Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Ven 30 Jan 2015 - 04:04
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles!

Frégo, tu es vraiment allée le rechercher loin, notre Scott Baker! Presqu'au début de l'histoire! Master Tu l'as vraiment fait remonter à la surface... Shocked

Et tu lui donnes un rôle vraiment pas négligeable... Il a eu une inspiration géniale de visionner les enregistrements aux infra-rouges, puis aux ultra-violets... Il a vu des choses que personne n'avait vu, et c'est vraiment intéressant! Good Best Clap

Ça promet, pour ta suite.... jump jump jump

Je n'oublie pas la mienne... Mais le temps me fait vraiment défaut... Mad Mad Mad J''y travaille tout de même un peu, sauf que ça n'avance pas vite... Crying

Encore bravo Frégo pour ce rebondissement! Master Master

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Ven 30 Jan 2015 - 04:04
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lun 9 Fév 2015 - 21:03
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou!

Me revoilà pour la suite! Wink

Le lieutenant Baker gardait ses sens en éveil pendant qu’il se dirigeait vers la sortie principale du Quartier général du gouvernement intersidérale. Il avait sauvegardé 2 années suplémentaires, pour les enregistrements vidéos du Quartier général, sur une clé de stockage. Maintenant, il fallait se perdre dans les allées et venues. C’ était sa meilleure chance d’éviter d’être remarqué et suivi par de potentiels espions invisibles. Il parcourut quelques pâtés de maisons avant de héler un taxi qui le déposa à l’entrée principale de l’hôpital militaire.

Il montra sa pièce d’identité au poste de contrôle, ainsi qu’à l’entrée du bâtiment. On l’escorta vers un bureau situé au 10eme et dernier étage de l’édifice. Il frappa à la porte du Major Dewitt et on lui demanda d’entrer. Le bureau ressemblait plus à un centre de commandement de gestion de mesures d’urgence qu’à un bureau de haut gradé.

Un major Dewitt se trouvait bien là; mais Baker reconnut la voix du Colonel Gurney. Quatre personnes étaient présentes avec lui.

- Alors Lieutenant Baker, je vois que l’athmosphère au gouvernement interplanétaire vous invite à la prudence et à l’action, vous aussi. Nous vous accueillons en tant qur nouveau membre du Comité de gestion des mesures d’urgence. Fit Gurney. Vous pouvez exposer vos informations sans crainte devant ces messieurs. Je crois que vous connaissez le Général Anders et le Général Gomez. Voici également le Major Humphreys et le Capitaine Travis.


Baxter reconnut effectivement le Général Anders et le général Gomez. Il était déjà au courant que le président Carthew avait fait appel au Général Gomez pour remplacer le Général Swan et compléter l’état major par un allié sûr. Gomez était un homme intègre qui laissait la politique aux politiciens. Il savait le général Anders à la retraite du service actif mais qu’il était encore tenu au courant de ce qui se passait dans la police interplanétaire car, de toute évidence, il était toujours le commandant en chef du service de gestion des mesures d’urgence.

Il ne connaissait pas les deux autres officiers mais reconnut à leurs insignes que l’un était major dans l’escouade tactique de la police interplanétaire et que l’autre était un haut gradé de la police de New York.

- Mon Colonel, Messieurs, je veux vous montrer des enregistrements vidéos qui, passés aux rayons ultra-violets, démontrent que les bureaux du Gouvernement et de la police interplanétaire sont litéralement investis par des espions invisibles, j’ignore qui, comment ou pourquoi. Sur l’enregistrement vidéo du meurtre de Swan soumis aux ultra-violets, on voit que c’est un homme qui tire sur le Général Swan et non la Lieutenant Randall.

Durant votre entretient avec le président d’il y a deux jours, mon colonel, on peut voir qu’il y avait une femme présente dans le bureau avec vous. J’ai pris sur moi de sauvegarder les enregistrements vidéo du Quartier général pour les deux dernières années. Il serait interressant de voir combien de temps dure cette situation.

- Hum, cela aurait fait exactement 2 ans aujourd’hui que Swan occupait ses fonctions au sein du Quartier général et de l’état major, fonctions que j’occupais avant ma retraite. Remarqua le Général Anders.

- Visionons donc d’abord les vidéos du meurtre et de l’entretient de Gurney avec le président. Fit le Général Gomez. Ensuite, nous allons aussi nous concentrer sur ce qui se passait dans le bureau de la lieutenant Randall et du colonel Gurney et sur les allées et venues de la lieutenant. Nous pourrions aussi visioner des séquences antérieures au hasard en n’oubliant pas les bureaux du président.

Avec un maximum de parcimonie, ils complétèrent cette tâche en 2 heures. Anders, Gurney et Gomez exprimaient quelques observation :

« La Lieutenant Randall est l’un des meilleurs tireurs du service, si cet homme a eu besoin de tirer à sa place, c’est que cette femme n’est pas Joan Randall. Je suis sûr qu’initialement, ces gens auraient préféré que ce soit le cas.» Fit Anders.

« Sur l’enregistrement à la lumière normale, si on observe attentivement, on peut voir que l’angle de tir de la femme n’est pas bon. » Fit Gomez.

« Je m’en veux vraiment de ne pas avoir remarqué ce détail. Il faut dire que nous étions tous sous le choc, les futuremen et moi lorsque nous avions visionner cela pour la première fois avec le président. Et cette femme durant mon dernier entretient avec le président...est-ce vous Aled’ja Korn? » Fit Ezra.

« Sur ces enregistrements-ci, on voit que la lieutenant Randall est suivie partout par un homme et ce, pendant plusieurs jours. Et c’est le même homme que sur la scène du meurtre. » Fit Gomez.

« On voit aussi souvent une ou plusieurs personnes invisibles dans les bureaux du président, de 5 hauts gradés de l'état major et de Swan. On voit que le président n’est pas conscient de leur présence. Par contre, pour Swan, Sharf, O’Tool, Ryan, Peterson et Harris, c’est autre chose. Ils ont tous l’air sous pression.» Fit Anders.

« Je les ai entrevus aujourd’hui, mon Général. » Fit Baker. « Ils étaient détendus et affichaient tous ce petit sourire en coin. »

« Ce petit sourire que je déteste au plus haut point... » Fit Anders.

« Et moi donc! » Fit Gomez.

« On voit aussi que la présence de ces personnes invisibles commence peu de temps après l’entrée en fonction du Général Swan. » Fit Ezra.

- Major Humphreys, si vous voulez informer ces messieurs de vos découvertes lors de votre intervention dans ce repaire de crapules du New Jersey, où Miss Randall et le Capitaine Flam étaient détenus. Demanda Ezra.

Jason Humphrey fit son rapport exhaustif sur ce qui restait de ce lieu sordide. Les cadavres de 4 femmes qui portaient des perruques blondes, enfermées dans des cellules au sous-sol, les restes d’une table de métal avec des fers pour les bras et les jambes, un casque avec des électrodes. Ils avaient trouvé une boîte scellée dans un recoin du sous-sol, avec 2 diffuseurs d’atomes. « C’est ce qui rend ces espions invisibles, messieurs. » Fit Ezra. Au rez de chaussée, ils avaient retrouvé Le Dr. Markus Saunders et Boris Nikov inconscients et les cadavres d’Olga Olnikova et d’Andreï Markov. Tous sauf Saunders avaient des casiers judiciaires.

- Où se trouvent les cadavres de ces jeunes femmes et celui du général Swan, ainsi que les éléments de preuve trouvés à cette résidence? Demanda Baker.

Au centre médico-légal, situé au sous-sol de cet immeuble. Aucun de nous dans cette salle n'y a accès sans l'autorisation du président. Le médecin légiste est maître à bord concernant ce département. Fit Ezra.

- En continuant de monter la garde autour de cette maudite résidence, nous avons, aujourd’hui interpellé et arrêté un colosse qui rôdait dans le coin : Igor Malev, qui a un épais dossier judiciaire. Boris, Andreï et lui étaient des complices de longue date. Fit Humphreys. Dans la pharmacie de la résidence, nous avons pu rassembler des bouts d’étiquettes sur des flacons brisés. Il y avait tout ce qu’on pouvait trouver comme psychotropes utilisés en psychiatrie. Continua Humphreys.

- C’est un fait qu’ils avaient des têtes vraiment fortes à ramolir. Fit Ezra.

- Et parlant d’Olga, continua Humphreys, en fouillant sa chambre à l’étage supérieur de la résidence, nous avons trouvé un classeur presque intacte. Il y avait des photos avec les dates et les heures où elles avaient été prises. Elle aimait avoir des souvenirs ou elle faisait un effort pour couvrir ses arrières face à son chef, la Olga. Ces photos vont au moins innocenter Joan Randall hors de tout doute possible.

Il étala ces photos sur la table. Tout le monde frissona en voyant les photos de Joan Randall enchaînée sur une table métallique le visage tuméfié par les coups, parfois avec un casque avec des électrodes sur la tête. Olga avait même commis la bêtise de poser avec la victime sur une des photos. Sur une des photos, on voyait un reflet de celui qui effectuait les clichés.

- Notre bon Docteur Saunders! Quelle surpise! Fit le Capitaine Herbert Travis, délégué par le Commandant de la police de New York. Il est très habile pour changer d’apparence mais nous le connaissons sous d’autres noms.

- D’après les dates et les heures sur les photos, ces sévices ont eut lieu un jour avant avant le meurtre de Swan, à l’heure presque exacte de la nuit du meurtre et sur un jour et une nuit après le meurtre. Fit Baker. Joan Randall ne pouvait être à deux endroits en même temps ni être en état d’être la femme qui apparaît sur la vidéo du meurtre. Où sont détenus Boris Nikov, Igor Malev et le Dr.Markus Saunders?

- Ici même, dans cet hôpital bien gardés et biens au chaud! Fit Ezra. Nous les tenons à la gorge parce qu’ils ont bien trop peur d’être retrouvés par les gens de leur patronne, Aled’ja Korn, qui est une des têtes dirigeantes de la Société d’Alvéola; responsable de cette infiltration.

- La lieutenant Randall est donc innocente. Fit le Général Gomez. Il nous reste quand-même à neutraliser les membres de cette secte qui ont infiltré le sein même du gouvernement interplanétaire et Dieu sait où! Et il nous reste à peine un jour avant la réunion de l’état major. Il y aura tous ceux qui y travaillent. Et ces satanés journalistes vont être là aussi. Il faut pouvoir internenir sans risquer des vies inutilement.

- Hum, il apparaît que certains de nos collegues se sont vraiment empressés à faire pression sur le Président, à vouloir trouver un coupable et expédier cette affaire sans nous laisser le temps de regarder se qui se trouve en dessous de la pointe de l’iceberg. Fit Anders.

- Pour les journalistes, il y a les usagers du Centre Hope et leurs employés bénévoles qui comptent aller manifester demain matin devant tous les sièges sociaux des journeaux pour contester la véracité de ce qui a transpiré concernant la lieutenant Randall. D’autres refuges vont se joindre à eux avec leurs bénévoles. Ils vont aussi dénoncer des disparition parmi eux, dont ces 4 femmes que vous avez retrouvées à cette résidence, l’intimidation et la retraite de certains donateurs, dont une Alicia Corn. Pour une fois, ils demandent notre protection pour une manifestation. Fit le Capitaine Travis.

Et pour les lieux de réunion des membres de cette secte, la déposition de Valérie Swan, concernant l’enseignement pratiqué à son école nous a donné l’idée d’aller interroger ses enseignants. Leur fondatrice, Alésia Bourne, s’étant apparement désintéressée de leur sort et de celui de leurs étudiantes, ils nous ont gentiment donné les différents points de Rencontre. Nous allons dresser des prérimètres autour de ces endroits avant le tenue des réunions de ce soir et intercepter le plus de gens possible. S’il le faut, nous ferons une déscente.

- Soyez vraiment prudents, Capitaine. Fit Humphreys. Ils aiment les explosifs et ils aiment se rendre invisibles. Il vous faudra des équipements infra rouge et des lampes à éclairage ultra-violet, une protection adéquate pour les yeux et des armures antibombes.

- Il y a au moins cette partie qui est couverte. Fit Anders. Que faisons-nous pour le QG du gouvernement interplanétaire?

- Eh bien, l’électricien du QG va devoir faire un double quart aujourd’hui et cette nuit. Fit Ezra. Je le connais depuis 25 ans. Il est impliqué dans l’organization des mesures d’urgence de l’immeuble. Il nous a déjà aidés par le passé. Je lui demande à l’instant de faire installer des lampes ultra violets sur l’éclairage d’urgence des corridors et des bureaux.

Ezra envoya un rapide Texto. Il reçut un rapide « Entendu » de la part de l’électricien

- Il donnera un congé payé à l’équipe d’entretien de nuit. Le gardien de nuit sera aussi prévenu. C'est aussi un homme de confiance. Continua Ezra. Au début du quart de nuit l’électricien viendra ouvrir la porte de service pour laisser entrer une escouade tactique des meilleurs hommes du Major Humphreys pour un premier néttoyage. L’alimentation en électricité pour tout l’immeuble sera ensuite coupée. L’équipe tactique inspectera tout l’immeuble et arrêtera tout suspect. Je suggère le rayon paralysant. L’idée de l’éclairage ultra violet était ce qu’il fallait pour compléter notre plan. Merci Lieutenant Baker.

- C’est moi qui vous remercie de votre confiance, messieurs. Fit Baker.

- À ma demande, des officiers de sécurité, toujours des membres de l’escouade tactique, seront présents à la réunion de l’état major et feront un cordon de de sécurité rapproché. Vers 10h15, l’électricité sera encore coupée pour éffectuer le reste des arrestations. Avec ces nouvelles cartes d’identité personnelles qui ont été émises récemment, il sera possible d’identifier les personnes présentes illégalement. Fit Anders. J'informerai dès maintenant, sur son portable, le président Carthew de notre intervention.

- Vers 9 heures, j'avertirai de la même manière, les officiers chefs d'unités de cette coupure d'électricité. Lorsque l'éclairage de secours s'allumera, ils devront faire attention à toute personne ne portant pas de carte d'identité. Messieurs, il reste à nous souhaiter bonne chance, nous en aurons besoin. Fit Gomez.

Bonne Lecture! Flamme, fais-moi savoir si cette suite te convient!

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Dernière édition par Frégo 80 le Mar 10 Mar 2015 - 13:45; édité 4 fois
Back to top
Mer 11 Fév 2015 - 20:23
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Frégo !

j'avais lu cette super suite, mais je n'avais pas eu le temps de commenter !

cela avance sacrément sur Terre ! Ezra est vraiment bien entouré. J'aime bien leur petit côté "comploteur" contre le complot !

et tu as ainsi rassemblé beaucoup d'éléments sur l'aspect "terrestre" des ambitions d'Aledja.

bon, maintenant, faut faire avancer les choses sur Mars aussi... Question

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Ven 13 Fév 2015 - 02:15
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles!

Frégo, tu as apporté plusieurs éléments, y'a pas à dire! Unbelievable Shocked Faudrait que ce Smiley ait la bouche aussi grande ouverte que les yeux... Mr. Green

Bien sûr que ça convient, mais je dois avouer que je ne sais pas trop où donner de la tête, Globlaugh Ashamed il y a beaucoup de possibilités avec tout ce que tu as avancé! Question Mad

Je voulais poursuivre du côté d'Aled'ja, mais je n'ai pas avancé beaucoup... Wall Ta suite me motive à poursuivre, j'étais bien contente de te lire! Reste à trouver du temps, ce qui n'est pas une mince affaire... Evil

Un gros merci Frégo pour ton aide!
Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Ven 13 Fév 2015 - 03:18
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Wow Frego, quelle imagination! Good

Exonerer Joan- C'est fait ou presque...Mais quel complot d'enfer au sommet! Je suis curieuse de voir les consequences...Un vrai nid de vipere!

O-tho jump jump jump

Back to top
Jeu 23 Juil 2015 - 02:38
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles, et... surprise! Unbelievable Youpi

Frégo et Limeye, le plaisir de lire les récents développements que vous apportés au cadavre des Visages de mon ennemie m'a donné le coup de pouce qu'il fallait pour me motiver à continuer celui des Mystères... Idea

Frégo, je ne me sentais pas assez habile et à l'aise pour jongler avec tous les éléments que tu avais distillés dans ton dernier post... Ashamed Et surtout, j'ai dû placer un élément essentiel à la suite (et pour la fin aussi) de l'histoire, c'était devenu urgent! Run Je devais faire réapparaître ce personnage avant de retourner à Aled'ja, mais je me demande aussi si je ne serais pas mieux de terminer l'interrogatoire de Mariam avant... Question Mad

J'ai donc insisté sur certains éléments, en espérant ne pas avoir court-circuité ce que tu avais en tête... Je te laisse l'opération de pistage des espions, avec l'équipe d'électriciens, tu t'en tireras bien mieux que moi... Master

Quant à toi Limeye, fais-moi savoir si tu avais commencé quelque chose au sujet de l'interrogatoire de Mariam! Rolling Eyes

Bonne lecture! Vos commentaires sont bienvenus... et, comme vous dites si bien, Frégo et Limeye: enjoy!

Flamme
flower

***

Les six hommes allaient se lever pour prendre congé, quand ils entendirent tout à coup le bruit caractéristique du verrouillage automatique des portes et des fenêtres. Ils eurent à peine le temps de réaliser qu'ils se trouvaient maintenant enfermés dans la pièce où ils se trouvaient, que des traits de lumière provenant de voyants stroboscopiques, assortis d'un signal sonore strident, les surprirent tous. L'alarme qui résonnait n'était certainement pas déclenchée par un incendie, puisqu'ils se trouvaient maintenant dans l'impossibilité de sortir de l'immeuble, à l'instar de tous ceux qui se trouvaient comme eux présents dans l'hôpital militaire!

-Qu'est-ce qui se passe, bon sang? s'écria le général Gomez. Cette alarme n'avait jamais été déclenchée jusqu'à ce jour!

Et il se précipita vers le tableau de contrôle, où clignotait un voyant précisant le lieu où l'alarme avait été déclenchée... Il fronça les sourcils, et reporta son regard immédiatement au bas de l'écran, où s'affichait un code qu'il aurait préféré ne jamais voir: ce code signifiant qu'un patient prisonnier était porté manquant... Mais pour l'instant, aucune information supplémentaire n'était disponible.

Le colonel Gurney l'avait rejoint rapidement. Ce dernier n'en crut pas ses yeux lui non plus. Il ne put réprimer un juron, et devant la réaction du général Gomez, il expliqua:

-D'après le plan, l'alarme a été déclenchée au département où se trouvent les complices d'Aled'ja! Je crains que Saunders ait tenté de nous fausser compagnie!

Comme pour confirmer ses dires, le portrait de Marcus Saunders, ainsi que sa fiche technique, s'affichèrent à l'écran. Ces données apparaîtraient d'une seconde à l'autre sur les multiples écrans dont l'hôpital militaire était pourvu, dans chaque pièce comme dans chaque corridor...

Il se tourna vers le micro du tableau de contrôle, et hurla:

-Surveillez toutes les issues! Saunders ne doit pas s'échapper! Attention, il peut être dangereux!

Le général Gomez posa son bras sur celui d'Ezra: celui-ci se rendit compte à quel point il avait réagi émotionnellement, et il prit sur lui de se calmer. Mais cette nouvelle le bouleversait au plus haut point: il ne pouvait s'empêcher de penser à sa filleule, et à l'état dans lequel elle se trouvait maintenant à cause de cet homme! Il n'oubliait pas Curtis, non plus, qui avait été contraint de disparaître, de se cacher comme un hors-la-loi, pour la soustraire à l'odieuse machination qu'Aled'ja avait complotée! Il fallait absolument rattraper cet homme: il avait encore le potentiel de nuire!

Après quelques minutes qui parurent à tous durer une éternité, un nouveau voyant lumineux s'alluma sur le tableau de contrôle, et une voix se fit entendre à travers le vacarme:

-Lieutenant Cocks au rapport!

Le général Gomez ne laissa pas le temps au colonel Gurney d'ajouter quoi que ce soit, et diminua le volume de la sirène:

-Général Gomez à l'écoute. Lieutenant, dites tout ce que vous savez, et soyez précis!

-Le dénommé Marcus Saunders demeure introuvable. Il ne se trouve pas à l'intérieur de l'hôpital! Aucun autre patient ou membre du personnel ne manque à l'appel. C'est comme si ce Saunders s'était volatilisé!

-Quoi? fit le général Gomez. C'est impossible!

-Aucune porte donnant accès à l'extérieur ne s'est ouverte depuis le début de l'alarme, mon général, reprit Cocks. Saunders n'a pas pu sortir dans ces conditions! A moins qu'il l'ait fait avant... L'infirmier qui a déclenché l'alarme a affirmé que la pièce était déjà vide quand il y est entré, mais que Saunders y était encore il y a moins d'une heure!

Ezra pensa aussitôt aux diffuseurs d'atomes: ce devait être grâce à l'un de ces dispositifs qu'il avait réussi à leur fausser compagnie! Mais qui avait réussi à lui en procurer un? Il s'adressa au général Gomez:

-Mon général, puis-je interroger le lieutenant Cocks?

Gomez opina de la tête, et faisant un geste de la main signifiant "faites comme bon vous semble".

-Lieutenant Cocks, ici le colonel Gurney. Qui est entré dans la chambre de Saunders aujourd'hui?

-D'après les deux équipes de gardes qui étaient de faction à sa porte, et qui se sont relayées sans interruption, comme d'habitude, les seules personnes à avoir franchi cette porte aujourd'hui sont les infirmiers, les préposés de la cafétéria qui lui apportaient ses repas, et l'homme chargé de l'entretien ménager. La porte s'est ouverte sept fois en tout, et chaque fois, la personne est ressortie de façon normale, et seule...

Gurney, qui suivait son idée, demanda aussitôt:

-Et qu'en est-il des portes d'entrée permettant l'accès à l'hôpital?

-Il n'y avait rien à signaler de ce côté, mon colonel... L'équipe vérifiant l'identification des arrivants à l'entrée principale n'a rien remarqué d'anormal, même chose du côté de la porte des employés. Quant à l'accès réservé aux fournisseurs et au service alimentaire, rien d'anormal n'a été signalé de ce côté non plus.

-Apportez-nous les enregistrements des caméras de surveillance de ces trois issues! demanda Ezra.

-Tout de suite, mon colonel!

Ezra se tourna vers les cinq autres personnes présentes dans la pièce:

-A mon avis, Saunders a réussi à sortir en se rendant invisible grâce à un diffuseur d'atomes, avec l'aide d'un complice qui en a utilisé un aussi! Il leur suffisait d'attendre que quelqu'un entre ou sorte pour se glisser en même temps que cette personne par la porte ouverte, pour éviter qu'une porte s'ouvrant ou se fermant toute seule éveille des soupçons! Nous ne devrions pas avoir de mal à les apercevoir en passant les enregistrements aux ultraviolets... Je veux savoir qui l'a aidé à s'évader! Quant à Saunders, il faut absolument le retrouver, Dieu sait ce qu'il va faire!

Baxter lança alors, à la plus grande surprise de tous:

-Il va peut-être nous aider... indirectement bien sûr...

Le capitaine Travis approuva:

-Je partage cet avis! Cet homme a un tempérament obstiné et rancunier... Il l'a prouvé lors de nos précédentes rencontres, alors que nous avons dû le libérer à chaque fois pour cause d'insuffisance de preuves...

Le major Humphreys renchérit aussitôt:

-J'abonde dans ce sens aussi, Travis! Il en voulait terriblement à Aled'ja d'avoir tenté de se débarrasser de lui en l'abandonnant dans ce repaire où il a bien failli crever, il y a fait allusion plus d'une fois!

Ezra était bien d'accord... Mais il savait que cet homme ferait preuve d'obstination non pas uniquement pour se venger d'Aled'Ja... Sa plus grande crainte était que Saunders réussisse à retracer Joan...

Il lui fallait absolument contacter Curtis et Kim, au plus vite! Ses pensées furent interrompues par le général Anders, qui n'avait rien dit jusque-là:

-Il faut organiser une vaste opération de recherche! Et il vaut mieux que l'évasion de Saunders soit annoncée par les forces de police du gouvernement interplanétaire que par les journalistes... Nous devons faire preuve de transparence, c'est de la plus haute importance!

A cette allusion, Ezra se rembrunit: la nouvelle de l'évasion de Saunders allait faire passer inaperçue celle de l'innocence de Joan... Mais il avait hâte d'avertir Curtis de la tournure des événements: cela changeait tout pour sa filleule, et le Capitaine Flam en bénéficierait tout autant, n'étant plus obligé de fuir les forces de l'ordre...

Ezra conclut, en s'adressant à tous:

-Le général Anders a raison! Maintenant, messieurs, je vous demande la permission de me retirer...

Il avait hâte d'apprendre tout ce qui s'était passé à Curtis, mais mieux valait taire ses intentions, et procéder à partir de chez lui... Il aurait plus de chances de garder sa communication à l'abri des oreilles indiscrètes.

Le général Gomez le libéra:

-Faites, Gurney, faites... Puis, s'adressant aux autres hommes présents, il ajouta:

-Quant à l'opération d'interception des possibles espions qui ont infiltré les bâtiments de la Police Interplanétaire, elle doit commencer le plus tôt possible, selon le plan que nous avons établi avant l'alarme! Il faudra aussi procéder au visionnement des enregistrements des caméras de surveillance des portes de l'hôpital, en les passant aux rayons ultra-violets! Je veux savoir qui a aidé cette crapule de Saunders à filer au large!

Neutral
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 23 Juil 2015 - 03:23
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou flamme !

Welcome back! Best L'évasion de Saunders va vraiment ajouter du piquant ! Devil Mr. Green j'ai hâte de voir sur quoi tu veux qu'il se concentre en premier. Aled'ja ou Joan? Shocked En tout cas, je te félicite pour cette superbe suite! :good:Pour la mienne, je saurai m'adapter. Wink

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Sam 25 Juil 2015 - 17:25
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Flamme !

Belle surprise !

Voici un sacré rebondissement qui relance l'intrigue et l'histoire ! jump

Je n'avais aucune idée pour la suite des interrogatoires et en particulier, celui de Mariam. Tu as donc quartier libre pour poursuivre, de même que Frégo. Je bloquais plutôt sur ce qui allait arriver à Otho et Kim et comment pouvait se passer leur rencontre avec les dignitaires d'Alvéola.

Je vous laisse donc toute latitude pour avancer ! Je reprendrai quand j'aurais des idées Game

Bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Aujourd’hui à 14:55
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Back to top
Page 12 sur 12
Aller à la page: <  1, 2, 310, 11, 12
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure