Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Sam 22 Fév 2014 - 23:28
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Limeye!

Comme j'ai aimé ton dernier envoi! Le film de la vie de Joan vu par Curtis au moyen des photos... Master

Tout en douceur et tendresse, O-tho l'a dit, mais je le redis quand même... Very Happy

Je suis impatiente de connaître la suite! Cette série de photos de lui, qu'elle avait rangées à part, mérite un petit extrait... Chut et peut-être aussi la boîte à souvenirs, éventuellement? Secret

J'ai bien hâte de voir comment tout le monde va s'y prendre avec Joan lorsqu'elle sera réveillée... Moments adorables avec les bestioles en perspective, j'en suis sûre! Wow

Bises Vises
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 22 Fév 2014 - 23:28
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lun 24 Fév 2014 - 10:38
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou à toutes !

j'ai poursuivi un peu, mais vous allez dire encore que je m'interrompts au meilleur moment... désolée, il faut bien couper... Et je n'ai pas le temps de continuer pour le moment. Peut-être ce soir ! Néanmoins, dans le passage suivant, vous allez en apprendre un peu plus encore sur l'enfance de Joan...

bizz vizz et bonne lecture !

Limeye


Au matin, à peine était-il levé qu'Ezra vint s'inquiéter de l'état de Joan. Curtis était déjà debout, et discutait avec Simon. Il n'avait rien révélé au cerveau volant de ses "découvertes" dans les albums photos de Joan, et n'avait pas rouvert la "boîte à souvenirs".

- Bonjour Capitaine, Professeur, dit Ezra en entrant. Comment va Joan ?
- Bonjour Ezra, répondirent-ils, puis Simon continua :
- Elle a passé une bonne nuit, pour l'heure, je la laisse encore dormir, mais nous voulons tenter de la laisser se réveiller par elle-même. Il y a toujours une intense activité cérébrale, mais je finis par me demander si ce n'est pas de bon augure. Tout dépendra de son état au réveil, et Curtis veut commencer à lui montrer une ou deux photos, notamment une où elle tient Eek et Oog dans les bras et si elle en est capable, quelques autres prises lors de nos missions sur Styx ou sur Titania. Ainsi, elle pourra nous reconnaître. Ensuite...
- Ensuite, nous verrons bien, dit Curtis d'une voix grave, mais claire. Ezra, je n'ai pas encore déjeuné, un café ?
- Volontiers.

Tous deux gagnèrent la petite cuisine du Comète, et Curtis ne tarda pas à aborder les questions qui se posaient à lui depuis la veille.

- Ezra, j'ai regardé les albums photos de Joan pour y retenir celles que j'ai laissées au laboratoire, qu'elle puisse nous identifier. Je n'ai pas regardé, juste un coup d’œil, dans le carton que tu as rapporté de chez elle. Je préfère le faire avec toi, voire que tu y regardes seul.
- Hum, comme tu veux. Je pense pouvoir identifier une partie des choses qui s'y trouvent, mais pas toutes. Je n'ai pas regardé en détails non plus quand j'étais chez elle, j'ai ouvert le carton et j'ai vite compris qu'il y avait là à matière à nous aider. Il y a notamment plusieurs petites choses liées à William.
- Ezra, tu m'as raconté un jour les circonstances terribles de la mort de William et ce que cela avait impliqué aussi pour toi, mais... qu'est devenue la mère de Joan ?

Ezra poussa un long soupir. Evoquer Sabine était aussi très douloureux pour lui.

- Sabine, tu l'as vue sur les photos quand Joan était petite, était une femme magnifique. Joan a hérité d'une partie de son physique, notamment ses yeux. Sa nature et son caractère en faisaient quelqu'un de très... volage. Et d'éternelle insatisfaite. Le paraître avait beaucoup d'importance pour elle. J'ai toujours regretté que William soit tombé amoureux d'elle, même si elle lui a donné une fille. Et que Joan a été le vrai bonheur et la vraie présence féminine de la vie de William - avec sa propre mère. Il n'a jamais pu revenir avec quelqu'un ensuite, même s'il a eu quelques aventures au cours de nos missions. Sa priorité restait sa fille. Sabine l'a quitté très tôt, quand Joan avait tout juste quatre ans. Elle l'avait déjà trompé plusieurs fois après la naissance de Joan, et la situation devenait vraiment difficile et douloureuse pour lui. Il a eu le courage de demander le divorce. Elle est partie... sans se soucier de sa fille. Elle en "voulait" à Joan, l'accusant indirectement d'être responsable de quelques rondeurs liées à sa grossesse. Joan a toujours vécu très douloureusement cet abandon maternel et c'est la raison pour laquelle elle ne parle jamais de sa mère. Sabine était tout sauf maternelle.
- Qu'est-elle devenue ?
- J’ai recherché sa trace après la mort de William. J’ai finalement découvert que ses parents étaient décédés, son père d’abord, quand Joan avait environ 8 ans, puis sa mère, juste avant la mort de William. Mais nous n’en avons jamais rien su. C’est moi qui ai appris à Joan que ses grands-parents maternels étaient morts.
- Cela lui a fait quelque chose ? Elle en était proche ?
- Elle n’a quasiment aucun souvenir d’eux. J’ignore ce que Sabine leur a raconté quant à sa séparation d’avec William. Ils n’ont jamais cherché à voir Joan, à prendre de ses nouvelles. La vie professionnelle, avec ses missions de William, ne rendait pas les choses aisées non plus, il faut le reconnaître. Quant à moi, je les connaissais très peu. Je les avais vus au mariage, puis une ou deux fois ensuite. Ils n’étaient pas présents pour le baptême de Joan. Mais je n’ai pas retrouvé trace de Sabine. Jusqu’à ce jour, nous pouvons penser qu’elle est toujours vivante, Joan n’a jamais non plus reçu de convocation pour l’héritage.
- Nous éviterons alors dans un premier temps d’évoquer ces personnes, qu’en penses-tu, Ezra ?
- Je pense en effet qu’on peut s’en passer… si Joan parvient à retrouver son intégrité morale, alors, elle pourra toujours retrouver aussi ces tristes souvenirs. Mais je pense que nous devons d’abord nous appuyer sur ce qui est important pour elle aujourd’hui, ce et ceux qui comptent pour elle, dit-il en fixant Curtis droit dans les yeux.

Le jeune homme acquiesça, puis demanda :

- La mère de William est-elle encore vivante, Ezra ?
- Oui. Joan va la voir régulièrement, quand elle le peut. Elle vit en Caroline du Nord. Tu pensais la contacter ?
- Je me suis dit que si elle était toujours de ce monde, cela pourrait en effet être une bonne chose pour Joan.
- Madame Randall est maintenant âgée de près de 75 ans. Elle se déplace difficilement, mais sinon, elle est en bonne santé. Je pense préférable d’attendre que Joan aille mieux pour l’informer de ce qui vient d’arriver. Elle ressent toujours une certaine appréhension pour Joan, quant à son métier. Elle craint de perdre sa petite-fille comme elle a perdu son fils.
- Je comprends, dit Curtis un peu songeur.

A cet instant, Mala entra dans la cuisine et leur dit :

- Simon veut vous voir. Joan est en train de se réveiller.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 24 Fév 2014 - 13:02
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Limeye!

Oooooooohhhhhh, je suis littéralement suspendue à mon écran... horified Quelle intéressante (et triste) version de l'enfance de Joan tu nous as dépeint là! J'aime l'importance de la relation avec son père et sa grand-mère paternelle...

Heureusement que Joan n'a pas hérité du caractère volage de sa mère, elle en a assez souffert comme cela!
C'était merveilleusement bien écrit! Wow

Je suis impatiente de voir la suite... jump jump jump jump jump jump

Bonne journée!
Flamme
Clap
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mer 26 Fév 2014 - 18:02
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles !

voici la suite... j'espère que vous aimerez !

bizz vizz

Limeye


Ezra et le Capitaine suivirent l'androïde jusqu'à l'infirmerie. Par discrétion, Grag et Mala restèrent près de la porte. Mais Eek et Oog grimpèrent près du lit de la jeune femme. Après un premier regard vers elle, Curtis fixa quelques secondes les écrans de contrôle situés à la tête de son lit. Il comprit avec soulagement que les heures de repos lui avaient été bénéfiques. Son rythme cardiaque était régulier, sa respiration aussi. Seul l'écran de contrôle de son cerveau rappelait que la jeune femme avait subi un traumatisme terrible. Simon ne dit rien lorsque Curtis et Ezra entrèrent, mais tous deux devinèrent que le cerveau volant était très attentif à ce qui arrivait et qu'il avait fait le nécessaire pour permettre à Joan de se réveiller dans les meilleures conditions possibles. Il avait renouvelé la solution que lui diffusait le goutte-à-goutte depuis qu'elle lui avait été confiée.

Curtis s'assit dans le fauteuil à côté d'elle, lui prit la main et attendit qu'elle ouvre les yeux. Il avait posé sur le lit la photo où Joan tenait Eek et Oog dans les bras, et les deux petits amis s'étaient approchés du Capitaine, lui jetant des regards anxieux et interrogatifs. Ils avaient compris qu'ils allaient jouer un grand rôle, mais ne savaient pas exactement lequel. Ils étaient calmes et attendaient eux aussi.

Les paupières de Joan battirent légèrement, elle soupira, gémit légèrement. Une brève tension marqua son visage un instant, puis il redevint calme. Enfin, elle ouvrit les yeux et son regard croisa un autre regard gris, un peu sombre, calme, attentif, aimant.

- Que... où... où suis-je ?, parvint-elle à dire.

Ezra, Grag et Otho échangèrent un regard de soulagement : elle parlait plus facilement que la veille.

- Joan, tu es avec nous, répondit Curtis. Tu es à l'abri. Eek et Oog sont là.

Et il fit s'avancer les deux petits animaux de manière à ce que Joan les voit. Elle esquissa un faible sourire en les reconnaissant.

- Ils sont... si... mignons. Eek... Oog...

Elle faisait visiblement un effort pour se rappeler d'eux, de leur nom.

- Je... j'ai froid..., gémit-elle.

Aussitôt, Grag s'approcha et lui remit la couverture thermique qui avait légèrement glissé. Elle s'agita en voyant le grand robot.

- Qui... qui êtes-vous ?

D'un geste ferme, mais sans précipitation, Curtis fit signe à Grag de reculer.

- Tous ceux qui sont ici sont tes amis, Joan, reprit-il. Grag est le maître de Eek.

Le petit chien poussa un jappement de contentement, comme pour confirmer les liens qui l'unissaient au grand robot. Curtis prit alors Eek dans ses bras, se tourna et le tendit à Grag qui attendait, un peu désolé d'avoir provoqué une réaction de peur chez Joan. Eek se précipita dans les bras de son maître et lui lécha le visage de sa petite langue râpeuse. Joan avait fixé la scène avec une sorte d'étonnement, sa main avait tremblé un moment, sous celle de Curtis, puis il l'avait sentie se détendre. Otho et Ezra ne bougèrent pas, ils avaient compris, après cette première mésaventure du robot, qu'il valait mieux pour elle que Joan ne les voit pas encore. Il ne fallait pas agir dans la précipitation.

Sans dire un mot, pour ne pas risquer de l'effrayer à nouveau, Grag reposa Eek sur le lit de Joan et le petit chien revint vers elle en remuant la queue avec joie. Elle eut un faible sourire.

- Eek... oui, Eek. Grag ?

Visiblement, elle cherchait à se souvenir du grand robot. Curtis tendit la main vers les autres photos, trouva rapidement une où Grag aidait Joan à faire des relevés.

- Joan, je peux te montrer quelques photos où nous sommes avec toi. Voici une où tu travaillais avec Grag. Tu l'as déjà vu, avant aujourd'hui.

Il lui présenta le cliché qu'elle fixa avec attention. Son visage était à nouveau tendu, comme si elle voulait se concentrer, il vit passer un éclat douloureux dans ses yeux.

"C'est pénible pour elle de tenter de faire revenir des souvenirs. Les vrais et les faux s'affrontent dans sa mémoire, je suis presque certain que c'est ainsi qu'on peut le mieux décrire ce qui se passe. Ca va être long et difficile", songea-t-il, amer.

Simon en était arrivé à des conclusions similaires, mais lui aussi se tenait en retrait, et il surveillait surtout les écrans avec beaucoup d'attention. Des pics se formaient, signes de l'activité intense du cerveau de la jeune femme.

- Joan, reprit Curtis avec douceur, tu as besoin encore de beaucoup de repos. Retrouver tes souvenirs est très fatigant. Nous sommes là pour t'aider.

Elle hocha légèrement de la tête. Oog avait posé sa petite patte sur son ventre et espérait lui aussi qu'elle le reconnaisse vraiment. Mais Joan referma les yeux, un moment, et doucement, Curtis écarta Oog.

- Saunders... je me souviens... de Saunders... Où est-il ?
- Il n'est pas ici, répondit simplement Curtis en fournissant un gros effort pour maîtriser sa voix.
- Des éclairs..., gémit-elle encore. J'ai... mal...

Et elle tenta de lever la main vers sa tête, mais la perfusion l'en empêcha. Curtis posa alors doucement sa paume sur la tempe de la jeune femme, comme s'il avait eu ainsi le pouvoir d'apaiser les tensions dans son cerveau. Le geste sembla faire du bien à Joan, car ses traits s'apaisèrent et elle rouvrit les yeux. A nouveau, elle croisa ce regard gris dont la vue l'apaisait, comme l'avait apaisé le fait de revoir le petit chien rose.

Simon nota avec attention qu'à ces moments-là, les données enregistrées étaient normales. Les deux jeunes gens restèrent un long moment à se regarder, puis Joan demanda :

- Où... suis-je, qui... je suis ? Vraiment ?
- Tu es Joan. Joan Randall et ici, tu es en sécurité, Joan, répondit Curtis. Je peux te l'assurer.
- Jo... an. Je m'appelle Joan. JO-AN.

Il hocha la tête en signe de confirmation. Puis il fixa à nouveau les écrans, avant de jeter un regard en arrière, vers Simon. Sans parler, le cerveau volant bougea légèrement ses tubes oculaires, faisant comprendre à Curtis qu’il pouvait continuer.

- Joan, as-tu envie de quelque chose ?
- Soif… J’ai soif… et froid.

Discrètement, Otho sortit de l’infirmerie et alla lui préparer un thé chaud. Curtis se leva pour le lui prendre des mains quand il revint, afin que Joan ne voit pas encore un autre visage. Il redressa lentement le lit, puis l’aida avec délicatesse à boire. Elle frissonnait encore, et cela l’intriguait un peu. Il ne faisait pas froid à l’infirmerie, et il se demanda alors si les perceptions de la jeune femme n’avaient pas elles aussi été altérées.

Boire fit du bien à Joan. Elle reposa sa tête contre l’oreiller, chercha à nouveau Eek et Oog du regard, et les deux petits animaux se rapprochèrent d’elle. Elle parvint à lever sa main libre et les toucher. Ravis, Eek remua la queue et Oog fit une pirouette, ce qui fit sourire la jeune femme.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Jeu 27 Fév 2014 - 02:14
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Limeye!


Superbe suite tout en douceur, délicatesse et sensibilté Wow Kiss Ça nous pousse à être aussi patient que Curtis! Good Master J'ai quelques idées pour la suite mais je veux voir d'abord jusqu'au bout ce que tu préconises! Mr. Green

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Jeu 27 Fév 2014 - 02:39
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Limeye,

Pov' Joan...Ca ne va pas etre facile pour elle effectivement! Sad Mais avec de tels infirmiers, ca ne devrait que mieux aller! Wink

Je suis curieuse de voir qu'elle n'ait pas demande a Curtis qui il etait...Se souvient-elle de lui, a part ses yeux gris? Mr. Green

O-tho

Back to top
Jeu 27 Fév 2014 - 03:26
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles!

Limeye, ce passage est vraiment limeyesque! Wow flower Tendresse, douceur, sensibilité se sont succédé pour mon plus grand bonheur! Et la patience attentionnée de Curtis, c'est Master Good Best Clap

Pauvre Grag , tout de même... La réaction de notre robot au grand cœur sensible m'a émue!

Eek et Oog sont tout simplement adorables, et je me pose aussi la même question qu'O-tho: elle semble se souvenir de Curtis, du moins ne pas le craindre... Se souviendrait-elle de quelque chose en lien avec ces yeux gris? flower

Mon indécrottable romantisme remonte vite en surface.... Mr. Green J'ai adoré ce passage!

Bizz Vizz
Flamme
jump
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 27 Fév 2014 - 20:48
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles !

merci pour vos petits messages ! Je n'ai pas eu le temps de vous répondre plus tôt... j'ai une petite idée en ce qui concerne votre interrogation "pourquoi elle ne demande pas à Curtis qui il est et semble lui faire confiance". Mais je dois encore réfléchir un peu à la manière d'amener les choses, aussi ai-je voulu d'abord décrire le réveil de Joan, l'ambiance autour d'elle, les inquiétudes et incertitudes de toute l'équipe, leurs petites et grandes attentions. Je voulais aussi faire jouer un rôle à Eek et Oog, mettre l'accent sur eux pour cette première partie de son réveil. Je ne vous promets pas la suite... pour tout de suite.

bizz vizz !

Limeye qui a un peu de mal à jongler entre toutes ses casquettes cette semaine Mad
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 3 Mar 2014 - 22:03
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou à toutes !

j'ajoute donc un petit passage à cette histoire, maintenant je vous laisse continuer...

bizz vizz et bonne fin de journée / début de soirée !

Limeye


Un peu réconfortée, par le thé, par la présence des deux petits animaux qu'elle reconnaissait désormais bien, Joan se laissa aller contre le dossier du lit médicalisé. Par moment, des flashs douloureux lui traversaient le cerveau, surtout dès qu'elle faisait un effort pour reconnaître ce qui l'entourait, pour chercher à se souvenir d'événements, de visages.

Curtis était toujours assis près d'elle, il l'observait avec attention, mais ne savait plus que dire. Il avait compris lui aussi que faire revenir les vrais souvenirs de Joan était douloureux pour elle. Il se demandait s'il ne fallait pas d'abord qu'elle reprenne des forces, qu'elle soit plus solide physiquement.

Le regard de la jeune femme se porta vers les rangements de l'infirmerie, elle entendait les légers bips des appareils de contrôle. Cela lui rappela quelque chose de pénible, mais elle ne parvint pas à s'en souvenir. A nouveau, le nom et le visage de Saunders revinrent dans son esprit. Mais cela créait aussi quelque chose de douloureux dans son coeur. Elle tourna à nouveau la tête vers Curtis et le regard du jeune homme apaisa cette douleur.

- Curtis ?

Il hocha doucement la tête, se pencha un peu vers elle et lui reprit la main. Sur l'écran de contrôle de Simon, tout était normal. Le cerveau volant n'aurait pu exprimer combien cela le soulageait. Joan reconnaissait Eek et Oog, cela était désormais acquis. Mais elle venait de parvenir aussi à se souvenir du nom de Curtis, alors que le jeune homme ne l'avait pas prononcé lors de ce second réveil, qu'il ne l'avait fait que la veille.

- Oui, Joan.

Le regard de la jeune femme ne le quittait pas des yeux, elle semblait trouver de l'apaisement à sa présence. Autrefois, un tel regard l'aurait gêné, troublé, même s'il n'en aurait rien montré. Il aurait fui devant ce regard, il n'y aurait pas répondu. Mais aujourd'hui, c'était tout ce qui leur restait, et peut-être, le seul fil ténu qui permettrait de redonner son intégrité à Joan.

Simon fit signe à Ezra, Grag et Mala de sortir de la pièce. Il ne servait à rien qu'ils restent là pour l'instant. Ce n'était pas la peine de plus solliciter la mémoire de Joan à l'heure actuelle. Ils pouvaient rejoindre Timarrow au poste de pilotage. Simon veillait à ne pas entrer dans le champ de vision de Joan. Seuls Eek, Oog et Curtis restèrent auprès d'elle.

L'esprit rationnel de Simon s'interrogeait. Aled'ja et Saunders avaient voulu utiliser Joan pour abattre Curtis. Ils avaient voulu se servir des sentiments de la jeune femme - et du jeune homme - pour le faire tomber. Ce qu'ils avaient considéré comme une faiblesse allait peut-être se retourner contre leur plan machiavélique. Cela dépassait le médical, le cartésien. Cela s'appelait du sentiment. De l'amour.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mar 4 Mar 2014 - 04:21
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Limeye!

Je fond, je brûle et me consume! Après la louche et la petite cuillère, il faut maintenant le porte poussière! Mr. Green Good Master Wow Kiss Hug . C'était si doux et romantique! Et la réflexion de Simon, c'était Good et Wow

Je peux reprendre la main dans quelques jours.

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mar 4 Mar 2014 - 08:49
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Frégo,

je pense qu'à nouveau Simon peut jouer un rôle important dans cette histoire !

ça va compter un véritable kit de nettoyage au grand complet ! Peut-être que nous y ajouterons les mouchoirs... Wink

je te donne le relais volontiers... je suis bien occupée ailleurs et je vais aussi essayer de continuer les Visages de mon ennemie.

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mar 4 Mar 2014 - 12:34
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles!

Ici aussi, il fait chaud, il y a de la guimauve fondue partout... soupir!

Le changement d'attitude de Cutis face au regard de Joan y est pour quelque chose, c'est sûr... Wow Tout comme ton dernier paragraphe! C'est si bien écrit, ça déclenche toutes sortes d'émotions! Wow Wow flower flower Master Master

Bizz Vizz et bonne journée!
Flamme, en pleine opération nettoyage...
Ashamed
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Mer 5 Mar 2014 - 02:04
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Limeye,

Il n'a vraiment plus le choix la Curtis...Il est la bouee de sauvetage de Joan, et qu'il n'ait plus peur de se perdre dans ses yeux, c'est encore mieux! Wow

Mais bon la pauvre quand meme, y a de quoi devenir folle avec tout ce qui tourne dans sa tete!

O-tho Good jump jump jump

Back to top
Mer 28 Mai 2014 - 11:40
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
hello à toutes !

au fait, on en fait quoi cette histoire Question ? On la continue comment Secret ? Qui a des idées Idea ? Du temps pour écrire Wink ?

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mer 28 Mai 2014 - 11:52
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou!

Ze sais pas trop... Ashamed Manque de temps et d'inspiration... Mad Mais ze veux pas laisser une histoire non terminée! Sad

Ze vais relire le texte du début... ça devrait aider pour les idées! Question Idea

Bizz Vizz
Flamme
Wall
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Aujourd’hui à 09:42
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Back to top
Page 5 sur 12
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 610, 11, 12  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure