Captain Future    Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum
The definitive Captain Future forum for the fans community all over the world !
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
Captain Future Fans Forum Index du Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum Captain Future Fans Forum
Captain Future Fans Forum Index du Forum FAN CLUB
Captain Future Fans Forum Index du Forum Fan fictions [jeu] Défi à dix mots
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Mer 3 Mai 2017 - 03:45
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Lunatique / Incompréhensible / Idolâtrie / Chardon / Obscurité / Convoiter / Ordre / Universel / Sucette / Ciseaux

Je crois que c’est à moi. Alors allons y! Enjoy! Wink

Dans leur quête pour retrouver la trace de N’Rala, les futuremen avaient découvert le repaire d’Ul Quorn. Déjouer les codes de sécurité afin de pénétrer dans sa base de s’est pas fait en utilisant une paire de CISEAUX ou en dégustant une SUCETTE mais Curtis y était parvenu.

Tous contemplaient celui qui fut leur pire ennemi, toujours prisonier à l’interieur de son tube cryogenique, qui semblait impassible face à ce qui l’entourait. Cet homme qui avait été la pire menace de l’ORDRE UNIVERSEL.

- Ce serait si simple de débrancher les appareils qui le maintiennent en vie. N’est-ce pas les amis? Fit Simon. S’assurer une fois pour toute qu’il ne puisse plus CONVOITER le pouvoir.

- Si je n’écoutais que moi, je le laisserait dans ce tube et dans l’OBSCURITÉ pour l’éternité! Fit Otho. Il était plus irrascible que d’habitude depuis que son esprit habitait le corps vulnérable et limité de Curtis. Cette limitation, il la vivait comme un CHARDON dans le pied; lui qui avait accepté cet echange avec son chef en pensant à l’IDOLÂTRIE dont il serait l’objet.

- Quelqu’un finirait par le trouver, comme nous l’avons trouvé, Otho. Fit Joan en frissonnant. Et sa vengeance...serait terrible.

Curtis, dans le corps d’Otho, nageait en plein dilèmne. Il serrait et desserrait les poings. Il se décida enfin à commettre l’INCONPRÉHENSIBLE, pour un homme qui a toujours eu pour principe de respecter le vie...n’importe quelle vie. Mais liberer ce fléau serait l’acte d’un LUNATIQUE. Il débrancha tout ce qui maintenait Ul Quorn en vie.

- Sois en paix maintenant Ul Quorn. Fit-il en fermant les yeux. Ils lui firent un enterrement spacial.

Bonne nuit, Snore

Frégo Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Mer 3 Mai 2017 - 03:45
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mer 3 Mai 2017 - 04:04
Auteur Message
LudyNewton
Major Mars
Major Mars

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 160
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Bravo Frego.
Pas simple de mener deux histoires de front.
J'aime beaucoup ton style dynamique.
LudyNewton
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Mer 3 Mai 2017 - 13:21
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Hello !

Bravo Jovienne ! Comme le soulignaient les filles, cela ressemble fort à un nouveau début d'histoire, ou, du moins, à une histoire qui pourrait courir sur quelques défis. Il nous faut absolument une explication à la séparation de Curtis et de Joan et assister au sauvetage de la cité ! Je note aussi que, dans ce défi, Joan avait pris du galon Good

Frégo : tu n'as pas ton pareil pour régler son compte aux méchants ! J'aime toujours cette façon très percutante et efficace que tu as de leur régler leurs comptes Good . Et là, Kahlon ne pourra vraiment plus rien faire...

Pour info, je vais essayer de récupérer Elaine... On ne sait jamais Neutral

Bizz

Limeye
_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Mer 3 Mai 2017 - 19:44
Auteur Message
LudyNewton
Major Mars
Major Mars

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 160
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Je n'avais pas vu l'histoire de Jovienne, elle es trop excellente j'adore et tous comme les autres j'ai hâte de lire la suite. Flam Joan ne pourront qu'être à nouveau reunis

ludyNewton
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Jeu 4 Mai 2017 - 03:12
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Unbelievable Shocked Master

Frégo, tu es toujours aussi percutante quand tu écris... Ça prendrait encore le smiley à la bouche grande ouverte jusqu'à terre du forum allemand... Wink Mais il y a toujours celui-là... horified

E tu nous laisses toujours aussi pantoises quand tu fais le ménage... Mr. Green Curtis a pris la bonne décision, même si elle peut sembler extrême... Aucune prison n'aurait jamais pu empêcher Ul Quorn de nuire! Ça prenait un traitement de choc... Psychedelic

Encore bravo Frégo! Te lire jette souvent par terre... Shocked Best Clap Master

Amitiés
Flamme
flower
_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 6 Mai 2017 - 17:40
Auteur Message
Frégo 80
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2013
Messages: 511
Localisation: Toronto, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Hello!


Peut-être est-il temps pour un nouveau tirage? Naughty  Pour s'aider à patienter ? Alors je commence:


Démesure / Regain. À vous!


Frégo  Cool
_________________
La Liberté est celle de dire deux plus deux égale quatre. Si cela est acquis, tout le reste suit. (George Orwell dans 1984).

Back to top
Sam 6 Mai 2017 - 21:33
Auteur Message
LudyNewton
Major Mars
Major Mars

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 160
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Bonsoir
Voici deux mots supplémentaires pour le défi
Cascade et Jacuzzy
Ce qui nous fait
Démesure / Regain / Cascade / Jacuzzy
Bonne soirée à toutes
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Dim 7 Mai 2017 - 20:06
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Bonjour les filles!

Aaaarrgghh, Frégo! Tu m'as fait découvrir pour la première fois ce que l'on ressent quand un nouveau tirage est lancé alors qu'on n'a pas encore eu le temps de faire quelque chose avec le précédent... horified Mad

Je veux bien vous aider à patienter... Game Et j'ajoute mes deux mots:

berner et épuisant(e)

Récap:

Démesure / Regain / Cascade / Jacuzzy / berner / épuisant

Quant à mon retard, vous inquiétez pas... C'est juste le temps qui fait défaut, pas l'enthousiasme... Wink

Amitiés
Flamme
flower

_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Sam 13 Mai 2017 - 02:28
Auteur Message
LudyNewton
Major Mars
Major Mars

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 160
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Bonjour
Allez courage il ne nous manque plus que 4 mots.
Limeye, Jovienne un petit coup de pouce ?
Bonne journée ou bonne nuit Snore
A plus

LudyNewton
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Sam 13 Mai 2017 - 13:31
Auteur Message
limeye
General Anders
General Anders

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2012
Messages: 1 051
Localisation: Ixio
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Hello !

Me voilà !

J'ajoute donc : violet / fracasser

Ce qui donne :

Démesure / Regain / Cascade / Jacuzzy / berner / épuisant / violet / fracasser

A Jovienne, maintenant, pour son tirage !

Bon week-end !

Limeye

_________________
L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile (A. Camus)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti. (Gandalf le gris).

Back to top
Sam 13 Mai 2017 - 20:42
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Hello tout le monde,

À mon tour, donc.... J'ajoute hideux et errance ( heu, pas très gai, mais tant pis) Crying

Nous aurons donc :

Démesure / Regain / Cascade / Jacuzzy / berner / épuisant / violet / fracasser/hideux/errance
Bye

Jovienne
_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Sam 13 Mai 2017 - 23:04
Auteur Message
Jovienne
Lieutenant Randall
Lieutenant Randall

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 118
Localisation: Ben. .. Jupiter, quoi
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
...et dans la foulée, mon défi. J'avais un texte de prêt, j'y ai intégré les mots.

C'est une suite du défi précédent. Pas sûr que cela crée une histoire, plus tard, mais sait-on jamais. Si c'est le cas, j'aurai peut-être à reprendre des passages en fonction de la suite...

J'ai une idée d'ambiance, le satellite Encelade dont la Nasa a beaucoup parlé récemment, mais pas beaucoup plus pour le moment. Éventuellement l'envie d'explorer de la vieille SF dans l'esprit Jules Verne.

On verra. Voici mon texte.
Bye
Jovienne

***

La lumineuse Encelade apparut assez vite aux yeux des occupants du Comet, étincelante de blancheur. Recouverte entièrement de glace, sur une épaisseur irrégulière mais de plusieurs kilomètres, et froide, très froide, elle avait longtemps caché aux hommes les flots liquides qui parcouraient ses entrailles. Mais depuis plusieurs décennies, ils avaient trouvé le moyen de s'adapter à son milieu particulier. Le voyageur qui, depuis son véhicule spatial, approchait de cette lune de Saturne ne voyait au premier abord qu'une croûte blanche assez uniforme, presque lugubre, juste marquée par de longs plis à certains endroits de sa surface. Toutefois, s'il cherchait malgré tout à poser son appareil, ses instruments de bord lui signalaient assez vite quelques points précis vers lesquels se diriger pour stopper son ERRANCE. Là, il pouvait trouver, ancrées sur la banquise, des installations techniques lui permettant d'atterrir et d'être accueilli par l'administration officielle interplanétaire.

Le Comet prit une large place sur le petit astroport de Kruopolis-One. Un corridor translucide se forma en direction de son accès principal, comme un bras sorti d'une voûte transparente , cocon semi-circulaire qui protégeait les bâtiments. Le professeur Simon expliqua :

- Il y a certes une atmosphère, mais les températures sont tellement extrêmes que le dôme permet une circulation des hommes sans équipement respiratoire particulier.
- Chouette, j'adore la DEMESURE de cette haie d'honneur silencieuse et transparente.

Ce REGAIN de bonne humeur chez Otho était évidemment dû au fait que que les jours prochains s'annonçaient pleins d'action, dans des lieux inhabituels. Rien que du bonheur pour un androïde rodé au mouvement permanent. Son chef, à ses côtés, a priori fidèle à sa réputation d'assurance et d'imperturbabilité, donna le signal de la sortie du vaisseau. A côté des hangars de stockage et d'entretien, à côté de la tour de contrôle, se trouvait une structure haute, en alliage composite, CASCADE de métal fortement sécurisée, qui semblait être le centre des constructions.

- Amusant comme le noeud d'accès à la cité ressemble aux anciens puits de mines de l'époque terrienne préspatiale. Seuls les matériaux ont changé.

En marchant, le capitaine Future regardait autour de lui, curieux comme toujours. Les particularités de cette lune de Saturne lui fournissaient d'ailleurs matière à exercer réflexion et déduction. Durant les quelques heures de trajet, il s'était bien sûr documenté, avait longuement dialogué avec le professeur Simon. Le pas assuré, il avançait désormais vers un petit groupe de personnes qui l'attendaient dans un hall de verre, à la base du noeud d'accès.

***

- Nous sommes très inquiets, capitaine. Kruopolis 2 est inaccessible depuis plusieurs jours. C'est la plus exposée de nos cités sous-marines, proche d'une zone de plissement. Et il y a quelques jours, une faille brutale, dont nous n'avons pas réussi à prévoir l'apparition, a détruit son puits d'accès. Ennuyant, mais pas forcément dangereux. Nos cités ont évidemment des ports sous-marins qui peuvent permettre, au besoin, d'évacuer leur population. Et c'est là que ça se gâte. Est-ce en lien avec la faille, nous ne savons pas, mais des courants sous-marins, bouillonnants comme d'intenses JACUZZIS, d'une puissance jamais observée jusqu'à présent empêchent toute approche par les eaux. Et, dernière chose, corrélée ou non, si seulement nous savions, les liaisons avec Kruopolis 2 sont impossibles. Sont-ils sains et saufs, ou, plus dramatique, ont-ils été victimes de ces éléments ? Nous n'en savons absolument rien.

Les derniers jours avaient visiblement été ÉPUISANTS pour le major Johnson qui les accueillait par un point complet avec une physionomie marquée par la fatigue et l'anxiété.

Alors que Simon et Grag rejoignaient le Comet, le reste du groupe se dirigea vers d'immense cages de verre et commença alors une longue descente, étonnante, presque vertigineuse vers le coeur du gros satellite saturnien. Les parois de verre de la cabine permettaient à ses occupants de profiter à plein d'un trajet inattendu au travers des kilomètres de glace formés par la banquise. Curtis, silencieux, tournait légèrement le dos à ses compagnons. Otho pouvait néanmoins voir son visage sérieux, fermé aux émotions, dans le reflet transparent.

- Tu ne me BERNERAS pas, capitaine. Je te connais trop bien, je t'ai appris l'apparence de l'impassibilité, il y a longtemps. Tu es inquiet, et c'est plutôt bon signe pour ta santé mentale, d'ailleurs...

Les pensées de l'androïde furent momentanément interrompues par un changement extérieur. La croûte de glace avait laissé place à une masse liquide curieusement traversée de courants luminescents tirant essentiellement sur le VIOLET. Ceux-ci coloraient de reflets modulés l'ascenseur qui continuait sa descente vers un point lumineux grossissant de seconde en seconde, Kruopolis-One, leur destination. Alors qu'ils atteignaient la cité sous-marine, une énorme vibration les jeta au sol alors que plusieurs signaux d'alarme se déclenchaient et que des sas de sécurité condamnaient la porte de la cabine qu'ils venaient de quitter. Le tube de verre, au-dessus de leur tête, se brisa brutalement et des morceaux se FRACASSERENT en un bruit HIDEUX contre les parois de la cité qui vibra de toutes parts mais encaissa vaillamment le choc.

Kruopolis-One et ses milliers d'habitants étaient désormais coupés de la surface d'Encelade.

***

_________________
...tout ce qu'on rêve est fiction et tout ce qu'on accomplit est science, toute l'histoire de l'humanité n'est rien d'autre que de la science-fiction. Ray Bradbury.

Back to top
Dim 14 Mai 2017 - 10:48
Auteur Message
LudyNewton
Major Mars
Major Mars

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 160
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Bonjour

Super Jovienne, j'adore tous les descriptifs de l'environnement. Tu plantes bien le décors pour une nouvelle histoire.
J'ai bien aimé le passage d'Otho sur les inquiétudes de Curtis

LudyNewton.
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Dim 14 Mai 2017 - 17:41
Auteur Message
flamme
Marshall Gurney
Marshall Gurney

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 789
Localisation: Lévis, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Bonjour les filles!

Jovienne, tu recrées vraiment l'ambiance des pulps... Comme j'ai aimé imaginer les magnifiques paysages d'Encélade... Clap Je suis accrochée !

Et mon coup de coeur va aussi à ce passage que LudyNewton a bien aimé! Mala a beau faire preuve d'un humour parfois caustique, au fond, c'est un grand sentimental qui rivalise bien avec son grand ami Grag à ce sujet! Wink

Que va-t-il se passer? Curtis et Otho sont maintenant bloqués à Kruopolis 1, alors que Joan l'est toujours à Kruopolis 2... horified C'est très louche que les accès à ces villes sous-marines soient ainsi détruits... Neutral Quel rôle Simon et Grag vont-ils jouer? Le Comète n'est pas amphibie... Question

Continue, Jovienne, continue, SVP!

De mon côté, la sucette va m'obliger à faire une énorme pirouette, Mad que j'espère pas trop tirée par les cheveux... Globlaugh Mais je n'ai pas encore terminé... Wall

Bizz et à +!
Flamme
flower

_________________
Life begins at the end of your comfort zone
(Neale Donald Walsch)

Back to top
Dim 14 Mai 2017 - 18:14
Auteur Message
LudyNewton
Major Mars
Major Mars

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2017
Messages: 160
Localisation: France
Répondre en citant
Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Avec beaucoup de mal, le défi suite de l'histoire, le Jacuzzi que j'avais pourtant choisi m'a entraîné loin dans l'histoire.

Démesure / Regain / Cascade / Jacuzzi / berner / épuisant / violet / fracasser/hideux/errance

*************************

Après une bonne nuit de sommeil et un REGAIN d’énergie notable et appréciable, il se leva sans faire de bruit et laissa la jeune femme se reposer.
Il s’installa au poste de commandement, désormais plus question de laisser le pilotage automatique. Il ne leur restait que quelques heures de voyage avant d’arriver sur Thyco.

Il réfléchissait comment BERNER la jeune femme et réussir à repartir pour le mariage en la laissant, à l’abri, sur la base lunaire. Puis se dit que réagir comme cela serait certes la meilleure façon de la protéger mais ce serait surtout la meilleure façon de la perdre à tout jamais.

Elle avait un grand caractère, il avait eu le temps de s’en apercevoir au cours de ces années passées en mission avec elle et cela ne lui avait pas déplu, au final. La femme qui vivrait avec lui devait avoir du tempérament et, de ce côté-là, Joan n’en manquait pas.

Elle arriva à ce moment-là, vêtue d’une petite nuisette bleue qui lui allait à ravir. Même s’il en avait grand envie, pas question de quitter le poste de pilotage pour le moment, il ne fit donc que la regarder discrètement et il ajouta cependant.

- Dis donc, dans quelques heures tu ne pourras plus porter ce type de tenue à bord du Comète. Il serait mal venu que tu me fasses perdre mes moyens devant le reste de l’équipage. Et puis je souhaite rester le seul à pouvoir me rincer l’œil.

La jeune femme rougit et vint lui déposer un léger baiser dans le cou.

- Mon amour, tu ne peux pas t’imaginer à quel point j’aimerais te rejoindre et profiter encore de toi, de ton corps, de…., mais jusqu’à Thyco je ne peux plus quitter le poste de pilotage. Cela serait trop dangereux, il serait dommage de FRACASSER le Comète sur des astéroïdes.

- Pas de souci, je vais préparer un petit déjeuner, je t’apporte quelque chose ?

- Oui avec grand plaisir. Que vas-tu faire ensuite ?

- Je pense me balader sur quelques sites marchands car il me semble que je dois me trouver une robe de mariée.

- Très bonne idée. Au fait même si je ne dois pas la voir avant, puis-je te soumettre l’idée de choisir une robe très simple et surtout très confortable. Cela nous assurera qu’elle soit en stock d’une part et d’autre part cela permettra à Otho de, pardon cela te permettra, de plus facilement bouger si nous nous retrouvons coincer avec Ui Quorn. Nous allons contacter les autres et surtout le Marshal pour qu’il nous indique où nous allons nous marier, cela te permettra de cibler les boutiques pour la robe. Puis-je oser te demander de t’occuper de choisir un costume assorti en taille L ? Je n’ai pas de souvenir sur le fait qu’il ne soit pas recommandé à la mariée de voir le costume du marié avant.

- Je veux bien appelons le tout de suite comme ça je m’en occupe après car mine de rien nous devons nous marier dans 3 jours.

- Entendu, mais avant tout va mettre un petit truc sur le dos.

La jeune fille réapparut une dizaine de minutes plus tard habillée, elle en avait profité pour prendre une bonne douche.

- Parfait Mademoiselle Randall, maintenant que vous avez une tenue décente je vais pouvoir lancer l’appel.

- Et vous mon cher Capitaine, il serait bien qu’après cet appel vous me laissiez un peu les commandes pour aller vous doucher également. Vous en avez grand besoin, lui répondit-elle avec un air malicieux.

- Bonjour Marshal, Bonjour Professeur, Crag et Otho.

- Bonjour, Chef et Joan

- Bonjour Capitaine, bonjour Joan

- Alors Marshal, ce mariage ? Pouvez-vous nous donner l’endroit et l’heure ?

- Bien sûr, Capitaine, ce sera, pour l’heure à 15h30 et pour le lieu sur l’île aux elfes située sur le lac Wakipong. J’ai trouvé un officier qui a l’habitude de célébrer des mariages sur cette petite ile quasiment déserte. Où seule la DEMESURE d’un beau complexe hôtelier pour célébrités et personnes richissimes est visible.

- Parfait Marshal, je vois que vous avez bien cerné le type de lieu que je souhaitais. A savoir assez isolé pour coincer plus facilement notre magicien diabolique et ne pas croiser trop d’autochtones.

- Pour la robe et le costume je vous laisse gérer car là j’en serais bien incapable.

- Ne te préoccupes pas de cela Ezra, je m’en occupe.

- Très bien Joan, j’en conclue que vos explications d’hier soir ont été fructueuses. J’en suis ravi. Surtout, même si ce n’est pas un vrai mariage n’oublie tout de même pas de porter un objet ancien, un nouveau et un dernier VIOLET.

- Oui nous nous sommes bien expliqué, il pensait me remplacer par Otho. Pour l’instant j’ai gagné, il est d’accord pour que je joue mon propre rôle. Par contre ce n’est pas un objet violet mais bleu qu’il faut porter.

- Bravo Joan, effectivement le pouvoir d’une femme est infini s’exclama Le Professeur

- Euh, ne va pas lui faire croire cela. Il peut être infini uniquement sur celui qui est fou d’elle pour commencer et pour finir je n’ai pas complètement lâché l’affaire, j’ai dit que je nous réservais le droit de faire évoluer le plan à la dernière minute et de prendre Otho en doublure.

- Alors Capitaine, ce n’est pas trop EPUISANT, la vie à deux, s’enquit Otho avec un air des plus ironique

- Tu ne t’imagines pas à quel point, ajouta le Capitaine, avant de se prendre une légère tape sur l’épaule de la part de la jeune femme.

- Je vous laisse, je vais réserver ma robe. Merci Ezra maintenant je sais où chercher.

- Je vous retrouve sur place, je suppose, demanda le Marshal

- Oui très bonne idée. N’hésitez pas à proposer à ceux qui souhaitent assister au mariage de Joan de se joindre à vous pour le voyage. Cela permettra encore plus de diffuser l’information. Savez-vous si Anders à l’attention de s’y rendre ?

- Oui j’en ai bien l’impression.

- Parfait cela nous permettra de l’appréhender en même temps s’il est bien dans le coup comme je le pense. Je vais déconnecter, nous devrions arriver sur la base lunaire vers 20 heures. Nous mangerons, dormirons et nous repartirons dès le lendemain pour Mars. Cela ne sera pas suspect que nous arrivions la veille.


Pendant ce temps, la jeune femme avait découvert que le Marshal avait bien fait les choses. Le complexe avait l’habitude d’organiser des mariages. Le style de mariage décidé sur un coup de tête par certaines célébrités et ils avaient du coup, sur place, leur propre boutique pour mariés.
Elle trouva sans problème une robe et un costume assorti qu’elle réserva. Le Capitaine lui avait laissé un budget plus que confortable pour ses emplettes. Pour les objets là aussi cela avait été assez simple, pour l’objet neuf ce serait son collier, pour l’objet bleu ce serait une fleur de Ceratostigma qu’elle avait réservée avec sa robe. Elle la porterait dans les cheveux.
Elle espérait que Curt comprendrait que cette fleur avait toute une signification et qu’elle n’avait pas été choisie uniquement pour le bleu mais également pour mettre en avant son côté Fleur Bleue.

Il ne lui manquerait donc plus que l’objet ancien, elle avait encore deux jours pour avoir une idée.
La voix du Capitaine se fit entendre à ce moment-là.

- Joan ? Veux-tu me remplacer pour que je puisse prendre ma douche ?

- Oui j’arrive de suite.

Elle prit sa place après l’avoir informé qu’elle avait trouvé la robe et le costume.

- He bien dis donc Mademoiselle Randall on dirait que j’ai choisi la femme idéale. Je doute que toutes les femmes soient capables de trouver aussi rapidement leur robe de mariée. Dis-moi j’espère que tu n’as pas cherché à te venger en me dégotant un costume HIDEUX ?

- Certes Monsieur Newton, mais toutes les femmes n’ont pas l’occasion d’organiser un faux mariage avant. Et pour ton costume tu devrais savoir depuis le temps que je ne suis pas rancunière.

- Tu n’as pas tort, bon je te confie le pilotage, je reviens très vite.

- Embrasse-moi avant de te sauver et promis-je ne me plaindrai pas de ton haleine de chacal, dit-elle en rigolant.

- Bon je file, à tout de suite mon ange.

Il revint quelques instant plus tard et reprit sa place au poste de pilotage.
La jeune femme le regarda sous tous les angles. Elle n’en revenait toujours pas de penser qu’elle allait partager sa vie avec lui. Il était tellement beau, ses cheveux roux un peu ébouriffé, il s’était rasé de près et sentait bon. Elle ne put s’empêcher de verser une larme.
Le jeune homme s’en rendit compte et se détourna vers elle.

- Que se passe-t-il mon Amour ? lui demanda-t-il surpris de la voir ainsi.

- Rien tout va bien. J’ai juste encore du mal à me faire à l’idée que je ne rêve pas et que nous sommes bien là, enfin, tous les deux ensembles.

- Je pense profiter pleinement de ce nouveau bonheur lorsque nous aurons mis un terme aux agissements de ce vénusien de malheur.


Ils arrivèrent sur la base lunaire vers 20 heures comme l'avait calculé le Capitaine. Dès qu'ils descendirent du Comète, ils furent accueillis dignement, Limeye et Frego se précipitèrent sur eux. Limeye tenait une rose rouge qu'il présenta au Capitaine pour qu'il puisse l'offrir à Joan. Quant à Frego il n'avait pas perdu son temps et s'était transformé en un adorable cœur.
Grag et Otho s’approchèrent à leur tour et prirent la jeune femme dans leurs bras. Le Professeur quant à lui était resté légèrement en retrait mais ne perdait pas une miette de la scène.

Le repas était prêt. Ils mangèrent à leur fin un très bon plat qu’avait préparé Otho sur les conseils avisés du Professeur. Ils ne remarquèrent pas l’absence de Grag qui s’éclipsa pendant le dessert.

Une fois rassasiés ils prirent congés de leurs amis et se dirigèrent vers la chambre de Curt.
C’était la première fois que Joan allait pénétrer dans la pièce. Quand il ouvrit la porte, qu’elle ne fut pas leur surprise de découvrir que leurs compagnons leur avaient préparé un beau cadeau.
La chambre avait été spécialement apprêtée, digne d’une suite nuptiale. Des fleurs fraîches, des lys, les fleurs préférées de Joan étaient disposées dans un vase, elles embaumaient toute la chambre.
Des centaines de bougies et pétales de roses étaient disposées comme pour indiquer le chemin pour se rendre au lit. Les draps avaient été changés et le lit bien fait et des serviettes de toilette pliées en forme de cygne étaient déposées sur le bord.

- Qu’est-ce que je t’avais dit ? Je n’ai jamais eu un accueil pareil en retour de mission. Ils ont fait tout cela pour toi mon Amour.

La jeune femme ne sut que répondre, les larmes de bonheur qui coulaient le long de son visage était la meilleure des réponses.
Le jeune homme s’approcha d’elle, la souleva et l’entraîna jusque dans le lit. Leur première nuit sur la base fut ainsi tout aussi magique que leur première nuit fusionnelle lors de la Saint Valentin. Pas d’ERRANCE possible pour eux, ils se dirigeaient, ensemble, sans la moindre hésitation, vers l’extase absolue.

Le lendemain, Joan ouvrit les yeux la première et regarda autour d’elle. Elle constata que tout comme la cabine du Capitaine sur le Comète, sa chambre sur la base lunaire était assez sommairement meublée. Un lit, un bureau, une bibliothèque et une petite salle de douche attenante et un video-transmetteur attaché au mur constituaient les principaux éléments de la chambre.
Curt remua à son tour et embrassa la jeune femme. Il lui proposa ensuite de prendre leur douche ensemble pour gagner du temps.

- Es-tu sûr que nous allons gagner du temps en la prenant ensemble ? N’as-tu pas d’autres idées en tête avec une telle proposition ?

- Je ne peux rien te cacher, mon Ange, rien ne nous empêche de joindre l’utile à l’agréable. Mais avant cela je souhaiterais te remettre un objet précieux à mon cœur. Je ne sais pas si tu as trouvé l’objet ancien que tu porteras.

- Non je ne l’ai pas encore trouvé et je t’avouerais que je n’ai pas la moindre idée pour l’instant.

- Parfait dans ce cas laisse-moi te confier un des objets les plus importants pour moi. Il ouvrit le tiroir de sa table de nuit et en sortit une petite boite qu’il remit à la jeune femme.

Elle ouvrit la boite et découvrit une magnifique bague. La pierre rappelait étrangement celle qu’il lui avait offert en collier.

- Oh Curt ! Elle est magnifique. Elle ressemble à….
- Oui c’est exact c’est la même pierre. Cette bague est l’alliance de ma mère. C’est le seul objet qu’il me reste d’elle.

- Je suis toute émue. Bien sûr que je veux la porter, rien ne me ferait plus plaisir.

- Bon à la douche maintenant

Une fois la douche et la dose de bonheur prise, ils se rendirent dans la cuisine pour prendre leur petit déjeuner. Du thé pour la jeune femme et un café bien fort pour le Capitaine.
Grag et Otho ne tardèrent pas à les rejoindre. Ils les remercièrent chaleureusement pour la délicate surprise qu’ils leur avaient préparée la veille.

- Quand souhaites-tu partir Capitaine ?

- Dès que possible Otho, nous finissons d’avaler notre petit déjeuner et partir dans la foulée m’irait bien.

- Ça tombe bien, Grag vient juste de finir les dernières vérifications d’usages. Nous pouvons décoller de suite.

- Parfait on se retrouve à bord alors, préviens les autres.

Quelques heures plus tard ils arrivèrent sur Mars. Et se dirigèrent directement vers le complexe hôtelier. Celui-ci, habitué à accueillir des personnalités de tout le système solaire, disposait de son propre astroport.

Le Marshal était installé dans le petit salon d’accueil, il se leva en les voyant. Il s’approcha et prit de suite la jeune femme dans ses bras. Après une grande accolade, il fit de même avec le Capitaine. Puis ils se dirigèrent tous vers l’accueil pour récupérer les codes des chambres.

- Monsieur Newton, Mademoiselle Randall, nous avons appris que vous vous mariez demain, nous avons donc décidé de vous surclasser et de vous offrir la suite nuptiale.

- Merci pour cette attention répondirent-ils d’une même voix.

- Impressionnant ils forment déjà plus qu’un, s’exclama Otho.

- Je vous laisse un plan si vous souhaitez vous détendre avant le grand jour en découvrant un peu les alentours. Je vous conseille la balade des CASCADES, elle est magnifique de jour et à la tombée de la nuit c’est très romantique.

- Merci Madame pour toutes ces informations.

Le troisième étage leur avait été réservé. Anders et quelques agents qui connaissaient bien Joan, étaient arrivés avec Ezra et s’étaient déjà installés dans leur chambre.

Joan entra la première dans la chambre, elle poussa un cri de joie en découvrant une petite terrasse avec un splendide JACUZZI déjà bouillonnant qui n’attendait plus qu’eux.


*************

LudyNewton
_________________
LudyNewton

-------------------------------

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. (Albert Einstein)

Back to top
Aujourd’hui à 14:49
Auteur Message
Contenu Sponsorisé

Sujet du message: [jeu] Défi à dix mots
Back to top
Page 45 sur 46
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 44, 45, 46  >
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure