Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Lun 29 Sep 2014 - 05:20
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Bonjour Twisi !

Je te remercie beaucoup ! Je vais écrire la suite... bientôt !

bonne journée !

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 29 Sep 2014 - 05:20
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Ven 3 Oct 2014 - 05:56
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Les filles,

Hmmm Limeye..Je me demande comment il va s'y prendre le Curtis pour obtenir ce qu'il veut des 2 louloutes...Ca m'etonnerait qu'Aledja s'entoure de faibles et d'incompetents a ce point... A moins de marchander/pactiser avec l'ennemi.... Question

O-tho jump jump jump

Back to top
Sam 4 Oct 2014 - 09:47
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou O-tho !

figure-toi que je me pose la même question Mort de Rire ! J'avance donc à petits pas sur ce cadavre exquis, ayant débloqué le passage compliqué pour moi concernant l'autre. Je vais m'y remettre aussi, en attendant que l'une d'entre vous reprenne le flambeau.

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mar 16 Déc 2014 - 19:15
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Hem, hem, comment dire... déjà le 4 octobre ??? Ca fait plus de deux mois qu'on n'a pas écrit, heu... z'ai honte. Wall

mais j'espère que vous me pardonnerez avec la livraison suivante Mort de Rire

bonne lecture !

bizz vizz

Limeye

***************

Mariam comprit très vite qu’elles n’avaient aucune échappatoire. Même si elles parvenaient à sortir du vaisseau et à échapper aux trois assaillants, elles se trouvaient sous la ligne de tir du Cyberlabe. Et elle ne sous-estimait nullement le Capitaine Flam : il avait certainement le moyen de les empêcher de fuir. Non, il fallait alerter. Elle tenta alors d’envoyer un message de secours à destination du QG d’Alvéola, situé dans les ruines de Korak, non loin du laboratoire secret d’Aled’ja. Seulement la radio ne fonctionnait plus.

Ses mains se mirent alors à trembler. Elles étaient bel et bien prisonnières des Futurmen. Se pouvait-il que le sort se retourne contre elles ? Alors qu’elles avaient été si proches de réussir ?

A ses côtés, Annabelle n’en menait pas large. Mariam le perçut.

- Nous allons faire croire que nous allons coopérer, Annabelle. Tu me laisseras parler. Il faut ruser. Pour tenter de savoir exactement ce que veut le Capitaine, pourquoi il est là. Nous devons gagner du temps ! Nous amis d’Alvéola finiront par s’inquiéter de ne pas nous voir arriver. Et Aled’ja également si nous ne donnons pas de nouvelles.
- D’a… d’accord, Mariam… comme tu veux…, lâcha Annabelle, visiblement soulagée que son amie prenne les choses en main.

Mais déjà, Otho, Kim et Grag arrivaient à la porte du vaisseau, et le grand robot n’eut aucune difficulté à l’ouvrir, malgré le verrouillage de protection. L’instant d’après, ils entraient tous les trois dans le cockpit en pointant leurs armes vers les deux femmes. Otho prit la parole :

- Vous allez nous suivre bien sagement, dit-il. Je vous conseille de ne pas tenter de vous enfuir, et encore moins de nous attaquer. Sinon, je serai dans l’obligation de vous infliger une certaine prise qui vous rendrait totalement à notre merci.
- Nous vous suivons, dit Mariam avec autorité.

Par précaution, Otho et Kim les fouillèrent, alors que Grag les mettaient en joue. Annabelle tremblait de tout son corps.

Curtis et Tim n’avaient pas quitté des yeux le petit vaisseau, et quand ils virent descendre les 5 personnes, Curtis ne put s’empêcher de pousser un soupir de soulagement. L’intervention se déroulait bien. Il quitta son poste et se dirigea vers le sas qu’il activa. Quelques instants plus tard, il se trouvait face aux deux principales complices d’Aled'ja Kohrn. Celles qui devaient le mener vers le laboratoire secret et l’altérateur de pensées. Celles qui possédaient le moyen de redonner son intégrité à Joan.

Mais ce fut avec une certaine ironie qu’il dit :

- Bienvenue à bord du Cyberlabe, Mesdames. Nous allons vous conduire à vos appartements…
- C’est trop aimable à vous, Capitaine, rétorqua Mariam, de nous accueillir aussi galamment.
- Nous verrons si les cellules qui vous ont été réservées seront à la hauteur de vos attentes, répliqua le jeune homme, cette fois sérieux.

Mariam ne répondit rien, mais grimaça un sourire. Annabelle n’avait pas prononcé la moindre parole : elle avait décidé de laisser Mariam répondre.

Otho et Grag les menèrent chacune dans une des petites pièces qui pouvaient faire office de cellule, dans le vaisseau. Elles n’étaient pas proches l’une de l’autre, elles n’avaient aucun moyen de communiquer entre elles. Puis ils regagnèrent rapidement le cockpit où Kim et Curtis discutaient déjà avec animation de la suite à donner à leur plan.

- Il faut faire croire aux dignitaires d’Alvéola que Mariam et Annabelle sont toujours libres. Otho va se transformer en l’une d’elle. On pourra toujours faire croire que l’autre se repose ou a eu un malaise dû au vol, pour rester un temps dans le silence.
- Il faut alors faire repartir leur vaisseau et lui redonner des moyens de communications, dit Kim.
- Tout à fait. Tim, vous allez rebrancher les appareils correctement, s’il-vous-plaît, demanda Curtis. Il faudrait aussi qu’au moins l’un d’entre vous accompagne Otho.
- J’irai, proposa Kim. Et ce serait bien aussi d’emmener Verska, car il connaît bien les ruines de Korak. On pourra toujours se cacher dans le vaisseau : il n’est pas grand, mais offre quelques possibilités.
- L’important est de faire croire le plus longtemps possible aux dignitaires d’Alvéola que tout s’est passé normalement. Il ne faut pas que nous perdions de temps, car il est possible aussi qu’Aled’ja les ait prévenus de l’arrivée de ses complices. Trop de retard, et ils se poseront des questions, pourraient l’alerter en retour.
- Et les deux filles, qu’allez-vous en faire ?
- Nous allons les interroger, dit Curtis. Annabelle d’abord. J’ai l’intuition qu’elle craquera la première. Mais pour gagner du temps, nous allons tenter de les faire parler en même temps, mais sans confrontation. Je vais avoir besoin de vos hommes pour cela.
- Ils peuvent être très impressionnants, vous savez…
- C’est bien pour cela que je vais avoir besoin d’eux, répondit Curtis. Pendant que vous volerez jusqu’à Korak, nous nous mettrons en orbite, et nous vous suivrons depuis l’espace : nous ne devons pas être repérés par les dignitaires d’Alvéola. Ni par les autorités de Syrtis, ajouta-t-il en soupirant.

Encore une fois, il maudit les circonstances qui rendaient cette mission encore plus délicate.

- Je vais vous laisser les coordonnées de mon contact à l’astroport, dit Kim. Il pourra vous prévenir aussi si vous étiez repérés.
- Très bien, dit Curtis. Maintenant, Otho, prépare-toi sans tarder, et montez à bord du petit jet. Nous, on va préparer le décollage et les interrogatoires, dit Curtis en se tournant vers Grag.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mer 17 Déc 2014 - 16:17
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Et pour me rattraper de ce long silence, je vous ajoute un nouveau tiboutte aujourd'hui ! Et peut-être un autre d'ici la fin de ma journée (profitez de ma générosité Mr. Green )

bizz vizz

Limeye

*********

Ainsi fut fait. Kim, Verska et Otho maquillé en Mariam remontèrent rapidement à bord du jet. Timarrow avait rétabli le fonctionnement des divers appareils. Chacun s'était aussi équipé d'une puce, avec un mini-émetteur : ils pourraient toujours être localisés depuis le Cyberlabe.

Avant de décoller, Curtis passa rapidement à l'infirmerie pour prévenir Simon de ce qui venait de se passer. Le cerveau volant était déjà informé de l'interpellation de Mariam et d'Annabelle, Grag le lui avait dit après avoir conduit les deux femmes dans les cellules.

- Voilà où nous en sommes, Simon. J'espère que tout se passera bien pour Otho, Kim et Verska. Nous allons tenter de faire parler les deux femmes. Je vais avoir besoin de détecteur de pensées. Nous gagnerons ainsi un précieux temps.
- Il est prêt.
- Comment va Joan ?
- Elle dort profondément. Je la maintiens dans un sommeil profond, pour lui éviter des rêves qui pourraient être troublants ou douloureux pour elle. Elle a revu l'image de son père et d'Ezra avec sérénité, mais rien ne nous permet d'affirmer que d'autres souvenirs, moins heureux ceux-là, ne vont pas survenir. Elle commence, physiquement, à récupérer. Il faut continuer en ce sens. Si nous trouvons rapidement l'altérateur de pensées, il faudra qu'elle ait repris des forces avant que nous ne puissions l'utiliser, indépendamment des vérifications que nous ferions avant, bien entendu.
- Bien entendu, Simon.

Curtis regardait Joan endormie. Elle paraissait si sereine, si apaisée ! Ook et Eeg étaient couchés à côté d'elle, sages. Ils avaient compris que l'heure n'était pas aux jeux et aux facéties, mais que leur présence était indispensable auprès de Joan. Aussi étaient-ils attentifs aux ordres éventuels du professeur.

- Nos petits amis veillent bien sur elle, dit Simon, comme s'il avait deviné les réflexions de Curtis. Ils m'aident beaucoup.
- Leurs maîtres seront fiers d'eux, dit Curtis avec un léger sourire.
- Cela va sans dire, répondit Simon qui se tourna pour surveiller les écrans de contrôle.

Il avait deviné que Curtis souhaitait rester encore quelques instants et se fit oublier.

Le jeune homme resta debout devant le lit médicalisé, il prit la main de Joan, celle qui était libre de toute perfusion. Machinalement, il chercha son pouls, il battait régulièrement. Un peu lentement, mais cela ne l'inquiéta pas outre mesure. Il referma ses deux mains sur celle de Joan, puis la porta à ses lèvres pour y déposer un petit baiser léger. Sans la quitter des yeux, il reposa doucement sa main sur le lit, non loin de la tête d'Oog. Puis il revint vers Simon.

- Nous allons décoller Simon, et commencer les interrogatoires.
- Très bien. Aucun souci de mon côté.

Et Curtis quitta l'infirmerie pour rejoindre d'un pas décidé le cockpit. Avant de quitter le bord, Kim avait envoyé ses hommes dans les cellules, avec pour mission d'impressionner les deux femmes. Ils ne devaient pas vraiment commencer à leur poser des questions, cela ne se ferait qu'en présence de Curtis et Grag, mais il fallait les mettre en condition.

- J'ai bien le contact du jet, précisa Timarrow au Capitaine alors que celui-ci s'installait à son poste. Kim m'a appelé aussi, tout va bien. Et il avait même une bonne nouvelle à nous annoncer : l'une des deux cocottes a tenté d'appeler le QG d'Alvéola, juste avant qu'on ne les intercepte. Mais comme nous avions bloqué la radio, elle n'y est pas parvenue. Cependant, nous avons maintenant en notre possession le code et aussi des données de positionnement du QG. Je les ai rentrées dans l'ordinateur central du Cyberlabe, ajouta-t-il.
- Parfait, Tim. Vous savez... Si un jour Kim n'a plus besoin de vous, n'hésitez pas à me rappeler vos compétences... je vous trouverai peut-être du travail !

Tim lui répondit par un grand rire. Il avait pris place au poste occupé habituellement par Otho et reprit avec sérieux la surveillance des différents écrans, et notamment le suivi du vol de l'appareil dans lequel se trouvaient leurs amis. En quelques minutes, le long vaisseau blanc et gris se positionna au-dessus de l'espace aérien martien et entama sa veille discrète, mais non moins attentive.

- Tim, dit Curtis. Je vous laisse dans le cockpit. Par prudence, et parce qu'elles pourraient vous reconnaître, on va éviter que Mariam et Annabelle ne vous voient. On ne sait jamais, cela pourrait nous être utile. Grag, tu vas venir avec moi. Il faut les faire parler, et vite. Simon a préparé le détecteur de pensées. On va commencer par Annabelle. Laisse-le vaisseau sous pilote automatique. On va demander à Okapaï de rester avec vous, Tim. En cas de besoin et à la moindre alerte, prévenez-moi.
- Bien, Capitaine, répondit Tim.

Grag, en s'engageant dans le couloir derrière son Capitaine se dit que les temps avaient bien changé : son chef laissait désormais les commandes du vaisseau à deux ex-pirates...
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Jeu 18 Déc 2014 - 12:27
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Bonjour Limeye!

Un groooooos merci pour ces suites! Kiss

J'ai trouvé la fin vraiment savoureuse, avec cette pensée de Grag .... Good

Cher Simon, si humain et intuitif... J'adore ce passage où il se fait oublier... Wow C'est mignon et comique à la fois! Best

Je réfléchis à la suite, probablement du côté d'Aled'ja... horified

Bizz Vizz
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Jeu 18 Déc 2014 - 12:44
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou Flamme,

j'ai le temps de passer ce midi... j'ai commencé à écrire un bout de suite, l'interrogatoire d'Annabelle. Ce n'est pas encore très long, j'essaye d'imaginer ce qu'elle peut révéler d'inattendu...

Bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Jeu 18 Déc 2014 - 13:10
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Merci Limeye pour cette suite à la fois cocasse et émouvante! Good Master Wow Wow . Je cogite de mon côté sur Ezra. Il y a aussi Mala dans cette base d'Alvéola. Run

A+

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Jeu 18 Déc 2014 - 15:08
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Super Frégo si tu as des idées pour continuer ici aussi de ton côté ! Good

Je pense qu'on peut se répartir les différents protagonistes en effet : à toi Ezra, à Flamme Aled'ja, et je continue avec Mala dans Korak et Flam et les autres dans le vaisseau.

On va faire une équipe d'enfer Mort de Rire

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Ven 19 Déc 2014 - 18:56
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou à toutes !

c'est mon cadeau de Noël avec un peu d'avance ! Une petite suite à vous offrir...

j'espère que vous serez inspirées à votre tour ! Je vous souhaite de belles fêtes Kiss

bizz vizz

Limeye

*************

Ce fut sans surprise Annabelle qui reçut la première la visite du Capitaine et du grand robot. Elle était en larmes, recroquevillée sur son lit. Elle tremblait.

- Capitaine ! Faites-moi sortir d'ici !
- Allons, Miss Black, quel est le problème ?
- Ces hommes m'ont menacée ! Ils vont me tuer !
- Je n'ai jamais laissé quiconque tuer une autre personne à bord de ce vaisseau, dit-il d'un air sombre. Celui qui l'a fait croupit toujours en prison à l'heure qu'il est, précisa-t-il d'un air sombre en pensant à l'Empereur de l'Espace.

Puis il se tourna vers Grag et les deux pirates qui se trouvaient dans la cellule et dit :

- Attachez-la !

En quelques instants, Annabelle fut immobilisée, assise sur son lit. Grag lui plaça les électrodes. Elle fixait toujours Curtis d'un air perdu.

Il s'assit face à elle, et dit :

- Annabelle, vous allez nous dire tout ce que vous savez, et tout d'abord, où se trouve précisément le laboratoire d'Aled'ja. Si vous mentez, nous le saurons grâce à l'appareil que nous avons fixé sur votre crâne. Tenez-vous le pour dit. Et je laisserai ces messieurs s'occuper de vous. Vous ne le voulez pas, n'est-ce pas ?

Elle secoua la tête, les yeux agrandis par la crainte. Utiliser de telles menaces ne plaisait pas particulièrement à Curtis, mais il veillait au moins à ce que la femme effrayée ne soit pas blessée. Elle garderait le souvenir d'une peur bleue, mais pas de violences physiques. Il chassa de son esprit l'image de Joan, le visage traversé par la douleur quand les flashs surgissaient dans son cerveau et tenta d'oublier qu'Annabelle était l'une des responsables de son état. Peut-être pas une responsable directe, mais qu'elle avait œuvré pour que la jeune femme qu'il aimait tombe entre les mains d'Alvéola.

Pour l'abattre.

Il commença alors plus précisément l'interrogatoire. Grag surveillait l'écran de contrôle du détecteur de pensées. Mais Annabelle n'avait pas l'intention de mentir. Cependant, l'interrogatoire était rendu difficile, Curtis le comprit rapidement, par le fait que les souvenirs d'Annabelle avaient eux aussi été altérés. Néanmoins, elle gardait le contrôle de sa volonté, du moins jusqu'à un certain point. Curtis savait que toutes ces données étaient enregistrées précieusement dans la mémoire de Grag. Avant d'interroger Mariam, il se promit de faire lire ces données à Simon, afin qu'il puisse déjà s'en servir pour Joan, au-delà des informations sur le laboratoire et la société d'Alvéola qu'ils allaient peut-être réussir à lui soutirer.

En moins d'une vingtaine de minutes, Annabelle avait révélé l'emplacement exact du laboratoire, celui du QG d'Alvéola, les noms des principaux dignitaires. Curtis envoya un des hommes de Kim apporter ces données à Tim, afin qu'il vérifie si elle ne mentait pas concernant le QG d'Alvéola. Annabelle expliqua ensuite ce qu'elles avaient fait à Joan, comment elles l'avaient attirée au Centre Hope. Certaines révélations correspondaient aussi à ce que Saunders avait avoué. Curtis se disait que cela était intéressant et encourageant. Mais il perçut le trouble d'Annabelle quand elle évoqua Saunders. Il comprit qu'il pouvait jouer là-dessus.

- Ainsi, Miss Black, vous me dites que ni vous-même, ni Mariam Khalil, n’avez participé au transfert de pensées de Miss Randall ?
- Non, Capitaine. Nous l’avions laissée aux bons soins du Docteur Saunders et d’Olga Olnikova. Malheureusement, le docteur Saunders n’a pas agi selon les directives d’Aled’ja et nous n’avons pu que constater l’échec partiel du contrôleur de pensées sur Joan Randall.
- Qu’entendez-vous par "échec partiel" ?
- Les données n’ont pas été échangées correctement. Il n’a pas respecté le processus.
- Pourquoi, selon vous ?

Il la voit hésiter. Il insiste :

- Le docteur Saunders n’est-il donc pas aussi fiable que vous le pensiez ? Aurait-il manqué de discernement ? A-t-il voulu vous tromper ?
- Non ! Non ! Marcus… je… c’est quelqu’un de bien !, lance-t-elle avec rage.
- Alors, Miss, pourquoi ces erreurs ? Votre système n’était pas au point ?
- Il l’est ! Aled’ja y a veillé personnellement. Nous l’avions déjà essayé. Il fonctionne parfaitement.
- Alors, comment expliquez-vous qu’il y ait eu dysfonctionnement ?
- Je… je pense que Miss Randall lui a résisté. Je ne vois pas d’autres explications.
- Vraiment ?

Et le regard de Curtis se fait grave et presque menaçant. Il voit Annabelle trembler violemment. D’après les indications fournies par le détecteur de pensées, il peut se rendre compte qu’elle ne lui dit pas toute la vérité.

- Miss Black, je vous rappelle que je peux déceler vos mensonges. Et que si vous ne coopérez pas avec moi, je vous laisse entre les mains de ces messieurs : et eux ne se limiteront pas à vous poser des questions et à attendre vos réponses. Suis-je clair ?

Annabelle regarda furtivement les deux hommes, aux mines patibulaires, qui se tenaient en retrait derrière le Capitaine. Tous les deux avaient fait partie de l’aventure sur le planétoïde, et aucun n’avait oublié ce qu’il devait à Joan. Elle avait même soigné le plus jeune, qui avait été sérieusement blessé un jour lors de l’extraction du minerai. Il savait qu’il devait la vie à Joan et à Simon.

- Je… j’ai beaucoup de mal à expliquer pourquoi cela n’a pas fonctionné comme nous le pensions, Capitaine. Je vous le jure !

Curtis comprit qu’elle était sincère. Mais il savait aussi qu’elle tentait de minimiser le rôle joué par Saunders. Cela corroborait aussi les réflexions de Simon, selon lesquelles Saunders aurait agi pour son propre compte. Mais alors, comment savoir ce qui avait été retiré à Joan ? Sans le contrôleur de pensées et des vérifications précises sur le contenu de la boîte scellée qu’ils avaient en leur possession, et qui, il l’espérait, renfermait les vrais souvenirs de Joan, les choses seraient très compliquées.

- Très bien, Miss. Je vous accorde quelques minutes de tranquillité. Mais en compagnie de ces messieurs, pour que vous n’oubliiez pas que vous avez intérêt à coopérer entièrement avec moi, dit Curtis en se levant et en se dirigeant vers la porte.
- Non ! Capitaine ! Ne me laissez pas toute seule !
- Oh, mais vous n’êtes pas toute seule ! Je vous ai dit que je vous laissais en bonne compagnie…

Et il sortit, accompagné de Grag, non sans avoir échangé un regard complice avec les deux Martiens.
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Lun 22 Déc 2014 - 14:45
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou!

Merci Limeye pour cette suite! Et merci Frégo pour celle qui s'en vient! Je m'y remets aussi de mon côté... Good Best Clap jump

Bizz Vizz et Joyeuses Fêtes
Beer
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Ven 26 Déc 2014 - 03:29
Auteur Message
O-tho
Captain Future
Captain Future

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2013
Messages: 313
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou les filles,

Ben voila, il suffisait de demander gentiment, elle parle l'Annabelle! Pour Mariam, ce sera surement une autre paire de manche... Mr. Green

Et l'Olga, l'assistante de Saunders, c'est une piste? En tout cas, ils ont l'emplacement du labo, on espere que le controleur de pensees y sera...

jump jump jump


O-tho

Back to top
Dim 28 Déc 2014 - 21:37
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Hello O-tho !

oui, pour Mariam, ce sera plus difficile. Mais pour l'heure, je commence à réfléchir à ce que Mala et Kim vont trouver dans le labo, et comment ils vont se dépatouiller des dignitaires d'Alvéola... et puis j'attends aussi les idées que vont apporter Flamme et Frégo Wink .

Au boulot les filles ! jump

bizz vizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Jeu 29 Jan 2015 - 05:19
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Coucou!
Je vous ai promis de livrer quelque chose du côté d’Ezra il y a quelque temps déjà. Alors voilà! Je vais tout de même commencer par le point de vue de quelqu’un que toutes les parties considèrent comme quantité négligeable. Wink

Le lieutenant Scott Baker est la seule personne à pouvoir encore se féliciter de pouvoir passer inaperçu au Quartier général de la police et du Gouvernement interplanétaire. Sa qualité occasionelle de « gratte-papier » personnel du président Carthew et officieuse d’archiviste, lui servaient admirablement. Lui, il se faisait un point d’honneur de laisser son égo au vestiaire. Il voyait tout...ou presque... Ce « ou presque » lui rebroussait le poil sur sa nuque..

En ce moment, il n’aimait pas ce qu’il voyait au quartier général. La fuite dans les journeaux concernant le meurte du Général Swan et son auteure présumée, Joan Randall, a eu fait l’effet d’une bombe, naturellement. Il a perçu chez certains un sentiment de dépression, voir même d’oppression . La colère chez d’autres était palpable.

Mais chez d’autres, comme certains membres de l’état major il a aussi vu ce vague sourire de satisfaction, celui qu’on avait toujours après avoir trouvé un bouc émissaire pour détourner l’attention de la véritable menace. On pouvait raconter à d’autres que ce meurtre était un acte isolé. Pas à lui!

Il avait visionné discrètement les fichiers de Swan en même temps que le colonel Gurney et les futuremen, vu cette ombre près de « Joan Randall » sur la vidéo du meurtre du Général Swan. Il avait recueilli ces renseignements sur les commanditaires et les bénévoles du Centre Hope, où oeuvrait Joan Randall, comme lui avait demandé le colonel.


Il l’avait vu tiquer à la mention d’un Docteur Saunders, d’une Alicia Corn, d’une Annabelle Black et d’une Mariam Khalil. Il savait aussi que le colonel avait supervisé une intervention à une villa du new Jersey où on avait retrouvé Joan Randall et le capitaine Flam, Tous les deux bléssés. Qu’on avait aussi retrouvé le Dr.Saunders et un certain Boris Nikov. Baker savait additionner 2 et 2.

Le président devait rencontrer son état major demain après midi. Il devait aider le colonel Gurney à amener des preuves qui pourraient au moins prouver qu’ils faisaient face une menace organisée dont Joan Randall n’était que la pointe de l’Iceberg, ou tout simplement un appât, une de ses victimes.

Il decida de passer les enregistrements vidéos des caméras de surveillance du quartier pour les 2 dernières semaines avant le meutrte de Swan, en plus de celui du meurtre lui-même, aux infra-rouges, en simultané avec les enregistrements originaux. Il ne vit rien de plus. Il remarqua cependant une subtile différence entre l’angle du pistolet de Joan Randall et celui du rayon qui a atteint Swan. Non seulement Joan n’était pas seule, il apparaîtrait qu’elle n’était pas non plus le tireur!

Il eut la soudaine idée de passer les enregistrements aux rayons ultra-violets, toujours en simultané avec les originaux. Il y vit des personnes qui n’apparaissaient pas sur les enregistrements originaux, dont un homme avec la lieutenant Randall sur l’enregistrement du meurtre. On pouvait nettement voir que c’est l’homme qui tirait. Il visiona également l’enregistrement vidéo de l’entretient entre le Colonel Gurney et le président. Sur l’enregistrement passé aux ultra-violets, on voyait qu’il y avait une femme présente durant cet entretient.

Il envoya un rapide et discret texto sur le portable du Colonel Gurney. « J’ai des informations urgentes à vous donner. Où pouvons-nous parler en privé? Baker ».

« À l’hôpital militaire dans 30 minutes. Demandez le Major Dewitt. Gurney »

Une autre suite bientôt!

Bizz Vizz! Mr. Green

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Dernière édition par Frégo 80 le Jeu 29 Jan 2015 - 23:43; édité 2 fois
Back to top
Jeu 29 Jan 2015 - 10:31
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Hello Frégo !

Je ne sais pas ce que Flamme et O-tho vont en penser, mais je trouve cela super Good ! Tu as réussi à récupérer un personnage glissé là par inadvertance pour lui faire jouer un rôle d'importance ! Comme toujours, tu sais récupérer les choses, les associer et les condenser ! Je suis bien curieuse de lire l'entretien qu'il aura avec Ezra et ce que cela va donner ! Je pense qu'Ezra ne s'attend pas à cela !

C'est super aussi car cela relance ce récit : j'avoue avoir cherché plusieurs pistes pour imaginer mes propres suites, notamment en ce qui concerne Mala et Kim, mais je n'ai pas trop d'idées pour l'instant.

Bonne journée !

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Aujourd’hui à 14:45
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [cadavre exquis] D'un mystère à l'autre
Back to top
Page 11 sur 12
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 10, 11, 12  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure