s'il vous plait.
- Je vous le passe.
- Merci Jennings.

Quelques instants plus tard, le visage de Jennings fut remplacé par celui de James Carthew. Les deux hommes se saluèrent, et Curtis dit :

- Président, j'ai bien reçu tout votre dossier et je l'ai étudié, mais permettez-moi de vous dire tout d'abord ma profonde tristesse, ainsi que celle de toute l'équipe concernant la mort d'Annie. Je sais que cela vous a beaucoup touché également.
- J'aurais dû insister pour qu'elle vienne avec nous, Capitaine. Je crois que je m'en voudrais toujours... Même si son sacrifice n'est pas vain et nous permet de comprendre comment agit le daminthor, c'est une information bien chère payée...
- Tout à fait. Mais hélas, peut-être serons-nous obligés de faire de même...
- Capitaine ! Je ne veux pas sacrifier inutilement des hommes ! Alors vous-mêmes et ceux qui sont avec vous, soyez prudents ! J'ai déjà dû accepter de faire partir Watson, Randall et quelques autres sur Uranus. Je ne peux pas me permettre de sacrifier de bons éléments, même si je sais que nous devons aussi tenter des opérations commandos risquées pour retourner la situation !
- Pour l'heure, Président, nous ne sommes pas en mesure de vous rejoindre. Le vaisseau qui nous a permis de quitter le météore sur lequel nous avions atterri en catastrophe avec le Balkan n'est pas armé. Nous devons nous préparer soigneusement pour vous rejoindre, même si vous n'êtes pas très loin de nous. Mais je voulais parler avec vous de la situation autour de Saturne. Nous avons pu capter une communication entre les troupes de Guggenheim présentes sur Titan : ils envisagent un nouveau raid contre Rhéa d'ici trois jours. Ils cherchent à s'emparer des mines, n'est-ce pas ?
- Tout à fait, Capitaine. Pour l'heure, ils ont détruit plusieurs puits et installations, mais n'ont pas réussi à se poser. Mais je ne sais pas combien de temps les hommes qui les défendent encore pourront tenir...
- Pouvez-vous envoyer du renfort vers Rhéa ?
- Oui, bien sûr, mais cela signifierait dégarnir une partie d'une escadrille de Saturne... et affaiblir ses défenses. Les troupes de Guggenheim qui se trouvent sur Titan sont très bien préparées et entraînées, et possèdent des vaisseaux puissants et rapides. Ils forment une armée redoutable, même si elle n'est pas comparable à celle qu'affronte encore Taggart à l'occasion.
- Président, réfléchissez, mais je pense qu'il faut tenter de protéger Rhéa. Si Guggenheim y prend pied, il possèderait alors des sources d'énergie importantes. Nous ne pouvons pas nous le permettre.
- Je vais voir ce qu'il est possible de faire. D'ici trois jours avez-vous dit ?
- Oui. Nous allons poursuivre les écoutes de notre côté et si nous captions des précisions, je vous le ferai savoir. Mais qu'en est-il de Jupiter ?
- Taggart a fait face avec brio, vous vous en doutez. L'armada de Guggenheim n'a pas réussi à prendre pied sur les satellites, même s'ils ont essayé de se poser sur Europe, il a pu les en faire dégager rapidement. Sur Jupiter-même, la situation est assez calme, mais toute la population s'est préparée à un éventuel assaut spatial et est prête à en découdre. Les Joviens lui donnent du fil à retordre.
- Je n'en attendais pas moins d'eux. Mais Taggart ne peut toujours pas vous rejoindre ?
- Non, l'essentiel de nos troupes est toujours divisé. La force la plus importante est celle de Taggart, comme je vous le disais dans le rapport que je vous ai fait parvenir. Si on compte l'ensemble des forces restantes, c'est à dire les petites armées de Pluton, Uranus et Neptune, ajoutées à l'armée saturnienne, nous avons alors une force quasiment égale à l'armée de Taggart. Mais encore faut-il être certain de ces petites troupes, et sur Uranus et Neptune notamment, je crains des sécessions...
- Il est donc plus que nécessaire de protéger Rhéa, Président, puis ensuite, de prendre le contrôle de l'ensemble saturnien. Nous allons faire aussi vite que possible pour vous rejoindre. Pourrez-vous me donner des éléments les plus précis possibles concernant nos ennemis sur Japet ?
- Je vais vous préparer cela. Mais Capitaine, vous me parliez d'hommes près à vous suivre... Qui sont-ils ?
- Permettez Président que je ne vous réponde pas directement. Vous le découvrirez en temps voulu, pour des raisons de sécurité. Mais encore une fois, je peux vous assurer que Guggenheim trouvera sur son chemin des hommes motivés pour l'abattre.
- Bien, Capitaine, je ne vous en demande pas plus... Pourrez-vous cependant m'envoyer un rapport concernant la mutinerie à bord du Balkan et votre sauvetage ? Comment vont ceux qui vous accompagnait ?
- Ils vont bien. Tous ont besoin d'un peu de repos, et même si la situation exige que nous vous rejoignons rapidement, il est absolument nécessaire de les faire se reposer. Construire un vaisseau en moins de deux mois n'a pas été une tâche facile, le voyage retour a été éprouvant également. Je peux cependant vous certifier que le colonel Gurney et le Major Barrett sont prêts à reprendre les armes pour contrer Guggenheim, Ezra n'ayant pas pardonné la mort de William Randall...
- Bien entendu... et comment va Miss Randall, puisque vous parliez de son père...

Curtis hésita à peine à répondre simplement :

- Elle va bien. Elle était soulagée de savoir que sa mère avait pu vous suivre.
- Mais elle a rapidement quitté Phoebe. J'espère qu'elles pourront se revoir bientôt.
- Je l'espère aussi, Président.

A cet instant, Jenning se permit d'envoyer un court signal, une simple suite de quatre bip, pour signaler au Président qu'un autre appel l'attendait.

- Capitaine, je dois prendre une autre communication, je pense que c'est Taggart. Tenons-nous au courant les uns les autres, au moins une fois par 24h, qu'en pensez-vous ?
- Aucun souci, Président. A demain.
- A demain, Capitaine.

Et la communication se coupa. Curtis resta silencieux quelques instants, puis ordonna à Timarrow de rentrer chez lui.

- Reposez-vous, Timarrow, profitez des vôtres aussi. Mala, tu restes ici, Herman peut revenir avec toi ?
- Oui, répondit Timarrow.
- Alors, c'est parfait.

Et il repartit de son côté, réfléchissant en chemin à ce qu'il allait devoir expliquer et annoncer le soir-même à la petite équipe qui se retrouverait chez Kim.

Limeye

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:19
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:21
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Limeye!

L'idée du diamant noire pour faciliter le contact avec le peuple de la noiceur me plait. Je vais l'utiliser.J'ai quelques idées pour mieux éclaircir la situation sur Uranus.

A+

Frégo
------------------------------------------------------
Coucou Limeye,

Je suis bien d'accord, vous faites les transitions et les raccords de maniere incroyable toi et Frego!

"une pierre des profondeurs. Elle ressemble à un diamant noir. Elle se trouve dans le deuxième tiroir de gauche de mon bureau, dans ma cabine"...et sur le bureau trone la photo de Joan et Curtis dans les bras l'un de l'autre.... ;D

O-tho [jump] [jump] [jump]
--------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou à toutes !

tant mieux si l'idée te plait, Frégo ! Ca m'est venu en te lisant, cette histoire de peuple primitif qui me rappelait celui qu'ils rencontrent en pourchassant Kahlon... de là, j'ai pensé à un objet, quelque chose qu'ils auraient remis au Capitaine et à l'équipe et qui, par ricochet, permettraient à Emma et sa troupe d'entrer en contact avec eux.

l'autre idée, inhérente à la première, c'est de les faire entrer dans la cabine du Capitaine. Maintenant, y découvriront-ils une preuve ou pas de ses sentiments pour Joan, ça... ça reste à la discrétion de Frégo ! Tout est possible... on peut aussi imaginer que seule Emma y entre, qu'elle taise un éventuel secret si tant est qu'il y en ait un de "visible"... bref, beaucoup de possibilités concernant ce petit "détail" Wink

je poursuivrais le récit, mais je ne sais pas quand, avec la réunion chez Kim.

bizz

Limeye Smile
---------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!

O-tho, j'ai bien reconnu ton humour avec ton commentaire de la photo trônant sur la table où est rangée la pierre des profondeurs... Et j'aime les possibilités que ça pourrait apporter, même si la nature prudente de Curtis me fait douter qu'il laisserait ainsi à la vue, dans sa cabine, une preuve de sa liaison avec Joan... peut-être l'aurait-il rangée plus discrètement, dans le tiroir, à côté de la pierre? J'adore l'idée, je sens que toi aussi, Limeye, tu vois le potentiel qu'on pourrait en tirer! Frégo, tu vas exploiter ce filon, j'espère?

Bizz à toutes et bonne journée!
Flamme fleur bleue
[flower]

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:21
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou!

Et on continue. Party de s'mores fondues les amies!

Frégo Cool

Après que Jennings eut transmis l’information sur la pierre des profondeurs et le fait que les grandes cavernes communiquaient avec les principales mines de Lulanee, Emma et Isabella se rendirent au Karpatia-Comet pour récupérer la pierre des profondeurs dans la cabine du Capitaine Flam.

Emma composa le code de sécurité et les deux entrèrent et se dirigèrent vers la cabine

- À toi l’honneur, Isa. C’est le 2e tiroir à gauche de son bureau. Dit Emma en lui faisant un clin d’œil.

Isabella lui addressa un sourire en coin avant d’entrer dans la cabine. Elle était grande mais seulement meublée avec ce qui était essentiel : Un grand lit avec une table de chevet et une lampe, un placard et un grand bureau à l’autre bout de la pièce.

Elle regarda dans le 2e tiroir de gauche et y découvrit un écrin avec une mèche de cheveux blonds à côté. Seule Joan avait cette couleur de cheveux particulière. La même couleur de cheveux qu’avait son mari.

Elle ouvrit l’écrin et découvrit la pierre des profondeurs à l’intérieur. Elle était bleue foncée. On en avait fait un collier avec une chaîne en platine. Un bijou fait pour être porté par une femme. Isabella était sûr de l’identité du « On ». Le capitaine n’aurait confié ce travail à aucun bijoutier. Après avoir vu la mèche de cheveux, il était clair à qui le capitaine voulait offrir cette pierre.

Quelque peu embarrassée, Isabella prit le collier pour l’emporter et remis l’écrin vide dans le tiroir à coté de la mèche de cheveux. Émue, elle referma lentement le tiroir et se jura intérieurement qu’elle remettrait cette pierre au capitaine pour qu’il l’offre à sa fille. Elle sortit de la cabine. Elle montra le collier à Emma.

- Isa, tu vas trouver que c’est un sacrilège de porter un bijou destiné à ta fille mais je vais néanmoins te demander de le mettre à ton cou et de le dissimuler sous ton uniforme. Après tout, officieusement, c’est toi notre dignitaire. Dit Emma.

- Si évident que ça en voyant ce bijou, hein Emma!

- C’était déjà évident pour moi les une ou deux fois que j’ai vu le capitaine et ta fille ensemble. Tu aurais vu comment ils se regardaient! Répondit Emma.

Isabelle s’exécuta et mis le collier à son cou.

Isabella l’ignorait encore mais la pierre des profondeurs la protégerait de bien des dangers qui n’avaient à voir avec le timide et farouche peuple de la noirceur.

A+

La suite Demain!

Frégo

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:23
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo!

J'ai a-do-ré la mèche de cheveux, la pierre montée en collier... J'ai fondu! [eyeheart] [loveu] [heart] Encore du ramassage-nettoyage à faire, juste avant de me coucher (soupir) ... ;D ;D ;D

Je suis bien curieuse de découvrir "tous ces dangers qui n'ont rien à voir avec le peuple de la noirceur"...
[jump] [jump] [jump]

Bizz et [goodnight]
Flamme
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Frégo !

j'ai adoré ! C'est si subtil... Ca correspond bien aussi à la nature de Curtis, comme le faisait remarquer Flamme auparavant, qui doutait du fait qu'il y aurait une photo bien en évidence...

tu maintiens encore le suspens avec ces innombrables dangers dont Isabella sera protégée... La pierre protègerait-elle des radiations ?

[jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump]

bizz

Limeye Smile
---------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou les filles!

Quelle bonne idée, la pierre qui protège des radiations! Ce serait TRÈS pertinent! [goodjob] [chinese] [master]

Bizz
Flamme
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
;D >Sad et voilà

je suis toujours pas en train de bosser [motz] je parcours vos histoire, cela ne va pas du tout , mais alors pas du tout ;D ;D. (Voir l'ange gardien et Alliance contre nature) vous m'empêchez de travailler, c'est votre faute, pourriez pas écrire un peu plus mal de temps en temps que les gens sérieux puissent bosser? [motz]

Tout le bon a déjà été dit par Limeye et Flamme, forcément, alors j'embête, na!

Pourquoi vous l'avez appelé Isabella? en -a? Parce que tous les enfants français connaissent Isabelle la poubelle? Isabelle c'est un très beau prénom, par contre le nombre de prénoms classiques qu'on coltine de -a chaque fois, excusez mais je sature entre Barbie et Walt Disney. Isabelle c'est un prénom que je défend, na!

A vrai dire c'est tout ce que j'ai trouvé pour être méchante, pas terrible , hein?

Bon je remballe, na (comme çà moi aussi je rime en a)

[goodjob] [master] bizz :-* Cool ;D

Elaine
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
J'ai bien des idées pour résoudre ton problème, Elaine :

- te cloner, comme ça, un exemplaire pour la vraie vie, un autre pour écrire, et un troisième pour nous lire.

- on arrête d'écrire.

- on supprime le travail.

le choix d'Isabella incombe à Frégo, moi, j'aime bien, je ne pense pas à Disney, je trouve que ça sonne espagnol...

mais c'est vrai que c'était un peu faible pour faire du mauvais esprit ;D, il va falloir te requinquer pour ton prochain passage Wink

allez, bon courage pour le travail... ça me rappelle quelqu'un Wink

bizz

Limeye Smile
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!

Non, non les filles vous n’y êtes pas du tout! ;D Ma muse pour le personnage d’Isabella Randall était le personnage d’Isabella Swan des romans Twilight... :o Pssst, Élaine! C’est là qu’il faut m’envoyer des smileys pouce vers le bas! ;D Nan, nan, je vous fais marcher! Ma muse c’est Isabella Rossellini! Moi je trouve qu’elle a des yeux magnifiques! Une image vaut mille mots. Wink

http://verdoux.files.wordpress.com/2010/05/isabella-rossellini-red.jpg

A+

Frégo
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou a toutes!

Frego, j'ai bien aime moi aussi la pierre et la meche de cheveux...Qui l'eut cru que Curtis fut aussi romantique! Mais pour garder leur relation secrete, c'est plutot rate, si Emma l'avait discerne...Fine mouche, celle-la... j'aime beaucoup tes personnages feminins, intelligents et forts!

Quant a Isabelle Rosselini, tu as bon gout Frego! Wink Quand on voit la maman...(Ingrid Bergman), on ne s'etonne pas...En prime je crois qu'elle une soeur jumelle ...Sacre genetique....

O-tho

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:23
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou !

c'est en effet un très bon choix d'inspiration pour Isabella...

voici une petite suite. Je continuerai dès que je pourrais avec la "réunion de crise". Maintenant, si mes digressions avec nos deux amoureux sont trop redondantes, faites-moi signe...

bizz et belle journée !

Limeye Smile


En regagnant le domicile de Kim, Curtis songeait à tout ce qu'il venait d'apprendre. Il y aurait beaucoup à dire tout à l’heure, quand ils se retrouveraient tous. Mais il pensa aussi et surtout à Joan. Il était soulagé que Jennings ait pu avertir Isabella que sa fille était vivante. Dans leurs situations respectives, face à un tel ennemi, qui peut déployer ses tentacules jusqu’aux confins de la galaxie, il est bon, dans la lutte, de recevoir de temps en temps de bonnes nouvelles. Pour Isabella, que Joan soit en vie était plus qu’une bonne nouvelle, il le devinait. Elle était sa raison d’être et de vivre, et il espéra, alors, secrètement, que l’enfant à venir en serait une supplémentaire.

Il croisa rapidement Ezra, Andrew et Maëva en rentrant, mais ne s’attarda pas. Il voulait avoir un peu de temps à consacrer à Joan avant que tout le monde n’arrive. Il ignorait à quelle heure se terminerait leur réunion de crise.

Joan ne dormait pas, mais elle était à nouveau allongée, Andrew ayant terminé aisément de bricoler le lit pour le surélever. Myriam avait eu le temps de lui retrouver quelques livres, elle avait commencé sa lecture. Une légère odeur de lavande se faisait sentir dans la chambre.

- J’ai de bonnes nouvelles, ma douce, dit Curtis en venant s’asseoir sur le bord du lit, à ses côtés. Jennings a réussi à joindre ta mère et lui donner de tes nouvelles.
- C’est vrai !?, s’étonna-t-elle en ouvrant de grands yeux.
- Oui. Elle va bien, aussi.
- En as-tu appris plus sur sa mission ?

Curtis s’attendait à cette question, il ne voulait pas l’inquiéter plus, il gardait encore un souvenir cuisant des remontrances de la docteur Darmont. Il avait donc soigneusement préparé une réponse, ne voulant pas lui mentir, mais étant fermement décidé à ne pas tout lui dire.

- Non, mais Uranus reste fidèle au Président, je te le rappelle. Je ne pense pas qu’elles y resteront longtemps. J’ai dit à Jennings qu’il y avait des documents à bord du Comète qui pourraient leur être utiles. Même à distance, nous pouvons les aider.

Joan sourit doucement. Curtis décida prudemment de changer de sujet :

- Tu es sortie un peu ?
- Oui, j’ai fait une petite promenade dans le jardin. Et Maëva a préparé un baume, il faudrait que tu t’en serves pour me masser les jambes. Il paraît que c’est très efficace.
- Ca sent bon, en tout cas. C’est ça ?, demanda-t-il en désignant un petit pot en terre posé sur la table de nuit.
- Oui.
- Tu veux que je le fasse maintenant ?
- Ou avant de dormir ?
- Le problème, c’est que je ne sais pas à quelle heure on va finir, tu dormiras peut-être…
- Alors, occupe-toi de mes jambes maintenant.
- Tu n’as pas eu de nausées cet après-midi ?
- Non. C’est le matin, surtout… Maëva me dit que ça va passer avec les préparations qu’elle me fait avaler. Si seulement… si seulement, cela pouvait agir aussi pour que le bébé remonte…

La voix de Joan s’était teintée d’inquiétude. Curtis lui sourit doucement tout en commençant à lui passer l’huile un peu épaisse sur la jambe gauche.

- Sois patiente, et aie confiance, ma douce. Je suis certain que ça va aller.
- J’aimerais être aussi catégorique que toi…
- Joan, je ne suis pas catégorique. Simon est d’accord aussi. C’est normal de s’inquiéter, moi aussi, je m’inquiète, mais je veux dire par là qu’il ne faut pas s’inquiéter plus que de raison. Nous mettons toutes les chances de ton côté pour que tout redevienne normal.
- Curt… est-ce que tu imagines… encore si petit et déjà tant de choses lui sont arrivées…

Il lui sourit à nouveau avec tendresse, s’occupa de son autre jambe.

- Bien sûr que j’imagine, et si j’étais à la place d’Otho, je dirais même : pas étonnant avec les parents qu’il a… c’est génétique. Ou quelque chose du même genre.

Joan rit franchement.

- Otho me fera toujours rire !

A cet instant, tout en faisant glisser ses mains huilées sur les jambes de Joan, Curtis se remémora la petite discussion qu’il avait eue avec l’androïde et la proposition de ce dernier de rester sur Tyrial. Il se dit que cela pouvait être une bonne idée. Il ne voulait pas prendre de décision, pour l’heure, en tout cas, pas avant la discussion avec les pirates et toute l’équipe. Il sentit cependant que la tension diminuait en lui. Il confierait Joan les yeux fermés à Otho, Grag ou Ezra.

Joan poursuivait :

- Je suis certaine que Grag et Otho imaginent déjà plein de choses avec ce petit aventurier !
- Ou cette petite aventurière…

Elle le regarda un peu étrangement :

- Tu as une préférence ?
- Absolument aucune. Ce n’est vraiment pas le plus important.

A cet instant, on frappa à la porte. C’était Maëva. Elle venait prévenir Curtis que Simon était de retour.

Limeye

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:24
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou!

On passe aux choses sérieuses maintenant! :o

Isabella et Emma eurent à peine le temps de sortir et d’activer le code du Karpétia-Comet. Elles arrivèrent presque face à avec le Colonel Tor et 2 officiers. Ils avaient tous les trois actionné une épinglette avec une pierre rouge au milieu. Isabella sentit la pierre des profondeurs émettre une sorte de chaleur. Agissant sur le coup d’une intuition, elle passa devant pour protéger Emma qui avait commencé à vaciller. Les 2 femmes dégainèrent rapidement leurs pistolets à protons visant instinctivement la tête du colonel Tor.

- À mon grand regret, vous serez le premier à vous faire transpercer la tête, mon colonel si vous ne désactivez pas tous immédiatement vos insignes! Avertit Isabella.

- Mon lieutenant et moi-même ne donnons jamais ce genre d’avertissement à la légère, Colonel Tor. Ajouta Emma.

Tor fit signe à ses hommes d’obtempérer. Il s’adressa aux 2 femmes.

- Vous et votre équipe êtes beaucoup mieux préparés à ce qui vous attend ici que je ne le croyait, je dois l’admettre, Colonel…Hoomz, Lieutenant…Hazbeth. Vous êtes tous très résilients face à notre pouvoir. Mais vous Lieutenant Hazbeth, être entièrement résistante…c’est un dont rare! Je me demande quel est votre secret.

-Aucune idée. Répondit Isabella avec désinvolture.

- Où sont nos 2 autres équipiers, la Capitaine Oonie et le lieutenant Joolec? Demanda Emma.

- Ils sont déjà en route pour Lulanee . Dit le colonel Tor.

À ces mots, Emma et Isabella braquèrent rageusement de nouveau leurs armes sur le Colonel Tor. Ses hommes dégainèrent également les leurs. Tor freina les mouvements de ses hommes d’un geste de la main.

- Croyez-moi Mesdames, c’est le seul moyen pour vous de vous rendre dans cette ville sans être inquiétés : y aller sous notre escorte en tant que prisonniers. L’ennemi intercepte tous les vaisseaux en provenance des autres villes. Il vous attend de pied ferme. Vos noms d’emprunt sont très originaux, je vous l’accorde, mais ne correspondent à aucun noms portés par des citoyens de Lulanee.

- Nous ne sommes pas vraiment sur un bon départ pour vous faire confiance comme ça, Colonel Tor. Dit Emma. De toute évidence, vous jouez présentement sur au moins deux tableaux mais tôt ou tard vous en viendrez à en favoriser un plutôt que les autres. Je ne suis pas sûre de vouloir que mes équipiers et moi passions pour les harpies (êtres ailés à apparence humaine, sans l’intelligence et voraces) de service prêtes à avaler n’importe quoi.

- Colonel Hoomz, dans 5 minutes je vais recevoir un appel de celui qu’on appelle « Le Majordome ». Ah! Je vois que le lieutenant Hazbeth sait de qui je parle! Dit Tor en voyant Isabella froncer les sourcils. Si vous acceptez de me suivre, je pourrai dire au Général Raad que vous êtes tous sains et saufs en route pour le point de rencontre prévu de la milice uranienne à Lulanee et au majordome que je vous ai tous capturés mais que vous et votre vaisseau n’êtes pas ceux qu’il recherche.

Si je ne réponds pas à cet appel, continua Tor, vos compagnons seront exécutés et le majordome enverra des renforts pour attaquer cette base et vous capturer. Je ne crois pas que vous vouliez baisser les bras sur votre mission dès le premier jour et que le général Raad signale déjà votre disparition au Président Carthew.

- Il est donc clair que vous savez qui nous sommes et que nous savons ce que vous êtes. Dit Isabella. Pourquoi nous aideriez-vous?

- Le Daminthor donne à ses utilisateurs un souffle, une vitalité qui n’est pas la vie et nous condamne graduellement à une quête sans fin pour l’énergie vitale des autres. L’appareil digestif est le premier système d’organes à mourir à cause des radiations. Nous sommes en compétition avec le Majordome, son chef et ses suivants pour cette substance qui finira par manquer.

Ceci condamnera tout les êtres du système solaire à une mort lente parce que nos victimes aussi finiront par périr, épuisés par la dépression, à cause des radiations ou victimes de notre frénésie meurtrière avant la mort. Croyez-moi quand je vous dis que je veux sauver ce qui peut être sauvé. Être un mort-vivant dans un enfer ne m’intéresse pas. Ce n’est pas à cela que je pensais en voulant devenir immortel. Et il est trop tard pour la plupart d’entre nous, les utililisateurs, d'être sauvés. Acheva Tor.

-Vous m’avez convaincue pour le moment, Colonel Tor. Dit Emma. Nous allons vous suivre. Elle et Isabella rengainèrent leurs armes. J’espère seulement que vous et vos hommes avez assez consommé aujourd’hui pour ne pas avoir à prendre de mon énergie ou tomber dans cette frénésie dont vous venez de parler .

- Nous discuterons plus à bord de la navette. Dit le Colonel Tor.


Vos commentaires sont les bienvenus!

Bizz! ;D

Frégo

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:24
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Frégo !

je t'ai lue avant le repas, mais je n'avais pas eu le temps de te livrer mes impressions ! Alors comme ça, Tor essaye de jouer double jeu... hum... on perd parfois plus qu'on ne gagne à ce jeu-là... :Smile

En tout cas, il ne laisse guère le choix à Emma et Isabella ! Je me demande comment cela va tourner...

et voici un nouveau méchant, avec le Majordome... quelle profusion !

en même temps, c'est intéressant de développer la situation sur une planète qui n'a pas encore basculé, qui est un enjeu important pour l'approvisionnement en Daminthor comme pour la lutte contre les effets de ce produit. Uranus est une poudrière à elle toute seule... des clans s'y affrontent, un peuple mystérieux et pacifique vit dans ses profondeurs, les enjeux sont colossaux...

j'ai pris ma place sur le trampoline pour la suite [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump]

je reprendrai peut-être le fil sur Tyrial demain, je m'interroge toujours sur ce qu'Ivanov peut avoir à révéler ou pas. Ca me [mindoubt] vraiment, cette affaire. Sinon, j'avancerai assez aisément...

bizz

Limeye Smile

ps : maintenant, tu n'as plus qu'à embrayer sur l'autre cadavre exquis

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:25
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Limeye!

Ah mais le Majordome n'est pas un nouvel ennemi. Vous le connaissez sous un autre nom! :Smile

Cherchez bien! ;D

Frégo
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!

Alors là, Frégo, les choses se corsent... [wallbash] et ma mémoire flanche! [unconscious]

D'après moi, le Majordome, c'est le bras droit de Guggenheim, mais de là à me rappeler qui cela peut être... [mindoubt] Faudrait que je retrouve le passage où tu en as parlé! [needhelp] ??? Pas une mince affaire... :o

Je me suis demandé quel jeu jouait Tor, jusqu'à ce que je comprenne que c'était un double jeu! :o

Il y en a du monde sur ce trampoline communautaire format géant... ;D ;D ;D [jump] [jump] [jump]

Bizz
Flamme
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Frego,

Eh bien tu sais relancer l'intrigue dis donc! Et ce Tor, il sait bien nager entre 2 eaux, mais je ne lui fais pas confiance pour autant...Tant que leurs interets coincident...

Le Majordome, moi je pensais que c'etait Guggenheim lui-meme, mais j'ai un doute la.... ;D

En tout cas, j'ai bien hate de voir la suite! [jump] [jump] [jump]

O-tho

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:25
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Bonjour - bonsoir !

j'ai mis un peu de temps à revenir sur cette histoire, car je cherchais un peu ce qu'Ivanov pouvait bien connaître des projets de Guggenheim... voici ce que j'ai trouvé. Tu me diras Frégo, si cela peut t'aider ou pas dans la description de ce qui se passe sur Uranus.

première partie donc de la "réunion de crise" chez Kim.

bizz et bonne lecture !

Limeye Smile


- Il a parlé, Capitaine, dit Simon, de sa voix neutre. Mais tout d'abord, comment va Joan ?
- Elle a pu sortir un peu et marcher dans le jardin, elle est couchée et lit. Ca va. Elle a le moral.
- Bien. Si ce qu'Ivanov a révélé est vrai, alors il va falloir jouer serré. As-tu pu joindre le Président ?
- Oui, j'ai eu quelques précisions concernant la situation autour de nous. Il ne va pas falloir tarder à repartir, à mon sens.
- Je le pense aussi.
- Que t'as dit Ivanov ?
- Il a parlé d'une tentative de renversement du général Raad sur Uranus. Je crains qu'Emma Thomson et Isabella Randall ne se retrouvent en plein panier de crabes !
- Bon sang !
- Quel rôle devait-il jouer, lui ?
- Une fois débarrassé du Balkan, prétexte - un de plus - à renverser Carthew, il devait avec ses hommes se rendre sur Titan. De là, il serait parti avec une petite troupe fidèle à Guggenheim pour renforcer les opposants à Raad, et semer le désordre.
- Il y a donc bien un complot en route sur Uranus... il va falloir le cacher à Joan, ajouta-t-il tout bas, plus pour lui-même.

Simon bougea légèrement ses tubes oculaires en signe de compréhension.

- Je suggère de ne pas parler de ces révélations lors de notre réunion ce soir, pour éviter que des propos malheureux n'arrivent aux oreilles de Joan, poursuivit le professeur. Savoir sa mère en mission délicate est déjà une source d'inquiètude pour elle, ce n'est pas la peine d'en rajouter. Mais Ivanov m'a révélé autre chose aussi, Curtis.

Le Capitaine le fixa avec sérieux.

- Il m'a donné des détails concernant Joan et ce que Norton et Guggenheim voulaient en faire. Encore plus aujourd'hui qu'hier, il ne faut pas qu'elle tombe entre leurs mains, sinon, nous ne la reverrions pas.

A ces mots, Curtis frissonna. Les propos de Simon ne faisaient que renforcer son idée de laisser Mala sur Tyrial.

- Bien, Simon. Pas un mot non plus de ceci. Lorsque tu parleras de l'interrogatoire d'Ivanov...
- Je dirai qu'il était au courant de plans de sédition sur plusieurs planètes, ce qui ne surprendra personne. Laisse-moi en parler, et nul ne soupçonnera qu'il y a un peu plus derrière mes propos.
- Il faudra peut-être cependant informer au moins Ezra de tout cela.
- J'y pensais, mais nous le ferons discrètement, demain.
- Très bien.

A cet instant, ils entendirent des voix à l'extérieur. Kim et Nekiri étaient de retour, accompagnés de Grabo, Arko et Jade.

Curtis les salua avec plaisir, à part le Jovien, il n'avait pas revu Grabo et les siens depuis la veille. Il était curieux aussi de faire connaissance avec Jade, celle qui assurait la cohésion de la communauté en l'absence de Kim. Elle était une femme de type martien, grande, assez large d'épaule. Il devina à son regard qu'elle était aussi très courageuse et ne s'en laissait pas conter facilement. Elle avait de beaux et longs cheveux châtain foncé, des yeux verts, comme souvent les femmes de Mars. Ses oreilles étaient légèrement en pointe.

- Heureuse de vous voir plus longuement, Capitaine, dit-elle en lui tendant la main qu'il serra avec plaisir.
- Moi aussi, Jade, j'ai déjà entendu beaucoup parler de vous et je suis heureux que vous ayez pu venir ce soir. Je voulais vous remercier aussi pour votre accueil et pour l'aide que vous nous apporter ici.
- Vous avez ramené nos hommes, Capitaine. Alors qu'auparavant, vous auriez tout tenté pour nous les enlever. J'ai entendu déjà bien des récits depuis votre arrivée, je sais ce que vous avez affronté et les sacrifices qu'il a fallu faire. Vous les avez presque tous ramenés, c'est un exploit.
- Nous avons fait au mieux...
- Non. Vous avez fait le mieux.

Elle marqua un petit temps de silence, puis dit, à l'attention de Myriam qui attendait au seuil de la salle :

- Nous avons apporté de quoi pour le repas, Myriam, ne te fais pas de souci. Je crois que la discussion sera longue. Qui attendons-nous encore ?
- J'ai fait prévenir Otho de nous rejoindre, dit Simon. Timarrow prendra le relais ce soir pour les écoutes et Otho retournera à sa place quand nous aurons terminé. Grag va revenir avec lui.
- Le colonel est sorti chercher Andrew. Ils ne devraient pas tarder, ajouta Kim. D'ailleurs... les voilà, avec Miss Sanchez.

Quelques instants plus tard, tous furent réunis dans la grande salle. Par discrétion, Myriam avait rejoint Joan. Maëva assistait à la réunion.

Limeye

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:26
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Limeye!

Superbe suite! [goodjob]. Pour ce qui est de renverser le Général Raad, c'est un choix que les conspirateurs potentiels feront ou pas à la dernière minute. :-X. Mais une conspiration "officielle" existe bel et bien ;D.

A+

Frégo
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou!

Superbe suite, effectivement... [goodjob] et inquiétante, aussi, autant pour ce qui se mijote sur Uranus que pour ce que Norton et Guggenheim prévoyaient pour Joan... [smhair]

La suite! [jump] [jump] [jump] [jump] [jump]

Bizz
Flamme
Wink

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:26
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
- Nous avons appris plusieurs choses importantes ces dernières heures, commença le Capitaine, j'ai pu être en contact direct avec le Président et je suis en mesure désormais de vous dresser un tableau assez précis de la situation dans le système solaire. Comme nous nous y attendions car nous l'avions appris lors du vol à bord du Phénix, les planètes de Mercure, Vénus, la Terre et Mars sont aux mains de Guggenheim. La situation sur Jupiter est désormais sécurisée, mais l'Amiral Taggart ne peut tenter aucune manoeuvre d'envergure sans risquer de voir à nouveau les troupes de Guggenheim tenter de s'emparer de la planète ou d'un de ses satellites. Il ne peut donc porter secours au Président Carthew, et notamment, ne peut pas intervenir autour de Saturne où la situation est assez conflictuelle, pour ne pas dire délicate par endroit. Des raids sont fréquemment menés par les troupes basées sur Titan en direction de Rhéa notamment, pour s'emparer des mines. Japet est également aux mains de Guggenheim, et sur Saturne-même, il y a toujours un foyer insurrectionnel. Les autres planètes se sont déclarées en faveur du Président, mais on peut toujours y craindre des révoltes.
- Cela précise en effet ce que nous avions appris, Capitaine, dit Kim. Que peut faire le Président pour renverser la tendance ?
- Pour l'heure, il fait mener uniquement des actions commandos pour tenter de couper les vivres à Guggenheim et l'empêcher d'accéder aux ressources vitales, mines, bases militaires, arsenaux...

Simon prit à cet instant la parole et développa ce qu'ils avaient appris concernant le Daminthor. Tous regardèrent avec effarement, y compris ceux qui connaissaient déjà le document, le petit film tourné par Annie Bonnel.

- Comment... comment peut-on résister à ce produit ?, murmura Jade, impressionnée.
- Par la volonté, mais cela ne suffit pas toujours. Il existe un produit à base de plantes qu'on le trouve sur Uranus en particulier et qui peut permettre d'annihiler les effets du Daminthor, expliqua Simon. Il est possible aussi que d'autres combinaisons de plantes puissent exister, Joan avait réussi à nous faire une tisane revigorante qui a agi sur l'un des ingénieurs, George Mac Clinton après que celui-ci eut manipulé l'épinglette trouvée sur Norton.
- Il faudrait demander à Yasmina, dit Jade qui avait repris ses esprits. Elle possède une grande connaissance des plantes de Tyrial, mais aussi de Mars et d'Uranus, car une partie de sa famille en est originaire.
- Ce serait une bonne idée, dit Kim. Maintenant, poursuivit-il avec autorité, et à cet instant, Curtis et ses amis mesurèrent pleinement l'aura du chef pirate, nous devons aussi décider de ce que nous allons faire. Tous ceux qui étaient avec nous à bord du Phénix ont connaissance du coup d'état et nombre d'entre eux sont prêts à se battre contre Guggenheim. Mais chacun doit décider en son âme et conscience et une fois encore, je n'admettrais pas qu'on jette l'oprobe sur ceux qui resteraient sur Tyrial. Il faut de toute façon organiser la sécurité des familles et prévoir les évacuations en cas de danger, pour pouvoir rallier Phoebe ou aller plus loin si nécessaire.
- De combien de vaisseaux disposez-vous ?, demanda Curtis.
- 4 vaisseaux bien armés, dont on peut rapidement renforcer encore l'armement, dit Grabo. Et deux autres, plus petits et peu armés.
- Plus le Phénix, intervint Nekiri. Il pourrait permettre d'évacuer des familles à condition d'y apporter quelques aménagements. Cela peut être fait rapidement.
- Bonne idée, Néki, dit Kim. Qu'en pensez-vous, Capitaine ?
- La suggestion de Nékiri est bonne, répondit-il. Combien de vaisseaux faut-il laisser sur Tyrial pour permettre l'évacuation des familles en toute sécurité ?
- Avec le Phénix, les deux petits seront suffisants, dit Arko qui n'était pas encore intervenu mais suivait avec attention toute la discussion. A condition de les armer aussi, et de laisser aussi suffisamment d'hommes ici pour les protéger et mener les vaisseaux.
- Quand parleras-tu aux gars, Kim ?, demanda Jade.
- Dès demain. Même si chacun est heureux de retrouver les siens et de profiter d'un repos bien mérité, les questions restent en suspens. Et s'il faut apporter des modifications aux vaisseaux, nous aurons besoin de bras. Certains commencent à avoir une bonne expérience, d'ailleurs, ajouta-t-il, goguenard. Ainsi, chacun disposera d'assez de temps pour réfléchir à ce qu'il voudra faire, certains pourront aussi changer d'avis au fil des nouvelles que vous recevrez du Président, Capitaine.

Curtis hocha simplement la tête. La situation se présentait bien. Il n'était pas étonné de trouver sur Tyrial des vaisseaux armés, et sans doute rapides. Et quatre vaisseaux, c'était déjà une petite flotte non négligeable, surtout si elle était bien armée et si les hommes à bord étaient prêts à en découdre. Et il savait que nombre d'entre eux n'avaient vraiment pas froid aux yeux.

- Puis-je vous poser une question, Capitaine ?, demanda Jade avec franchise.
- Allez-y.
- Qui d'entre vous restera sur Tyrial ?
- Je pense que tous les militaires viendront, n'est-ce pas, Andrew, Ezra ?

Tous deux hochèrent la tête.

- Pour ce qui est de l'équipe technique, je ne sais pas, dit Andrew. Je n'ai pas beaucoup parlé avec eux pour l'heure.
- Ils auront le temps de se décider, dit Kim.
- Quant à Miss Randall et vous, Maëva, vous avez déjà fait votre choix, n'est-ce pas ?, demanda Curtis.
- Oui, si c'est possible, bien entendu, nous resterons avec vous. J'aiderai si nécessaire à l'hôpital également.
- Merci, dit Jade. Toute aide sera toujours la bienvenue. C'est donc parfait, dit-elle pour conclure. Nous parlerons à toute la communauté demain, nous lancerons la révision et l'armement des vaisseaux, une équipe pour aménager le Phénix, prévoir le vol jusqu'à Phoebe et vous pourrez partir. En quelques jours, cela pourra se faire, n'est-ce pas, Kim ?
- Exactement, répondit le chef pirate avec un léger sourire.

Limeye

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:26
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou!

Ça sent le départ prochain... Sad Une autre séparation en perspective, elle va être difficile, celle-là... Comme si Joan n'avait pas assez à supporter avec celle de JIYD... :o ;D J'espère que Curtis prendra la peine de donner des nouvelles, au moins... [nono] faudrait que la Dre Darmont le lui rappelle, avant le départ... [motz] ;D

Bizz
Flamme
[flower]
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coucou Limeye,

L'etat major rebel en etat de guerre..avec 4 vaisseaux bien armés?! Que peuvent ils faire sans rejoindre les forces du president? Sans compter l'option d'evacuer la base si jamais Guggenheim a plus de resources que prevu...a moins qu'il y ait des defections....hmmmm ..ca va chauffer... ;D

O-tho

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:27
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Hello les filles,

pour répondre à vos interrogations, je pense que Curtis donnera le plus régulièrement possible de ses nouvelles à Joan, ne serait-ce aussi parce qu'il voudra en prendre... Wink

je ne voulais pas donner une force trop importante aux pirates, mais montrer cependant qu'ils ont de la ressource. Ce n'est pas une grosse troupe qui va rejoindre Carthew, mais des hommes volontaires et solides. En 40, le quart de la France, c'était l'Ile de Sein... soit une bonne centaine d'hommes, venus sur des bateaux de pêche... et Carthew a bien dit que toutes les bonnes volontés seraient les bienvenues.

rien ne dit pour l'instant que les forces de Guggenheim vont s'en prendre à Tyrial : déjà, il faudrait avoir repéré cet astéroïde bien planqué (même Flam ne l'avait pas trouvé, c'est dire...) et il faudrait y parvenir, et trouver une utilité à l'attaquer. Or Guggenheim ignore que Joan (qui serait le seul intérêt qu'il trouverait sur Tyrial) y est. Il la croit morte à bord du Balkan, comme il croit morts les Futurmen et Ezra.

voici un autre "tiboutte".

bizz

Limeye Smile


Lorsqu'après le repas au cours duquel il fut toujours beaucoup question de ce qui se tramait autour d'eux, des risques potentiels pour ceux qui partiraient, comme pour ceux qui resteraient, Curtis resta un moment avec Grag, Simon, Ezra et Mala. Il leur livra ses impressions et sa satisfaction à voir que les choses prenaient bonne tournure pour rejoindre rapidement Phoebe. Il annonça aussi à Mala qu'il acceptait sa proposition de rester avec Joan et Maëva sur Tyrial. Le robot et l'androïde échangèrent alors un regard de connivence, et leurs trois compagnons se dirent que leurs prochaines conversations tourneraient certainement autour de ce sujet. Puis le Capitaine renvoya Mala aux écoutes, Grag et Simon au Phénix pour commencer l'inventaire des aménagements nécessaires.

- Pas fâché d'en avoir terminé avec Ivanov, dit alors Ezra, une fois seul avec Curtis.
- Moi non plus, Ezra, mais ce qu'il nous a révélé est lourd de conséquences. Nous n'avons pas tout dit ce soir.

Et il lui expliqua brièvement les choses.

- Pourvu qu'Isabella et Emma s'en sortent.
- Elles peuvent trouver des alliés sur Uranus, dit Curtis, en songeant qu'il avait bien fait de leur donner le moyen d'entrer en contact avec le Peuple de la Noirceur.

En passant par les sous-sols de la planète, elles pourraient accéder à nombres d'endroits en toute sécurité, ou y trouver un refuge sûr. Rares étaient ceux qui s'aventuraient dans ces profondeurs inconnues et parfois terrifiantes. Il se dit aussi que cela avait certainement révélé leur liaison à Joan et lui-même à Isabella, mais c'était un détail sans grande importance à ses yeux.

- Joan sera en sécurité, ici, Capitaine, reprit Ezra en voyant la mine songeuse du jeune homme. Et avec Mala à ses côtés, elle ne peut avoir de meilleur garde du corps, sauf peut-être Grag.
- Oui, je ne peux me priver de Grag autour de Saturne, répondit Curtis. Mala me serait certainement utile plus tard, mais...
- Mais nous serons toute une troupe, pas juste toi et ton équipe. Cela fait la différence.
- C'est vrai. En attendant, il faut lui cacher la situation délicate de sa mère. Il faudra que je donne des ordres à Mala en ce sens, même si je sais qu'il ne parlera pas à tort et à travers.
- Je peux te suggérer quelque chose ?
- Oui, Ezra, je t'écoute.
- Au lit. Les heures avec Joan te sont désormais comptées.

Curtis sourit simplement.

Lorsqu'il rejoignit Joan, elle dormait déjà. Maëva lui avait préparé une tisane, et Myriam avait dîné avec elle. Il se dit qu'elle serait bien entourée avec la jeune docteur et la toute jeune fille. Il la regarda un moment avant de se coucher. Son joli visage, ce petit nez qu'il aimait tant, son menton volontaire. Ses cheveux d'une douceur incroyable. Il l'aimait, et il ne laisserait personne lui porter atteinte, ni Guggenheim, ni aucun de ses sbires, Norton ou un autre du même genre. Et pas seulement parce qu'elle était enceinte, de lui, mais aussi parce qu'elle était si courageuse, si généreuse, et si vivante. "C'est cette force de vie, que je soupçonne aussi chez ta mère, mon amour, que Guggenheim ne supporte pas. Il ne supporte pas cela, c'est cela qu'il veut détruire. En toi, comme en Annie, comme en tant d'autres... Nous ne laisserons pas faire cela, et je pense que ceux qui me suivront en ont tout autant conscience. Nous n'avons pas d'autre choix que nous battre et peut-être... mourir pour que vous puissiez vivre."

Il chassa cependant ces sombres pensées, se coucha à ses côtés, et comme toujours, malgré le sommeil, elle vint se blottir entre ses bras. Habituellement, il laissait reposer ses mains dans le creux de ses reins, mais depuis deux nuits, il avait pris l'habitude d'en laisser une sur son ventre.

Limeye

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:27
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou les filles !

j'aime beaucoup votre concours de smileys...

voici une suite !

bizz

Limeye Smile


Ce matin-là, une agitation nouvelle régnait dans la petite cité de Tyrial. Les enfants couraient partout, cela ressemblait à un départ des hommes, mais pourtant, c’était différent. Tous avaient été conviés à une grande réunion sur le terrain près de chez Arko. Le terrain était assez grand pour permettre de rassembler tout le monde. L’autre endroit où il aurait été possible de se réunir tous était la piste de l’astroport. Grimpé sur une grosse caisse en bois, Kim attendait. Près de lui se tenaient le Capitaine Flam, Simon, Arko, Grabo, Nekiri et Jade. Grag, Ezra, Andrew et les policiers faisaient partie de la foule, mais se tenaient un peu sur le côté. Pratiquement toute la petite communauté, femmes et enfants compris, était présente. Ne manquait à l’appel que quelques malades, soignants, Mala qui était resté au poste de communications, et quatre hommes que Kim avaient laissé à l’astroport.

- Bien, tout le monde est là ?, lança Kim à un moment après avoir évalué d’un regard toute sa petite communauté.

Un murmure d’approbation lui répondit.

- Bon, vous avez tous appris maintenant notre aventure à bord du Balkan et sur le météore et comment nous nous en sommes sortis. Sans doute aussi que beaucoup d’entre vous sont également maintenant au courant de ce qui s’est produit dans le système solaire, avec la chute du gouvernement légal. En d’autres temps, sans doute que cette nouvelle nous aurait quelque peu réjouis, mais je peux vous assurer qu’aujourd’hui, il n’est plus temps de rire. Certes, longtemps, nous avons vécu en marge de la société, pillant et volant pour survivre et vous apporter à tous un avenir et une vie convenable. Mais ce qui est arrivé nous met en danger. Demain, si l’ordre nouveau voulu par Guggenheim et les siens se met en place, ce ne seront plus des policiers auxquels nous devrons échapper, ni même des juges, mais à des bourreaux et des miliciens. Ces hommes possèdent une technologie qui vide leurs victimes de leur énergie, les transformant en morts vivants. Je ne veux pas de cela pour vous. C’est pourquoi, aujourd’hui, j’ai pris la décision de rallier les forces restées fidèles à la démocratie et au Président Carthew, et c’est pourquoi j’irai me battre à leurs côtés pour vous défendre encore une fois.

Un tonnerre d’applaudissements lui répondit, mais aussi des regards anxieux et interrogatifs. Kim attendit quelques secondes que le calme revienne.

- Hier soir, nous avons tenu une réunion de crise, pour nous organiser. Il y a suffisamment de vaisseaux pour nous permettre de tous quitter Tyrial, hommes, femmes, enfants, et rallier Phoebe. Néanmoins, nous pensons, compte tenu des informations dont nous disposons, que vous êtes tous plus en sécurité ici. Sur Tyrial, nous n’avons jamais été inquiétés par les forces de la police interplanétaire, ni même par un des plus farouches justiciers que le monde ait connu, le Capitaine Flam. C’est pourquoi, si même lui n’a pu parvenir jusqu’ici qu’en raison de circonstances bien particulières, je ne crains donc pas que les forces de Guggenheim viennent rôder autour de Tyrial. Vous y serez toujours en sécurité, tout comme jusqu’à présent. Je demande donc à tous de bien réfléchir à ce que vous voulez faire. Soit vous me suivez, et vous suivez le Capitaine Flam et son équipe, soit vous restez ici.

Cette fois, chacun resta silencieux, jetant un regard à son voisin. Mais parmi les hommes, beaucoup avaient déjà une attitude ferme et déterminée : une grande partie de ceux qui avaient vécu sur le météore et participé à la construction du Phénix avaient déjà fait leur choix.

- Il faudra de toute façon que des hommes restent ici, comme lorsque nous partons en expédition. Pour assurer la protection des familles et la vie de tous, tout simplement. Ceux qui resteront ne seront ni plus courageux, ni plus lâches que ceux qui vont partir. A chacun de choisir, en son âme et conscience. Aujourd’hui, comme hier, c’est pour nos familles que nous allons nous battre !

Un nouveau chœur de cris lui répondit.

- Capitaine, je vous laisse expliquer un peu comment les choses vont s’organiser.

Curtis prit la place de Kim sur la grande caisse. Il savait déjà que le discours de Kim avait porté, que la petite communauté serait soudée face à ce nouveau défi pour sa survie, comme elle l’avait été auparavant.

- Les forces du Président Carthew sont en partie rassemblées sur Phoebe. Mais plusieurs planètes lui sont restées fidèles. C’est le cas pour Jupiter, Pluton, Uranus et Neptune. Sur Saturne, la situation est plus délicate et c’est aussi pourquoi nous voulons pouvoir rejoindre et renforcer rapidement les troupes disponibles pour mettre fin aux raids des forces de Guggenheim, organisées à partir de Titan et de Japet. Une fois que Saturne et ses satellites seront "nettoyés", vous serez encore plus en sécurité ici. Selon le nombre d’entre vous qui se joindra à nous, nous partirons avec 3 ou 4 vaisseaux. Nous laisserons ici le nombre nécessaire pour l’évacuation de tous si un événement quelconque vous poussait à partir sans que nous puissions intervenir. Il nous faudra à peine deux jours pour rallier Phoebe.
- Comment ça se passera, une fois là-bas, Capitaine ?, demanda Okapaï.
- Pour vous ? Je peux vous garantir votre liberté.
- Capitaine ?

Il se tourna vers une autre voix, reconnut l’homme sans peine. C’était Vadek.

- Je suis prêt à vous suivre, comme beaucoup ici, car nous avons compris que nous n’avions plus le choix. Je vous fais confiance lorsque vous nous dites que nous ne risquons pas de nous retrouver derrière les barreaux, et que vous nous garantissez notre liberté. Mais personnellement, je voudrais émettre une remarque.
- Je vous écoute, Vadek.
- Sachez que je n’obéirai qu’à Kim ou à vous-même. Je ne veux pas me retrouver sous les ordres d’un chefaillon, d’un soldat avec des barrettes et des médailles.

Curtis hocha la tête. Il s’était attendu à ce genre de remarques, et il n’était pas mécontent qu’elle ait émané de Vadek. C’était un homme de parole et crédible aux yeux des siens. Sa remarque remporta l’adhésion de beaucoup autour de lui, Curtis le remarqua immédiatement.

- Je ne pense pas que cela posera le moindre souci, dit-il avec un léger sourire en imaginant certains gradés tentant de faire obéir une poignée de brigands…
- Alors, moi, je pars, dit Vadek.
- Moi aussi, dit Okapaï.

De nombreux hommes s’avancèrent d’un pas, marquant leur approbation et leur engagement. Grabo hochait la tête, gravement. Nekiri se pencha vers lui, lui murmura quelque chose à l’oreille. A cet instant, une voix timide se fit entendre. C’était Wilson, l’un des policiers qu’ils avaient laissé libres après leur interrogatoire.

- Je parle au nom de mes camarades, Capitaine. Pouvons-nous vous suivre aussi ? Nos familles sont en danger, sur Terre, et sur Mercure pour deux d’entre nous. Si nous pouvons nous racheter…
- Vous pouvez venir, bien entendu, répondit Curtis fermement, mais avec un regard qui donna confiance aux cinq hommes.

Kim remonta alors sur la caisse, que Curtis avait abandonnée, et reprit la parole.

- Ok, les gars ! Merci à vous. On va procéder à un décompte et à un enregistrement des volontaires, c’est Arko qui s’en chargera. On va aussi répartir les équipes pour renforcer les armes des vaisseaux, que ce soient ceux qui resteront ici pour les familles ou les autres. Il faudra aussi deux équipes pour aménager le Phénix et le rendre plus confortable pour une éventuelle évacuation. Une autre équipe, sous les ordres de Nékiri commencera à rassembler les provisions pour deux jours de voyage, et vérifiera aussi les stocks pour les familles.

Une autre voix, inconnue, fusa :

- Et en ton absence, Kim, qui reste avec Jade ? Grabo ou Arko ?

Les deux hommes se regardèrent. Ils avaient longuement discuté depuis le retour de Grabo. Arko voulait en découdre, mais Grabo voulait l’obliger à rester, à cause des enfants et de Jade. Mais son fougueux beau-frère ne l’entendait pas de cette oreille. Kim répondit :

- Ce n’est pas encore décidé, car ces deux abrutis veulent venir. Va falloir que je tranche. Je vous tiendrai au courant, dit-il avec un rire un peu gras.

Limeye

Back to top
Lun 16 Déc 2013 - 18:28
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Coucou Limeye!

Cher Kim... je l'imagine bien, en train d'haranguer ses troupes... [director] Et j'adore quand il traite Grabo et Arko d'abrutis... tout comme son rire gras.... [rolllaugh]

Par contre, je ne peux imaginer lequel des deux, entre Grabo et Arko, va rester... je pencherais presque sur l'hypothèse qu'ils vont partir tous les deux, avec la bénédiction de Jade... ;D

Bizz
Flamme
Wink ;D
------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Back to top
Aujourd’hui à 01:41
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [cadavre exquis] Les visages de mon ennemie (troisième partie)
Back to top
Page 3 sur 36
Aller à la page: <  1, 2, 3, 434, 35, 36  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure