Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Mar 7 Jan 2014 - 19:03
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Flamme,

pas eu le temps de commenter et de t'apporter mon avis avant ce soir. Comme Otho, je trouve cet interrogatoire serré, mais il me surprend aussi. J'aurais imaginé que Saunders ne se livrerait pas si facilement ! Il semble donner toutes les explications à Curtis... mais n'est-ce pas une pirouette, marquée par la dernière répartie. Dit-il seulement la vérité ? Ou celle qu'Aled'ja voudrait faire connaître ?

cela ne va pas être facile pour Simon et Curtis de déterminer ce qu'il va falloir faire...

je me demande aussi ce que va vraiment dévoilé le lecteur de pensées... ça pourrait être assez intéressant Naughty

bizz vizz et bravo pour avoir repris le fil !

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mar 7 Jan 2014 - 19:03
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mar 7 Jan 2014 - 21:23
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Flamme!

Superbe suite! Good Master Saunders prend vraiment tous les moyens pour cacher son jeu et appuyer sur les ponts faibles de Curtis et faire ressourtir Aled'ja comme la seule vilaine Rolling Eyes J'ai hâte de voir le feed back de Mala à propos de cette entrevue Doubt

J'ai une idée de suite. Ou peut-être aimerais-tu continuer?

jump jump jump jump jump

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mer 8 Jan 2014 - 12:16
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles!

Contente que vous ayez aimé, je n'étais pas certaine de mon coup... Mad

J'ai voulu rendre Saunders très difficile à cerner; il sait que Curtis a besoin de lui pour déjouer Aled'ja, tout comme lui a besoin de Curtis pour assouvir sa vengeance et retrouver Joan... Il ne travaille que dans son propre intérêt... Neutral

Frégo, si tu veux continuer, je te passe le relais! Il faut profiter des idées qui passent! Idea

Bizz à toutes
Flamme
Wink
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 1 Fév 2014 - 22:21
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles!

J'ai pondu une petite suite... en laissant de nouvelles possibilités dans la poursuite du récit, et en espérant ne rien avoir court-circuité de tes idées de suite, Frégo! Mad Idea


Bizz Vizz
Flamme
jump



Curtis, Mala et Ezra furent quelque peu ébranlés par la dernière déclaration de Saunders: s'il disait vrai, ils ne sauraient probablement pas distinguer les pensées de cet homme de celles imposées par Aled'ja.

Saunders, sentant qu'il avait semé le doute dans l'esprit de ses interlocuteurs, asséna finalement son dernier va-tout:

-D'ailleurs, si quelqu'un tente de me soumettre au lecteur de pensées, Aled'ja découvrira que je suis encore en vie! Or, capitaine, si vous voulez empêcher Aled'ja de mener à bien ses projets, vous avez intérêt à ce qu'elle continue à me croire mort!

Les trois hommes qui lui faisaient face ne montrèrent aucune réaction à son discours. Avait-il réussi à les dissuader de le soumettre au lecteur de pensées? Il lui semblait que oui, mais leurs regards ne le quittaient pas, aussi se composa-t-il un visage absolument neutre, attendant que l'un deux rompe le silence pesant qui se prolongeait.

Curtis finit par dire, lentement:

-Pourquoi avez-vous fait porter la responsabilité du meurtre de Swan sur Miss Randall?

Ce changement de sujet mit Saunders sur ses gardes. Voilà que ce diable roux abordait le sujet le plus délicat. Il lui serait facile de se trahir s'il n'y prenait pas garde, et se prépara mentalement à aiguiller le capitaine et les deux autres hommes loin de la vérité. Il devait absolument cacher au capitaine ce que Joan représentait pour lui, d'autant qu'il soupçonnait fortement, sans en avoir la certitude, que le jeune homme éprouvait un tendre sentiment pour la jeune femme. Il avait pu découvrir sans difficulté que Joan était amoureuse du capitaine, mais il n'était pas certain que ces sentiments étaient partagés, même s'il en avait l'impression. Il pensa aussitôt qu'il tenait là l'occasion de l'apprendre. Si tel était le cas, ses projets s'en trouveraient compliqués, mais il se sentait prêt à tout pour parvenir à ses fins.

-J'attends, Saunders. Et je veux la vérité! déclara Curtis d'un ton posé, qui masquait parfaitement son impatience.

-Miss Randall a été choisie pour une seule raison: elle devait servir d'appât pour vous mettre la main dessus! Selon les rumeurs qui courent, vous n'êtes pas insensible à cette jeune personne, capitaine...

Curtis réprima un sourire forcé en même temps qu'un mouvement de rage: Saunders ne réussirait pas à le mettre en colère, mais il avait choisi la bonne manière pour tenter d'y réussir!

-Mesurez vos paroles, Saunders, et tenez-vous-en aux faits! Je n'ai rien à faire des rumeurs et de vos commentaires!

Le "bon docteur" se souvint un peu tard qu'il n'avait pas intérêt à se mettre cet homme redoutable à dos, et qu'il avait besoin de lui. Il avait commis une erreur, il ne devait pas en refaire d'autres.

-Désolé, capitaine. Aled'ja savait que si Miss Randall tuait Swan et disparaissait ensuite, le Président vous appellerait dans les plus brefs délais pour vous confier la tâche de la retrouver, d'autant plus que la Police Interplanétaire avait tout intérêt à garder cette affaire secrète. Et c'est en vous tendant un piège dans vos tentatives de la retrouver qu'elle comptait mettre la main sur vous, et elle y est parvenue!

-Miss Randall n'aurait jamais accepté de se prêter à cette machination! Ses pensées ont donc été manipulées pour qu'elle commette ce meurtre sous la contrainte?

-Ce n'est pas Miss Randall qui a tué Swan, capitaine. C'est une jeune femme qui a été habilement déguisée pour en faire un sosie parfait. Ses pensées étaient faciles à manipuler, et nous avons ainsi pu passer à l'action plus rapidement..

A ces mots, Curtis fut quelque peu soulagé. Même sous la contrainte, ce meurtre aurait entaché sa réputation à jamais... Or, il apprenait qu'il n'en était rien. En même temps, l'habileté de ces bandits à faire passer cette jeune femme pour Joan l'avait complètement abusé: il avait été incapable de découvrir que n'était pas elle, elle lui ressemblait trop. Avec toutes les photos de Joan prises à son insu, la tâche s'était trouvée facilitée.

-Le sosie de Joan était très réussi, personne n'aurait pu se douter que ce n'était pas elle... C'est grâce aux photos que vous avez réussi ce tour de force?

-Oui... il fallait que l'illusion soit parfaite, et les diffuseurs d'atomes ont été essentiels pour la réussite de cette entreprise, en permettant l'invisibilité.

Curtis et Mala réussirent à dissimuler le fait que leurs poings s'étaient serrés à ces mots.

-Et pourquoi avez-vous transféré ces photos dans l'ordinateur de Swan?

Il fallait donner à Miss Randall une raison supplémentaire pour commettre le meurtre; tout le monde savait qu'elle ne s'entendait pas bien avec lui et n'était pas d'accord avec ses décisions, mais cela n'aurait pas suffi à expliquer qu'elle l'ait tué, tout au plus cela préparait-il bien le terrain... Alors ces photos pouvaient laisser imaginer bien des mobiles justifiant un meurtre.

Saunders poursuivait implacablement ses explications:

-Tout aurait été plus facile si Miss Randall s'était montrée plus... collaborante. Mais elle est incroyablement têtue, quand elle s'y met!

Curtis ne put s'empêcher de sourire: oui, elle pouvait se montrer très têtue, il ne le savait que trop bien... Mais il reporta bien vite son intérêt sur les paroles de Saunders:

-Elle a résisté à la manipulation des pensées, et nous avons dû vraiment intensifier le processus en multipliant les injections de psychotropes et en ne lui laissant aucune de ses pensées: nous avons dû entreprendre de totalement les remplacer par d'autres que nous lui avons imposées, et tout ça a pris énormément de temps... Nous n'avons pas eu le choix de lui enlever toute volonté propre...

Curtis, Mala et Ezra étaient effondrés en entendant ce récit: pourraient-ils jamais réussir à faire en sorte que Joan redevienne elle-même?

Saunders poursuivait, bien conscient de son effet sur son auditoire:

-Cette situation a retardé la suite du projet d'Aled'ja, mais elle est tout de même parvenue à vous capturer, capitaine, ainsi que l'androïde. Vous auriez subi le même sort que Joan, et là, rien n'aurait pu l'empêcher d'atteindre ses objectifs. Vous auriez influencé le Président du gouvernement interplanétaire en faveur de la société d'Alvéola, et amené d'autres hauts gradés de la Police Interplanétaire à se convertir à sa cause...

Curtis l'interrompit:

-Mais cela n'est pas arrivé, heureusement. Où pourrait se trouver Aled'ja maintenant? Sur Mars, j'imagine?

-Elle a peut-être regagné son laboratoire secret, dans les ruines de Korak. Seuls quelques adeptes connaissent l'existence de ce laboratoire et y sont admis. J'ai eu le privilège d'y travailler, avec Annabelle Black et Myriam Khalil. Elle pourrait aussi se trouver au temple principal de la société d'Alveola ou à son appartement, à Syrtis, ou bien à sa résidence secondaire, à Rauh.

"Cette araignée a tissé sa toile sur une grande étendue de la planète Mars", grinça Curtis entre ses dents.

Puis, il reprit à voix haute:

-Saunders, j'espère pour vous que ce que vous avez dit est vrai. Mais je désire tout de même vous soumettre au lecteur de pensées, au cas où vous ne m'auriez pas tout dit.

Saunders eut à peine le temps d'encaisser la nouvelle et de réaliser la menace que cela représentait pour lui que la montre de Curtis bipa:

-C'est le professeur! annonca-t-il à Ezra et Mala. Il a probablement des nouvelles à nous annoncer concernant l'analyse de la boîte scellée!

Saunders réalisa sans peine qu'il bénéficiait d'un sursis dont il devait profiter.
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 1 Fév 2014 - 22:35
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Bonsoir Flamme !

ce passage est digne du précédent ! Saunders est machiavélique à souhait, quelle horreur horified ! A vous en donner des frissons... brrrrr...

il tente de manipuler Curtis, mais y parviendra-t-il vraiment ? Il bénéficie d'un petit sursis, mais...

Frégo, la balle est dans ton camp ! A toi la suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite Mr. Green

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 10 Fév 2014 - 21:15
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Bonsoir les filles,

contrairement à ce que j'avais proposé sur le tchat, je ne suis finalement pas en mesure de vous livrer une suite de sitôt, donc Frégo, si finalement, tu es inspirée, vas-y... je n'aurais pas le temps de m'y mettre cette semaine, j'en suis presque certaine. Je ne suis sûre de pouvoir écrire avant quelques jours aussi les "adieux" de Grag à Mala dans Les Visages de mon ennemie, donc...

au plaisir de lire ta ou vos suites !

bizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mer 12 Fév 2014 - 23:11
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou!

J'ai commencé mon ti-boutte hier. J'espère pouvoir avancer ce soir.

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Jeu 13 Fév 2014 - 03:14
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Frégo!

jump jump jump jump jump jump jump

Biz Vizz
Flamme
Youpi
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 13 Fév 2014 - 03:42
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Idem ! Mort de Rire

jump jump jump jump jump jump jump jump jump

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Sam 15 Fév 2014 - 21:45
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Me voici avec cette suite longuement attendue. jump J’espère moi aussi que ça ne va pas saboter ce que vous aviez en tête. Je ferai des modifications, si nécessaire. Bonne lecture! Wink

Frégo Cool

Le Major Dewitt (alias Mala) ne laissa pas au bon docteur Saunders le temps de profiter de ce sursis. Il lui appliqua sa prise paralysante. Saunders tomba inconscient.

- Comme ça je laisse à cette crapule autant de chances qu’il en a laissées à Joan! Dit Mala. Il avait un rictus qui en disait long sur sa colère et son dégoût. Ça prendra un plus de temps avec le détecteur pour trouver les pensées qui nous intéressent c’est tout.

- Il n’avait pas besoin de savoir ce que Simon a découvert non plus. Admit Curtis, qui s’en voulait de ce moment d’inattention. Il était encore bouleversé par les « révélations » de Saunders.

- Écoutons toujours ce que Simon a à nous apprendre. Interrompit Ezra.

- Oui je t’écoute Simon. Dit Curtis le plus posément possible.

- Mon garçon, j’ai fait l’analyse du contenu de la boîte scellée. C’est un véritable débarras de flashs contradictoires de pensées et souvenirs originels de Joan et de pensées et souvenirs altérées. Il y avait, entre autre, un flash de pensée altérée qui nous fait apparaître toi, Mala et moi comme les auteurs de ce qu’on lui a fait subir avec l’altérateur de pensées, dans une cave, apparemment celle de cette villa. Le flash contraire montrait le docteur Saunders et une femme que Timarrow à reconnu comme étant Olga Olnikova dans la même cave avec l’altérateur et la boîte scellée.

En entendant cela, Curtis, Ezra et Mala sursautèrent. Utiliser la machine d’Aléd’ja pour inverser le processus d’altération serait impraticable et dangereux dans cet état des choses; Si on se fiait aux propos de Saunders.

- Joan a exprimé le même genre de sensations quand je l’ai interrogée sur ses souvenirs. Dit Curtis. Lorsque ces flash s’intensifieront, elle pourrait devenir anxieuse, effrayée et dépressive ou en venir à nous considérer comme des ennemis. Que pourra-on faire pour l’aider dans ce cas? Ajouta-t-il désespéré.

- Je l’ai gardée sous une médication contre l’anxiété. Pour faire le tri entre les pensées qui lui appartiennent et celles qui sont altérées, je crois qu’il faudra l’aider à puiser de la volonté dans son intuition, ses capacités intellectuelles et de raisonnement et les maigres souvenirs qu’elle a conservés. Dans un premier temps, Ezra, Timarrow, Eek et Oog seront plus à même d’aider Joan.

Il n’y pas d’autre choix que de l’aider à faire la part des choses de façon consciente. Lorsqu’elle aura tranché, il faudra respecter ses choix et leurs implications. Timarrow est du même avis. Je crois qu’il faut garder espoir. Joan n’était pas entièrement dépourvue de son courage, de sa capacité de poser des questions, de ses sentiments ou même de sa volonté durant votre conversation, Curtis. Il y a aussi le fait non négligeable qu’elle n’est plus entre les mains de Saunders ou de la société d’Alvéola.

-Et il ne faut plus jamais qu’elle le soit. Dit sombrement Curtis en regardant dans la direction de Markus Saunders.

- Je suis le parrain de Joan et celui qui connaît le mieux son passé, son histoire, ses principes et sa volonté. Intervint Ezra. J’ai des albums de photos de familles, des photos de sa graduation de l’école de police, ses rapports de mission et un document concernant ses dernières volontés. Je vais rassembler tout cela. Cela va aider Joan à valider et invalider certaines choses et surtout démontrer que nous partageons une histoire et un passé avec elle.

- Tout ne semble donc pas s’être passé comme le pense Saunders ou même cette araignée d’Aled’ja Korn. Dit Curtis avec une trace de colère. Je me demande quand-même ce qui a interféré dans le processus d’altération de pensées. Comment se fait-il que Saunders n’ait pas vérifié le contenu de cette boîte scellée?

- Je viens de détecter un dispositif inséré dans l’oreille de Joan qui a peut-être émis des ondes électriques qui ont interféré avec le processus. Par qui et pourquoi, je l’ignore. J’hésite à le retirer.

- Capitaine, intervint Mala, Saunders nous laissait entendre qu’il avait conservé des buts et des plans pour lui-même qui n’avaient rien à voir avec Alvéola. Et Timarrow a surpris des conversations entre lui et ces deux femmes : Annabelle Black et Mariam Khalil. Ils se crêpaient souvent allègrement le chignon. Leurs rivalités ont pu amener un d’entre eux à saboter les actions des autres pour Alvéola. Et on sait qu’on leur avait permis de conserver une partie de leurs pensées et leur volonté.

Korn était un peu trop sûre de leur loyauté je pense. Timarrow ne l’a jamais vue venir à la résidence pour demander des comptes à Saunders. Il y a aussi autre chose… Termina-t-il en hésitant.

- Qu’y a-t-il Mala? Demanda Curtis

- Timarrow et Moi on pense que Saunders avait ses propres projets… pour Joan en particulier…Le jour de votre sauvetage…nous avons surpris Saunders dans la chambre de Joan alors qu’il commençait à la toucher et déboutonner sa chemise…Il était temps… qu’on l’assomme…

Curtis laissa échapper un grondement sourd et se rua vers Saunders, toujours inconscient assis dans son fauteuil. Curtis se tenait devant lui, les poings serrés prêts à l’en rouer. Au dernier moment, ses poings frappèrent le mûr de chaque côté du visage de Saunders, laissant 2 trous dans le plâtre. Mala et Ezra l’emmenèrent à l’écart, pour qu’il se calme.

- Curtis…tu dois te contrôler…tuer cet homme n’aiderait pas Joan. Dit Ezra. Je sais que c’est difficile mais nous devons en avoir le cœur net avec ses véritables projets et sur la véracité de ce qu’il nous a avoué. Il n’y a que toi qui puisses se servir du lecteur de pensées.

- Mort, il ne répondrait pas de ses crimes et sa confession que Joan n’a pas tué Swan ne serait pas recevable. Ajouta Mala.

Curtis se redressa, essuya les larmes qui perlaient sur son visage et prit de longues respirations. Il s’adressa calmement à Simon.

- Je vais maintenant procéder avec le lecteur de pensées Simon. Nous irons ensuite chercher ce qu’Ezra veut montrer à Joan. Je serai de retour au Comet d’ici quelques heures.

- Bien mon garçon. Dit Simon. Faites attention à vous.

Ils appliquèrent le lecteur de pensées sur Saunders et comprirent bien vite quel genre d’homme il était. Sa mémoire historique était de toute évidence, non altérée. Tout son être se rebellait contre l’emprise qu’Aled’ja Korn et ses 2 disciples exerçaient sur lui. Il avait joué le jeu du disciple militant pour éviter une altération trop intensive de ses pensées mais surtout parce qu’Alvéola se trouvait, à l’insu d’Aled’ja, à chaperonner et à offrir une excellente couverture pour ses projets personnels.

Ces projets prenaient toute la place, occupaient tout son esprit. Ils apprirent que Saunders était un sadique, un séducteur et, accessoirement, un tueur en série. Il aimait particulièrement amener ses victimes au suicide lorsqu’il se laissait de son jeu avec elles. Ils découvrirent que la boîte scellée de Joan, qu’ils avaient en leur possession, a été conçue par lui et qu’il l’avait substituée à celle qu’Aled’ja avait préparée pour elle.

Saunders aurait assouvi avec Joan ses plus bas instincts et aurait fait d’elle une ennemie des futuremen et du gouvernement intersidéral. Quand elle aurait fait ce qu’il voulait, il lui aurait redonné sa mémoire et ses pensées d’origine pour la voir anéantie par l’horreur des crimes qu’elle aurait commis et le supplier, lui, de la tuer. Il aurait exaucé son souhait et l’aurait abandonnée là pour une autre victime.

C’était lui l’auteur de la série de clichés de Joan prises à son insu, la personne invisible qui la suivait partout jusqu’à l’intérieur de son appartement. C’est par son entremise qu’il ont trouvé des sosies de Joan pour entre autre assassiner Swan. 4 d'entre elles étaient détenues au sous sol de la résidence. Ce sont elles les 4 corps calcinés que les homme du commando technique ont découverts. C’est Saunders qui a organisé l’enlèvement de Joan avec l’aide d’Annabelle Black et Mariam Khalil.

Ils avaient fraternisé avec elle et gagné sa confiance durant leurs heures passées à travailler au centre Hope. « Elle avait confiance en vous! Elle pensait que vous étiez ses amis! » Pensa Curtis. Ils l’avaient prises au piège lors d’une réunion dans un club autour d’un verre. Joan avait réussi à leur échapper et retourner chez elle, sans savoir que Saunders et ses complices avaient des diffuseurs moléculaires et le code d’accès de son appartement.

Ils réussirent à la maîtriser. Mariam aurait nargué Joan avant de lui administrer un somnifère pendant que lui et Annabelle prenaient soin d’effacer toute trace de leur passage à l’appartement.

« Serait-ce Mariam, le véritable maillon rebelle de la toile? Celle qui aurait introduit ce dispositif dans l’oreille de Joan? A-t-elle dit quelque chose d’autre à Joan à l’insu des deux autres? » S’interrogea Curtis.

Curtis fit ensuite une trouvaille, Saunders savait comment était constitué et comment fonctionnait l’altérateur de pensées. Il avait réussi à en trouver les plans durant son séjour dans les laboratoires d’Aled’ja. Il était vraiment dans ses bonnes grâces à ce moment là.

Curtis en savait maintenant assez et arrêta avec dégoût le lecteur de pensées.

Quand Saunders revint à lui, Curtis, Dewitt (Mala) et Ezra le laissèrent avec ces dernières paroles de Curtis :

- Merci pour ces renseignements très instructifs Dr. Saunders; mais il n’y aura pas de collaboration entre nous. Vous avez failli m’avoir. Cela ne se reproduira plus. Nous avons des alliés… Joan a des alliés et des amis plus loyaux que vous contre la société d’Alvéola. Consolez-vous, mes poings ne sont tombés qu’à un centimètre à gauche et à droite de votre figure. Adieu. Fit-il froidement.

Ce discours se termina par le craquement des jointures d’Ezra et de Mala.

A+

Frégo
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Dernière édition par Frégo 80 le Dim 16 Fév 2014 - 03:08; édité 2 fois
Back to top
Sam 15 Fév 2014 - 22:26
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Ça alors, Frégo... Master Master Master horified horified horified

C'est dommage, il n'y a plus le Smiley qui avait la bouche grande ouverte de deux mètres de long... Mr. Green Je l'aurais mis aussi au moins trois fois...

J'ai adoré le "Il était temps... qu'on l'assomme..." Oh oui, totalement d'accord! Angry

La réaction de Curtis est à la mesure de ce que j'espérais... Il n'a jamais dit à Joan ce qu'il éprouvait pour elle, mais on s'en doute... Good Clap

Et ce craquement de jointures à la fin... ah, le non verbal... Good Clap

Bizz
Flamme
Question
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 15 Fév 2014 - 22:35
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
coucou Frégo !

je commenterai demain... mais je suis comme Flamme : le smiley qui ouvre grand la bouche Shocked Shocked Shocked Shocked Unbelievable Unbelievable Unbelievable Unbelievable

mais je crois qu'encore une fois, tu as parfaitement rassemblé tous les éléments pour faire avancer l'intrigue Clap Clap Clap Clap !

bizz Snore Snore Snore

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 16 Fév 2014 - 09:08
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles, coucou Frégo,

me voici donc pour ajouter quelques mots à ce que j'avais écrit hier soir. Oui, Frégo, tu as bien rassemblé les différents éléments, notamment sur le fonctionnement de l'altérateur de pensées, et ce qui est arrivé à Joan en particulier, comment ils ont "mélangé" faux et vrais souvenirs. C'est une torture mentale supplémentaire pour ses amis Crying

et tout un défi à relever que de tenter d'imaginer comment ils vont pouvoir l'aider ! Tu as aussi trouvé une explication à ces flashs contradictoires que Joan perçoit, et le fait que quelqu'un ait tenté de doubler Aledj'a est une idée diabolique ! Déjà que Saunders tentait de le faire... C'est pourri au royaume de la pourriture horified

cela dit, j'ai de ce fait plein d'idées pour continuer et comme je suis rapide comme l'éclair, je vous en livre déjà un tiboutte Mort de Rire . Je pourrai continuer ce soir.

bizz vizz

Limeye


Le cybervéhicule de la police interplanétaire les attendait à la sortie de l'hôpital. Mala s'installa près du chauffeur et lui indiqua de retourner à l'aéroport. Surpris, Curtis, qui était en pleine réflexion, releva la tête et fit remarquer qu'ils avaient prévu d'accompagner Ezra chez lui pour qu'il y récupère notamment les photos de famille en sa possession. Mais, sans se démonter, Mala répondit à son chef :

- L'aéroport est plus près et il vaudrait mieux ramener toutes les données que nous venons de récupérer à Simon. Même si Joan se réveille, elle n'est pas en état de regarder encore des photos, alors que toi et Simon pourriez déjà commencer à étudier le fonctionnement de l'altérateur de pensée et surtout à faire un premier tri dans les données de la boîte scellée. Ensuite, moi ou Grag, on ira avec le colonel, on n'a pas besoin d'être trois pour cela.

Curtis ne répondit rien, la logique de Mala était implacable. Il s'appuya contre son dossier et regarda défiler les rues et les immeubles sans les voir.

A leur arrivée, ils se retrouvèrent tous - sauf Grag qui veillait sur Joan - dans le petit salon du Comète. Après un bref compte-rendu de leur visite à Saunders et des conclusions qui s'en imposaient, Simon comprit très vite que Curtis n'était pas en mesure de prendre des décisions rationnelles. A sa manière, il proposa donc à Tim de contacter Kim et Grabo pour les mettre sur la piste d'Aledj'a et de ses deux complices qu'ils soupçonnaient de se trouver sur Mars ou qui étaient susceptibles de s'y rendre sous peu. Ezra rappela qu'il devait aller chez lui et demanda si Grag pouvait l'accompagner, Mala ayant assisté à l'entretien avec Saunders serait plus à même d'aider Simon. Tout cela se décida sans que Curtis réagisse vraiment, ni même ne perçoive que cela s'organisait un peu derrière son dos. Il ne faisait guère de commentaires, se contentant d'approuver.

Dès que Timarrow eut quitté le petit salon pour gagner le cockpit, Simon se permit enfin d'interpeler directement son Capitaine :

- Curtis, peux-tu m'expliquer ce qui est arrivé à tes mains ?

Un peu étonné, le jeune homme fixa ses mains et constata que les jointures de ses doigts étaient ensanglantées. Se rappelant les coups de poings violents qu'il avait assénés dans le mur alors qu'il avait tellement eu envie de les balancer dans la figure de Saunders, il soupira et dit à Simon :

- C'est rien, Simon. Une simple erreur de concentration.

Simon plana jusque devant lui, le fixa de ses yeux lentilles :

- Tu soignes cela rapidement, ce n'est pas grand-chose en effet, puis tu vas te reposer. Je vais veiller sur Joan avec Mala, Eek et Oog. Le colonel et Grag ne seront pas absents longtemps.
- Simon, nous devons étudier le fonctionnement de...
- Je ne veux pas t'entendre me parler de cela pour l'instant. Tu n'es pas en état d'étudier quoique ce soit. Tu subis encore certainement les effets des médicaments qui t'ont été injectés lors de ton enlèvement. Sois raisonnable et va te reposer un moment. Ce qui compte, c'est que tu sois en possession de tous tes moyens si tu veux aider Joan.

Ce dernier argument eut finalement raison de Curtis et il se leva sans ajouter le moindre mot. Il se rendit rapidement à l'infirmerie où Grag veillait toujours, attendant des nouvelles. Dès qu'il fut sorti, Simon, Ezra et Mala échangèrent un long regard significatif et Mala passa la main sous sa casquette :

- Eh ben, si vous voulez mon avis... c'est pas gagné, tout ça.
- Non, dit Simon, ça ne va pas être facile du tout. Mala, file relayer Grag qu'il puisse accompagner le colonel.
- Nous passerons aussi chez Joan, professeur. Je ne l'ai pas dit devant Curtis, mais nous pourrions trouver des choses chez elle qui l'aiderait aussi. Elle possède plus de photos que moi, et d'autres petites choses aussi qui pourront nous être utiles, du moins tant qu'elle ne pourra pas quitter le vaisseau. Quand elle pourra rentrer chez elle, ce sera différent.
- Oui, tu as raison, Ezra, dit Simon, mais ce n'est pas pour tout de suite, hélas.

A l'infirmerie, Grag se retourna en entendant la porte s'ouvrir. Le regard de Curtis se porta aussitôt vers Joan, et le voyant si désespéré, le grand robot sentit son coeur métallique se serrer de tristesse. Néanmoins, il déclara :

- Joan dort profondément, chef. Elle se repose bien. J'ai veillé.
- Merci, Grag, dit Curtis qui s'était approché du lit où elle reposait. Prépare-moi un peu de solution désinfectante s'il te plaît et deux compresses.
- Tu es blessé, chef ?
- Trois fois rien. Mes poings ont rencontré le mur au lieu de la tête de Saunders, c'est tout.

Grag hocha la tête en signe de compréhension. Il s'était bien produit ce qu'il avait imaginé ! Il s'activa et apporta bien vite le nécessaire à Curtis.

- Grag, Mala et Simon vont veiller sur Joan. Tu vas accompagner Ezra chez lui pour rapporter quelques affaires dont on va avoir besoin pour aider Joan à faire le tri dans ses souvenirs. Ezra te racontera en chemin les détails de notre entretien avec Saunders. Je t'interdis de te rendre à l'hôpital pour faire ce que je suis parvenu à éviter, ok ?, ajouta-t-il en fronçant les sourcils et en fixant le grand robot dans ses yeux métalliques.
- Chef, ce salopard mériterait pourtant bien de faire connaissance avec un poing d'acier !

Curtis eut un faible sourire.

- Oui, il le mériterait sacrément, mais nous devons penser à Joan d'abord et c'est plus important de ramener les affaires du colonel que de transformer la tête de Saunders en pâté pour chien.
- Tu as raison, chef, je vais rejoindre Ezra qu'on puisse partir tout de suite.

A cet instant, Mala entra dans l'infirmerie et Curtis comprit qu'il venait assurer le relais de Grag et que lui-même n'avait plus autre chose à faire que d'aller se reposer. Il prit doucement la main de Joan entre les siennes, elle n'eut aucune réaction. Elle dormait profondément et ce calme apparent le rassura un peu. Il rejoignit directement sa cabine.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Dim 16 Fév 2014 - 13:35
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Limeye!

Je savais que ce n'était pas pour rien qu'on étaient plusieurs cerveaux pour ce récit! Mr. Green L'intrigue n'en devient que plus riche! Good Good Good Master Master Master J'adore l'initiative de Mala dans ton passage et le fait que Simon rallie tout le monde pour faire ce qu'il y a à faire lorsque Curtis n'est en état rationnel de le faire. Good Grag est toujours aussi attentif aux besoins des autres. Devant tout cela, Curtis ne peut que s'incliner! Rolling Eyes

Pour ce qui est de ma nouvelle tournure de l'intrigue, je me dis que pour doubler Aled'ja, il faut être, ou parraître, plus diabolique qu'elle, surtout quand on veut s'attquer à un adversaire qui a une emprise mentale sur soi et des tentacules partout. Neutral Les perspectives sont ouvertes pour les véritables motivation des protagonistes (Mariam Khalil, entre autre). C'est vrai que tout cela fait en sorte que Joan n'est pas sortie de l'auberge!(Ou du bois comme on dit chez nous.). Mais personnellement, je n'ai rien d'autre en tête qu'un dénouement heureux. Derrière mon diabolisme se cache des avenues de solutions! Wink

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Dim 16 Fév 2014 - 16:07
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles!

Depuis la dernière contribution de Frégo hier soir, les mots me manquent... Shocked JMais j'ai dû m'interrompre peu après avoir commencé à commenter, grrrrrrr.... Quand je pense que ce n'est pas seulement à Saunders que j'avais donnée un sursis, mais aussi à moi... Ashamed Je ne savais pas trop comment m'orienter... Question Mais comme tu dis si bien, Frégo, c'est vraiment pour le meilleur que nous sommes plusieurs cerveaux à développer cette histoire! Master Master Master Quand je flanche, une autre prend la relève... avec maestria! Master

Frégo, j'adore les nouveaux rebondissements jump jump jump Mr. Green que tu donnes à l'histoire avec ce dispositif inséré dans l'oreille de Joan, le rôle de Mariam Khalil dans cette affaire... C'est vraiment comme une poupée russe, comme le disait O-tho!

J'ai aussi infiniment savouré le côté humain de Curtis lors de l'interrogatoire, oui, il a réussi à se contrôler, mais à grand-peine.. Master Good C'est beaucoup plus crédible ainsi... Wow

J'ai été atterrée par les propos de Simon concernant le contenu de la boîte scellée, et les difficultés qu'ils auront à traverser pour venir en aide à Joan... horified Mais ils y arriveront sûrement... avec notre aide! Wink

Et double surprise ce matin, j'en suis presque tombée de mon trampogril-grilpoline... Unbelievable Limeye avait déjà pris la relève! Alors, là... Ça m'aurait encore pris quelques Smileys à la bouche grande ouverte!

Là encore, j'ai beaucoup aimé le côté humain de Curtis, qui fait qu'il est tellement abasourdi et inquiet pour Joan qu'il n'arrive plus à suivre... Master Wow Chapeau à Mala pour ses initiatives! IL a bien pris la relève de son chef! Good

J'adore l'humour avec lequel Flam répond d'abord à Simon, ensuite à Grag, concernant ses blessures aux jointures... Mr. Green Laughing Ça détend l'atmosphère...

J'A-DO-RE quand il prend la main de Joan à la fin... flower

Je dois avouer que je suis contente que tu aies plein d'idées, Limeye, parce que je vais devoir me remettre de toutes ces émotions pour pouvoir continuer... Frégo a raison de dire que l'intrigue est riche et complexe! A moi, l'inspiration me manque un peu sur la façon d'agencer une suite, avec tous ces éléments... Mad C'est vrai que mon rhume n'aide pas... Embarrassed

Bizz Vizz
Flamme
Master
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Aujourd’hui à 09:47
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Back to top
Page 3 sur 12
Aller à la page: <  1, 2, 3, 410, 11, 12  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure